De la chute du paradis

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

De la chute du paradis Empty De la chute du paradis

Message par Raphaela le Lun 14 Mai - 11:42

Afin de pouvoir poursuivre je me permets de déposer ici ceci

Aimelavie dans spiritpartage a écrit:
De la chute du paradis.


"
   Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que Yahvé avait faits. Il dit à la femme : " Alors, Dieu a dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? " La femme répondit au serpent : "Nous pouvons manger du fruit des arbres du jardin. Mais du fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n'en mangerez pas, vous n'y toucherez pas, sous peine de mort. " Le serpent répliqua à la femme : " Pas du tout ! Vous ne mourrez pas ! Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront et vous serez comme des dieux, qui connaissent le bien et le mal. " La femme vit que l'arbre était bon à manger et séduisant à voir, et qu'il était, cet arbre, désirable pour acquérir le discernement. Elle prit de son fruit et mangea. Elle en donna aussi à son mari, qui était avec elle, et il mangea. Alors leurs yeux à tous deux s'ouvrirent et ils connurent qu'ils étaient nus ; ils cousirent des feuilles de figuier et se firent des pagnes. "

"
Extrait de Les textes fondateurs 6e, classiques Hatier, Fabienne Serin-Moyal.


   Dieu punit le couple pour sa désobéissance ; il chasse Adam et Eve du paradis et les déchoie de leurs privilèges : désormais ils connaîtront la souffrance, le labeur et la mort.


  Ce texte est une traduction probablement maladroite, n'en soyez pas choqués amis érudits. Moi-même ne suis pas versé en Hébreu. N'hésitez pas à apporter des précisions.


   L'Arbre de la Connaissance du bien et du mal est traduit par Annick de Souzenelle comme Arbre de l'Accompli et de l'Inaccompli. Comme elle dit, nous avons tout interprété en terme de séparation, de valeur morale car en exil de nous-même, paradis oublié. Mais en revenant à la langue hébraïque nous voyons que nous avons effectué un glissement. Elle nous parle par exemple de la traduction de la côte au lieu de l'autre côté d'Adam. Adam qui, elle le signifie, symbolise l'être humain avec ses deux polarités. Eve n'est donc pas issue de la côte d'Adam mais de l'autre côté d'Adam, autrement dit sa part féminine. Elle est la vie, la vie animale, enracinée à la terre. Le côté masculin, lui, est lié aux cieux et à l'esprit, l'invisible. Adam joint ces deux aspects.


   Dans le jardin d'Eden trônent deux arbres, celui de l'Accompli et de l'Inaccompli ainsi que celui de la Vie Eternelle. Ce sont les deux aspects de la Conscience divine : l'un qui se perçoit comme manifestation et l'autre comme vigueur perpétuelle. Des deux, c'est à celui de la connaissance qu'ont accès Adam et Eve. Nous avons perçu dans la chute du paradis un déchirement profond, celui de la dualité, de la séparation des principes. Mais c'est aussi un éclair de lucidité car ils se découvrent eux-même. " Alors leurs yeux à tous deux s'ouvrirent et ils connurent qu'ils étaient nus " Ils perdent l'innocence enfantine mais acquièrent une lucidité sur le monde.

    L'animal qui les tente n'est pas anodin, c'est le serpent dit animal le plus rusé. Il est l'Intelligence disponible en l'être humain. Cette énergie permet à celui-ci d'éclaircir sa vision sur les phénomènes du monde et en particulier sur la dualité manifestée. Ainsi, la dissidence apparente entre féminin et masculin se révèle. Le fruit absorbé permet le discernement. Le serpent est une des manifestations de l'Esprit Saint. Il ordonne le monde et fait selon la Volonté divine d'où le ainsi soit-il. Par sa grâce, l'union est possible.

   Dieu poste un chérubin armé d'une épée foudroyante pour garder l'Arbre de Vie. Approcher de la Vie éternelle ne peut que signifier la mort de l'homme et de son ego. L'épée foudroyante représente la Volonté ornement de l'Esprit qui tranche la réalité. C'est un feu qui détruit tout mortel pour le rendre à sa gloire immortelle.


   On remarque que le Saint Esprit est présent aussi bien pour accueillir que pour offrir selon l'aspect observé de la Conscience. Nous comprenons aussi que Dieu dans son amour infini n'a pas voulu punir l'être humain qui est son reflet. Mais il lui a permis d'expérimenter ce que lui-même ne pouvait expérimenter : Dieu. La chute du Paradis est une mise en scène dans laquelle notre Père s'est oublié.

De la chute du paradis 284266


Dernière édition par Kolam le Lun 14 Mai - 19:03, édité 1 fois (Raison : Absence de majuscule dans le titre.)
Raphaela
Raphaela
Amalthée

Rat
Messages : 249
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Raphaela le Lun 14 Mai - 11:45

j'avais écrit
@Aimelavie a écrit:
  Ce texte est une traduction probablement maladroite, n'en soyez pas choqués amis érudits. Moi-même ne suis pas versé en Hébreu. N'hésitez pas à apporter des précisions.

Je vais essayer ... mais c'est un sujet très difficile! qui demande beaucoup de rigueur, de précisions, de vigilance, d'attention ...


@Aimelavie a écrit:
   Eve n'est donc pas issue de la côte d'Adam mais de l'autre côté d'Adam, autrement dit sa part féminine. Elle est la vie, la vie animale, enracinée à la terre. Le côté masculin, lui, est lié aux cieux et à l'esprit, l'invisible. Adam joint ces deux aspects.

pour le côté, je vais compléter sur le sujet concernant le Féminin de l'être(lien)

Peut-être déjà veiller à ne pas utiliser le nom de Eve, car dans ce passage il ne s'agit pas d'elle mais de Isha, l'épouse, la Feu. Cela permet par exemple de creuser sur ce qui différencie ces deux noms.
sinon ce n'est pas exactement  cela selon Annick de Souzenelle

déjà il me semble important de préciser du mieux qu'on peut les mots utilisés.

puisque tu cites Annick de Souzenelle, je vais préciser et compléter avec elle aussi (en italique seront les passages où je la citerai)


Je vais prendre le premier verset de la Genèse, pour essayer d'éclairer déjà certains mots

(l'hébreu se lit de droite à gauche, je vais mettre des couleurs pour vous aider)

בראשית ברא אלהים את השמים ואת הארץ    

dans le principe Elohim créé (pose dans le voir) toi cieux et (ו) toi terre

ce "toi" est oublié dans nombre de traductions, et pourtant ce n'est pas rien ce "toi", cet "aleph א et taw ת"
soit l'alpha et l’oméga en grec.
Il n'est pas traduit car il n'est considéré que comme la particule qui permet d'introduire un complément d'objet du verbe. Mais même là on peut en saisir un autre sens que celui grammatical Wink

La lettre Hé הִ qu'il y a devant les mots "cieux" et "terre" est aussi importante et pourtant également non exprimée dans les traductions.
Si cela intéresse je pourrai en dire plus sur ce Hé, là dire simplement qu'il y a deux Hé créés dans ce premier verset et entre eux un Vav ו qui les relie tout comme notre conjonction "et".
On retrouve les trois dans le YHVH
et comme par hasard le Yod י est aussi présent, à 3 endroits dans ce verset.
Dans le premier mot qui n'est pas des moindres, puisque la Tradition juive dit que toute la Torah (la Genèse, l'Exode, le Lévitique, les Nombres, le Deutéronome) est contenue dans ce mot, voir même dans la première lettre, il est au sein de l'Aleph-Taw, en compagnie d'une autre lettre précieuse le Shin. ש Une lettre de Feu, un Feu d'Amour, de Désir. Une lettre qu'on retrouve dans

Isha אשה traduit par la femme dans le chapitre 2 verset 23
Ish איש traduit par l'homme dans le même verset.
qu'on peut traduire par "la feu" et "le feu"
le Hé à la fin d'un mot est la marque du féminin,
remarquons que le Yod (le Fils, l'étincelle divine, le Germe divin, la Semence du YHVH) n'est pas au sein de ce féminin, mais au sein du mot masculin


L'Esprit d'Elohim est présent par cette lettre Shin.


Les "cieux" Shamaïm en hébreu sont liés aux "eaux" Maïm que recouvre le Shin
au sein de ces eaux מים se trouve le Yod
dans השמים on trouve aussi le HaShem, השם Le Nom.


La terre 'Erets ארץ signifie essentiellement le "sec", les deux premières lettres du mot sont les radicales du mot 'Or, "lumière", et la troisième lettre est le Tsadé ץ, le harpon divin qui tire l'inaccompli à la lumière en vue de l'accomplissement.

Les cieux et les eaux renvoient au multiple; la terre à l'unité.


"Les eaux représentent l'infinité des possibles; elles contiennent le tout virtuel, le germe des germes" Pierre Grison, le Dictionnaire des symboles

Annick de souzenelle traduit aussi ce passage par :
"Dans le principe Dieu crée les eaux riches de la Semence divine couvertes du feu de l'amour, et le sec"

"Cieux et terre" peuvent être lus
"humide et sec"
"inaccompli et accompli"
"inconscient et conscient"
"ténèbres et lumière"
"nuit et jour"
"femelle et mâle"
"isha et ish"

on peut y mettre également
"image et ressemblance"

soit "Adam et YHVH"

YHVH, JE SUIS, est l'identité réelle d'Adam, par laquelle il peut devenir conscient de lui-même
Raphaela
Raphaela
Amalthée

Rat
Messages : 249
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par tangolinos le Lun 14 Mai - 21:19

Je dirais que la chute évoquée dans le titre de ce sujet, vient du fait que l' absolu est UN et que pour se manifester il chute dans la dualité.
Comment pourrait se manifester la lumière, sans la présence de l' obscurité ?
Comment pourrait se manifester le bonheur, sans la présence du malheur ?
Comment pourrait se manifester le relief d' une montagne sans la présence de ses creux ?
tangolinos
tangolinos
Encelade

Dragon
Messages : 761
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Loup-blanc le Lun 14 Mai - 22:57

Bon je vais faire court :

L'univers et dieu ne jugent pas.
Le paradis est une "étiquette" sur quelque chose d'inconnu. J'ai été aux portes mais j'ai du faire le chemin en arrière.

Comment le paradis peut-il chuter si tout est au même endroit... C'est une idée tridimensionnelle donc humaine.
Loup-blanc
Loup-blanc
Épiméthée

Chat
Messages : 200
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Invité le Mar 15 Mai - 6:58

"Tu veux connaître le libre arbitre ? Et bien soit : mais alors tu connaîtras la faim et le satiété, la soif et le désaltéré, la maladie et la bien-portance... Lorsque tu auras suffisamment expérimenté ton libre arbitre revient vers moi et dis moi ce que tu auras appris. Alors tu pourras déposer ton libre arbitre au pieds du paradis et tu retrouveras l'UN."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Fol le Fou le Mar 15 Mai - 12:00

Dieu offre le libre arbitre à l'Homme. Mais... Ne touche pas, regarde..! Touche, mais ne goûte pas..! Goûte, mais n'avale pas..! Avale, mais je te répudie..!

Et là, l'Homme reste comme un c*n, dansant sur une jambe, puis l'autre... Sans savoir... Sans comprendre... Sans explications.

Sympa le Dieu des Chrétiens..!

Fol
Fol le Fou
Fol le Fou
Dioné

Chien
Messages : 1064
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Clochard Sélénite
Humeur : Prêt à l'amour

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Professeur X le Mar 15 Mai - 13:04

Hum , le texte dont fait référence ce sujet , " La Genèse " sensée avoir été écrit par Moïse est communs à de nombreuses anciennes cultures qui prirent racines en Mésopotamie , surement ce texte était le plus " objectif " de cette époque , et la plupart des érudits en étudiaient la symbolique , c'est un peut comme aujourd'hui où la connaissance concernant la création de l'univers et de terre de la nature et la place de l'homme et les questions sur ce qui fait ses généralités psychiques et sa conscience , il est même étonnant pour l'époque à laquelle ces écrits on été rédigés de voir qu'il existe autant de similitudes avec la connaissance actuelle dans ces domaines , des êtres à la conscience objective ont pu très bien approcher la vérité à propos du monde dans lequel ils vivaient et à propos de l'être qu'ils étaient mais la formulation ne nous est pas forcément accessible , comme ne nous est pas forcément accessible la connaissance scientifique avec laquelle nous formulons la connaissance aujourd'hui , love .
Professeur X
Professeur X
Titan

Chien
Messages : 3323
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Fol le Fou le Mar 15 Mai - 13:11

@Prof : Je me permet de te rappeler que toute la bible à été réécrite au 12ème siècle; retouchée au 13ème, 15ème, 17ème, 18ème, 19ème; et édulcorée au 21ème. (bisounourçée, devrais_je dire pour cette dernière édition).

Fol

Fol le Fou
Fol le Fou
Dioné

Chien
Messages : 1064
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Clochard Sélénite
Humeur : Prêt à l'amour

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Totem le Mar 15 Mai - 13:18

Pour Lil Kaitesi (kabbaliste) selon les écrits kabbalistiques, la chute est un accident cosmique.....

(Je tâcherais de mettre un petit bout de texte là dessus). Wink

Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4526
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Fol le Fou le Mar 15 Mai - 13:25

D'après la tradition moyenâgeuse, "le Diable de par sa chute, resta boiteux"...

Tu m'étonne..! Chuter de trois plans depuis la constellation du Lion... Ca abîme, si j'ose dire!

Fol

Ps: j'ai cité le lieu pour toi, Totem.
Fol le Fou
Fol le Fou
Dioné

Chien
Messages : 1064
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Clochard Sélénite
Humeur : Prêt à l'amour

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Raphaela le Mar 15 Mai - 23:19

@Fol le Fou a écrit:D'après la tradition moyenâgeuse, "le Diable de par sa chute, resta boiteux"...

c'est au niveau des pieds que se révèle le trois
d'où la présence du bâton dans la main de celui qui est en Chemin
un bâton qui se fait couronne lorsqu'il est arrivé, guéri de la morsure du serpent ...


Raphaela
Raphaela
Amalthée

Rat
Messages : 249
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Raphaela le Mar 15 Mai - 23:20

@Totem a écrit:Pour Lil Kaitesi (kabbaliste) selon les écrits kabbalistiques, la chute est un accident cosmique.....

(Je tâcherais de mettre un petit bout de texte là dessus). Wink


cela m'intéresse Totem
mais c'est quand tu peux Wink

Raphaela
Raphaela
Amalthée

Rat
Messages : 249
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Raphaela le Mar 15 Mai - 23:24

@Loup-blanc a écrit:

Comment le paradis peut-il chuter si tout est au même endroit... C'est une idée tridimensionnelle donc humaine.

sans doute faut-il justement revoir ce qu'on entend par "chute"

si je chute en marchant, je ne suis pas tombée dans un autre endroit, je ne suis tout simplement plus debout

d'ailleurs le mot "chute" n'est pas dans la Bible
Raphaela
Raphaela
Amalthée

Rat
Messages : 249
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Totem le Mar 15 Mai - 23:48

@Raphaela a écrit:
@Totem a écrit:Pour Lil Kaitesi (kabbaliste) selon les écrits kabbalistiques, la chute est un accident cosmique.....

(Je tâcherais de mettre un petit bout de texte là dessus). Wink


cela m'intéresse Totem
mais c'est quand tu peux Wink


Ok, je recopierai le passage de son livre sur ce point. Wink
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4526
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Kouen le Mer 16 Mai - 10:59

Personnellement, la "chute du paradis" signifie pour moi la "descente de l'homme aux enfers", c'est quand l'homme perd le contrôle de lui même, qu'il n'a plus d'âme ni de conscience, il n'est plus relié à lui même, à son "paradis" personnel, à son entité, à sa vérité tout court, le reste est symbolique, des analogies pour exprimer ce qui en l'homme lui fait défaut, et qui devrait être garder, ou changer ?! le serpent en lui même n'est pas dangereux, il symbolise l'aspect "tordu" du mental qui peut prendre différents aspects à travers l'essence d'un arbre ( l'homme lui même ) sunny
Kouen
Kouen
Obéron

Chien
Messages : 1377
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Charente Tarot XVII

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Kouen le Mer 16 Mai - 11:08

@Raphaela a écrit: La chute du Paradis est une mise en scène dans laquelle notre Père s'est oublié.




Sur cet aspect, je m'interroge un peu ?! notre Père selon moi ne peut "s'oublier" comment le ferait il ? puisqu'Il est le Tout et en Tout ?! Lui accorder le bénéfice du doute, celui de l'oubli, cela serait comme affirmer que son esprit serait "divisé", donc incomplet , donc inachevé ? voire..."imparfait" ? Wink
Kouen
Kouen
Obéron

Chien
Messages : 1377
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Charente Tarot XVII

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Raphaela le Mer 16 Mai - 12:16

Stella a écrit:
@Raphaela a écrit: La chute du Paradis est une mise en scène dans laquelle notre Père s'est oublié.




Sur cet aspect, je m'interroge un peu ?! notre Père selon moi ne peut "s'oublier" comment le ferait il ? puisqu'Il est le Tout et en Tout ?! Lui accorder le bénéfice du doute, celui de l'oubli, cela serait comme affirmer que son esprit serait "divisé", donc incomplet , donc inachevé ? voire..."imparfait" ?  Wink

attention Stella! cette citation n'est pas de moi mais d'Aimelavie Smile
même si je comprends ce qu'il veut dire Razz

je vais revenir ...
Raphaela
Raphaela
Amalthée

Rat
Messages : 249
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Kouen le Mer 16 Mai - 13:42

Ok, pas grave, c'était juste pour reprendre la citation,
je comprends bien   Wink

sinon pour en revenir à cette "chute"  ( sachant que nous en vivons à toutes époques des chutes... ) je remarque qu'à chaque fois les scientifiques ont des difficultés avec l’idée d’origine, que celle-ci concerne l’Univers dans son ensemble, ou la matière, ou le temps, la vie, l’homme.... car, en tant que scientifiques, ils s’occupent toujours du "comment" du monde et non du "fait" qu’il soit, c'est normal dans un sens, car la science pour se construire, a besoin d’un réel, c’est-à-dire d’un "déjà là", des bases, mais selon moi, "l’origine" ne fait précisément pas partie du "déjà là", puisqu'elle correspond à l’émergence d’une certaine chose en l’absence de cette même chose ( l’origine suppose la non présence dans la mise en présence même) et c'est cette différence de "chute" là, qui fait passer du néant à l’être, la science n’est pas capable de la saisir, ni même de lui donner un statut, excepté des recherches, et des hypothèses, sinon le vrai "problème" c’est celui de l’existence même de l’univers ?!  de ses origines ? du jardin d'Adan et Eve, le paradis, de la Génése pour d'autres ? mais j'ai envie de dire : pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?
en quoi la vie d'un homme peut elle être touchée à ce point de tomber en disgrâce ?
qu'il soit femme ou homme ? à une cote prés ?!

sur le plan scientifique, nous sommes incapables d’y répondre, et après plusieurs millénaires, nous en sommes ici au même point: au zéro absolu !  I love you

en me relisant j'évoque les "scientifiques", mais je pourrais ajouter les "religions" également; 
Kouen
Kouen
Obéron

Chien
Messages : 1377
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Charente Tarot XVII

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Professeur X le Mer 16 Mai - 14:03

Hum , le " Paradis " est sensé être un endroit aménagé par Dieu sur Terre , duquel Adam et Eve furent chassés , il n'est pas question de " chute " , mais d'une harmonie rompue entre les êtres la nature et Dieu , parfois même dans certains lieux sur cette Terre cette harmonie s'est elle reconstituée , love .


Dernière édition par Professeur X le Mer 16 Mai - 14:13, édité 1 fois
Professeur X
Professeur X
Titan

Chien
Messages : 3323
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Invité le Mer 16 Mai - 14:07

@Raphaela a écrit:si je chute en marchant, je ne suis pas tombée dans un autre endroit, je ne suis tout simplement plus debout

d'ailleurs le mot "chute" n'est pas dans la Bible
Elle est liée au piège tendu par le Malin (marque de celui qui a lui même chuté), voir étymologie de "scandale".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Raphaela le Mer 16 Mai - 23:25

Stella a écrit:
@Aimelavie a écrit: La chute du Paradis est une mise en scène dans laquelle notre Père s'est oublié.


Sur cet aspect, je m'interroge un peu ?! notre Père selon moi ne peut "s'oublier" comment le ferait il ? puisqu'Il est le Tout et en Tout ?! Lui accorder le bénéfice du doute, celui de l'oubli, cela serait comme affirmer que son esprit serait "divisé", donc incomplet , donc inachevé ? voire..."imparfait" ?  Wink

je vais laisser la possibilité à Aimelavie de te répondre en premier, si il passe par là
selon ... je verrais ce que je peux faire

par contre je remarque que tu utilises le mot "Père" ... un père est-il parfait sans épouse et sans enfants ?

certains exégètes disent qu'il aspire à une perfection autre, un plus-que-parfait
sans doute est-il toujours en Devenir d'Être, en Mouvement Immobile ... c'est complexe à saisir avec le mental car à ce Niveau on fait face à des paradoxes d'où la difficulté de trouver des mots pour en parler, seul l'entre-deux du couple paradoxale nous permet de percevoir au moins un parfum ...


Raphaela
Raphaela
Amalthée

Rat
Messages : 249
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Raphaela le Mer 16 Mai - 23:42

Lucrèce a écrit:
@Raphaela a écrit:si je chute en marchant, je ne suis pas tombée dans un autre endroit, je ne suis tout simplement plus debout

d'ailleurs le mot "chute" n'est pas dans la Bible
Elle est liée au piège tendu par le Malin (marque de celui qui a lui même chuté), voir étymologie de "scandale".

sans aller jusqu'à l'étymologie du mot "scandale" , il s'agit effectivement d'une histoire de scandale, d’événement honteux ...

avant d'avoir mangé le fruit: "L'homme et sa femme étaient tous deux nus, et ils n'en avaient point honte."

après:"Les yeux de l'un et de l'autre s'ouvrirent, ils connurent qu'ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s'en firent des ceintures. "

miamm

Raphaela
Raphaela
Amalthée

Rat
Messages : 249
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Kouen le Jeu 17 Mai - 9:38

@Raphaela a écrit:
Stella a écrit:
@Aimelavie a écrit: La chute du Paradis est une mise en scène dans laquelle notre Père s'est oublié.


Sur cet aspect, je m'interroge un peu ?! notre Père selon moi ne peut "s'oublier" comment le ferait il ? puisqu'Il est le Tout et en Tout ?! Lui accorder le bénéfice du doute, celui de l'oubli, cela serait comme affirmer que son esprit serait "divisé", donc incomplet , donc inachevé ? voire..."imparfait" ?  Wink

je vais laisser la possibilité à Aimelavie de te répondre en premier, si il passe par là
selon ... je verrais ce que je peux faire

par contre je remarque que tu utilises le mot "Père"  ... un père est-il parfait sans épouse et sans enfants ?

certains exégètes disent qu'il aspire à une perfection autre, un plus-que-parfait
sans doute est-il toujours en Devenir d'Être, en Mouvement Immobile ...  c'est complexe à saisir avec le mental car à ce Niveau on fait face à des paradoxes d'où la difficulté de trouver des mots pour en parler, seul l'entre-deux du couple paradoxale nous permet de percevoir au moins un parfum ...




Ok, merci Raphaëla sunny
Je pense que l'orsqu'on évoque le "Père" il s'agit selon moi du "Père"
des péres, de tous, de toutes, Celui qui est au delà de l'esprit de l'homme ;
Kouen
Kouen
Obéron

Chien
Messages : 1377
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Charente Tarot XVII

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Totem le Lun 21 Mai - 0:09

On ne peut parler de la chute sans parler de la Merkavah. Voici donc un court passage sur le sujet tiré du livre de Lil Kaitesi (kabbaliste).


LA MERKAVAH


Au sein de la tradition hébraïque ont existé des cercles mystiques centrés autour la vision du Char d’Ezéchiel et qui en détenaient les clés d’interprétation. C’est la tradition dite de la Maase Merkavah. Les cabalistes et occultistes contemporains, quant à eux, se concentrent exclusivement sur l’étude des Séphiroth, qui composent l’Arbre de Vie, mais celle-ci ne relève que de la constitution de notre monde manifesté, alors que la connaissance de la Merkavah concerne la réintégration des âmes dans le grand univers.

Dans les civilisations antiques, l’initiation était toujours divisée en deux branches. La première se rapportait à la compréhension occulte du monde manifesté, elle constituait les « Petits Mystères ». La majorité des âmes pouvaient se contenter longtemps de ce champs de connaissance, certes très vaste, mais pour d’autres, épris d’absolu, cela ne suffisait pas. Les âmes de ce second type étaient alors prêtes pour les « Grands Mystères », c'est-à-dire qu’elles étaient en mesure de reconnaître que tout ce qu’elles avaient identifié à l’extérieur d’elles-mêmes était également présent en elles, que le macrocosme possédait des qualités propres à un autre plan d’existence. Elles avaient accédé au mystère de la Merkavah, et étaient prêtes pour le grand envol cosmique.

Il semble pourtant qu’à un certain moment, l’orthodoxie judaïque ait cherché à éliminer la seconde branche mystique de la Maase Merkavah. Une violente persécution rabbinique se déchaîna pour faire cesser les « hérétiques » qui se libéraient de l’emprise des institutions religieuses par une pénétration directe du mystère du vaisseau de l’âme. Cette mise sous couvert de la science de la Merkavah fut vraisemblablement entreprise par des initiés qui, étant allés très loin dans la connaissance des Petits Mystères, n’avaient pas voulu ou pas pu transférer cette connaissance vers l’intériorité du microcosme. Ils avaient acquis un certain pouvoir dans le monde, et étaient parvenus au sommet de la sagesse humaine, mais du point de vue divin, ils plafonnaient au niveau d’une connaissance somme toute superficielle, limitée et éphémère. C’est certainement à ce moment que se créa l’ordre des Esséniens (étymologiquement « ceux qui se coupent »). Non seulement ils se séparèrent du judaïsme mais ils tentèrent certainement avec succès, de mettre en pratique leur connaissance du vaisseau de l’âme. Rassemblés en communautés, ils pouvaient concentrer leurs forces spirituelles pour percer le secret de l’origine de l’âme à travers l’élucidation du mystère de la Merkavah. C’est au sein de ces communautés très particulières que grandit celui qui fut connu par la suite sous le nom initiatique de Jésus-Christ. Il ne fait pas de doute que les premiers chrétiens – ceux qu’on nommera plus tard les Gnostiques – perpétuèrent la transmission de la connaissance de la Merkavah, jugée hérétique par les autorités en place et persécutées dès son identification. L’hérésie à leurs yeux était de croire en l’existence d’un dieu intérieur. Les gnostiques de tout temps reconnaissent l’existence d’une intelligence agissant depuis le centre de l’univers. Seulement pour eux, il fallait d’abord que renaisse le dieu intérieur avant de pouvoir envisager de le voir réintégrer la patrie divine.

La conséquence de ces évènements fut que pendant très longtemps, la réalité de la Merkavah resta sous-jacente à toutes les civilisations, dont elle constituait le cœur et la raison d’être. Mais lorsque le noyau civilisateur fut expulsé, les êtres qui aspiraient à la libération de l’âme durent se regrouper et apparurent comme des parias aux yeux de la société.  (P. 42 – 43).


La Merkavah est le véhicule de l’âme. Chaque Dieu en possède une, et chaque humain également, puisqu’il garde en lui la  trace de sont état divin originel…..(p 23)

Le vaisseau de l’âme ne peut être perçu, excepté par un libéré possédant une clairvoyance supérieure, ce qui ferait de lui un géant de l’Esprit. La Merkavah est de toute éternité, c’est la chose la plus réelle au monde, puisqu’elle précède notre existence mortelle, et qu’elle sous-tend notre vie physique, organique, psychique et spirituelle. Il n’y a pas à attendre d’évoluer, ni à pratiquer une technique occulte, il faut en reprendre conscience et l’allumer. La Merkavah est une technologie sacrée élaborée par les dieux eux-mêmes. (p 19)




La Chute, accident cosmique et explosion du microcosme.


La forme sublime de la Merkavah suscite inévitablement des réminiscences dans les cœurs aspirant à l’absolu. De quoi nourrir nos  rêves de liberté et éveiller notre intelligence supérieure.
Au-delà du mystère de la Merkavah, il en existe un autre plus secret encore : celui de la chute des âmes dans la matière. Les églises ont utilisé ce thème gnostique pour générer de la culpabilité chez leurs fidèles, mais la vérité est plus simple et elle aurait plutôt tendance à incriminer ces églises qui, depuis des millénaires, nous mentent sous prétexte de nous protéger.

Vaisseaux échoués, amnésie du conducteur.
La merkavah est un système vital complexe, multidimentionnel, une unité composée de plusieurs parties formant un univers en réduction. A l’origine, nous possédions trois noyaux tournant harmonieusement l’un autour de l’autre, dans un rythme ternaire : un atome correspondant à l’âme, un atome correspondant l’Esprit et le troisième issu du rayonnement des précédents : la puissance générée  par leur unité. Il s’agit d’une vision ésotérique de la Sainte Trinité : la mère-Ame, le père-Esprit et l’enfant –Dieu qu’ils engendrent. Ou encore, une interprétation du mythe platonicien de l’harmonie des sphères qui possèdent en leur sein les deux polarités (androgynie). De cette harmonie jaillit un troisième être à part entière. C’est l’autofécondation divine. Les  troubadours, eux préféraient utiliser l’image de la dame, du chevalier et de leur demeure princière, les Hindous parleraient du dieu et de la déesse dans leur cité volante. Autant d’images et de traditions pour exprimer une réalité transcendante et immuable.
Il s’agit toujours de l’histoire d’un amour dont le rayonnement engendre un nouvel être  l’enfant-dieu, vivant consciemment au cœur de sa demeure volante. Ce royaume céleste était un système parfait, parsemé d’étoiles, de foyers de puissance, de roues énergétiques, de fluides cosmiques irriguant l’ensemble, de capteurs d’informations divines….Ces milliers d’yeux étaient orientés vers l’extérieur, en contact avec le grand univers, dans un échange et une offrande perpétuels. Nos vaisseaux vivaient en expansion constante, voguant sur la mer divine, s’élevant dans le service désintéressé aux dieux. Imaginez la puissance d’un tel véhicule, contenant la force de l’univers entier.

Le détournement des pouvoirs divins.
Pour des raisons égocentriques mystérieuses, le conducteur du Char voulut détourner les puissances qui lui avaient été confiées, pour servir ses intérêts personnels. En orientant les rayonnements divins extrêmement puissants vers son centre, l’énergie de l’univers se concentra un instant en lui, répandant un feu incontrôlable dans la Merkavah, ce qui la coupa de toute communication avec ledit univers. Pour le préserver de la combustion, un des atomes fut expulsé, celui de l’esprit, laissant l’âme souffrante et le dieu commotionné, l’enfant rebelle à la dérive, dans un véhicule endommagé. Dans la mythologie chrétienne, cette crise est appelée « la rébellion de Lucifer ». C’est la première chute, la rupture avec l’ordre éternel.
Voilà le grand mystère. Dans l’ordre divin, il n’y a pas de progression à travers la densité, mais notre passage dans la dimension dense provient d’une perte de conscience liée à l’accident originel que l’on pourrait comparer à une explosion atomique de puissance cosmique. Au moment de cette explosion, le royaume intérieur s’écroula et l’âme chuta dans les corps de matière. Le système de la Merkavah fut désorganisé, et son dieu, le conducteur du char divin, connut la mort pour la première fois : piégé dans les limites de l’espace et du temps, il vit que le jour et la nuit s’alternaient dans une frénésie incessante. La laideur succédait inévitablement à la beauté, la mort attendait chaque créature vivante. Ce qui n’était absolument pas le cas dans les dimensions divines en perpétuelle exaltation ! Le Monde de la lutte des opposés était né.
Quelles furent les conséquences pour la Merkavah ? Ses multiples foyers de lumière se fermèrent, ses ailes cessèrent de battre et le vaisseau sombra dans la léthargie. Eteint et échoué, il se mit à errer dans le chaos, sans passé, sans but. En lui, commencèrent à renaître des personnalités qui, au terme d’une vie humaine, connaissaient la mort. C’est ainsi que se mit à tourner la roue des réincarnations.
La vie donne une chance à chaque personne incarnée de réactiver sa Merkavah, mais bien peu saisissent la divine occasion, et ils voient leur existence filer et s’anéantir. L’évolution du système solaire est une base de réparation pour les véhicules divins accidentés. Le vaisseau de chacun n’attend qu’une chose : que notre personnalité prenne conscience de ce drame et désire ardemment retrouver la liberté de la vie divine. Pour cela, il faut se mettre entièrement au service de l’âme (sans confondre avec la personnalité, là est tout le travail de discernement) et retrouver le noyau perdu pour reformer la  triple unité originelle. Mais comment ?

L’évolutionnisme perpétue la chute.
Notre incarnation dans ce monde « étranger » n’a d’autre sens que de permettre l’éveil d’une conscience spirituelle qui puisse réaliser la précarité de sa situation terrestre et reprendre le chemin du ciel.
Ceci est un résumé des doctrines gnostiques – cathares, bogomiles, manichéennes notamment – qu’il ne fallait pas révéler sous peine d’être excommunié par les orthodoxies. Le problème de la chute échappe à la plupart des humains, car des hiérarchies rétrogrades se sont accaparé le contrôle de l’évolution. Elles ont instauré des dogmes pour démontrer que notre monde était une création divine, qu’il ne fallait pas tenter d’en sortir, c'est-à-dire de leur échapper.
C’est là l’origine de la terreur dogmatique catholique : « ne cherchez pas le mystère de la vie !».
La hiérarchie luciférienne a imposé le dogme d’une évolution de l’âme. Mais cette évolution n’est qu’une immobilisation, une paralysie de l’âme dans l’attente de la réparation de l’accident qui a fait échouer notre Merkavah dans la zone dense de l’ici-bas. Ce sujet a plongé les philosophes et les mystiques dans la perplexité, car il est difficile d’imaginer une vie avant l’existence présente. Notre évolution actuelle ne s’inscrit pas dans un processus régulier. Nous avons perdu la mémoire de notre état antérieur. La plupart des enseignements spirituels et religieux proviennent de ces hiérarchies « lucifériennes » qui, quoi qu’étant pleines de bonnes intentions, n’ont pas accès aux vérités supérieures. Cela ne signifie pas que de « bonnes » hiérarchies spirituelles s’intéressant à notre sort n’existent pas ; ces dernières n’opèrent pas au moyen de messages captés par les voies médiumniques ou d’apparitions fantastiques. Les dieux communiquent à travers nos intuitions, et un être libéré, tel que l’entendent les traditions spirituelles authentiques, n’est pas un esprit désincarné mais une âme vivante en possession de son véhicule d’immortalité, en liaison étroite avec d’autres âmes d’une même sagesse, beauté et puissance. Son rayonnement est si intense que nous ne pourrions l’approcher sans nous brûler. Quoique nous ne puissions les contacter directement, nous pouvons nous représenter ces fraternités comme les maillons d’une grande chaine d’âmes intégrées à la hiérarchie cosmique. « Il y  de nombreuses demeures dans la maison de mon Père », nous dit le Christ, défiant par là le dogme monothéiste. Il y a de nombreux vaisseaux qui sillonnent l’Ether universel.

Hiérarchies et instructeurs spirituels.
Tant que les âmes demeureront  emprisonnées dans l’illusion du monde, la Fraternité des Ames Libres se tiendra à la limite de notre champ d’existence en stimulant les vocations au Grand Départ. Ce processus est scientifique, c’est pourquoi rien n’arrive par hasard dans l’univers inter-dimentionnel. Tout est écrit dans le livre de la vie où figure le «nom nouveau » de notre être spirituel véritable.

La grande fraternité envoie régulièrement des travailleurs spirituels capables de remettre en état nos circuits de transfert vers le monde divin. Chaque instructeur mandaté par la Fraternité recrée une méthode  de libération, non qu’il y en ait plusieurs, mais la méthode doit être adaptée à l’époque et au niveau de ceux qu’il contacte. Chaque instructeur spirituel forme des disciples qui sont chargés de traiter un certain aspect de leur vaisseau. Les maîtres spirituels qui travaillent directement sur le microcosme humain ont opéré un contact avec la Fraternité et ils n’ont pas le droit à l’erreur. Il y a donc différente sortes d’instructeurs spirituels et nul ne peut considérer l’un comme supérieur à l’autre, car dans l’économie planétaire, certains sont des héros chargés de missions ingrates que le public méprise. Les gens sont conditionnés par les Images d’Epinal de la sainteté, mais la libération est au-delà es préjugés et des bondieuseries. Derrière les enseignements qui présentent des principes identiques, se dissimulent des opérations plus secrètes : les réparations de la Merkavah par des ingénieurs célestes. Les techniciens de l’Esprit doivent souvent dissimuler le bu de leurs interventions derrière un message de sagesse « conforme ». Ils travaillent, dans la clandestinité, sur la Merkavah dont ils réparent les circuits sur plusieurs niveaux énergétiques. Comme en médecine, celui qui soigne les yeux ne répare pas le cœur, pour autant que cette métaphore restitue une idée de la diversité des instructeurs venus remettre en état les organes endommagés de notre divine Merkavah.
Ne connaissant pas la raison de ce travail, entrepris à l’instant même où l’humanité s’est écartée de la source originelle, l’homme terrestre ne comprend rien à sa situation. Les religions lui permettent d’évoluer jusqu’au point où il peut reprendre en mains sa destinée divine, ce qui est un processus tout autre. « Dieu n’abandonne as l’œuvre de ses mains ». C’est pourquoi les vaisseaux-mères veillent en permanence dans le système solaire. Les signaux qu’ils émettent nous atteignent impersonnellement. Ils ne forcent rien, contrairement aux basses hiérarchies planétaires qui répandent des messages télépathiques pour influencer notre comportement et nous rendre artificiellement plus « moraux », conformément à leur plan d’évolution.
Pour la fraternité spirituelle régulière, chaque âme est l’objet d’une grande attention dans le respect absolu de son libre-arbitre. L’on nous connaît bien mieux que nous ne nous connaissons nous-mêmes. Les hiérophantes chargés de superviser la réintégration de notre famille d’esprit nous assistent depuis un immense vaisseau-planète où sont codés nos circuits individuels depuis le début du périple dans l’espace-temps. En fonction des cycles cosmiques et des variations des influx électromagnétiques universels, ils émettent des signaux de nature à stimuler positivement nos capacités d’éveil. Les hiérophantes ne se manifestent pas personnellement, ce qui serait une ingérence dans notre vie, sachant que les hommes on toujours tendance à déifier ce qui vient du ciel. De même, un vrai maître spirituel ne tolère pas qu’on adore une image de lui-même, ce qui n’interdit pas l’admiration et le respect. Il vient sur Terre pour rassembler un groupe d’âme par affinité karmique, il forme une famille d’esprit, mais il ne se déclarera pas « sauveur du monde »,  car il sait que ce monde est éphémère et que seuls sont réels les vaisseaux qui attendent au port céleste. (p 50  à 56).
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4526
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Fol le Fou le Lun 21 Mai - 5:39

Un texte édifiant et excellent, Merci pour le partage Totem.

Fol
Fol le Fou
Fol le Fou
Dioné

Chien
Messages : 1064
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Clochard Sélénite
Humeur : Prêt à l'amour

Revenir en haut Aller en bas

De la chute du paradis Empty Re: De la chute du paradis

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum