Je ne serai jamais vegan

Page 3 sur 20 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 20  Suivant

Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Je ne serai jamais vegan

Message par Invité le Mer 12 Sep - 11:29

Rappel du premier message :

Ce n'est pas une conviction, juste un article que je viens de lire. Comme il comporte des éléments intéressants quant au suivi que le veganisme impose je vous fais suivre
signé Xavier Bazin. J'ai amputé de l'éternel refrain sur "les carottes souffrent aussi".




Manger VEGAN : est un choix risqué !
Cher(e) ami(e) de la Santé,

Ces derniers mois, des militants végans (végétaliens) ont vandalisé des boucheries : des vitrines ont été fracassées, des façades taguées en lettres rouges. Tout récemment, c’est même une fromagerie qui a été attaquée, près de Lille[1].

Évidemment, ces imbéciles ne représentent pas du tout la majorité des végans !

Les végétaliens que je connais sont tolérants et pacifiques. Ils ne demandent qu’à vivre en harmonie avec la Nature... et avec leurs semblables !

Leur régime est souvent fondé sur des raisons éthiques ou spirituelles, qui méritent le respect.

Mais du strict point de vue de la santé, il faut savoir que le véganisme est très risqué !

Au départ, devenir végan peut faire du bien !
Être végan, c’est supprimer totalement les produits animaux : viandes et poissons, bien sûr, mais aussi les fruits de mer, les œufs et les produits laitiers.

Et comme n’importe quel « régime », cela a des avantages et des inconvénients !

Le gros avantage, c’est que vous arrêtez instantanément beaucoup d’aliments dangereux, comme :

   La viande qui vient d’élevages intensifs, gavée d’antibiotiques ;

   Le lait du supermarché, rempli de lactose, de pesticides et d’hormones bovines ;

   Les gros poissons bourrés de mercure, comme le thon ou l’espadon ;

   Les charcuteries industrielles « bien roses » car remplies d’additifs dangereux.

L’autre atout majeur du régime végan, c’est que vous êtes obligé de manger plus de végétaux !

Pour ne pas mourir de faim, vous allez forcément manger plus de légumes, de fruits, de noix, de graines et de légumineuses... et c’est une excellente chose !

Dans les premiers mois, votre santé va clairement s’améliorer :

   Les végans perdent du poids beaucoup plus facilement que les autres[2] ;

   Pour les diabétiques, passer au véganisme améliore la glycémie ;

   Et comme les égans mangent plus de potassium et moins de sel, c’est bon pour leur cœur et leur tension artérielle !

Il n’est donc pas rare de voir des végans resplendir de santé, quelques semaines après avoir commencé ce régime.

Mais généralement, c’est après que ça se gâte :

Un régime incroyablement difficile à équilibrer !
Il faut savoir qu’aucune peuplade dans le monde n’a jamais été totalement végan.

Conséquence : il n’existe aucune tradition d’un régime végan parfaitement équilibré.

C’est un énorme problème, car il n’y a pas plus précieux qu’un régime traditionnel, qui a fait ses preuves au cours du temps.

Par exemple, des chercheurs viennent de comprendre l’intérêt de servir des crudités en entrée – une tradition bien de chez nous.

Si vous commencez votre repas par des végétaux, votre taux de sucre sanguin augmente beaucoup moins que si vous commencez par des féculents... même si vous mangez la même chose[3] !

Sans nos technologies modernes, les anciens l’avaient compris. Génération après génération, ils ont mis au point des régimes remarquablement équilibrés, comme le fameux régime méditerranéen.

Le plus beau, c’est que les bons régimes traditionnels ne demandent aucune « prise de tête » : il suffit de faire comme nos parents et grands-parents !

Le régime végan, au contraire, n’est pas du tout intuitif.

Certes, il est possible de bien l’équilibrer, et je connais des végans qui ne font pas d’erreur... mais cela demande un bac + 10 en nutrition !

Voyez plutôt à quel point il est difficile de ne pas se tromper :

   Les végans ont tendance à ne pas manger assez de calories[4] – cela donne une perte de poids qui peut être bienvenue au début, mais cela peut causer de graves carences, surtout pour les femmes qui souhaitent avoir des enfants ;

   De même, beaucoup de végans ne mangent pas assez de protéines : leurs muscles peuvent avoir tendance à fondre, et après 60 ans cela peut être dramatique ;

   Et puis ils risquent de manger trop de glucides raffinés : pour se remplir l’estomac, les « débutants » tombent rapidement dans le piège du pain, des pommes de terre, du riz blanc et des pâtes... alors que ces aliments sont bourrés de sucres « rapides » !

Et même avec de « bons » glucides, à indice glycémique bas, vous risquez de dérégler votre organisme si vous faites partie des personnes génétiquement vulnérables à l’amidon[5].

Car le régime végan est forcément très riche en céréales et légumineuses... et cela ne convient pas à tout le monde !

Un régime qui coûte très cher pour éviter les carences !
L’autre énorme problème du régime végan, c’est que vous devez acheter énormément de compléments alimentaires.

Enfin, personne ne vous y oblige, bien sûr... mais c’est le seul moyen d’avoir une santé optimale !

Malheureusement, les végans en sont rarement conscients.

Ils réalisent rarement à quel point leur régime risque de les placer en carence grave de nutriments essentiels :

   Carence en choline : on en parle moins que de la vitamine D ou des oméga-3, mais la choline est un nutriment vital pour la santé du foie et du cerveau[6].

Problème : on ne trouve de choline en quantité intéressante que dans le jaune d’œuf et des foies d’animaux. Donc si vous êtes végan, vous serez forcément carencé.

C’est particulièrement grave si vous êtes enceinte ou si vous allaitez... car ce sont des époques de la vie où vous faites une grosse consommation de choline !

   Carence en oméga-3 à longues chaînes (EPA et DHA) : ce nutriment est bien connu pour protéger le cœur et le cerveau – si vous voulez vieillir sans maladies chroniques, vous avez vraiment intérêt à ne pas en manquer.

Problème : seuls les poissons gras sont vraiment riches en oméga-3 EPA et DHA (je conseille généralement les anchois, qui sont les poissons gras les moins pollués).

Certes, vous avez des oméga-3 dans l’huile de colza ou l’huile de noix, mais il s’agit d’un oméga-3 de plus petite taille l’ALA, qui doit être transformé en EPA puis DHA par votre corps.

Or vous ne convertissez que 0,5 % de ces oméga-3 « végétaux » en « DHA », et 5 % en EPA[7] !

Résultat : les végans sont obligés d’acheter du DHA extrait d’algues en complément alimentaire... vendu à prix d’or ! (pour la même dose de DHA, le tarif est jusqu’à dix fois supérieur qu’avec du DHA de poisson)

   Carence en vitamine B12 : cette carence-là est mieux connue des végans et végétariens... mais cela ne l’empêche pas de causer des milliers de cas de dépression !

Car la vitamine B12 est essentielle pour le cerveau et la bonne humeur.

Et vous en trouvez dans des produits animaux, comme la viande, les volailles, les fruits de mer, les œufs et les produits laitiers. On en trouve aussi dans certaines algues mais peu de végans connaissent les variétés adéquates et ils n’en mangent pas tous les jours.

Une carence en vitamine B12 peut aussi causer de la fatigue et des problèmes de mémoire[8].

Et le pire, c’est que cette carence est souvent masquée : vous ne vous en rendez compte que lorsqu’elle est irréversible !

Les végans sont donc absolument OBLIGÉS de prendre un complément de vitamine B12 tous les jours.

   Sans oublier les carences en fer, en zinc, et en vitamine A !

Beaucoup de végans ont une carence en fer, car le fer des végétaux est moins bien absorbé que celui des animaux[9].

Et ceux qui prennent un complément alimentaire de fer en pharmacie prennent de gros risques : ce sont des gélules trop dosées, avec un fer « de synthèse » qui comporte des risques. L’idéal et de prendre 30 mg par jour de bisglycinate de fer... mais combien de végans le savent ?

Même chose pour le zinc, crucial pour le système immunitaire. Non seulement les végétaux contiennent peu de zinc... mais les céréales et légumineuses contiennent souvent aussi des « anti-nutriments » qui empêchent son absorption !

Pour la vitamine A, c’est encore plus délicat. On trouve dans les végétaux des précurseurs de la vitamine A (rétinol), comme le bêta-carotène. Mais comme pour les oméga-3 EPA et DHA, tout le monde ne parvient pas à convertir correctement le bêta-carotène en rétinol (la forme active de la vitamine A).

Dans ce cas, vous pouvez vous gaver de carottes jusqu’à ce que votre visage devienne orange... et être quand même carencé en vitamine A !

Et contrairement aux autres nutriments évoqués, vous ne trouvez jamais de rétinol dans les multivitamines ! Il est donc très difficile de compenser cette carence !

Le pire, avec toutes ces carences, c’est qu’elles ne se ressentent pas du jour au lendemain.

Il faut parfois attendre de longs mois, voire des années pour que cela vous fasse vraiment souffrir.

Mais c’est bien là le problème : si vous ne faites rien pour les compenser, vous êtes en train de ruiner votre santé... et vous ne vous en rendez pas compte !

Voilà pourquoi je ne recommande vraiment pas ce régime pour être en bonne santé.

Et la planète, dans tout ça ?
Sincèrement, je ne suis même pas sûr que l’impact écologique du véganisme à 100 % soit intéressant.

Oui, bien sûr, nous consommons trop de viande et les conditions actuelles d’élevage sont souvent inacceptables.

Mais les poulets en batterie et les élevages intensifs sont une dérive récente. Quand j’étais enfant, il n’existait pas de « ferme des mille vaches » et on ne nourrissait pas les bêtes avec des « tourteaux de soja OGM ». On utilisait simplement l’herbe et le foin.

D’un point de vue écologique, il faut savoir que l’agriculture sans élevage a tendance à épuiser les sols.

Peu de citadins le savent, mais les déjections des animaux d’élevage sont le seul engrais efficace et naturel utilisable en agriculture biologique. Sans cela, les agriculteurs seraient obligés de recourir à des produits chimiques.

L’élevage participe aussi à la biodiversité : les paysages ouverts, prairies ou zones humides sont entretenues par les éleveurs et leurs animaux. Les vaches et les moutons qui broutent sont les meilleurs « tondeuses » qui existent !

Personnellement, je crois vraiment à la possibilité d’un élevage « humain », respectueux des bêtes et bienfaisant pour eux, pour nous et pour la planète.


Dernière édition par Kolam le Mer 12 Sep - 15:54, édité 1 fois (Raison : Absence de majuscule dans le titre.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Miwae le Jeu 13 Sep - 7:01

Eumolpe a écrit:Oui, peut-on avoir un animal domestique en tant que vegan ?

J'ai "eu" une chienne par le passé, aujourd'hui je dois avouer voir la chose différemment, pourquoi être contre les animaux dans les cirques, les oiseaux en cage, les poissons dans les aquariums mais avoir un chien ?
Ou est la différence ?
On satisfait juste une envie personnelle, à part bien-sûr si l'on va chercher un chien/chat dans un refuge qui passe ses journées dans une cage, la démarche est différente.
Encore un autre débat qui risque de faire "réagir" ...

Miwae
Admin

Messages : 3040
Date d'inscription : 07/05/2018


https://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Miwae le Jeu 13 Sep - 7:06

@Ptah a écrit:
@Loryan a écrit:Dans la même veine.

comment nourrit-on un animal domestique comme le chat ? (en prenant l'hypothèse qu'il s'est laissé domestiqué, ou qu'on sauve un chaton abandonné, ou tout simplement qu'il est déjà là)

Je ne sais pas, je n'en ai pas. Si j'en avais un, conserve poisson-viande, je pense, mais je ne suis pas vegan, seulement végé, et je ne prendrais pas sur moi la responsabilité de rendre un animal malade. Le choix d'être végé est strictement personnel, comme je l'ai écrit dans mon 1er post.

Je sais qu'en extrême orient, dans les endroits végétariens, il n'y a pas de conserves de viande prévues pour les animaux domestiques, et les chiens et chats sont très maigres, car ils mangent comme les humains.

Id'aime, ça n'est pas un choix que l'on impose, que ça soit aux humains ou aux animaux.

Miwae
Admin

Messages : 3040
Date d'inscription : 07/05/2018


https://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Miwae le Jeu 13 Sep - 7:15

@Professeur X a écrit:Hum , ce qui me fait marrer chez les " vegan " c'est leur manque de culture , il s sont censés ne pas utiliser ni consommer tout ce qui vient d'un produit animal , mais ça me parait impossible , si on prend le pétrole par exemple et donc tout ces dérivés , cela  provient bien de la vie animale .

" Les hydrocarbures proviennent du plancton et d'autres micro-organismes marins qui tombent sur le fond après leur mort. Normalement, ils s'y putréfient. Mais il se passe un phénomène intéressant à partir d'une profondeur de 200 mètres: l'oxygène manque et il se forme une boue de putréfaction qui se dépose avec le sable sous forme de sédiments.Le plancton se décompose,les protéines, glucides et lipides des animaux se décomposent alors dans les sédiments en absence d'oxygène. Il reste des hydrocarbures complexes insolubles dans l'eau, appelés kérogènes. C'est le matériau d'origine du pétrole.".

Alors t'es un vrai vegan ou tu l'est pas , quand t'es un vrai vegan t'as pas de voiture , même pas une électrique parce-que ya vraiment trop de plastique ou de produit issus du pétrole , tout les tissus synthétiques à base de pétrole ou autres dérivé , si on y regarde bien ça fait un paquet d’ustensile d'outils et d'engins de la vie quotidienne que les vrai vegan n'ont pas le droit d'utiliser , alors t'es un vrai vegan ou tu utilises encore tout ces produits à base de ces pauvres petits planctons qui sont venus mourir au font de l'océan , love .

Ce qui me fait marrer c'est de ne pas voir la différence entre le plancton qui tombe au fond de l'océan après sa mort et une vache qui se fait exploiter, maltraiter, vis dans des conditions de souffrance extrêmes parfois, que l'on trimballe dans des conditions de transports monstrueuses etc etc et etc ... ?
Et ce qui me fait marrer également, c'est d' apporter l'argument d'un manque de culture, à nouveau, on mets les vegans "au pilori" alors qu'il ne me semble pas avoir "jugé" ceux qui mangeaient de la viande.
Miwae
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 3040
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

https://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Professeur X le Jeu 13 Sep - 10:47

Hum, ça se voit bien que je faisais ces réflexions sur ce thème avec l'humour et la légèreté qui caractérise ma communication , cette auto-victimisation me parait la prendre un peu trop au sérieux , love .
Professeur X
Professeur X
Vénus

Chien
Messages : 3612
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Loryan le Jeu 13 Sep - 10:48

En fait tout dépend de la motivation qui anime le fait de devenir vegan.
Ne pas manger/utiliser de produits animaux
- par souci de santé ou pour un mieux être de nature biologique
- pour des considérations énergétiques ("contamination" de la vibration animale)
- par empathie pour les animaux (genre impossible de tuer un animal pour lequel on a de l'affection)
- par désir d'innocuité (limiter ou supprimer la souffrance animale)
- par opposition au mode de production intensif industriel
- par révolte envers la condition animale
- par antispécisme (équivalent à la lute contre le racisme mais dans le monde animal, donc une refus de classement selon la valeur des espèces, humains compris)

Bon cette liste n'est pas exhaustive, et nous adhérons tous à différent degré à l'une ou l'autre.
Si on ajoute à cela le contrepoids de notre survie et de nos intérêts (exemple jusqu'ou est-on capable de refuser de tuer un animal, selon notre sentiment personnel de survie ou d'atteinte à notre propre intégrité)

En tout cas on comprends très bien que nous avons une palette conséquente de réactions sur le sujet qui ne se base pas du tout sur les même priorités.

Par exemple si notre culture trouvait normal de manger chats et chiens, je pense que je serais aussi révolté, voir violent qu'un vegan ou L214 si quelqu'un s'en prenant à un de ces animaux devant moi.
Je ne cautionne pas l'intégrisme végan, mais c'est le pas que je fais dans leur direction car par empathie transposée je peux comprendre la violence de leur réaction.... rien qu'à l'idée d'imaginer une boucherie de chats ou de chiens j'ai envie de vomir.

En fait c'est dur d'avoir une opinion non basée sur un ressenti personnel.


Loryan
Phoebe

Chien
Messages : 320
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Sod le Jeu 13 Sep - 11:05

Canção a écrit:Ces derniers mois, des militants végans (végétaliens) ont vandalisé des boucheries : des vitrines ont été fracassées, des façades taguées en lettres rouges. Tout récemment, c’est même une fromagerie qui a été attaquée, près de Lille[1].

Bien sur.
L'humain peut devenir intégriste avec n'importe quoi, y compris avec le devoir de tolérance s'il voulait l'imposer ou faire des coups d'éclat avec.
Sod
Sod
Lune

Serpent
Messages : 2636
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Professeur X le Jeu 13 Sep - 11:07

https://www.jfdumas.fr/Stop-au-bourrage-de-crane-Le-mode-de-vie-vegan-n-est-ni-ecologique-ni-ethique-_a389.html

http://www.liberation.fr/debats/2018/03/18/pourquoi-les-vegans-ont-tout-faux_1637109



Professeur X
Professeur X
Vénus

Chien
Messages : 3612
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Kouen le Jeu 13 Sep - 11:51

parfois certains changements doivent passer par des révolutions ?
Kouen
Kouen
Rhéa

Chien
Messages : 1401
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Charente Tarot XVII

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Invité le Jeu 13 Sep - 11:54

@Miwae a écrit:
Eumolpe a écrit:Oui, peut-on avoir un animal domestique en tant que vegan ?

J'ai "eu" une chienne par le passé, aujourd'hui je dois avouer voir la chose différemment, pourquoi être contre les animaux dans les cirques, les oiseaux en cage, les poissons dans les aquariums mais avoir un chien ?
Ou est la différence ?
On satisfait juste une envie personnelle, à part bien-sûr si l'on va chercher un chien/chat dans un refuge qui passe ses journées dans une cage, la démarche est différente.
Encore un autre débat qui risque de faire "réagir" ...
D'accord, mais j'avais cru comprendre que tu n'étais pas vegan. Par ailleurs, si l'on va chercher un animal dans un refuge, ça ne change pas grand chose au final, on change juste de "cage".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Miwae le Jeu 13 Sep - 12:24

Eumolpe a écrit:
@Miwae a écrit:
Eumolpe a écrit:Oui, peut-on avoir un animal domestique en tant que vegan ?

J'ai "eu" une chienne par le passé, aujourd'hui je dois avouer voir la chose différemment, pourquoi être contre les animaux dans les cirques, les oiseaux en cage, les poissons dans les aquariums mais avoir un chien ?
Ou est la différence ?
On satisfait juste une envie personnelle, à part bien-sûr si l'on va chercher un chien/chat dans un refuge qui passe ses journées dans une cage, la démarche est différente.
Encore un autre débat qui risque de faire "réagir" ...
D'accord, mais j'avais cru comprendre que tu n'étais pas vegan. Par ailleurs, si l'on va chercher un animal dans un refuge, ça ne change pas grand chose au final, on change juste de "cage".

Oui je ne peux pas dire être totalement vegan puisqu'il me reste uniquement les oeufs dans l'alimentation, et concernant mon mode de vie (voir le post d'Erell + haut) je suis vegan.
Ca n'est ni une fierté ni une tare, c'est juste ma façon de vivre, je n'en parle pas dans les discussions avec les autres irl, mes proches le savent c'est tout, je n'en fais pas un combat et ne revendique rien, c'est personnel.

C'est vrai que la finalité ne change pas, mais l'état d'esprit oui, d'un côté c'est pour satisfaire un besoin, une envie d'avoir un animal de compagnie, de l'autre c'est pour le sortir d'un lieu petit et clos afin de lui offrir plus grand (mais cela reste une autre cage, je suis bien d'accord avec ça)

Miwae
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 3040
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

https://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Loryan le Jeu 13 Sep - 12:50

Dire qu'un animal qui passe d'abandonné dans un refuge vers l'adoption par un particulier c'est passer d'une cage vers une cage me semble particulièrement abrupt et un peu choquant. C'est vraiment ignorer le besoin de compagnie de certains animaux dans une pensée qui confond la liberté avec une forme d'anarchisme sauvage.
Les animaux ne rêve pas tous de vie sauvage détachée des humains et si certains se sont laissé domestiquer c'est aussi peut-être qu'ils y ont trouvé leur compte.
Si on prend le cas des chats errants, même si ils sont nés dans la nature sans être issu d'un milieu domestiqué, ils ont pour beaucoup clairement une curiosité pour l'être humain et une propension à se laisser domestiquer avec toute la nuance d'indépendance du chat.

Le monde animal ne pense pas comme l'être humain, et c'est toute la difficulté de la philosophie vegan parce qu'on plonge vite dans un anthropomorphisme qui biaise notre rapport à l'animal.
Il n'est pas évident de détecter dans le comportement animal ce qui relève de l'automatisme biologique ou nerveux, de ce qui relève d'une réflexion, d'une émotion voir d'une forme de conscience.
Un exemple typique est que si nous devions remplacer les protéines animales (grands animaux) par des protéines issue des insectes, en dehors de l'appréhension beaucoup de gens accepteraient cela comme une forme de solution à la souffrance animale.
Parce que clairement un ver de farine ou un grillon ça fait pas pleurer beaucoup de monde.

D'ailleurs inconsciemment nous classons les espèces en fonction de l'identification à notre empathie pour eux.
Mis à part quelques passionnés la hiérarchie de gravité de la souffrance animale place presque toujours par ordre d'importance mammifères (qui sont notre ordre), oiseaux, reptiles, poisson, mollusque, insectes.
D'ailleurs je me demande si un vegan ne serait même pas gentillement tolérant envers un omnivore qui se limite aux insectes.

Loryan
Phoebe

Chien
Messages : 320
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Invité le Jeu 13 Sep - 12:53

Nous aimerions que les autres soient en parfaite adéquation entre leurs idées et leurs actes sans en être capable nous même pour la plupart...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Invité le Jeu 13 Sep - 13:14

@Miwae a écrit:
Eumolpe a écrit:
@Miwae a écrit:
Eumolpe a écrit:Oui, peut-on avoir un animal domestique en tant que vegan ?

J'ai "eu" une chienne par le passé, aujourd'hui je dois avouer voir la chose différemment, pourquoi être contre les animaux dans les cirques, les oiseaux en cage, les poissons dans les aquariums mais avoir un chien ?
Ou est la différence ?
On satisfait juste une envie personnelle, à part bien-sûr si l'on va chercher un chien/chat dans un refuge qui passe ses journées dans une cage, la démarche est différente.
Encore un autre débat qui risque de faire "réagir" ...
D'accord, mais j'avais cru comprendre que tu n'étais pas vegan. Par ailleurs, si l'on va chercher un animal dans un refuge, ça ne change pas grand chose au final, on change juste de "cage".

Oui je ne peux pas dire être totalement vegan puisqu'il me reste uniquement les oeufs dans l'alimentation, et concernant mon mode de vie (voir le post d'Erell + haut) je suis vegan.
Ca n'est ni une fierté ni une tare, c'est juste ma façon de vivre, je n'en parle pas dans les discussions avec les autres irl, mes proches le savent c'est tout, je n'en fais pas un combat et ne revendique rien, c'est personnel.

C'est vrai que la finalité ne change pas, mais l'état d'esprit oui, d'un côté c'est pour satisfaire un besoin, une envie d'avoir un animal de compagnie, de l'autre c'est pour le sortir d'un lieu petit et clos afin de lui offrir plus grand (mais cela reste une autre cage, je suis bien d'accord avec ça)


Dans ce cas de figure, tout humain est une cage.

P.S Evidemment, tu n'en retires aucune fierté (cela s'entend); tu as tout simplement découvert une voie qui te correspond.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Invité le Jeu 13 Sep - 13:33

@Miwae a écrit:
Eumolpe a écrit:
@Miwae a écrit:
Eumolpe a écrit:Oui, peut-on avoir un animal domestique en tant que vegan ?

J'ai "eu" une chienne par le passé, aujourd'hui je dois avouer voir la chose différemment, pourquoi être contre les animaux dans les cirques, les oiseaux en cage, les poissons dans les aquariums mais avoir un chien ?
Ou est la différence ?
On satisfait juste une envie personnelle, à part bien-sûr si l'on va chercher un chien/chat dans un refuge qui passe ses journées dans une cage, la démarche est différente.
Encore un autre débat qui risque de faire "réagir" ...
D'accord, mais j'avais cru comprendre que tu n'étais pas vegan. Par ailleurs, si l'on va chercher un animal dans un refuge, ça ne change pas grand chose au final, on change juste de "cage".

Oui je ne peux pas dire être totalement vegan puisqu'il me reste uniquement les oeufs dans l'alimentation, et concernant mon mode de vie (voir le post d'Erell + haut) je suis vegan.
Ca n'est ni une fierté ni une tare, c'est juste ma façon de vivre, je n'en parle pas dans les discussions avec les autres irl, mes proches le savent c'est tout, je n'en fais pas un combat et ne revendique rien, c'est personnel.

C'est vrai que la finalité ne change pas, mais l'état d'esprit oui, d'un côté c'est pour satisfaire un besoin, une envie d'avoir un animal de compagnie, de l'autre c'est pour le sortir d'un lieu petit et clos afin de lui offrir plus grand (mais cela reste une autre cage, je suis bien d'accord avec ça)

Miwae, tant que tu es bien comme ça c'est le principal. En ce qui me concerne, ça serait absolument impossible, mais je suis loin d'être le mètre étalon en matière d'hygiène de vie.
Pour les animaux, je comprends la logique, raison pour laquelle j'ai posé la question.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Invité le Jeu 13 Sep - 13:42

@Loryan a écrit:Dire qu'un animal qui passe d'abandonné dans un refuge vers l'adoption par un particulier c'est passer d'une cage vers une cage me semble particulièrement abrupt et un peu choquant.
Je comprends, mais il suffit de répondre à la question : pourquoi je prends un animal de compagnie ?
Est-ce pour satisfaire le besoin de compagnie de l'animal ou le mien ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Miwae le Jeu 13 Sep - 13:43

@Loryan a écrit:Dire qu'un animal qui passe d'abandonné dans un refuge vers l'adoption par un particulier c'est passer d'une cage vers une cage me semble particulièrement abrupt et un peu choquant. C'est vraiment ignorer le besoin de compagnie de certains animaux dans une pensée qui confond la liberté avec une forme d'anarchisme sauvage.
Les animaux ne rêve pas tous de vie sauvage détachée des humains et si certains se sont laissé domestiquer c'est aussi peut-être qu'ils y ont trouvé leur compte.
Si on prend le cas des chats errants, même si ils sont nés dans la nature sans être issu d'un milieu domestiqué, ils ont pour beaucoup clairement une curiosité pour l'être humain et une propension à se laisser domestiquer avec toute la nuance d'indépendance du chat.

Le monde animal ne pense pas comme l'être humain, et c'est toute la difficulté de la philosophie vegan parce qu'on plonge vite dans un anthropomorphisme qui biaise notre rapport à l'animal.
Il n'est pas évident de détecter dans le comportement animal ce qui relève de l'automatisme biologique ou nerveux, de ce qui relève d'une réflexion, d'une émotion voir d'une forme de conscience.
Un exemple typique est que si nous devions remplacer les protéines animales (grands animaux) par des protéines issue des insectes, en dehors de l'appréhension beaucoup de gens accepteraient cela comme une forme de solution à la souffrance animale.
Parce que clairement un ver de farine ou un grillon ça fait pas pleurer beaucoup de monde.

D'ailleurs inconsciemment nous classons les espèces en fonction de l'identification à notre empathie pour eux.
Mis à part quelques passionnés la hiérarchie de gravité de la souffrance animale place presque toujours par ordre d'importance mammifères (qui sont notre ordre), oiseaux, reptiles, poisson, mollusque, insectes.
D'ailleurs je me demande si un vegan ne serait même pas gentillement tolérant envers un omnivore qui se limite aux insectes.

Je ne peux qu'être d'accord également puisque j'ai des chats errants dont un particulièrement qui est là tous les jours, quand je m'absente et reviens, il se trouve dans mon jardin à attendre. Ce que je voulais dire dans mon post, c'est qu'il ne faut pas chercher à tout prix à les domestiquer, qu'il y a la façon de faire, l'état d'esprit dans lequel on se trouve. Il est très demandeur de câlins, je lui en donne avec plaisir, je le nourris, je le soigne aussi, par contre je ne vais pas l'enfermer chez moi, il peut venir sur le canapé quand il veut mais il est libre de partir et de faire sa vie dehors. Il ne m'appartient pas, alors bien-sûr se pose la question de l'hiver qui arrive, et là j'avoue que je suis perplexe quand il fera des températures négatives ...
Vu son attachement rapide et son comportement, il a tout l'air d'un chat qui a manqué d'affection, et je ne vais pas la lui refuser.
Après les animaux qui se sont laissés domestiqués ont-ils eu le choix ?

Il y a quelques années j'étais terrorisée par les insectes, une phobie, maintenant mon regard a changé sur eux, ça a été long mais c'est venu naturellement, avant ça quand je voyais une araignée chez moi je la tuais ... aujourd'hui non, soit je les laisse tranquille quand elles sont petites, soit quand elles sont grosses  pale  (vivant à la campagne) je les mets dehors.

Tu sais Loryan, je ne suis pas née vegan et pas plus végétarienne, je mangeais même la viande crue, le changement est venu assez tard, alors les personnes qui en mange ne me posent pas de problèmes, ils ne s’insupportent pas, mes meilleurs amis sont omnivores, ce week-end je discutais avec un ami qui me racontait comment il s'était fait berné en achetant sa pièce de boeuf au boucher, il en avait oublié que je suis "vegan", c'est lui a été le plus gêné ^^
Je ne défends pas non plus ceux qui dénigrent les omnivores, qui les insultent etc c'est oublier qu'avant on faisait aussi partie d'eux.
Ca revient à dénigrer l'autre pour toutes les autres différences de vie et ça, c'est + grave je trouve.
Un vegan peut être un véritable con*** et un omnivore une personne aimante et respectueuse, juger l'autre sur son mode d'alimentation est une grossière erreur selon moi.
Miwae
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 3040
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

https://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Miwae le Jeu 13 Sep - 13:45

Eumolpe a écrit:
@Loryan a écrit:Dire qu'un animal qui passe d'abandonné dans un refuge vers l'adoption par un particulier c'est passer d'une cage vers une cage me semble particulièrement abrupt et un peu choquant.
Je comprends, mais il suffit de répondre à la question : pourquoi je prends un animal de compagnie ?
Est-ce pour satisfaire le besoin de compagnie de l'animal ou le mien ?

Merci parce que j'ai dû mal à synthétiser, et tu l'as fait en 2 lignes alors que je viens d'écrire un pavé pour exprimer la même chose Razz
Miwae
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 3040
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

https://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hakaan le Jeu 13 Sep - 14:50

Je comprend pas bien le fond de votre débat, vous avez déjà vu un chat ou un chien essayer de s'enfuir avec la bagnole ? ils sont bien content d'être là
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 5108
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : C'est comme nager dans la soude

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Loryan le Jeu 13 Sep - 15:17

C'est toute la difficulté de l'angle de vue vegan, ça part d'un bon sentiment mais on ignore ce qu'en pense les animaux....
bon ok on ignore ce qu'en pense les animaux domestique, après c'est vrai que je suis pas sur qu'un mouton même très co... apprécie de de se faire bouffer.... mais pour tondre y a un débat possible.... c'est vrai ça en été il fait chaud, ça s’emmêle, ça se sali, etc...

Loryan
Phoebe

Chien
Messages : 320
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Invité le Jeu 13 Sep - 15:45

@Hakaan a écrit:Je comprend pas bien le fond de votre débat, vous avez déjà vu un chat ou un chien essayer de s'enfuir avec la bagnole ? ils sont bien content d'être là
Non c'est clair, comme il est plutôt rare d'entendre un chat dire : "Ulala, ce que je suis content d'être là !"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hakaan le Jeu 13 Sep - 15:48

Ca il te le fais comprendre quand il malaxe son cousin squatte le canapé qu'il courre vers son assiette vas se promener et revient après, c'est pas vraiment le comportement d'un fugitif
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 5108
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : C'est comme nager dans la soude

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Kouen le Jeu 13 Sep - 15:49

pourquoi on devrait savoir ce que les animaux pensent ?
on leur doit de la compassion et du respect, et les protéger..sans même qu'ils auraient besoin de le demander, cela doit être "inné"  I love you

Eumolpe, les chats "parlent" à leur façon, et savent très bien te faire
comprendre s'ils sont "heureux" ou non ?! ( langage non verbal )  Wink
Kouen
Kouen
Rhéa

Chien
Messages : 1401
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Charente Tarot XVII

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Invité le Jeu 13 Sep - 15:50

Le tigre au zoo fait pareil. Il est heureux d'avoir sa gamelle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Hakaan le Jeu 13 Sep - 15:59

Les tigres sont maintenus en captivité car ils sont dangereux, les chats peuvent se balader et meme faire des kilometres a la campagne, ça ne me parait pas comparable
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 5108
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : C'est comme nager dans la soude

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Invité le Jeu 13 Sep - 16:01

pourquoi avoir un animal de compagnie?






Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Invité le Jeu 13 Sep - 16:02

Moi je connais des gens qui vivent en appartement et le chat ne sort jamais, c'est tout-à-fait comparable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Kouen le Jeu 13 Sep - 16:06

je ne pense que cela soit comparable d'un point de vue
"pratique", un chat est plus petit, il peut être "heureux" en appartement,
bien mieux qu'à la SPA, mais un Tigre..120 Kilos, 8 kilos de viande par jour..^^
à savoir aussi que un tigre peut vivre 26 ans, mais en liberté
son espérance de vie ne dépasse pas 16 ans Like a Star @ heaven
Kouen
Kouen
Rhéa

Chien
Messages : 1401
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Charente Tarot XVII

Revenir en haut Aller en bas

Je ne serai jamais vegan - Page 3 Empty Re: Je ne serai jamais vegan

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 20 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 20  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum