Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Sofiane le Ven 29 Mar - 11:42

Rappel du premier message :

Suite à l'ouverture du Chant II de la Gîtâ, je partage ici un texte de Ramana Maharshi. Vos opinions et expériences sont les bienvenues.

Maintenant, la mort est venue, qu'est-ce que cela signifie ? Qu'est-ce qui meurt ? Le corps grossier meurt. Aussitôt je jouais-je la scène de la mort. J'étendis mes membres et les tins raides. Je retins mon souffle. Très bien, me dis-je à moi-même, ce corps est mort, on va venir l'emporter au lieu de crémation et le réduire en cendres. Mais quand le corps meurt, suis-je mort ? Ce corps est-il le moi ? Il est inerte et malgré cela je sens mon être indépendant de lui. Aussi suis-je l'Esprit immortel transcendant le corps qui seul, vit et meurt. Tout cela m'apparut avec une profonde clarté, sans avoir à l'exprimer, comme une vivante vérité perçue immédiatement et presque sans raisonnement. La peur de la mort disparut totalement et définitivement. Cette présence immédiate et consciente du Je ou du Soi, tous deux indépendants du corps physique, a toujours perduré depuis.
Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Ramana10

Sofiane
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Oni le Mer 23 Oct - 22:20

@Professeur X a écrit:
Le soi ne saurait être le moi , le soi est l'essence , l'être que nous sommes durant toute notre existence , le moi est l'expression momentanée d'une de nos fonctions à laquelle notre être s'identifie , le soi ne change jamais ce qui change dans sa perception ce sont nos états de conscience , dans un état je ne perçois que le moi , dans un autre état de conscience je perçois l'être que je suis s'exprimer à travers ce moi , je n'ai pas changé , il n'y a rien de supérieur , ce qui change ce sont les états de conscience qui permettent une autre perception de l'être que je suis .

Pour en revenir au sujet je pense que le soi n'est pas indépendant de notre corps physique car un aspect de notre essence est organique , ce qui est indépendant du corps physique c'est la conscience à laquelle je pense que c'est une erreur de s'identifier ,  il existe bien des façons d'entrevoir la réalité objective de ce que nous sommes et qui nous sommes , je ne fais certes pas de cette vision subjective et personnelle que je te livre une vérité admissible par tous , mais elle à sa place comme ta propre surjectivité sur ce sujet , love .

Je partage cette vision d'une essence de l'être, soi, qui ne change pas et d'un être, moi qui change.
Les mots évoquent un "quelque chose" et quand ce quelque chose diffère, il devient difficile de se comprendre quand on reste attaché au mot plutôt qu'au concept, ou quand le concept devient plus important que l'essence qui forge l'unité.

Oni
Amalthée

Messages : 298
Date d'inscription : 04/03/2019


Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par pelerin le Mer 23 Oct - 22:34

@Melon et bottes de cuir a écrit:
@pelerin a écrit:
@Professeur X a écrit:Hum , c'est gentil de me faire un petit lexique de ta compréhension personnelle et subjective des différentes façon typographique d'écrire le mot " soi" , j'ai étudié tellement de systèmes de compréhension différents et antinomique aux explications que tu me proposes et en quoi cette vision personnelle devrait servir de consensus .

Le soi ne saurait être le moi , le soi est l'essence , l'être que nous sommes durant toute notre existence , le moi est l'expression momentanée d'une de nos fonctions à laquelle notre être s'identifie , le soi ne change jamais ce qui change dans sa perception ce sont nos états de conscience , dans un état je ne perçois que le moi , dans un autre état de conscience je perçois l'être que je suis s'exprimer à travers ce moi , je n'ais pas changé , il n'y a rien de supérieur , ce qui change ce sont les états de conscience qui permettent une autre perception de l'être que je suis, il existe bien des façons d'entrevoir la réalité objective de ce que nous sommes et qui nous sommes , je ne fais certes pas de cette vision subjective et personnelle que je te livre une vérité admissible par tous , mais elle à sa place comme ta propre surjectivité sur ce sujet , love .
^

Bonjour Prof,

J'interviens ici parce que ce 'Il n'y a rien de supérieur' m'incite à réagir. Tu dois quand même reconnaître que toute cette spiritualité qui accompagne l'humanité depuis son berceau parle de quelque chose de supérieur qui donne à la vie son sens et sa direction. Il se trouve simplement que ce quelque chose, ramené à l'échelle humaine en vertu du principe des correspondances (l'homme fait à l'image et à la ressemblance de Dieu, ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ...) nous l'appelerons Soi. Ca te va ? A moins que tu préfères que je te traduise ça en sanskrit clown

Pourquoi vouloir à tout prix nommer l'Innommable ?

Bonjour Chapeau

La raison est toute simple, parce que ça prend des mots pour en parler. Mais plus encore, innommable, pour moi, c'est un mot fourre-tout et galvaudé qui n'éclaire rien, qui n'exprime en fait que notre incompréhension, et dont raffoleront les mystiques qui cherchent à vivre l'extase dans leur nature émotionnelle sans le discernement et l'éclairage que seul leur nature mentale peut leur offrir. On ne parcourt pas le chemin avec sa nature émotionnlle seule, ni avec son seul mental, mais avec tout son être, équilibré, coordonné, intégré et aligné ou en phase de le devenir. Comme en toute chose ce qui se conçoit clairement s'énonce clairement, d'où une certaine littérature sur le sujet apte à alimenter des réflexions fécondes.

pelerin
Amalthée

Messages : 226
Date d'inscription : 12/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par eole le Jeu 24 Oct - 1:17

.
Pélerin a écrit:On ne parcourt pas le chemin avec sa nature émotionnlle seule, ni avec son seul mental, mais avec tout son être, équilibré, coordonné, intégré et aligné ou en phase de le devenir.

J'abonde dans ce sens.


Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 2197309557

eole
Amalthée

Chat
Messages : 226
Date d'inscription : 26/05/2018

Localisation : Dordogne
Emploi/loisirs : explorateur de la vi

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par porte le Jeu 24 Oct - 11:07

@Professeur X a écrit:
Spoiler:
Hum , c'est gentil de me faire un petit lexique de ta compréhension personnelle et subjective des différentes façon typographique d'écrire le mot " soi" , j'ai étudié tellement de systèmes de compréhension différents et antinomique aux explications que tu me proposes et en quoi cette vision personnelle devrait servir de consensus .

Le soi ne saurait être le moi , le soi est l'essence , l'être que nous sommes durant toute notre existence , le moi est l'expression momentanée d'une de nos fonctions à laquelle notre être s'identifie , le soi ne change jamais ce qui change dans sa perception ce sont nos états de conscience , dans un état je ne perçois que le moi , dans un autre état de conscience je perçois l'être que je suis s'exprimer à travers ce moi , je n'ais pas changé , il n'y a rien de supérieur , ce qui change ce sont les états de conscience qui permettent une autre perception de l'être que je suis .

Pour en revenir au sujet je pense que le soi n'est pas indépendant de notre corps physique car un aspect de notre essence est organique , ce qui est indépendant du corps physique c'est la conscience à laquelle je pense que c'est une erreur de s'identifier ,  il existe bien des façons d'entrevoir la réalité objective de ce que nous sommes et qui nous sommes , je ne fais certes pas de cette vision subjective et personnelle que je te livre une vérité admissible par tous , mais elle à sa place comme ta propre surjectivité sur ce sujet , love .


Salutation prof,

*Hélas, la subjectivité dont tu as maintes fois démontré la partialité et l’ignorance avec les connaissances et les trésors de spiritualités que l’orient nous a légué, fait preuve de ce que cette étude est partielle et lacunaire. Sans compter ce que l’expérience peut apporter à cette étude et y apporter une légitimité.

1) Encore une fois ce « petit lexique » pour reprendre tes termes, n’est pas le fruit de ma compréhension personnelle, mais partagée avec un certain nombre d’êtres faisant partie d’une fraternité universelle. Mais comme il te plait de l’ignorer, ça alimente bien ta petite « popote » et fausse sciemment et dénote une stratégie consciente et inconsciente de dérivation de sens.

2) Alors que-ce donc qui fait le lien entre le Soi et le « moi » percevant cela ?

3)Il serait si facile de contourner et détourner par de subjectives appréciations de ce que de sens le SOI est de toute éternité en laissant croire qu’IL est dépendant du corps (le corps étant une expression temporelle…) et serait assujetti à sa disparition, sauf que le SOI étant éternel, ce non-sens disparaît avec la mort bien présente elle pour le « moi ».

4)La notion de « supérieur » dans ce contexte indique un état de conscience plus grand. Si l’on fait l’analogie avec les acquisitions au cours d’une vie humaine, il y a bien cette notion qui apparaît et qui, si que tu le dis, le moi et le soi sont une même chose, il y a bien un aspect que l’on peut qualifier de « supérieur » par leurs fonctions et attributs, ainsi qu’en rapport mathématique de la notion vibratoire subtile ou dense.

4bis) Si le soi ne change jamais, Il ne peut être intrinsèquement le « moi ». Ceci constitue une erreur courante du néophyte.

5) Rien ne dit que le soi ne change pas au vu des expériences menées dans le créé. Il reste une forme d’apprentissage du soi dans ses expressions à travers ses attributs. Ce qui n’empêche que dans le sans forme ceci n’aurait plus cours.

6) Si les états de conscience changent, par cette instabilité flirtant avec l’inconscience du coup, l’être et ceci le démontre est oublié, à mettre en relation avec l’observation des comportements humains qui dans les faits, apportent les preuves flagrantes de ces états d’inconscience et qui sont tant d’actualité.

7) La subjectivité aurait tendance à créer des mythes, et elles rongent les mythes.

Cool Tu confonds l’essence de l’être organique d’avec l’être éthérique qui n’est qu’une extension subtile du corps physique et qui disparaît aussi quelques jours après la mort de celui-ci retournant dans son réservoir (le plan éthérique) et disponible pour d’autres créations et créatures. Bon, ceci est tout à fait compréhensible ne le sachant. (Me concernant, je vois l’être éthérique et éthéré depuis mon enfance)

9) Le corps à aussi une conscience, grégaire certes mais bien réelle, n’importe quel scientifique compétent en ce domaine peut en apporter les éléments concrets. Selon toi, cette conscience qui pourtant alimentée par le soi serait hors de son champ. Etrange.

10) Beaucoup de sources indiquent que si le Soi se retire, la création disparaît. Comment percevrais-tu cela et le rapport avec la dépendance ou l’indépendance du corps proposée par le sujet ?

10) Surjectivité (1). Ha ! Les enchères montent. Tu me la fais à combien celle-là. clown

(1) En mathématiques, une surjection ou application surjective est une application pour laquelle tout élément de l'ensemble d'arrivée a au moins un antécédent, c'est-à-dire est image d'au moins un élément de l'ensemble de départ.
Com : Je suis bien d’accord avec ça. Je la garde au chaud. Ma surjectivité serait que le corps dépend du Soi et non l’inverse n’étant qu’un élément du créé passagé, mais représentatif d’une infime expression de Celui-ci.

Fraternellement  I love you
porte
porte
Rhéa

Serpent
Messages : 1429
Date d'inscription : 14/05/2018

Localisation : Pays de la Loire
Humeur : paix aimante

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Melon et bottes de cuir le Jeu 24 Oct - 13:20

@pelerin a écrit:
@Melon et bottes de cuir a écrit:
@pelerin a écrit:
@Professeur X a écrit:Hum , c'est gentil de me faire un petit lexique de ta compréhension personnelle et subjective des différentes façon typographique d'écrire le mot " soi" , j'ai étudié tellement de systèmes de compréhension différents et antinomique aux explications que tu me proposes et en quoi cette vision personnelle devrait servir de consensus .

Le soi ne saurait être le moi , le soi est l'essence , l'être que nous sommes durant toute notre existence , le moi est l'expression momentanée d'une de nos fonctions à laquelle notre être s'identifie , le soi ne change jamais ce qui change dans sa perception ce sont nos états de conscience , dans un état je ne perçois que le moi , dans un autre état de conscience je perçois l'être que je suis s'exprimer à travers ce moi , je n'ais pas changé , il n'y a rien de supérieur , ce qui change ce sont les états de conscience qui permettent une autre perception de l'être que je suis, il existe bien des façons d'entrevoir la réalité objective de ce que nous sommes et qui nous sommes , je ne fais certes pas de cette vision subjective et personnelle que je te livre une vérité admissible par tous , mais elle à sa place comme ta propre surjectivité sur ce sujet , love .
^

Bonjour Prof,

J'interviens ici parce que ce 'Il n'y a rien de supérieur' m'incite à réagir. Tu dois quand même reconnaître que toute cette spiritualité qui accompagne l'humanité depuis son berceau parle de quelque chose de supérieur qui donne à la vie son sens et sa direction. Il se trouve simplement que ce quelque chose, ramené à l'échelle humaine en vertu du principe des correspondances (l'homme fait à l'image et à la ressemblance de Dieu, ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ...) nous l'appelerons Soi. Ca te va ? A moins que tu préfères que je te traduise ça en sanskrit clown

Pourquoi vouloir à tout prix nommer l'Innommable ?

Bonjour Chapeau

La raison est toute simple, parce que ça prend des mots pour en parler. Mais plus encore, innommable, pour moi, c'est un mot fourre-tout et galvaudé qui n'éclaire rien, qui n'exprime en fait que notre incompréhension, et dont raffoleront les mystiques qui cherchent à vivre l'extase dans leur nature émotionnelle sans le discernement et l'éclairage que seul leur nature mentale peut leur offrir. On ne parcourt pas le chemin avec sa nature émotionnlle seule, ni avec son seul mental, mais avec tout son être, équilibré, coordonné, intégré et aligné ou en phase de le devenir. Comme en toute chose ce qui se conçoit clairement s'énonce clairement, d'où une certaine littérature sur le sujet apte à alimenter des réflexions fécondes.

Salutation,

En accord avec ton commentaire. Néanmoins, comme l'aurait dit Rostand : "Je plains ceux pour qui ne vient pas ce moment, où nous sentons qu'en nous une amour noble existe, que chaque joli mot que nous disons rend triste."
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Eris

Rat
Messages : 2043
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Alpes suisses
Emploi/loisirs : La boxe, la lecture,
Humeur : Fluctuante, douce, cynique et mélancolique

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Rigel le Jeu 24 Oct - 16:32

Pour arriver au "Soi" il y a un grand chemin à parcourir.
Le "Moi" est déjà difficile à comprendre, le pourquoi de sa réincarnation ? son but ?
Peut être de trouver le "Soi".
Et pourtant nous avons un outil à notre disposition pour essayer de comprendre notre "Soi".
Je ne sais pas lequel.
Dés que je le trouve je vous le dis.
Rigel
Rigel
Protée

Chèvre
Messages : 638
Date d'inscription : 08/08/2018

Localisation : TOULON

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Rigel le Jeu 24 Oct - 18:28

Melon et bottes de cuir
"Je plains ceux pour qui ne vient pas ce moment, où nous sentons qu'en nous une amour noble existe, que chaque joli mot que nous disons rend triste."
Pour moi chaque "joli mot" me rend heureuse.
Que se de maux nos font souffrir ....
Rigel
Rigel
Protée

Chèvre
Messages : 638
Date d'inscription : 08/08/2018

Localisation : TOULON

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par porte le Ven 25 Oct - 12:57

@Rigel a écrit:Melon et bottes de cuir
"Je plains ceux pour qui ne vient pas ce moment, où nous sentons qu'en nous une amour noble existe, que chaque joli mot que nous disons rend triste."
Pour moi chaque "joli mot" me rend heureuse.
Que se de maux nos font souffrir ....


Jusqu'à ce que ceci comme un stimulant, suscite une aspiration telle et assez puissante intérieure pour notre élévation et que la lumière de l'Esprit Saint puisse nous pénétrer.

Fraternellement I love you
porte
porte
Rhéa

Serpent
Messages : 1429
Date d'inscription : 14/05/2018

Localisation : Pays de la Loire
Humeur : paix aimante

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Melon et bottes de cuir le Ven 25 Oct - 14:01

@Rigel a écrit:Melon et bottes de cuir
"Je plains ceux pour qui ne vient pas ce moment, où nous sentons qu'en nous une amour noble existe, que chaque joli mot que nous disons rend triste."
Pour moi chaque "joli mot" me rend heureuse.
Que se de maux nos font souffrir ....

Oui, c'est vrai, les mots d'amour peuvent rendre heureux. Mais parfois, l'amour est tel qu'il nous rend muet. Alors l'amour se passe de mots, comme un sourire ou un regard peut nous émouvoir jusqu'à la joie la plus intime.
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Eris

Rat
Messages : 2043
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Alpes suisses
Emploi/loisirs : La boxe, la lecture,
Humeur : Fluctuante, douce, cynique et mélancolique

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Rigel le Ven 25 Oct - 21:32

Que se de maux nos font souffrir ....
J'ai écrit en charabia.. Sourire.
Je traduis : que de mots nous font souffrir.

Pour moi "heureux - malheureux" font partie des émotions. Du Plan Astral (plan des émotions) et ce plan est ambigu.

Porte dit :
Jusqu'à ce que ceci comme un stimulant, suscite une aspiration telle et assez puissante intérieure pour notre élévation et que la lumière de l'Esprit Saint puisse nous pénétrer.
Comment expliques tu qu'"un joli mot" suscite une aspiration...
Ça je le comprends mais je n'arrive pas à l'expliquer.

Comme dit si bien Melon et bottes de cuir
Alors l'amour se passe de mots, comme un sourire ou un regard peut nous émouvoir jusqu'à la joie la plus intime.
Ça aussi je le comprends.
Mais je cherche la relation qu'il y a entre le "Moi" qui ressent toutes ces émotions et le "Soi".
Rigel
Rigel
Protée

Chèvre
Messages : 638
Date d'inscription : 08/08/2018

Localisation : TOULON

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par pelerin le Dim 27 Oct - 14:27

@Rigel a écrit:
Mais je cherche la relation qu'il y a entre le "Moi" qui ressent toutes ces émotions et le "Soi".

Bonjour Ariel

Pas vraiment facile ta question, et pratiquement impossible de l'aborder convenablement si on se limite à des généralités. Faut faire appel à des notions ésotériques plus pointues. Une en particulier: les élémentals, les esprits des éléments. Ils sont responsables en grande partie des émotions que nous éprouvons et du flux de pensées incontrôlé qui habite notre esprit, faisant de notre micro-univers un espace que nous maîtrisons beaucoup moins que nous aimons le penser. L'élémental du désir est la force active derrière l'instinct. Il est à l'origine des mouvements involontaires ou des vibrations spontanés qui surgissent et parcourent notre corps affectif et dont nous prenons conscience après coup,. L'élémental mental stimule l'activité incontrôlée du mental et tend à maintenir ou à rétablir l'état de dispersion dans lequel il se trouve en général. Et pour l'aspirant qui s'investit dans la tâche l'élémental de ses corps se dressera en travers de sa route sous les traits de ce fameux Gardien du Seuil qu'il devra soumettre avant de pouvoir franchir le seuil qui le conduira sur l'autre rive en tant que citoyen à part entière et Soi incarné. Et lorsqu'il est question de la mort de l'égo, comme il est souvent question sur ce forum, il s'agit en fait de la soumission de ce Gardien du Seuil. L'idée maîtresse derrière ces élémentals ou esprits des éléments, c'est que nos corps (affectif, mental) sont à leur façon dotés d'une volonté propre qui résiste à la volonté de l'être qui habite cette forme. Rappelles-toi toujours que le but ultime derrière tout le processus évolutif est et restera la maîtrise de la matière, donc de ses corps de manifestation, pour en faire un instrument qui laisse passer l'énergie qualifiée des plans supérieurs sans lui faire obstruction.

Pour en venir donc à ta question du Soi, ce Soi dont on parle de ci de là comme s'il était tout près et à porter de mains, je te dirais moi qu'il fait sentir sa présence dans nos vies de façon très indirecte seulement, instillant en nous ce désir et cet aspiration vers des hauteurs que nous peinons à imaginer. Mais il nous incombe à nous de donner forme dans nos vies à cette petite flamme déposée dans nos coeurs. Il y a un travail à accomplir, une préparation des lieux qui doit se faire, un pont à batir, avant que le Soi Supérieur ou âme puisse déverser sa vie dans le passage qu'on aura libérer en soumettant ce Gardien du Seuil.

J'espére que ça répond un peu à ta question
pelerin
pelerin
Amalthée

Singe
Messages : 226
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Montreal

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Rigel le Dim 27 Oct - 14:52


Pas tout à fait pelerin et je te remercie de ta réponse.

Il y a un travail à accomplir, une préparation des lieux qui doit se faire, un pont à batir, avant que le Soi Supérieur ou âme puisse déverser sa vie dans le passage qu'on aura libérer en soumettant ce Gardien du Seuil.

Penses tu que le Soi Supérieur =âme ?
Rigel
Rigel
Protée

Chèvre
Messages : 638
Date d'inscription : 08/08/2018

Localisation : TOULON

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Totem le Dim 27 Oct - 16:46

@Rigel a écrit:

Penses tu que le Soi Supérieur =âme  ?

Le problème est que le Soi est vu différemment d'une personne à l'autre ou d'un courant à l'autre  ce qui rend difficile de le définir.

Vu par certains courant le Soi supérieur n'est pas l'âme et je plussoies :

Dans un Homme nouveau vient - (p. 141-142), Van Rijckenborgh met en évidence le fait spirituel suivant, capital pour notre compréhension du manichéisme en tant que phénomène ésotérique et initiatique : « Trois barrières importantes empêchent de trouver le vrai chemin : la première est notre être-moi et les illusions de la sphère matérielle ; la seconde provient de la sphère réflectrice [le monde astral] et des forces et entités qui y opèrent ; alors que la troisième, restée encore à peu près inexpliquée jusqu’à présent, provient de notre microcosme et plus spécialement de sa partie la moins connue, l’être Aural

[Lucifer-Satan, le Démiurge, le Prince des Ténèbres].

Cette troisième barrière ne se dresse dans son ampleur que lorsque l’élève menace d’échapper aux deux premières.»

En complément de ces deux citations, relatives au mystère des deux personnes à l’intérieur du microcosme, nous ajoutons cette explication de Catharose de Petri concernant le double processus d’endoura (mort du moi et mort du Soi) enseigné par toutes les fraternités gnostiques (et transfiguristiques) de l’ère chrétienne : « [...] Un mystère occulte propose un développement dialectique progressif, jusqu’à un certain but final, comme l’évolution d’une petite graine en plante, de la plante en fleur puis en fruit ; tandis que le Mystère transfiguristique est plus compliqué. Il ne propose pas un développement basé sur la personnalité ordinaire ou sur un Soi supérieur [conscience cosmique], un être aurique, mais implique l’anéantissement du Soi supérieur et du soi inférieur selon la nature [double mort]. Une transfiguration totale du microcosme tout entier, avec un nouveau firmament [ciel aural] et une nouvelle personnalité sur la base d’un atome originel.» À la lecture de ces différentes citations, une image nous vient immédiatement à l’esprit : celle du grand bloc de bois sculpté laissé inachevé par R. Steiner, fondateur de l’Anthroposophie.

Cette statue, qui se dresse au centre du second Goetheanum à Dornach, près de Bâle (Suisse), représente un personnage au regard décidé et au port de tête altier (le Christ) dressant son bras gauche comme en un geste de défi (celui-ci est légèrement décalé par rapport au centre). Autour de lui se tiennent deux autres protagonistes au corps déstructuré, dont seul le visage manifeste une certaine beauté (il s’agit de Lucifer et Ahriman).
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4529
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Rigel le Dim 27 Oct - 17:48

Cette statue, qui se dresse au centre du second Goetheanum à Dornach, près de Bâle (Suisse), représente un personnage au regard décidé et au port de tête altier (le Christ) dressant son bras gauche comme en un geste de défi (celui-ci est légèrement décalé par rapport au centre). Autour de lui se tiennent deux autres protagonistes au corps déstructuré, dont seul le visage manifeste une certaine beauté (il s’agit de Lucifer et Ahriman).

Totem.
Puisque Mr Van Rijckenborgh le dit ...
Rigel
Rigel
Protée

Chèvre
Messages : 638
Date d'inscription : 08/08/2018

Localisation : TOULON

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Totem le Dim 27 Oct - 18:39

@Rigel a écrit:
Cette statue, qui se dresse au centre du second Goetheanum à Dornach, près de Bâle (Suisse), représente un personnage au regard décidé et au port de tête altier (le Christ) dressant son bras gauche comme en un geste de défi (celui-ci est légèrement décalé par rapport au centre). Autour de lui se tiennent deux autres protagonistes au corps déstructuré, dont seul le visage manifeste une certaine beauté (il s’agit de Lucifer et Ahriman).

Totem.
Puisque Mr Van Rijckenborgh le dit ...

C'est juste un point de vue d'un gnostique, chacun en fait ce qu'il veut...s'il veut jeter à la bannette, pas de problème en ce qui me concerne. Razz
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4529
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Rigel le Dim 27 Oct - 18:50

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 1388378083
Rigel
Rigel
Protée

Chèvre
Messages : 638
Date d'inscription : 08/08/2018

Localisation : TOULON

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par pelerin le Dim 27 Oct - 19:08

@Rigel a écrit:
Pas tout à fait pelerin et je te remercie de ta réponse.

Il y a un travail à accomplir, une préparation des lieux qui doit se faire, un pont à batir, avant que le Soi Supérieur ou âme puisse déverser sa vie dans le passage qu'on aura libérer en soumettant ce Gardien du Seuil.

Penses tu que le Soi Supérieur =âme  ?

Rebonjour Rigel

Un peu comme le laisse entendre Totem les mots peuvent avoir une signification différente dans son esprit selon son choix de lecture jusqu'à présent. Alors par souci de clarté et pour rendre la discussion aussi indépendante que possible des particularités de langage propre à une école particulière je considère âme et Soi supérieur comme désignant la même chose, à savoir l'état qui marque l'aboutissement du cycle humain de développement. Et dans la mesure où subsistera à ce moment un centre de conscience pour faire l'expérience du monde, à partir d'un point d'observation plus élevé sur l'échelle vibratoire, situé au delà et incluant le plan mental, j'appelerai cet état de conscience le Soi supérieur ou âme.

Pour en revenir donc à la question que tu as posé à propos du lien entre le moi qui ressent l'émotion et le Soi supérieur, c'est-à-lire le lien en conscience, ce lien est ténu et imperceptible, caché derrière la turbulence de nos vies affective et mentale.

Selon toi quelle serait la relation entre le Soi supérieur et le moi conscienct ici-bas ?
pelerin
pelerin
Amalthée

Singe
Messages : 226
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Montreal

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Rigel le Dim 27 Oct - 19:23

Je suis curieuse Totem. J'aime beaucoup ton point de vue et ce que tu dis.
Van Rijckenborgh met en évidence.... et plus spécialement de sa partie la moins connue, l’être Aural
L’être Aural ???? C'est qui cet Etre Aural ?
j'ai fait quelques recherches

On peut dire que chaque microcosme (être humain) connaît deux personnalités, l’une « terrestre » (le moi inférieur, la personnalité) et l’autre « aurale », « céleste » (le moi supérieur, l’être aural).
Selon la littérature mystique et surtout occulte, la personnalité aurale est le plus souvent désignée comme étant le Soi supérieur, l’Homme vrai, le Dieu en nous – saint Augustin reconnaîtra en lui le Dieu unique, « créateur du ciel et de la terre », Mme Blavatsky le nomme « second Moi », R. Steiner l’appelle « Gardien du seuil », C. G. Jung l’identifie comme « Numéro 2 » – ce qui constitue, d’un point de vue gnostique, une erreur dramatique, aux conséquences incalculables.
Sixième Chandelier de l'Etre Aural, subit dès ce moment la dialectique, dans tous ses aspects, comme une affliction, comme une oppression. Dès ce moment, jamais plus il ne tournera intérieurement le gouvernail de sa vie sur le seul plan horizontal, jamais plus il ne se basera sur lui. Cet homme se sait, dès cet instant, un étranger sur terre; il se conduira en concordance; aussi fera-t-il partout reconnaître son comportement, parce qu'il a part à la tribulation.

Il est évident que nous vivons sur un plan horizontal... Jusqu’à ce que l'on prenne conscience qu'il y a un plan Vertical.




Rigel
Rigel
Protée

Chèvre
Messages : 638
Date d'inscription : 08/08/2018

Localisation : TOULON

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Rigel le Dim 27 Oct - 19:44

Merci pelerin.
Pour en revenir donc à la question que tu as posé à propos du lien entre le moi qui ressent l'émotion et le Soi supérieur, c'est-à-lire le lien en conscience, ce lien est ténu et imperceptible, caché derrière la turbulence de nos vies affective et mentale.

Je vais essayer de te répondre affraid
Je pense que le Moi et le Soi font 'UN'.
Le Moi : le conscient.
Le Soi : Le Sur conscient.

Rigel
Rigel
Protée

Chèvre
Messages : 638
Date d'inscription : 08/08/2018

Localisation : TOULON

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par pelerin le Dim 27 Oct - 19:55

@Rigel a écrit:Merci pelerin.
Pour en revenir donc à la question que tu as posé à propos du lien entre le moi qui ressent l'émotion et le Soi supérieur, c'est-à-lire le lien en conscience, ce lien est ténu et imperceptible, caché derrière la turbulence de nos vies affective et mentale.

Je vais essayer de te répondre  affraid
Je pense que le Moi et le Soi font 'UN'.
Le Moi : le conscient.
Le Soi : Le Sur conscient.


ok Rigel, mais à partir de là j'aurais tout un tas de questions pour toi  clown
Mais je vais te laisser te reposer ce soir Smile
pelerin
pelerin
Amalthée

Singe
Messages : 226
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Montreal

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Rigel le Dim 27 Oct - 20:49

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 1388378083
Je vais aller faire un gros dodo comme ....
https://youtu.be/9eLq2G9qwB8
Rigel
Rigel
Protée

Chèvre
Messages : 638
Date d'inscription : 08/08/2018

Localisation : TOULON

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Professeur X le Lun 28 Oct - 13:14

Hum , " « le Soi est la donnée existant a priori dont naît le Moi. Il préforme en quelque sorte le Moi. Ce n'est pas moi qui me crée moi-même : j'adviens plutôt à moi-même. » Carl Gustav Jung .

Le Soi :
D'un point de vue topique, le Soi est un ensemble regroupant tous les constituants du psychisme. Il serait donc ainsi synonyme de l'âme.
D'un point de vue dynamique, il exprime un double aspect :
La tendance des contenus inconscients à parvenir à la conscience, soit sous forme de prise de conscience, soit, quand celle-ci est rendue impossible par l'attitude du Moi, sous forme de symptômes ou d'inflation du Moi qui s'identifie à la totalité du psychisme. Jung insiste particulièrement sur les dangers d'une telle inflation qui peut mener jusqu'à l'éclatement des limites du Moi, c'est-à-dire à la psychose.
La capacité de compensation de l'inconscient, qui propose au Moi le pendant de son attitude dirigée. La compensation ne peut jouer que dans la mesure où le rapport du Moi et du Soi est suffisamment différencié. Si le Moi est en état d'inflation, s'identifiant au Soi, la compensation s'inverse, et il y a emballement dans le sens de la direction du Moi, ou dans le sens inverse.
D'un point de vue génétique, le Soi est à l'origine de la constitution du Moi, première étape du processus d'individuation. Il est initialement indifférencié de l'imago maternelle, mais il est néanmoins moteur de la différenciation. Enfin, Jung dit aussi que “la pensée est fondée sur l'autorévélation du Soi” (Essai d'interprétation psychologique du dogme de la trinité 1940/1948).
D'un point de vue structural, le Soi est “la somme et la quintessence de tous les archétypes”. Il est donc à la fois l'archétype qui structure tous les autres, et celui qui est structuré par tous : dans la mesure où son rapport au Moi détermine, par son dynamisme compensateur, son influence organisationnelle dans le psychisme, il peut ainsi être tout aussi bien facteur de regroupement (liaison) que d'éclatement (déliaison). Facteur de liaison il permet l'union des contraires, et facteur de déliaison, il permet la différenciation : c'est ce double dynamisme qui anime le processus d'individuation.
D'un point de vue épistémologique, Jung insiste sur le fait que le Soi est un concept limite : « Je reste conscient du fait qu'il est fort possible que, formulant cette hypothèse, nous restions encore prisonnier d'une image […] tout bien pesé, je ne doute pas qu'il s'agisse encore d'une image, mais d'une image telle et si essentielle qu'elle nous englobe et nous contient.  » (Dialectique du moi et de l'inconscient 1916/1934) : et plus tard : « dans la mesure où quelque chose de l'inconscient existe, il n'est pas assignable : son existence n'est qu'un pur postulat […] la totalité n'est empirique que dans ses parties, et seulement dans la mesure où celles-ci sont contenus de la conscience. En conséquence le « soi » n'est qu'un concept limite » (Psychologie et alchimie 1935/1951).
Par rapport à la religion, et aux multiples accusations de mysticisme qui ont été portées contre lui, Jung est on ne peut plus clair : “Comme le Christ n'a jamais signifié pour moi plus que je pouvais comprendre de lui et que cette compréhension coïncide avec le savoir empirique que j'ai du Soi, je dois reconnaître que c'est le Soi que j'ai en tête lorsque je m'occupe de l'idée du Christ. Au demeurant, je n'ai pas d'autre accès au Christ que le Soi, et comme je ne connais rien qui soit au-delà du Soi, je m'en tiens à ce concept” (Jung et la croyance religieuse 1956/1957).
Par rapport aux concepts Freudiens, le Soi de Jung est tout à fait original :
Par rapport au Surmoi : “Le Surmoi est un succédané nécessaire et inévitable de l'expérience du Soi. […] Tant que le Soi est inconscient, il correspond au Surmoi de Freud” (Le symbole de la transsubstantiation dans la messe 1941/1953).
Par rapport au Moi idéal et à l'idéal du Moi — tous deux avatars du Surmoi — Jung insiste sur le fait que le Soi, en tant que totalité, inclut les aspects les plus bas de la personnalité. Il ne peut donc être confondu avec le Moi idéal que dans la mesure où une inflation du Moi annule son activité compensatrice, et avec l'idéal du Moi que dans celle où la dissociation de la personnalité maintient dans l'inconscient ses aspects sombres (l'ombre).
Du point de vue de ses représentations les images du Soi apparaissent dans les rêves et les productions spontanées (fantasmes, dessins, danse etc.) sous des formes doublement symétriques et centrées (carré, cercle) : les mandalas. Jung a constaté que ces formes de représentations se retrouvent dans toutes les cultures aussi bien que dans les productions individuelles. Il estime que l'apparition des images du Soi dans les rêves est souvent liée à de profondes tensions ou ruptures de l'équilibre psychiques.
Professeur X
Professeur X
Titan

Chien
Messages : 3358
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Assam le Lun 28 Oct - 13:22

D'un point de vue topique, le Soi est un ensemble regroupant tous les constituants du psychisme. Il serait donc ainsi synonyme de l'âme.

Je me suis arrêté à cette première phrase car elle est totalement fausse.
Le Soi est apparenté à l'Esprit et non à l’Âme.
Sans parler que le Soi est complètement indépendant du psychisme puisqu'il est non-manifesté !
Inutile de lire le reste de ce texte qui doit être du même tonneau !

Ce sera tout pour aujourd'hui, merci de votre attention.

Assam
Protée

Cochon
Messages : 643
Date d'inscription : 28/10/2018

Localisation : No relevant

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Professeur X le Lun 28 Oct - 15:17

Hum , pour moi les concepts philosophiques ou métapsychologiques ne sont ni vrais ni faux , ce sont juste des angles d'approche d'une compréhension , des points de vues auxquels il est bon de ne pas s'identifier , love .
Professeur X
Professeur X
Titan

Chien
Messages : 3358
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Assam le Lun 28 Oct - 15:35

Oui c’est sûr, à ce train-là on peut dire n'importe quoi puisque ce ne sont que des "points de vue", des "angles d'approche" .... alléluia cheers

Assam
Protée

Cochon
Messages : 643
Date d'inscription : 28/10/2018

Localisation : No relevant

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Professeur X le Lun 28 Oct - 15:46

Hum , je suis heureux d'avoir contribué à cette prise de conscience , love .
Professeur X
Professeur X
Titan

Chien
Messages : 3358
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Melon et bottes de cuir le Lun 28 Oct - 16:44

@Assam a écrit:
Le Soi est apparenté à l'Esprit et non à l’Âme.

Et pourquoi pas ? Je n'approcherais pas la notion du Soi qui appartient selon moi à une voie définie que je ne maîtrise pas, à l'exception de quelques lectures de jeunesse. Cependant, l'Esprit et l'Âme peuvent être tous deux une seule et même chose puisque l'un et l'autre signifient souffle vital.
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Eris

Rat
Messages : 2043
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Alpes suisses
Emploi/loisirs : La boxe, la lecture,
Humeur : Fluctuante, douce, cynique et mélancolique

Revenir en haut Aller en bas

Le Soi est-Il indépendant du corps physique ? - Page 9 Empty Re: Le Soi est-Il indépendant du corps physique ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum