Dieu et la science

Page 37 sur 37 Précédent  1 ... 20 ... 35, 36, 37

Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Dieu et la science

Message par vertgandazert le Lun 14 Mai - 9:39

Rappel du premier message :



Bonjour, je vous propose de continuer ce fil sur le nouveau forum.
Je suis frappé par les similitudes entre ce qui m'apparait comme les trois éléments fondamentaux de l'univers:
* l'espace
*l'énergie
*la conscience, l'information...

En effet la science, constate et mesure leurs effets, mais elle est incapable de les définir et de les comprendre vraiment, quels curieux paradoxes?
vertgandazert
vertgandazert
Mimas

Buffle
Messages : 521
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas


Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par vertgandazert le Jeu 14 Mar - 10:30

@Cogitop,effectivement l'intuition dépasse la science, au mieux les scientifiques la constatent en la ressentant dans ses effets, mais ils sont dans l'incapacité de l'expliquer, c'est d'ailleurs comme pour la conscience.
Voici des témoignages de leur part:

« L’esprit intuitif est un don sacré et l’esprit rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don », Albert Einstein
Einstein, un intuitif ? Oui, n’en déplaise aux idées préconçues faisant des femmes, des personnalités artistiques et hypersensibles les plus prédisposées à avoir de l’intuition… Enfant, Einstein rêvait éveillé, et utilisait son imagination de manière très libre. Ainsi, apprenant que la lumière se déplaçait à une vitesse phénoménale, il aurait joué à se mettre à la place d’un photon. C’est ainsi que le jeune Einstein serait parvenu à ressentir le continuum espace-temps… qu’il mit ensuite des années à démontrer scientifiquement ! Dans une lettre à un ami, le physicien explique que l’intuition, intimement liée à l’imagination, est la seule voie menant aux idées et aux découvertes. « Un bond se produit dans la conscience, et la solution vient à vous, et vous ne savez ni comment, ni pourquoi », explique-t-il. L’intuition était si précieuse à ses yeux qu’elle était pour lui « la seule chose qui vaille au monde ». C’est aussi à lui que l’on doit cette magnifique citation :
« L’esprit intuitif est un don sacré et l’esprit rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don. »
A. Einstein
N’en déplaise, Einstein n’était pas le seul à voir en l’intuition une alliée de poids de la science. Une étude menée dans les années 1930 sur le sujet par deux chimistes américains Platt et Baker, est éloquente… 83 % des 232 scientifiques interrogés – toutes disciplines confondues – s’estiment aidés par des « intuitions inconscientes ». Plus près de nous, en 1994, une enquête suédoise menée auprès d’un panel de lauréats de prix Nobel en physique, chimie et médecine révèle que l’immense majorité se fie à leur instinct dans leur travail. Ces derniers regrettant au passage que la place de l’intuition soit réprimée dans la formation des scientifiques. Loin d’être un élément perturbateur, l’intuition apparaît comme un outil-clé dans la panoplie du chercheur. Grâce à elle, il peut poser des hypothèses, se projeter, conjecturer… Bref, elle est le gage de la créativité scientifique.
En 2008, la vénérable Académie des Sciences de Paris reconnaît même, lors d’une très sérieuse conférence interdisciplinaire, que « l’imagination et l’intuition sont deux qualités indispensables au chercheur ». Elle fonctionne même au premier plan pour les grands mathématiciens, tel Henri Poincaré, savant universel français, pour qui l’intuition est  le résultat d’une sensibilité esthétique subconsciente qui nous fait deviner des relations cachées ». Il affirme : « C’est avec la logique que nous prouvons et avec l’intuition que nous trouvons. »
Au tableau d’honneur des découvertes scientifiques intuitives, citons quelques exemples :

  • Archimède, mathématicien du iiiesiècle av. J.-C., plongé dans son bain, sortit dans les rues, nu, crier « Eurêka ! » (« J’ai trouvé » en grec). Observant l’eau déborder de la baignoire, il avait soudainement compris le principe de la poussée qui porte désormais son nom.

  • Sir Isaac Newton, au xviiesiècle, en pleine réflexion sous un arbre, reçut une pomme sur la tête. La légende raconte que ce choc provoqua, subitement, sa compréhension de la gravitation universelle.

  • Melvin Calvin, Nobel de chimie en 1961, patientait au volant de sa voiture, attendant que son épouse termine ses emplettes dans un centre commercial. Il comprit en une fraction de seconde le mode de formation du carbone.

  • En 1964, le physicien Peter Higgs, en vacances dans les montagnes écossaises des Highlands eut, en un éclair, l’intuition de l’existence de la « Particule de Dieu ». Celle-ci fut officiellement identifiée en 2012 et porte aujourd’hui le nom de « Boson de Higgs ».



Isabelle Fontaine
L'intuition c'est bien ce qui permet les découvertes, les plus fondamentales, les plus originales, c'est comme si l'esprit avait accès à la conscience universelle, la base de données qui contient toute la connaissance passée, présente et future.
Plus simplement Dieu.
Merci Cogitop, cultivez votre intuition, vous êtes chanceux. Dieu et la science - Page 37 1027381557 

vertgandazert
Mimas

Messages : 521
Date d'inscription : 13/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par Totem le Jeu 14 Mar - 13:36

Il n’y a pas que des scientifiques qui disent avoir été guidés par leur « intuition », dles poètes, des philosophes, des écrivains aussi ont avoués avoir utilisé cet outil qui en fait n’en n’est pas un, c’est la partie de chacun au delà du « je » et qui possède la connaissance qui s’exprime lorsqu’une fenêtre s’est ouverte. On appelle cela « intuition », mais c’est juste ce qui a été soufflé à « je », comme la personne qui est cachée dans une pièce de théâtre et qui souffle à l’acteur ce qu’il doit dire quand il ne sait plus....Nous avons donc tous notre souffleur personnel en arrière plan qui n’est autre que nous-mêmes voilé par la place trop importante que prend le « moi ». A chaque fois que ce « moi » est au pied du mur, voir bâillonné pour quoique ce soit, c’est cet autre Soi-même qui prend le relai même si c’est un moment fugace qui s’averera d’une grande importance pour avancer.

Totem
Ganymède

Messages : 3456
Date d'inscription : 11/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par vertgandazert le Ven 15 Mar - 10:27

@Totem, oui heureusement il n'y a pas que les scientifiques qui sont inspirés par l'intuition, c'est le lot de tous les humains et c'est heureux.
J'ai cité ici des scientifiques de renom parce que c'est le sujet et pour montrer que la récupération de la science par le matérialisme athée, n'empêchait pas les scientifiques de réfléchir au delà du rationalisme primaire et c'est tout aussi heureux.
Je suis de plus en plus persuadé que l'esprit, la conscience, ne sont pas exclusivement les produits du cerveau, qui me semble être plus un récepteur décodeur émetteur de conscience plus qu'un simple producteur.
Dans ce cas l'intuition est bien une connexion à une conscience universelle, source créatrice.
Le génie est en quelque sorte le co -produit de cette connexion.
Je pense qu'il peut y avoir interaction des consciences.
La science n'a pas le monopole de la connaissance et c'est heureux.
Encore une fois il ne s'agit de la critiquer, juste de la resituer, la science technicienne malgré ses succès n'a pas vocation à être comme une sorte de religion infaillible, c'est pourtant comme cela qu'elle est utilisée par les pouvoirs en place.
Cela va sans doute changer car les gens sont de moins en moins crédules.
J'en ai l'intuition,mais ce sera long, car la "pub" est habile...
vertgandazert
vertgandazert
Mimas

Buffle
Messages : 521
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par Totem le Ven 15 Mar - 13:18

La pub est habile parce qu’elle est produite par des personnes servant le dessein inverse de l’homme originel, ces personnes ayant choisi la voie du transhumanisme et qui détiennent les pouvoirs.
Totem
Totem
Ganymède

Chèvre
Messages : 3456
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par vertgandazert le Ven 15 Mar - 20:21

Oui elle est habile car sans scrupule, il s'agit de formater des consommateurs dociles, c'est facile.
vertgandazert
vertgandazert
Mimas

Buffle
Messages : 521
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par domi-Krist-All le Ven 15 Mar - 20:50

@vertgandazert a écrit:Dans ce cas l'intuition est bien une connexion à une conscience universelle, source créatrice.

OUI en effet, mais ce n’est pas la seule source d’inspiration. Il y a la présence d’êtres supérieurement avancés dans l’échelle de la vie qui sont présent à nos cotés pour nous aidés dans certains domaines. Pour donner un exemple, je pourrais dire qu’à une époque très ancienne de la civilisation, je me suis retrouvé à faire ce travail d’inspiration sur l’homme de Néandertal... C'était bien avant ma chute.

Domi Dieu et la science - Page 37 2112798134
domi-Krist-All
domi-Krist-All
Prométhée

Coq
Messages : 111
Date d'inscription : 21/12/2018

Localisation : saint Père

http://kristall.pagesperso-orange.fr/http://kristall.pagesperso-

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par vertgandazert le Sam 16 Mar - 10:03

@domi-krist-All


Votre expérience semble très intéressante, pourriez vous nous en dire plus ?
Merci...
Cela me rappelle l'expérience des médiums, ils disent un peu ce  que vous ressentez, c'est aussi ce qui inspire la philosophie spirite, dont bien des écrits devraient être étudiés, à la lumière de nos connaissances actuelles.
Manifestement il y a bien des moyens de communiquer de s'instruire aux sources de la connaissance, merci. Dieu et la science - Page 37 1027381557
vertgandazert
vertgandazert
Mimas

Buffle
Messages : 521
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par anadoncamille le Sam 16 Mar - 14:09

L'intuition est verticale et la logique horizontale, c'est leur union qui forme la réflexion.

L'intuition s'apparente plus à une connexion au cosmos qui permet de recevoir les idées auxquelles l'esprit est préparé. La logique ou la raison sont plus ancrées dans la matière et dans le concret, elles ne font que mélanger et combiner les idées connues, tandis que l'intuition permet de recevoir des idées nouvelles, donnant parfois l'impression de créer des idées.

L'intuition et la raison sont complémentaires mais elles peuvent être corrompues, ce qui empêche leur bon fonctionnement. L'intuition peut être corrompue par des forces que l'on pourrait apparenter à ce que les chrétiens appellent des démons, des êtres qui cherchent à perturber la canalisation en s'incrustant dans les pensées intuitives. La raison quand à elle peut être corrompue par des hypothèses invérifiables et non validées par l'expérience.

Dans les deux cas, c'est l'expérience personnelle qui permet d'éviter la corruption. Dans le cas de la raison, c'est le fait de fréquenter la vérité qui permet de valider les hypothèses qui servent de base à notre logique. Dans le cas de l'intuition, c'est le fait de ne pas se laisser corrompre par les forces qui nous testent qui permet de se connecter à des sphères plus pures et moins corrompues, ce qui permet de recevoir des idées meilleures.

La raison et l'intuition sont complémentaires et leur union permet de devenir très efficace dans n'importe quel domaine.
anadoncamille
anadoncamille
Miranda

Serpent
Messages : 716
Date d'inscription : 29/09/2018

Localisation : Toulouse,France
Emploi/loisirs : Informaticien

http://sylv.tournois.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par Totem le Sam 16 Mar - 17:02

@anadoncamille a écrit:L'intuition est verticale et la logique horizontale, c'est leur union qui forme la réflexion.

L'intuition s'apparente plus à une connexion au cosmos qui permet de recevoir les idées auxquelles l'esprit est préparé. La logique ou la raison sont plus ancrées dans la matière et dans le concret, elles ne font que mélanger et combiner les idées connues, tandis que l'intuition permet de recevoir des idées nouvelles, donnant parfois l'impression de créer des idées.

L'intuition et la raison sont complémentaires mais elles peuvent être corrompues, ce qui empêche leur bon fonctionnement. L'intuition peut être corrompue par des forces que l'on pourrait apparenter à ce que les chrétiens appellent des démons, des êtres qui cherchent à perturber la canalisation en s'incrustant dans les pensées intuitives. La raison quand à elle peut être corrompue par des hypothèses invérifiables et non validées par l'expérience.

L'intuition de mon point de vue au delà de cette connexion au cosmos, passe par l'être intérieur et donc ne peut être corrompue. C'est uniquement la retranscription de ce qu'elle est par le mental qui pourrait l'être.
Je pense que tu confonds "intuition" et "transmission via une canalisation" qui dans ce cas peut venir d'entités bienveillantes ou malveillantes.

Dans les deux cas, c'est l'expérience personnelle qui permet d'éviter la corruption. Dans le cas de la raison, c'est le fait de fréquenter la vérité qui permet de valider les hypothèses qui servent de base à notre logique. Dans le cas de l'intuition, c'est le fait de ne pas se laisser corrompre par les forces qui nous testent qui permet de se connecter à des sphères plus pures et moins corrompues, ce qui permet de recevoir des idées meilleures.

La raison et l'intuition sont complémentaires et leur union permet de devenir très efficace dans n'importe quel domaine.

Je pense que même avec l'expérience personnelle il peut y avoir corruption, on le voit bien avec les personnes qui vivent des expériences transcendantes et qui se perdent ensuite car ce genre d'expériences attirent encore plus les entités prêtes à faire tomber l'être qui vient d'être touché. La littérature est pleine de ces histoires de Saint que les démons viennent tenter sans arrêt. Ne pas se laisser corrompre par les forces qui testent reste donc difficile.
On peut prendre en exemple la découverte de la bombe atomique et ce qui en a été fait....et cela se répète pour beaucoup de découvertes....Aujourd'hui on parle d'intelligence artificielle, mais que va t'-il advenir vu ce qui est entrain de se passer..?
Science sans conscience n'est que ruine de l'âme....on peut le constater, mais peut être que l'homme est obligé de passer par cela pour apprendre et comprendre......et peut être que ce n'est pas la première fois qu'il passe par là et que certaines civilisations avancées ont été détruites........qui sait.?
L'intuition et la raison peuvent être complémentaires mais pas toujours.
La raison peut rejeter l'intuition et passer à côté  d'une vérité alors que l'intuition peut se passer de la raison.
En fait derrière ces deux choses il y a : "l'être ou véritable nature" pour l'intuition et le "je" outil pour "la raison", mais l'outil peut ne pas être au point et fausser le raisonnement.
Totem
Totem
Ganymède

Chèvre
Messages : 3456
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par domi-Krist-All le Sam 16 Mar - 21:18

@vertgandazert a écrit:@domi-krist-All


Votre expérience semble très intéressante, pourriez vous nous en dire plus ?
Merci...
Cela me rappelle l'expérience des médiums, ils disent un peu ce  que vous ressentez, c'est aussi ce qui inspire la philosophie spirite, dont bien des écrits devraient être étudiés, à la lumière de nos connaissances actuelles.
Manifestement il y a bien des moyens de communiquer de s'instruire aux sources de la connaissance, merci. Dieu et la science - Page 37 1027381557

Bonsoir vertgandazeert

Pour l’expérience au temps de la préhistoire, j’en parle sur ma page perso orange (http://kristall.pagesperso-orange.fr/adam/adam.htm) J’ai sus il y peut de temps qu’il s’agissait un passage de ma propre existence.

Domi Dieu et la science - Page 37 2112798134
domi-Krist-All
domi-Krist-All
Prométhée

Coq
Messages : 111
Date d'inscription : 21/12/2018

Localisation : saint Père

http://kristall.pagesperso-orange.fr/http://kristall.pagesperso-

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par anadoncamille le Sam 16 Mar - 22:52

@Totem a écrit:Je pense que tu confonds "intuition" et "transmission via une canalisation" qui dans ce cas peut venir d'entités bienveillantes ou malveillantes.
Effectivement, je ne vois pas bien la différence entre les deux. Qu'en est-il ?
anadoncamille
anadoncamille
Miranda

Serpent
Messages : 716
Date d'inscription : 29/09/2018

Localisation : Toulouse,France
Emploi/loisirs : Informaticien

http://sylv.tournois.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par vertgandazert le Dim 17 Mar - 11:27

Oui sans doute ne faut il pas opposer intuition et raison, c'est comme l'esprit et la matière, les deux sont complémentaires.
Je pense qu'il faut éviter les manichéismes binaires, c'est toujours plus complexe, plus subtil.
Si nous disposons d'un certain libre arbitre, c'est bien justement pour l'exercer.
@anadocamille, oui l'intuition peut être faussée, biaisée, c'est toujours à nous de choisir en dernier lieu et en conscience.
Sinon ce n'est plus de l'intuition, mais de l'instinct.
L'instinct c'est bien pour la survie de l'espèce et de l'individu, cela ne sert pas à progresser, au contraire, puisque cela reproduit toujours les mêmes actions.
Je crois en l'existence d'une conscience universelle, mais peut être ne faut il pas lui prêter trop notre conscience .
Cela doit être bien plus compliqué, c'est plutôt elle qui nous prête très partiellement la sienne, dans la mesure de ce que nous pouvons en accepter ?
A défaut de comprendre, l'idéal étant d'accepter et de comprendre, certains esprits chanceux ou évolués le peuvent.
vertgandazert
vertgandazert
Mimas

Buffle
Messages : 521
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par domi-Krist-All le Dim 17 Mar - 12:42

@vertgandazert a écrit:
Je crois en l'existence d'une conscience universelle, mais peut être ne faut il pas lui prêter trop notre conscience .

Tu as bien raison d’y croire, Noun " la nourriture des Dieux ", d’où Atoum sorti de l’œuf primordial, est relié à notre propre conscience.

Domi Dieu et la science - Page 37 2112798134
domi-Krist-All
domi-Krist-All
Prométhée

Coq
Messages : 111
Date d'inscription : 21/12/2018

Localisation : saint Père

http://kristall.pagesperso-orange.fr/http://kristall.pagesperso-

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par Totem le Dim 17 Mar - 13:30

@anadoncamille a écrit:
@Totem a écrit:Je pense que tu confonds "intuition" et "transmission via une canalisation" qui dans ce cas peut venir d'entités bienveillantes ou malveillantes.
Effectivement, je ne vois pas bien la différence entre les deux. Qu'en est-il ?

L'intuition est un message qui vient d'au plus profond de soi, à savoir l'être que nous sommes réellement qui a la connaissance et se tient derrière le voile....Elle ne peut avoir lieu que lorsque le "je" est incapable de trouver une réponse à un problème.
C'est lorsque qu'il y a un silence intérieur même très court que l'intuition peut jaillir. En général elle est fulgurante parce qu'en fait elle a un laps de temps très court pour ça. Lorsqu'on dit que la nuit porte conseil, c'est parce que l'être que nous sommes peut régler un problème durant le sommeil du "je". Au réveil ce même "je" crois être l'auteur de la réponse mais il n'en est rien...
Quincy Jones un très grand musicien compositeur, disait que pour créer, il fallait laisser parler son subconscient, donc faire silence.
La canalisation est un message qui ne vient pas de l'être mais d'une entité quelconque extérieure à soi, elle peut être bienveillante comme malveillante, et c'est le "je" qui la capte et pense que c'est de l'intuition.
Totem
Totem
Ganymède

Chèvre
Messages : 3456
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par Cogitop le Dim 17 Mar - 13:42

Mon intuition me permet de percevoir les informations du champ
« morphique » « hypnotique » «graalique » « chamanique »...
Les new  age parlent plutôt de canalisation Quantique...
De cloud...

« Peu importent les mots, pourvu qu’on ait l’information »

I love you
Cogitop
Cogitop
Mimas

Chien
Messages : 550
Date d'inscription : 22/08/2018

Localisation : Broceliande
Emploi/loisirs : Chamane médecin
Humeur : En miroir

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par anadoncamille le Dim 17 Mar - 15:51

Merci @Totem pour tes explications. Si je comprends bien, l'intuition est intérieure tandis que la canalisation est extérieure. Effectivement la différence est nette.
anadoncamille
anadoncamille
Miranda

Serpent
Messages : 716
Date d'inscription : 29/09/2018

Localisation : Toulouse,France
Emploi/loisirs : Informaticien

http://sylv.tournois.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par vertgandazert le Lun 18 Mar - 9:41

Ce qui caractérise le mieux et toujours les créations de l'Univers c'est à la fois leur complexité croissante et leur diversité, qui semblent corrélées et tendent toutes les deux vers l'infini.
Seule une information peut en être à l'origine, il semble cohérent et logique de penser que cette information est elle même infiniment complexe et infiniment diversifiée.
A l'image de ses créations, telles que nous les percevons.
vertgandazert
vertgandazert
Mimas

Buffle
Messages : 521
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par vertgandazert le Mar 19 Mar - 15:12

L'esprit scientifique si fécond est par nature objectif et évolutif, c'est d'ailleurs pour cela qu'il trouve.
Bien sûr il se rend compte de l'extrême complexité de ce qu'il découvre alors cela a forcément de grandes conséquences philosophiques.
Par exemple, quand les scientifiques découvrent les équivalences matière/ énergie, puis les équivalences énergie/ information, ils comprennent très bien que cela réduit le rôle du hasard.
Beaucoup se taisent plus ou moins, pour ne pas entrer dans des polémiques stériles, d'autres disent plus ouvertement, que remplacer Dieu par le hasard, c'est de moins en moins possible, comme ici:

Académie des Sciences morales et politiques - http://www.asmp.fr 1 La place de l’homme dans l’univers par Trinh Xuan Thuan"

Je ne peux que conseiller cette lecture, à ceux que cela intéresse.
vertgandazert
vertgandazert
Mimas

Buffle
Messages : 521
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par vertgandazert le Mer 10 Avr - 17:41

Je trouve que la science actuelle, à cause de ses à priori matérialiste, se bloque elle même, car elle refuse d'envisager et donc d'étudier toutes causes externes à l'univers et pouvant agir sur lui et à travers lui.
A mon avis c'est là que se trouve sa grosse faille .
Voici un autre argument en faveur de Dieu, je le trouve assez plaisant:


[size=60]L'athéisme est incompatible avec la méthode scientifique, déclare un physicien primé
Lors d'une conversation, le lauréat du prix Templeton 2019 n'attaque pas les limites de la science, la valeur de l'humilité et l'irrationalité du non-croyance.
[/size]

  • Par Lee Billings le 20 mars 2019






























[size=13]Dieu et la science - Page 37 DECB26FE-96A5-4FDE-B21B2210701AA958_source

Le physicien théorique Marcelo Gleiser, lauréat du prix Templeton 2019. Crédit: Eli Burakian Dartmouth College
[size=18][size=18]Marcelo Gleiser, physicien théorique né au Brésil âgé de 60 ans au Dartmouth College et vulgarisateur scientifique prolifique, a remporté le prix Templeton de cette année. D'une valeur d'un peu moins de 1,5 million de dollars, le prix décerné par la fondation John Templeton reconnaît chaque année un individu «qui a apporté une contribution exceptionnelle à l'affirmation de la dimension spirituelle de la vie». Parmi ses récipiendaires, on compte des sommités scientifiques telles que Sir Martin Rees et Freeman Dyson. des chefs religieux ou politiques tels que Mère Teresa, Desmond Tutu et le Dalaï Lama.
Au cours de ses 35 années de carrière scientifique, les recherches de Gleiser ont couvert un large éventail de sujets, allant des propriétés du premier univers au comportement des particules fondamentales et aux origines de la vie. Mais en lui décernant son honneur le plus prestigieux, la Fondation Templeton a principalement cité son statut d'intellectuel public révélant «les liens historiques, philosophiques et culturels entre la science, les sciences humaines et la spiritualité». Il est également le premier latino-américain à recevoir ce prix. .
Scientific American a parlé à Gleiser du prix, de la manière dont il envisage de faire passer son message de consilience, du besoin d'humilité dans la science, de la spécificité de l'homme et de la source fondamentale de sa curiosité en tant que physicien.
 [Une transcription corrigée de l'interview suit.]
Scientific American: Tout d'abord, félicitations! Qu'avez-vous ressenti quand vous avez entendu la nouvelle?
Marcelo Gleiser: C'était assez choquant. Je me sens extrêmement honoré, très humble et un peu nerveux. Pour être honnête, c'est un cocktail d'émotions. J'ai beaucoup insisté sur le fait que je suis le premier latino-américain à l'obtenir. En tout cas, cela est important pour moi - et je sens le poids sur mes épaules maintenant. J'ai mon message, vous savez. La question est maintenant de savoir comment faire passer le message aussi efficacement et clairement que possible, maintenant que j'ai une plate-forme beaucoup plus grande pour le faire.
Vous avez écrit et parlé avec éloquence sur la nature de la réalité et de la conscience, la genèse de la vie, la possibilité d'une vie au-delà de la Terre, l'origine et le destin de l'univers, etc. Comment tous ces sujets disparates sont-ils en synergie dans un message cohérent pour vous?
Pour moi, la science est un moyen de se connecter au mystère de l'existence. Et si vous y réfléchissez de la sorte, le mystère de l'existence est une question qui nous préoccupe depuis que les gens commencent à poser des questions sur qui nous sommes et d'où nous venons. Ainsi, bien que ces questions fassent maintenant partie de la recherche scientifique, elles sont beaucoup, beaucoup plus anciennes que la science. Je ne parle pas de la science des matériaux, ou de la supraconductivité à haute température, ce qui est génial et très important, mais ce n'est pas le genre de science que je fais. Je parle de la science dans le cadre d'une question beaucoup plus grande et plus ancienne sur qui nous sommes dans la grande image de l'univers. Pour moi, en tant que physicien théoricien et aussi quelqu'un qui passe du temps à la montagne, ce genre de questionnement offre un lien profondément spirituel avec le monde, à travers mon esprit et à travers mon corps. Einstein aurait dit la même chose, je pense, avec sonsentiment religieux cosmique .
[/size]
[/size][/size]
vertgandazert
vertgandazert
Mimas

Buffle
Messages : 521
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par vertgandazert le Jeu 11 Avr - 9:46

Permettez moi de repasser la parole à ce physicien, afin de développer sa communication, assez iconoclaste t que je partage pour l'essentiel.
J'ajouterai juste pour m'en étonner de son oubli des inégalités de Bell qui sont la meilleure preuve de l'existence d'un au delà rempli d'informations, au delà justement de notre espace temps.
Voici des extraits de l’interview de ce physicien:

[size=18]"Alors, quel aspect de votre travail est-il selon vous le plus pertinent par rapport aux objectifs spirituels de la Fondation Templeton?
Probablement ma croyance en l'humilité. Je pense que nous devrions adopter une approche beaucoup plus humble de la connaissance, en ce sens que si vous regardez attentivement le fonctionnement de la science, vous verrez que oui, c'est merveilleux - magnifique! - mais il a des limites. Et nous devons comprendre et respecter ces limites. Et en faisant cela, en comprenant comment la science avance, la science devient vraiment une conversation profondément spirituelle avec le mystérieux, à propos de toutes les choses que nous ne savons pas. Voilà donc une réponse à votre question. Et cela n’a évidemment rien à voir avec la religion organisée, mais j’éclaircit ma position contre l’athéisme. Je me considère agnostique.
Pourquoi es-tu contre l'athéisme?
Honnêtement, je pense que l'athéisme est incompatible avec la méthode scientifique. Ce que je veux dire par là, c’est quoi l’athéisme? C'est une déclaration, une déclaration catégorique qui exprime une croyance en l'incrédulité. "Je ne crois pas, même si je n'ai aucune preuve pour ou contre, je ne crois tout simplement pas." C'est une déclaration. Mais en science, nous ne faisons pas vraiment de déclarations. Nous disons: "D'accord, vous pouvez avoir une hypothèse, vous devez avoir des preuves pour ou contre cela." Et ainsi un agnostique dirait, regardez, je n'ai aucune preuve pour Dieu ou une sorte de dieu (Quel dieu, premier de Tous les dieux maoris, ou le dieu juif ou chrétien ou musulman? De quel dieu s'agit-il?) Mais d'un autre côté, un agnostique ne reconnaîtrait pas le droit de faire une déclaration finale sur quelque chose qu'il ne connaît pas. "L'absence de preuve n'est pas une preuve d'absence", et tout ça.«Nouveaux athées », même si je veux que mon message soit respectueux des croyances et du raisonnement des gens, qui pourraient être fondés sur la communauté, sur la dignité, etc. Et je pense évidemment que la Fondation Templeton aime tout cela, parce que cela fait partie d'une conversation naissante. Ce n'est pas juste moi c'est aussi mon collègue l'astrophysicien Adam Frank et bien d'autres qui parlent de plus en plus de la relation entre science et spiritualité.
Donc, un message d'humilité, d'ouverture d'esprit et de tolérance. En dehors des discussions sur Dieu, où voyez-vous le besoin le plus urgent de cet esprit?
Vous savez, je suis un type de « Terre rare ». Je pense que notre situation peut être assez spéciale, à l'échelle planétaire ou même galactique. Alors, quand les gens parlent de Copernicus et du copernicanisme - le «principe de la médiocrité»qui dit que nous devrions nous attendre à être moyen et typique, je dis: «Vous savez quoi? Il est temps d'aller au-delà de cela. "Quand vous regardez les autres planètes (et les exoplanètes que nous pouvons comprendre), lorsque vous regardez l'histoire de la vie sur Terre, vous réaliserez que cet endroit appelé Terre est absolument incroyable. Et peut-être, oui, il y en a peut-être d'autres, peut-être, qui sait, nous l'attendons certainement, mais pour l'instant, nous savons que nous avons ce monde et que nous sommes ces incroyables machines moléculaires capables de prendre conscience de soi, et tout ce qui s'y passe. nous rend vraiment très spécial. Et nous savons pertinemment qu’il n’y aura pas d’autres humains dans l’univers; Il y a peut-être des humanoïdes quelque part, mais nous sommes les produits uniques de la longue histoire de notre seule petite planète.
Le but est de comprendre la science moderne dans ce cadre, c'est replacer l’humanité dans une sorte de centre moral de l’univers, dans lequel nous avons le devoir moral de préserver cette planète et sa vie avec tout ce que nous avons, Comprenez combien ce jeu est rare et que, pour des raisons pratiques, nous sommes seuls. Pour le moment, de toute façon. Nous devons faire ça! J'espère que ce message retiendra l'attention de beaucoup de gens, car pour moi, ce dont nous avons vraiment besoin maintenant dans ce monde de plus en plus conflictuel, c'est un nouveau mythe unificateur. Je veux dire «mythe» comme une histoire qui définit une culture. Alors, quel est le mythe qui définira la culture du 21ème siècle? Il doit s'agir d'un mythe de notre espèce et non d'un système de croyance ou d'un parti politique en particulier. Comment pouvons-nous faire cela? Eh bien, nous pouvons le faire en utilisant l'astronomie,
Je fais. Mais permettez-moi de parler un instant de l'avocat du diable, uniquement parce que vous avez parlé tout à l'heure de la valeur de l'humilité dans la science. Certains diraient que ce n'est pas le moment d'être humble, étant donné la montée d'une hostilité active et ouverte à la science et à l'objectivité dans le monde entier. Comment réagiriez-vous à cela?
C'est bien sûr quelque chose que les gens m'ont déjà dit: «Es-tu vraiment sûr de vouloir dire ces choses?» Et ma réponse est oui, absolument. Il y a une différence entre «science» et ce que nous pouvons appeler «scientisme», qui est la notion que la science peut résoudre tous les problèmes. Dans une large mesure, ce n’est pas la science mais la façon dont l’humanité a utilisé la science qui nous a mis dans nos difficultés actuelles. Parce que la plupart des gens, en général, n'ont aucune conscience de ce que la science peut ou ne peut pas faire. Ils en abusent donc et ne pensent pas à la science de manière plus pluraliste. Alors, d'accord, vous allez développer une voiture autonome? Bien! Mais comment cette voiture va-t-elle gérer des choix difficiles, comme s'il fallait donner la priorité à la vie de ses occupants ou à celle des passants? Sera-ce juste le technologue de Google qui décide? Espérons que non! Il faut parler aux philosophes, il faut parler aux éthiciens. Et ne pas comprendre cela, dire que la science a toutes les réponses, est pour moi un non-sens. Nous ne pouvons pas présumer que nous allons résoudre tous les problèmes du monde en utilisant une approche scientifique stricte. Ce ne sera pas le cas, et cela n'a jamais été le cas, parce que le monde est trop complexe et que la science a des pouvoirs méthodologiques ainsi que des limites méthodologiques.
Et alors, que dis-je? Je dis être honnête. Voici une citation du physicien Frank Oppenheimer qui convient: «La pire chose qu'un fils de pute puisse faire est de vous transformer en fils de pute.» Ce qui est profane mais brillant. Je ne vais pas mentir sur ce que la science peut ou ne peut pas faire parce que les politiciens en abusent et cherchent à politiser le discours scientifique. Je vais être honnête sur les pouvoirs de la science afin que les gens puissent vraiment me croire pour mon honnêteté et ma transparence. Si vous ne voulez pas être honnête et transparent, vous allez devenir un menteur comme tout le monde. C’est pourquoi je me fâche contre les inexactitudes, comme lorsque vous avez des scientifiques - Stephen Hawking et Lawrence Kraussparmi eux, affirmant que nous avons résolu le problème de l'origine de l'univers, ou que la théorie des cordes est correcte et que la dernière «théorie de tout» est à portée de main. De telles déclarations sont fausses. Je me sens donc comme un gardien de l’intégrité de la science à l’heure actuelle; quelqu'un de confiance, parce que cette personne est assez ouverte et honnête pour admettre que l'entreprise scientifique a des limites - ce qui ne veut pas dire qu'elle est faible!
Vous avez parlé de la théorie des cordes et de votre scepticisme quant à la notion d'une «théorie de tout» finale. D'où vient ce scepticisme?
Il est impossible pour la science d’obtenir une vraie théorie de tout. Et la raison en est épistémologique. Fondamentalement, nous acquérons des informations sur le monde par la mesure. C'est à travers des instruments, non? Et à cause de cela, nos mesures et nos instruments vont toujours nous dire beaucoup de choses, mais ils vont les laisser de côté. Et nous ne pouvons jamais penser que nous pourrions avoir une théorie de tout, parce que nous ne pouvons jamais penser que nous savons tout ce qu'il y a à savoir sur l'univers. Cela se rapporte à une métaphore que j'ai développée et que j'ai utilisée comme titre d'un livre, The Island of Knowledge.. Les connaissances progressent, oui? Mais il est entouré par cet océan d'inconnu. Le paradoxe de la connaissance est que, à mesure qu’elle se développe et que la frontière entre le connu et l’inconnu change, vous commencez inévitablement à poser des questions que vous ne pouviez même pas poser auparavant.
Je ne veux pas décourager les gens de chercher des explications unifiées de la nature, car oui, nous en avons besoin. Beaucoup de physique est basée sur cette volonté de simplifier et de rassembler les choses. Mais d’un autre côté, c’est l’affirmation en blanc qu’il pourrait exister une théorie de tout ce qui, à mon avis, est fondamentalement faux d’un point de vue philosophique. Toute cette notion de finalité et d'idées finales n'est pour moi qu'une tentative de transformer la science en un système religieux, ce avec quoi je suis profondément en désaccord. Dans ce cas, comment justifier la recherche si on ne pense pas pouvoir obtenir la réponse finale? Eh bien, parce que la recherche ne porte pas sur la réponse finale, mais sur le processus de découverte. Ce qui compte, c’est ce que vous trouvez en cours de route et c’est la curiosité qui fait progresser l’esprit humain.
Parlant de curiosité… Vous avez un jour écrit : «Les scientifiques, en un sens, sont des gens qui entretiennent l’intérêt de tous, en essayant de trouver des réponses à certaines des questions qu’ils ont posées alors qu’ils étaient enfants». En tant qu’enfant, avez-vous posé une question formative? une expérience que vous avez eue, qui vous a fait devenir le scientifique que vous êtes aujourd'hui? Est-ce que vous essayez encore d'y répondre?
Je suis toujours complètement fasciné par tout ce que la science peut dire sur l'origine et l'évolution de l'univers. La cosmologie moderne et l'astrobiologie ont la plupart des questions que je recherche - l'idée du passage du non-vie à la vie est absolument fascinante. Mais pour être honnête avec vous, l'expérience formatrice a été que j'ai perdu ma mère. J'avais six ans et cette perte était absolument dévastatrice. Cela m'a mis en contact avec la notion de temps dès mon plus jeune âge. Et évidemment, la religion est ce qui est arrivé immédiatement, parce que je suis juif, mais je suis devenu très déçu par l'Ancien Testament quand j'étais adolescent, puis j'ai trouvé Einstein. C'est à ce moment-là que j'ai compris que vous pouviez poser des questions sur la nature du temps et de l'espace et sur la nature elle-même en utilisant la science. Cela m'a simplement époustouflé. Et donc je pense que c'est un sentiment de perte très précoce qui m'a rendu curieux de connaître l'existence. Et si vous êtes curieux d’existence, la physique devient un portail formidable, car elle vous rapproche de la nature des questions fondamentales: espace, temps, origines. Et je suis heureux depuis".
[/size]
vertgandazert
vertgandazert
Mimas

Buffle
Messages : 521
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par Cogitop le Dim 14 Avr - 21:54

http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/63779/HEGEL_2017_04_4.pdf?sequence=1

« Une nouvelle lecture de la psyché: champ vacant pour les thérapies suppléantes. »

Un article de synthèse engagé, sur la psyché comme champ informationnel.
Emi, synchronicité, champ quantique, délocalisation des fonctions psychiques et de conscience...

Idea
Cogitop
Cogitop
Mimas

Chien
Messages : 550
Date d'inscription : 22/08/2018

Localisation : Broceliande
Emploi/loisirs : Chamane médecin
Humeur : En miroir

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par vertgandazert le Mar 16 Avr - 11:34

@Cogitop , excusez moi, je ne peux pas ouvrir votre lien.
Mais vous savez que je crois effectivement que notre conscience ne se limite pas à une sécrétion de nos neurones, elle serait bien en effet le produit d'un champ informationnel de conscience cosmique corrélé à celui de chaque espèce, les fameux champs morphiques de Rupert  Sheldrake ou ce que l'on nomme aussi l'inconscient collectif .

Permettez moi de revenir sur les propos de ce physicien Marcello Gleiser que j'ai cité précédemment:
Le but est de comprendre la science moderne dans ce cadre, c'est replacer l’humanité dans une sorte de centre moral de l’univers, dans lequel nous avons le devoir moral de préserver cette planète et sa vie avec tout ce que nous avons, Comprenez combien ce jeu est rare et que, pour des raisons pratiques, nous sommes seuls. Pour le moment, de toute façon. Nous devons faire ça! J'espère que ce message retiendra l'attention de beaucoup de gens, car pour moi, ce dont nous avons vraiment besoin maintenant dans ce monde de plus en plus conflictuel, c'est un nouveau mythe unificateur. Je veux dire «mythe» comme une histoire qui définit une culture. Alors, quel est le mythe qui définira la culture du 21ème siècle? Il doit s'agir d'un mythe de notre espèce et non d'un système de croyance ou d'un parti politique en particulier. Comment pouvons-nous faire cela? Eh bien, nous pouvons le faire en utilisant l'astronomie,."


En effet je pense que l'humanité a besoin d'être réenchantée, elle a besoin de retrouver l'enthousiasme qui lui a fait construire les cathédrales...
Ce n'est pas en rabaissant constamment l'homme, comme l'a fait la science matérialiste depuis deux siècles, que nous y parviendront.
L'homme n'est pas qu'un paquet de neurones arrivé par hasard, pas plus qu'il n'est qu'un robot.
C'est une conscience qui cherche un sens à sa vie, c'est un besoin vital pour lui. C'est toute sa grandeur mais hélas son drame, s'il ne le trouve pas.
Reconstruisons des cathédrales, des chapelles, des lavoirs, des villages...
Avec toute notre science, nous n'allons quand même laisser derrière nous que des centres commerciaux, aussi moches que les immeubles qui les entourent ?
Retrouvons pour commencer, notre intelligence naturelle, qui est aussi surnaturelle.
vertgandazert
vertgandazert
Mimas

Buffle
Messages : 521
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par Cogitop le Mar 16 Avr - 11:57

Dans Google rechercher: courty hegel inist
Vous trouverez les liens et les pdf en libre accés
Idea
Cogitop
Cogitop
Mimas

Chien
Messages : 550
Date d'inscription : 22/08/2018

Localisation : Broceliande
Emploi/loisirs : Chamane médecin
Humeur : En miroir

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par vertgandazert le Lun 6 Mai - 18:05

Je vous remercie Cogitop, votre lien est intéressant.
J'ai voulu tout au long de ce fil, retrouver des raisons d'espérer une réconciliation de l'Esprit autour des découvertes scientifiques, en accord avec les savoirs ancestraux.
Hélas, la science est bel et bien prise en otage par la philosophie matérialiste et ses portes paroles, comme l'immense majorité des médias, semblent s'accomoder de cette réduction mécaniciste technicienne .
Voici un article du journal du CNRS, qui le montre une fois de plus:

https://lejournal.cnrs.fr/articles/que-reste-t-il-a-decouvrir



C'est bien d'être optimiste, mais à ce point cela frise l'imposture...
Franchement, la science ou tout du moins ceux qui en parlent à tort et à travers, gagneraient à se montrer plus humbles.
Après tout, la physique a besoin d'inventer la matière et l'énergie noire, pour faire tenir ses théories sur les 5%  de matière et d'énergie qu'elle connait à peu près.
Quand à la matière vivante, elle en sait si peu, que la biologie officielle l'assimile à la matière inerte, je la remercie de son honnêteté, quel immense aveu d'échec.
Alors forcément, Dieu  mieux vaut ne pas le mêler à ce gâchis...
vertgandazert
vertgandazert
Mimas

Buffle
Messages : 521
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 37 Empty Re: Dieu et la science

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 37 sur 37 Précédent  1 ... 20 ... 35, 36, 37

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum