Le Deal du moment :
ASOS : Livraison Premier à 8 €/an
Voir le deal
8 €

Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh

Aller en bas

Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh Empty Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh

Message par Sod le Lun 11 Nov - 8:58

Like a Star @ heaven

L'expérience que vous avez de vous-même et de votre monde changera de façon spectaculaire si vous adoptez les Cinq Étapes vers la Paix:

1 - Acceptez de reconnaître que certaines de vos anciennes croyances au sujet de Dieu et de la Vie ne fonctionnent plus.

2 - Explorez la possibilité qu’il y a quelque chose que vous ne comprenez pas encore entièrement au sujet de Dieu et de la Vie, et qu’une telle compréhension changerait tout.

3 - Déclarez que vous voulez que de nouvelles compréhensions sur Dieu et sur la Vie voient le jour maintenant, compréhensions qui pourraient conduire à une nouvelle façon de vivre sur cette planète.

4 - Examinez courageusement ces nouvelles compréhensions et si elles sont conformes à vos propres vérités et connaissances intérieures, élargissez votre système de croyances pour les y intégrer.

5 - Faites de votre vie l’expression de vos croyances les plus élevées, plutôt que de les nier.

https://www.humanitysteam.fr/Neale-Donald-Walsch-1000-mots-qui-peuvent-tout-changer_a765.html

Sod
Sod
Ganymède

Serpent
Messages : 3412
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh Empty Re: Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh

Message par lafrisée le Lun 11 Nov - 9:13

Encore faut-il vouloir changer de façon de se voir soi-même !

Changer est-il vraiment le seul but de l'existence ?

Pendant la seconde guerre mondiale aussi, on a voulu convaincre les gens qu'ils devaient changer de système : c'était au final les résistants qui avaient raison, car eux n'écoutaient que leur coeur, et aucun mot : le langage est fallacieux par essence, à mon avis.

lafrisée
Mimas

Rat
Messages : 529
Date d'inscription : 03/07/2019

Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh Empty Re: Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh

Message par Lilpowow le Lun 11 Nov - 9:19

pourquoi vouloir changer quand on a trouver l'harmonie et le bonheur d'exister ! c'est ce qui m'est arriver en 1994 et je suis tomber malade, ce qui a ruiner ma vie !
Lilpowow
Lilpowow
Dioné

Rat
Messages : 1145
Date d'inscription : 05/06/2018

Localisation : rennes
Emploi/loisirs : artiste

http://l-ere-du-verseau-commence-en-2100.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh Empty Re: Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh

Message par Professeur X le Lun 11 Nov - 12:55

Hum , Neale Donald Walsh , nouveau prophète qui veux nous faire comprendre Dieu en cinq étapes , c'est vrai qu'il converse avec Lui , c'est même son fond de commerce , love .
Professeur X
Professeur X
Uranus

Chien
Messages : 4559
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh Empty Re: Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh

Message par Sod le Lun 6 Juil - 15:57

« Vous ne pouvez instaurer la paix.
Vous ne pouvez instaurer une joie durable
Et le dieu en lequel vous croyez ne peut pas, lui non plus.
Parce que le dieu en qui vous croyez n’est pas réel, il est inventé. C’est un dieu que vous avez créé de toute pièce et qui n’a rien à voir avec l’ultime réalité.»

-  « Je vous invite  à créer le dieu de demain »
-  « et si je ne veux pas abandonner le dieu d’hier ? »
-  « Alors tu continuera a créer la vie que vous connaissez  à présent sur votre planète »

Neale Donald Walsh _ 2004
Le dieu de demain

Sod
Sod
Ganymède

Serpent
Messages : 3412
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Kelly7 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh Empty Re: Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh

Message par Kelly7 le Lun 6 Juil - 16:15

@Sod a écrit:« Vous ne pouvez instaurer la paix.
Vous ne pouvez instaurer une joie durable
Et le dieu en lequel vous croyez ne peut pas, lui non plus.
Parce que le dieu en qui vous croyez n’est pas réel, il est inventé. C’est un dieu que vous avez créé de toute pièce et qui n’a rien à voir avec l’ultime réalité.»

-  « Je vous invite  à créer le dieu de demain »
-  « et si je ne veux pas abandonner le dieu d’hier ? »
-  « Alors tu continuera a créer la vie que vous connaissez  à présent sur votre planète »

Neale Donald Walsh _ 2004
Le dieu de demain

Il est impossible logiquement de vivre l’harmonie dans un monde séparé et non unifié.

Kelly7
Miranda

Chien
Messages : 655
Date d'inscription : 23/07/2019

Localisation : Canada

Revenir en haut Aller en bas

Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh Empty Re: Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh

Message par mikael le Lun 6 Juil - 23:09

Parce que le dieu en qui vous croyez n’est pas réel, il est inventé. C’est un dieu que vous avez créé de toute pièce et qui n’a rien à voir avec l’ultime réalité.»
salut.;c'est exact....

l est impossible logiquement de vivre l’harmonie dans un monde séparé et non unifié.

si car ce "monde" (le notre) n'est pas séparé , c'est notre conscience qui l'est ...il suffit de se ressouvenir,
..la "matière" n'est qu'une matérialisation d'une énergie densifiée et qui EST VIE ..comme ce que l'on appelle le "maître intérieur ", ..(nous) ..se souvenir , C'EST se réaliser ..tout est DEJA LA ..il suffit de le vouloir et le "Karma "cesse , c'est l'homme qui l'a crée..cette "roue" a été faite par la volonté des "hommes" ,pas de la VIE... Prier c'est donner des ordres a Dieu ...vous y croyez ??? Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh Icon_lol ..a plus



mikael
mikael
Miranda

Chat
Messages : 669
Date d'inscription : 27/11/2018

Localisation : gironde

Revenir en haut Aller en bas

Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh Empty Re: Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh

Message par Professeur X le Mar 7 Juil - 12:46

@Sod a écrit:« Vous ne pouvez instaurer la paix.
Vous ne pouvez instaurer une joie durable
Et le dieu en lequel vous croyez ne peut pas, lui non plus.
Parce que le dieu en qui vous croyez n’est pas réel, il est inventé. C’est un dieu que vous avez créé de toute pièce et qui n’a rien à voir avec l’ultime réalité.»

-  « Je vous invite  à créer le dieu de demain »
-  « et si je ne veux pas abandonner le dieu d’hier ? »
-  « Alors tu continuera a créer la vie que vous connaissez  à présent sur votre planète »

Neale Donald Walsh _ 2004
Le dieu de demain


Hum , de même je ne pense pas que Mr Walsh connaisse " l'ultime réalité " dont il parle , ni le " vrai " Dieu ont il fait l’apologie , il est tellement facile de décrier les croyances des autres , de prétendre savoir ce que Dieu peut être ou pas , ce qu'Il peut faire ou pas , chacun témoigne selon sa propre foi , sans avoir besoin de rendre caduc celle des autres , le" Dieu de demain " me parait être autant une création que le Dieu d'hier , Dieu sait très bien qui Il est et c'est plus que suffisant , on peut aimer un être sans vraiment le connaître totalement , Dieu est amour , la courte vie qu'Il est sensé avoir incarné l'a amplement prouvé , love .
Professeur X
Professeur X
Uranus

Chien
Messages : 4559
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Hridaye aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh Empty Re: Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh

Message par Elea le Mar 7 Juil - 13:58

"Dieu sait très bien qui Il est est c'est plus que suffisant". Je ne pense pas, car si tel était le cas, il n'y aurait aucun intérêt à notre incarnation et à développer notre conscience à travers la spiritualité, à aller progressivement à la rencontre du divin.
Notre conscience de Dieu influe la façon dont Dieu se manifeste à nous. Non pas que Dieu est dépendant de nous, mais il se manifeste à nous à travers des canaux qu'il est nécessaire d'ouvrir. Plus notre conscience s'élargit, plus notre réceptacle s'amplifie. Ne dit-on pas "aide-toi et le Ciel t'aidera"? Cela signifie bien que c'est à nous en premier lieu de faire une démarche vers le divin afin qu'Il se manifeste à nous.

Dans l'ancien testament, Dieu est décrit par l'Homme comme un Dieu vengeur, jaloux et répressif. Malgré le message d'amour et de paix de Jésus, celui-ci ne conteste à aucun moment la nature de son Père, et il ordonne d'ailleurs de prier en son nom à Lui.
La Bible étant le livre le plus lu au monde, pas étonnant que le monde subisse à tout moment le courroux du Dieu auquel il croit. Donc oui je pense qu'il est nécessaire de dépoussiérer notre vision de Dieu, de décloisonner nos croyances. N'oublions pas que Dieu n'est pas seulement à l'extérieur, Il est aussi à l'intérieur, lieu dans lequel il y a à faire le ménage régulièrement afin de rendre ce lieu de réceptacle ouvert au déploiement du divin.

Quant à la séparation, elle est l'essence même et le sens de notre incarnation dans la matérialité, car c'est par la séparation que nous pouvons aspirer individuellement à l'unité. Mais sur le plan collectif, l'unité est un leurre, car c'est la terre sur laquelle doivent germer les graines.
Elea
Elea
Amalthée

Cochon
Messages : 227
Date d'inscription : 19/05/2018

Localisation : Ici et là

Hridaye et Melon et bottes de cuir aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh Empty Re: Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh

Message par Professeur X le Mar 7 Juil - 14:10

Hum , personnellement je fais la différence entre Dieu et conscience , la conscience fait partie intégrante de l'essence humaine , que l'on croit en Dieu ou pas on peut développer son potentiel , cette conscience nous est donnée sans contrepartie d'une quelconque relation à Dieu , on vient à Dieu par la foi et l'amour , le développement du potentiel de la conscience qui est en nous est une autre démarche plus personnelle , cela tient de la relation avec nous-même , ce sont du moins mes réflexions subjectives et personnelles à ce propos , love .
Professeur X
Professeur X
Uranus

Chien
Messages : 4559
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh Empty Re: Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh

Message par Elea le Mar 7 Juil - 14:15

On peut développer son potentiel sans la foi certes, mais ce sera au niveau du potentiel humain. Il me semble que le potentiel divin ne peut se développer qu'à travers la relation consciente avec Dieu, avec la spiritualité. L'amour inconditionnel, le non jugement, ce genre de choses.
Evidemment la relation à Dieu se fait par la foi et l'amour et sans demande de contrepartie, mais tout ce qui nous est donné ensuite est donné de surcroît.
Elea
Elea
Amalthée

Cochon
Messages : 227
Date d'inscription : 19/05/2018

Localisation : Ici et là

Revenir en haut Aller en bas

Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh Empty Re: Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh

Message par Pommard le Mar 7 Juil - 14:57

@Elea a écrit:Quant à la séparation, elle est l'essence même et le sens de notre incarnation dans la matérialité, car c'est par la séparation que nous pouvons aspirer individuellement à l'unité. Mais sur le plan collectif, l'unité est un leurre, car c'est la terre sur laquelle doivent germer les graines.
C'est la séparation le leurre. La religion, la "spiritualité"...etc, ne servent qu'à "retrouver" une unité que l'esprit seul a divisé par confort ou volonté de prestige. Une fois l'unité retrouvée, le moyen doit être abandonné.
Pommard
Pommard
Amalthée

Chèvre
Messages : 275
Date d'inscription : 11/06/2019

Localisation : SO

Revenir en haut Aller en bas

Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh Empty Re: Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh

Message par Elea le Mar 7 Juil - 16:07

La venue dans l'incarnation est synonyme de séparation. Elle est un état nécessaire afin d'aspirer à l'unité. Oui l'unité est un leurre sur le plan individuel, mais sur le plan collectif, crois-tu cela possible? Et quand bien même ça le serait, ne serait-ce pas là supprimer une étape, un moyen pour l'individu de recouvrer son unité?

Lors de la création d'un embryon, l'oeuf passe d'abord par la division cellulaire avant de recouvrer une forme unifiée plus évoluée. A la naissance, le bébé doit aussi se séparer de son état originel foetal d'unité avec le corps de la mère. A l'adolescence, la personnalité a recours également à des divisions avant que la personnalité unifiée ne se dessine. Il me semble qu'il en va de même pour la spiritualité de l'individu.
Elea
Elea
Amalthée

Cochon
Messages : 227
Date d'inscription : 19/05/2018

Localisation : Ici et là

Hridaye aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh Empty Re: Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh

Message par Professeur X le Mar 7 Juil - 16:47

Hum , l'idée même " d'incarnation " est séparation , c'est considérer que l'âme est distincte du corps qu'elle est sensée " incarner" , love .
Professeur X
Professeur X
Uranus

Chien
Messages : 4559
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh Empty Re: Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh

Message par Pommard le Mar 7 Juil - 17:21

@Elea a écrit:La venue dans l'incarnation est synonyme de séparation. Elle est un état nécessaire afin d'aspirer à l'unité. Oui l'unité est un leurre sur le plan individuel, mais sur le plan collectif, crois-tu cela possible? Et quand bien même ça le serait, ne serait-ce pas là supprimer une étape, un moyen pour l'individu de recouvrer son unité?

Lors de la création d'un embryon, l'oeuf passe d'abord par la division cellulaire avant de recouvrer une forme unifiée plus évoluée. A la naissance, le bébé doit aussi se séparer de son état originel foetal d'unité avec le corps de la mère. A l'adolescence, la personnalité a recours également à des divisions avant que la personnalité unifiée ne se dessine. Il me semble qu'il en va de même pour la spiritualité de l'individu.
Salut Elea, tout est toujours en contact, rien n'est jamais séparé de rien, tout a un impact, tout a un instant dans l'éternité. Tu me demandes si l'unité est possible sur le plan collectif, pour moi à priori, tout est toujours collectif.
Pour le reste oui, La Nature n'est que divisions, mais le désordre apparent cache la Nature nous apprend Héraclite.
Pommard
Pommard
Amalthée

Chèvre
Messages : 275
Date d'inscription : 11/06/2019

Localisation : SO

Revenir en haut Aller en bas

Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh Empty Re: Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh

Message par komyo le Mar 7 Juil - 17:50

tout est collectif, j ai lu un bel article dernierèment, je vous le relaye


Les leçons d’un écrivain condamné à mort
Chère lectrice, cher lecteur,

L’écrivain russe Dostoïevski avait 28 ans quand il se fit attraper par la police et condamner à mort pour complot contre le tsar.

Un petit matin de décembre 1849, les geôliers vinrent le chercher. Il fut attaché, les yeux bandés. Mais alors que les fusils chargés étaient déjà pointés sur lui, l’exécution fut interrompue.

A l’ultime instant, le tsar avait décidé de le grâcier.

Le traumatisme est tel que Dostoïevski devient gravement épileptique. Pendant les trente années qui lui restèrent à vivre, il se consacra à l’écriture de romans où il tenta de revenir sur ce face-à-face avec la mort qu’il ne parvint jamais à oublier.


Il eut bien d’autres malheurs dans sa vie : déportation au bagne en Sibérie, ruine au jeu, maladie, décès de son enfant chéri à l’âge de trois ans… Mais après toutes ces expériences terribles, il resta sur l’idée que rien n’était pire que la certitude de mourir qu’il avait connue au fond de son cachot et jusqu’au dernier instant.

Toutes les humiliations, les offenses, les souffrances, les maladies, lui paraissaient moins terribles que l’attente du peloton d’exécution.

Le problème n’était pas la mort elle-même (qui nous attend tous), mais son aspect programmé, mécanique, administratif.
L’homme ne peut vivre s’il sait précisément quand il va mourir
L’homme, a-t-il observé, ne peut vivre s’il sait précisément quand il va mourir.

Si vous lui donnez un jour et une heure, il ne peut plus penser à autre chose. Être privé de tout espoir, incertitude, échappatoire, est au-delà de ce que nous pouvons supporter.

Dans “L’idiot”, il décrit longuement cette attente désespérante, jusqu’à l’instant, qui semble durer une éternité, où le condamné à mort entend la lame de la guillotine tomber sur son cou.

Dans “Crime et Châtiments”, il fera dire au criminel Raskolnikov, angoissé par la crainte d’une condamnation :

"Où ai-je donc lu, pensait Raskolnikov en continuant son chemin, qu’un condamné à mort, une heure avant l’exécution, a dit ou pensé que s’il lui fallait vivre quelque part sur un rocher, sur une plate-forme si étroite qu’il n’y aurait place que pour ses pieds, et entourée de précipices, de l’océan, des ténèbres, de la solitude et de la tempête éternelle, et s’il lui fallait rester ainsi debout sur un pied carré d’espace toute sa vie, mille ans, l’éternité, eh bien qu’il préférerait vivre ainsi plutôt que de mourir !
Vivre, vivre à tout prix ! N’importe comment, mais vivre !… Comme c’est vrai ! Mon Dieu, comme c’est vrai !”

“N’importe comment, mais vivre !”.

Et en effet, Dostoïevski s’attachera à décrire des héros vivant “n’importe comment”. Le joueur qui se ruine, le père débauché qui abandonne ses enfants, l’alcoolique qui prostitue sa fille pour boire, la mère folle de douleur qui se déchaîne sur ses petits mourant de faim…
La petite lumière qui luit même dans les plus profonds ténèbres
Mais ces héros abominables resteront, bizarrement, toujours humains et profondément touchants.

Comme si leurs méfaits, quels qu’ils soient, ne pouvaient jamais détruire en eux la flamme d’humanité, et même de divinité, qui luit, y compris dans les plus profonds ténèbres. Cette lumière qui unit tous les hommes et fait qu’ils sont, en dépit des apparences, tous frères, tous dans le même navire.

Pour Dostoïevski, nous sommes tous à la fois anges et démons, pires que les animaux mais également capables du meilleur, faibles et forts, attirés par le ciel et par l’enfer…

Que les uns se laissent aller dans l’une ou l’autre direction n’est jamais, pour lui, une raison de les mépriser ni de les adorer.
S’occuper, enfin, de sa propre vie
Son idéal, c’est l’homme qui arrête de se plaindre du sort et des imperfections du monde.

L’homme qui cesse de se préoccuper de ce que les autres font de mal (il y a tant à faire, on en aurait de toute façon jamais fini), et qui commence enfin à s’occuper de sa propre vie, de son propre cœur, et qui mobilise réellement son énergie pour essayer d’arrêter de nuire autour de lui et, si possible, aider…

Bref, l’homme qui “arrête de regarder la paille dans l’œil du voisin, et qui se préoccupe de la poutre qui est dans le sien”.

Cet idéal de vie extraordinaire, il en donne tous les détails dans la biographie d’un maître spirituel, le starets Zosime (un starets était un moine guérisseur et prophète, dans l’ancienne Russie orthodoxe). Cette biographie est intercalée dans le livre trois des “Frères Karamazov”, son chef d’œuvre qu’il terminera quelques semaines avant de mourir, en janvier 1880 :


Responsable de tout, devant tous
Le starets Zosime (donc Dostoïevski lui-même) voit l’humanité comme un “océan” où toutes les gouttes sont liées à toutes les autres.

Rien de ce que nous faisons, en bien ou en mal, n’est indifférent.

Chaque fois que nous faisons quelque chose de mal, cela peut servir d’exemple, de prétexte, d’excuse, d’incitation, à une autre personne qui pourrait ainsi faire le mal à son tour, et ainsi de suite, jusqu’à provoquer, peut-être, les plus grandes souffrances, les plus terribles crimes.

Également, chaque fois que nous passons à côté de l’occasion de faire le bien, nous manquons la possibilité, peut-être, d’inspirer une personne dans le bon sens, qui en aurait inspiré une autre, puis une autre, etc., ce qui aurait pu en dernier recours dissuader une personne de commettre le mal.

La conséquence, terrible, est la suivante :

Selon lui, chaque fois qu’il nous arrive malheur, nous devons supposer que ce malheur ne serait peut-être pas arrivé si, depuis toujours, nous nous étions comporté de façon exemplaire. Et que donc, il est raisonnable de nous considérer comme responsable des pires crimes commis dans le monde entier, quels qu’en soient les auteurs.

A aucun moment nous ne pouvons être sûr que nous n’avons “rien à voir”, “aucune responsabilité” dans un malheur qui se produit. Même quand nous sommes nous même apparemment totalement victime, innocente, d’une injustice, nous devons chercher dans nos propres actes, nos propres pensées, notre propre passé, la responsabilité que nous portons.

Par exemple,

“Si tel jour, je n’avais pas fait mal à mon petit frère, il n’aurait peut-être pas crié, cela n’aurait pas énervé la voisine, qui n’aurait pas mis une claque à son fils, qui ne serait pas révolté, qui ne serait pas engagé dans un parti politique extrémiste, qui n’aurait pas…. etc.”

Et donc le seul usage sensé de notre énergie, de nos talents, de notre temps, de nos ressources, est d’essayer de nous rendre irréprochables et de cesser de déclencher la spirale du mal qui pourrait aboutir à des catastrophes dépassant notre imagination.
Dostoïevski prévoit, 60 ans à l’avance, les génocides du XXe siècle.
Incroyable mais vrai, Dostoïevski avait ainsi prévu, dès les années 1860, les génocides du XXe siècle. Pour lui, ces “fleuves de sang” étaient inévitables. Ils étaient la conséquence logique des idéologies matérialistes niant l’existence du bien et du mal, qui s’étaient développées alors en Europe, et qui s’emparaient irrésistiblement des esprits à travers toute la Russie (ce qu’ils appelaient les “idées nouvelles”).

Inévitablement, disait-il, à partir du moment où les gens commencent à penser que le monde fonctionnerait mieux si on se débarrassait de certaines personnes ou groupes sociaux nuisibles, le projet sera mis à exécution, tôt ou tard.

C’est pourquoi il insistait tant sur l’importance de consacrer notre énergie, notre vie, non à analyser les fautes des autres et éliminer les coupables, mais d’ouvrir les yeux sur soi-même, sur nos propres responsabilités dans nos malheurs et ceux du monde autour de nous.
Le Pavillon des Cancéreux
Ces réflexions de Dostoïevski inspirèrent beaucoup d’écrivains. Elles furent en particulier à l’origine d’un très beau livre publié en 1968, “Le Pavillon des Cancéreux”.

Son auteur, Alexandre Soljenitsyne, lui-même rescapé du cancer, reçut le Prix Nobel de littérature deux ans plus tard, en 1970.



C’est un livre que je recommande à toutes les personnes qui ont un cancer, ou qui ont une personne atteinte du cancer dans leur entourage, mais plus encore à tous ceux qui n’ont pas encore fait la rencontre avec la maladie.

Le titre fait peur, évidemment, mais c’est fait exprès. C’est pour mieux marquer le contraste avec la sagesse et même la joie, qui règne en fait dans ce terrible hôpital, qui recueille toutes les souffrances d’une grande province d’URSS.

Bien que ce livre ait plus de 50 ans, rien, rien de rien n’a changé. Et tout est valable pour un de nos modernes hôpitaux français, belges ou suisses...

Il décrit les réactions possible face au cancer, face à la souffrance, à la mort, selon les croyances, la vision de la vie, de chacun. Il montre comment le “pavillon des cancéreux”, qui paraît au premier abord être un enfer, abrite en réalité des personnes qui y trouvent la possibilité, enfin, de s’apercevoir qu’ils sont vivants, et de commencer à vivre, sortir de leurs illusions, leurs naïveté, leurs égoïsmes et leurs aveuglements volontaires.

Loin d’être un monde dégradé et déshumanisé, le pavillon des cancéreux se révèle au contraire le lieu où surgit la beauté, la bonté, qui transcende toute souffrance et toute misère. Les malades comme les médecins et les infirmières, ceux qui guérissent comme ceux qui s’acheminent vers la mort, y forment une communauté, où finalement tous ont la possibilité, s’ils en ont la volonté et le courage, de se découvrir égaux en dignité, où les joies et les peines de chacun s’effacent devant leur humanité commune.

C’est un livre bouleversant, qui plus est écrit dans une langue pure et simple à comprendre. On tourne les pages sans aucun effort. On s’y fait des amis pour la vie. Personne ne peut à mon avis oublier la noblesse et sagesse inouïe de Kostoglotov, accablé d’un cancer dans le cou, qu’on avait pris au début pour un bandit.

A votre santé !
Jean marc dupuis

komyo
komyo
Modérateur

Singe
Messages : 2296
Date d'inscription : 19/11/2019

Localisation : paris

Hridaye aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh Empty Re: Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh

Message par Elea le Lun 13 Juil - 18:26

@Pommard a écrit:
@Elea a écrit:La venue dans l'incarnation est synonyme de séparation. Elle est un état nécessaire afin d'aspirer à l'unité. Oui l'unité est un leurre sur le plan individuel, mais sur le plan collectif, crois-tu cela possible? Et quand bien même ça le serait, ne serait-ce pas là supprimer une étape, un moyen pour l'individu de recouvrer son unité?

Lors de la création d'un embryon, l'oeuf passe d'abord par la division cellulaire avant de recouvrer une forme unifiée plus évoluée. A la naissance, le bébé doit aussi se séparer de son état originel foetal d'unité avec le corps de la mère. A l'adolescence, la personnalité a recours également à des divisions avant que la personnalité unifiée ne se dessine. Il me semble qu'il en va de même pour la spiritualité de l'individu.
Salut Elea, tout est toujours en contact, rien n'est jamais séparé de rien, tout a un impact, tout a un instant dans l'éternité. Tu me demandes si l'unité est possible sur le plan collectif, pour moi à priori, tout est toujours collectif.
Pour le reste oui, La Nature n'est que divisions, mais le désordre apparent cache la Nature nous apprend Héraclite.

Bien sûr Pommard, pour ma part j'en ai conscience. Mais ce sentiment d'unité avec le tout n'est pas conscientisé au niveau universel. Par collectif j'entends prise de conscience collective, et non conscience individuelle du collectif. Parce que je lis des phrases toutes faites disant "tant que l'unité ne sera pas intégrée collectivement le monde ne connaitra jamais ceci ou cela". Croire que l'humanité entière peut éveiller sa conscience en même temps, c'est une illusion contreproductive. Car il n'est possible d'expérimenter l'Unité que par l'expérience de la séparation. Dans la genèse, le processus de création n'est possible que par la main de Dieu qui sépare: l'eau et la terre, la lumière et l'ombre, l'homme et la femme etc. Car lorsque tout était un, la conscience de l'Un n'était possible.
Elea
Elea
Amalthée

Cochon
Messages : 227
Date d'inscription : 19/05/2018

Localisation : Ici et là

Hridaye aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh Empty Re: Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh

Message par Pommard le Lun 13 Juil - 19:54

D'une part elle n'était pas possible, et d'autre part elle était inutile. Bien qu'elle puisse laisser supposer une séparation sujet/objet, la conscience n'en est que la relation et la relation unifie.
Alors après l'humanité, éveiller sa conscience...etc, il faudrait qu'elle apprenne l'humanité, c'est comme ça qu'on élargit sa conscience, c'est le moteur, l'homme a besoin de savoir.
Pommard
Pommard
Amalthée

Chèvre
Messages : 275
Date d'inscription : 11/06/2019

Localisation : SO

Revenir en haut Aller en bas

Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh Empty Re: Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh

Message par Sod le Mar 14 Juil - 16:12

- « Qu’il advienne selon votre foi ? »

-  "Exact. Cette vérité a été enseignée par bien des maîtres ; Et à l’avenir, beaucoup plus d’êtres humains recevront  les communications  de Dieu  sous leur forme exacte : comme des révélations du Divin. Les gens n’exigeront pas que Dieu « apparaisse» d’une seule façon à l’exclusion d’une autre. Les croyances à propos de Dieu s’élargiront, et cette expansion  enrichira  la conscience du Dieu qui a toujours existé. (...)

« Utilisez donc ce livre comme une introduction au dieu de demain. Non pas comme le seul ni le meilleur – c’est un point que nous aborderons en détails plus tard -  mais comme un livre utile, car il combine la sagesse éternelle des anciens avec les enseignements contemporains, afin de vous apporter  les intuitions de tous les temps. Ce dialogue vous permettras de voir que vos nombreux enseignants énoncent la même chose de façons différentes, expriment la même vérité en diverses langues, ont une vision identique à partir de perspectives multiples et annoncent la même réalité à travers différentes expériences de cette réalité »

Neale Donald Walsh - 2004
Le dieu de demain
Sod
Sod
Ganymède

Serpent
Messages : 3412
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh Empty Re: Changer ses idées sur dieu : 5 étapes vers la paix d'après Neale Donald Walsh

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum