La douleur et la souffrance

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty La douleur et la souffrance

Message par Melon et bottes de cuir le Mer 26 Juin - 12:37

Deux phénomènes physiopathologiques assez complexes. La douleur s'explique plus ou moins bien (vous pouvez lire son processus dans n'importe quel livre d'anatomie. En revanche, la souffrance (la douleur morale) paraît plus obscure puisqu'elle touche la pensée, des mécanismes mentaux, des échanges chimiques, etc., et sans doute bien d'autres choses.

Je me demande s'il existe un espace en soi qui soit inaccessible à la douleur et la souffrance. Vos expériences sont les bienvenues.
La douleur et la souffrance 804px-10

E. Munch, Le cri
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Pluton

Rat
Messages : 1979
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Alpes suisses
Emploi/loisirs : La boxe, la lecture,
Humeur : Fluctuante, douce, cynique et mélancolique

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Fol le Fou le Mer 26 Juin - 14:07

Bonjour MBC.

Quand un Initié à développé son corps astral; il peut déplacer son seuil de sensation dans celui-ci et ne plus rien ressentir sur et en son corps physique.

Je ne me rappelle plus de quel saint qui fut ébouillanté dans un chaudron et qui se plaignit que le bain était trop froid. Le vizir y mit la main et s'ébouillanta...

Bien sur, il ne s'agit là que de douleurs physiques; mais une fois en son corps, on ne pense plus. Donc les douleurs morales s'estompent. Mais je ne suis pas expert en douleurs morales; pour moi, un bon psy sera plus efficace.

La délocalisation de son point de conscience permet de nombreuses choses et c'est un exercice à faire bien avant d'avoir développé son corps astral.


Fol

Ps: Cette peinture, plus haut m'a toujours fichue les boules...
Fol le Fou
Fol le Fou
Téthys

Chien
Messages : 992
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Clochard Sélénite
Humeur : Prêt à l'amour

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Azaël le Mer 26 Juin - 14:20

Quand j'étais enfant je fixais un point de l'espace quelconque et je me "projetais" dans cet espace.
Azaël
Azaël
Titania

Rat
Messages : 1672
Date d'inscription : 31/03/2019

Localisation : Devant son écran

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Professeur X le Mer 26 Juin - 14:40

Hum , encore un sujet guilleret ! , une douleur tenue et par trop récurrente peut conduire à la souffrance " morale " , tout comme une souffrance enfouie peut induire la douleur pathologique , love .
Professeur X
Professeur X
Titan

Chien
Messages : 3188
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Melon et bottes de cuir le Mer 26 Juin - 21:03

@Fol le Fou a écrit:
La délocalisation de son point de conscience permet de nombreuses choses et c'est un exercice à faire bien avant d'avoir développé son corps astral.


Bonsoir Fol,

Qu'entends-tu par là ?
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Pluton

Rat
Messages : 1979
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Alpes suisses
Emploi/loisirs : La boxe, la lecture,
Humeur : Fluctuante, douce, cynique et mélancolique

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Melon et bottes de cuir le Mer 26 Juin - 21:04

@Azaël a écrit:Quand j'étais enfant je fixais un point de l'espace quelconque et je me "projetais" dans cet espace.

Recherchais-tu à faire diversion ?
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Pluton

Rat
Messages : 1979
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Alpes suisses
Emploi/loisirs : La boxe, la lecture,
Humeur : Fluctuante, douce, cynique et mélancolique

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Melon et bottes de cuir le Mer 26 Juin - 21:09

@Professeur X a écrit:Hum , encore un sujet guilleret ! , une douleur tenue et par trop récurrente peut conduire à la souffrance " morale " , tout comme une souffrance enfouie peut induire la douleur pathologique , love .

Je te l'accorde, on peut le voir sous cet angle. Un sujet triste, un thème un peu chiant pour l'été, etc. Néanmoins, trouver un moyen, s'il en est un, qui dépasserait la souffrance et la douleur, serait certainement une source de joie pour un grand nombre. Pour le moment, je sèche. En d'autres termes, je ne sais comment gérer la souffrance que je ressens quotidiennement.
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Pluton

Rat
Messages : 1979
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Alpes suisses
Emploi/loisirs : La boxe, la lecture,
Humeur : Fluctuante, douce, cynique et mélancolique

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Kzar le Mer 26 Juin - 21:29

Des personnes sont très résistantes à la douleur, d'autres à la souffrance d'autres non. Nous ne sommes pas égaux non plus à cet égard. Il y a des stratégies qui permettent d'esquiver plus ou moins ces stimulus en focalisant le mental sur des buts qui valorisent cette résistance et limitent l'apitoiement en repoussant ainsi les seuils de tolérance. L'acceptation consciente, y compris celle du refus présent que la douleur ou la souffrance perdure dans le temps rend l'action impérative et évidente pour tenter d'y mettre fin. Cela suppose de se sentir acteur et non victime de la souffrance.

Kzar
Mithra

Coq
Messages : 45
Date d'inscription : 23/06/2019

Localisation : ile d'oléron

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Melon et bottes de cuir le Mer 26 Juin - 22:23

Quelles seraient donc ces stratégies et ces buts qui valorisent la résistance et limitent l'apitoiement ?
A quelle action fais-tu référence ?
En effet, je ne vois pas l'intérêt de se poser en victime lorsque l'on souffre. En revanche, d'aucuns en éprouveront le besoin pour des raisons intimement liées à leur vécu.


Dernière édition par Melon et bottes de cuir le Jeu 27 Juin - 10:41, édité 1 fois
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Pluton

Rat
Messages : 1979
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Alpes suisses
Emploi/loisirs : La boxe, la lecture,
Humeur : Fluctuante, douce, cynique et mélancolique

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Kzar le Mer 26 Juin - 23:49

Volonté, détermination, persévérance, acceptation de payer le prix complet de l'existence etc....
Et bien pour ce qui est de l'action, c'est celle qui découle et de ce qui est déjà là et sur laquelle aucune discution ne peut changer quoi que ce soit. Acceptation dans le même temps d'un refus puissant que cela persiste dans le temps. Ainsi de mobiliser son temps et son énergie à essayer de faire changer les choses. Dans le temps il y a une possibilité éventuelle de changements car il y a un espace et un grandacteur donc une action possible.
La personne qui bloque sur son refus de vivre maintenant ce qu'elle vit effectivement ( douleur, souffrance pour être dans le sujet) ne s'ouvre aucun espace dans le temps pour agir, elle se vit comme victime et subit simplement en s'en remettant passivement aux aléas d'une intervention extérieure hypothetique pour réparer "l'injustice " apparente de la situation.
Il s'agit donc de transmuter la victime en acteur et pour cela de vraiment percevoir que l'action salvatrice éventuelle est totalement impossible sur la base du refus fou de ce qui est déjà là. On peut juste refuser pertinemment que ce qui est là perdure dans le temps en restant les bras ballants.

Kzar
Mithra

Coq
Messages : 45
Date d'inscription : 23/06/2019

Localisation : ile d'oléron

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Azaël le Jeu 27 Juin - 0:37

@Melon et bottes de cuir a écrit:
@Azaël a écrit:Quand j'étais enfant je fixais un point de l'espace quelconque et je me "projetais" dans cet espace.

Recherchais-tu à faire diversion ?

Ce que j'ai dit rejoint ce que Fol a dit également.
Pour éviter la souffrance j'avais pris l'habitude de "projeter" ma conscience en dehors de mon corps.
Je percevais toujours un peu les sensations de mon corps mais comme un écho lointain.
Peut-être étais-ce de l’auto-hypnose, de l'autosuggestion, une réelle capacité de délocalisation de la conscience etc. peu importe cela marchait.
Azaël
Azaël
Titania

Rat
Messages : 1672
Date d'inscription : 31/03/2019

Localisation : Devant son écran

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Fol le Fou le Jeu 27 Juin - 11:22

@Melon et bottes de cuir a écrit:
@Fol le Fou a écrit:
La délocalisation de son pointde conscience permet de nombreuses choses et c'est un exercice à faire bien avant d'avoir développé son corps astral.


Bonsoir Fol,

Qu'entends-tu par là ?

C'est un exercice qui permet de passer sa conscience du moment ailleurs que où elle se trouve.

En se concentrant par exemple sur son petit doigt, jusqu'à ce que l'on sente que l'on est le petit doigt et que l'on ai l'impression que c'est lui qui pense.

Ensuite vous pouvez le délocaliser en dehors de vous. C'est sans danger.

C'est un exercice important qui permet sans corps supérieur, par exemple, de visionner un endroit proche et de s'y placer en conscience.

Exemple : Deux individus parlent et son trop loin de vous pour savoir ce qu'ils disent. Vous projetez votre point de conscience à coté deux et pouvez écouter.

Bien entrainé, cela devient un petit pouvoir marrant.


Fol
Fol le Fou
Fol le Fou
Téthys

Chien
Messages : 992
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Clochard Sélénite
Humeur : Prêt à l'amour

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Melon et bottes de cuir le Jeu 27 Juin - 11:37

Je vous remercie pour vos savoirs-faire. Bonne journée.
La douleur et la souffrance 2_421
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Pluton

Rat
Messages : 1979
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Alpes suisses
Emploi/loisirs : La boxe, la lecture,
Humeur : Fluctuante, douce, cynique et mélancolique

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par cl777 le Jeu 27 Juin - 14:41

Ne pas oublier l'importance de l'énergétique vital: Tout organisme en souffrance est souvent le siège d'une baisse énergétique vitale globale ou localisée qu'il ne manque pas de nous rappeler en permanence.

Combien vivent tant bien que mal, sous antalgiques, avec des douleurs pour lesquelles il suffirait d'une ou deux séances de compensation pour les éliminer définitivement?

cl777
Hypérion

Buffle
Messages : 419
Date d'inscription : 22/07/2018

Localisation : champagne sur seine

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Totem le Jeu 27 Juin - 20:02

@cl777 a écrit:

Combien vivent tant bien que mal, sous antalgiques, avec des douleurs pour lesquelles il suffirait d'une ou deux séances de compensation pour les éliminer définitivement?

Ce n'est pas valable pour toutes les douleurs, comme l'arthrose, la fibromyalgie et toutes douleurs provoquée par les maladies auto-immunes.......
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4452
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par cl777 le Jeu 27 Juin - 21:04

J'ai écrit "combien" et je me garde bien de généraliser puisque, pour qu'une compensation de manque énergétique vital soit efficace, il faut bien sûr un déficit à compenser ce qui se produit, en général, lorsque le système immunitaire a trop consommé d'énergie vitale suite à l'agression d'un virus, par exemple.

De nombreuses pathologies, par contre, effectivement, n'entrent pas dans ce cadre mais l'allopathie, non plus, n'est pas capable de les neutraliser.

cl777
Hypérion

Buffle
Messages : 419
Date d'inscription : 22/07/2018

Localisation : champagne sur seine

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Aimelavie le Ven 28 Juin - 16:26

La douleur peut se considérer comme un blocage informationnel. Les signaux se trouvent alors brouillés. Ils induisent une réaction nerveuse plus ou moins intense. Ce phénomène dépend donc du niveau énergétique de la personne. On remarque d'ailleurs à quel point lorsqu'on est fatigué ou malade, nous sommes sensible au moindre effleurement ou à la plus petite contrainte.

La capacité à gérer la douleur se distingue de la possibilité d'y échapper. Certaines techniques comme citées dans les commentaires précédents invitent à ne pas subir le blocage. Le corps gère la difficulté à sa manière. L'individu amplifie le phénomène dans un direction de souffrance. Désirant échapper au mal, il en devient l'esclave. Comme l'exprime Kzar, la douleur est une information. A nous de ne pas la déformer.

Il en va de même pour la souffrance psychique. Corps et mental s'identifient. Nous reposons dans cette configuration sur une possession du réel. La situation se transforme en torture avec un bourreau et une victime. Les sentiments d'injustice et de fatalité induisent souvent une haine rebelle contre la souffrance. S'employant à rejeter la faute sur un autre être que soi, nous nous aliénons et perpétuons l'engrenage difficile.

La solution physique repose sur l'élévation de son niveau énergétique. La fluidité organique autorise alors un seuil de souffrance supérieur. La douleur se vit, même dans des proportions importantes. Mais elle ne conditionne pas. D'autre part, l'acquisition d'un corps sain traduit la consécration de la réalité. Cette passation de la conscience au sein d'un élément particulier engendre une grande sensibilité mais également une forte résistance aux maux humains.
Aimelavie
Aimelavie
Mithra

Buffle
Messages : 47
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Valenciennes

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Melon et bottes de cuir le Ven 28 Juin - 16:32

Pour s'affranchir de la souffrance, doit-on se confronter à elle d'une manière absolue, autrement dit, sans concession ? Sans lui tourner le dos ?
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Pluton

Rat
Messages : 1979
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Alpes suisses
Emploi/loisirs : La boxe, la lecture,
Humeur : Fluctuante, douce, cynique et mélancolique

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Kzar le Ven 28 Juin - 16:40

Comment voudrais tu s'affranchir sur la base du refus de faire l'expérience complète de ce que tu souhaites dépasser ?

Kzar
Mithra

Coq
Messages : 45
Date d'inscription : 23/06/2019

Localisation : ile d'oléron

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Melon et bottes de cuir le Ven 28 Juin - 16:43

Donc, selon toi, nous devons nous rendre au fond de notre souffrance ?
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Pluton

Rat
Messages : 1979
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Alpes suisses
Emploi/loisirs : La boxe, la lecture,
Humeur : Fluctuante, douce, cynique et mélancolique

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Kzar le Ven 28 Juin - 17:10

Il n'y a à se rendre nulle part. Quand la souffrance se présente, elle est là. La réaction mentale à cette souffrance montre que nous sommes là aussi, nous vivant séparés d'elle. De là deux possibilités: refuser que cette souffrance soit la en créant mentalement une alternative, ce qui devrait être, mais qui ne change strictement rien en soit à la situation présente. Deuxième possibilité, accueillir inconditionnellement la situation présente, qui comprend non seulement la souffrance mais aussi mon désir de m'en affranchir. À partir de là s'ouvre une potentialité de chemins dans l'espace temps pour essayer d'atteindre mon but de santé, de détente, de paix.
Si enfin il y a acceptation inconditionnelle de ce qui se présente sans aucune réaction égocentrique, bravo, tu es un sage et tu n'auras plus aucun besoin d'espace temps pour tenter d'infléchir le courant de ce qui est: tu vis ton ultime incarnation.

Kzar
Mithra

Coq
Messages : 45
Date d'inscription : 23/06/2019

Localisation : ile d'oléron

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Melon et bottes de cuir le Ven 28 Juin - 18:10

Je ne pense que nous vivions séparés d'elle. La souffrance ne se promène pas toute seule au bord de la mer. Je la crois même inhérente à la condition humaine, mais également à chaque organisme vivant. Effectivement, lorsque la souffrance est là, elle est bien là avec nous.
Je pense aussi que nous ne pourrons jamais totalement nous affranchir de la souffrance, mais peut-être l'alléger. En d'autres termes, vouloir et pouvoir vivre décemment. De mon côté, je n'ai pas de but en soi, hormis, comme je l'ai dit, de pouvoir vivre avec plus de légèreté. Je te remercie pour ton commentaire.
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Pluton

Rat
Messages : 1979
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Alpes suisses
Emploi/loisirs : La boxe, la lecture,
Humeur : Fluctuante, douce, cynique et mélancolique

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Miwae le Sam 29 Juin - 17:50

@Kzar a écrit:Il n'y a à se rendre nulle part. Quand la souffrance se présente, elle est là. La réaction mentale à cette souffrance montre que nous sommes là aussi, nous vivant séparés d'elle. De là deux possibilités: refuser que cette souffrance soit la en créant mentalement une alternative, ce qui devrait être, mais qui ne change strictement rien en soit à la situation présente. Deuxième possibilité, accueillir inconditionnellement la situation présente, qui comprend non seulement la souffrance mais aussi mon désir de m'en affranchir. À partir de là s'ouvre une potentialité de chemins dans l'espace temps pour essayer d'atteindre mon but de santé, de détente, de paix.
Si enfin il y a acceptation inconditionnelle de ce qui se présente sans aucune réaction égocentrique, bravo, tu es un sage et tu n'auras plus aucun besoin d'espace temps pour tenter d'infléchir le courant de ce qui est: tu vis ton ultime incarnation.

En totale adéquation avec tes propos.
Le refus est trop souvent interprété de manière péjorative, comme de la résignation, pourtant il y a une nuance entre les 2.
Miwae
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 2984
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

http://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Azaël le Sam 29 Juin - 17:52

Je crois que l'on peut accepter, accueillir mais ne pas subir.
Lors des entraînements les plus durs à l'armée c'est quelque chose qu'on peut entendre souvent : ne pas subir.
Azaël
Azaël
Titania

Rat
Messages : 1672
Date d'inscription : 31/03/2019

Localisation : Devant son écran

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Cogitop le Sam 29 Juin - 19:20

La douleur, la souffrance, un outil informationnel de progression?
Une alarme réflexogène de ré-flexion ?

Cela me fait positivement réfléchir.
study
Cogitop
Cogitop
Téthys

Chien
Messages : 1032
Date d'inscription : 22/08/2018

Localisation : Broceliande
Emploi/loisirs : Chamane médecin
Humeur : En miroir

Revenir en haut Aller en bas

La douleur et la souffrance Empty Re: La douleur et la souffrance

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum