Convertir sa colère

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Convertir sa colère

Message par Ezepeth le Sam 18 Aoû - 18:35

Je reviens avec ce sujet, parce que je n'y arrive toujours pas.
Le seul moyen que j'ai trouvé pour convertir ma colère en quelque chose de positif, c'est le sport.
Les trucs de respiration, de détachement, de centrage intérieur, ça marche pas du tout.
Vous avez d'autres trucs, une prière peut-être, ou quelque chose de simple ?
avatar
Ezepeth
Amalthée

Chien
Messages : 233
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : La Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Sofiane le Sam 18 Aoû - 18:50

Salutation Ezepeth,

Es-tu un être plutôt colérique, cela sous-entend depuis ton enfance ?
avatar
Sofiane
Modérateur

Cheval
Messages : 1466
Date d'inscription : 24/05/2018

Localisation : Le Jardin de roses
Emploi/loisirs : Les romans policiers
Humeur : Curieuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Invité le Sam 18 Aoû - 18:50

Personnellement je trouve que c'est bien le sport.
En plus tu fais du bien à ton corps... tout bénéfique...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Miwae le Sam 18 Aoû - 19:13

Bon Soir Ezepeth,

Je suis passée par là, beaucoup de colère en moi, j'ai mis du temps à m'en rendre compte d'ailleurs, pareil j'essayais un peu tout, le sport oui mais c'est temporaire, après tout dépends les raisons de la colère, mais si elle est bien installée intérieurement je ne suis pas sûre que pour du long terme ça marche, ça revient à mettre un  pansement sans soigner la blessure.
Ce qui a marché pour moi a été tout simple, je me suis "mise en condition" de ce qui animait cette colère intérieure (parce que quand j'ai décidé d'en finir je n'étais pas spécialement en colère), ça a été vite puisque je savais d'où elle venait, alors je me suis assise et j'ai attendu, sans jugement, sans exos de respiration,  rien, je n'ai strictement rien fait à part m'observer en pleine conscience et accepter ce qui se passait là maintenant, cette colère, peut être que ça rejoins ce que tu dis quand tu parles de centrage intérieur je ne sais pas.
Je n'ai pas cherché à me calmer ni à la faire sortir (ce que je faisais avant), je suis restée silencieuse et j'ai "écouté".
Alors je me suis prise une belle claque puisque j'ai entendu la réponse, le pourquoi du comment, les masques etc et ça a été déjà un premier grand apaisement, ça n'a pas tout réglé mais j'ai compris et senti qu'il s'était passé un gros déclic en profondeur.
avatar
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 1769
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

http://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Ezepeth le Sam 18 Aoû - 19:34

Sofiane, ouai, je suis colérique depuis l'enfance, comme mon père et mon grand père. La haine contre les autres et ce qu'ils nous font subir surtout. L'envie de tout détruire et d'en finir, mais ça ne part jamais et ça pompe l'énergie, ça détruit.
Faudrait pardonner peut-être, lacher prise, mais la bête veut juste exploser.
C'est juste pour le sport que c'est utile, ouai...
Je vais tenter ton expérience Miwae, merci
avatar
Ezepeth
Amalthée

Chien
Messages : 233
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : La Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Miwae le Sam 18 Aoû - 19:44

@Ezepeth a écrit:Sofiane, ouai, je suis colérique depuis l'enfance, comme mon père et mon grand père. La haine contre les autres et ce qu'ils nous font subir surtout. L'envie de tout détruire et d'en finir, mais ça ne part jamais et ça pompe l'énergie, ça détruit.
Faudrait pardonner peut-être, lacher prise, mais la bête veut juste exploser.
C'est juste pour le sport que c'est utile, ouai...
Je vais tenter ton expérience Miwae, merci

Tu vois, le pardon est venu après avoir fait cet "exercice", bon pas immédiatement mais ça m'a aidé. La colère est une non-acceptation, une fois que l'on accepte (ce qui ne veut pas dire que l'on cautionne pour autant), l'apaisement vient et le pardon.
On ne peut pas se forcer à pardonner, je crois qu'il arrive après quand on arrive enfin à être en paix, mais pas l'inverse.
avatar
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 1769
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

http://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Sofiane le Sam 18 Aoû - 20:43

@Ezepeth a écrit:Sofiane, ouai, je suis colérique depuis l'enfance, comme mon père et mon grand père. La haine contre les autres et ce qu'ils nous font subir surtout. L'envie de tout détruire et d'en finir, mais ça ne part jamais et ça pompe l'énergie, ça détruit.
Faudrait pardonner peut-être, lacher prise, mais la bête veut juste exploser.
C'est juste pour le sport que c'est utile, ouai...
Je vais tenter ton expérience Miwae, merci

Est-ce que tu arriverais à mettre des visages sur ces autres aujourd'hui, à les visualiser mentalement ?
avatar
Sofiane
Modérateur

Cheval
Messages : 1466
Date d'inscription : 24/05/2018

Localisation : Le Jardin de roses
Emploi/loisirs : Les romans policiers
Humeur : Curieuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par tangolinos le Sam 18 Aoû - 21:11

Churchill disait: ''quand l' idée de faire du sport me prend, je me couche et j' attends que cette idée me passe''

On peut penser qu' à propos de la colère il agissait de la même manière.
avatar
tangolinos
Hypérion

Dragon
Messages : 398
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Ezepeth le Lun 20 Aoû - 18:59

Miwae, certaines choses sont innacceptable de mon point de vue. J'aimerais réussi a ne pas les accepter, sans toutefois être en colère contre elle. Est-ce possible ?
Sofiane, non pas de visage. La colère est la, en moi, et s'attaque au premier qui bouge Laughing
Churchill a du beaucoup se coucher alors
avatar
Ezepeth
Amalthée

Chien
Messages : 233
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : La Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Sofiane le Lun 20 Aoû - 19:57

Ezepeth,

Te souviens-tu peut-être d'un prénom ?
avatar
Sofiane
Modérateur

Cheval
Messages : 1466
Date d'inscription : 24/05/2018

Localisation : Le Jardin de roses
Emploi/loisirs : Les romans policiers
Humeur : Curieuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Porto Rico le Lun 20 Aoû - 20:15

Tant que tu voudras convertir ta colère, ta colère persistera. Tout ce à quoi on résiste persiste. Pour que nos émotions évoluent et se transforment, nous devons les accepter totalement c'est à dire sans chercher à les modifier, c'est dans cette posture qu'elles pourront s'exprimer pleinement à travers nous et qu'au bout d'un certain temps elles se transformeront en quelques chose de plus lumineux.

Porto Rico
Quetzálcoatl

Cheval
Messages : 97
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par tangolinos le Lun 20 Aoû - 20:37

@Ezepeth a écrit:
Churchill a du beaucoup se coucher alors
Oui je le pense aussi... d' ailleurs il était aussi large que grand... peut-être que sa largeur a grandi quand il était couché. Very Happy
avatar
tangolinos
Hypérion

Dragon
Messages : 398
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Erell le Lun 20 Aoû - 20:37

@Porto Rico a écrit:Tant que tu voudras convertir ta colère, ta colère persistera. Tout ce à quoi on résiste persiste. Pour que nos émotions évoluent et se transforment, nous devons les accepter totalement c'est à dire sans chercher à les modifier, c'est dans cette posture qu'elles pourront s'exprimer pleinement à travers nous et qu'au bout d'un certain temps elles se transformeront en quelques chose de plus lumineux.
avatar
Erell
Modératrice

Dragon
Messages : 831
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : en chemin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Ptah le Mar 21 Aoû - 2:21

J'abonde dans le sens de ce qu'ont dit les autres ci-dessus, en rajoutant quelques notions qui me semblent essentielles :

D'abord, traditionnellement, seul celui qui est totalement Réalisé et plus du tout identifié à son corps et ego n'a plus de colère, et n'importe quel moine sait que c'est le dernier gros "défaut" à s'en aller. On dépasse tout, même les instincts sexuels, les égoismes, que la colère est encore là. On trimballe ça peut être parce qu'on a un vieux sentiment d'injustice d'être dans ce monde et d'avoir une âme qui a tant souffert, et on a oublié que c'était notre choix..
Il faut la Grâce Divine pour en être totalement nettoyé, ce qui n'exclut pas les efforts pour la mériter.
Réfléchissons bien à ceci :
La jalousie, c'est de la colère, garder ses richesses pour soi-même, c'est une immense colère, être égoiste, c'est de la colère, la paresse spirituelle apparemment amorphe, c'est aussi de la colère, le matérialisme, c'est de la grosse colère, être avide de désirs, c'est de la colère, affirmer des positions fortes, c'est de la colère, ne s'occuper que du corps physique avec sport, beauté et cie, c'est de la colère, le sexe, c'est de la colère, etc.

Tout ça pour te dire : méfie-toi des apparences, nous sommes tous en colère, sauf que celle-ci ne se voit souvent pas pour différentes raisons : maitrise de soi, je-m'en-foutisme, et cie.
Alors ne pas juger ton papa, ni ton grand-papa, ni toi-même : peut etre avaient-ils et as-tu de bonnes raisons d'être en colère, exploitation dans des usines, infidélité, et cie, je ne sais pas. 
Il y a des gens qui ont de saines colères et qui ont une âme plus solidaire et aimante que des gens apparement calmes, mais très égoistes (donc très en colère à l'intérieur, de façon cachée).
De sorte qu'on ne peut pas juger ça, le problème est plutôt de canaliser la colère vers du positif par une reflexion philosophique et par des actes.

Alors, je crois qu'au lieu d'attaquer la colère de front, il vaut peut etre mieux l'oublier un peu et chercher le bonheur ailleurs. De ce que j'ai lu et pratiqué un peu, certaines choses sont efficaces :

- le sport, qui n'est pas que physique, ça fait du bien à l'âme, et si on ne le ressent pas comme ça, c'est qu'il faut probablement changer de sport, et en trouver un qui apporte plus de joie, je ne sais pas.
- marcher, contact avec la nature, les animaux.
- trouver des activités qui apportent de la joie : l'art, musique, peindre, les jeux..
- essayer de trouver une communauté spirituelle pour chanter, pratiquer ensemble méditation ou autre chose, c'est important de choisir un chemin clair, et de le suivre à plusieurs.
- aider les autres dans la difficulté, par le biais d'associations, parce que c'est un lien social et spirituel subtil et fort qui remet les choses en place sans qu'on s'en aperçoive : c'est nous qui recevons en fait, c'est nous les mendiants..

Je crois que si on pratique ces choses, on s'aperçoit au bout d'un moment que notre colère a diminué, et d'autres défauts aussi, égoisme, fragilité émotionnelle, jalousie, et leurs corollaires. 
La force du concret efface l'imaginaire de la colère, en quelque sorte...
avatar
Ptah
Protée

Cochon
Messages : 610
Date d'inscription : 17/06/2018

Localisation : Temple intérieur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Ptah le Mar 21 Aoû - 2:49

J'ai oublié un petit conseil pratique, un truc de l'immédiat, qu'on m'a expliqué une fois, je ne sais plus où, pour les moments de colère :
plutôt que d'exploser, il vaut mieux s'éloigner et aller se passer de l'eau froide sur la figure, en se regardant dans un miroir. C'est psy : l'ego ne supporte pas tellement d'être pris en défaut, et l'ego, c'est l'identification au corps physique, alors se regarder dans un miroir fait que l'ego va se cacher et préfère montrer la profondeur de l'âme, par le biais du regard.

C'est difficile à mettre en pratique, parce qu'on se refusera bien sûr à aller se regarder dans un miroir. Et puis, il y a des colères qui sont trop lourdes.
avatar
Ptah
Protée

Cochon
Messages : 610
Date d'inscription : 17/06/2018

Localisation : Temple intérieur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Invité le Mar 21 Aoû - 6:59

Toute énergie doit circuler je crois. D'autant plus qu'il n'y a probablement qu'une énergie qui se colore différemment dans ce monde manifesté. Vouloir bloquer l'énergie c'est comme vouloir empêcher le fleuve de retourner à la mer.
Après, il reste d'autre moyen de faire.
Depuis le fait de canaliser cette énergie sur autre chose jusqu'à la transmuter et lui faire changer de couleur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Benji le Mar 21 Aoû - 14:17

Convertir c'est refuser.
Si elle trop forte il faut agir.
L'idéal est par voie thérapeutique d'en rechercher la racine. Ou par voie d'observation comme l'a fait miwae mais il faut que ce soit mûr et sans attente.
Swami prajanpad te conseillerait (et à ce stade moi aussi) de l'exprimer totalement jusqu'à l'epuiser. Mais avec deux conditions: ne pas nuire à autrui. Ne pas te nuire.
J'y rajouterais la condition de "rappel de soi". Exprimer sa colère mais sans se laisser emporter. Sans s'y identifier complètement. La colère est déjà le fruit d'une identification. Mais une fois là il n'y a rien à faire. La transformer vient dans un second temps. Y mettre de la conscience est le premier pas qui en lui seul peut être source d'une grande transformation! Exprimer sa colère mais se voir et se sentir, se ressentir exprimer cette colère est une première porte......
avatar
Benji
Téthys

Cheval
Messages : 973
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Professeur X le Mar 21 Aoû - 14:50

Hello Eze ; tout dépend si ta colère relève de ton essence , si elle fait partie intégrante de ton être , ou si elle fait partie de ta personnalité acquise par imitation , dans le premier cas tu ne saurais t'en débarrasser et je trouve opportun d'ouvrir un tel sujet , dans l'autre cas se débarrasser d'une fausse personnalité qui déforme notre essence n'est pas si facile sans souffrance volontaire , le sport ne me semble pas vraiment comme une stratégie utile à long terme , cela ne met en mouvement que le corps , la colère peut se transformer aussi dans la réussite sociale par exemple , mais le domaine de l'art et de la création artistique est un bon vecteur de transformation de cette colère car il implique bien plus de " centres" .

Il semble évident que la colère puisse mouvoir le corps , mais elle peut aussi servir d'énergie pour édifier sa réflexion et son attention , elle peut même bien dirigée servir d'impulsion pour t'éveiller à toi-même si tu as pris conscience de ce que le " sommeil" peut engendrer de négatif dans ton existence , ce qui accentue cette colère c'est que tu t'y identifies , tu es celui qui est colérique , tu es cette colère elle même , alors que la colère n'est pas une émotion c'est une expression mécanique de notre système endocrinien , le corps a pris pour habitude de libérer certaines hormones dans certaines situations ,  il te faut observer les moindres petits mécanismes adjacents qui induisent cette colère pour la comprendre et la maîtriser , si tu veux un jour pouvoir la transformer ,  love .
avatar
Professeur X
Umbriel

Chien
Messages : 1177
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Benji le Mar 21 Aoû - 16:00

La colère de l'essence j'aurais tout lu!
Il n'y a pas de chimie de la colère. La colère est, on le reconnaît aujourd'hui, une émotion infantile. C'est la colère de l'enfant qui veut et qui ne reçoit pas. Ce n'est pas une fonction biologique. Un adulte n'est pas censé être en colère cela implique le refus du réel. Or on ne peut refuser le réel c'est infantile. Ce qui est, est. On peut voir les injustices et y remédier ou tenter d'y remedier sans avoir besoin de la colère.
Mais la refouler est très nocif aussi.
Tu parles de souffrance volontaire mais c'est très dangereux car très mal compris et nocif sans avoir travaillé surd'autres plans pendant assez longtemps. Peut-être peux-tu définir cette notion?
L'essence est Une, elle ne peut être en "colère".
avatar
Benji
Téthys

Cheval
Messages : 973
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par tangolinos le Mar 21 Aoû - 19:47

Ce qui est marrant, c’est qu’on se laisse facilement emporter dans la colère pour des sottises insignifiantes, et, qu’on retienne notre colère pour les cas les plus graves.

Il m’ est déjà arrivé de dire sur certains fofos que nous étions tous des ‘’tueurs en série’’ refoulés., en évoquant l’ idée qu’il fallait mieux le savoir pour mieux gérer l’ enfilade d’ évènements qui pourrait provoquer la manifestation de ce ‘’tueur en série’’, plutôt que de l’ ignorer et finalement se laisser emporter par des réactions surréalistes …

Tout ça me rappelle l’ idée qu’on a beau réceptionner les ''strocs'', il faudra bien un jour, les déglutir…

NB: si vous ne le savez pas déjà, je suis imprégné par l’ idée que nous soyons tous le même être qui est venu sur Terre en se manifestant sous des milliards d’ aspects différents… Aussi j' accepte bien l’ idée de ne manifester qu’une singularité, en acceptant le spectacle de toutes les autres singularités qui auraient pu être la mienne.
avatar
tangolinos
Hypérion

Dragon
Messages : 398
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Hakaan le Mar 21 Aoû - 20:58

@Benji a écrit:La colère est, on le reconnaît aujourd'hui, une émotion infantile.  
C'est qui ce "on"
ça veut dire quoi "infantile" ?
comment "on" en est arrivé à cette conclusion ?

C'est la colère de l'enfant qui veut et qui ne reçoit pas. Ce n'est pas une fonction biologique.
rapport entre la 1ere et la 2eme phase ?

Un adulte n'est pas censé être en colère cela implique le refus du réel.Or on ne peut refuser le réel c'est infantile.
Ok donc vouloir sortir d'un feu quand on brule, vouloir s'échapper quand on se fait tabasser, vouloir se défendre quand on est spolié ou menacé, vouloir manger quand on a faim, vouloir aider quelqu'un, etc c'est infantile ?
c'est à dire que l'adulte parfait est un être apathique, sans états d'âme ni aucune sensation ?
Ce qui est, est. On peut voir les injustices et y remédier ou tenter d'y remédier sans avoir besoin de la colère.
et le vouloir implique un "refus" de cet état de fait

Et si l'adulte n'était pas sensé pouvoir se mettre en colère, cette fonction disparaîtrait tout simplement de sa psychologie

Enfin globalement stipuler que la colère est un refus du réel est applicable à n'importe qu'elle émotion, la tristesse est un refus du réel, l'impatience est un refus du réel, le traque est un refus du réel, etc
en fait le terme "refus du réel" est tellement englobant qu'il est quasiment une garantie de tautologie en lui même, d'autant plus accolé à "émotion", qui par définition traduisent des états tendue avec les états de fait.
La colère arrive en général devant le sentiment d'impuissance/injustice personnelle, ce qui ne retraduit pas sommairement un "refus du réel" qui lui englobe plein de choses et situations qui peuvent se traduire par toutes les émotions possibles ou aucunes, et qui débouche sur des réactions de défense résorption de cette impuissance, qui sont tout a fait légitimes et fonctionnelles,
sans la colère : on en serait encore à l'esclavage, à la religion obscurantiste, la France n'existerait plus, les femmes n'auraient toujours pas le droit de vote, etc
En gros cette émotion soit disant infantile a été l'instigatrice des plus grandes batailles pour des avancées sociales

Enfin merci quand même d'avoir tenté de prêcher la vérité, mais je trouve le discours assez simpliste, très idéologique, et quasi absent d'aucune considération concrète de son application
avatar
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 1780
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : ¯\_(ツ)_/¯

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Ezepeth le Mar 21 Aoû - 23:09

@Sofiane, je pourrais mettre n'importe quel prénom comme cause de ma colère, ça depend des jours.
J'aime bien cette idée, tangolinos, qu'on utilise pas notre colère pour les choses importantes, et que de ce fait, elle se déverse sur des choses dérisoires.
@ProfX, des fois je me dis qu'elle relève de mon essence, des fois qu'elle relève de ma personnalité. J'espère avoir bientôt des avis extérieurs.
@Benji, parfois j'ai eu l'impression d'avoir découvert la racine de ma colère, mais après j'oublie ou je doute et je cherche autre chose.
Merci pour vos avis à tous.
avatar
Ezepeth
Amalthée

Chien
Messages : 233
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : La Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Totem le Mer 22 Aoû - 0:45

@Ezepeth a écrit:
des fois je me dis qu'elle relève de mon essence, des fois qu'elle relève de ma personnalité. J'espère avoir bientôt des avis extérieurs.


Si j'ai bien tout compris, il y a un "je" qui des fois pense que sa colère relève de son essence ou de sa personnalité. Donc "je" + "essence" + "personnalité" = 3 personnes. Razz
avatar
Totem
Makemake

Chèvre
Messages : 1741
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Sofiane le Mer 22 Aoû - 10:16

Ezepeth,

A te lire, la colère semble enracinée au fond de toi. Depuis l'enfance, dis-tu toi-même. Je pense, quoi qu'on en dise, qu'il est important de laisser remonter la colère, et de regarder bien en face ce qui la cause.  Je te suggère de trouver quelqu'un, de neutre si possible, à qui tu puisses parler des événements passés et présents qui génèrent de la colère, voire de la haine. Achète-toi également un sac de boxe et des gants (afin d'éviter de te faire mal) et frappe dedans en nommant chaque prénom et tout ce qui cause ce courroux. Choisis un endroit où tu puisses le faire sans être dérangé. Fais-le par petites séances dès que tu sens la colère monter en toi. Idéalement, ce serait bien qu'une personne de confiance et de neutre puisse t'accompagner durant ces séances afin de pouvoir confier ce qui s'est passé en toi durant et après cet exercice. Par ailleurs, je déconseille le sport, parce que ce dernier devrait être relié au plaisir et à la joie, voire à la détente qui suit l'activité sportive. Ceci est une proposition, rien de plus. Bon courage.
avatar
Sofiane
Modérateur

Cheval
Messages : 1466
Date d'inscription : 24/05/2018

Localisation : Le Jardin de roses
Emploi/loisirs : Les romans policiers
Humeur : Curieuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Ezepeth le Mer 22 Aoû - 10:51

T'a tout compris Totem Laughing
Merci Sofiane pour l'exercice, je vais tenter quelque chose de ce genre. Moi c'est plutôt rameur, et quand la colère arrive, je tire le plus fort possible, je gueule et je contracte tout mes muscles violemment. Ca fait du bien sur le coup, mais j'ai l'impression que ça ne satisfait que mon imagination, qu'il faudrait que je gagne du pouvoir et que je l'enlève à ceux que juge indigne d'en avoir. Je sais que c'est prétentieux de ma part, j'aimerais être différent, accepter les autres et m'occuper tranquillement de mes affaires, mais je n'arrive pas à changer, j'ai la haine.
avatar
Ezepeth
Amalthée

Chien
Messages : 233
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : La Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convertir sa colère

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum