De la chute du paradis

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty De la chute du paradis

Message par Raphaela le Lun 14 Mai - 11:42

Rappel du premier message :

Afin de pouvoir poursuivre je me permets de déposer ici ceci

Aimelavie dans spiritpartage a écrit:
De la chute du paradis.


"
   Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que Yahvé avait faits. Il dit à la femme : " Alors, Dieu a dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? " La femme répondit au serpent : "Nous pouvons manger du fruit des arbres du jardin. Mais du fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n'en mangerez pas, vous n'y toucherez pas, sous peine de mort. " Le serpent répliqua à la femme : " Pas du tout ! Vous ne mourrez pas ! Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront et vous serez comme des dieux, qui connaissent le bien et le mal. " La femme vit que l'arbre était bon à manger et séduisant à voir, et qu'il était, cet arbre, désirable pour acquérir le discernement. Elle prit de son fruit et mangea. Elle en donna aussi à son mari, qui était avec elle, et il mangea. Alors leurs yeux à tous deux s'ouvrirent et ils connurent qu'ils étaient nus ; ils cousirent des feuilles de figuier et se firent des pagnes. "

"
Extrait de Les textes fondateurs 6e, classiques Hatier, Fabienne Serin-Moyal.


   Dieu punit le couple pour sa désobéissance ; il chasse Adam et Eve du paradis et les déchoie de leurs privilèges : désormais ils connaîtront la souffrance, le labeur et la mort.


  Ce texte est une traduction probablement maladroite, n'en soyez pas choqués amis érudits. Moi-même ne suis pas versé en Hébreu. N'hésitez pas à apporter des précisions.


   L'Arbre de la Connaissance du bien et du mal est traduit par Annick de Souzenelle comme Arbre de l'Accompli et de l'Inaccompli. Comme elle dit, nous avons tout interprété en terme de séparation, de valeur morale car en exil de nous-même, paradis oublié. Mais en revenant à la langue hébraïque nous voyons que nous avons effectué un glissement. Elle nous parle par exemple de la traduction de la côte au lieu de l'autre côté d'Adam. Adam qui, elle le signifie, symbolise l'être humain avec ses deux polarités. Eve n'est donc pas issue de la côte d'Adam mais de l'autre côté d'Adam, autrement dit sa part féminine. Elle est la vie, la vie animale, enracinée à la terre. Le côté masculin, lui, est lié aux cieux et à l'esprit, l'invisible. Adam joint ces deux aspects.


   Dans le jardin d'Eden trônent deux arbres, celui de l'Accompli et de l'Inaccompli ainsi que celui de la Vie Eternelle. Ce sont les deux aspects de la Conscience divine : l'un qui se perçoit comme manifestation et l'autre comme vigueur perpétuelle. Des deux, c'est à celui de la connaissance qu'ont accès Adam et Eve. Nous avons perçu dans la chute du paradis un déchirement profond, celui de la dualité, de la séparation des principes. Mais c'est aussi un éclair de lucidité car ils se découvrent eux-même. " Alors leurs yeux à tous deux s'ouvrirent et ils connurent qu'ils étaient nus " Ils perdent l'innocence enfantine mais acquièrent une lucidité sur le monde.

    L'animal qui les tente n'est pas anodin, c'est le serpent dit animal le plus rusé. Il est l'Intelligence disponible en l'être humain. Cette énergie permet à celui-ci d'éclaircir sa vision sur les phénomènes du monde et en particulier sur la dualité manifestée. Ainsi, la dissidence apparente entre féminin et masculin se révèle. Le fruit absorbé permet le discernement. Le serpent est une des manifestations de l'Esprit Saint. Il ordonne le monde et fait selon la Volonté divine d'où le ainsi soit-il. Par sa grâce, l'union est possible.

   Dieu poste un chérubin armé d'une épée foudroyante pour garder l'Arbre de Vie. Approcher de la Vie éternelle ne peut que signifier la mort de l'homme et de son ego. L'épée foudroyante représente la Volonté ornement de l'Esprit qui tranche la réalité. C'est un feu qui détruit tout mortel pour le rendre à sa gloire immortelle.


   On remarque que le Saint Esprit est présent aussi bien pour accueillir que pour offrir selon l'aspect observé de la Conscience. Nous comprenons aussi que Dieu dans son amour infini n'a pas voulu punir l'être humain qui est son reflet. Mais il lui a permis d'expérimenter ce que lui-même ne pouvait expérimenter : Dieu. La chute du Paradis est une mise en scène dans laquelle notre Père s'est oublié.

De la chute du paradis - Page 2 284266


Dernière édition par Kolam le Lun 14 Mai - 19:03, édité 1 fois (Raison : Absence de majuscule dans le titre.)
Raphaela
Raphaela
Amalthée

Rat
Messages : 249
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas


De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par Totem le Lun 21 Mai - 0:09

On ne peut parler de la chute sans parler de la Merkavah. Voici donc un court passage sur le sujet tiré du livre de Lil Kaitesi (kabbaliste).


LA MERKAVAH


Au sein de la tradition hébraïque ont existé des cercles mystiques centrés autour la vision du Char d’Ezéchiel et qui en détenaient les clés d’interprétation. C’est la tradition dite de la Maase Merkavah. Les cabalistes et occultistes contemporains, quant à eux, se concentrent exclusivement sur l’étude des Séphiroth, qui composent l’Arbre de Vie, mais celle-ci ne relève que de la constitution de notre monde manifesté, alors que la connaissance de la Merkavah concerne la réintégration des âmes dans le grand univers.

Dans les civilisations antiques, l’initiation était toujours divisée en deux branches. La première se rapportait à la compréhension occulte du monde manifesté, elle constituait les « Petits Mystères ». La majorité des âmes pouvaient se contenter longtemps de ce champs de connaissance, certes très vaste, mais pour d’autres, épris d’absolu, cela ne suffisait pas. Les âmes de ce second type étaient alors prêtes pour les « Grands Mystères », c'est-à-dire qu’elles étaient en mesure de reconnaître que tout ce qu’elles avaient identifié à l’extérieur d’elles-mêmes était également présent en elles, que le macrocosme possédait des qualités propres à un autre plan d’existence. Elles avaient accédé au mystère de la Merkavah, et étaient prêtes pour le grand envol cosmique.

Il semble pourtant qu’à un certain moment, l’orthodoxie judaïque ait cherché à éliminer la seconde branche mystique de la Maase Merkavah. Une violente persécution rabbinique se déchaîna pour faire cesser les « hérétiques » qui se libéraient de l’emprise des institutions religieuses par une pénétration directe du mystère du vaisseau de l’âme. Cette mise sous couvert de la science de la Merkavah fut vraisemblablement entreprise par des initiés qui, étant allés très loin dans la connaissance des Petits Mystères, n’avaient pas voulu ou pas pu transférer cette connaissance vers l’intériorité du microcosme. Ils avaient acquis un certain pouvoir dans le monde, et étaient parvenus au sommet de la sagesse humaine, mais du point de vue divin, ils plafonnaient au niveau d’une connaissance somme toute superficielle, limitée et éphémère. C’est certainement à ce moment que se créa l’ordre des Esséniens (étymologiquement « ceux qui se coupent »). Non seulement ils se séparèrent du judaïsme mais ils tentèrent certainement avec succès, de mettre en pratique leur connaissance du vaisseau de l’âme. Rassemblés en communautés, ils pouvaient concentrer leurs forces spirituelles pour percer le secret de l’origine de l’âme à travers l’élucidation du mystère de la Merkavah. C’est au sein de ces communautés très particulières que grandit celui qui fut connu par la suite sous le nom initiatique de Jésus-Christ. Il ne fait pas de doute que les premiers chrétiens – ceux qu’on nommera plus tard les Gnostiques – perpétuèrent la transmission de la connaissance de la Merkavah, jugée hérétique par les autorités en place et persécutées dès son identification. L’hérésie à leurs yeux était de croire en l’existence d’un dieu intérieur. Les gnostiques de tout temps reconnaissent l’existence d’une intelligence agissant depuis le centre de l’univers. Seulement pour eux, il fallait d’abord que renaisse le dieu intérieur avant de pouvoir envisager de le voir réintégrer la patrie divine.

La conséquence de ces évènements fut que pendant très longtemps, la réalité de la Merkavah resta sous-jacente à toutes les civilisations, dont elle constituait le cœur et la raison d’être. Mais lorsque le noyau civilisateur fut expulsé, les êtres qui aspiraient à la libération de l’âme durent se regrouper et apparurent comme des parias aux yeux de la société.  (P. 42 – 43).


La Merkavah est le véhicule de l’âme. Chaque Dieu en possède une, et chaque humain également, puisqu’il garde en lui la  trace de sont état divin originel…..(p 23)

Le vaisseau de l’âme ne peut être perçu, excepté par un libéré possédant une clairvoyance supérieure, ce qui ferait de lui un géant de l’Esprit. La Merkavah est de toute éternité, c’est la chose la plus réelle au monde, puisqu’elle précède notre existence mortelle, et qu’elle sous-tend notre vie physique, organique, psychique et spirituelle. Il n’y a pas à attendre d’évoluer, ni à pratiquer une technique occulte, il faut en reprendre conscience et l’allumer. La Merkavah est une technologie sacrée élaborée par les dieux eux-mêmes. (p 19)




La Chute, accident cosmique et explosion du microcosme.


La forme sublime de la Merkavah suscite inévitablement des réminiscences dans les cœurs aspirant à l’absolu. De quoi nourrir nos  rêves de liberté et éveiller notre intelligence supérieure.
Au-delà du mystère de la Merkavah, il en existe un autre plus secret encore : celui de la chute des âmes dans la matière. Les églises ont utilisé ce thème gnostique pour générer de la culpabilité chez leurs fidèles, mais la vérité est plus simple et elle aurait plutôt tendance à incriminer ces églises qui, depuis des millénaires, nous mentent sous prétexte de nous protéger.

Vaisseaux échoués, amnésie du conducteur.
La merkavah est un système vital complexe, multidimentionnel, une unité composée de plusieurs parties formant un univers en réduction. A l’origine, nous possédions trois noyaux tournant harmonieusement l’un autour de l’autre, dans un rythme ternaire : un atome correspondant à l’âme, un atome correspondant l’Esprit et le troisième issu du rayonnement des précédents : la puissance générée  par leur unité. Il s’agit d’une vision ésotérique de la Sainte Trinité : la mère-Ame, le père-Esprit et l’enfant –Dieu qu’ils engendrent. Ou encore, une interprétation du mythe platonicien de l’harmonie des sphères qui possèdent en leur sein les deux polarités (androgynie). De cette harmonie jaillit un troisième être à part entière. C’est l’autofécondation divine. Les  troubadours, eux préféraient utiliser l’image de la dame, du chevalier et de leur demeure princière, les Hindous parleraient du dieu et de la déesse dans leur cité volante. Autant d’images et de traditions pour exprimer une réalité transcendante et immuable.
Il s’agit toujours de l’histoire d’un amour dont le rayonnement engendre un nouvel être  l’enfant-dieu, vivant consciemment au cœur de sa demeure volante. Ce royaume céleste était un système parfait, parsemé d’étoiles, de foyers de puissance, de roues énergétiques, de fluides cosmiques irriguant l’ensemble, de capteurs d’informations divines….Ces milliers d’yeux étaient orientés vers l’extérieur, en contact avec le grand univers, dans un échange et une offrande perpétuels. Nos vaisseaux vivaient en expansion constante, voguant sur la mer divine, s’élevant dans le service désintéressé aux dieux. Imaginez la puissance d’un tel véhicule, contenant la force de l’univers entier.

Le détournement des pouvoirs divins.
Pour des raisons égocentriques mystérieuses, le conducteur du Char voulut détourner les puissances qui lui avaient été confiées, pour servir ses intérêts personnels. En orientant les rayonnements divins extrêmement puissants vers son centre, l’énergie de l’univers se concentra un instant en lui, répandant un feu incontrôlable dans la Merkavah, ce qui la coupa de toute communication avec ledit univers. Pour le préserver de la combustion, un des atomes fut expulsé, celui de l’esprit, laissant l’âme souffrante et le dieu commotionné, l’enfant rebelle à la dérive, dans un véhicule endommagé. Dans la mythologie chrétienne, cette crise est appelée « la rébellion de Lucifer ». C’est la première chute, la rupture avec l’ordre éternel.
Voilà le grand mystère. Dans l’ordre divin, il n’y a pas de progression à travers la densité, mais notre passage dans la dimension dense provient d’une perte de conscience liée à l’accident originel que l’on pourrait comparer à une explosion atomique de puissance cosmique. Au moment de cette explosion, le royaume intérieur s’écroula et l’âme chuta dans les corps de matière. Le système de la Merkavah fut désorganisé, et son dieu, le conducteur du char divin, connut la mort pour la première fois : piégé dans les limites de l’espace et du temps, il vit que le jour et la nuit s’alternaient dans une frénésie incessante. La laideur succédait inévitablement à la beauté, la mort attendait chaque créature vivante. Ce qui n’était absolument pas le cas dans les dimensions divines en perpétuelle exaltation ! Le Monde de la lutte des opposés était né.
Quelles furent les conséquences pour la Merkavah ? Ses multiples foyers de lumière se fermèrent, ses ailes cessèrent de battre et le vaisseau sombra dans la léthargie. Eteint et échoué, il se mit à errer dans le chaos, sans passé, sans but. En lui, commencèrent à renaître des personnalités qui, au terme d’une vie humaine, connaissaient la mort. C’est ainsi que se mit à tourner la roue des réincarnations.
La vie donne une chance à chaque personne incarnée de réactiver sa Merkavah, mais bien peu saisissent la divine occasion, et ils voient leur existence filer et s’anéantir. L’évolution du système solaire est une base de réparation pour les véhicules divins accidentés. Le vaisseau de chacun n’attend qu’une chose : que notre personnalité prenne conscience de ce drame et désire ardemment retrouver la liberté de la vie divine. Pour cela, il faut se mettre entièrement au service de l’âme (sans confondre avec la personnalité, là est tout le travail de discernement) et retrouver le noyau perdu pour reformer la  triple unité originelle. Mais comment ?

L’évolutionnisme perpétue la chute.
Notre incarnation dans ce monde « étranger » n’a d’autre sens que de permettre l’éveil d’une conscience spirituelle qui puisse réaliser la précarité de sa situation terrestre et reprendre le chemin du ciel.
Ceci est un résumé des doctrines gnostiques – cathares, bogomiles, manichéennes notamment – qu’il ne fallait pas révéler sous peine d’être excommunié par les orthodoxies. Le problème de la chute échappe à la plupart des humains, car des hiérarchies rétrogrades se sont accaparé le contrôle de l’évolution. Elles ont instauré des dogmes pour démontrer que notre monde était une création divine, qu’il ne fallait pas tenter d’en sortir, c'est-à-dire de leur échapper.
C’est là l’origine de la terreur dogmatique catholique : « ne cherchez pas le mystère de la vie !».
La hiérarchie luciférienne a imposé le dogme d’une évolution de l’âme. Mais cette évolution n’est qu’une immobilisation, une paralysie de l’âme dans l’attente de la réparation de l’accident qui a fait échouer notre Merkavah dans la zone dense de l’ici-bas. Ce sujet a plongé les philosophes et les mystiques dans la perplexité, car il est difficile d’imaginer une vie avant l’existence présente. Notre évolution actuelle ne s’inscrit pas dans un processus régulier. Nous avons perdu la mémoire de notre état antérieur. La plupart des enseignements spirituels et religieux proviennent de ces hiérarchies « lucifériennes » qui, quoi qu’étant pleines de bonnes intentions, n’ont pas accès aux vérités supérieures. Cela ne signifie pas que de « bonnes » hiérarchies spirituelles s’intéressant à notre sort n’existent pas ; ces dernières n’opèrent pas au moyen de messages captés par les voies médiumniques ou d’apparitions fantastiques. Les dieux communiquent à travers nos intuitions, et un être libéré, tel que l’entendent les traditions spirituelles authentiques, n’est pas un esprit désincarné mais une âme vivante en possession de son véhicule d’immortalité, en liaison étroite avec d’autres âmes d’une même sagesse, beauté et puissance. Son rayonnement est si intense que nous ne pourrions l’approcher sans nous brûler. Quoique nous ne puissions les contacter directement, nous pouvons nous représenter ces fraternités comme les maillons d’une grande chaine d’âmes intégrées à la hiérarchie cosmique. « Il y  de nombreuses demeures dans la maison de mon Père », nous dit le Christ, défiant par là le dogme monothéiste. Il y a de nombreux vaisseaux qui sillonnent l’Ether universel.

Hiérarchies et instructeurs spirituels.
Tant que les âmes demeureront  emprisonnées dans l’illusion du monde, la Fraternité des Ames Libres se tiendra à la limite de notre champ d’existence en stimulant les vocations au Grand Départ. Ce processus est scientifique, c’est pourquoi rien n’arrive par hasard dans l’univers inter-dimentionnel. Tout est écrit dans le livre de la vie où figure le «nom nouveau » de notre être spirituel véritable.

La grande fraternité envoie régulièrement des travailleurs spirituels capables de remettre en état nos circuits de transfert vers le monde divin. Chaque instructeur mandaté par la Fraternité recrée une méthode  de libération, non qu’il y en ait plusieurs, mais la méthode doit être adaptée à l’époque et au niveau de ceux qu’il contacte. Chaque instructeur spirituel forme des disciples qui sont chargés de traiter un certain aspect de leur vaisseau. Les maîtres spirituels qui travaillent directement sur le microcosme humain ont opéré un contact avec la Fraternité et ils n’ont pas le droit à l’erreur. Il y a donc différente sortes d’instructeurs spirituels et nul ne peut considérer l’un comme supérieur à l’autre, car dans l’économie planétaire, certains sont des héros chargés de missions ingrates que le public méprise. Les gens sont conditionnés par les Images d’Epinal de la sainteté, mais la libération est au-delà es préjugés et des bondieuseries. Derrière les enseignements qui présentent des principes identiques, se dissimulent des opérations plus secrètes : les réparations de la Merkavah par des ingénieurs célestes. Les techniciens de l’Esprit doivent souvent dissimuler le bu de leurs interventions derrière un message de sagesse « conforme ». Ils travaillent, dans la clandestinité, sur la Merkavah dont ils réparent les circuits sur plusieurs niveaux énergétiques. Comme en médecine, celui qui soigne les yeux ne répare pas le cœur, pour autant que cette métaphore restitue une idée de la diversité des instructeurs venus remettre en état les organes endommagés de notre divine Merkavah.
Ne connaissant pas la raison de ce travail, entrepris à l’instant même où l’humanité s’est écartée de la source originelle, l’homme terrestre ne comprend rien à sa situation. Les religions lui permettent d’évoluer jusqu’au point où il peut reprendre en mains sa destinée divine, ce qui est un processus tout autre. « Dieu n’abandonne as l’œuvre de ses mains ». C’est pourquoi les vaisseaux-mères veillent en permanence dans le système solaire. Les signaux qu’ils émettent nous atteignent impersonnellement. Ils ne forcent rien, contrairement aux basses hiérarchies planétaires qui répandent des messages télépathiques pour influencer notre comportement et nous rendre artificiellement plus « moraux », conformément à leur plan d’évolution.
Pour la fraternité spirituelle régulière, chaque âme est l’objet d’une grande attention dans le respect absolu de son libre-arbitre. L’on nous connaît bien mieux que nous ne nous connaissons nous-mêmes. Les hiérophantes chargés de superviser la réintégration de notre famille d’esprit nous assistent depuis un immense vaisseau-planète où sont codés nos circuits individuels depuis le début du périple dans l’espace-temps. En fonction des cycles cosmiques et des variations des influx électromagnétiques universels, ils émettent des signaux de nature à stimuler positivement nos capacités d’éveil. Les hiérophantes ne se manifestent pas personnellement, ce qui serait une ingérence dans notre vie, sachant que les hommes on toujours tendance à déifier ce qui vient du ciel. De même, un vrai maître spirituel ne tolère pas qu’on adore une image de lui-même, ce qui n’interdit pas l’admiration et le respect. Il vient sur Terre pour rassembler un groupe d’âme par affinité karmique, il forme une famille d’esprit, mais il ne se déclarera pas « sauveur du monde »,  car il sait que ce monde est éphémère et que seuls sont réels les vaisseaux qui attendent au port céleste. (p 50  à 56).

Totem
Uranus

Messages : 4528
Date d'inscription : 11/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par Fol le Fou le Lun 21 Mai - 5:39

Un texte édifiant et excellent, Merci pour le partage Totem.

Fol

Fol le Fou
Dioné

Messages : 1090
Date d'inscription : 13/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par Invité le Lun 21 Mai - 8:25

Oui vraiment intéressant.
Merci Totem

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par WB35 le Lun 21 Mai - 13:41

Merci pour cet extrait très inspirant Totem. sunny
La Merkabah = Merkavah.
De la chute du paradis - Page 2 220px-Ezekiel%27s_vision
WB35
WB35
Titania

Dragon
Messages : 1546
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : En paix

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par Aimelavie le Lun 21 Mai - 15:49

Par rapport à l'oubli.

 Il existe différents plans de perception. Bien que par description distincts, ils forment un tout dont l'expérience directe procure la sensation d'indissociabilité.

  Le Divin crée ses formes par abandon du premier plan : Être, Conscience et Félicité. Au second plan, Il introduit une perturbation dans Sa Volonté : la descente dans l'expérience l'amène à redouter la perte de Sa propre nature. Il y demeure sans oser aller plus loin. A ce stade, l'univers commence à poindre mais le Seigneur Se pose en Sa pure Conscience et Béatitude empêchant cette éclosion. Il n'existe pas d'Intention d'existence.

  L'Energie perturbée s'allie à la Conscience et à la Béatitude qui assurent que rien ne se perd, tout demeure en l'Eternel. Le mouvement reprend alors. L'univers s'agrège par quatre phases au cours desquelles il se manifeste de plus en plus distinctement. L'ultime émergence correspond au reflet nettement développé. Ainsi, bien que nous puissions croire à une distinction, la nature Divine ne se trouve aucunement affectée par ces passages successifs.
Aimelavie
Aimelavie
Quetzálcoatl

Buffle
Messages : 52
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Valenciennes

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par Totem le Lun 21 Mai - 19:06

Autre extrait par rapport à l'oubli et faisant suite à la chute.


DEPORTATION DES ENFANTS-DIEUX



La Merkavah est le véhicule de l’âme. Chaque Dieu en possède une, et chaque humain également, puisqu’il garde en lui la trace de sont état divin originel…..
Nous allons dresser le panorama que nous a légué la Grade Tradition universelle sur la constitution des planètes du système solaire, qui sont toutes des Merkavah interdépendantes dont la vie et les habitants ont un rôle très précis.

L’Univers primordial et l’univers secondaire.
La tradition universelle enseigne qu’il y a deux univers : l’univers primordial émané du sein de l’océan de l’Ether et l’univers secondaire qui est une copie dégradée du premier. Ce second cosmos est apparu à la suite de la rébellion du régent de notre système solaire. Une onde de dysharmonie se propagea parmi les myriades d’âmes qui peuplaient les planètes éternelles, et ces âmes blessées tombèrent dans l’inconscience, dans une léthargie quasi infinie qui est l’état où nous nous trouvons actuellement. Pour protéger les mondes divins de cette perturbation, les dieux des planètes éternelles reléguèrent les âmes contaminées dans une sorte d’enclos provisoire, un cosmos de secours qui est notre système solaire actuel. Ce cosmos secondaire est celui dont on décrit la création dans la Genèse. La Genèse ne parle pas de l’univers primordial antérieur, mais les mythes et cosmogonies ont conservé le souvenir d’une chute et d’une déportation des âmes depuis le monde de l’absolu jusque dans celui du temps et de la mort.
Une âme  divine, née de l’Esprit et de la Mère universelle, ne peut être anéantie. Mais puisqu’elle est dotée du libre-arbitre, elle peut s’égarer hors de la voie régulière qu’empruntent les immortels. Les âmes naissent comme des enfants-dieux au sein de l’univers éternel, et elles développent leurs forces et pouvoirs sous la surveillance des grands êtres divins : les dieux primordiaux.
Un cosmos divin est appelé à se sublimer dans une ascension divine infinie, parallèlement à une croissance des enfants-dieux qui l’habitent. Ce n’est pas une évolution comme nous le comprenons dans notre monde formel, mais une expansion des forces sacrées qui animent les dieux de l’enfance. Nous avons été de tels enfants-dieux, vivant sur les planètes éternelles du système solaire divin, mais à la suite d’une déflagration causée par un conflit extrêmement violent entre deux tendances spirituelles opposées, notre vague de vie a été déportée dans un univers de remplacement imparfait puisque la mort y règne.

Univers de remplacement pour les êtres mortels.
Notre cosmos a été crée pour permettre aux âmes tombées dans la mort de retrouver leur conscience originelle. Nous sommes issus de l’univers primordial, sublime et éternel, et nous voilà maintenant plongés dans une existence de substitution où, vie après vie, nous apprenons les dures leçons de l’incarnation dans des corps périssables. Nous sommes tombés dans l’oubli.
Qu’étions-nous avant de devenir des mortels ? Nous étions les enfants des dieux, nés de la Mère de l’Ether, et appelés à grandir dans une divination infinie. Que sommes-nous à présent ? Des créatures égarées ayant perdu le souvenir de leur origine, courbées sous le poids de la fatalité et qui, tel Sisyphe, poussent leur rocher sur la montée escarpée de leur destin, avant de le voir retomber, vie après vie. On appelle cela « évoluer », mais il s’agit d’un circuit fermé. La seule évolution qui ait un sens, c’est de sortir du circuit pour retourner au monde de l’Origine. C’est ce qu’on appelle la Libération : le retour à l’état divin primordial.
Lorsque la vague de vie des myriades d’âmes qui avaient perdu leurs pouvoirs célestes après avoir voulu se détacher prématurément de la tutelle divine, se retrouvèrent coupées de la source de l’énergie pure, les dieux leur fabriquèrent un cosmos de secours, à l’image du globe solaire originel. Ce cosmos est constitué de sept dimensions comme sept sphères imbriquées les unes dans les autres, dans une unité parfaite, autour d’un soleil central où les âmes furent relogées selon leur archétypes. Ce sont les sept planètes du système solaire avec les êtres qui y habitent. Ce système solaire secondaire s’élabora au long de millions d’années à travers ses cycles de manifestation et dissolution. Le livre de la Genèse raconte cette création en sept temps.
Au début, règne un Age d’Or, mais la dégradation qui a pour effet d’emprisonner le noyau de l’âme, finit par prendre le dessus. Tout suit alors une pente descendante jusqu’à une crise ultime comme celle où se dirige la Terre dans l’Age noir. L’involution et la dégradation ne s’expliquent qu’à cause de la rupture avec l’harmonie universelle. Le rétablissement de l’harmonie n’est possible que grâce à une réintégration totale des âmes. Mais hélas, un processus contraire a lieu sur certaines planètes, comme la terre, où les âmes sont empêchées de prendre la voie de la libération.
Nous allons expliquer pourquoi ce problème a pris racine sur notre planète, alors que sur d’autres globes du système solaire, les âmes parviennent à se libérer plus facilement. (p. 23 à 25)
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4528
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par Fol le Fou le Lun 21 Mai - 19:19

Bonjour Totem.

Je suis très étonné de ce texte qui décrit en partie certains enseignements Drûnes. Et, dont je n'aurais jamais osé parler.

Tout en sachant que les enseignements Hébraïques sont très éloignés de ceux de Gé.

En tout cas, c'est un texte très près des enseignements Aryens qui m'ont été enseignés.

Fol
Fol le Fou
Fol le Fou
Dioné

Chien
Messages : 1090
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Clochard Sélénite
Humeur : Prêt à l'amour

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par Totem le Lun 21 Mai - 20:07

Ces textes viennent du livre de Lil Kaitesi qui a été initié par un qâbabliste au secret du livre d'Ezéchiel "la vision de la Merkavah, vaisseau de l'immortalité.

Cette histoire de vaisseau se retrouve d'ailleurs dans d'autres traditions comme l'Inde (les vimanas) ou l'Egypte (la Barque d'Isis ou Merkaba).

Je ne sais pas ce que sont les enseignements Drûnes, c'est la première fois que je vois ce mot, mais ils remontent à quelle époque? Peut être que le Qâbbaliste qui a initié Kaitesi connaissaient ces enseignements..... Wink


Dernière édition par Totem le Lun 21 Mai - 20:34, édité 1 fois
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4528
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par WB35 le Lun 21 Mai - 20:25

En tout cas si tu as la suite cela m'intéresse. sunny
WB35
WB35
Titania

Dragon
Messages : 1546
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : En paix

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par Totem le Lun 21 Mai - 20:33

Ok, je vais continuer de recopier quelques passages. Wink
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4528
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par WB35 le Lun 21 Mai - 20:40

Merci ! sunny
WB35
WB35
Titania

Dragon
Messages : 1546
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : En paix

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par Invité le Lun 21 Mai - 21:09

Mon intuition me dit que les enseignements drûnes sont complètements indépendants des kabbalistes Wink

Il n'est pas étonnant que d'authentiques chercheurs est trouvés une part de vérité indépendamment les uns des autres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par Fol le Fou le Lun 21 Mai - 21:20

Totem : Les enseignements Kabbalistes et Druniques ont en commun "l'Arche" qui amena les premiers colons sur cette terre. Chacun de ces deux peuples (Hébreux et Aryens) revendique la terre comme leur du fait qu'il l'aie colonisée.

Fol
Fol le Fou
Fol le Fou
Dioné

Chien
Messages : 1090
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Clochard Sélénite
Humeur : Prêt à l'amour

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par Rose le Lun 21 Mai - 22:30

Merci Totem, la suite m'intéresse également...

De la chute du paradis - Page 2 312990806  De la chute du paradis - Page 2 312990806  De la chute du paradis - Page 2 312990806
Rose
Rose
Protée

Rat
Messages : 575
Date d'inscription : 14/05/2018

Localisation : J'y vais

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par Totem le Mer 23 Mai - 13:23

Dans la fin du texte que j'ai mis précédemment il est question des problèmes rencontrés par la Terre en ce qui concerne la la libération suite à la chute.

L’involution et la dégradation ne s’expliquent qu’à cause de la rupture avec l’harmonie universelle. Le rétablissement de l’harmonie n’est possible que grâce à une réintégration totale des âmes. Mais hélas, un processus contraire a lieu sur certaines planètes, comme la terre, où les âmes sont empêchées de prendre la voie de la libération.
Nous allons expliquer pourquoi ce problème a pris racine sur notre planète, alors que sur d’autres globes du système solaire, les âmes parviennent à se libérer plus facilement.



Voici donc l'explication qu'en donne l'auteur :

LE SYSTEME SOLAIRE



Nature et habitants du système solaire.
Le soleil visible est une condensation d’énergie émanée du soleil spirituel originel. Ce dernier est éternel mais notre soleil disparaîtra lorsque toutes les âmes du circuit seront libérées. Le soleil divin est au cœur du système de sept globes éternels où vivent différents groupes d’immortels. Les planètes du système solaire ont rejeté des lunes pour mettre à l’écart les entités rétrogrades dont la lenteur est un frein pour ceux qui évoluent plus rapidement. Lorsque notre système solaire prit forme, les planètes qui le composent  recueillirent respectivement certains groupes d’âmes par affinités selon leurs archétypes originels. Les sept planètes que nous connaissons sont donc peuplées par des familles différentes, ayant pris des voies diverses.
Depuis la création de l’univers secondaire, les êtres les plus avancés sont issus de Mercure et de vénus. Ce sont les dieux mythiques qui formèrent les dynasties royales archaïques de la Terre et qui ont donné naissance aux grandes civilisations terrestres. Sans cette aide, les Terriens seraient restés très primitifs car, dès le début, ils n’ont  pas fait le choix de l’intelligence mais celui de la force instinctive. Les Mercuriens et les Vénusiens ont appris rapidement la leçon de l’évolution, et ayant réanimé leur principe d’immortalité, ont retrouvé le fil les reliant au soleil divin éternel.
En schématisant, pour simplifier ces problèmes cosmogoniques complexes, on peut dire que les habitants des diverses planètes ont les qualités et défauts que l’on prête à l’influence de ces planètes. Dès le début, les âmes en réhabilitation sur la planète de déportation que l’on nomme Terre, ont fait preuve de lenteur en préférant apprendre par l’instinct plutôt que par l’intelligence. Cette situation a donné lieu a des catastrophes dans le passé et conduira finalement à la destruction de notre planète d’accueil. L’humanité est responsable de son sort, ayant opté, dès le départ, pour la ruse instinctive et l’attachement à la forme matérielle. A cause de la science expérimentale négative, elle est même devenue un danger pour les autres planètes du système solaire.

Le cas de la Terre : la science matérialiste négative.
Sur chaque planète, des mondes de la déportation habitée par un groupe d’âmes en voie de réhabilitation, il se développe une science et une civilisation harmonisées avec les qualités intrinsèques des êtres qui y sont cantonnés. Compte-tenu de l’état de conscience qui règne sur la Terre, il s’est formé une science matérielle négative dont le caractère anti-naturel culmine dans l’expérimentation atomique. D’autres races, vivant sur d’autres planètes, n’ont pas pris ce chemin expérimental dévié, car elles ont développé une science harmonisée avec les lois en vigueur dans le système solaire, qui maintiennent la cohérence de l’ensemble du système. L’humanité terrestre ne se sent pas responsable de l’harmonie entre les planètes, elle ne se sent même pas responsable de l’état de sa propre planète.
Pour les civilisations des systèmes solaires qui environnent le nôtre, l’expérimentation scientifique (chimique, électromagnétique et atomique) terrienne, est une monstrueuse aberration. Ces expériences et applications scientifiques technologiques constituent un danger pour l’équilibre énergétique de tous les systèmes reliés. La science qui s’est développée sur la Terre est négative, car elle n’est pas fondée sur une connaissance juste des lois naturelles. Les Terriens démontrent par leurs recherches scientifiques la grossièreté de leur esprit et leur manque de foi dans les forces subtiles de la nature. Cette science, avec ses applications industrielles destructives et polluantes, n’est faite que de hasardeux bricolages pour produire des explosions et des dénaturations de la vie. Le moindre moteur thermique est déjà une monstruosité pour les civilisations les plus avancées, car le vide créé  par le système de compression et d’explosion permet à des entités inférieures de se manifester sur notre plan d’existence. La fission de l’atome est l’abomination suprême, car cela désorganise le système vital interne du monde, et par voie de résonnance, les expérimentations nucléaires sur la Terre atteignent les systèmes planétaires périphériques.

Des fraternités spirituelles accompagnent l’humanité.

Des hiérarchies spirituelles sublimes comme celle des « Seigneurs de la Flamme » ont porté l’humanité sur les fonts baptismaux de l’évolution. Durant les cycles de manifestations ultérieurs, les plus avancées parmi les races du système solaire ont envoyé des aides sur la Terre pour guider une humanité totalement incapable de s’organiser. L’histoire ésotérique mentionne les Seigneurs de Mercure et les Seigneurs de Vénus, qui sont à l’origine des âmes et de la grand famille humaine cosmique, ayant évolué rapidement jusqu’à atteindre la porte de la libération.
Ces hiérarchies se composent originellement d’âmes déchues du monde originel, mais qui ont repris conscience durant les trois premiers cycles de l’évolution dans l’univers secondaire. Lorsqu’une race planétaire amorce son redressement pour retourner à son globe céleste d’origine, elle doit tenter d’élever ceux qui sont à proximité, afin de les faire passer à un seuil supérieur. Les retardataires sont généralement isolés sur une « lune » afin de ne pas freiner la progression des plus avancés. Notre humanité a, elle aussi, laissé derrière elle ses rétrogrades sur la Lune, qui est un boc cristallisé détaché de la Terre depuis le commencement de l’époque lémurienne. La Terre elle-même est originellement un bloc cristallisé qui a été détaché du soleil pour permettre à l’homme d’exister à l’abri des hautes vibrations solaires. Il n’y a pas d’exclusion dans l’univers, mais seulement des mesures d’éloignement pour mettre à l’abri les esprits ayant échoué dans l’école de l’expérience et pour alléger ceux qui prennent de l’avance. Les pionniers de chaque système solaire aident à l’élévation de l’ensemble des autres formes de vie, mais ils ne doivent pas être retardés par ceux qui ne veulent plus bouger. L’univers est une immense hiérarchie composée d’innombrables  hiérarchies attirant vers le haut les formes de vie qui sont à proximité de leur aura. La loi d’interdépendance ne permet pas qu’on abandonne définitivement des vies rétrogrades à leur sort, même si le libre-arbitre laisse à l’âme l’entière responsabilité de sa survie ou de sa perte.

Le rôle de Jupiter
La Fraternité spirituelle chargée de guider l’humanité terrestre durant le cycle actuel est une hiérarchie d’esprits Jupitériens. En effet, Jupiter présente un champ magnétique qui retient la chaleur grâce à son volume colossal. C’est un milieu propice pour l’élévation des esprits avancés qui y résident. C’est pourquoi, la période future est appelée « période de Jupiter ». Les Grecs ont montré la prééminence de Zeus-Jupiter, le dieu débonnaire et juste. Mais dans les époques plus reculées, la préséance revenait à Mercure et à Vénus, deux planètes chaudes aux vibrations élevées, grâce à leur proximité avec le soleil.
La Bible mentionne l’intervention de la Hiérarchie de Jupiter dans la Genèse, où Abraham reçoit la bénédiction de Melchisédech, le Roi de Justice (Tsedec, non phénicien de Jupiter, signifie « justice »).
Melchisédech est le grand-prêtre de l’ordre christique universel. C’est le Vénérable de la Loge Solaire. Les âmes ayant accompli leur Libération par le processus de la transmutation spirituelle transitent sur une lune de Jupiter avant d’être réintégrées dans la race des enfants de Dieu.

Nous manquons d’informations précises sur les quatre lunes de Jupiter, mais il semble qu’elles représentent, d’un point de vue ésotérique, des aires de repos paradisiaques pour certains types d’âmes libérées. Par exemple, dans la mythologie nordique, les héros ayant vaincu la nature inférieure se retrouve au Walhalla, avant de transiter vers les paradis en exaltation constante, comme les paradis elfiques de Gimlé. Une étude minutieuse de la mythologie nous fournit des informations précises sur les dieux et leurs royaumes.
Les personnages fabuleux des mythes antiques expriment différentes facettes de l’âme humaine, mais ils pourraient aussi être les personnifications de races réelles existant sur les planètes du système solaire. (P. 26-30)


Je mettrais la suite sur l'intervention cosmique suite à la chute.
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4528
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par Fol le Fou le Mer 23 Mai - 13:48

Un texte remarquable!

Lorsque les Vénusiens furent contraints d'abandonner leur planète-mère pour se diriger vers un autre lieu du fait de la trop haute montée en chaleur de leur monde; un des vaisseaux-mondes eut une avarie qui les força à se poser en Afrique, seul endroit ou le climat leur était propice.

Les réparations du vaisseau s'éternisèrent un peu trop. Et, quand ils repartirent, ils se retrouvèrent avec un trop grand nombre d'esclaves. La basse population ayant, dans ce climat enchanteur, ayant été trop féconde.

Les Dieux-vivants décidèrent alors de les laisser s'épanouir sur la planète. Et repartirent.

C'est la première fois que je vois un livre complémentaire de mes connaissances et qui répond à certaines questions.

Fol... Héberlué!
Fol le Fou
Fol le Fou
Dioné

Chien
Messages : 1090
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Clochard Sélénite
Humeur : Prêt à l'amour

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par Totem le Mer 23 Mai - 18:43

En parlant de vaisseau-monde, dans le livre du dr. John E. Mack, ce fait est mentionné par un abducté qui dit raconte sous hypnose avoir été enlevé dans un vaisseau où il y avait toute une ville et une immense forêt, chose inconcevable pour les terriens.

Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4528
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par Raphaela le Mar 5 Juin - 17:10

Merci beaucoup Totem pour ces extraits  De la chute du paradis - Page 2 312990806


@Aimelavie a écrit:Par rapport à l'oubli.

 Il existe différents plans de perception. Bien que par description distincts, ils forment un tout dont l'expérience directe procure la sensation d'indissociabilité.

  Le Divin crée ses formes par abandon du premier plan : Être, Conscience et Félicité. Au second plan, Il introduit une perturbation dans Sa Volonté : la descente dans l'expérience l'amène à redouter la perte de Sa propre nature. Il y demeure sans oser aller plus loin. A ce stade, l'univers commence à poindre mais le Seigneur Se pose en Sa pure Conscience et Béatitude empêchant cette éclosion. Il n'existe pas d'Intention d'existence.

  L'Energie perturbée s'allie à la Conscience et à la Béatitude qui assurent que rien ne se perd, tout demeure en l'Eternel. Le mouvement reprend alors. L'univers s'agrège par quatre phases au cours desquelles il se manifeste de plus en plus distinctement. L'ultime émergence correspond au reflet nettement développé. Ainsi, bien que nous puissions croire à une distinction, la nature Divine ne se trouve aucunement affectée par ces passages successifs.

j'ai mis en rose ce passage où il est question de la peur du Divin

cette peur m'interpelle beaucoup

elle est quelque peu évoquée concernant le devenir de l'Adam dans le verset 22:
L'Eternel Dieu dit: Voici, l'homme est devenu comme l'un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d'avancer sa main, de prendre de l'arbre de vie, d'en manger, et de vivre éternellement.

serait-ce  lié à sa crainte de perdre sa propre nature ? scratch

sa propre nature ...

dans le Deutéronome 32 on trouve:

39 Sachez donc que c'est moi qui suis Dieu, Et qu'il n'y a point de dieu près de moi; Je fais vivre et je fais mourir, Je blesse et je guéris, Et personne ne délivre de ma main.

40 Car je lève ma main vers le ciel, Et je dis: Je vis éternellement!


Il semblerait que cela soit la peur que l'Adam agisse aussi ainsi ... libre de lui-même...

Dans ce passage de la Bhagavad-Gîtâ où l'on retrouve ce jeu entre la vie et la mort, la construction et la destruction,

il y a aussi ce pour quoi l'Adam est fait ...
Raphaela
Raphaela
Amalthée

Rat
Messages : 249
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par mikael le Mer 28 Nov - 23:20


j'ai mis en rose ce passage où il est question de la peur du Divin

cette peur m'interpelle beaucoup. .bj raphaela ...
Pour moi ,la peur du Divin est la peur de perdre son individualité ...de se "fondre" ... d'ou rejet ...pour certains
mikael
mikael
Mimas

Chat
Messages : 480
Date d'inscription : 27/11/2018

Localisation : gironde

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par mikael le Mer 28 Nov - 23:26

re..et pour la "chute" du "Paradis" ..une descente dans la matière ....et lorsqu'on est immergé dans ce plan ,on y prends goût et l'on y reste ..d'ou la tres grande difficulté a en "sortir" , et "remonter" .....cette "remontée" étant symbolique , car bien évidement , les plans sont HORIZONTAUX ... Smile ..des poupées gigognes,en quelque sorte ...7 pour la matière et 7 pour le domaine "invisible " de l'Esprit ...voir la croix de St André , le centre étant EN l'homme...
mikael
mikael
Mimas

Chat
Messages : 480
Date d'inscription : 27/11/2018

Localisation : gironde

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par Kelly7 le Mar 24 Sep - 20:51

@tangolinos a écrit:Je dirais que la chute évoquée dans le titre de ce sujet, vient du fait que l' absolu est UN et que pour se manifester il chute dans la dualité.
Il existe plusieurs formes de langage par exemple:
L’unité de la conscience universelle de l’âme
L’unité de la conscience du cœur
L’unité multidimensionnelle 
Vision multidimensionnelle 
La télépathie 
L’a-conscience Absolue qui est au-delà de la conscience de l’âme (l’Ultime) c’est au-delà de l’unité 
et bien d’autres!

Kelly7
Mithra

Chien
Messages : 30
Date d'inscription : 23/07/2019

Localisation : Canada

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par Sod le Mer 25 Sep - 10:22

« D’autre part l’alchimiste, il est banal de le rappeler, tend, du moins dans l’occident chrétien, à rendre à une partie de l’univers et a lui-même la dignité que possédaient Adam et la Nature avant la Chute »

Antoine Faivre - 1971
Pour une approche figurative de l'alchimie
Sod
Sod
Triton

Serpent
Messages : 2280
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par mikael le Mer 25 Sep - 23:39

salut.;étant un "Alchimiste" ,je fais parti de ceux qui relient (ou tentent) le "ciel" et la "TERRE"....LE TERME DE "CHUTE" est totalement inexact (pour moi) ..la "descente" voulue ,n'est en rien une "chute" ..l'"immortalité de l'Adepte est justement de retrouver QUI IL EST ...car l’âme de l'Homme ,ne peux mourir...EVE ,bien sur , ne vient pas de la cote d'ADAM, mais A COTE...Car du bloc Divin,nous "naissons" DEUX par DEUX ...et pour son "évolution" ,la Source doit "connaître" TOUT les "plans"..7 en bas et 7 en "haut"..les "Gardiens" de cet Univers sont bien sur Jupiter...Par contre notre "Grand Frère" est dans sa demeure Solaire ...Avoir connus les "plans supérieurs" et souffrir de cet état matériel est une épreuve acceptée , mais OUBLIÉE ..la vrais peur est l'inconnu...et la peur de la destruction....celui qui sait n'a plus peur,et ce monde le désole ... a plus
mikael
mikael
Mimas

Chat
Messages : 480
Date d'inscription : 27/11/2018

Localisation : gironde

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par Sod le Jeu 26 Sep - 8:29

@mikael a écrit:....LE TERME DE "CHUTE"  est totalement inexact (pour moi)

Pour moi il peut passer, même si je préfère l'idée de perte ou de disparition, mais il est vrai que la chute est absente du texte de la Thora, tout comme le concept de "péché originel". Je ne comprend d'ailleurs pas cette importance que certains accordent à ce chapitre du texte, a savoir Genèse III, qui certes a son importance, comme tous les autres, mais qui pour moi est seulement là pour nous expliquer le rapport de cause a effet entre la connaissance du bien et du mal ET la perte de conscience de l'éternité, ou mieux encore la disparition des mondes de l'éternité, les retrouvailles consistant à vivre consciemment dans ces mondes là, en avoir l'expérience comme on dit aujourd'hui.

Génèse 3-22 :

"Voici l'Adam est devenu comme l'Un° de nous pour la connaissance du bien et du mal (...) empêchons-le maintenant de vivre en OLAM"

OLAM étant bien sur les mondes d'éternité, là ou on va pendant qu'on dort, et dont on a la carte détaillée dans l'Arbre des séphiroth de la kabbale, pour ceux qui voudraient se renseigner sur le voyage avant de partir, ou s'y retrouver quand le voyage conscient dedans a commencé.

Il y a aussi que cet "Un° de nous", (Hébreu EHAD) c'est celui que Plotin et autre philosophes écrivent avec une majuscule, rien a voir avec 1, 2, 3.

" Messies les comme tu a messié leur père, ils seront consacré a mon service. Leur messianité sera pour eux de servir pour leurs cycles dans les mondes de l'éternité. "

C'est le dernier chapitre de l'Exode (40 - 15) la Gloire de dieu va bientôt apparaître dans le Sanctuaire pour ceux qui ont premièrement reçut l'onction de messianité.

"Et la vie éternelle c'est qu'ils te connaissent toi le seul vrai dieu"

Jean 17 - 3

Comme l'Exode est un texte trop compliqué et plein de charabia labyrinthique, peut être fait exprès pour tester nos capacités de concentration et de compréhension de l'essentiel, sans parler des fausse péricopes dont parle l'Homélie pseudo Clémentine, l'Evangile de Jean résume bien l'enjeu de toute l'affaire pour ceux qui voudraient se lancer sur une voie de la Connaissance (En Grec Ginosko)
Sod
Sod
Triton

Serpent
Messages : 2280
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par lan'N'noir le Jeu 26 Sep - 10:41

L'intérêt de la chute, ce n'est ni d'où l'on choit ni où l'on choit, mais la chute elle-même, en tant que telle car c'est elle, nous donc qui communions avec elle, qui découvrons à travers elle l'état d'apesanteur.

lan'N'noir
Amalthée

Dragon
Messages : 285
Date d'inscription : 01/07/2019

Localisation : Limoges

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par Fol le Fou le Jeu 26 Sep - 10:57

Oups..! J'a glissé..!


Adam
Fol le Fou
Fol le Fou
Dioné

Chien
Messages : 1090
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Clochard Sélénite
Humeur : Prêt à l'amour

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par Fol le Fou le Jeu 26 Sep - 11:05

Merci Sod pour ce texte intelligent.

Tu écris :"" Messies les comme tu a messié leur père, ils seront consacré a mon service. Leur messianité sera pour eux de servir pour leurs cycles dans les mondes de l'éternité. ""

Psaume qui explique l'importance de l'extrême onction au moment de la mort; permettant à "l'âme" de quitter plus facilement le corps pour rejoindre le "Tout Cosmique".

C'était la tâche des curés de le faire. Aujourd'hui, seuls les riches y ont droit, vu le prix qu'en demande les églises, pour ce service.

Fol
Fol le Fou
Fol le Fou
Dioné

Chien
Messages : 1090
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Clochard Sélénite
Humeur : Prêt à l'amour

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis - Page 2 Empty Re: De la chute du paradis

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum