Je ne serai jamais vegan

Page 15 sur 20 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 20  Suivant

Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Je ne serai jamais vegan

Message par Invité le Mer 12 Sep 2018 - 11:29

Rappel du premier message :

Ce n'est pas une conviction, juste un article que je viens de lire. Comme il comporte des éléments intéressants quant au suivi que le veganisme impose je vous fais suivre
signé Xavier Bazin. J'ai amputé de l'éternel refrain sur "les carottes souffrent aussi".




Manger VEGAN : est un choix risqué !
Cher(e) ami(e) de la Santé,

Ces derniers mois, des militants végans (végétaliens) ont vandalisé des boucheries : des vitrines ont été fracassées, des façades taguées en lettres rouges. Tout récemment, c’est même une fromagerie qui a été attaquée, près de Lille[1].

Évidemment, ces imbéciles ne représentent pas du tout la majorité des végans !

Les végétaliens que je connais sont tolérants et pacifiques. Ils ne demandent qu’à vivre en harmonie avec la Nature... et avec leurs semblables !

Leur régime est souvent fondé sur des raisons éthiques ou spirituelles, qui méritent le respect.

Mais du strict point de vue de la santé, il faut savoir que le véganisme est très risqué !

Au départ, devenir végan peut faire du bien !
Être végan, c’est supprimer totalement les produits animaux : viandes et poissons, bien sûr, mais aussi les fruits de mer, les œufs et les produits laitiers.

Et comme n’importe quel « régime », cela a des avantages et des inconvénients !

Le gros avantage, c’est que vous arrêtez instantanément beaucoup d’aliments dangereux, comme :

   La viande qui vient d’élevages intensifs, gavée d’antibiotiques ;

   Le lait du supermarché, rempli de lactose, de pesticides et d’hormones bovines ;

   Les gros poissons bourrés de mercure, comme le thon ou l’espadon ;

   Les charcuteries industrielles « bien roses » car remplies d’additifs dangereux.

L’autre atout majeur du régime végan, c’est que vous êtes obligé de manger plus de végétaux !

Pour ne pas mourir de faim, vous allez forcément manger plus de légumes, de fruits, de noix, de graines et de légumineuses... et c’est une excellente chose !

Dans les premiers mois, votre santé va clairement s’améliorer :

   Les végans perdent du poids beaucoup plus facilement que les autres[2] ;

   Pour les diabétiques, passer au véganisme améliore la glycémie ;

   Et comme les égans mangent plus de potassium et moins de sel, c’est bon pour leur cœur et leur tension artérielle !

Il n’est donc pas rare de voir des végans resplendir de santé, quelques semaines après avoir commencé ce régime.

Mais généralement, c’est après que ça se gâte :

Un régime incroyablement difficile à équilibrer !
Il faut savoir qu’aucune peuplade dans le monde n’a jamais été totalement végan.

Conséquence : il n’existe aucune tradition d’un régime végan parfaitement équilibré.

C’est un énorme problème, car il n’y a pas plus précieux qu’un régime traditionnel, qui a fait ses preuves au cours du temps.

Par exemple, des chercheurs viennent de comprendre l’intérêt de servir des crudités en entrée – une tradition bien de chez nous.

Si vous commencez votre repas par des végétaux, votre taux de sucre sanguin augmente beaucoup moins que si vous commencez par des féculents... même si vous mangez la même chose[3] !

Sans nos technologies modernes, les anciens l’avaient compris. Génération après génération, ils ont mis au point des régimes remarquablement équilibrés, comme le fameux régime méditerranéen.

Le plus beau, c’est que les bons régimes traditionnels ne demandent aucune « prise de tête » : il suffit de faire comme nos parents et grands-parents !

Le régime végan, au contraire, n’est pas du tout intuitif.

Certes, il est possible de bien l’équilibrer, et je connais des végans qui ne font pas d’erreur... mais cela demande un bac + 10 en nutrition !

Voyez plutôt à quel point il est difficile de ne pas se tromper :

   Les végans ont tendance à ne pas manger assez de calories[4] – cela donne une perte de poids qui peut être bienvenue au début, mais cela peut causer de graves carences, surtout pour les femmes qui souhaitent avoir des enfants ;

   De même, beaucoup de végans ne mangent pas assez de protéines : leurs muscles peuvent avoir tendance à fondre, et après 60 ans cela peut être dramatique ;

   Et puis ils risquent de manger trop de glucides raffinés : pour se remplir l’estomac, les « débutants » tombent rapidement dans le piège du pain, des pommes de terre, du riz blanc et des pâtes... alors que ces aliments sont bourrés de sucres « rapides » !

Et même avec de « bons » glucides, à indice glycémique bas, vous risquez de dérégler votre organisme si vous faites partie des personnes génétiquement vulnérables à l’amidon[5].

Car le régime végan est forcément très riche en céréales et légumineuses... et cela ne convient pas à tout le monde !

Un régime qui coûte très cher pour éviter les carences !
L’autre énorme problème du régime végan, c’est que vous devez acheter énormément de compléments alimentaires.

Enfin, personne ne vous y oblige, bien sûr... mais c’est le seul moyen d’avoir une santé optimale !

Malheureusement, les végans en sont rarement conscients.

Ils réalisent rarement à quel point leur régime risque de les placer en carence grave de nutriments essentiels :

   Carence en choline : on en parle moins que de la vitamine D ou des oméga-3, mais la choline est un nutriment vital pour la santé du foie et du cerveau[6].

Problème : on ne trouve de choline en quantité intéressante que dans le jaune d’œuf et des foies d’animaux. Donc si vous êtes végan, vous serez forcément carencé.

C’est particulièrement grave si vous êtes enceinte ou si vous allaitez... car ce sont des époques de la vie où vous faites une grosse consommation de choline !

   Carence en oméga-3 à longues chaînes (EPA et DHA) : ce nutriment est bien connu pour protéger le cœur et le cerveau – si vous voulez vieillir sans maladies chroniques, vous avez vraiment intérêt à ne pas en manquer.

Problème : seuls les poissons gras sont vraiment riches en oméga-3 EPA et DHA (je conseille généralement les anchois, qui sont les poissons gras les moins pollués).

Certes, vous avez des oméga-3 dans l’huile de colza ou l’huile de noix, mais il s’agit d’un oméga-3 de plus petite taille l’ALA, qui doit être transformé en EPA puis DHA par votre corps.

Or vous ne convertissez que 0,5 % de ces oméga-3 « végétaux » en « DHA », et 5 % en EPA[7] !

Résultat : les végans sont obligés d’acheter du DHA extrait d’algues en complément alimentaire... vendu à prix d’or ! (pour la même dose de DHA, le tarif est jusqu’à dix fois supérieur qu’avec du DHA de poisson)

   Carence en vitamine B12 : cette carence-là est mieux connue des végans et végétariens... mais cela ne l’empêche pas de causer des milliers de cas de dépression !

Car la vitamine B12 est essentielle pour le cerveau et la bonne humeur.

Et vous en trouvez dans des produits animaux, comme la viande, les volailles, les fruits de mer, les œufs et les produits laitiers. On en trouve aussi dans certaines algues mais peu de végans connaissent les variétés adéquates et ils n’en mangent pas tous les jours.

Une carence en vitamine B12 peut aussi causer de la fatigue et des problèmes de mémoire[8].

Et le pire, c’est que cette carence est souvent masquée : vous ne vous en rendez compte que lorsqu’elle est irréversible !

Les végans sont donc absolument OBLIGÉS de prendre un complément de vitamine B12 tous les jours.

   Sans oublier les carences en fer, en zinc, et en vitamine A !

Beaucoup de végans ont une carence en fer, car le fer des végétaux est moins bien absorbé que celui des animaux[9].

Et ceux qui prennent un complément alimentaire de fer en pharmacie prennent de gros risques : ce sont des gélules trop dosées, avec un fer « de synthèse » qui comporte des risques. L’idéal et de prendre 30 mg par jour de bisglycinate de fer... mais combien de végans le savent ?

Même chose pour le zinc, crucial pour le système immunitaire. Non seulement les végétaux contiennent peu de zinc... mais les céréales et légumineuses contiennent souvent aussi des « anti-nutriments » qui empêchent son absorption !

Pour la vitamine A, c’est encore plus délicat. On trouve dans les végétaux des précurseurs de la vitamine A (rétinol), comme le bêta-carotène. Mais comme pour les oméga-3 EPA et DHA, tout le monde ne parvient pas à convertir correctement le bêta-carotène en rétinol (la forme active de la vitamine A).

Dans ce cas, vous pouvez vous gaver de carottes jusqu’à ce que votre visage devienne orange... et être quand même carencé en vitamine A !

Et contrairement aux autres nutriments évoqués, vous ne trouvez jamais de rétinol dans les multivitamines ! Il est donc très difficile de compenser cette carence !

Le pire, avec toutes ces carences, c’est qu’elles ne se ressentent pas du jour au lendemain.

Il faut parfois attendre de longs mois, voire des années pour que cela vous fasse vraiment souffrir.

Mais c’est bien là le problème : si vous ne faites rien pour les compenser, vous êtes en train de ruiner votre santé... et vous ne vous en rendez pas compte !

Voilà pourquoi je ne recommande vraiment pas ce régime pour être en bonne santé.

Et la planète, dans tout ça ?
Sincèrement, je ne suis même pas sûr que l’impact écologique du véganisme à 100 % soit intéressant.

Oui, bien sûr, nous consommons trop de viande et les conditions actuelles d’élevage sont souvent inacceptables.

Mais les poulets en batterie et les élevages intensifs sont une dérive récente. Quand j’étais enfant, il n’existait pas de « ferme des mille vaches » et on ne nourrissait pas les bêtes avec des « tourteaux de soja OGM ». On utilisait simplement l’herbe et le foin.

D’un point de vue écologique, il faut savoir que l’agriculture sans élevage a tendance à épuiser les sols.

Peu de citadins le savent, mais les déjections des animaux d’élevage sont le seul engrais efficace et naturel utilisable en agriculture biologique. Sans cela, les agriculteurs seraient obligés de recourir à des produits chimiques.

L’élevage participe aussi à la biodiversité : les paysages ouverts, prairies ou zones humides sont entretenues par les éleveurs et leurs animaux. Les vaches et les moutons qui broutent sont les meilleurs « tondeuses » qui existent !

Personnellement, je crois vraiment à la possibilité d’un élevage « humain », respectueux des bêtes et bienfaisant pour eux, pour nous et pour la planète.


Dernière édition par Kolam le Mer 12 Sep 2018 - 15:54, édité 1 fois (Raison : Absence de majuscule dans le titre.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Professeur X le Lun 10 Juin 2019 - 11:23

Hum , " Ainsi l’un a la conviction qu’il peut manger de tout. L’autre, qui est mal affermi dans la foi, ne mange que des légumes.
3 Que celui qui mange de tout ne méprise pas celui qui ne fait pas comme lui, et que celui qui ne mange pas de viande ne condamne pas celui qui en mange, car Dieu lui a fait bon accueil.
4 Qui es-tu, toi, pour juger le serviteur d’un autre ? Qu’il tienne bon ou qu’il tombe, c’est l’affaire de son maître. Mais il tiendra bon car le Seigneur, son maître, a le pouvoir de le faire tenir.
4 Pour moi, je sais et je suis pleinement convaincu, en accord avec la pensée du Seigneur Jésus, que rien n’est impur en soi. Cependant, si quelqu’un considère que telle chose est impure, alors elle est vraiment impure pour lui.
15 Si donc, à cause d’un aliment, tu fais du tort à ton frère, tu ne te conduis pas selon l’amour. Ne va pas, pour un aliment, causer la perte de celui pour qui le Christ est mort.
16 Que ce qui est bien pour vous ne devienne pas pour d’autres une occasion de dire du mal de vous.
17 Car le règne de Dieu ne consiste pas à réglementer le manger et le boire, mais, par l’Esprit Saint, à nous rendre justes et à nous donner la paix et la joie.
18 Celui qui sert le Christ de cette manière est agréable à Dieu et estimé des hommes.
19 Ainsi donc, cherchons toujours ce qui contribue à favoriser la paix et à nous faire grandir les uns les autres dans la foi.
Ne va pas, pour un aliment, détruire l’œuvre de Dieu. Tout est *pur, c’est vrai. Mais il est mal de manger tel aliment si cela risque de faire tomber quelqu’un dans le péché.
21 Ce qui est bien, c’est de s’abstenir de viande, de vin, bref, de tout ce qui peut entraîner la chute de ton frère.
22 Garde tes convictions, pour ce qui te concerne, devant Dieu. Heureux celui qui ne se condamne pas lui-même par ce qu’il approuve.
23 Mais celui qui mange tout en ayant des doutes à ce sujet est déjà condamné, car son attitude ne découle pas de la foi. Or tout ce qui ne découle pas de la foi est péché." Romains 14-23 , love .


Professeur X
Callisto

Messages : 2999
Date d'inscription : 12/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hridaye le Lun 10 Juin 2019 - 11:55

Un truc qu'un médecin fonctionnaliste m'a confié récemment, à vérifier chez chacun: lorsque vous mangez des betteraves normalement vos urines ne doivent pas se colorer de rouge, encore moins vos selles car si vous avez suffisamment d'acide chlorhydrique dans l'estomac les pigments sont détruits.

Seulement voilà, la plupart des estomacs aujourd'hui ne fabriquent plus assez d'acide chlorhydrique. Ce qui pose un problème pour la digestion des protéines surtout et la métabolisation des nutriments et évidemment à fortiori chez les végans car la consommation de viande booste naturellement la production d'acide chlorhydrique.

Donc j'ai fait l'expérience j'ai mangé sur une journée 100 g de betterave crue plus 100 gr cuite plus une bonne rasade de jus de betterave + carottes et j'ai observé mes selles et mes urines pendant 3 jours et pas de traces rouges.
Donc test concluant.

Hridaye
Makemake

Messages : 1842
Date d'inscription : 11/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Professeur X le Lun 10 Juin 2019 - 12:07

Hum , ce test ne prouve pas grand chose , l'acidité gastrique ne va pas sans une bonne production de mucus , les selles et urines peuvent être clairs après ce test mais si la production de mucus n'est pas suffisante ou adéquate, il s'ensuit la formation de gastrites et d'ulcères , love .
Professeur X
Professeur X
Callisto

Chien
Messages : 2999
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hakaan le Lun 10 Juin 2019 - 12:43

Je ne serai jamais vegan - Page 15 9k=
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4334
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : De rape Lidl

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hridaye le Lun 10 Juin 2019 - 13:48

@Professeur X a écrit:Hum , ce test ne prouve pas grand chose , l'acidité gastrique ne va pas sans une bonne production de mucus , les selles et urines peuvent être clairs après ce test mais si la production de mucus n'est pas suffisante ou adéquate, il s'ensuit la formation de gastrites et d'ulcères , love .
Oui mais c'est un autre problème ça hein...

Et quand on a un ulcère ou même un simple gastrite beh on s'en rend compte assez vite.
Hridaye
Hridaye
Makemake

Chèvre
Messages : 1842
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Fol le Fou le Lun 10 Juin 2019 - 16:00

@Professeur X a écrit:Hum , ce test ne prouve pas grand chose , l'acidité gastrique ne va pas sans une bonne production de mucus , les selles et urines peuvent être clairs après ce test mais si la production de mucus n'est pas suffisante ou adéquate, il s'ensuit la formation de gastrites et d'ulcères , love .

Et c'est pourquoi que Dieu, dans son immensité fit inventer le bicarbonate de soude.


Folichon
Fol le Fou
Fol le Fou
Téthys

Chien
Messages : 964
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Clochard Sélénite
Humeur : Prêt à l'amour

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hakaan le Lun 10 Juin 2019 - 18:05

Toute façon prendre le débat du côté des carences me parait un peu débile,
aujourd'hui avec tout les machins nutritionnels qui existe, on pourrait bien vivre en ne mangeant plus rien que des pilules et des trucs sportifs, et on serait peut être même mieux équilibré qu'avec un repas normal,
être vegan en ville c'est pas un problème, pas plus que lécher des cailloux, parce qu'il y a tout ce qu'il faut pour se supplémenter,
être vegan à poil dans la forêt vierge quand il faut faire 20km pour espérer trouver un truc à manger et de l'eau potable ça me parait déjà beaucoup plus compliqué

Donc du débat métabolique : je pense qu'il n'y a aucun débat
Les carences : si on plus de 2 neurones on ne peut pas en avoir avec tout les produits qui existent aujourd'hui
à ça on peut objecter que : c'est pas naturel
ce à quoi on peut répondre : comme s'il y avait quoi que ce soit de naturel dans l'équilibre alimentaire du citadin qui va manger ses fraises en hivers, son steak 2x par jours, avoir le choix entre 20 variétés de poissons et 160 fromages, des fruits qui viennent de tellement de pays différents que seul les gugus de question pour un champion pourraient en citer la moitié, etc
Bref les omnis avec leurs Mac Do et leurs mousses au chocolat Bonne maman qui retorquent aux végans que se supplémenter c'est pas naturel sont des crétins, absolument plus personne n'a une alimentation "naturelle" aujourd'hui,
et le vegans ne fait qu'exploiter un peu plus les avantages de la modernité que l'omni, mais c'est qu'une différence quantitative

En fait le seul débat qui me paraisse valable c'est celui qui fait une corrélation entre véganisme et modernisme, parce que je pense que c'est une corrélation indépassable, on aura beau avoir une ferme ultra étudiée et même faire ses levures pour avoir de la B12, je suis pas sur que ce soit viable sur le long terme

Donc au final ça laisse 2 configurations, soit on est un fermier plutôt axé respect des cycles etc avec un minimum d'intrants, et le choix du veganisme ne se pose même pas,
soit on est un citadin, et dans ce cas le véganisme devient un choix purement philosophique,
et c'est là que j'en arrive à la conclusion marrante, qui est qu'il semble qu'il faille faire le choix entre l'écologie et le véganisme, parce que les 2 ne semblent pas tellement compatibles,
ce à quoi on pourrait rétorquer que la surconsommation de viande est le 1er fléau écologique, ce qui en soit est vrai, mais ça ne contredit en rien le fait que le véganisme n'en serait pas un aussi,
y'a peut être un truc entre les 2 qui s'appelle "juste milieu"
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4334
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : De rape Lidl

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hridaye le Mar 11 Juin 2019 - 0:06

Les vitamines contenues dans compléments alimentaires sont rarement aussi biodisponibles que celles contenues dans les aliments entiers. C'est une évidence.

Je connais des personnes en carence en fer. Elles prennent des compléments et sont toujours en carence, c'est pas aussi simple. Il y a des co facteurs nécessaire pour convertir ce qui entre par la bouche.
De plus il existe des vitamines et minéraux toxiques si le seuil est dépassé et il est compliqué de doser car d'un jour sur l'autre, pour la même dose prise oralement, il y a des variations de métabolisme et d'assimilation.

Et c'est pareil pour les complémentations hormonales par ex: pour la même dose de lévothyrox, les patients font le yoyo entre l'hypo et l'hyper thyroidie d'un mois sur l'autre.

Donc rien ne vaut l'aliment entier et rien ne vaut l'organe opérationnel
Hridaye
Hridaye
Makemake

Chèvre
Messages : 1842
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Fol le Fou le Mer 12 Juin 2019 - 2:58

Notre corps ne prend que ce qu'il a besoin et rejette l'excédent .

Mais pour le manque de fer, une infusion de persil fonctionne très bien.


Fol
Fol le Fou
Fol le Fou
Téthys

Chien
Messages : 964
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Clochard Sélénite
Humeur : Prêt à l'amour

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hakaan le Mer 12 Juin 2019 - 11:54

Mouais c'est pas si simple quand même, sinon on ne pourrait jamais s'intoxiquer avec quoi que ce soit
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4334
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : De rape Lidl

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hridaye le Mer 12 Juin 2019 - 12:18

@Fol le Fou a écrit:Notre corps ne prend que ce qu'il a besoin et rejette l'excédent .

Mais pour le manque de fer, une infusion de persil fonctionne très bien.


Fol
Alors attention parce qu'à une période j'étais en excès de b12 !
Je prenais un complément multi qui était mal conçu et qui était surdosé en b12, alors qu'avec la spiruline que je prenais en plus, j'avais pas vraiment de besoin de b12 !
A la même période j'avais explosé le plafond en phosphore, donc non les excès sont pas  toujours bien gérés.

Et attention aux complexes multi vitamines minéraux, anti oxydants qu'on achète outre manche et qui sont la plupart du temps surdosés (1000 à 2000 fois la dose!)
Hridaye
Hridaye
Makemake

Chèvre
Messages : 1842
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hakaan le Mer 12 Juin 2019 - 14:07

La B12 de la spiruline c'est pas la même que celle dont on a besoin ça n'a aucun intérêt en terme de supplémentation
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4334
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : De rape Lidl

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Assam le Mer 12 Juin 2019 - 14:14

@Hakaan a écrit:La B12 de la spiruline c'est pas la même que celle dont on a besoin ça n'a aucun intérêt en terme de supplémentation

Pas aussi simple !

https://www.natesis.com/spiruline-et-vitamine-b12_le-point-des-recherches-scientifiques,fr,8,121.cfm

Assam
Assam
Protée

Chèvre
Messages : 599
Date d'inscription : 28/10/2018

Localisation : No relevant

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hridaye le Mer 12 Juin 2019 - 14:17

Y a bcp d'autres chose que la b12 dans la spiruline, même si la b12 elle est peu biodisponible, mais de toute façon pour ma part, je mange de la viande, du poisson, des oeufs donc théoriquement, je n'ai pas besoin de me complémenter en b12. Mais bon voilà il en mettent partout dans les suppléments et j'avais pas fait attention à ce détail. Tout ça pour dire que non c'est pas forcément très bien éliminé.

Le pire étant les vits liposolubles qui elles ne s'éliminent pas comme ça et sont toxiques à des doses pas très élevées non plus...
Hridaye
Hridaye
Makemake

Chèvre
Messages : 1842
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hridaye le Dim 16 Juin 2019 - 1:41

Hridaye
Hridaye
Makemake

Chèvre
Messages : 1842
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hridaye le Ven 28 Juin 2019 - 0:43

Hridaye
Hridaye
Makemake

Chèvre
Messages : 1842
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Miwae le Sam 29 Juin 2019 - 18:14

Ne jamais dire jamais.
Je suis "quasi" vegan (je mange des oeufs et du fromage occasionnellement) depuis plus de 10 ans maintenant.
Il y a 3 mois, j'ai réintroduit la viande. Cela n'a pas été un choix facile, j'ai cogité plusieurs jours avant, et la 1ère fois où je suis allée en acheter, ça a été une véritable épreuve.
Je l'ai fait pour voir si mes problèmes de santé pouvaient être liés à mon alimentation, je ne voulais pas rester braquée, donc j'ai testé durant 3 mois.
Finalement, rien n'a changé, ni pour mes problèmes de santé et ni pour le reste, la seule différence est une légère prise de poids, hormis ça, je n'ai senti aucun changement, pas plus la forme, pas plus joyeuse ou autre.

J'ai repris une alimentation "presque" vegan, alors peut-être est-ce là que je constaterais une différence, en tout ca ces 3 mois m'ont permis de voir où j'en étais, que mes goûts avaient changés aussi, j'ai apprécié certaines viandes, dire le contraire serait mentir, d'autres pas du tout alors que je les aimais avant.

On ne peut pas dire que tel ou tel "régime" est strictement bon ou mauvais, ça dépends de chacun, et c'est à chacun de voir ce qu'il lui convient.
Parce que j'ai l'impression que dans ce genre de débat, ça finit toujours par "crudivore c'est mauvais, vegan c'est mauvais, omnivore c'est mauvais etc etc", comme s'il existait une seule façon parfaite de s'alimenter qui pourrait convenir à tous les humains, or étant constitués de la même manière il y a des différences d'un corps à l'autre.
La meilleure façon de savoir c'est d'essayer soi-même. Certains seront mieux en étant omnivores, d'autres non, personne ne peut savoir pour vous ce qui correspond à votre corps.

Miwae
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 2928
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

http://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hridaye le Sam 29 Juin 2019 - 18:37

3 mois c'est peut-être pas suffisant pour reconstituer les réserves (ferretine, b12 notamment).
Après me concernant, j'avais vu la différence assez vite. Au bout de 15 jours, déjà, mes cheveux ne tombaient plus par poignées
Hridaye
Hridaye
Makemake

Chèvre
Messages : 1842
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Miwae le Sam 29 Juin 2019 - 18:45

Je n'étais pas carencée en fer, et pour la b12 non plus car je prends des compléments.
Les vegans qui remangent de la viande (notamment pour des soucis de santé) constatent des changements comme toi, très rapide.
Miwae
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 2928
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

http://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Miwae le Jeu 4 Juil 2019 - 18:35

Je viens de recevoir mes analyses après 3 mois d'alimentation omnivore, à mon grand étonnement ma B12 a baissé, pas de beaucoup mais on aurait pu penser qu'à défaut d'augmenter, elle se serait au moins maintenue.
Quand à ma ferritine c'est difficile à dire puisque le labo a changé de méthode pour évaluer le dosage, du coup les normes ne sont plus les mêmes, mais je reste dans le bien bas de la norme.

A contrario, quand je prends un complément naturel et végétal pour remonter le fer, en 1 mois 1/2 il y a une nette différence, donc pour mon cas personnel (parce que pour d'autres ça sera l'inverse), mon corps assimile beaucoup mieux le fer végétal qu'animal.
Tout ça pour dire qu'il y a de nombreux facteurs qui entrent en compte, je me souviens qu'une fois, ma B12 avait augmenté lors d'un bilan sanguin, sans prendre aucun complément, je n'ai jamais compris d'où cela venait, puisque d'habitude elle baisse progressivement sous l'alimentation vegé/vegan.

Miwae
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 2928
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

http://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par WB35 le Ven 6 Sep 2019 - 12:23

https://www.ouest-france.fr/sante/bien-etre/le-regime-vegetarien-augmenterait-le-risque-d-avc-6507994
WB35
WB35
Rhéa

Dragon
Messages : 1472
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : En paix

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hridaye le Ven 6 Sep 2019 - 12:30

https://www.ouest-france.fr/sante/bien-etre/le-regime-vegetarien-augmenterait-le-risque-d-avc-6507994
Une étude de l’université d’Oxford (Royaume-Uni) explique que le régime sans viande ni poisson augmenterait de 20 % le risque d’avoir un AVC. L’étude a été menée sur 48 000 personnes sur une durée de 18 ans.

Il y a encore de quoi semer le trouble sur le choix de son régime alimentaire. Une étude britannique relayée par le journal Les Échos explique que le régime végétarien irait de pair avec un risque plus élevé d’AVC.

Les chercheurs de l’université d’Oxford (Royaume-Uni) ont cherché à déterminer quels étaient les avantages et les risques des régimes végétariens ou végétaliens.

« Si les régimes végétarien et pescetarien (sans poisson) présentent des risques moins élevés de maladie cardiovasculaire que les régimes carnivores, le menu sans viande ni poisson est associé à un risque plus élevé d’accident vasculaire cérébral (AVC) que les autres », explique nos confrères.
Les participants ont été regroupés en trois catégories

L’étude, publiée dans le British Medical Journal, a été réalisée avec les données de 48 000 personnes sur une durée de 18 ans. Les participants ont été classés en trois catégories : mangeurs de viande et poisson, uniquement de poisson et enfin végétariens et végétaliens.
Des résultats à prendre avec précaution

Cette augmentation du risque d’AVC chez les végétariens est à nuancer car les chercheurs se sont aperçus que chez eux le taux de certains nutriments était particulièrement bas, comme la vitamine B12. Il pourrait s’agir d’un facteur de risque.

Interrogée par la BBC, la docteure Frankie Philipps, de la British Dietetic Association, a expliqué qu’il ne fallait pas pour autant considérer que les régimes sans viande ni poisson sont mauvais pour la santé. Les chercheurs « ont regardé ce que les gens ont mangé et les ont suivis pendant des années donc c’est une observation, et pas la mise en lumière d’une relation de cause à effet. »

Frankie Phillips souligne aussi que les régimes végétariens ou véganes se sont modernisés depuis 20 ans, car adoptés plus largement dans le monde, rapportent Les Échos. Les recherches présentent également plusieurs limites, notamment en termes de représentativité de la population étudiée, essentiellement blanche.
Hridaye
Hridaye
Makemake

Chèvre
Messages : 1842
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par lafrisée le Ven 6 Sep 2019 - 13:48

"Plusieurs petites études rassemblées en 1999 pour réaliser une analyse statistique mondiale ont abouti à la conclusion que la mortalité des véganes égalait celle des personnes dont l’alimentation est conventionnelle [1]. L’étude californienne publiée en 2013 présentait une mortalité inférieure de 15 % chez les véganes [2], mais ce résultat a été tempéré par l’étude britannique publiée en 2016, indiquant une mortalité des véganes strictement égale à celle des personnes dont l’alimentation est conventionnelle [3]."
https://www.federationvegane.fr/documentation/sante/longevite-vegane/

lafrisée
Amalthée

Rat
Messages : 227
Date d'inscription : 03/07/2019

Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par vertgandazert le Ven 6 Sep 2019 - 14:43

Le proverbe dis moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es, est toujours plus d'actualité... Cool


Dernière édition par vertgandazert le Ven 6 Sep 2019 - 14:49, édité 1 fois
vertgandazert
vertgandazert
Miranda

Buffle
Messages : 717
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par vertgandazert le Ven 6 Sep 2019 - 14:45

Je vous le confirme une très grande et très longue étude, l'a toujours démontré, c'est bien le fait de ne pas manger qui tue le plus.
Après c'est de trop manger qui tue le plus, à petit feux...
l'on dit que l'on creuse sa tombe avec ses dents.N'est ce pas ?
Ne plus en avoir (de dents) n'empêche pas de mourir, toutes les études le montrent clairement... Embarassed
vertgandazert
vertgandazert
Miranda

Buffle
Messages : 717
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hakaan le Ven 6 Sep 2019 - 18:20

On est pas sorti de l'aubergine avec ces études contradictoires
Mais je crois que la question fondamentale qui devrait soutenir ce débat c'est déjà savoir ce qu'on veut

Je crois par exemple que véganisme et ruralité sont impossible à concilier (je n'ai jamais vu le moindre végan qui ne soit pas un pur urbain y compris sur youtube mais ça existe peut être)
Véganisme et écologie ? ça reste à voir
Véganisme et supplémentation ?

La viabilité du véganisme repose déjà sur la question de savoir ce qu'on veut, et peut accepter
Par exemple avec le faux argument de la supplémentation, c'est un argument bidon parce que absolument tout les omnivores aujourd'hui sont d'une certaine façon en supplémentation permanente ne serait ce que par la diversité d'aliments à laquelle on a accès aujourd'hui, et ce en toutes saisons, ce qui n'est absolument pas normal, donc refuser une supplémentation pour devenir végan me parait assez stupide parce qu'on le fait déjà mais juste sous d'autres formes et moins directs,
donc savoir si le véganisme c'est bien et viable c'est déjà se demander avant si on trouve que les techniques modernes et la diversité c'est quelque chose de normal, si le fait de quitter la ruralité c'est normal et positif, etc
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4334
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : De rape Lidl

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Christelle le Ven 6 Sep 2019 - 19:27

Bravo Hakaan !
Il est dangereux en effet de supprimer les protéines de nos repas ! Nous avons besoin de leurs nutriments pour la constitution de notre peau. Un ami, un ancien médecin s'est converti dans la nutrition. Il travaille avec des laboratoires en Suisse. Ils font donc des expériences poussées sur les effets des aliments sur le corps humain. Ils ont déjà modifié le menu des sportifs de haut niveau : terminé les glucides (les nouilles, ou les pâtes qui ne sont que du sucre) pour les protéines ! Ils ont mesuré que leur performance était nettement supérieure à la moyenne. Même si nous ne sommes pas des sportifs de haut niveau, il est vital que nous consommions ces protéines. Moi j'ai été végétalienne : perte de cheveux, cernes sous les yeux, teint blanc, pas de tonus vital. Cela fait maintenant 2 ans que j'ai repris les protéines petit à petit. Mes cheveux ont repoussé, plus de cernes, teint de jeune fille et au niveau énergie vitale, j'ai la patate ! J'ai suivi des formations sur la nutrition avec ce médecin, cela m'a ressuscitée !
NON LES REGIMES VEGAN
Christelle
Christelle
Mithra

Chèvre
Messages : 34
Date d'inscription : 02/09/2019

Localisation : NIORT
Emploi/loisirs : Guérisseuse
Humeur : Harmonieuse

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 15 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 15 sur 20 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 20  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum