-33%
Le deal à ne pas rater :
Remise de 1000 € sur le réfrigérateur américain LG GSX960MCAZ
1999 € 2999 €
Voir le deal

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par Jimmy2500 le Dim 19 Avr - 20:14

Tel que nous sommes partis dans notre façon de gérer les affaires du monde nous courons droit à la catastrophe. On ne peut pas imaginer un monde, un système, qui continuerait à perdurer avec un accroissement du réchauffement climatique qui va provoquer des famines et catastrophes de toutes sortes, et qui voit se réduire en quelques années plus la moitié des animaux sauvages ; la très grande majorité des scientifiques sont d'accords sur ce sujet, nous sommes actuellement comme enfermés dans un train lancé à grande vitesse et qui, de plus en plus vite, fonce vers un précipice.

A l'heure actuelle, toutes les personnes censées le savent, mais on pense généralement que ce n'est pas pour demain, que ce n'est que pour "après demain", mais il s'avère que c'est la terre de nos enfants qui est en jeu. Mais il s'avère que même si on remet en question notre manière de vivre, notre manière d'être, notre manière de fonctionner, tout laisse penser qu'on n'y arrivera pas, et en tous cas, que malgré toutes les bonnes volontés (bienvenues bien sûr) on ne change pas assez vite.

Heureusement, le monde est géré par une force, une intelligence bien plus grande que nous qui fait que si on s'éloigne trop, dans notre manière de vivre et de fonctionner, d'un mode de vie qui serait en accord avec elle (cette intelligence du vivant), celle-ci ne manque pas de réagir... Et c'est sans doute ce qui se passe avec cette crise du coronavirus. Elle apparait comme la première vague, la première secousse qui viendrait nous arrêter dans notre élan et qui serait une invitation à modifier les priorités que l'on pose dans notre vie, à remettre en question nos modes de fonctionnement.

Car tout ce que je comprends du monde actuellement me laisse penser que le hasard n'existe pas et que toutes les choses arrivent comme elles doivent arriver, et que même "ce" qui nous semble négatif d'un certain point de vue répond à une nécessité plus profonde. Ainsi, de plus en plus on se rend compte que certains mécanismes ou état de fait, même s'ils peuvent nous sembler négatifs et malvenus lorsqu'on les regarde sur un plan superficiel, révèlent leur utilité lorsque qu'on regarde les choses plus en profondeur.

De plus en plus de gens comprennent cela au niveau de la santé du corps humain ; par exemple la fièvre qui a longtemps été considérée comme néfaste et devant être réduite à tous prix, est reconnue maintenant par de nombreux médecins comme étant un processus d'auto guérison de l'organisme.

Et le monde lui- même ce n'est jamais qu'un grand corps qui est régit par les mêmes lois.

sunny

Jimmy2500
Prométhée

Rat
Messages : 126
Date d'inscription : 08/11/2018

Localisation : Ici

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par Ptah le Dim 19 Avr - 21:41

Je suis bien en phase avec ton post, complètement d'accord, hormis le point sur le coronavirus :
on n'est pas encore sûr que cela va chambouler les choses, si demain l'épidémie s'arrête, les choses vont continuer comme avant, les banques et les mondialistes vont juste nous tripler ou quadrupler la Dette, la mettre aussi sur la tête des descendants qui n'ont rien demandé, saccager le droit du travail et les acquis sociaux, et la bêtise globale continuera comme avant, quitte à prendre la direction du précipice dont tu parles.

PS : je dirais même qu'on va continuer à "veauter" pour des macron, sarko et cie...

Ptah
Ptah
Rhéa

Cochon
Messages : 1443
Date d'inscription : 17/06/2018

Localisation : Temple intérieur

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par Mélanie le Dim 19 Avr - 21:58

Je crois aussi en cette intelligence orchestrant l'ensemble du vivant qui dépasse ne serait ce que les petits hommes politiques, ce ne sont pas eux qui ont créé le monde.

Le coronavirus doit être une alerte, le point disant "stop".

L'épidémie peut s'arrêter bientôt en France, mais en tout cas aux USA elle a pris une ampleur assez importante.
Quand je lis que Trump commence à s'en prendre à la Chine, les accusant d'avoir saboté l'économie avec une éventuelle erreur dans un laboratoire qui aurait provoquer l'épidémie. J'ai de la peine pour les américains, faire tourner l'économie pour nourrir la population aux fast food et les rendre malades d'obésité, de maladies cardiovasculaires et autres, ce n'est pas grave parce que ça rapport de l'argent, mais que la population décède du Coronavirus et que l'épidémie mettre l'économie à terre, là Trump s'énerve..

L'immense scène de théâtre des dirigeants fait peine à voir.

Je pense que le Coronavirus est une aubaine pour la planète qui respire maintenant, et que ce virus a permis de sauver les meubles, mais pour bien des gens ils ne voient que l'aspect "je suis enfermé chez moi" sans voir plus loin que leur nombril.
Mélanie
Mélanie
Obéron

Serpent
Messages : 1288
Date d'inscription : 29/05/2019

Localisation : en France rouge
Humeur : Brumeuse = En transition

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par Cogitop le Dim 19 Avr - 21:59

On a que ce qu’on mérite.

A vivre dans l’escalade du toujours plus, dans la technocratie et le capitalisme, on en oublie son humanisme.

Il n’est pas trop tard pour s’en rendre compte.

Cette pandémie nous ouvre un nouveau paradigme.

A chacun de s’en rendre compte avant d’avoir la fièvre du regret.

Mais si cette pandémie se termine trop tôt, elle n’aura pas eu le temps d’ébranler les consciences.

I love you
Cogitop
Cogitop
Makemake

Chien
Messages : 1797
Date d'inscription : 22/08/2018

Localisation : Broceliande
Emploi/loisirs : Chamane médecin
Humeur : En miroir

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par Professeur X le Dim 19 Avr - 23:21

Hum , dès qu'il y a maladie, accourent les prophètes , love .
Professeur X
Professeur X
Uranus

Chien
Messages : 4472
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par gaston21 le Lun 20 Avr - 10:52

Si je comprends bien, pour certains le coronavirus est un bienfait de Dieu, comme jadis la peste, la grippe espagnole, et nos grandes guerres qui ont fait de la place et permis la naissance de cette belle Europe, si solidaire en ces temps de malheur! Le dessein de Dieu est impénétrable; lui-même en plus semble "s'emmêler les pinceaux"... Et pourquoi le virus s'en prend-il plus à l'homme? J'accuse Dieu d'injustice et de partialité!

gaston21
Épiméthée

Singe
Messages : 207
Date d'inscription : 27/11/2019

Localisation : DIJON

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par PYZ le Lun 20 Avr - 11:32

Dans mes rêves (prémonitoires), c'était un coup d'état.
PYZ
PYZ
Quetzálcoatl

Singe
Messages : 81
Date d'inscription : 15/02/2020

Localisation : Ici et là bas

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par zoya le Lun 20 Avr - 14:13

Bonjour les amis,

Vous êtes des baby-boomers, enfants et petits enfants de ces baby-boomers. D'un certain point de vue, je partage l'optimisme de beaucoup d'entre vous dans "Le Reconstruire de l'après confinement"... Chacun sera touché, économiquement, psychologiquement, dans son profond. Les premiers pas seront incertains dans l'inquiétude ... Le monde semblera comme rétréci. C'est déjà le cas... le temps du confinement s’étant comme suspendu ...

Je fais partie des anciens, génération marquée par la guerre qui a longtemps pris les américains comme modèle. Ils nous avaient apporté les chewing gum, c'était génial pour les gamins d'alors. J'avais 14 ans en 1945.. Ah bon sang je m'en souviens comme si c'était hier ! J'ai connu les longues files d'attente à la boulangerie avec le ticket de pain que ma mère me confiait. Je me souviens du couvre feu de 22h à 5h du matin... Les français, désireux de se tenir informés, se tournaient vers les radios étrangères (interdites), écoutaient les radios clandestines qui soutenaient le moral des populations par leurs messages codés... Lorsque le débarquement des Alliés en Afrique du Nord est annoncé en 42, c'est l'espoir d'un dénouement proche. Puis en 43, est annoncée la défaite de la Wehrmacht sur le front Est.. ce sera à nouveau l'espoir que la libération se rapproche....

Juste pour rappel, la seconde guerre mondiale a laissé une Europe dévastée, avec une France en triste état... des villes bombardées, détruites à 95% pour certaines (Brest, Nantes, Saint-Nazaire, Saint-Lô, Caen, Le Havre, Marseille, etc..., je ne peux les citer toutes....). Dès 1940, notre pays s’est fait envahir par l'armée allemande qui a de suite eu la main mise sur de nombreuses institutions stratégiques : bâtiments administratifs, bases militaires, etc... Puis en 42 et 44, ce sont les alliés qui n'auront d’autre choix que de bombarder nos  villes abritant les "repères.. repaires' allemands", malheureusement sans prendre garde aux coûts humains de ces attaques (à Marseille ce fut terrible, mais également en Normandie à Caen, Le Havre, idem Lyon, le port de Brest, ..... ). La France a été le 2ème pays le plus touché par les bombardements alliés (le 1er étant l'Allemagne).

Cela aura pris au pays une dizaine d'années pour reconstruire, voire 20 ans pour les villes les plus lourdement touchées. Reconstruction suivie d'un développement intensif des villes. L'époque du "baby boom" (les jeunes retraités d'aujourd'hui). Et rappelons-le, un  plein emploi pour tous, une industrie orientée vers la reconstruction des villes et des ports de guerre (avec une production réorganisée et modernisée). En tout cas jusqu'en 1975, au moment du premier choc pétrolier...

Tout ne serait qu'un éternel recommencement... ?

Je vous souhaite une bonne après-midi sunny

zoya
Prométhée

Chèvre
Messages : 141
Date d'inscription : 27/03/2020

Localisation : sud
Emploi/loisirs : lire, écrire, jardin

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par Jimmy2500 le Mer 22 Avr - 9:15

Bonjour à tous et merci pour les réponses à ce post,

Le dessein de Dieu est impénétrable; lui-même en plus semble "s'emmêler les pinceaux"
Je réponds "en vrac" à tous les commentaires que j'ai pu lire ci-dessus. Dieu peut difficilement être tenu pour responsable de la situation difficile que nous traversons, car ce qui est en cause c'est notre propre éloignement de Lui... Ce qui reviendrai à dire, si on ne parle pas en termes religieux, que c'est notre propre division intérieure qui est en cause.
A nous donc, de faire en sorte que se rétablisse cette unité en soi, ou bien, on pourrait dire, d'amener toujours une plus grande harmonie dans nos vies.

Tout ne serait qu'un éternel recommencement... ?
Peut-être, je ne sais pas. Mais ce qui est important pour chacun, c'est de voir ce qui sera son propre positionnement, son attitude, ce qu'il a à faire, ce qui pourra favoriser le rétablissement de cette unité en lui-même.
Les périodes de crise sont toujours l'opportunité pour chacun de remettre en question des modes de fonctionnement et d'aller vers un "mieux vivre" davantage en accord avec ce qu'on est au plus profond de soi.

Je crois aussi en cette intelligence orchestrant l'ensemble du vivant qui dépasse ne serait ce que les petits hommes politiques, ce ne sont pas eux qui ont créé le monde.
Tout à fait Mélanie, mais bien entendu je respecte les points de vue de chacun, car il semble bien que la vie soit une suite d'expériences à travers lesquelles on "grandit"

Mais si cette pandémie se termine trop tôt, elle n’aura pas eu le temps d’ébranler les consciences.
Pour ça je ne fais pas de souci, arrivera ce qui devra arriver

sunny

Jimmy2500
Prométhée

Rat
Messages : 126
Date d'inscription : 08/11/2018

Localisation : Ici

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par Mélanie le Mer 22 Avr - 17:04

Si le coronavirus persiste, cela va donner un immense crache de tout le système, tout va s'effondrer et là vaut mieux se préparer en attendant que du nouveau naisse après le chaos.

On parle de plus en plus de changement d'ère, d'ère du verseau.
Je pense qu'on est à un tournant majeur de la civilisation, les croyances change, tout est remis en question, les modes de fonctionnement d'hier n'ont plus de place dans le futur.

Avec le réchauffement climatique, il y a urgence de changer et de s'adapter, le monde industriel s'écroule déjà depuis quelques années.

Mélanie
Mélanie
Obéron

Serpent
Messages : 1288
Date d'inscription : 29/05/2019

Localisation : en France rouge
Humeur : Brumeuse = En transition

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par eole le Jeu 23 Avr - 0:05

.
Si vous pensez qu'après cette épidémie la vie reprendra progressivement comme avant, vous vous trompez...........hélas

La grande finance, paniquée par l'effondrement économique, inonde la planète d'un tsunami monétaire à l'aide de milliers de milliards de dollars sortis du néant et ne reposant sur rien.
Cet argent, n'ayant aucune contrepartie matérielle est totalement virtuel. Il ne sauvera pas les banques, la finance car le trou est gigantesque et s'auto alimente de lui-même.

La  destruction d'une grande partie de l'appareil productif, les millions de nouveaux chômeurs que cela engrange, la précarisation qui en résulte, assèchera la demande en biens, produits et services.

Il ne résultera pas d'effets bénéfiques de la remise en route des entreprises qui seront viables, car la consommation sera très réduite à cause de l'effet de pauvreté induit, mais aussi de la prise de conscience que le superflu n'est pas indispensable.

Mais, à mon avis, la principale cause du changement qui se produira proviendra de la volonté des peuples et du citoyen de ne pas maintenir et conserver un système de gouvernance malfaisant, malveillant, criminel, agissant telle une mafia organisée, dont la plupart des membres souffrent d'incompétence notoire, d'arrogance sans borne, et surtout de graves troubles de la personnalité.

C'est le gouvernement entier qu'il faudrait confiner et toutes les autres structures étatiques qui le servent et le soutiennent.

C'est Zoya, qui, dans un post précédent fait référence à la seconde guerre mondiale.

Les similitudes avec la période actuelle sont frappantes:

- nous avons un dictateur fou entouré d'une clique de généraux corrompus.
- les forces de l'ordre constitue la gestapo
- les préfectures ressemblent à des kommandantur
-les délateurs et sympathisants publics représentent les collabos de la dernière guerre
- les autorisations de sorties sont semblables aux "ausweiss" réclamés par les militaires allemands à tout Français contrôlé
- les gilets jaunes et tous autres mouvements contestataires et d'opposition constituent la Résistance" .

Nous gagnerons, comme lors de la dernière guerre, contre cette dictature, cette persécution qui se généralise,  mais les pertes seront nombreuses, et elles seront le prix à payer pour en sortir victorieux.


sunny

eole
Phoebe

Chat
Messages : 311
Date d'inscription : 26/05/2018

Localisation : Dordogne
Emploi/loisirs : explorateur de la vi

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par Mélanie le Jeu 23 Avr - 12:32

Que le système s'effondre est une bonne chose: on vit avec trop de biens matériels dont une majorité peu utile.
Il faut revenir à des valeur plus saine: consommation responsable, locale, etc..

On est déjà trop nombreux sur cette planète alors si les gens consomment comme 10..

Le gouvernement s'en fiche puisque leur pouvoir est basé sur l'argent, la production.

Trump paniquait et voulait relancer l'économie le plus vite possible, quitte à laisser le virus se répandre.
C'est là que l'on voit véritablement qui dirige, comme si le but de la vie était de produire encore et toujours plus..

Il y a des gens très heureux avec peu, le bonheur est dans l'instant et non dans les biens accumulés.

On entend plus parler des gilets jaunes, mais ils devraient revenir quand l'activité va reprendre non ?

Oui c'est une guerre contre le capitalisme qui arrive.

Like a Star @ heaven
Mélanie
Mélanie
Obéron

Serpent
Messages : 1288
Date d'inscription : 29/05/2019

Localisation : en France rouge
Humeur : Brumeuse = En transition

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par Jimmy2500 le Jeu 23 Avr - 13:05

Voici un post bien pessimiste Eole, je ne suis pas un économiste, mais je ne vois pas pourquoi l'économie du pays ne repartirait pas... Elle repartira mais différemment sans doute.

Si on regarde un peu passé, au lendemain de la deuxième guerre mondiale, l’Allemagne était à genoux et son économie était effondrée, les villes avaient été bombardées, et pourtant son économie est bien repartie, alors pourquoi la notre ne repartirait-elle pas maintenant.

Il faut que le monde change, c'est certain, que les mentalités changent, que les consciences changent, et c'est ce qui est en train de se passer sous l'effet de cette situation de crise.

Bien sûr il y a des entreprises qui vont fermer, mais c'était déjà le cas bien avant cette pandémie.

Ce qui me semble évident, c'est que c'est surtout à chacun de voir quelle orientation il voudra donner à sa vie, se laisser submerger par la résignation de la vision d'un monde perdu, ou bien ouvrir à la possibilité d'une autre façon de vivre et de fonctionner.
Je crois que quelle que soit notre situation (pour chacun) il est toujours possible de voir et d'examiner ce que l'on peut changer dans notre vie actuelle et d'amener un meilleur équilibre.

sunny


Dernière édition par Jimmy2500 le Jeu 23 Avr - 20:22, édité 1 fois

Jimmy2500
Prométhée

Rat
Messages : 126
Date d'inscription : 08/11/2018

Localisation : Ici

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par Jimmy2500 le Jeu 23 Avr - 13:35

Suite du précédent message:

Je ne comprends pas en fait que l'on puisse souhaiter que le monde redevienne tel qu'il était avant la pandémie... Ne voit-on pas toute la pollution dans les villes et la mortalité qu'elle provoque, que les océans deviennent des poubelles, et qu'il y a déjà très grande quantité de pesticides rien que dans le cordon ombilical des bébés qui viennent au monde maintenant...
Et comme les choses vont en s'aggravant, quel monde allons nous laisser à nos enfants ? Faudra-t-il qu'ils se promènent dans les rues avec un scaphandre pour se protéger de cette pollution ?
Et qu'ils vivent dans un monde où une grande partie des animaux sauvages auront disparus, où il n'y aura plus d'abeilles... parce que si on continue sur cette lancée, c'est ce qui va arriver...

Déjà, avec cette crise, la pollution a diminuée, il y a moins d'avion dans le ciel, dans les grandes villes on respire mieux et la vue sur le paysage s'est dégagée (tout un symbole). Tout ceci tend à favoriser les prises de conscience et à nous inciter à nous demander : que voulons-nous vraiment pour l'avenir ?
Je comprends bien que cette situation puisse susciter des craintes, mais de toutes façons il n'est jamais souhaitable de se laisser emporter par la peur...


Dernière édition par Jimmy2500 le Jeu 23 Avr - 20:20, édité 1 fois

Jimmy2500
Prométhée

Rat
Messages : 126
Date d'inscription : 08/11/2018

Localisation : Ici

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par Professeur X le Jeu 23 Avr - 13:39

@Eole a écrit:Si vous pensez qu'après cette épidémie la vie reprendra progressivement comme avant, vous vous trompez...........hélas

Hum , la " vie " est momentanément différente sous certains aspects , mais je ne vois pas en quoi elle a changé , cette vie procède de l'inertie et de la mécanicité , la Terre continue de tourner , toutes les nombreuses influences qui font tourner notre société sont toujours présentes , le boulangers vont refaire du pain , les ouvriers des autos , on va continuer à acheter les deux , il n'y a pas assez de forces sur cette terre pour que ce qui influence nos sociétés s'arrête , il est donné épisodiquement à des petits groupes ou à des individus la force de s'extirper de leur sommeil et de leur mécanicité , même si cela peut influencer les esprits dans une certaine mesure , la grande masse des êtres vivant sur terre sont soumis au sommeil et à l'inconscience de leurs société respectives , bien sur ce n'est que mon opinion subjective sur ce sujet , love .
Professeur X
Professeur X
Uranus

Chien
Messages : 4472
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par Mélanie le Jeu 23 Avr - 20:15

Je pense que l'on ne pourra pas revenir en arrière et heureusement.
Une certaines prise de conscience a opéré pendant le confinement, les gens redécouvrent la nature qui s'est régénérée, on a arrêter de courir dans tous les sens pour aller au travail ou faire des achats compulsifs.

Puis le temps qu'ils trouvent un vaccin, l'économie du Pays sera tombé au plus bas et les entreprises peineront à redémarrer.
C'est triste d'en arriver à dire ça: mais si le virus suit sa course, au moins on aura sauvé la Terre.
Les Indiens redécouvrent les sommets de l'Himalaya qui n'étaient plus visibles depuis 30ans.

Peut être que le Coronavirus sauve l'humanité alors qu'elle était pas loin d'aller vers le ravin.
Mélanie
Mélanie
Obéron

Serpent
Messages : 1288
Date d'inscription : 29/05/2019

Localisation : en France rouge
Humeur : Brumeuse = En transition

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par Cogitop le Sam 25 Avr - 7:38


La crise après la crise ?

https://www.lefigaro.fr/vox/politique/il-faut-s-attendre-sous-peu-a-une-tempete-politique-20200420?__twitter_impression=true



Cogitop
Cogitop
Makemake

Chien
Messages : 1797
Date d'inscription : 22/08/2018

Localisation : Broceliande
Emploi/loisirs : Chamane médecin
Humeur : En miroir

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par ness le Jeu 14 Mai - 9:02



le problème de la nourriture et des intermédiaires, des multinationnales alimentaires qui affament le monde.  un sujet trés important.

dans ma ville, le secour populaire a distribué pendant les 2 mois de confinement plus de 30°/° que d'habitude pour venir palier au manque de nourriture . cette crise sanitaire a mis en exergue la précarité de notre société, et pourtant il y a en Françe un excelent systeme social qui protege , en comparaison avec l'Espagne par exemple, qui voit s'aggraver la crise sociale,ou d'autres pays qui n'ont pas de système de répartition aussi solide que le notre( chaumage, sécurité sociale, rsa).

en seulement 2 mois, avec toute la richesse et l'argent qui est brassé par les tradders, les bourses, on voit a quel point tout cela est fragile.
ness
ness
Eris

Dragon
Messages : 2008
Date d'inscription : 01/03/2019

Localisation : façe a la mer!
Emploi/loisirs : bricoler des caillou
Humeur : vague a bonde..

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par Totem le Mar 19 Mai - 17:40

Covid-19/France: le soulèvement (débat)

https://urmedium.com/c/frenchpresstv/16844
Totem
Totem
Sirius

Chèvre
Messages : 6228
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par komyo le Ven 22 Mai - 9:43

interview de vandana shiva sur bill gates et son entrisme technologique

Avec le covid bill gates met en place son agenda sur la santé:
Vandana Shiva : « Avec le coronavirus, Bill Gates met en place son agenda sur la santé »

par Barnabé Binctin, Guillaume Vénétitay 22 mai 2020

Poster
Ajouter

Imprimer
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Delicious
Partager sur Google+

L’écologiste indienne, figure de la lutte contre les OGM et Monsanto, est très critique du « philanthrocapitalisme », incarné notamment par Bill Gates et sa fondation. Pour elle, cette générosité désintéressée cacherait une stratégie de domination bien rodée. Entretien.

« Le philanthrocapitalisme (…) ne relève guère de la charité ou du don, mais plutôt du profit, du contrôle et de l’accaparement. Il s’agit d’un modèle économique d’investissement et d’un modèle politique de contrôle qui étouffent la diversité, la démocratie et les solutions alternatives et qui, en attribuant des aides financières, exercent une domination et valent de nouveaux marchés et monopoles au milliardaire ».

C’est ainsi que Vandana Shiva définit le « philanthrocapitalisme », dans son dernier ouvrage paru à l’automne dernier, 1%, reprendre le pouvoir face à la toute-puissance des riches (éd. Rue de l’échiquier, 2019). Ce « philanthrocapitalisme » est symbolisé par Bill Gates, 2ème fortune mondiale. Sa Fondation Bill et Melinda Gates, son principal instrument pour les donations, est très active en Inde. Sa visibilité médiatique face à la crise actuelle, et les millions qu’il investit dans la recherche d’un vaccin, en fait une cible privilégiée des théories du complot. Il est cependant utile de s’interroger, et de critiquer, ce nouveau pouvoir que le fondateur de Microsoft a acquis, aux côtés d’autres milliardaires comme Jeff Bezos (Amazon, 1ère fortune mondiale), Mark Zuckerberg (Facebook, 7ème fortune mondiale) ou, en France, Bernard Arnault (LVMH, 3ème fortune mondiale). Un nouveau pouvoir loin de relever d’une générosité désintéressée.

Réalisé avant l’émergence de cette pandémie, cet entretien a été volontairement actualisé de deux questions au début, auxquelles Vandana Shiva a répondu par mail le 7 mai.

Basta ! : Comment analysez-vous la crise du Covid-19 ? Peut-on parler de crise écologique ?

Vandana Shiva : Nous ne sommes pas face à une seule crise. Il y en a trois qui interviennent simultanément : celle du Covid-19, celle des moyens de subsistance et, par ricochet, celle de la faim. Elles sont les conséquences d’un modèle économique néolibéral, basé sur le profit, l’avidité et une mondialisation menée par des multinationales. Il y a un fondement écologique à cette situation : par exemple, la destruction des forêts et de leurs écosystèmes favorise l’émergence de nouvelles maladies. Ces trois crises amènent à la création d’une nouvelle classe. Ceux que j’appelle “les laissés pour compte”, exploités par le néolibéralisme et l’émergence de dictatures numériques. Il faut une prise de conscience : l’économie dominée par les 1% n’est pas au service du peuple et de la nature.

La crise du coronavirus peut-elle justement renforcer le pouvoir de ces « 1% » et des « philanthrocapitalistes » comme Bill Gates, figure centrale de votre livre ?

Cette crise confirme ma thèse. Bill Gates met en place son agenda pour la santé, l’agriculture, l’éducation et même la surveillance. Pendant 25 ans de néolibéralisme, l’État s’était mué en État-entreprise. On observe désormais une transformation en un État de surveillance soutenu par le philanthrocapitalisme. Ces 1% considèrent les 99% comme inutiles : leur futur, c’est une agriculture numérique sans paysans, des usines totalement automatisées sans travailleurs. En ces temps de crise du coronavirus, il faut nous opposer et imaginer de nouvelles économies et démocraties basées sur la protection de la terre et de l’humanité.

Vous assimilez ce contrôle à une nouvelle forme de colonisation, et qualifiez même Bill Gates de « Christophe Colomb des temps modernes » : pourquoi cette comparaison ?

Parce que Bill Gates ne fait que conquérir de nouveaux territoires. Ce n’est pas simplement de la philanthropie, au sens d’un don à la collectivité, comme cela a toujours existé dans l’Histoire. En réalité, ce sont des investissements qui lui permettent de créer des marchés dans lesquels il acquiert des positions dominantes. Dans le capitalisme, il y a des interlocuteurs qui font du profit. Mais avec la philanthropie, Bill Gates donne quelques millions mais finit par prendre le contrôle d’institutions ou de secteurs qui valent plusieurs milliards ! On le voit bien dans la santé ou l’éducation, qu’il contribue à privatiser et à transformer en véritables entreprises.

C’est aussi le cas dans l’agriculture, où Bill Gates utilise les technologies digitales comme nouveau moyen pour faire entrer les brevets. La première génération d’OGM, censée contrôler les nuisibles et les mauvaises herbes, n’a pas tenu ses promesses, mais Bill Gates continue de mettre de l’argent pour financer l’édition du génome – comme si la vie n’était qu’un copier-coller, comme sur Word. Il pousse à cette technique et a créé une entreprise spécialement pour ça, Editas. Bill Gates veut jouer au maître de l’univers, en imposant une seule et unique façon de faire : une seule agriculture, une seule science, une seule monoculture, un seul monopole. C’est d’ailleurs également ce qu’il essaye de faire en s’attaquant au problème du changement climatique.

De quelle façon ?

Il fait la promotion de sa solution : la géo-ingénierie, qui est la modification intentionnelle des conditions météorologiques et du climat. C’est une idée stupide, non-écologique et complètement irresponsable, car elle s’en prend à la lumière solaire pour faire mécaniquement un “refroidissement planétaire.” Le problème, ce n’est pas le soleil, qui nous est indispensable, mais les combustions fossiles et notre système industriel et agricole. Il parle de géo-ingénierie à tous les chefs d’État. Je me souviens notamment de la COP 21, à Paris, en 2015, où il traînait partout. C’était incroyable, il était sur scène avec les chefs d’État, se comportait comme s’il était le patron de chaque gouvernement. En 40 ans de carrière auprès des institutions de l’ONU, je n’avais jamais vu quelque chose de semblable. C’est une vraie transformation.

Diriez-vous qu’il est désormais plus puissant que des États ou que des institutions internationales telles que le FMI ou la Banque mondiale ?

Il est bien plus puissant. Quand la Banque mondiale a voulu financer le barrage de Sardar Sarovar en Inde à la fin des années 1980, il y a eu des protestations et elle a fini par reculer (le barrage a tout de même fini par être inauguré en 2017 par Narendra Modi grâce à d’autres circuits de financement, devenant le deuxième plus grand barrage au monde, ndlr). L’impunité de la Banque mondiale a des limites, elle ne peut pas échapper à ses responsabilités. Alors que Bill Gates, lui, continue de contourner les obstacles, toujours. Même si cela échoue à un endroit, il cherchera à déréguler à côté.

Je me suis rendu compte que ce que nous avions réussi à stopper en Inde, Bill Gates l’a financé pour l’implanter ailleurs. Comme les OGM, encore une fois : en 2010, Monsanto a par exemple essayé d’introduire une aubergine OGM. L’Inde a été une terre d’expérimentations pour développer des nouvelles technologies destructrices. Le ministre de l’environnement avait organisé des auditions publiques pour savoir ce que les paysans, les scientifiques et les consommateurs en pensaient – d’ailleurs, je dis toujours que c’est la première fois qu’un légume était le sujet d’un débat démocratique profond…

L’aubergine OGM a été bannie sur la base de ces consultations, mais Bill Gates a ensuite trouvé un moyen de la financer et de la promouvoir au Bangladesh. Or si c’est approuvé au Bangladesh, cela inonde forcément l’Inde puisque c’est une frontière non-contrôlée. Aujourd’hui, c’est à l’Afrique qu’il s’attaque, où il met des milliards de dollars pour promouvoir une nouvelle révolution verte, avec des produits chimiques et des OGM, en forçant les pays africains à réécrire leurs lois pour autoriser ces semences.

Comment expliquez-vous un tel pouvoir, aujourd’hui ?

Il a créé et investi 12 millions de dollars dans la Cornell Alliance for Science, qui se présente comme une institution scientifique mais n’est qu’un organe de communication. À chaque fois qu’il y a un débat, il fait venir cette « institution » qui élabore une propagande mensongère en faveur des biotechnologies. Parce que c’est Bill Gates, le New York Times et CNN en parleront et en feront leur une… La philanthropie n’est qu’un prétexte pour lui : à travers elle, il pousse ses propres intérêts et influence des politiques gouvernementales. C’est une manière très intelligente d’entrer dans le jeu sans se plier aux règles. Parce que si une entreprise dit à un gouvernement : « Voici mon argent, faites-ça », ça ne peut pas marcher, elle se fait forcément mettre dehors. Bill Gates, lui, joue de son image. Les gens le voient encore à travers Microsoft, comme un génie et un géant de l’informatique. De brillants ingénieurs ont pourtant fait bien mieux et ont lutté pour garder des logiciels open-source et un Internet ouvert, contrairement à lui. Bill Gates n’est pas un inventeur. Il introduit des brevets, c’est comme ça qu’il a bâti son empire.

Dans votre livre, vous insistez aussi sur l’utilisation de la technologie et des algorithmes…

La technologie a été élevée au rang de religion. Elle est devenue la religion des 1%, exactement comme la chrétienté aux États-Unis avait donné une légitimité aux 1% de l’époque pour exterminer 99% des Amérindiens, au nom de la « mission civilisatrice ». Il y a aujourd’hui des millions de gens qu’on veut « civiliser » avec ces nouveaux outils de communication ou de paiement. La technologie est d’ailleurs plus qu’un outil. C’est un instrument de pouvoir très puissant afin de collecter des informations que l’on peut ensuite manipuler à différentes fins. Vous utilisez ces technologies au quotidien, mais elles sont surtout un moyen de plus de vous mettre sous contrôle.

Là encore, derrière cette révolution numérique, on retrouve Bill Gates. Il a par exemple joué un rôle prépondérant dans la démonétisation en Inde ! Faire disparaître l’argent liquide pour développer les transactions numériques, c’est évidemment une façon d’accélérer la révolution numérique dont il tire profit. Or, de la même façon que les brevets sur les semences sont une tentative malhonnête destinée à mettre les paysans « hors la loi » en déclarant la conservation de semences illégale, la « démonétisation » perturbe directement les pratiques économiques du plus grand nombre, lesquelles représentent 80 % de l’économie réelle en Inde. C’est une forme de dictature technologique. Dans aucun des deux cas, cela ne résulte d’un choix souverain du peuple indien.

Et en même temps, dans les urnes, les gens finissent par voter pour les représentants de cette politique des 1%, comme en Inde par exemple, où Narendra Modi a été réélu confortablement l’année dernière. Comme s’il y avait une nouvelle forme de « servitude volontaire » ?

Nous ne sommes plus vraiment dans une démocratie électorale honnête, où les gens votent en connaissance de cause et en pleine conscience des enjeux ! Aujourd’hui, les algorithmes façonnent en grande partie le système électoral. En Inde, pour les dernières élections, ils ont autorisé les entreprises et les particuliers à faire des dons anonymes aux partis politiques. Cela veut dire que les plus grandes entreprises du monde ont pu financer les élections, ce qui était illégal jusque-là. Résultat, la grande majorité de ces dons sont arrivés dans les caisses d’un seul parti [le BJP, droite nationaliste, au pouvoir, ndlr]. Les élections indiennes ont coûté plus cher que les élections américaines – or l’Inde est quand même loin d’être un pays riche. On peut donc se demander d’où vient cet argent…Il est impossible d’avoir une démocratie honnête et fonctionnelle, si le peuple ne vote plus de façon souveraine. Cette perte d’autonomie, dans tous les domaines, c’est tout l’enjeu politique pour les 1%.

Le choix du terme « 1% » peut paraître un peu simplificateur, voire simpliste : pourquoi vous paraît-il être un mot d’ordre approprié, aujourd’hui ?

Le 1% est en soi une valeur approximative, je parle surtout des quelques milliardaires qui contrôlent la moitié des ressources de la planète. Ces milliards vont directement à des fonds d’investissement. Avant, les plus grosses entités étaient des firmes : Monsanto, Coca-Cola... Aujourd’hui, ce sont des nains. Elles sont détenues par les mêmes fonds d’investissement : BlackRock, Vanguard, etc. En réalité, il n’y a qu’une seule économie, celle des 1%. Ce sont eux qui détruisent. Les autres, les 99%, sont exclus. Ce sont les chômeurs d’aujourd’hui et de demain, les paysans déracinés, les femmes mis à l’écart, les peuples indigènes tués. Les 99% ne sont pas responsables, ils sont victimes. Ce sont les 1% qui sont responsables des dommages. Et nommer ce « 1% », c’est former un “nous” qui, ensemble, peut leur demander des comptes. Nous avons le droit, le devoir et la pouvoir de le faire. C’est une invitation à la solidarité et à l’action. Il faut que les 99% se lèvent.

Recueillis par Barnabé Binctin et Guillaume Vénétitay

https://www.bastamag.net/Vandana-Shiva-fondation-Bill-Gates-philanthropie-capitalisme-neo-colonialisme-covid-Inde?

komyo
komyo
Modérateur

Singe
Messages : 2122
Date d'inscription : 19/11/2019

Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par eole le Ven 22 Mai - 12:22

.
Il ne va pas falloir attendre longtemps pour savoir vraiment où nous en sommes et vers quoi nous allons....


Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle 4170729613

eole
Phoebe

Chat
Messages : 311
Date d'inscription : 26/05/2018

Localisation : Dordogne
Emploi/loisirs : explorateur de la vi

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par Hridaye le Ven 22 Mai - 13:13

Oui mais m'est avis qu'on aura des surprises. Et surtout du côté des théoristes du complot. Car beaucoup de choses n'évoluent pas comme prévu et donc toute cette peur diffusée pour rien finalement. Wait and see
Hridaye
Hridaye
Eris

Chèvre
Messages : 2118
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par vertgandazert le Ven 19 Juin - 11:56

Depuis ses origines, l'humanité "lutte" pour survivre, dans un milieu assez propice, mais avec beaucoup d’écueils, source de fléaux redoutables
Dans l'ordre décroissant, rappelons ,les famines, les pandémies, les guerres et génocides,les massacres des systèmes athées matérialistes du siècle dernier, ont été les plus meurtriers, après les famines et les grandes pandémies, comme la peste ou le choléra...
Si l'épidémie actuelle, s'arrête comme cela semble être le cas,il est très exagéré de parler de pandémie catastrophique prélude d'un effondrement que manifestement certains souhaitent, mais évidemment pour d'autres raisons.
Je comprends ces réactions, mais je ne les partage pas.
Elles me semblent tout simplement indécentes, jamais aucune crise sanitaire ou autre, n'a fait progresser l'humanité.
Bien au contraire, ceux qui ont besoin d'un virus, pour imposer leurs idées, devraient réfléchir.
La peur est toujours mauvaise conseillère, c'est cette peur sournoise, qui crée cette crise et l'alimente.
Combattons ceux qui créent et alimentent cette peur.
C'est leurs peurs qu'ils veulent nous transmettre, c'est bien pire qu'un virus.
Ces peurs étaient là avant, elles seront encore là après, pourtant n'ayons pas peur...
vertgandazert
vertgandazert
Vesta

Buffle
Messages : 906
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle Empty Re: Crise coronavirus et effondrement de la civilisation industrielle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum