-40%
Le deal à ne pas rater :
– 40% sur la Table basse rectangle TIME – couleur Chêne
59.99 € 99.99 €
Voir le deal

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Aller en bas

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Empty Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Message par Sod le Ven 5 Avr - 7:04

Rappel du premier message :

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Invoc

Invocation.
Lord Frederick Leighton 1889


Like a Star @ heaven


« La nature est bonne seulement quand elle ne fait pas aux autres quoi que ce soit qui n'est pas bon pour soi-même. »

Dadistan-i-Dinik 94:5 (environ 700 av. J.-C.)

« Ne fais pas à ton voisin ce que tu prendrais mal de lui »

Pittacos de Mytilène  (640 - 568 av. J.-C)

« Évite de faire ce que tu blâmerais les autres de faire »

Thalès de Millet (624 - 546 av. J.-C.)

« Le sage n'a pas d'intérêt propre mais prend les intérêts de son peuple comme les siens. Il est bon avec le bon ; il est également bon avec le méchant, car la vertu est bonne. Il est croyant avec le croyant ; il est aussi croyant avec l'incroyant, car la vertu est croyante. »

Dao de jing - Chapitre 49 (environ 600 av. J.-C.)

« Ne blesse pas les autres de manière que tu trouverais toi-même blessante. »

Udana-Varga 5:18 (environ 500 av. J.-C.)

« Ce que tu ne souhaites pas pour toi, ne l'étends pas aux autres. »

Confucius  (environ 551 - 479 av. J.-C.)

« Tu ne te vengeras pas, ou tu ne porteras aucun grief contre les enfants de ton peuple, tu aimeras ton prochain comme toi-même : Je suis l'Eternel. »

Torah, Lévitique 19 - 18. (538 av. J.-C.)

« Regarde le gain de ton voisin comme ton propre gain, et la perte de ton voisin comme ta propre perte »

Lao Tseu (6ème siècle avant J-C) - Traité de l'exalté sur la réponse et la rétribution (T'ai Shang Kan Ying P'ien)

« Ceci est la somme du devoir ; ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'ils te fassent. »

Mahabharata 5 - 15;17 (environ 500 av. J.-C.)

« Ce que tu ne voudrais pas que l'on te fît, ne l'inflige pas à autrui. C'est là toute la Torah, le reste n'est que commentaire. Maintenant, va et étudie. »

Hillel Hazaken ( 110 av JC - 10 après JC) Talmud de Babylone, traité Shabbat 31a,

« Toutes les choses donc que vous voulez que les hommes vous fassent, faites-les-leur, vous aussi, de même ; car c’est là la loi et les prophètes. »

Evangile canonique selon Matthieu 7 - 12 (entre 70 et 90 ap JC)

« Aucun d'entre vous ne croit vraiment tant qu'il n'aime pas pour son frère ce qu'il aime pour lui-même. »

Mahomet (570 - 632 ap JC) - Hadîth 13 de al-Nawawi


Source : La règle d'or

Cette règle d'or du "ne fais pas a autrui et fais pour lui ..." n'est pas le sujet de ce topic.
C'est seulement le plus bel exemple de Sophia Pérennis ou Sagesse éternelle que j'ai trouvé, c'est a dire quand tout le monde - ou a peu près - dit la même chose, même s'il y a des variantes dans les façons de le dire. Car dans les citations au dessus, il n'y a peut être pas toutes les Traditions, mais toutes les principales : Zoroastrisme, Hindouisme, Bouddhisme, Philosophie Grecque, Judaïsme, Christianisme, Islam.

Et c'est ça le sujet de ce topic : quand plusieurs sources différentes disent la même chose.

Donc bienvenu dans ce topic à tous les autres exemples qui rentreraient dans cette catégorie, et bien évidemment a toutes les discussions ou autres infos autour de ça.

Car si j'ai mis dans le titre "débutant(e)s accepté(e)s" c'est parce que la quête - et donc la découverte - d'un tronc commun entre des Traditions différentes est très récente à l'échelle de l'histoire de l'humanité. Hormis quelques néoplatoniciens du début de notre ère qui ont été vite oubliés, et qui, ne connaissant pas les sagesses de l'orient ne pouvaient pas les inclure dans leur recherches, c'est a partir de la bien nommée Renaissance qu'en occident des gens se sont mis a chercher plus massivement ce qu'il pourrait y avoir dans ce tronc commun. Puis au 19ème siècle, avec le regain d'intérêt pour l'ésotérisme, et surtout la vraie découverte des enseignements d'orient, qui allaient désormais pouvoir y être inclus, c'est là seulement que la recherche de cette Sophia Perennis a vraiment commencée.

Et bien évidemment il y a des avis divergents sur ce que c'est. Smile
Alors si depuis plus d'un siècle il y a quand même quelques experts en la matière qui ont fait de belles trouvailles, vu l'énormité du sujet, je pense qu'eux aussi sont des débutant(e)s, des sortes de pionniers pour essayer de trouver ce qu'il y aurait dans le tronc commun, pour trouver des versets qui disent pareil dans des Traditions différentes.

Car si la question est réglée avec cette règle d'or - qui est peut être la première pierre dans l'axe du tronc commun - je crois que tout reste a faire pour trouver ce qu'il y aurait d'autre dans le tronc.
Du moins pour moi...
Sod
Sod
Ganymède

Serpent
Messages : 3412
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas


Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Empty Re: Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Message par Sod le Lun 4 Mai - 7:23

Salut Domi,

Deux trois idées qui me viennent en vrac sur ces versets du Zohar : Ces infos sur le sceptre et son association avec des questions de Lumière Céleste pourraient peut être intéresser Mel et ses recherches sur les Serpents de la kundalini ? Car le sceptre c'est le bâton de pouvoir - je peux, tu peux, il peut, nous pouvons - bâton dont sont munis tous les bergers conducteurs de troupeaux, comme notre ami Hermès.

Le sceptre joue donc forcément un rôle décisif dans le scénario de la Guerre Cosmique de l'Iliade. Ou plutôt ce sont les mauvais usages du sceptre qui produisent des dégâts si ma mémoire est bonne, un peu comme Moïse avec sa lance / sceptre dans le Zohar que tu viens de citer.

Ambivalence du résultat produit par l'instrument selon la main qui le manie ?

Par exemple pour la sortie d'Egypte, Moïse lui même n'aurait strictement rien put faire sans son bâton de pouvoir qui se change en serpent en Exode 7, et les serpents brûlants qui sont en Nombres 21 me semblent incontournables sur les questions de guérison (caducée emblème des médecins) ou plus précisément pour le projet de rester en vie grâce au regard tourné vers le serpent ... malgré les morsures mortelles de serpents.

Like a Star @ heaven  Par contre, je viens d'aller voir dans ces versets de la Thora ou il y a des serpents et malheureusement je crois bien qu'ils font partie de ces endroits du texte que les traductions ont profanés. Ou alors il y a des erreurs dans le référencement des mots sur le site enseignemoi... Ou alors je me fait embrouillé l'esprit par les gardiens ?

Dans tous les cas, vu que le sac de noeuds (ou de serpents) me semble un peu trop gros pour être démêlé ce matin, pour l'instant je met juste ici les données brutes du problème :

TANNIYN TANNIYM

NACHASH

SARAPH


Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 1727473011


Sinon sur cette rumeur antique selon laquelle Moïse aurait lui aussi plusieurs noms, car il aurait été non seulement égyptien mais aussi un initié d'Osiris, pour l'instant j'aurais deux trois trucs qui semblent bien confirmer la présence de cette rumeur au temps des premiers disciples de Jésus :

« Puis la fille du roi donna à l'enfant le nom de Moïse, pour rappeler qu'il avait été sauvé des eaux ; car en égyptien « moy » signifie eau. Or, Moïse avait été exposé sur l'eau pour y mourir.  Et dans la même langue, on appelle Moïse quiconque a été sauvé des eaux. Il est évident que lors de la circoncision de l'enfant, circoncision qui eut lieu avant son exposition, ses parents lui imposèrent un nom; ce nom fut Joacim. Il reçut aussi dans le ciel un troisième nom après son ascension, comme disent les Mystes, et ce nom est Melchi. »

Clément d’Alexandrie (150 – 215)
Stromates I – 23



« Hosarsiph (premier nom égyptien de Moïse d'après Manéthon cité par Philon) »

Extraits de la Note 1(…) Par contre, Manéthon, le prêtre égyptien auquel nous devons les renseignements les plus exacts sur les dynasties des pharaons, renseignements aujourd'hui confirmés par les inscriptions des monuments, Manéthon affirme que Moïse fut un prêtre d'Osiris. Strabon qui tenait ses renseignements de la même source, c'est-à-dire des prêtres égyptiens, l'atteste également. - La source égyptienne a ici plus de valeur que la source juive.(…) Clément d'Alexandrie croyait que Moïse était profondément initié à la science de l'Egypte et de fait l'œuvre du créateur d'Israël serait incompréhensible sans cela. »

Edouard Schuré – 1889
Les grands initiés

http://graal.over-blog.com/article-7141856.html

Sod
Ganymède

Messages : 3412
Date d'inscription : 31/08/2018


Revenir en haut Aller en bas

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Empty Re: Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Message par domi-Krist-All le Mar 5 Mai - 11:23

Bonjour Sod  I love you

@Sod a écrit:Salut Domi,

Deux trois idées qui me viennent en vrac sur ces versets du Zohar : Ces infos sur le sceptre et son association avec des questions de Lumière Céleste pourraient peut être intéresser Mel et ses recherches sur les Serpents de la kundalini ? Car le sceptre c'est le bâton de pouvoir - je peux, tu peux, il peut, nous pouvons - bâton dont sont munis tous les bergers conducteurs de troupeaux, comme notre ami Hermès.

Le sceptre joue donc forcément un rôle décisif dans le scénario de la Guerre Cosmique de l'Iliade. Ou plutôt ce sont les mauvais usages du sceptre qui produisent des dégâts si ma mémoire est bonne, un peu comme Moïse avec sa lance / sceptre dans le Zohar que tu viens de citer.

Ambivalence du résultat produit par l'instrument selon la main qui le manie ?

Par exemple pour la sortie d'Egypte, Moïse lui même n'aurait strictement rien put faire sans son bâton de pouvoir qui se change en serpent en Exode 7, et les serpents brûlants qui sont en Nombres 21 me semblent incontournables sur les questions de guérison (caducée emblème des médecins) ou plus précisément pour le projet de rester en vie grâce au regard tourné vers le serpent ... malgré les morsures mortelles de serpents.

OUI, c’est possible qu’il y ait un lien avec le kundalini et les sept chakras, mais je suis dans l’incapacité de le dire, car je l’ignore.  

Voici deux passages que j’ai reçus : « Les sept vertus de l’Éternel, les sept rayons qui sortent de son (spectre ou sceptre ?) Royal »

« Il t’inspire et te conseille, mais jamais il t’impose. Sa parole n’est que sagesse et son amour infiniment bon. Il est la lumière qui marche parmi les hommes, un feu ardant avec des pieds de braise... Son soleil est désormais le notre, car il marche toujours à nos coté »


@Sod a écrit:Sinon sur cette rumeur antique selon laquelle Moïse aurait lui aussi plusieurs noms, car il aurait été non seulement égyptien mais aussi un initié d'Osiris, pour l'instant j'aurais deux trois trucs qui semblent bien confirmer la présence de cette rumeur au temps des premiers disciples de Jésus :

[i]« Puis la fille du roi donna à l'enfant le nom de Moïse, pour rappeler qu'il avait été sauvé des eaux ; car en égyptien « moy » signifie eau. Or, Moïse avait été exposé sur l'eau pour y mourir.  Et dans la même langue, on appelle Moïse quiconque a été sauvé des eaux. Il est évident que lors de la circoncision de l'enfant, circoncision qui eut lieu avant son exposition, ses parents lui imposèrent un nom; ce nom fut Joacim. Il reçut aussi dans le ciel un troisième nom après son ascension, comme disent les Mystes, et ce nom est Melchi. »

Clément d’Alexandrie (150 – 215)
Stromates I – 23



« Hosarsiph (premier nom égyptien de Moïse d'après Manéthon cité par Philon) »

Extraits de la Note 1(…) Par contre, Manéthon, le prêtre égyptien auquel nous devons les renseignements les plus exacts sur les dynasties des pharaons, renseignements aujourd'hui confirmés par les inscriptions des monuments, Manéthon affirme que Moïse fut un prêtre d'Osiris. Strabon qui tenait ses renseignements de la même source, c'est-à-dire des prêtres égyptiens, l'atteste également. - La source égyptienne a ici plus de valeur que la source juive.(…) Clément d'Alexandrie croyait que Moïse était profondément initié à la science de l'Egypte et de fait l'œuvre du créateur d'Israël serait incompréhensible sans cela. »



Melchi me fais penser à Melchisédech qui d’après ce que j’ai pus voir est aussi associer au Krist « le Fils du Soleil » ou le soleil lui-même.... « Le fruit que j’ai engendré c’est le soleil »

Domi  Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 2112798134

domi-Krist-All
Phoebe

Messages : 316
Date d'inscription : 21/12/2018


https://kristall.pagesperso-orange.fr/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Empty Re: Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Message par Sod le Ven 8 Mai - 11:30

II

L’instruction des instruits



« Dès qu'Ulysse a reconnu ce fleuve, il lui adresse cette prière : « Roi de cette onde, quel que soit ton nom, écoute-moi. »

Odyssée V - 444

« Ils l’appellent Indra, Mitra, Varuna, Agni ou Garutmat, l’oiseau céleste. La Réalité est une et ceux qui sont instruits l’appellent par des noms divers, comme Agni, Yama ou Matarisvan »

Rig Véda I - 164; 46

« Il [Moïse] reçut aussi dans le ciel un troisième nom après son ascension, comme disent les Mystes°, et ce nom est Melchi. »

Clément d’Alexandrie
Stromates I – 23
http://remacle.org/bloodwolf/eglise/clementalexandrie/stromates14.htm#XXIII


§


°« Les Mystes / les kavis illuminés / les Anciens proches des dieux / les auteurs sacrés / ceux qui sont instruits »

Qui sont ces gens qui sont instruits sur la pluralité des noms et quelle est donc cette instruction qu’ils ont reçut ?

Dans la tradition Grecque, Ulysse en fait partie.
Je remarque qu’il tient ce langage au moment ou il vient de poser le pied sur l’île des Phéaciens  « ou le destin veut que tu sois sauvé » (Odyssée V – 341). Sa rédemption viendra par le biais de ce peuple dont le roi Alcinoùs serait « instruit dans la sagesse par les dieux immortels» (Odyssée VI – 12). En tous cas ce sont eux qui vont reconduire Ulysse dans sa patrie. Mais l’abordage d’Ulysse sur l’ile des Phéaciens fut une épreuve, son radeau s’est brisé, il a failli se noyer et quand il fut projeté sur le rivage :

« Là, tout son corps aurait été meurtri, et ses os brisés, si la bienveillante Athéna ne se fût placée dans l’âme du héros ; aussitôt de ses deux mains il saisit le rocher »

Odyssée V - 424


La présence d’Athéna dans l’âme rend possible un contact sans destruction, et c’est à ce lieu du contact  - la main d’Ulysse - qu’Homère emploi la métaphore du poulpe « qui se tourne en beaucoup de sens » (Polutropos) une qualité attribué à Hermès par Apollon, dans l’Hymne Homérique a Hermès.

Platon ne dit pas autre chose dans le verset de Philèbe 16 c que j’ai mis dans cette liste de versets concordants (ici) : cette Tradition sur l’un et le multiple vient des Anciens qui valaient mieux que nous car ils étaient « plus proches des dieux ».

Le consensus entre deux auteurs d’une même tradition n’est pas de la Sophia perennis, mais cette proximité avec les dieux me semble importante pour comprendre de quelle instruction seraient instruits ces instruits.

Du coté d’un chrétien, le verset de Denys l’Aréopagyte que j’ai mis dans la liste aussi, attribut aux « auteurs sacrés » le savoir-faire de manier les noms du sans-nom. Je n’ai pas prit le temps de chercher qui seraient ces auteurs pour lui, mais certainement cela veut dire que ce n’est pas donné à tout le monde, même si bien sur chacun peut s’emparer de cette idée et s’en servir comme bon lui semble.

D’après le Rig Véda Hindou, en X – 114 ce serait les « Kavis illuminés » qui parlent de façon telle qu’ils rendent multiple la réalité une, et enfin le soufi Abu Hurayra (601 – 679), rapportant un dire du Prophète  - la paix sur lui - à propos de la multitude des noms divins, affirme que :

« Quiconque les énumère entrera dans le Paradis. »

Clément d’Alexandrie, a propos du troisième nom de Moïse, (Melchi)  dirait plutôt que ça fonctionne dans l’autre sens, a savoir qu’il aurait reçut ce troisième nom du fait de son entré au Ciel. Mais je remarque que dans les deux cas, il y aurait un rapport entre une liste de noms qui s’allonge et l’entré dans les Cieux.

Ce n’est donc pas une mince affaire que d’être instruit de ce genre d’instruction qu’ont les Kavis illuminés, les Anciens proches des dieux, les Mystes et les auteurs sacrés, ou ceux qui comme Ulysse abordent chez les Phéaciens sans se briser, grâce à la présence d’Athéna en eux et la capacité de leur mains de « se tourner en beaucoup de sens », c'est-à-dire d’être polutropos comme Hermès.

Voyons voir plus précisément qui seraient ces kavis dans l’hindouisme.

Dans son ouvrage intitulé Le secret des Védas, (page 69) Sri Aurobindo traduit ce mot sanskrit « kavis » par « voyant ». Le mot se trouve d’ailleurs dans un verset du Véda où ce terme de « kavis » est aussi employé pour désigner l’œuvre du dieu Agni qui est encore appelé « le prêtre » :

« Agni, le prêtre dont l’œuvre est celle du voyant (Kavis)»

De là a dire que l’œuvre du voyant / kavis est celle du dieu, que le dieu œuvre à travers lui,  il n’y a qu’un pas. Un peu comme quand la main d’Ulysse vient toucher en polutropos le rocher Phéaciens sans se briser, grâce a l’action / présence de la déesse dans son âme qui lui évite de se fracasser, le contact se faisant par la polutropie de sa main, une qualité divine qu’il aurait en commun avec Hermès.

Si dans l’Hindouisme ce seraient les kavis illuminés qui ont ce genre de vocabulaire sur tous les noms de l’Un, nous sommes là aussi en présence d’un cas de génétique céleste, où un tronçon de génome divin est transféré dans le génome humain, d’où l’apparition de ce savoir-faire langagier chez les terriens.

Or justement, en cherchant chez les Grecs un texte qui serait quand même un peu plus explicite que cet épisode ou Ulysse arrive chez les Phéaciens, quand Apulée se fait enseigner par une apparition divine, et devient donc lui aussi voyant / kavis, celle-ci prend soin de donner des explications sur cette affaire des noms divins :

« Dans cet imposant appareil, exhalant tous les parfums de l'Arabie, la divine apparition daigna m'honorer de ces paroles:

«  Je viens à toi, Lucius, émue par tes prières. Je suis la Nature, mère de toutes choses, maîtresse des éléments, principe originel des siècles, divinité suprême, reine des Mânes, la première entre les habitants du ciel, type universel des dieux et des déesses. L'Empyrée et ses voûtes lumineuses, la mer et ses brises salubres, l'enfer et ses silencieux chaos, obéissent à mes lois: puissance unique adorée sous autant d'aspects, de formes, de cultes et de noms qu'il y a de peuples sur la terre. Pour la race primitive des Phrygiens, je suis la déesse de Pessinonte et la mère des dieux; le peuple autochtone de l'Attique me nomme Minerve Cécropienne. Je suis Vénus Paphienne pour les insulaires de Chypre, Diane Dictynne pour les Crétois aux flèches inévitables. Dans les trois langues de Sicile, j'ai nom Proserpine Stygienne, Cérès Antique à Éleusis.  Les uns m'invoquent sous celui de Junon, les autres sous celui de Bellone. Je suis Hécate ici, là je suis Rhamnusie. Mais les peuples d'Éthiopie, de l'Ariane et de l'antique et docte Égypte, contrées que le soleil favorise de ses rayons naissants, seuls me rendent mon culte propre, et me donnent mon vrai nom de déesse Isis. »


Apulée (2ème siècle)
L’âne d’or ou les métamorphoses XI – 5


Il est possible que des auteurs pompent les uns sur les autres, ou bien s’inspirent de livres pour écrire d’autres livres, et que de là viendraient certains consensus qui n’en seraient pas vraiment, mais seraient seulement des imitations ou des emprunts d’idée.

Mais il m’étonnerait fort que ce soit la seule explication à la présence de ces « invariant anthropologique » comme dit Pierre Riffard dans L’ésotérisme. En tout cas ce n’est pas l’explication que donnent les auteurs qui parlent de ces choses consensuelles. Sauf Platon qui dit la tenir des Anciens … qui eux aussi se trouvaient « proches des dieux », ils ne disent pas du tout qu’ils ont trouvé l’idée chez truc bidule.
Ils disent que c’est une chose qui résulte de l’entré dans les Cieux selon Clément, ou bien qui provoque cet entré pour notre ami soufi, ou bien que leur ont donné les dieux.

Ce n’est pas très original je vous l’accorde, car dans l’antiquité les gens croyaient que tout vient des dieux.

Sauf que cet enseignement direct par les dieux, ce serait quand même la véritable différence entre une voie de la Connaissance et celles qui relèvent de la foi seule. Dans la première c’est le contact, l’union / soudure ou l’infusion avec un dieu qui donne ce que l’on cherche, dans la seconde ce genre d’expérience n’est pas vraiment recherchée de son vivant.
Faut-il trouvé là une explication au fait que les adeptes d’une foi particulière s’attachent parfois à un vocabulaire, plutôt qu’un autre ?
Ce qui poussé a son extrême donne l’intégrisme et l’intolérance, qu’on trouve parfois aussi c’est ceux qui estiment chercher leur propre chemin hors de tout balisage.
Sod
Sod
Ganymède

Serpent
Messages : 3412
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Empty Re: Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Message par domi-Krist-All le Ven 8 Mai - 13:00

@Sod a écrit:
«  Je viens à toi, Lucius, émue par tes prières. Je suis la Nature, mère de toutes choses, maîtresse des éléments, principe originel des siècles, divinité suprême, reine des Mânes, la première entre les habitants du ciel, type universel des dieux et des déesses. L'Empyrée et ses voûtes lumineuses, la mer et ses brises salubres, l'enfer et ses silencieux chaos, obéissent à mes lois: puissance unique adorée sous autant d'aspects, de formes, de cultes et de noms qu'il y a de peuples sur la terre. Pour la race primitive des Phrygiens, je suis la déesse de Pessinonte et la mère des dieux; le peuple autochtone de l'Attique me nomme Minerve Cécropienne. Je suis Vénus Paphienne pour les insulaires de Chypre, Diane Dictynne pour les Crétois aux flèches inévitables. Dans les trois langues de Sicile, j'ai nom Proserpine Stygienne, Cérès Antique à Éleusis.  Les uns m'invoquent sous celui de Junon, les autres sous celui de Bellone. Je suis Hécate ici, là je suis Rhamnusie. Mais les peuples d'Éthiopie, de l'Ariane et de l'antique et docte Égypte, contrées que le soleil favorise de ses rayons naissants, seuls me rendent mon culte propre, et me donnent mon vrai nom de déesse Isis. »[/color]

 Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 2112798134  Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 2112798134 Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 2112798134 Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 312990806

Isis, la Reine des Âmes (Mânes)

« Tu écriras mâne avec un seul N : Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable… Qui connaît la mâne caché de l’alliance, si ce n’est la mâne elle-même ! » (Krist-All)

Domi  Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 2112798134
domi-Krist-All
domi-Krist-All
Phoebe

Coq
Messages : 316
Date d'inscription : 21/12/2018

Localisation : saint Père

https://kristall.pagesperso-orange.fr/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Empty Re: Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Message par Sod le Sam 9 Mai - 2:52

sunny

@domi-Krist-All a écrit:« Tu écriras mâne avec un seul N : Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable… Qui connaît la mâne caché de l’alliance, si ce n’est la mâne elle-même ! » (Krist-All) Domi  Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 2112798134

מָ֣ן ה֔וּא

Effectivement il n'y a qu'un seul NOUN dans le Pain des Ciels Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 1027381557

« Les enfants lutteurs d'El voient et disent, chaque homme à son frère :
« Mân hou ? Qu’est-ce ? »
Non, ils ne savaient pas ce que c’était.
Moshè leur dit : « C’est le pain que le Seigneur de l'Etre indicible (IHVH-Adonaï) vous donne en nourriture. » 


Exode 16 - 15



Like a Star @ heaven II – Le lieu ou telle chose c’est telle autre

«  Le commencement de l'autre monde est Jacob°.  L'extrémité de l'homme est son talon et son commencement est sa main. »

Apocalypse d’Esdras IV - 9


« Car Chou c‘est Neheh, Tefnout c‘est Djet » (…) « Vois, Chou est la pérennité, Tefnout est l’éternité. »

Textes Egyptiens des sarcophages
CT II 28 d



« Ici Śāriputra, forme est vacuité (sūnyatā) et vacuité est forme ; forme n’est autre que vacuité, vacuité n’est autre que forme »

Soutra du Coeur de la Perfection de Connaissance Transcendante


« Les immortels sont mortels et les mortels, immortels ; la vie des uns est la mort des autres, la mort des uns, la vie des autres. »

Héraclite
Fragment 62


Constater le consensus sur tous les noms de l’Un discible.
Constater le consensus sur l’origine de ce savoir-faire langagier.
Si possible comprendre le fonctionnement de ce tronçon de génome divin transférable.
Sinon tant pis, ça n’a pas d’importance.

°"le commencement de l'autre monde est Jacob"

Jacob est celui qui va changer de nom pour s'appeler Israël : "celui qui lutte avec dieu et avec les gens", après l'épisode de l'Echelle qui monte au ciel, cette échelle n'étant "autre que le Sinaï" d'après Abraham Aboulafia, un kabbaliste.


Dernière édition par Sod le Sam 9 Mai - 3:38, édité 1 fois (Raison : Précisions / mise en page)
Sod
Sod
Ganymède

Serpent
Messages : 3412
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Empty Re: Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Message par Mélanie le Jeu 14 Mai - 21:25

@Sod a écrit:
Salut Mel,

Ananda Comaraswamy est d'accord avec toi pour le Serpent, il y a bien quelque chose de ce coté là. Car malgré ce que pourrait nous laisser supposer son titre, l'ouvrage parle bien de Sophia perrennis, citations de Platon et de Maitre Eckhart a l'appui. Et ces lignes que je viens de citer se trouvent au tout début de son premier chapitre intitulé "Le Mythe", sous-entendu : "plus ou moins universels chez tous ceux qui ont fait du chemin sur la Voie de la Connaissance"

Sur les serpents et leur omniprésence dans les récits de nombreux peuples, je crois que c'est une chose que l'on pourrait trouver dans la mythologie comparée, ce qui est aussi une façon de chercher des concordances, mais au travers des images brutes, des symboles quasiment universels. Sans oublier que ces serpents n'auront sans doute pas le même sens partout non plus, et que tu peux trouver un auteur ayant parlé de la kundalini sans employer ce mot, ni parler des serpents, ou d'autres qui emploient ce mot mais parlent d'autre chose.

C'est du moins ce genre de phénomène que j'ai remarqué plusieurs fois depuis un an que je m'amuse a faire ces recherches. Cette cacophonie étant bien sur l'idéal pour embrouiller les pistes et c'est pourquoi de mon coté je m'occupe simplement des idées qui se ressemblent.

Mais je crois qu'un gros travail est déjà fait dans ce domaine de la mythologie comparée, accessible au public par les dictionnaires des symboles, qui seront sans doute plus ou moins sérieux.

Par exemple sur les serpents, Apollon a dut tuer le Python - c'est un dragon mais on ne va pas pinailler - avant de se rendre maitre de l'Oracle de Delphes, ou la Pythie transmettait ses messages par canalisations.

Je te redis ce que j'avais dit a Conscience : n'hésite pas a poster ici ce que tu trouve.
Parce que dans son introduction Ananda Coomaraswamy dit bien " En vérité, le temps vient où une Somme de la Philosophia Perennis devra être écrite, fondée impartialement sur toutes les sources orthodoxes, quelles qu'elles soient "

Comme quoi, en 1943 ou il écrivait ça, il voyait son travail - qui est déjà balèze - comme le début de quelque chose et non un dossier clos.

Autrement dit il y a bien quelque chose du coté des Serpents et de la Connaissance, ne reste plus qu'a remplir ou compléter le dossier si besoin est.

A toi de jouer. Wink

Je fais des recherches de ce côtés là, par contre cela peut prendre un peu de temps,  et je me retrouve à  ne plus pouvoir aller à la bibliothèque maintenant qu'ils sont passer en drive, c'est en pré livraison.
Et j'ai déjà une liste de recherches à suivre.
Mais c'est prévu.
Smile study
Mélanie
Mélanie
Obéron

Serpent
Messages : 1355
Date d'inscription : 29/05/2019

Localisation : France
Humeur : Très variable

Revenir en haut Aller en bas

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Empty Re: Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Message par Sod le Ven 15 Mai - 7:46

« Il est vrai que leur nom [Naassènes] provient directement du serpent : selon le rédacteur de l’Élenchos, il dérive de l’hébreu nahas, « serpent » (cf. 5,6,3-4) ; mais le jeu de mots avec le grec naos, « temple », leur permettrait d’affirmer que tous les temples et les religions du monde existent grâce au serpent et lui sont dédiés, car il n’y a pas de religion sans temples ni serpents (cf. 5,9,12) (24) Le jeu de mots entre nahas et naos semble impliquer la procédure juive du ma’al, une sorte de paronomase, déjà observée pour les Pérates (25)»

Annarita Magri – 2007
Le serpent guérisseur et l’origine de la gnose Ophite - § 27

https://journals.openedition.org/rhr/5351


Salut Mel,

Je n'ai jamais trop cherché du coté des serpent, mais en voulant te mettre ici le peu que j'avais sur l'animal, je suis retombé sur ce jeu mot que j'avais oublié ... et s'il y a un jeu de mot entre le temple et le serpent c'est que c'est du lourd. Surtout que le jeu de mot est au croisement de l'Hébreu et du Grec, c'est un jeu de mot cosmopolite, pour ne pas dire concordiste.(  Very Happy  ). Du coup, puisqu'il y a ce jeu de mots chez des gnostiques c'est sur que tu ne cherches pas pour rien du coté des serpent, il y a forcément QUELQUE CHOSE de ce coté là, mais quoi ? Ce sera la surprise, tiens nous au courant de ce que tu trouve.

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 1727473011


Like a Star @ heaven  Je ne sais pas si ça peut te servir a quelque chose, mais je poste ici le peu de choses que j'ai quand même sur la bestiole.

La célébrité du Serpent dans le Judaïsme :

« Les deux sont nus, l'ADAM et son ISHA : ils n’en blêmissent pas. Le serpent était nu, plus que tout vivant du champ qu’avait fait IHVH-Adonaï Elohîms. (...) Les yeux des deux se dessillent, ils connaissent (hébreu YADA) qu’ils sont nus. (...) Il dit : « J’ai entendu ta voix dans le jardin et j’ai frémi ; oui, moi-même je suis nu et je me suis caché. » 11 Il dit : « Qui t’a rapporté que tu es nu ? L’arbre dont je t’avais ordonné de ne pas manger, en as-tu mangé ? »

Génèse II - 25 / III - 11


La célébrité du serpent dans l'Hindouisme :

"Et dans tous les cas le Jnanin doit prendre pour point de départ de son travail l'état de conscience dans lequel il se trouve en fait, c'est a dire Maya. Cela est illustré par la comparaison classique de la corde (sanskrit RAJJU) et du serpent (sanskrit SARPA). Supposez, disent les hindous que dans la pénombre, alors que vous marchez dans la campagne, vous aperceviez un gros morceau de corde roulé par terre mais que vous le preniez pour un serpent. Ce serpent n'a pas d'existence réelle en tant que serpent, il n'est qu'une apparence fausse  (...) subjectivement vous le trouvez vrai, et cela au point ou il vous fait reculé d'effroi"

Jean Herbert - 1947
L'Hindouisme


study


Like a Star @ heaven Un des trucs que j'ai remarqué aussi depuis un an que je m'amuse a faire des listes, c'est que parfois, un consensus entre les traditions ne sera pas forcément sur la présence de certaines idées, mais sur l'association de certaines idées.

Juste histoire de te donner un exemple pour expliquer, c'est un truc que j'ai croisé au cours de mes promenades, mais sans chercher plus de ce coté là : Il y a des jumeaux un peu partout, dans de nombreux récits, ça peut déjà être une sorte d'invariant, une constante qui se trouve un peu partout. Mais même sans avoir vraiment cherché du coté des jumeaux, par exemple j'ai remarqué deux ou trois fois que là ou il y a des jumeaux, il y a aussi des histoires de Portes du Ciel, ou d'entrée dans les Cieux.

Du coup un consensus potentiel pourrait se trouvé sur l'association de ces deux thèmes.
Sod
Sod
Ganymède

Serpent
Messages : 3412
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Empty Re: Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Message par Sod le Dim 17 Mai - 6:13

II

« L'Un est toutes choses et n'est aucune de ces choses »

Plotin
Ennéade V – 2, 1



« Toutes choses sont dans le Soi mais le Soi n’est en aucune chose »

Bhagavad Gita


Y a-t-il une explication, plusieurs ou bien aucune à ce phénomène observable que j'appelle "tous les noms de l'Un dicible" ? Et soyons fous : si ces explications existent un peu partout, y a-t-il un consensus entre les traditions sur les raisons de cette multitude de noms ?

Quand Plotin dit la même chose que Krishna ou environ, ceux qui se demandent qui le premier à copié sur qui, et par où est passé la transmission des manuscrits, ont beaucoup de travail. Ils ont beaucoup de doctorats aussi, beaucoup de lectures très éclectiques et une très bonne mémoire de ce qu’ils ont lut. C’est avec cette science de la traçabilité qu’ils me facilitent mon petit jeu. Car ils trouvent eux aussi des listes de versets concordants, comme celle que je viens de mettre au dessus. Je l’ai trouvé dans un article de Joachim Lacrosse 2014 : Plotin Porphyre et l’Inde : un réexamen.


« L'Un est toutes choses et n'est aucune de ces choses (...) Toutes choses sont dans le Soi mais le Soi n’est en aucune chose »


Je l’aime beaucoup.
Monsieur Lacrosse a bien travaillé.
Cette liste est parfaitement courte et efficace, explicite, son degré de concordance est énorme, un des plus élevé que j’ai jamais vu. Les mots employés sont presque les même a 100%. Et a part que Plotin parle de l’Un qui serait ET ne serait pas, alors que Krishna parle de « l’être-mais-du-pas-être-dans », j'aurais bien l'impression que l’idée est exactement la même : la cohabitation des contraires.

Je ne me lasse pas de regarder ces deux versets de près et de rester émerveillé devant une telle clarté du consensus.

Que mettre a coté de ce premier noyau ?
Est-il pertinent d’essayer de rallonger ce début de liste ?
Car ce qu'ont en commun ces deux versets, c'est aussi de nous amener au seuil de l'absurde, non ?
Qu'y a-t-il au delà de l'incompréhensible ?
Sod
Sod
Ganymède

Serpent
Messages : 3412
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Empty Re: Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Message par Sod le Lun 29 Juin - 16:00

III

Like a Star @ heaven



« Quand Nous voulons une chose, Notre seule parole est : "Sois". Et, elle est. »

Sourate 16 - 40

« Je suis Thot, celui qui consigne Maat pour l’Ennéade et tout ce qui sort de ma bouche se réalise, comme ce qui sort de la bouche de Rê »

Incantation égyptienne – 4ème siècle avant notre ère
Youri Volokhine – 2004 : Le dieu Thot et la parole


« Les dieux disent « Une Lumière sera » et c’est une Lumière »

Genèse 1 – 3

« Décide de ruiner ou de créer, parle et ce sera ainsi : ouvre la bouche et le vêtement disparaîtra; parle à nouveau et le vêtement reviendra intact !" En effet il parla et le vêtement disparut, il parla de nouveau et le vêtement revint éclatant. Quand les dieux, ses pairs, virent l'efficacité de sa parole, ils se réjouirent et lui rendirent hommage : "Marduk est roi! "

Enuma Elish
http://leveildenout.canalblog.com/archives/2006/11/23/3244986.html

« Début des formules pour opérer les transformations.
Pour faire une transformation en hirondelle.
Dire par l’Osiris Ani justifié : je suis une hirondelle, l’hirondelle est cette Hedjedjet, la fille du dieu Soleil (Rê) »

Livre pour sortir au jour – Chapitre 86
Traduction Guy Rachet


« Un lépreux vint à lui; et, se jetant à genoux, il lui dit d'un ton suppliant : Si tu le veux, tu peux me rendre pur. Jésus, ému de compassion, étendit la main, le toucha, et dit : « Je le veux, sois pur ». Aussitôt la lèpre le quitta, et il fut purifié »

Evangile selon Marc 1 – 40
§§§§§§§§§§§§§§§§§
Sod
Sod
Ganymède

Serpent
Messages : 3412
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Empty Re: Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Message par Sod le Mar 30 Juin - 14:31

III
Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

« Il existe cependant un substrat permanent,
invariable,
qui transcende le chatoiement des phénomènes :
c'est le brahman (l'Absolu, le Principe de toutes choses),
dont la manifestation première est une vibration sonore.


Non pas seulement un son inarticulé (ce serait le brahman lui-même, l'Absolu non manifesté), mais une Parole (semblable au Logos des Grecs ou au Verbe de la Bible), un discours éternel.


Au commencement de chaque cycle cosmique, des individus privilégiés, les rishis ont la révélation de cette Parole.


Ils entendent ce discours et le transcrivent en langage accessible aux êtres supérieurs, hommes et dieux.


C'est la Shruti dont le sens premier est « audition »
puis « Révélation » ou, comme on la nomme aussi,
le Véda, mot qui signifie d'abord la « Science »,
le « savoir-par-excellence ».


Ainsi le terme « shruti » en arrive-t-il à désigner l'ensemble des Écritures révélées sur lesquelles se fonde l'idéologie brahmanique.


C'est là du moins la position des écoles les plus orthodoxes, à commencer par le Védânta, dont tous les docteurs, et notamment le plus grand de tous, le Shankara (8 ème siècle pendant Jésus), professent que le seul objet de l'investigation «Philosophique » est l'interprétation de la Shruti en termes qui soient accessibles aux hommes d'aujourd'hui. »


Jean VARENNE (1926 – 1997)
Encyclopédie Universalis article  ŚRUTI
§§§

Sod
Sod
Ganymède

Serpent
Messages : 3412
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Empty Re: Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Message par Sod le Mer 1 Juil - 14:15

III
Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven



« Car Lui seul [le Noùs], mon fils, pénétrant toutes choses comme Fils unique de Dieu, a prononcé des paroles véritablement divines. Ainsi je l'entendis une fois dire que tout le créé est un »

Corpus Herméticum XIII – 16
Hermès Trismégiste a Tat : le Noùs universel ou l’esprit sanctifiant
https://frequentiels.com/wp-content/uploads/2015/10/Corpus-Hermeticum.pdf



« Ceux qui ont entendus non moi mais le Logos sont d’accord que la sagesse c’est : Un est tout »

Héraclite - Fragment N°50


« Elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger. »

Jean 10 – 16
§§§§§§§§§§


Sod
Sod
Ganymède

Serpent
Messages : 3412
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Empty Re: Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Message par Sod le Jeu 2 Juil - 13:17

III

«Mental Cosmique » (cittamatra) est un terme difficile.
Il signifie mental absolu,
à distinguer d'un mental empirique
pouvant être l'objet d'une étude psychologique.

Commençant par une majuscule,
il s'applique à la réalité ultime
sur laquelle s'appuie l'univers entier
des objets individuels pour en tirer sa valeur.

Réaliser cette vérité, tel est l'objectif de la vie bouddhiste.

L'expression « ce que l'on voit du Mental Cosmique », désigne ce monde visible, y compris ce que l'on appelle communément le mental. »

(…) « Ce Mental Absolu est également appelé,
dans le Lankavatâra,
le Dharma de Solitude (vivikta-dharma)
parce qu'il existe par lui-même. »

Daisetz Teitaro Suzuki
Introduction au Lankavatâra Sutra
http://zenmontpellier.net/fr/sutras/lanka.html



Sod
Sod
Ganymède

Serpent
Messages : 3412
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Empty Re: Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Message par Sod le Ven 3 Juil - 7:30

III

La possibilité d'entendre le "Quelque Chose"





« …et il [Orphée] dit qu’il ne légifère pas pour la multitude, mais qu’il enseigne seulement à ceux qui sont purs d’ouïe, selon [lacune dans le papyrus...] et dans le vers suivant [...lacune dans le papyrus] »

Papyrus Derveni Colonne VII
6ème siècle avant notre ère



« En ce temps là, Brahman, le Seigneur annonça : «  la doctrine que je vais révéler dépasse de très loin les possibilités d’un esprit ordinaire ; secret des secrets, elle ne doit pas être divulguée, mais réservée à l’homme de bien qui, fermé à l’illusion du monde, désire l’entendre seule »

Mahavakya Upanishad


« Comme Platon savait que le Démiurge seul était connu des hommes, tandis que le premier Dieu, qu’il appelle l’intelligence, leur était inconnu, il s’est exprimé sur ce sujet en des termes qui reviennent à dire : « Ô hommes, l’intelligence que vous soupçonnez n’est pas la première intelligence ; il en est une autre plus ancienne et plus divine.».

Numénius (2ème siècle pendant Jésus Christ)
Traité du Bien



« Nous pouvons penser à cette vibration en termes imaginaires, comme à un son extrêmement subtil : non pas un son brut, physique, externe, que nous pouvons entendre avec nos oreilles, ni même un son que nous pouvons entendre avec notre oreille intérieure, dans le sens psychologique ordinaire, mais une sorte de son vierge, primordial, mantrique. C'est quelque chose qui est équivalent, au niveau spirituel, à ce que nous appelons un son. Ce son, ce son sans son, même, est le buddhavacana [Parole de Bouddha] dans le sens le plus élevé du terme.

Ce son est produit par l'esprit de bouddha, par la réalité elle-même. La conscience Éveillée n'est pas limitée par le temps ou le lieu. Elle produit donc ce son tout le temps, en tout lieu. Quelques traditions indiennes identifient ce son cosmique primordial avec le mantra Om : non pas Om prononcé par une langue humaine, mais un Om subtil, intérieur, spirituel, qui peut parfois être entendu en méditation ou dans d'autres états de conscience élevés. On peut même l'entendre venant de tous les objets phénoménaux de l'univers puisque l'esprit de bouddha est, si l'on peut dire, derrière chacun d'eux, résonnant à travers chacun d'eux. »

Urgyen Sangharakshita
Le Dharma du Bouddha
http://www.centrebouddhisteparis.org/Bouddha/Le_Dharma_du_Bouddha/le_dharma_du_bouddha.html



« Tiens cela pour certains puisque la parole que tu écoute vient de la divinité »

Empédocle fragment 23


« Toutes ces raisons me font dire que Minos est, de tous les héros d'Homère, celui qu'il a le plus célébré. En effet, être fils de Zeus, et le seul que ce dieu ait instruit lui-même, n'est-ce pas le comble de l'éloge? En effet ce vers : « La grande ville ou Minos régna neuf ans dans le commerce du grand Zeus » (Odyssée XIX – 178) signifie que Minos reçut des leçons de Zeus ; car; un commerce, c'est un entretien, et commercer avec quelqu'un, c'est l'entendre. Minos fréquenta donc pendant neuf ans l'antre de Zeus, pour s'instruire et enseigner ensuite aux autres ce que le Dieu lui avait appris. »

Platon
Minos 319 e



«  Il me paraît donc évident que Pythagore, Socrate et Platon, qui ont porté un regard investigateur sur toutes ces choses, lorsqu'ils disent qu'ils ont entendu la voix de Dieu …»

Eusèbe de Césarée citant Aristobule de Panéas
Préparation Evangélique Livre XIII – Chapitre 12
http://remacle.org/bloodwolf/historiens/eusebe/preparation13.htm



« C’est de là aussi que tu chercheras le Seigneur de l’Etre indicible, ton dieux, et que tu le trouveras si tu le cherche de tout ton cœur et de tout ton être. Au sein de ta détresse, toutes ces paroles t’arriveront. Et dans l’après des YOM (Jours / Noms de la Lumière) tu reviendras au seigneur de l’Etre indicible, ton dieux, et là tu entendras sa voix. Oui le seigneur de l’Etre indicible, ton dieux, est un El de miséricorde. Il ne t’abandonnera pas, ne te détruira pas. Et il n’oubliera pas le pacte qu’il a juré avec tes pères. »

Deutéronome 4 – 29
Traduction personnelle.



« Les montagnes ne peuvent aucunement soutenir la contemplation du non-manifesté, comme il est dit: «Si Nous faisions descendre ce Coran sur une montagne, tu la verrais tremblante, toute fissurée, par crainte de Dieu» (59: 21). S'il en est ainsi lors de la descente, que dire lors de l'audition de la Parole divine sans intermédiaire? Et que dire de la vision? Réalise pleinement le sens de ce chapitre, il te sera donné de contempler abondance de science. Et la louange est à Dieu. »

Ibn Arabi
Le dévoilement des effets du voyage § 54



« De même qu’un homme, dans l’attente d’une voix qu’il désire entendre, s’écarte des autres sons et prête l’oreille à celui qu’il estime le meilleur lorsque ce son arrive jusqu’à lui, de même il nous faut ici laisser tous les bruits sensibles, à moins de nécessité, et garder la puissance perceptive de l’âme intacte et prête à entendre les voix d’en haut »

Plotin Enneade V – 1 ; 12




Dernière édition par Sod le Ven 3 Juil - 7:46, édité 1 fois (Raison : Ajout majuscules et guillemets au Quelque Chose)
Sod
Sod
Ganymède

Serpent
Messages : 3412
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Empty Re: Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Message par Sod le Sam 4 Juil - 7:36



« … Grâce à moi [la Parole] mange la nourriture celui qui discerne,
celui qui respire, qui entend la chose dite.

Sans le comprendre, ils résident en moi.

C’est moi qui spontanément annonce ce qui plaît aux Dieux et aux humains.

Quiconque j’aime, je fais de lui un puissant ;
j’en fais un porteur de Formules, un Voyant, un sage. …

C’est moi encore qui souffle comme le vent,
m’emparant de toutes les existences.
Au-delà du ciel, au-delà de la terre ici-bas,
telle en grandeur je suis devenue. »

Rig Véda 10.125
Hindouisme 12ème siècle AVJC




Sod
Sod
Ganymède

Serpent
Messages : 3412
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Empty Re: Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Message par Sod le Lun 6 Juil - 14:51

III


« Le ciel et la terre passeront mais mes paroles ne passeront pas »

Rabbi Yeshoua
Matthieu 24 - 35



« L'existence parfaite est la prise de conscience que les Dharmas sont sans commencement ni fin. »

Bhavaviveka, disciple de Nagarjuna
Cité dans le Dictionnaire de la sagesse orientale
Article Noble Sentier octuple



« Dharma : Concept central du bouddhisme, utilisé dans des acceptions diverses :

1 - Loi Cosmique, le « Grand ordre » auquel notre monde est soumis et dont le principal aspect est la loi de renaissance déterminée par le karma.
2 - Doctrine du Bouddha, qui le premier prit conscience de cette  « Loi » et la formula. Cette doctrine exprime la vérité universelle. Prit dans ce sens, le Dharma existait déjà avant la naissance du Bouddha historique qui n’en était lui-même qu’une manifestation. C’est dans ce Dharma que le bouddhiste cherche refuge.
3 - Ensemble de règles éthique. ( Shila, Vinaya Pitaka)
4 - Manifestation de la réalité, chose, phénomène en général.
5 – Pensées, contenus psychiques, idées, reflets des phénomènes dans l’esprit.
6 - Terme désignant les « facteurs existentiels » qui pour le Hinayana sont les pierres angulaires de la personnalité »

Dictionnaire de la Sagesse orientale  - 1986
Edition Robert Laffont



«   La Pensée universelle crée donc l'Univers. La pensée de l'homme crée seulement ce qui est terrestre. »

Corpus Herméticum  XII – 55
La clé d’Hermès Trismégiste



« La parole parfaite est la prise de conscience de la supériorité des
Dharmas sur le langage. »

Bhavaviveka, disciple de Nagarjuna
Dictionnaire de la sagesse orientale
Editions Robert Laffond - 1986
Article Noble Sentier Octuple



« Si nous ne développons pas en nous le sentiment très profond qu’il existe quelque chose de plus élevé que nous ne sommes, nous ne trouverons pas non plus en nous la force d’évoluer pour nous élever jusqu'à une réalité supérieure »

Rudolf Steiner – Début 20ème siècle pendant Jésus
L’initiation.


§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


Sod
Sod
Ganymède

Serpent
Messages : 3412
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Empty Re: Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Message par Mélanie le Mer 8 Juil - 17:42

J'ai peut-être une piste sur l'importance du serpent en alchimie.
"Les Égyptiens et les Phéniciens plaçaient le serpent au-dessus de tous les autres animaux et ils le tenaient pour divin parce qu'il avait plus de perspicacité et qu'il brûlait d'un feu plus intense qu'eux, ce qui découlait du fait qu'il se déplaçait plus rapidement, et ce, sans pieds, sans mains ou autres instruments, et encore de ceci, qu'il avait le pouvoir de se rajeunir par une mue souvent renouvelée. "
(Agrippa de Nettesheim, De occultation philosophie, 1510)
Mélanie
Mélanie
Obéron

Serpent
Messages : 1355
Date d'inscription : 29/05/2019

Localisation : France
Humeur : Très variable

Revenir en haut Aller en bas

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Empty Re: Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Message par Sod le Jeu 9 Juil - 7:56

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 1727473011

"Le serpent est un animal avant tout chthonien, lié à la terre et aux rites archaïques des déesses mères ; il apparaît dans la phase la plus ancienne du développement des religions de la Méditerranée, au Moyen Orient et dans l’Égée. Son regard aigu, perçant, a donné une réputation considérable à ses capacités visuelles et, en conséquence, a forgé le mythe de sa ruse ; il est donc devenu l’animal mantique par excellence et un symbole prégnant de sagesse. Pendant le IIe siècle, par contre, c’est une autre de ses qualités qui excitait l’intérêt : la mue, donc sa possibilité de renaître chaque année et de changer sa peau après la phase de léthargie en hiver. Cette caractéristique a fait du reptile l’animal totem de maints cultes à mystères, qui promettaient, justement au IIe siècle, l’immortalité de l’âme et le salut dans l’Au-delà." (...)


"Tracer une liste des cultes qui ont utilisé le symbole du serpent demanderait une véritable encyclopédie. La stratification de ses significations religieuses le rend présent, soit comme animal chthonien, soit comme totem mantique, ou encore comme symbole de renaissance et d’immortalité, dans presque tous les rituels des divinités anciennes."

https://journals.openedition.org/rhr/5351?lang=en


Like a Star @ heaven

SERPENT DANS LA CULTURE
Sod
Sod
Ganymède

Serpent
Messages : 3412
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Empty Re: Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Message par Sod le Mar 14 Juil - 15:27

III
Fonds de tiroirs
33 Versets Non-concordants ou pas vraiment ou bien si peu
sur une Parole a ne pas confondre avec la notre


« Dans le lotus de mon cœur, je contemple l'Intelligence Divine, le Brahman sans distinction ni différence, Connigible à Hari, Hara et Vidhi, que les Yogis approchent en méditation, Celui qui détruit la peur de la naissance et de la mort, Qui est l'existence, l'Intelligence, la racine de tous les trois mondes (50)

Mahanirvana tantra III – 50



« L'activité de l'intellect et la Parole sont l'instrument l'un de l'autre : car la Parole ne s'énonce pas sans activité de l'intellect et l'activité de l'intellect ne se manifeste pas sans la Parole. »

Corpus Herméticum XI – 4
De l’intellect et des sens


« Le dieu qui commande à la parole, Hermès, fut considéré jadis avec raison comme commun à tous les prêtres; celui qui préside à la vraie science des dieux est un et identique en tous. »

Jamblique -  3ème / 4ème siècle de notre ère
Le Livre des Mystères d’Egypte I – 1


« Le Brahman est Parole »

Aitareya Brâhmana (VI.21,1)


« Ceux du sud, du nord, de l’ouest, de l’est t’adorent, toi le primordial venu a l’existence, proférant le Verbe sur la terre inondée, silencieuse, toi l’Unique qui existait dans le ciel avant que ne soient créés la terre et les montagnes, berger, Seigneur unique, qui a façonné tout ce qui existe, qui a créé par ta langue l’Ennéade, qui a fait respirer ce qui était dans les eaux, (lorsque) tu en surgis sur la terre émergée du lac d’Horus »

Hymne a Rê  (Egypte 12ème ou 13ème siècle avant notre ère.)
Livre pour sortir au jour – Chapitre XV
Traduction Guy Rachet d’après le papyrus d’Ani



« Deux sciences doivent être connues : la parole Brahman et le Suprême Brahman. Celui qui s’est plongé profondément dans le Verbe-Brahman atteint le Brahman Suprême »

Amrtabindupanishad


« Du ciel, il t'a fait entendre sa voix pour t'instruire; et, sur la terre, il t'a fait voir son grand feu, et tu as entendu ses paroles du milieu du feu. »

Moïse
Deutéronome 4 - 36


« Qu’ils s’avancent les Angiras, prêtres du Mot, il s’avance le cri du ciel, elles s’avancent les vaches nourricières qui répandent leurs eaux, et que soient attelées les deux pierres du pressoir – la forme du pèlerinage sacrificiel »

Rig Véda  


« Les Angiras avec le Mot divin, le cri du Ciel qui est la voix de SWAR, le ciel lumineux, et de ses éclairs jaillissant du Mot avec l’éclat du tonnerre, les eaux divines ou sept rivières que cet éclair céleste d’Indra, le maitre de SWAR, fait s’écouler, et avec le débordement des eaux divines le pressurage du Soma qui donne l’immortalité : tout cela constitue la forme (Peshah) de l’adhvara yajna »

Sri Aurobindo - 1905
Le secret du Véda



« Tu es plus grand que tous les grands dieux, ta renommée est plus juste, la parole de commandement, la parole du ciel, O Marduk,  plus grands que tous les grands dieux, l'honneur et la renommée, la volonté d'Anu, le grand commandeur, la parole inaltérée et éternelle! »

Enuma Elish


« Le dharma est la souveraineté de la souveraineté. C’est pourquoi il n’est rien de supérieur au dharma. »

Brihad-Aranyaka Upanishad -  I, 4, 14


« Mais je vous appelle mes amis, parce que, tout ce que j’ai entendu de mon père, je vous l’ai fait connaître. »

Jean 15 - 15


«Zeus, après avoir entendu les prophéties de son père, prit dans ses mains la force et l’illustre déité et il avala le phallus [du Ciel], duquel jaillit en premier l’éther. »

Théogonie orphique
Cité par Oreste Salamone  - 2016
Le papyrus de Derveni, de la formation du cosmos à la genèse des mots



«  Il est ainsi reconnu qu’« enseigner » consiste à « dire » et, par conséquent, qu’« enseigner » ne se différencie pas de « dire », comme le « dire » ne se différencie pas du « parler ».  Ainsi « parler », « dire » et « enseigner » ont le même sens. De cette façon, rien n’empêche que l’expression : « connaisseuse de tous les oracles » et « celle qui enseigne tout » aient la même signification. »

Papyrus Derveni Colonne X


« Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. Yâ Sîn.
Par le Coran plein de sagesse. Tu (Muḥammad) es certes du nombre des messagers,  sur un chemin droit. C’est une révélation de la part du Tout Puissant, du Très Miséricordieux, pour que tu avertisses un peuple dont les ancêtres n’ont pas été avertis : ils sont donc insouciants. En effet, la Parole contre la plupart d’entre eux s’est réalisée: ils ne croiront donc pas. »

Sourate 36 – 1 ; 7


« C'est ainsi que Platon dit également dans le Politique, qu'il n'y a qu'un seul législateur; et dans ses Lois, que les principes de la musique ne seront  jamais compris que par une seule intelligence ; enseignant de la sorte qu'il n'y a qu'un seul Verbe et qu'un seul Dieu. »

Clément d’Alexandrie – 2ème siècle de notre ère
Stromates Livre I – 29



« La Parole est sans fin, au-delà de toute création, immense. Tous les dieux, les gandharva les hommes ou les animaux vivent en elle [...]. Elle est la mère des Vedas, le nombril de l’immortalité »

Taittirîya Brâhmana, II, 4, 5


« Au commencement est Brahman, Seigneur de tout ce qui existe avec Lui est Vach, le Verbe, Et le Verbe, en vérité, est Brahman »

Rig Véda  


«Au commencement est la Parole, et la parole était auprès de dieu et la Parole était dieu»

Jean 1 - 1


« Vous n'avez jamais entendu sa voix, vous n'avez point vu sa face, et sa parole ne demeure point en vous, parce que vous ne croyez pas à celui qu'il a envoyé »

Jean 5 - 37


« Suyuti reconnait que les prophètes et les SIDDIQ se sont nourrit exclusivement de la parole divine »

Eric Geoffroy
Le soufisme en Egypte et en Syrie



« Pneumatisme (doctrine du souffle) qui s’exprime dans toutes les manifestations vitales et dont la parole en tant que « souffle premier » contient et produit la toute-puissance des dieux et, par « contiguïté naturelle », la puissance relative et de la parole et de l’agir humains, pour peu que rites et sacrifices en ordonnent le cours. »

Vladimir Grigorieff - 2005
Les philosophies orientales – les quatre védas



"° Identification de la Parole à l’Âme du monde (qui est identique au Souffle universel".

Commentaire sur Rig véda 10 – 125


« Ainsi, le Veda a un statut particulier : la tradition indienne le souligne bien, lorsqu’elle distingue un ensemble fondateur – dont il est la tête – qu’on appelle shruti (littéralement, « ce qui a été entendu »), et une littérature sacrée ultérieure, smiriti (« ce dont on se souvient »).

Source perdue


« L’idée que Thot se manifeste comme la langue du dieu créateur n’apparait pas avant le Nouvel Empire. On la trouve dans une inscription provenant du temple de Séthi 1er à Abydos (XIXème dynastie)[soit environ 12 ou 13 siècles avant notre ère]  ou Thot est nommé «  le grand, la langue de Rê, le maitre de la parole divine »

Youri Volokhine -  2004
Le dieu Thot et la parole :  https://www.persee.fr/doc/rhr_0035-1423_2004_num_221_2_1398



« Au sein de l'océan primordial apparut la terre émergée. Sur celle-ci, les Huit vinrent à l'existence. Ils firent apparaître un lotus d'où sortit Rê, assimilé à Shou [le Souffle]. Puis il vint un bouton de lotus d'où émergea une naine, auxiliaire féminin nécessaire, que Rê vit et désira. De leur union naquit Thot qui créa le monde par le Verbe. »

Wikipédia Ogdoade d’Hermopolis
Ou est mentionné la comparaison avec les sphères de la gnose de Valentin


« Pénétrant toutes choses, baignant toutes choses, cette intelligence est l’Essence de l’esprit, cet incréé impersonnel, existant par soi, immatériel et indestructible »

Lama Kazi dawa Sandup (1868 – 1923)


« Décide de ruiner ou de créer, parle et ce sera ainsi : ouvre la bouche et le vêtement disparaîtra; parle à nouveau et le vêtement reviendra intact !" En effet il parla et le vêtement disparut, il parla de nouveau et le vêtement revint éclatant. Quand les dieux, ses pairs, virent l'efficacité de sa parole, ils se réjouirent et lui rendirent hommage : "Marduk est roi! " Ils lui rendirent le sceptre, le trône et le "palu"; et ils lui donnèrent l'arme incomparable qui repousse les ennemis : "Va et ôte la vie à Tiamat; que les vents emportent son sang aux extrémités secrètes du monde !"

Enuma Elish


«  Il me paraît donc évident que Pythagore, Socrate et Platon, qui ont porté un regard investigateur sur toutes ces choses, lorsqu'ils disent qu'ils ont entendu la voix de Dieu, n'ont fait que marcher sur ses traces, [de Moïse] en contemplant l'ordre de l'univers, créé par Dieu d'une manière si admirable et conservé par lui indéfiniment. Orphée, dans ses poèmes, et notamment dans celui qui porte le titre d'ἱερὸς λόγος (discours sacré), déclare que toutes les choses, après avoir été créées par Dieu, sont gouvernées par sa puissance, attendu qu'il est au-dessus de tout. Voici de quelle manière il s'exprime :
« Je vais élever la voix pour ceux qui [7] ont le droit de m'entendre : Fermez les portes profanes en fuyant devant les lois des hommes justes [8], la loi ayant été donnée par Dieu même pour conduire tous les humains. Pour vous, ô Musée, fils de la lune qui répand la lumière, écoutez-moi : je vous dirai la vérité. »

Eusèbe de Césarée citant Aristobule de Panéas citant Orphée
Préparation Evangélique Livre XIII – Chapitre 12


« Dans le Chou King, la raison se manifeste par l’intelligence humaine. Par une nouvelle extension, Tao signifie encore parole, comme dans ce passage du Livre de l’obéissance filiale : « Il ne prononce pas une parole qui ne soit à l’imitation des anciens sages »

Jean Pierre Abel Rémusat – 1824
Mémoire sur la vie et les opinions de Lao Tseu



« Evitez que les opinions que vous aviez conçues auparavant dans votre sein ne vous privent d'une félicité durable. En portant vos regards sur la parole divine, contemplez-la longtemps, en dirigeant vers cet objet toute la substance intelligente de votre âme : entrez donc dans cette bonne voie et considérez le fabricateur de l'univers, seul immortel. Une ancienne tradition nous le fait connaître, il est un, ne tenant son essence que de lui-même, tandis que tout le reste en dépend. C’est lui qui circule dans tous les êtres »

Eusèbe de Césarée citant Aristobule de Panéas
Préparation Evangélique Livre XIII – Chapitre 12



« C'est ce que les anciens sages ont sans doute voulu indiquer d'une manière symbolique dans les mystères et les initiations, en y représentant Hermès l'ancien  avec l'organe de la génération toujours prêt à agir, pour marquer que c'est la raison intelligible qui engendre les choses sensibles. »

Plotin 3ème Ennéade Livre 6ème § 19
De l’impassibilité des choses incorporelles.



Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

Sod
Sod
Ganymède

Serpent
Messages : 3412
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Empty Re: Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Message par domi-Krist-All le Mer 15 Juil - 13:32

@Sod a écrit:

« Du ciel, il t'a fait entendre sa voix pour t'instruire; et, sur la terre, il t'a fait voir son grand feu, et tu as entendu ses paroles du milieu du feu. »

Moïse
Deutéronome 4 - 36



Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 2112798134  Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 312990806
domi-Krist-All
domi-Krist-All
Phoebe

Coq
Messages : 316
Date d'inscription : 21/12/2018

Localisation : saint Père

https://kristall.pagesperso-orange.fr/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s - Page 8 Empty Re: Cherche Sophia Perennis, débutant(e)s accepté(e)s

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum