La date/heure actuelle est Lun 21 Sep - 5:34

2 résultats trouvés pour 1

Actualités et partages divers

[mention]Hakaan[/mention] a écrit:Parfois je lis des trucs sur la vie au moyen age pour voir d'ou on vient et à quoi on a échappé, c'est franchement wtf parfois (je vous passe l'article juste en dessous qui parle du pain moulé directement dans...)

{#}1{/#} AU MOYEN-ÂGE, LES FEMMES POUVAIENT PORTER LE PÉNIS DE LEUR MARI DEVANT UNE COUR
Au Moyen-Âge, on ne plaisantait pas avec le sexe, comme beaucoup d'autres choses, les relations sexuelles étaient soumises à des règles et des lois. Par exemple, on ne pouvait valider un mariage sans qu'il fut consommé, sinon, il était annulé par l'Eglise Catholique !

trial

L'annulation d'un mariage était une grande honte et pouvait ruiner la réputation d'un homme. Alors, si une femme se plaignait du manque d'activité au lit de son mari, il fallait avoir des preuves à fournir, car ce n'était pas une mince affaire !

Le mari était donc conduit devant une Cour, composée de juges, de médecins et de tout ceux qui avaient envie d'assister au spectacle. On appelait ce mauvais moment pour le mari : un procès d'impuissance.
La femme commençait par verbaliser ses accusations, puis le corps du mari était examiné par des médecins et "experts" sur le sujet de sexualité. Ces derniers lui posaient des questions pas du tout embarrassantes comme : "Pouvez-vous maintenir une érection ?" ou encore "L'hymen de votre femme est-il intact ?".

S'il échouait à cet examen, le mari n'avait plus qu'un recours : le procès par rapport sexuel.

trial

Le couple devait alors se rendre sur un lit, éclairé par de nombreuses bougies afin que les spécialistes puissent voir l'homme à l'oeuvre et déterminer, à l'observation des fluides corporels, si la relation sexuelle avait bien eu lieu (extrêmement glamour comme ambiance).

Si l'homme réussissait son affaire, il pouvait humilier publiquement sa femme, sinon, sa réputation était ruinée.

Au 16ème siècle, ce genre de procès étaient si fréquents qu'il en était devenu un véritable spectacle, certains aristocrates adoraient venir y assister et même faire des paris !



Bonne chance pour arriver à avoir une érection dans ces conditions...
par Invité
le Mer 1 Jan - 10:38
 
Rechercher dans: Sciences, Ecologie, Société
Sujet: Actualités et partages divers
Réponses: 339
Vues: 3154

Actualités et partages divers

Parfois je lis des trucs sur la vie au moyen age pour voir d'ou on vient et à quoi on a échappé, c'est franchement wtf parfois (je vous passe l'article juste en dessous qui parle du pain moulé directement dans...)

#1 AU MOYEN-ÂGE, LES FEMMES POUVAIENT PORTER LE PÉNIS DE LEUR MARI DEVANT UNE COUR
Au Moyen-Âge, on ne plaisantait pas avec le sexe, comme beaucoup d'autres choses, les relations sexuelles étaient soumises à des règles et des lois. Par exemple, on ne pouvait valider un mariage sans qu'il fut consommé, sinon, il était annulé par l'Eglise Catholique !

trial

L'annulation d'un mariage était une grande honte et pouvait ruiner la réputation d'un homme. Alors, si une femme se plaignait du manque d'activité au lit de son mari, il fallait avoir des preuves à fournir, car ce n'était pas une mince affaire !

Le mari était donc conduit devant une Cour, composée de juges, de médecins et de tout ceux qui avaient envie d'assister au spectacle. On appelait ce mauvais moment pour le mari : un procès d'impuissance.
La femme commençait par verbaliser ses accusations, puis le corps du mari était examiné par des médecins et "experts" sur le sujet de sexualité. Ces derniers lui posaient des questions pas du tout embarrassantes comme : "Pouvez-vous maintenir une érection ?" ou encore "L'hymen de votre femme est-il intact ?".

S'il échouait à cet examen, le mari n'avait plus qu'un recours : le procès par rapport sexuel.

trial

Le couple devait alors se rendre sur un lit, éclairé par de nombreuses bougies afin que les spécialistes puissent voir l'homme à l'oeuvre et déterminer, à l'observation des fluides corporels, si la relation sexuelle avait bien eu lieu (extrêmement glamour comme ambiance).

Si l'homme réussissait son affaire, il pouvait humilier publiquement sa femme, sinon, sa réputation était ruinée.

Au 16ème siècle, ce genre de procès étaient si fréquents qu'il en était devenu un véritable spectacle, certains aristocrates adoraient venir y assister et même faire des paris !
par Hakaan
le Mer 1 Jan - 0:08
 
Rechercher dans: Sciences, Ecologie, Société
Sujet: Actualités et partages divers
Réponses: 339
Vues: 3154

Revenir en haut

Sauter vers: