Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Page 11 sur 21 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 16 ... 21  Suivant

Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par Melon et bottes de cuir le Mar 9 Juil - 17:21

Rappel du premier message :

Il s'agit ici de réfléchir sur nos connaissances concernant la Terre et son satellite et l'univers. De réunir nos connaissances en les partageant.

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Coeur-10

Photographie de Yann Arthus-Bertrand
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Pluton

Rat
Messages : 1915
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Alpes suisses
Emploi/loisirs : La boxe, la lecture,
Humeur : Fluctuante, douce, cynique et mélancolique

Revenir en haut Aller en bas


Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par tangolinos le Mer 31 Juil - 20:00

@spark a écrit:Chronologie de la connaissance des hommes sur l'univers :


La terre fut autrefois le centre de l'univers elle etait plate, puis ronde
le soleil tourna autour d'elle
puis elle tourna autour du soleil.

le soleil devint le nouveau centre de l'univers
puis le soleil et le  système solaire devint une infime partie de la voix lactée

la voie lactée était la seule galaxie
puis elle ne l'était pas, elle était une galaxie parmi des milliards d'autres flottant dans l'espace infini


A chaque foi que la science pense avoir tout compris, on comprend simplement dans le meilleur des cas que l'on a decouvert une petite part du puzzle

Et maintenant ?? Smile
(J' apprécie beaucoup ta façon de donner vie à nos croyances...)

Et maintenant on pourrait penser que les galaxies sont tout comme des atomes, et que l' univers est tout comme une molécule.
On pourrait alors concevoir finalement que l' univers est lui-même un atome, et qu'il y ait plein d' autres univers autour de lui, enfermés dans une galaxie autour de laquelle il y a des milliards de galaxies contenant des milliards d' univers etc....

Bref Dieu est un petit malin, et je soupçonne qu'il ait choisi de ravir les chercheurs en leur proposant une course infinie.
En effet de part sa générosité infinie comment aurait-il pu se permettre de brandir un but à cette recherche matérialiste, alors même que son souhait est qu' on se débarrasse de toute matérialité ?

tangolinos
Encelade

Messages : 761
Date d'inscription : 13/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par Hakaan le Mer 31 Juil - 20:06

Toutes les croyances cités plus haut n'ont justement strictement rien à voir avec de la science, c'était le système de pensée prè-scientifique
La base de la méthodologie scientifique c'est de savoir qu'on ne sait rien, et que faire la preuve de l’inexistence est strictement impossible, on ne peut établir que la vraisemblabilité d'un modèle

Hakaan
Admin

Messages : 4579
Date d'inscription : 07/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par Totem le Mer 31 Juil - 21:13

C'est quoi a science sinon le nom que l'être humain qui cogite avec ses 5 sens limités donne à ce qu'il découvre autour de lui mais le plus simple serait qu'il commence par se découvrir qui il est lui-même pour se rendre compte qu'il n 'a rien  inventé car tout est déjà là. Le divin s'amuse comme il peut ou veut.
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4392
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par Mélanie le Mer 31 Juil - 22:09

@Totem a écrit:C'est quoi a science sinon le nom que l'être humain qui cogite avec ses 5 sens limités donne à ce qu'il découvre autour de lui mais le plus simple serait qu'il commence par se découvrir qui il est lui-même pour se rendre compte qu'il n 'a rien  inventé car tout est déjà là. Le divin s'amuse comme il peut ou veut.

Exact, encore une fois, la majorité cherche des réponses aux énigmes du monde à l'extérieur, en étudiant l'atome, les protons, les électrons, etc..
Le chemin vers la robotisation de l'humain: ou l'implant de puce dans le cerveau, ça fait peur.
http://www.leparisien.fr/societe/un-implant-dans-le-cerveau-pour-devenir-plus-intelligent-une-idee-folle-28-03-2017-6802470.php

C'est vrai qu'ingénieur ça gagne mieux que de travailler dans le domaine spirituel ou de l'humain.
La seule façon de comprendre l'univers est de se connaître et de raisonner avec les énergies subtiles.
Après je ne suis pas contre la science, loin de là, mais je trouve que c'est un domaine qui est devenu fermé d'esprit au possible, ils se sont déconnectés de leur âme complètement.
Mélanie
Mélanie
Mimas

Serpent
Messages : 550
Date d'inscription : 29/05/2019

Localisation : chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par Sod le Jeu 1 Aoû - 9:28

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 400px-Atlas_Hercules_MBA_Lyon

Atlas et Heraclès
Ivoire XVII ème siècle
Crédit Photo Marie-Lan Nguyen ( User: Jastrow ), 2008-12-26


"Atlas aurait fait vraiment n'importe quoi en échange d'une heure de répit, mais il redoutait Ladon qu'Héraclès alors tua d'une flèche tirée par-dessus le mur du jardin. Héraclès s'était donc baissé pour recevoir le poids du globe terrestre sur les épaules et Atlas était parti; il s'en revenait à présent avec trois pommes cueillies par ses filles. Il trouvait que la liberté était bien agréable et il décida de porter lui-même les pommes à Eurysthée, à condition qu'Héraclès porte la terre pendant quelques mois encore. Héraclès fit semblant d'accepter, mais comme il avait été prévenu par Nérée de n'accepter aucune proposition de ce genre, il pria Atlas de reprendre le globe pendant un instant, afin de mettre un coussinet sur sa tête. Atlas, facilement trompé, posa les pommes sur le sol et reprit son fardeau, Héraclès alors les ramassa et s'éloigna en lui faisant un petit salut ironique."

https://mythologica.fr/grec/heraclet11.htm

Ce n'est pas d'aujourd'hui qu'il y a une embrouille avec la question de savoir qui va porter le monde.
Sod
Sod
Eris

Serpent
Messages : 2162
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par vertgandazert le Jeu 1 Aoû - 12:33

Mélanie5 a écrit:La science permet d'apporter des réponses au fur et à mesure, mais ceux qui observent le monde sous son aspect énergétique et subtils ont, eux aussi, des réponses à donner.

Comme tu le dis @vertganzert les scientifiques se retrouvent à se poser encore plus de questions après avoir fait une découverte, je pense pas que ce seront eux qui auront les réponses demain, en tout cas pas les scientifiques purs et durs.
A expliquer le monde sous ses aspects physiques et chimiques seulement, en oubliant tout le spectre de l'invisible, ils risquent juste de nous pondre un monde froid et psychorigide...
@Mélanie5

Je crois que les découvertes scientifiques, nous apportent beaucoup, en terme de connaissances qui effectivement nous incitent à nous poser d'autres questions.
J'ai voulu mettre en lien un site su CNRS qui hélas ne s'ouvre pas, c'est dommage, car il propose une synthèse résumée complète de l'histoire de l'univers et des hypothèses explicatives actuelles.
Voici une autre source, assez fiable:
"

Cosmologie: petite histoire de l'univers - Journal d'un terrien



sboisse.free.fr/science/cosmologie/histoire_univers.php


[list="margin-right: 0px; margin-left: 0px; padding-right: 0px; padding-left: 0px; border: 0px;"]
[*]
[*]
[/list]


Pour illustrer ce que je veux dire, le consensus actuel, nous dit, que l'univers est né il y a environ 14  milliards d'années, d'un infime point, bien plus petit que le plus petit des atomes celui d'hydrogène,ce point extrèmement chaud s'est mis à se développer en créant l'espace et tout ce qu'il contient y compris le temps, depuis il continue son expansion qui s'accélère, sans que rien ne lui soit ajouté depuis.
En effet tout ce que contient l'univers existait dès son origine.
C'est ce que nous dit la science d’aujourd’hui et elle l'a prouvé, alors évidemment la première question qui suit, c'est comment est ce possible?
Après l'on peut remarquer que des réponses scientifiques sont un peu comme celles des enfants: "PARCE QUE....?"
vertgandazert
vertgandazert
Miranda

Buffle
Messages : 717
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par Hakaan le Jeu 1 Aoû - 14:16

En fait il n'y a pas de point de départ car tout l'univers s'étend de façon égal,
ce n'est pas une extension suivant un point de départ radiant comme durant une explosion, c'est une expansion égale en toutes parts comme une éponge qu'on met sous l'eau ou un gateau qui gonfle,
ça change pas mal de choses car si les corps se déplaçaient tous suivant un vecteur d'origine unique on pourrait situer ce point de départ, alors que cette origine est bien plus transcendante, c'est la notion même d'espace temps qui s'étend d'elle même

Comment situer un point de départ dans quelque chose ou ni l'espace ni le temps n'existent ? ça n'a pas de sens, en fait ce sont ces notions mêmes qui se déploient
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4579
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : De rape Lidl

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par vertgandazert le Jeu 1 Aoû - 15:37

Effectivement un point est une partie de l'espace, donc pas d'espace, pas de point...
Je voulais juste dire que TOUT l'univers a émergé d'une dimension virtuelle infime.
Et surtout que tout son contenu était déjà présent, cela me semble une découverte importante, porteuse de bien des questions, pour rappel et pour faire simple voici ce qu'en dit wikipédia:

"

Big Bang ou état stationnaire ?

La découverte de l’expansion de l’Univers prouve que celui-ci n’est pas statique, mais laisse place à plusieurs interprétations possibles :

  • soit il y a conservation de la matière (hypothèse a priori la plus réaliste), et donc dilution de celle-ci dans le mouvement d’expansion, et, dans ce cas, l’Univers était plus dense par le passé : c’est le Big Bang ;

  • soit on peut imaginer, à l’inverse, que l’expansion s’accompagne d’une création (voire d’une disparition) de matière. Dans ce cadre-là, l’hypothèse la plus esthétique est d’imaginer un phénomène de création continue de matière contrebalançant exactement sa dilution par l’expansion. Un tel Univers serait alors stationnaire.


Dans un premier temps, c’est cette seconde hypothèse qui a été la plus populaire, bien que le phénomène de création de matière ne soit pas motivé par des considérations physiques. L’une des raisons de ce succès est que dans ce modèle, appelé théorie de l’état stationnaire, l’univers est éternel. Il ne peut donc y avoir de conflit entre l’âge de celui-ci et l'âge d’un objet céleste quelconque.
À l’inverse, dans l’hypothèse du Big Bang, l’Univers a un âge fini, que l’on déduit directement de son taux d’expansion (voir équations de Friedmann). Dans les années 1940, le taux d’expansion de l’Univers était très largement surestimé, ce qui conduisait à une importante sous-estimation de l’âge de l’Univers. Or diverses méthodes de datation de la Terre indiquaient que celle-ci était plus vieille que l’âge de l’Univers estimé par son taux d’expansion. Les modèles de type Big Bang étaient donc en difficulté vis-à-vis de telles observations. Ces difficultés ont disparu à la suite d'une réévaluation plus précise du taux d’expansion de l’Univers.

Preuves observationnelles

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 25px-2017-fr.wp-orange-source.svg
afficherCette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2017). 

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 220px-WMAP2

Vision d’artiste du satellite WMAPcollectant les données afin d’aider les scientifiques à comprendre le Big Bang.

Deux preuves observationnelles décisives ont donné raison aux modèles de Big Bang : il s’agit de la détection du fond diffus cosmologique, rayonnement de basse énergie (domaine micro-onde) vestige de l’époque chaude de l’histoire de l’univers, et la mesure de l’abondance des éléments légers, c’est-à-dire des abondances relatives de différents isotopes de l’hydrogène, de l’hélium et du lithiumqui se sont formés pendant la phase chaude primordiale.
Ces deux observations remontent au début de la seconde moitié du xxe siècle, et ont assis le Big Bang comme le modèle décrivant l’univers observable. Outre la cohérence quasi parfaite du modèle avec tout un autre ensemble d’observations cosmologiques effectuées depuis, d’autres preuves relativement directes sont venues s’ajouter : l’observation de l’évolution des populations galactiques, et la mesure du refroidissement du fond diffus cosmologique depuis plusieurs milliards d’années.

Fond diffus cosmologique

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 310px-BigBangNoise

Le fond diffus cosmologique, découvert en 1965 est le témoin le plus direct du Big Bang. Depuis, ses fluctuations ont été étudiées par les sondes spatiales COBE (1992), WMAP (2003) et Planck (2009).

Article détaillé : Fond diffus cosmologique.
L’expansion induit naturellement que l’Univers a été plus dense par le passé. À l’instar d’un gaz qui s’échauffe quand on le comprime, l’Univers devait aussi être plus chaud par le passé. Cette possibilité semble évoquée pour la première fois en 1934 par Georges Lemaître, mais n’est réellement étudiée qu’à partir des années 1940. Selon l’étude de George Gamow(entre autres), l’Univers doit être empli d'un rayonnement qui perd de l’énergie du fait de l’expansion, selon un processus semblable à celui du décalage vers le rouge du rayonnement des objets astrophysiques distants.
Gamow réalise en effet que les fortes densités de l’Univers primordial doivent avoir permis l’instauration d’un équilibre thermique entre les atomes, et par suite l’existence d'un rayonnement émis par ceux-ci. Ce rayonnement devait être d’autant plus intense que l'Univers était dense, et devait donc encore exister aujourd’hui, bien que considérablement moins intense. Gamow fut le premier (avec Ralph Alpher et Robert C. Herman) à réaliser que la température actuelle de ce rayonnement pouvait être calculée à partir de la connaissance de l’âge de l'Univers, la densité de matière, et l'abondance d’hélium.
Ce rayonnement est appelé aujourd’hui fond diffus cosmologique, ou parfois rayonnement fossile. Il correspond à un rayonnement de corps noir à basse température (2,7 kelvins), conformément aux prédictions de Gamow. Sa découverte, quelque peu fortuite, est due à Arno Allan ."
vertgandazert
vertgandazert
Miranda

Buffle
Messages : 717
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par spark le Jeu 1 Aoû - 16:26

Hakaan

"Toutes les croyances cités plus haut n'ont justement strictement rien à voir avec de la science, c'était le système de pensée prè-scientifique
on ne peut établir que la vraisemblabilité d'un modèle"


si on revient au temps de Ptolémée,

Selon les meilleurs mathématiciens, astronomes de l'époque, les corps célestes chevauchaient des sphères invisibles, chaque planète ayant jusqu’à cinq sphères.
En admettant des sphères à l’intérieur des sphères, on pouvait expliquer le mouvement rétrograde des planètes.
Grâce à l’utilisation sophistiquée des épicycles de Ptolémée, aux déférents, et à l'introduction novatrice de l’équant (un dispositif mathématique ingénieux), le système de Ptolémée réussi parfaitement à prédire des choses comme la précession des équinoxes et le mouvement planétaire

les mathématiciens de l'epoque etaient parfaitement convaincu que leur modele scientifique très complexe et ingénieux representait ce qui  se passer dans l'espace et donc dans l'univers


pourtant c'était faux  Smile


leur interprétations etaient fausses et ne representaient pas la realité, bien qu'au point de vu local cela semblait pourtant definir ceque la science disait ...


il existe des similitudes entre le paradigme de Ptolémée et les théories actuelles autour du modele standard
beaucoup de theorie sont basées sur les maths et sur des interpretations de phenomenes

les scientifiques actuel pensent (tout comme les scientifiques de ptolémé a leur epoque) que leur modele represente  ce qui se passe dans l'univers,
pourtant, les anomalies, les interpretations, les mathématiques qui enfreint les lois de la physique sont bien courant
la question que l'on peut donc se poser c'est : esque le modele standard est-il sur le chemin des theories de ptolémée ?

spark
Quetzálcoatl

Serpent
Messages : 59
Date d'inscription : 22/07/2019

Localisation : inconnu

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par Hakaan le Jeu 1 Aoû - 16:48

Oui mais ça c'est ce que je disais plus haut, on ne peut qu'établir la vraisemblabilité d'une théorie, jamais dire si elle est vraie, pas plus qu'on ne peut prouver que quelque chose n'existe pas, les scientifiques pensent que leur modèle fonctionne, pas qu'il est exacte, ce sont des postulats de base dans le raisonnement scientifique
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4579
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : De rape Lidl

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par pelerin le Jeu 1 Aoû - 18:28

@Hakaan a écrit:En fait il n'y a pas de point de départ car tout l'univers s'étend de façon égal,
ce n'est pas une extension suivant un point de départ radiant comme durant une explosion, c'est une expansion égale en toutes parts comme une éponge qu'on met sous l'eau ou un gateau qui gonfle,
ça change pas mal de choses car si les corps se déplaçaient tous suivant un vecteur d'origine unique on pourrait situer ce point de départ, alors que cette origine est bien plus transcendante, c'est la notion même d'espace temps qui s'étend d'elle même

Comment situer un point de départ dans quelque chose ou ni l'espace ni le temps n'existent ? ça n'a pas de sens, en fait ce sont ces notions mêmes qui se déploient

Tu as raison Hakaan... Néanmoins ... Supposons la marche inverse et que l'espace-temps se contracte , il ne pourra le faire que vers un centre considéré comme son point d'origine. Il se trouve simplement que n'importe lequel des points de notre espace-temps se déplace vers ce centre à mesure que tout se contracte.
Personnellement j'ai certaines réserves concernant ce modèle du Big Bang. Trop de choses me semblent clocher. D'abord évidemment cette mystérieuse matière et énergie noires qui expliquerait l'accélération avec laquelle tout s'éloigne de tout. Après des décennies de recheches la communauté scientifique est bredouille. Et cette surprenante homogénéité de la température de l'arrière-dond cosmique (environ 4 degré kelvin), qui a conduit les scientifiques à postuler cette période d'inflation au tout début. J'ai lu en quelque part que la vitesse d'expansion alors aurait été de 1 suivi de 62000 zéro la vitesse de la lumière. Enfin bref, ici vous trouverez une liste des 30 problèmes principaux que rencontre la théorie du Big-Bang, et il ne s'agit pas de petits détails sans grandes importances, ce sont des données de l'observation qui me semblent très sérieusement remette en question le modèle.

https://www.spaceandmotion.com/cosmology/top-30-problems-big-bang-theory.htm
pelerin
pelerin
Épiméthée

Singe
Messages : 218
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Montreal

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par Hakaan le Jeu 1 Aoû - 18:52

Pélerin a écrit:Tu as raison Hakaan... Néanmoins ... Supposons la marche inverse et que l'espace-temps se contracte , il ne pourra le faire que vers un centre considéré comme son point d'origine. Il se trouve simplement que n'importe lequel des points de notre espace-temps se déplace vers ce centre à mesure que tout se contracte.

Là tu imagines l'univers qui serait lui même dans un référentiel qui le transcenderait, mais au delà de l'espace-temps il n'y a rien et donc plus de référentiel (en tout cas on ne le connait pas), donc au final il ne reste que la contraction uniforme de tout les points
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4579
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : De rape Lidl

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par tangolinos le Jeu 1 Aoû - 19:10

On nous brandit le  ''BIG-BANG''.
La traduction française serait du style: ''GROSSE-EXPLOSION''
Or à l' origine, puisqu'il n' y avait rien, il serait impossible de donner une mesure à cet évènement...
à l' époque, selon les dires de la RG qui considère que l' espace n' existait pas, et selon les dires de Newton qui considérait que l' espace existait, ce serait plus juste de le nommer ''l'infime étincelle initiale''.

Cette idée de Big-Bang soutien l' idée que le monde a été créé par une étincelle... Pensez-vous que se soit lucky-Luke qui a voulu allumer sa clope ?
Perso, je pense qu' il y a forcément une instance qui a produit ce déclic... et pourquoi-pas Lucky-Luke ? Very Happy

En fait celui qui a produit cette étincelle était forcément une non-forme, et c' est vers cette non-forme que toutes les écoles spirituelles proposent de cheminer.
tangolinos
tangolinos
Encelade

Dragon
Messages : 761
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par vertgandazert le Jeu 1 Aoû - 20:25

@tangolinos, je penche plutôt pour un souffle à l'origine du big bang...
Notons d'ailleurs que la source à l'origine de ce gonflement infiniment rapide au début et qui depuis continue, ne manque manifestement pas de puissance, ni d'air d'ailleurs, enfin façon de parler,puisque au début il n'y avait que de l'hydrogène et de l'hélium, il ne fallait surtout pas faire d'étincelle.
Finalement tout çà c'est assez drôle, la science constate ce début de l'univers observable, c'est bien, c'est beaucoup, cela veut dire que l'univers n'est ni immuable, ni éternel, mais en évolution continue.
Mais cela ne dit rien sur les causes possibles d'un tel phénomène, l'on peut juste en déduire que tout le contenu de l'univers, a pu être contenu dans le plus petit espace possible, quel curieux paradoxe...?
C'est peut être une façon élégante de nous dire de ne pas nous fier aux apparences, allez savoir ...?
vertgandazert
vertgandazert
Miranda

Buffle
Messages : 717
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par tangolinos le Jeu 1 Aoû - 21:11

Souffle ?... On peut le dire comme ça... mais persiste la question: ''qui a soufflé ?''

Je préfère l' étincelle puisque ça évoque mieux l' apparition du monde visible.
tangolinos
tangolinos
Encelade

Dragon
Messages : 761
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par Azaël le Jeu 1 Aoû - 21:42

Tout est une question d'échelle d'observation.
Lavoisier à déclaré "rien n'est détruit, rien ne se créer, tout se transforme"
Ce grand principe de chimie marche très bien et permet d'équilibrer toutes les réactions chimiques.
Pour les réactions nucléaires, cela marche encore, à condition d'introduire les rayonnements dans l'équilibrage.

La physique quantique (qui étudie des objets plus petits que les nucléons) admet que dans un espace complètement vide, une particule puisse spontanément apparaître...

Ce qui semble contredire Lavoisier
Azaël
Azaël
Titania

Rat
Messages : 1629
Date d'inscription : 31/03/2019

Localisation : Devant son écran

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par spark le Jeu 1 Aoû - 22:40


azael : et la physique quantique contredis le premier principe de la physique " tu ne materialisera ni dematerialisera magiquement la matiere" Smile

spark
Quetzálcoatl

Serpent
Messages : 59
Date d'inscription : 22/07/2019

Localisation : inconnu

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par pelerin le Ven 2 Aoû - 0:26

@Azaël a écrit:
...

La physique quantique (qui étudie des objets plus petits que les nucléons) admet que dans un espace complètement vide, une particule puisse spontanément apparaître...

Ce qui semble contredire Lavoisier

Je crois pas que quelque chose puisse sortir de rien, mais quelque chose peut définitivement apparaître par condensation dans ce qui nous apparaissait comme vide.
Cette formulation de la physique quantique ne doit pas être prise aux pieds de la lettre à mon avis. Le vide quantique englobe tout ce qui se trouve par delà la limite de nos capacité d'observation et de mesure
pelerin
pelerin
Épiméthée

Singe
Messages : 218
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Montreal

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par vertgandazert le Ven 2 Aoû - 9:30

pelerin, bonjour,

Je ne crois pas non plus que le vide puisse faire apparaître quelque chose .
Ou alors c'est un faux vide, comme celui d'un magicien ou comme le vide quantique de l'espace.
Sa vacuité, n'est qu'apparente, puisque ce vide quantique contient beaucoup d'énergie, beaucoup d'informations.
Cette énergie, cette information peuvent se transformer en particules élémentaires de matière,par exemple lorsqu'une conscience les observe.
C'est cela qui a du se passer au moment de ce que l'on nomme le "big bang".
Une fantastique libération d'énergie, sous forme d'un souffle cosmique,qui se transforme en particules élémentaires, puis en atomes légers d'hydrogène et d'hélium et plus tard en atomes de plus en plus lourds, produits des réactions nucléaires de fusion au sein des étoiles, comme le soleil.
L'univers qui se déploie sous nos yeux, c'est de la création de matière à partir de l'énergie et de l'information initiale, c'est une transformation comprise et expliquée par la physique, mais cette matière se complexifie toujours plus, jusqu'à devenir vivante puis consciente,la science et la biologie en particulier constate cela, mais elle n'a pas d'explication ( le darwinisme en est une description tautologique et surtout idéologique, qui n'explique ni les origines du vivant, ni même son évolution).
C'est à chacun d'en tirer les conclusions, avec sa conscience et en conscience.
Pour moi, l'univers est une fabrique de conscience cosmique et individuelle.
vertgandazert
vertgandazert
Miranda

Buffle
Messages : 717
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par Sod le Ven 2 Aoû - 9:36

" Bonne nouvelle : le « mouvement » des gens qui croient que la Terre est plate n’est peut-être pas en croissance. Ainsi, il est faux d’affirmer que le tiers des milléniaux adhèrent à cette croyance. Seulement 2 % sont fermement dans ce camp… quoique 16 % semblent être dans le camp des indécis.

Il pouvait être tentant de conclure à une croissance, à la lumière d’un sondage de la firme américaine YouGov qui, au début du mois, annonçait que seulement « 66 % des 18-24 ans sont convaincus que la Terre est ronde ». Le problème : la question était posée de telle façon que les réponses sont difficiles à interpréter. Plutôt que de simplement demander à leurs 8215 participants de répondre par oui ou non, les sondeurs ont offert une série de cinq choix tels que « j’ai toujours pensé que la Terre est ronde » ou « j’ai toujours pensé que la Terre est ronde, mais récemment, j’ai eu des doutes ».


https://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/2018/04/20/combien-gens-croient-vraiment-terre-plate
Sod
Sod
Eris

Serpent
Messages : 2162
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par Melon et bottes de cuir le Ven 2 Aoû - 9:39

@Azaël a écrit:Tout est une question d'échelle d'observation.
Lavoisier à déclaré "rien n'est détruit, rien ne se créer, tout se transforme"
Ce grand principe de chimie marche très bien et permet d'équilibrer toutes les réactions chimiques.
Pour les réactions nucléaires, cela marche encore, à condition d'introduire les rayonnements dans l'équilibrage.

La physique quantique (qui étudie des objets plus petits que les nucléons) admet que dans un espace complètement vide, une particule puisse spontanément apparaître...

Ce qui semble contredire Lavoisier

C'est tout à fait exact. Ne pas confondre le vide quantique et le néant. Le vide quantique est plein d'informations qui sommeillent selon Etienne Klein.
P.S Le néant, en quelque sorte, n'a pas de réalité. En d'autres termes, il n'a pas d'essence.
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Pluton

Rat
Messages : 1915
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Alpes suisses
Emploi/loisirs : La boxe, la lecture,
Humeur : Fluctuante, douce, cynique et mélancolique

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par vertgandazert le Ven 2 Aoû - 15:03

La remarque de Lavoisier, ne concernait pas le monde quantique, inconnu à son époque, mais bien évidemment les développements de la thermodynamique dont ceux de Shannon en 68, l'ont très bien actualisée.
La science et les techniques de mesure et d'observation font de grands progrès, mais si nous percevons mieux ce qui se passe et ce qui s'est passé, ce n'est pas pour cela que nous sommes capables d'en donner des explications.
En effet a cosmologie officielle est connue sous le nom de théorie du ‘big bang’. Elle tire son origine dans l’idée que le redshift (décalage vers le rouge) de la faible lumière des objets dans les profondeurs de l’espace, est provoqué par l’effet Doppler dû à leur récession. Par extrapolation, la vitesse d’éloignement assigne une origine dans le temps, et il en a découlé l’idée que l’univers est né dans une explosion primordiale. Einstein a écrit des équations qui tentaient de décrire le comportement de cet univers en expansion. Ses équations montraient qu’il était probablement instable, la gravitation étant soit assez forte pour contrecarrer l’expansion, soit trop faible pour l’empêcher de s’étendre éternellement.








« Bien que nous l'appelions théorie du big bang, elle ne nous dit absolument rien sur la grande explosion. Elle ne nous dit pas ce qui a explosé, pourquoi ça a explosé et à quoi est due l’explosion. Elle ne nous permet pas de prédire les conditions immédiatement après l’explosion. »

– Alan Guth dans l’émission Horizon de la BBC, Parallel Universes.

À l'opposé, la théorie quantique décrit le comportement des particules subatomiques. Mais les théories de la gravité et du comportement quantique sont incompatibles. La ‘théorie des cordes’ était censée fournir une théorie du tout qui unifierait ces deux théories. Le problème est qu'il n'y a pas qu’une seule théorie des cordes, il y en a plusieurs. L’effort est mis maintenant sur le développement de la ‘théorie M’ ou Mère de toutes les théories ! Ce serait risible si ce n’était pas aussi dispendieux et aussi peu judicieux. Les effets néfastes de ces absurdités ont contaminé la science et la culture occidentales au cours du siècle dernier. Le problème semble provenir du culte d'Einstein, qui fut le premier à laisser tomber les lois physiques vérifiables et à avancer sa théorie entièrement mathématique
Or comme le remarque fort juste Deboisse dont j'ai mis précédemment la réflexion sur son blog assez complet en lien:


Les mathématiques ne sont pas la physique"

Ceux qui aspirent à une théorie du tout, s’entendent dire qu'ils doivent se mettre aux « mathématiques complexes, pénibles et abstraites, » requises pour mener à bien la tâche. Qui dit cela ? Des mathématiciens bien sûr. Terriblement bornée, cette opinion est similaire à regarder par le mauvais bout de la lorgnette et s’imaginer voir les étoiles. Cette vision a conduit à l’élitisme en physique, à l’élitisme échafaudé sur la prédisposition pour les mathématiques. Les plus bizarres sont ceux qui prétendent voir Dieu dans leur propre image – en tant que mathématicien.


Un expert de la théorie de la relativité a tenté de décourager cet orgueil maladif. Il a publiquement révélé une incohérence dans la théorie de la relativité restreinte d’Einstein. À la suite de cela, d’autres experts chevronnés ayant délibérément mal interprété et déformé le problème qu’il avait soulevé, il « Je ne suis toujours pas convaincu que la facilité d’effectuer des opérations mathématiques doit nécessairement priver la personne de la faculté de raisonner sommairement, malgré la solidité du témoignage. »Le même expert a été plus tard amené à écrire :


« Le mathématicien ressemble plus à un joueur d’échecs qu’à une personne douée de capacité de jugement exceptionnelle. La faculté faisant que le maître d’échecs perçoit intuitivement les possibilités offertes par une configuration particulière de pièces sur l’échiquier, est analogue à celle faisant que le mathématicien perçoit les possibilités beaucoup plus générales cachées dans un tableau de symboles. Il procède automatiquement et sans faille pour les mettre au jour, mais la corrélation ultérieure qu’il fera entre ses symboles et la réalité expérimentale, qui n'a rien à voir avec son don particulier, est tout sauf irréprochable, et trop souvent de même nature que la corrélation entre le roi rouge et la reine blanche de Lewis Carroll – à la différence près que Dodgson admit que son imagination est très fantasque, contrairement au mathématicien moderne qui s’imagine découvrir les secrets de la nature et en persuade les autres. »
Être doué en mathématique n’implique avoir des dons de perception et de raisonnement critique comparables. Nous perpétuons cette illusion populaire favorisée par les mathématiciens, en assimilant les deux. Résultat, la physique théorique pédale dans la semoule depuis un siècle.


Où sont passés les théoriciens de la philosophie naturelle et les épistémologues ? La théorie de la relativité, la théorie quantique et la théorie des cordes ne peuvent même pas prétendre être de la physique. Que les équations aient l’air de marcher ne dit rien sur la validité des concepts impliqués. Nous devons faire la distinction entre représentation mathématique et concept physique, et nous devons subordonner le premier au second. Souvent, l'interprétation de données à l'aide de ces théories, implique un raisonnement circulaire. Ou bien l’analyse peut basculer sans que l’on s’en rende compte dans un modèle incompatible, par exemple passer de l’onde à particule ; ou bien passer de la théorie de la relativité d’Einstein à celle de Lorentz.


De plus en plus de scientifiques remettent en question le culte du héros Einstein, notamment parce que le résultat de l'expérience de Michelson et Morley n'a pas réfuté l'existence de l'éther. Il en découle que la théorie de la relativité de Lorentz, qui a la même forme que celle d’Einstein, est plus correcte empiriquement.








Lorentz, afin de justifier ses équations de transformation en leur donnant un sens, a vu la nécessité de postuler que l'interaction entre la matière en mouvement et l’éther produisait un effet physique. La physique avait toujours autorité de droit sur les mathématiques : Ce fut Einstein qui n'ayant aucun scrupule à supprimer l’éther et à conserver les ondes lumineuses, dont les propriétés étaient exprimées par des formules dénuées de sens, fut le premier à abandonner complètement la physique et à avancer une théorie entièrement mathématique. »
Cette tendance se retrouva dans la théorie de la relativité générale d’Einstein, qui n’explique pas pourquoi la matière devrait affecter l'espace vide. À l’évidence, le concept mathématique de la déformation des trois dimensions dans une quatrième dimension n’a aucun sens dans l’univers réel tridimensionnel. La théorie des cordes est bien pire, elle propose jusqu'à 26 dimensions mathématiques. Sauf que les vraies dimensions physiques sont mesurables avec une règle. Le temps n'est donc pas une dimension, et l’expression ‘dimensions de l’espace-temps’ s’avère être du charabia ne voulant rien dire. Il n’est pas étonnant que le profane soit déconcerté par les innombrables livres sur la relativité écrits par ces esprits supérieurs qui s’imaginaient avoir entrevu quelque sens profond de l’autre côté du ‘miroir d’Alice’."



La Nature et les lois de la nature sont cachées dans la 
De même, la théorie quantique est purement mathématique et ne fait aucun lien entre cause et effet. Ainsi, tel atome d’élément radioactif se désintègre pour des raisons inconnues. Cette théorie est probabiliste. Du fait de sa nature probabiliste, elle ne satisfaisait pas Einstein. Il n’est donc pas surprenant qu’elle soit incompatible avec la théorie de la relativité. Avec sa nef spatiale propulsée par une ‘poussée improbable infinie’, le célèbre auteur de science-fiction Douglas Adams, parodia la métaphysique quantique de façon désopilante. Ces théories ne proposent aucun concept concret, capable d’expliquer les effets que nous observons. Les pensées de ce genre permirent aux théoriciens de proposer qu’à peu près tout ce qu’ils peuvent imaginer a une probabilité limitée de se produire. Dès l’instant où les mathématiciens ne tiennent plus compte des principes physiques, « tout effet doit avoir une cause antérieure » et « pas de création ex nihilo », on comprend pourquoi la physique et la cosmologie modernes se lisent comme de la science-fiction."


Trouver des ponts entre la physique et la métaphysique ce serait super, mais est ce possible?
Oui mais à condition d'interpréter l'une et l'autre, les ponts ne sont qu'à cette condition, ce nous qui les créons...
vertgandazert
vertgandazert
Miranda

Buffle
Messages : 717
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par Hakaan le Ven 2 Aoû - 15:18

ce qu'on voit dans l'univers c'est que tout fini par se structurer, les particules forment des atomes, les atomes des molécules, la matière s'agrège pour former des planètes et des étoiles, tout ce bazar fini par former des galaxies, alors ce serait étonnant qu'il n'y ait pas un binse encore plus grand qui fasse tourner tout ça de façon cyclique
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4579
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : De rape Lidl

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par Professeur X le Ven 2 Aoû - 15:25

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Hum , trois savoirs totalement différents sont à notre disposition pour répondre à cette question , celui du corps et des sens , celui de l'intellect et des théories , celui du cœur et de la foi , réunir les savoirs de ces trois aspects de notre essence en une connaissance objective semble être une gageure pour l'être humain , surtout que ces savoirs évoluent , love .
Professeur X
Professeur X
Callisto

Chien
Messages : 3147
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par tangolinos le Ven 2 Aoû - 17:00

Je suis assez d'accord avec le principe énoncé par Lavoisier: ''rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme''.
En effet, je ne peux accepter l' idée qu' à partir du rien puisse se former quelque chose.
Autrement dit, à tout effet, il y a forcément une cause.

Disons, qu' avant la physique quantique, ce principe était souverain.
Et je soupçonne qu'il soit encore souverain dans la physique quantique.
D'ailleurs pour expliquer l' apparition de particules, elle dit que le vide est plein. (Bouddha disait ça aussi)

Ce que je soupçonne fortement c' est que la démarche scientifique se complait dans le visible, or il y a une réalité invisible... D'ailleurs les scientifiques disent bien qu'il y a une matière noire que toutes leurs équations évoquent.

Bref ce qu' on sait de la Terre et de l' Univers se résume à nos interprétations de l' apparence.
tangolinos
tangolinos
Encelade

Dragon
Messages : 761
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par Hakaan le Ven 2 Aoû - 18:32

La matière noire c'est ce qui désigne toute la matière qu'on ne voit pas dans l'univers mais qui transparaît dans les modèles par son influence, souvent les gens confondent ça avec l'énergie noire qui est une tout autre notion
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4579
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : De rape Lidl

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par Melon et bottes de cuir le Ven 2 Aoû - 18:39

Vers l'an mille, al-Biruni démontra que la terre était ronde, et supposa qu'elle tournait autour du soleil. En outre, il calcula précisément son rayon. Cinq siècles plus tard, Galilée sera condamné pour avoir soutenu la même chose.
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Pluton

Rat
Messages : 1915
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Alpes suisses
Emploi/loisirs : La boxe, la lecture,
Humeur : Fluctuante, douce, cynique et mélancolique

Revenir en haut Aller en bas

Que savons-nous de la Terre et de l'univers ? - Page 11 Empty Re: Que savons-nous de la Terre et de l'univers ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 21 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 16 ... 21  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum