Je ne serai jamais vegan

Page 11 sur 20 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 15 ... 20  Suivant

Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Je ne serai jamais vegan

Message par Invité le Mer 12 Sep - 11:29

Rappel du premier message :

Ce n'est pas une conviction, juste un article que je viens de lire. Comme il comporte des éléments intéressants quant au suivi que le veganisme impose je vous fais suivre
signé Xavier Bazin. J'ai amputé de l'éternel refrain sur "les carottes souffrent aussi".




Manger VEGAN : est un choix risqué !
Cher(e) ami(e) de la Santé,

Ces derniers mois, des militants végans (végétaliens) ont vandalisé des boucheries : des vitrines ont été fracassées, des façades taguées en lettres rouges. Tout récemment, c’est même une fromagerie qui a été attaquée, près de Lille[1].

Évidemment, ces imbéciles ne représentent pas du tout la majorité des végans !

Les végétaliens que je connais sont tolérants et pacifiques. Ils ne demandent qu’à vivre en harmonie avec la Nature... et avec leurs semblables !

Leur régime est souvent fondé sur des raisons éthiques ou spirituelles, qui méritent le respect.

Mais du strict point de vue de la santé, il faut savoir que le véganisme est très risqué !

Au départ, devenir végan peut faire du bien !
Être végan, c’est supprimer totalement les produits animaux : viandes et poissons, bien sûr, mais aussi les fruits de mer, les œufs et les produits laitiers.

Et comme n’importe quel « régime », cela a des avantages et des inconvénients !

Le gros avantage, c’est que vous arrêtez instantanément beaucoup d’aliments dangereux, comme :

   La viande qui vient d’élevages intensifs, gavée d’antibiotiques ;

   Le lait du supermarché, rempli de lactose, de pesticides et d’hormones bovines ;

   Les gros poissons bourrés de mercure, comme le thon ou l’espadon ;

   Les charcuteries industrielles « bien roses » car remplies d’additifs dangereux.

L’autre atout majeur du régime végan, c’est que vous êtes obligé de manger plus de végétaux !

Pour ne pas mourir de faim, vous allez forcément manger plus de légumes, de fruits, de noix, de graines et de légumineuses... et c’est une excellente chose !

Dans les premiers mois, votre santé va clairement s’améliorer :

   Les végans perdent du poids beaucoup plus facilement que les autres[2] ;

   Pour les diabétiques, passer au véganisme améliore la glycémie ;

   Et comme les égans mangent plus de potassium et moins de sel, c’est bon pour leur cœur et leur tension artérielle !

Il n’est donc pas rare de voir des végans resplendir de santé, quelques semaines après avoir commencé ce régime.

Mais généralement, c’est après que ça se gâte :

Un régime incroyablement difficile à équilibrer !
Il faut savoir qu’aucune peuplade dans le monde n’a jamais été totalement végan.

Conséquence : il n’existe aucune tradition d’un régime végan parfaitement équilibré.

C’est un énorme problème, car il n’y a pas plus précieux qu’un régime traditionnel, qui a fait ses preuves au cours du temps.

Par exemple, des chercheurs viennent de comprendre l’intérêt de servir des crudités en entrée – une tradition bien de chez nous.

Si vous commencez votre repas par des végétaux, votre taux de sucre sanguin augmente beaucoup moins que si vous commencez par des féculents... même si vous mangez la même chose[3] !

Sans nos technologies modernes, les anciens l’avaient compris. Génération après génération, ils ont mis au point des régimes remarquablement équilibrés, comme le fameux régime méditerranéen.

Le plus beau, c’est que les bons régimes traditionnels ne demandent aucune « prise de tête » : il suffit de faire comme nos parents et grands-parents !

Le régime végan, au contraire, n’est pas du tout intuitif.

Certes, il est possible de bien l’équilibrer, et je connais des végans qui ne font pas d’erreur... mais cela demande un bac + 10 en nutrition !

Voyez plutôt à quel point il est difficile de ne pas se tromper :

   Les végans ont tendance à ne pas manger assez de calories[4] – cela donne une perte de poids qui peut être bienvenue au début, mais cela peut causer de graves carences, surtout pour les femmes qui souhaitent avoir des enfants ;

   De même, beaucoup de végans ne mangent pas assez de protéines : leurs muscles peuvent avoir tendance à fondre, et après 60 ans cela peut être dramatique ;

   Et puis ils risquent de manger trop de glucides raffinés : pour se remplir l’estomac, les « débutants » tombent rapidement dans le piège du pain, des pommes de terre, du riz blanc et des pâtes... alors que ces aliments sont bourrés de sucres « rapides » !

Et même avec de « bons » glucides, à indice glycémique bas, vous risquez de dérégler votre organisme si vous faites partie des personnes génétiquement vulnérables à l’amidon[5].

Car le régime végan est forcément très riche en céréales et légumineuses... et cela ne convient pas à tout le monde !

Un régime qui coûte très cher pour éviter les carences !
L’autre énorme problème du régime végan, c’est que vous devez acheter énormément de compléments alimentaires.

Enfin, personne ne vous y oblige, bien sûr... mais c’est le seul moyen d’avoir une santé optimale !

Malheureusement, les végans en sont rarement conscients.

Ils réalisent rarement à quel point leur régime risque de les placer en carence grave de nutriments essentiels :

   Carence en choline : on en parle moins que de la vitamine D ou des oméga-3, mais la choline est un nutriment vital pour la santé du foie et du cerveau[6].

Problème : on ne trouve de choline en quantité intéressante que dans le jaune d’œuf et des foies d’animaux. Donc si vous êtes végan, vous serez forcément carencé.

C’est particulièrement grave si vous êtes enceinte ou si vous allaitez... car ce sont des époques de la vie où vous faites une grosse consommation de choline !

   Carence en oméga-3 à longues chaînes (EPA et DHA) : ce nutriment est bien connu pour protéger le cœur et le cerveau – si vous voulez vieillir sans maladies chroniques, vous avez vraiment intérêt à ne pas en manquer.

Problème : seuls les poissons gras sont vraiment riches en oméga-3 EPA et DHA (je conseille généralement les anchois, qui sont les poissons gras les moins pollués).

Certes, vous avez des oméga-3 dans l’huile de colza ou l’huile de noix, mais il s’agit d’un oméga-3 de plus petite taille l’ALA, qui doit être transformé en EPA puis DHA par votre corps.

Or vous ne convertissez que 0,5 % de ces oméga-3 « végétaux » en « DHA », et 5 % en EPA[7] !

Résultat : les végans sont obligés d’acheter du DHA extrait d’algues en complément alimentaire... vendu à prix d’or ! (pour la même dose de DHA, le tarif est jusqu’à dix fois supérieur qu’avec du DHA de poisson)

   Carence en vitamine B12 : cette carence-là est mieux connue des végans et végétariens... mais cela ne l’empêche pas de causer des milliers de cas de dépression !

Car la vitamine B12 est essentielle pour le cerveau et la bonne humeur.

Et vous en trouvez dans des produits animaux, comme la viande, les volailles, les fruits de mer, les œufs et les produits laitiers. On en trouve aussi dans certaines algues mais peu de végans connaissent les variétés adéquates et ils n’en mangent pas tous les jours.

Une carence en vitamine B12 peut aussi causer de la fatigue et des problèmes de mémoire[8].

Et le pire, c’est que cette carence est souvent masquée : vous ne vous en rendez compte que lorsqu’elle est irréversible !

Les végans sont donc absolument OBLIGÉS de prendre un complément de vitamine B12 tous les jours.

   Sans oublier les carences en fer, en zinc, et en vitamine A !

Beaucoup de végans ont une carence en fer, car le fer des végétaux est moins bien absorbé que celui des animaux[9].

Et ceux qui prennent un complément alimentaire de fer en pharmacie prennent de gros risques : ce sont des gélules trop dosées, avec un fer « de synthèse » qui comporte des risques. L’idéal et de prendre 30 mg par jour de bisglycinate de fer... mais combien de végans le savent ?

Même chose pour le zinc, crucial pour le système immunitaire. Non seulement les végétaux contiennent peu de zinc... mais les céréales et légumineuses contiennent souvent aussi des « anti-nutriments » qui empêchent son absorption !

Pour la vitamine A, c’est encore plus délicat. On trouve dans les végétaux des précurseurs de la vitamine A (rétinol), comme le bêta-carotène. Mais comme pour les oméga-3 EPA et DHA, tout le monde ne parvient pas à convertir correctement le bêta-carotène en rétinol (la forme active de la vitamine A).

Dans ce cas, vous pouvez vous gaver de carottes jusqu’à ce que votre visage devienne orange... et être quand même carencé en vitamine A !

Et contrairement aux autres nutriments évoqués, vous ne trouvez jamais de rétinol dans les multivitamines ! Il est donc très difficile de compenser cette carence !

Le pire, avec toutes ces carences, c’est qu’elles ne se ressentent pas du jour au lendemain.

Il faut parfois attendre de longs mois, voire des années pour que cela vous fasse vraiment souffrir.

Mais c’est bien là le problème : si vous ne faites rien pour les compenser, vous êtes en train de ruiner votre santé... et vous ne vous en rendez pas compte !

Voilà pourquoi je ne recommande vraiment pas ce régime pour être en bonne santé.

Et la planète, dans tout ça ?
Sincèrement, je ne suis même pas sûr que l’impact écologique du véganisme à 100 % soit intéressant.

Oui, bien sûr, nous consommons trop de viande et les conditions actuelles d’élevage sont souvent inacceptables.

Mais les poulets en batterie et les élevages intensifs sont une dérive récente. Quand j’étais enfant, il n’existait pas de « ferme des mille vaches » et on ne nourrissait pas les bêtes avec des « tourteaux de soja OGM ». On utilisait simplement l’herbe et le foin.

D’un point de vue écologique, il faut savoir que l’agriculture sans élevage a tendance à épuiser les sols.

Peu de citadins le savent, mais les déjections des animaux d’élevage sont le seul engrais efficace et naturel utilisable en agriculture biologique. Sans cela, les agriculteurs seraient obligés de recourir à des produits chimiques.

L’élevage participe aussi à la biodiversité : les paysages ouverts, prairies ou zones humides sont entretenues par les éleveurs et leurs animaux. Les vaches et les moutons qui broutent sont les meilleurs « tondeuses » qui existent !

Personnellement, je crois vraiment à la possibilité d’un élevage « humain », respectueux des bêtes et bienfaisant pour eux, pour nous et pour la planète.


Dernière édition par Kolam le Mer 12 Sep - 15:54, édité 1 fois (Raison : Absence de majuscule dans le titre.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hridaye le Lun 25 Mar - 20:01

Voilà de quoi débattre sur les raisons invoquée par les mouvements végétaliens sur leurs raisons à ne pas tuer pour manger…
Car la frontière entre sensibilité animale et insensibilité végétale est en train de tomber, et du coup la cohérence de certaines idées végétariennes peut amener à ne plus rien manger du tout...
Bien entendu la maltraitance animale en élevage est facilement palpable et doit être combattue, mais qu'en est-il des plantes que l'on force à pousser dans un environnement contrôler et façonné par l'homme ?
On en arrive à la même incohérence qui fait dire à certaines personnes qu'elles ne veulent pas manger de cheval ou de lapin alors qu'elles mangent de la vache ou du porc… Qui détermine quel être vivant à le droit de mourir au profit d'un autre ?

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/botanique-scientifiques-revelent-intelligence-sensibilite-plantes-71122/?fbclid=IwAR02QFyOGmzZO9Xy4pQsI4m7cy-D9DOdltpkcM8Hp_INPb5jJQCescY2uRU
Futura planete a écrit:

Des scientifiques révèlent l’intelligence et la sensibilité des plantes

Elles perçoivent la gravité, le vent et leur position qu'elles peuvent corriger : les plantes possèdent une forme d'« intelligence » qui fascine scientifiques et grand public. Des chercheurs de l'Inra qui mènent l'enquête ont fait de surprenantes découvertes.
Vous aimez nos Actualités ?
Inscrivez-vous à la lettre d'information La quotidienne pour recevoir nos toutes dernières Actualités une fois par jour.

Dans les locaux de l'Institut national de la recherche agronomique (Inra) de Clermont-Ferrand, l'installation a des airs de décor de cinéma pour un film de science-fiction. Dans une sphère de lumière blanche aveuglante, alimentée par plus de 90 néons, le chercheur Bruno Moulia installe une jonquille inclinée à l'horizontale, maintenue au milieu par un arceau métallique. Une fois cette boule de lumière refermée, à l'abri de toute autre lumière extérieure dans une structure octogonale digne d'un vaisseau spatial, la plante -- partageant le même comportement que l'arbre -- va opérer une drôle de chorégraphie.

« Baignant de toute part dans cette lumière, elle ne peut pas l'utiliser pour savoir où est le haut, où est le bas. Pourtant, elle va complètement se redresser vers le haut. Elle perçoit la gravité », explique le directeur de l'Unité de recherche sur la Physique et physiologie intégrative de l'arbre en environnement fluctuant (Piaf).

Les plantes sont douées de proprioception et du sens du toucher

Pourtant, si les plantes et donc les arbres poussent droit, ce n'est pas uniquement grâce à l'attraction terrestre. Avec son équipe, Bruno Moulia a fait la découverte d'un autre sens, que l'on croyait pourtant réservé à l'Homme : la proprioception ou autrement dit la perception de la configuration de son propre corps dans l'espace.

Dans une autre expérience, les scientifiques auvergnats ont positionné à l'horizontale des arabettes des dames -- une modeste plante servant d'organisme modèle en biologie -- avant de les faire tourner sur elles-mêmes pour les empêcher de s'orienter par rapport à la gravité. Résultat : le petit végétal va continuer de pousser de manière rectiligne, sans chercher à se redresser. « L'arbre perçoit s'il est bien rectiligne ou courbé et a la capacité de se rectifier et de contrôler son équilibre », précise l'agronome-physicien.

Chose encore plus inattendue, l'arbre possède le sens du toucher. En soumettant des plantes à des « impulsions d'air », les chercheurs clermontois se sont aperçus que celles-ci savent très bien percevoir le vent et son intensité. « Un arbre qui va se trouver confronté à un vent inhabituel va réduire sa croissance en hauteur et augmenter sa croissance en diamètre et faire plus de racines », résume Bruno Moulia.

Grâce à des électrodes placées sur la tige de jeunes peupliers, ils ont aussi enregistré des réactions électriques, similaires à l'« influx nerveux » chez l'être humain, lorsque ceux-ci ont été fléchis par le vent. Des informations que ce végétal enregistre dans sa « mémoire », pouvant varier « d'une semaine à un an ».

Voir aussi :Comment les plantes mesurent-elles la durée du jour ?

L'arbre serait-il donc intelligent ? L'épineuse question interroge la communauté scientifique. « Les arbres combinent beaucoup d'informations. C'est plus complexe que de simples réflexes mais est-ce pour autant de l'intelligence ? », questionne le scientifique.

Une prise de conscience de la sensibilité des plantes

D'autres études démontrent encore que les arbres sont capables de percevoir des sons et des odeurs, de distinguer leurs voisins et communiquer avec eux, grâce à une série de capteurs. Pour percer le mystère et appréhender s'il existe chez les plantes une « intelligence sans cerveau » et éviter tout « anthropocentrisme », l'Inra collabore désormais avec des spécialistes de l'intelligence artificielle. Car depuis peu, la thématique a trouvé un nouvel écho au sein de la communauté scientifique, longtemps sceptique.

« Au début, on nous prenait pour des hurluberlus. Aujourd'hui, on sent un effet générationnel. Nos étudiants, ça les botte ! », sourit encore Bruno Moulia, qui pointe aussi « l'effet Avatar », fable écologiste réalisée par James Cameron. L'intérêt se fait aussi sentir auprès du grand public. La preuve avec le succès du livre du garde forestier allemand Peter Wohlleben La vie secrète des arbres, traduit en plus de 40 langues et vendu à plus d'un million d'exemplaires en France."

Nos recherches font tomber le mur que notre civilisation occidentale avait dressé depuis Aristote entre animaux, sensibles et capables de mouvements actifs, et les plantes seulement capables de... végéter

Une prise de conscience de la sensibilité du végétal qui pourrait faire évoluer des croyances bien ancrées. « Nos recherches font tomber le mur que notre civilisation occidentale avait dressé depuis Aristote entre animaux, sensibles et capables de mouvements actifs, et les plantes seulement capables de... végéter, souligne Bruno Moulia. Les plantes sont des êtres pleins de tact, bougeant tout le temps, mais à leur rythme, plus calme que le nôtre ».

Hridaye
Pluton

Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par WB35 le Lun 25 Mar - 22:59

@Hridaye a écrit:Voilà de quoi débattre sur les raisons invoquée par les mouvements végétaliens sur leurs raisons à ne pas tuer pour manger…
Car la frontière entre sensibilité animale et insensibilité végétale est en train de tomber, et du coup la cohérence de certaines idées végétariennes peut amener à ne plus rien manger du tout...
Bien entendu la maltraitance animale en élevage est facilement palpable et doit être combattue, mais qu'en est-il des plantes que l'on force à pousser dans un environnement contrôler et façonné par l'homme ?
On en arrive à la même incohérence qui fait dire à certaines personnes qu'elles ne veulent pas manger de cheval ou de lapin alors qu'elles mangent de la vache ou du porc… Qui détermine quel être vivant à le droit de mourir au profit d'un autre ?

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/botanique-scientifiques-revelent-intelligence-sensibilite-plantes-71122/?fbclid=IwAR02QFyOGmzZO9Xy4pQsI4m7cy-D9DOdltpkcM8Hp_INPb5jJQCescY2uRU
Futura planete a écrit:

Des scientifiques révèlent l’intelligence et la sensibilité des plantes

Elles perçoivent la gravité, le vent et leur position qu'elles peuvent corriger : les plantes possèdent une forme d'« intelligence » qui fascine scientifiques et grand public. Des chercheurs de l'Inra qui mènent l'enquête ont fait de surprenantes découvertes.
Vous aimez nos Actualités ?
Inscrivez-vous à la lettre d'information La quotidienne pour recevoir nos toutes dernières Actualités une fois par jour.

Dans les locaux de l'Institut national de la recherche agronomique (Inra) de Clermont-Ferrand, l'installation a des airs de décor de cinéma pour un film de science-fiction. Dans une sphère de lumière blanche aveuglante, alimentée par plus de 90 néons, le chercheur Bruno Moulia installe une jonquille inclinée à l'horizontale, maintenue au milieu par un arceau métallique. Une fois cette boule de lumière refermée, à l'abri de toute autre lumière extérieure dans une structure octogonale digne d'un vaisseau spatial, la plante -- partageant le même comportement que l'arbre -- va opérer une drôle de chorégraphie.

« Baignant de toute part dans cette lumière, elle ne peut pas l'utiliser pour savoir où est le haut, où est le bas. Pourtant, elle va complètement se redresser vers le haut. Elle perçoit la gravité », explique le directeur de l'Unité de recherche sur la Physique et physiologie intégrative de l'arbre en environnement fluctuant (Piaf).

Les plantes sont douées de proprioception et du sens du toucher

Pourtant, si les plantes et donc les arbres poussent droit, ce n'est pas uniquement grâce à l'attraction terrestre. Avec son équipe, Bruno Moulia a fait la découverte d'un autre sens, que l'on croyait pourtant réservé à l'Homme : la proprioception ou autrement dit la perception de la configuration de son propre corps dans l'espace.

Dans une autre expérience, les scientifiques auvergnats ont positionné à l'horizontale des arabettes des dames -- une modeste plante servant d'organisme modèle en biologie -- avant de les faire tourner sur elles-mêmes pour les empêcher de s'orienter par rapport à la gravité. Résultat : le petit végétal va continuer de pousser de manière rectiligne, sans chercher à se redresser. « L'arbre perçoit s'il est bien rectiligne ou courbé et a la capacité de se rectifier et de contrôler son équilibre », précise l'agronome-physicien.

Chose encore plus inattendue, l'arbre possède le sens du toucher. En soumettant des plantes à des « impulsions d'air », les chercheurs clermontois se sont aperçus que celles-ci savent très bien percevoir le vent et son intensité. « Un arbre qui va se trouver confronté à un vent inhabituel va réduire sa croissance en hauteur et augmenter sa croissance en diamètre et faire plus de racines », résume Bruno Moulia.

Grâce à des électrodes placées sur la tige de jeunes peupliers, ils ont aussi enregistré des réactions électriques, similaires à l'« influx nerveux » chez l'être humain, lorsque ceux-ci ont été fléchis par le vent. Des informations que ce végétal enregistre dans sa « mémoire », pouvant varier « d'une semaine à un an ».

Voir aussi :Comment les plantes mesurent-elles la durée du jour ?

L'arbre serait-il donc intelligent ? L'épineuse question interroge la communauté scientifique. « Les arbres combinent beaucoup d'informations. C'est plus complexe que de simples réflexes mais est-ce pour autant de l'intelligence ? », questionne le scientifique.

Une prise de conscience de la sensibilité des plantes

D'autres études démontrent encore que les arbres sont capables de percevoir des sons et des odeurs, de distinguer leurs voisins et communiquer avec eux, grâce à une série de capteurs. Pour percer le mystère et appréhender s'il existe chez les plantes une « intelligence sans cerveau » et éviter tout « anthropocentrisme », l'Inra collabore désormais avec des spécialistes de l'intelligence artificielle. Car depuis peu, la thématique a trouvé un nouvel écho au sein de la communauté scientifique, longtemps sceptique.

« Au début, on nous prenait pour des hurluberlus. Aujourd'hui, on sent un effet générationnel. Nos étudiants, ça les botte ! », sourit encore Bruno Moulia, qui pointe aussi « l'effet Avatar », fable écologiste réalisée par James Cameron. L'intérêt se fait aussi sentir auprès du grand public. La preuve avec le succès du livre du garde forestier allemand Peter Wohlleben La vie secrète des arbres, traduit en plus de 40 langues et vendu à plus d'un million d'exemplaires en France."

Nos recherches font tomber le mur que notre civilisation occidentale avait dressé depuis Aristote entre animaux, sensibles et capables de mouvements actifs, et les plantes seulement capables de... végéter

Une prise de conscience de la sensibilité du végétal qui pourrait faire évoluer des croyances bien ancrées. « Nos recherches font tomber le mur que notre civilisation occidentale avait dressé depuis Aristote entre animaux, sensibles et capables de mouvements actifs, et les plantes seulement capables de... végéter, souligne Bruno Moulia. Les plantes sont des êtres pleins de tact, bougeant tout le temps, mais à leur rythme, plus calme que le nôtre ».

Pour moi c'est une évidence.

WB35
Titania

Messages : 1533
Date d'inscription : 11/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Totem le Lun 25 Mar - 23:24

Les shamans disaient que ce sont les plantes qui les instruisaient pour la connaissance des plantes médicinales et leurs propriétés curatives... Smile
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4526
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Invité le Mar 26 Mar - 7:43

@Hridaye a écrit:Qui détermine quel être vivant à le droit de mourir au profit d'un autre ?


La nature elle-même.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hridaye le Lun 29 Avr - 15:31


Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hridaye le Lun 29 Avr - 15:34


Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Kouen le Lun 29 Avr - 15:58

vidéos agressives..personnage imbu de sa personne,
je passe, j'aime pas du tout  No
surtout la musique  Neutral
Kouen
Kouen
Obéron

Chien
Messages : 1377
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Charente Tarot XVII

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hakaan le Lun 29 Avr - 16:10

"j'ai cherché ailleurs, j'ai eu la chance de comprendre assez vite ce qui me rendait malade, je mangeais toute la journée du cacao et du sucre à la petite culière"

Je ne serai jamais vegan - Page 11 3581241186
le mec a quand meme fait tout un service hospitalier avant de comprendre ça
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4748
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : pessimisme de la lucidité, optimisme de la volonté

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Kouen le Lun 29 Avr - 16:18

oui en autre, et quand il dit que: " le manque de carence en
protéines fait perdre la libido chez les hommes, et stoppent les menstrues chez
les femmes" ?! le problème est que chacun y va de sa science, sans qu'on
sache les "sources" de toutes ces vidéos de "professeurs" ou "philosophes"...!!
jusqu'au prochain qui nous dira tout l'inverse  Neutral

en revanche, là où ça devient intéressant, c'est dans la deuxième vidéo,
ou la personne parle de "dispaching vital", je ne connaissais pas ce terme,
et c'est bien expliqué d'un point de vue physique Je ne serai jamais vegan - Page 11 1679551000

mais aucun n'évoque le bonheur de son propre choix d'alimentation  sunny


Dernière édition par Kouen le Lun 29 Avr - 17:40, édité 1 fois (Raison : toujours à dire quelque chose...)
Kouen
Kouen
Obéron

Chien
Messages : 1377
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Charente Tarot XVII

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hridaye le Lun 29 Avr - 19:07

Désolée mais pour la libido ça se vérifie complètement. D'ailleurs la première chose qu'on demande de supprimer dans les ashrams de renonçants c'est les produits animaux, pour faire baisser les taux d'hormones sexuelles. Alors ça aide évidemment mais le pb c'est que les autres hormones baissent aussi.
Les végétaliens sont très souvent frileux (en plus d'être effectivement frigides et c'est pas une vue de l'esprit, hein, j'en connais et en ai connu un certain nombre) et ont systématiquement les extrémités froides...

Après bah oui le mec il est un peu speed et dynamique dans son verbe, ok, après y voir de l'agressivité... Je ne serai jamais vegan - Page 11 2390157605 No comment Je ne serai jamais vegan - Page 11 Icon_lol
Il dit quand même des choses intéressantes notamment sur les animaux soi disant végétaliens.

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hakaan le Lun 29 Avr - 20:12

c'est difficile de dire que des conneries en parlant 3h en même temps

Sinon je connais des végans de longue date qui sont ni frigides ni frileuses bien au contraire
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4748
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : pessimisme de la lucidité, optimisme de la volonté

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hridaye le Lun 29 Avr - 20:43

Oui alors frigide dans mon discours, en fait c'est en parlant des hommes hein. j'ai écrit végétalien et non végétalienne.
Car frigide c'est pas un qualificatif réservé uniquement aux femmes.
La frigidité est différente de l'impuissance. On peut avoir des pbs d'impuissance avec une libido tout à fait normale et vice versa.

Donc là le pb est en rapport avec les hormones sexuelles masculines dont la production diminue drastiquement chez les végétaliens.

Pour les femmes le pb de la frigidité étant plus souvent multifactoriel donc plus compliqué à résoudre ou à expliquer, je ne m'avancerai pas.

Pour les hommes c'est facilement contrôlable via une simple prise de sang.

Maintenant bon sûrement que tous les végans ne sont pas frigides, non plus, mais le fait de ne plus consommer de viande (élément feu) tempère bcp la libido. tant mieux d'aileurs si elle est trop présente, ais le pb encore une fois c'est que toutes les hormones sont impactées et pas seulement les hormones sexuelles.
Et ce fait est bien connu en Inde, vu que pour encourager le brahmaacharya, on interdit la viande et le poisson dans l'assiette.
Car déjà que c'est difficile pour la plupart des hommes, pour un carnivore c'est quasi impossible à tenir.

Pour les extrêmités froides idem, je parle pour les hommes qui naturellement n'ont pas les extrémités froides.
Les femmes en revanche si, bcp plus couramment même les carnivores.

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Samarcande le Sam 4 Mai - 17:35



Sur deux jours , j'ai écouté les deux vidéos avec grand intérêt !! Ce Monsieur , un peu corrosif car sans doute agacé par la difficulté qu'il semble rencontrer à faire entendre son message , décrit tous les pièges et dangers des différents régimes
J'ai appris plein de choses ! entre autres qui m'intéresse de plus près : les 3 travers d'un végétarien
1 : Le grignotage qui use notre système digestif
2: l'abus du soja cru ( considéré presque comme un poison )
3 :Les mélanges redoutables .. amandes noix noisettes etc à gogo .. fatiguent l'organisme
Les fruits et toute cette mode des jus sont trèèès acidifiants et donc il n'est pas pour abuser des fruits du tout du tout
Il considère tout d'un point de vue digestif et épuisement de l'organisme
Et une conclusion qui semble plus qu'honnête , Le point commun à tous ceux qui vivent centenaires est LA FRUGALITE avant tout
On n'est pas trop dans une société qui pousse à la frugalité faut
Mangeons peu , mangeons bio si on peut ..
Je ne serai jamais vegan - Page 11 3581241186
Samarcande
Samarcande
Protée

Buffle
Messages : 645
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : En Joie

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hridaye le Sam 4 Mai - 18:13

Merci d'avoir pris le temps d'écouter ses vidéos jusqu'au bout avant de donner ton sentiment Smile

Les clés d'un esprit sain dans un corps sain : frugalité, tempérance, équilibre, simplicité (+ pratique des accords toltèques en tant que discipline mentale qui en est finalement une extension) et c'est déjà une très bonne base...

Par contre si oui les jus du fruits sont acidifiants, pas les jus de légumes qui sont plutôt alcalinisant, sauf si consommé en excès.
Tout excès transforme le remède en poison. C'est tellement évident !

POur conclure, je dirais que le vent a tourné depuis qq années. Avant être végan c'était la panacée, un phénomène de mode en fait, mais là de plus en plus on en revient, même s'il subsiste toujours des factions d'extrémistes prosélytes prêts à tout pour défendre ce qui s'apparente plus un territoire idéologique qu'une façon de se nourrir en conscience.

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Samarcande le Sam 4 Mai - 18:27


Oui pour les jus de légumes mais il n'est pas trop non plus pour le cru , la cuisson des aliments aide notre organisme à les digérer
ça m'arrange ... je cuis tout ou presque
La macrobiotique supprimait les fruits car elle supprime les sucres .. bon mais pour le coup avec trop de céréales c'est vrai

Je me demande si dans des yaourts au soja il y a du soja cru ?



Samarcande
Samarcande
Protée

Buffle
Messages : 645
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : En Joie

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hridaye le Sam 4 Mai - 18:43

Non. Le soja est toujours soit cuit soit fermenté soit lacto-fermenté. Le soja cru est indigeste. Je parle du soja jaune pas du haricot mungo improprement appelé soja vert.
Il y a des aliments qu'on ne pourrait pas consommer cru, il faut soit les cuire, soit les consommer en jus. Je pense par exemple aux patates douces, aux haricots verts, la plupart des champignons...
Il y a des aliments qui ne libèrent leurs antioxydants et leurs précurseurs vitaminiques que s'ils sont cuits (les tomates et le lycopède, les carottes et le béta carotène mieux assimilé cuit que cru).

Mais ceci dit il y a des cuissons respectueuses et courtes qui permettent de conserver presque intacts les nutriments.

Et pour les omnivores, il vaut mieux faire cuire la viande à cause des parasites et des bactéries.

Sinon y a aussi la germination et la pré germination qui accroissent le potentiel nutritionnel et déactivent les "anti nutriments"

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hridaye le Sam 4 Mai - 18:49

La macrobiotique m'a déclenché un ulcère du duodénum et j'étais en insuffisance rénale et en déshydratation. C'est le cru et germé qui m'a guéri...

Trop de céréales, trop de cuit, et pas assez de liquides, c'est pas un régime pour moi !

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hridaye le Sam 4 Mai - 19:00

Après ça dépend des tempérament et du terrain.
Je suis feu et eau, le cru me convient.
Une personne qui n'a pas de feu va se déminéraliser avec que du cru, des fruits acides et surtout entièrement végan !

Tous ceux qui manquent de feu gagneraient à manger de la viande ou au moins du poisson.

Ceux qui ont un excès de feu gagneraient à réduire leur portions carnées.

Mais pour moi clairement tout le monde devraient consommer de la viande au moins un minimum.
Mais bon après chacun fait comme il veut.
D'autant que l'état d'esprit compte beaucoup aussi. Si c'est pour développer de la culpabilité, autant s'abstenir, car les conflits d'idéaux entre le mental, l'émotionnel et les actes concrets est un poison.
La culpabilité, le dégout de soi-même est le pire des poisons.
Et pour être équilibré, il faut avoir tous les aspects du physique au subtil unifiés et harmonisés

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Samarcande le Sam 4 Mai - 21:18


Merci Hridaye pour toutes ces infos ! Je suis soulagée pour le soja tel qu'on l'utilise le plus couramment
Visiblement les oeufs sont importants pour ceux qui ne mangent aucune viande d'après ce qu'il dit
Je ne suis plus macrobiote car je me suis lassée de cuisiner toutes ces céréales tout le temps et mon estomac aussi ..
Quand même fais attention car le cru sur du long terme épuise aussi ... d'après lui ...
Ciao ciao
Samarcande
Samarcande
Protée

Buffle
Messages : 645
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : En Joie

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hridaye le Dim 5 Mai - 2:32

Mais je suis pas 100 pour 100 cru, perso, je fais cuire la viande, le poisson, les oeufs, le tofu c'est cuit aussi et certains légumes également

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Samarcande le Dim 5 Mai - 11:48



Oui , disons que tu favorises le cru le plus possible
Ce midi ici ce sera : carottes et fenouils bio en potée avec un peu de semoule de couscous ( tout à l'huile d'olive )
et des saucisses de poulet bio
des petits yaourts soja myrtille et une ricoré pas bio
C'est un repas du dimanche là , avec une viande ou plutôt du poisson
La semaine c'est bidouillage grave ...

Samarcande
Samarcande
Protée

Buffle
Messages : 645
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : En Joie

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hridaye le Lun 6 Mai - 1:02

Quelqu’un demanda

Maître, où se trouve le feu de vie ?

En vous, dans votre sang et dans vos corps.
D’autres demandèrent :

Où se trouve le feu de mort ?

C’est le feu qui brûle hors de votre corps et qui est plus chaud que votre sang. Avec ce feu, vous cuisez vos aliments dans vos maisons.

Je vous le dis en vérité, c’est le même feu de la malice
qui ravage vos pensées et détruit votre esprit.

Votre corps est ce que vous mangez,
votre esprit, ce que vous pensez.

Ne prenez donc rien de ce qui a été tué par
un feu plus brûlant que le feu de la vie.

Mangez tous les fruits des arbres qui ont crû et mûri par le feu de la vie et qui sont des dons de notre Mère Terrestre.
Mais ne mangez aucun de ces aliments qui doivent leur saveur au feu de la mort, car ils sont de Satan.
Extrait des manuscrits de la mer morte, trouvés dans les archives du Vatican en 1945 par Henri Bordeaux Széckély

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Kouen le Lun 6 Mai - 15:46

Il n'y a pas que la viande et le poisson qui apporte
du "feu" à l'organisme, mais aussi les épices, les tisanes, les plantes, les huiles
essentielles..et les pierres ( mais ces dernières ne se mangent pas )
c'est tout aussi efficace   sunny

Kouen
Kouen
Obéron

Chien
Messages : 1377
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Charente Tarot XVII

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hridaye le Lun 6 Mai - 17:47

Pas comparable du tout et ok pour les épices, par contre tout le monde ne les supporte pas, c'est irritant pour les muqueuses.

A votre santé Je ne serai jamais vegan - Page 11 362767258

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Kouen le Lun 6 Mai - 18:45

effectivement, ce n'est pas "comparable" du tout..!?
mais ça évite de verser du sang pour rien, de faire souffrir les animaux inutilement,
piqués d'antibiotiques, nourris aux hormones..
surexploités les mers à fonds perdus..et j'en passe..  silent

on ne pas comparer la vie d'une poule en cage, avec le piment d'Espelette ?!

Kouen
Kouen
Obéron

Chien
Messages : 1377
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Charente Tarot XVII

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hakaan le Lun 6 Mai - 19:12

et les pierres si on les consomme pas c'est en suppo ? j'ai pas compris
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4748
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : pessimisme de la lucidité, optimisme de la volonté

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Kolam le Lun 6 Mai - 19:55

@Hakaan a écrit:et les pierres si on les consomme pas c'est en suppo ? j'ai pas compris


Lithothérapie... Je ne serai jamais vegan - Page 11 Icon_lol
Kolam
Kolam
Modératrice

Buffle
Messages : 2374
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 11 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 20 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 15 ... 20  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum