-40%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
228 € 379 €
Voir le deal

"Moi, prince Hermès..."

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Ven 24 Mai - 9:33

Rappel du premier message :

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Un-dieu-antique-de-statue-de-commerce-hermes-mercury-58685572

« Nous demandons la connaissance, don d’Hermès »

Callimaque de Cyrène (305 – 240)
Fragment 82a


« Moi Prince Hermès, après tout le dommage fait au genre humain, résolu par dieu : par le secours de l’Art, je suis devenu remède salubre ; je coule ici. Boive qui peut de mes eaux ; s’en lave qui veut ; les trouble qui l’ose. Buvez, frères, et vivez »

Inscription gravée sur la source trouvée le 4ème jour
Les  noces Chymiques de Christian Rosencreutz
John Valentin Andréae - 1614
 

En faisant des recherches sur les premières traces de Sophia perennis dans l’antiquité, il fallait bien que je tombe sur ce personnage : Hermès. Jusqu'à présent je ne le connaissais guère que de réputation. Je savais simplement que les alchimistes et tout l’ésotérisme chrétien en faisaient grand cas depuis la Renaissance, suite a la découverte du corpus herméticum, un ensemble de textes contenant quelques perles dissimulé dans un excellent charabia. Mais comme je suis en train de découvrir que les faits et geste du personnage seraient bien plus volumineux que ça, il m’a semblé bon de lui faire un topic général, pour tout ce qui serait lié a lui, sans oublier qu’il est aussi une énergie qu’on a tous dans notre thème astral de naissance, et qui irrigue la Terre en permanence : l’énergie qui provient de la sphère de Mercure.
Sod
Sod
Titan

Serpent
Messages : 3363
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas


"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Rigel le Dim 3 Nov - 15:12

Éclats de rire Hakaan !!!!

Rigel
Miranda

Messages : 664
Date d'inscription : 08/08/2018


Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Lun 25 Nov - 7:39

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Z

@Oni a écrit:
@Sod a écrit:c'est grâce a la présence de la Déesse dans l'âme d'Ulysse que ses deux mains vont enfin toucher "comme un poulpe", ( autrement dit comme un Hermès ?) ...

J'ai du mal à voir la relation entre un poulpe et Hermès "Moi, prince Hermès..." - Page 5 2390157605


« Mais lorsque le dessein du grand Zeus fut près de s’accomplir – elle [Maïa] voyait alors la dixième lune se fixer au ciel – et qu’il fit paraitre au jour, dans leur achèvement, ses glorieuses œuvres, la Nymphe mit au monde un fils polutropos ... »

Hymne Homérique a Hermès
Verset 13


Ce fils polutropos est bien sur notre ami Hermès


« Mon ami, il est difficile de dire tout ce qu’on peut voir de ses yeux : parmi les voyageurs qui cheminent en grand nombre, les uns ont de bien mauvaises intentions, les autres en ont de très bonnes. Ils vont, ils viennent, et il est mal aisé de connaitre un chacun. Pour moi, j’ai passé toute la journée, jusqu’au coucher d'Hélios (  sunny  ), à bêcher sur la cote, autour de mon clos de vigne. Il m’a semblé, mon bon ami … mais je ne sais pas, j’ai mal vu ce qu’était cet enfant qui suivait des vaches aux belles cornes : il était tout petit, tenait une baguette, marchait en polutropos, poussait les bêtes a reculons en tenant leurs têtes devant lui »

Hymne Homérique a Hermès
Versets 202 à 211


Et comme Hermès est qualifié de polutropos dès sa naissance, ensuite dès le premier jour de sa vie il marche polutropos aussi, du moins d'après les dire de ce vieillard qui répondait a Apollon "le Lumineux"

Sod
Titan

Messages : 3363
Date d'inscription : 31/08/2018


Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par ness le Lun 25 Nov - 9:29

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 C-est-au-large-de-la-californie-que-des-scientifiques-ont-deniche-cette-pieuvre-de-l-espece-rossia-pacifica_5656229

elle vient d'etre découverte par les scientifiques du " nautilus" a 900 metres de profondeur..
tu as vu comme elle est belle "Moi, prince Hermès..." - Page 5 706133743
ness
ness
Eris

Dragon
Messages : 2003
Date d'inscription : 01/03/2019

Localisation : façe a la mer!
Emploi/loisirs : bricoler des caillou
Humeur : vague a bonde..

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Mar 26 Nov - 7:08

- « Tueur de vaches, rusé travailleur, compagnon des repas, tu possèdes là quelque chose qui vaut cinquante bœufs. Je pense que nous sortirons tranquillement de querelle. Et maintenant, dis-moi, polutropos fils de Maïa, si tu as fait cette chose admirable après ta naissance, ou si quelqu'un d'entre les Immortels ou les hommes mortels t'a fait ce présent illustre et t'a enseigné le chant divin ? »

Hymne Homérique a Hermès
Verset 439


Ici c'est Apollon qui parle a son petit frère à propos de l'embrouille des vaches qu'Hermès lui a piqué. Donc cette fois ci c'est sur : Hermès est bien polutropos.
Nous voilà bien, car qu'est ce que ça veut dire ?
Ou plutôt : comment devenir polutropos afin de pouvoir entrer en contact avec le monde des Phéaciens ?

« Il convient dès lors de préciser le concept de polutropos chez Platon, d’autant plus que nulle part dans le texte, Socrate n’en donne de définition explicite. »

David Lévystone - 2005
La figure d’Ulysse chez les Socratiques, Socrate polutropos.


"Socrate polutropos" : Apparemment les anciens avaient un dossier sur le concept.
Sod
Sod
Titan

Serpent
Messages : 3363
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Oni le Mar 26 Nov - 23:19

@Sod a écrit:Hermès est bien polutropos.
Nous voilà bien, car qu'est ce que ça veut dire ?
Ou plutôt : comment devenir polutropos afin de pouvoir entrer en contact avec le monde des Phéaciens ?

A le regarder, le poulpe semble utiliser tout son corps pour se déplacer et appréhender son environnement.
Devenir polutropos pourrait être l'acquisition de cette capacité à ressentir le monde et à le vivre avec son être tout entier, Corps et Âme afin d'entrer en contact non seulement avec le corps mais aussi avec le cœur et l'esprit...
Oni
Oni
Mimas

Chèvre
Messages : 543
Date d'inscription : 04/03/2019

Localisation : Ici
Emploi/loisirs : Procrastination

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Mer 27 Nov - 8:34

"Chantes, Ô Muse, l'Homme polutropos qui erra longtemps sur la terre après avoir détruit la ville sacrée de Troie...

Odyssée I - 1


Comme c'est la nouvelle lune j'efface tout et je recommence pour essayer de trouver ce que fait Hermès dans l'Odyssée. D'après ceux qui savent lire le Grec, le mot polutropos ne serait présent que deux fois dans tout le texte, mais il est surtout dans ce premier verset ou il est dit que ça va être l'histoire de l'Homme polutropos ... C'est a dire l'histoire de quelqu'un qui a cette caractéristique commune avec Hermès.
Sod
Sod
Titan

Serpent
Messages : 3363
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Oni le Mer 27 Nov - 11:06

Hermès est peut-être le fil conducteur de ce texte. En cherchant Hermès, en cherchant à le découvrir, tu découvres...
J'ai des livres en grecs, qui relatent des mythes de la Grèce antique. Si je les retrouve, (ils sont quelques part dans des cartons) je tenterai de découvrir s'il y a une référence à Hermès polutropos...
Oni
Oni
Mimas

Chèvre
Messages : 543
Date d'inscription : 04/03/2019

Localisation : Ici
Emploi/loisirs : Procrastination

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Jeu 28 Nov - 6:49

« Serais-tu cet Ulysse polutropos qui devait venir dans cette île à son retour d'Ilion, comme me l'avait annoncé Hermès, le dieu au sceptre d'or ? »

Odyssée X - 330


Voilà, pour ce qui est de la présence du mot polutropos ce sera tout.
Il est dans le tout premier verset pour qualifier Ulysse et dans celui ci.
Reste a savoir de quoi il parle, car comme cette caractéristique serait une propriété d'Ulysse, potentiellement ce gène commun avec Hermès peut se trouver actif dans n'importe quel moment du scénario, en plus d'être le point de contact d'Ulysse avec le monde des Phéaciens, via la métaphore du poulpe quand il aborde chez eux.

« Serais-tu cet Ulysse polutropos qui devait venir dans cette île à son retour d'Ilion, comme me l'avait annoncé Hermès, le dieu au sceptre d'or ? »

Pour l'instant je ne me reconnais pas trop dans ce personnage d'Ulysse, mais j'espère que via la transmutation du texte, je pourrais te répondre "oui" un jour, ma chère Circé.

Car celle qui parle dans ce verset X - 330 c'est Circé, celle qui plus haut dans le chapitre : « mêla, avec du vin de Pramnios, du fromage, de la farine et du miel doux; mais elle mit dans le pain des poisons, afin de leur faire oublier la terre de la patrie. Et elle leur offrit cela, et ils burent, et, aussitôt, les frappant d'une baguette, elle les renferma dans les étables à porcs.»

C'est clair que seul un exilé, celui qui a conscience de ne pas être chez lui, d'être un émigré, va chercher a rentrer dans sa patrie.

Sans aller jusqu'à dire que cet exil serait la même chose que l'étymologie du mot "HEBREUX", ça y ressemble quand même un peu : les hébreux ce sont "ceux qui viennent de l'autre coté / ceux qui sont de passage".

Pour l'instant ça ne fait pas lourd comme ressemblance entre les talents de Moïse et d'Homère mais peu importe : dans les deux textes j'attend bien patiemment de voir apparaître des mots qui parlent de chez moi.
Sod
Sod
Titan

Serpent
Messages : 3363
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Ven 29 Nov - 9:32

" Aussi bien, un homme polutropos, c’est un être à beaucoup de façons, un être à multiples facettes, à transformations. "

Michel Casevitz – 2001
Comment devenir Ulysse


Si nul part dans Platon, Socrate n'a donné de définition explicite de ce concept, je pense qu'il y a une bonne raison : Ce ne serait pas polutropien de définir la polutropie. Mais depuis bientôt une semaine que j'essaye de décoder ce tronçon de génome hermésien, je crois que je commence a comprendre pourquoi des alchimistes tenaient Homère en haute estime et y trouvaient des sens cachés.

J'ai listé toutes les traductions du mot que j'ai put trouvé, ainsi que les synonymes donnés par les commentateurs de ce concept décisif, et forcément, ce qui d'un point de vue étymologique "se tourne en beaucoup de sens" peut devenir aussi :

Aux milles tours.
Ingénieux et subtil.
Aux nombreuses ruses.
Illustre par sa prudence.
Subtil.
Fertile en stratagèmes.
En zig zag, tournoyante, tourbillonnante.
En faisant des détours.
A la ronde.
De ci de là.
Varié, versatile, rusé.
D’apparence changeante.
Aux multiples facettes.
Mobilité, diversité.
Qui a plus d’un tour dans son sac.
Qui va sur de nombreux chemins.
Aux destins multiples.


Tout ça n'est pas équivalent a la métanoïa / transmutation mais ça pourrait y ressembler.

Heureusement pour nous tous, la conscience est une sorte de matériau informe qui peut les prendre peut être pas toutes, mais en tout cas se transe-former. C'est comme les formes de vie dans la Nature ou règne la biodiversité, quand bien même par moment elle serait malmenée. Et bien sur c'est aussi comme la parole, avec ou sans majuscule, dont Hermès était le dieu chez les anciens.
Sod
Sod
Titan

Serpent
Messages : 3363
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Sam 30 Nov - 4:04

OOO

« En achevant ces paroles, je m'éloigne du navire et des bords de la mer. J'allais arriver au vaste palais de l'enchanteresse Circé, lorsque, sur ma route, Hermès au sceptre d'or se présente à moi sous les traits d'un jeune homme à la fleur de l'âge et brillant de grâce et de fraîcheur. Le dieu me prend la main et me dit :

« Malheureux, pourquoi gravis-tu seul ces montagnes, toi qui ne connais point ces contrées ? Tous tes compagnons, retenus auprès de Circé, sont comme de vils troupeaux enfermés dans des étables. Viens-tu pour les délivrer ? Oh ! Alors je crains bien que tu ne puisses t'en retourner toi-même, et que tu ne restes où sont tes autres compagnons ! Mais écoute : je veux te préserver de ces maux et te sauver.
Prends cette plante salutaire, qui écartera de toi le jour sinistre, et rends-toi au palais de Circé. Maintenant je vais t'apprendre tous les pernicieux desseins de la déesse. Circé te préparera d'abord un breuvage dans lequel elle jettera des charmes funestes qui seront impuissants, car cette plante salutaire te préservera de tout malheur. Écoute-moi encore : lorsque Circé t'aura touché de sa longue baguette, saisis à l'instant  ton glaive aigu et fonds sur elle comme si tu voulais la tuer. Circé, toute tremblante, désirera s'unir à toi ; mais ne refuse point de partager sa couche, afin qu'elle délivre tes amis et qu'elle t'accueille favorablement. Fais-lui jurer alors par le serment des dieux qu'elle ne tramera pas quelque ruse contre toi, de peur que, t'ayant désarmé, elle ne t'enlève à la fois et tes forces et ton courage. »

En disant ces mots, Hermès me donne une plante qu'il vient  d'arracher du sein de la terre, et il m'en fait connaître la nature ; sa racine était noire, mais sa couleur était blanche comme le lait : les dieux la nomment moly. Les hommes ne peuvent arracher cette plante, mais tout est possible aux immortels.

Hermès quitte l'île ombragée d'arbres et dirige ses pas vers l'Olympe. Moi, je me rends aux demeures de la déesse, l'âme agitée de mille pensées. »


Odyssée X - 275; 307
Sod
Sod
Titan

Serpent
Messages : 3363
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Oni le Sam 30 Nov - 10:31

Il est intéressant de voyager dans les pas de ta lecture Smile



Pas retrouvé mes vieux livres Neutral
Oni
Oni
Mimas

Chèvre
Messages : 543
Date d'inscription : 04/03/2019

Localisation : Ici
Emploi/loisirs : Procrastination

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Sam 30 Nov - 11:04

Merci pour ta compagnie. Smile
Sod
Sod
Titan

Serpent
Messages : 3363
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Dim 1 Déc - 7:56

« A ces mots, le divin Ulysse ajuste le couvercle et le ferme au moyen de nœuds secrets que lui fît connaître jadis la vénérable Circé. »

Odyssée VIII - 446


Hermès intervient peu dans le scénario de l'Odyssée.
Mais toujours à des moments clés : Chez Calypso chapitre 5 pour déclencher le départ, et chez Circé pour le sauver le grâce au moly.
Je crois qu'Homère était bien concentré.

« A ces mots, le divin Ulysse ajuste le couvercle et le ferme au moyen de nœuds secrets que lui fît connaître jadis la vénérable Circé. »

Circé a donné un gloubiboulga aux compagnons d'Ulysse.
Ils ont mangé, et depuis ils ont oublié.
Mais comme Hermès a donné a Ulysse son génome de polutropos ET le moly, ça devrait aller pour lui : il connait certains noeuds que lui enseigna "la vénérable" Circé.

« A ces mots, le divin Ulysse ajuste le couvercle et le ferme au moyen de nœuds secrets que lui fît connaître jadis la vénérable Circé. »

C'est quand il se trouve chez les Phéaciens qu'Ulysse raconte l'épisode de Circé ou il a rencontré Hermès. Donc contrairement aux apparences, l'épisode d'Ulysse chez Circé ne fait pas vraiment partie de l'Odyssée, sauf a confondre des événements avec le récit qu'on en fait. L'épisode chez Circé se déroule longtemps AVANT qu'Ulysse n'arrive chez Calypso, qui le retiens prisonnier au chapitre 5. Par contre, quand il est chez les Phéaciens, Ulysse raconte cet épisode ancien de sa rencontre avec Hermès, et là, c'est grâce aux noeuds secrets que lui fit connaitre Circé qu'il ferme "le coffre magnifique" contenant "Les riches présents, les vêtements et l'or que les Phéaciens avaient donnés à Ulysse"

Ce conseil de fermer le coffre lui est donné par Arété (VIII-443), la reine du Pays des Phéaciens, qui lui dit qu'avant le départ vers sa patrie :

« Noble voyageur, examine ce couvercle et ferme-le toi-même avec une chaîne pour que l'on ne te dérobe rien, pendant ton voyage, lorsque tu goûteras les douceurs du sommeil sur ton sombre navire. »

Le navire est sombre et le voyage sera fait en état de sommeil.
Les psychologues n'ont rien inventé avec le concept de résilience.
Circé est parfois malfaisante et parfois "vénérable", selon le moment du scénario, et surtout selon si Hermès donne le moly ou pas.
Sod
Sod
Titan

Serpent
Messages : 3363
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Mar 3 Déc - 7:07

« …jouant sur le sens de son nom (Circé = cercle), les commentateurs en font la maîtresse du cycle de ce qu'on appelle couramment la métempsychose. »

Les interprétations allégoriques du mythe de Circé dans l'antiquité

https://mediterranees.net/mythes/ulysse/epreuves/circe/allegories.html


J'aurais dut faire la liste de toutes les fois ou j'ai vu le jeu de mots comme argument métaphysique (proche de l'irréfutable) pour décréter qu'on a trouvé ... non pas un sens caché, mais LE vrai sens.
Sod
Sod
Titan

Serpent
Messages : 3363
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Mer 4 Déc - 8:16

Remplacer le mot "Circé" par le mot "samsara" ne transmute pas le texte.
Par contre, ce Cercle dont va le prémunir Hermès grâce au don du moly joue un rôle décisif dans le scénario qui a conduit Ulysse a faire naufrage sur l'île de Calypso.
Ce qui a amené Ulysse a faire naufrage, c'est lui même qui le raconte à partir de VII - 237 jusqu'en fin de chapitre XII, cette histoire étant raconté pendant qu'il est dans le palais d'Alcinoùs, là ou se font les libations à Hermès.

Et voici globalement comment se termine cette histoire qui l'a amené a faire naufrage chez Calypso :

"Alors, le doux sommeil quitta mes paupières, et je me hâtai de retourner vers la mer et vers la nef rapide. Mais quand je fus près du lieu où celle-ci avait été poussée, la douce odeur vint au-devant de moi. Et, gémissant, je criai vers les Dieux immortels :

- Père Zeus, et vous, Dieux heureux et immortels, certes, c'est pour mon plus grand malheur que vous m'avez envoyé ce sommeil fatal. Voici que mes compagnons, restés seuls ici, ont commis un grand crime.

Aussitôt, Lampétiè au large péplos alla annoncer à Hèlios Hypérionide que mes compagnons avaient tué ses boeufs, et le Hypérionide, irrité dans son coeur, dit aussitôt aux autres Dieux :

- Père Zeus, et vous, Dieux heureux et immortels, vengez-moi des compagnons du Laertiade Odysseus. Ils ont tué audacieusement les boeufs dont je me réjouissais quand je montais à travers l'Ouranos étoilé, et quand je descendais de l'Ouranos sur la terre. Si vous ne me donnez pas une juste compensation pour mes boeufs, je descendrai dans la demeure d'Hadès, et j'éclairerai les morts

Et Zeus qui amasse les nuées, lui répondant, parla ainsi :

- Hèlios, éclaire toujours les Immortels et les hommes mortels sur la terre féconde. Je brûlerai bientôt de la blanche foudre leur nef fracassée au milieu de la sombre mer.

Et j'appris cela de Calypso aux beaux cheveux, qui le savait du Messager Hermès.


Odyssée XII - 366; 389


Voilà pourquoi Ulysse a fait naufrage chez Calypso, et il a reçu cet enseignement d'Hermès via Calypso qui le tenait prisonnier au chapitre 5. Puis dans les 50 derniers versets de ce chapitre XII, Ulysse raconte les précisions de ce naufrage qui l'a amené chez Calypso, et son récit se termine comme ça, le chapitre suivant étant celui de son départ pour le retour dans la patrie.
Est-ce a dire que la compréhension de son propre Cercle ferait partie des dons d'Hermès ? ... A condition qu'il ait donné le moly et qu'on arrive ensuite dans le monde des Phéaciens pour pouvoir raconter ?
Sod
Sod
Titan

Serpent
Messages : 3363
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par ness le Mer 4 Déc - 9:40



merci pour ce voyage d'Ulysse, Sod, ça nous transporte dans le grand voyage interieur..
un plaisir de te lire!
ness
ness
Eris

Dragon
Messages : 2003
Date d'inscription : 01/03/2019

Localisation : façe a la mer!
Emploi/loisirs : bricoler des caillou
Humeur : vague a bonde..

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Jeu 5 Déc - 8:03

O

"Je suis Odysseus fils de Laerte, que tous les Hommes connaissent grâce à mes ruses, et ma gloire est monté dans la sphère d'Ouranoùs"

Odyssée IX - 19


Je ne sais pas ce qui s'est passé hier, mais je crois que je me suis trompé.
Le Cercle dans lequel nous allons apprendre comment Ulysse a fait naufrage chez Calypso commence plutôt ici, en IX - 19, quand Ulysse répond au roi Phéacien, Alcinoùs enseigné des dieux, qui dans le chapitre précédent lui demandait son nom, son pays, sa ville et de lui dire a quel peuple il appartient, "pour que mes vaisseaux, se dirigeant toujours vers un seul et même but, te ramènent promptement dans tes foyers."

C'est le simple bon sens : le matos Phéacien a lui aussi besoin de programmer son GPS avant le départ. Alors Alcinoùs insiste un petit peu auprès d'Ulysse pour qu'il raconte précisément. Alcinoùs l'initié lui demande aussi " dis-moi sincèrement où tu as erré, quelles sont les villes opulentes que tu as visitées, quels sont les hommes que tu as rencontrés dans tes courses lointaines. Parle-moi de tous ces peuples et dis-moi s'ils sont cruels, sauvages, sans justice, ou s'ils sont hospitaliers et si leur âme respecte les dieux. "

Alors a partir du chapitre IX - et non pas VII comme je l'ai cru hier - Ulysse va tout lui raconter. Et c'est très important d'entendre cette histoire car le roi enseigné des dieux le précise bien dans sa demande a Ulysse :

« Les dieux ont ourdi cette destinée, ils ont résolu la mort d’un grand nombre de héros, pour être un chant instructif aux hommes à venir. »

Odyssée VIII - 579


C'est clair que la roue du samsara est un charnier.
Mais certains disent aussi que ce serait en tournant dans ce Cercle que l'humain se fait instruire. Alors : pourquoi vouloir y échapper si Hermès peut nous donner le moly ?
Sod
Sod
Titan

Serpent
Messages : 3363
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Dim 8 Déc - 4:23

« Je suis Odysseus fils de Laerte, qui me suis fais connaitre aux Hommes par tous mes stratagèmes, et dont le kleos ( κλέος ) est monté dans les Cieux »

Odyssée IX - 19

Quand il est chez les Phéaciens et qu’il va raconter le chemin qui l’a amené ici – et ça, à la demande d’Alcinoùs qui en a besoin pour programmer le GPS du navire en destination de la patrie – Ulysse n’est peut être pas encore monté aux Cieux, mais son kleos, lui, est déjà monté. C’est du moins ce qu’il dit au premier verset de son récit, et renseignements prit, il est possible qu’a cet endroit de la transe-mutation, quand il est chez les Phéaciens, précisément en IX – 19, son kleos aurait déjà dépassé la Sphère d’Uranus dans l’Ascension céleste.

L’hypothèse de ce dépassement n’a rien de solide pour le moment.
Mais comme c’est notre ami Hermès qui est le Gardien des Portes (c’est précisé dans son acte de naissance au verset 13) il va falloir examiner l’hypothèse de cette géolocalisation d’Ulysse très sérieusement. Car ça peut vouloir dire qu’à ce moment là de l’histoire, quand il est chez les Phéaciens, Hermès aurait déjà fait passer à Ulysse des seuils sans que personne n’ait rien vu. Ce travail en cachette du dieu serait bien de son fait aussi, du moins à en croire certains spécialistes, car :

« La dissimulation, répétons-le est une des caractéristiques d’Hermès.
Il est d’ailleurs un des seuls dieux à faire usage du « casque d’invisibilité » d’Hadès »


Jacques Desautels - 1988
Dieux et mythes de la Grèce ancienne: la mythologie gréco-romaine.


Du coup, si la recherche de ce que fait Hermès dans l’Odyssée consiste à faire apparaitre ce qui est caché, je crois que ce n’est pas gagné, et que le projet va demander des moyens à la mesure de la difficulté.
Dans les cas difficiles comme ça, un moyen adapté pourrait être de demander au fou du village - alias Google traduction, qui de toute évidence, comme moi, ne sait pas lire le Grec - quelle exégèse il aurait à nous proposer pour ce verset cité plus haut, par lequel Ulysse commence le récit de son chemin, car c’est souvent que tout est dans le commencement :

« Je suis Odysseus fils de Laerte, qui me suis fais connaitre aux Hommes par tous mes stratagèmes, et dont le κλέος est monté dans les Cieux »

C’est là que le fou me répond :

« Laertiadis habillé en être humain et probablement en homme céleste. »

Ou bien en le titillant un peu sur la gâchette :

« L'investissement de Laertiadis dans les êtres humains et ma vie céleste. »

Et si je cible plus précisément encore la traduction sur les 5 derniers mots Grecs du verset, qui d’après le plus large consensus des traducteurs veux dire «… et dont la gloire (kleos) est monté jusqu’aux Cieux »

Le fou me répond : « … et c’est le paradis »

Aux grands mots les grands remèdes : Les universitaires qui travaillent à grand coup de doctorat sur le concept de kleos et son jumeau le kudos ont déjà bien avancé depuis plusieurs décennies. Mais comme la génétique céleste et son transfert dans le génome humain pour le modifier est une science toute naissante, il est bien normal de ne pas avoir encore le fin mot de cette affaire. On comprendra quand on sera grand. Car dans l’ésotérisme, il parait que c’est le semblable qui connait le semblable.
Sod
Sod
Titan

Serpent
Messages : 3363
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Ven 3 Avr - 10:07

« Bientôt Hercule me reconnaît; il me contemple attentivement, et, plein de compassion, il m'adresse ces paroles : « Noble fils de Laërte, ingénieux Ulysse, tu es donc aussi sous le poids du terrible destin, comme je l'étais moi-même lorsque je voyais encore la brillante clarté du soleil ! Moi, fils de Zeus, je fus accablé de maux sans nombre : je servis un homme bien inférieur à moi, et ce faible mortel m'imposa les plus rudes travaux ; il m'envoya même en ces lieux pour enlever le chien gardien des enfers, car il ne connaissait pas d'entreprise plus périlleuse. Pourtant je saisis le monstre et je le conduisis hors des sombres demeures : Hermès et Athéna avaient guidé mes pas. »

Odyssée XI - 617


Ulysse est toujours chez les Phéaciens depuis le dernier message posté ici le 8 décembre.
Si vous aussi vous avez décroché je vous fais un chek-up : Les Phéaciens c'est le peuple dont le roi "est enseigné des dieux" et qui vont reconduire Ulysse à la maison.
Mais le roi initié voudrait qu'Ulysse raconte par où il est passé avant d'atterrir là chez eux, et ce chapitre XI que je viens de citer est celui où Ulysse raconte sa descente en Hadès.

A en croire cette cartographie d'Homère, le voyage en Hadès que nous raconte ici Ulysse serait donc juste après qu'Hermès est joué son rôle de sauveur dans l'épisode du gloubiboulga de Circé, mais avant qu'Ulysse n'atterrisse chez Calypso, où il restera prisonnier sept ans, jusqu'à ce qu'Hermès ne vienne le délivré sur un décret de compassion divine, celle de Zeus pour le pauvre Ulysse.

Il y a des chemins qui ne sont pas de tout repos.

« Mais Hermès est aussi psychopompe – conducteur des âmes – car c’est lui qui les accompagne jusqu’au fleuve séparant le monde des vivants du domaine des morts. Véritable agent de liaison entre les trois espaces du cosmos – la terre le vaste Olympe et le monde infernal – il est selon les termes de l’Hymne homérique a Hermès « le seul messager accrédité auprès d’Hadès »

Sonia Darthou - 2012
Les dieux de l’Olympe : les mythes dans la cité


Avis aux candidats Smile
Hercule le bien guidé d'Hermès s'en est sortit, alors : pourquoi pas nous ?
Sod
Sod
Titan

Serpent
Messages : 3363
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Oni le Ven 3 Avr - 23:20

Hercule le bien guidé d'Hermès s'en est sortit, alors : pourquoi pas nous ?
Hercule était un demi-dieu ! Nous on est juste... des humains !

Mais je me dis que si Ulysse a pu vivre tout ça, pourquoi on traverserait pas cette crise ? Smile
Hermès, messager des dieux, et Athéna guident nos pas... Deux guides pas du tout anodins...
Oni
Oni
Mimas

Chèvre
Messages : 543
Date d'inscription : 04/03/2019

Localisation : Ici
Emploi/loisirs : Procrastination

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Sam 4 Avr - 9:44

@Oni a écrit:Mais je me dis que si Ulysse a pu vivre tout ça, pourquoi on traverserait pas cette crise ?  Smile

Absolument.
Et je dirais même plus : c'est PARCE QUE d'autres sont déjà passé dans ce genre de chemin (réservés aux héros ?), que nous on peut passer aussi. Et plus de gens y passent et plus facile deviendra le passage. Parce que c'est bien connu de tous les montagnards que c'est le passage des gens (ou du bétail) qui crée le chemin.

Sur le très bon travail d'Hermès
AVIS AUX CANDIDATS (SUITE) :

"Comme douzième travail, il lui fut imposé de ramener Cerbère de l'Hadès. Cerbère avait trois têtes de chien, une queue de dragon et toute la longueur de son dos était hérissée de têtes de serpents de toutes espèces. Pour se préparer à cette entreprise, Héraclès se rendit à Éleusis, auprès de Mélampous, afin d'être initié aux mystères. Or, en ce temps-là, l'initiation n'était pas accordée aux étrangers ; aussi, pour cette raison, Héraclès dut-il se faire adopter par Pylios. Et, de surcroît, il ne pouvait pas assister aux mystères parce qu'il n'avait pas été purifié après le meurtre des Centaures. Eumolpos le purifia, et finalement Héraclès fut initié. Ayant atteint le cap Ténare, en Laconie, là où s'ouvre le passage pour descendre dans l'Hadès, Héraclès s'y engagea et descendit. Quand les âmes le virent, elles s'enfuirent toutes, excepté Méléagre et la Gorgone Méduse. Alors Héraclès sortit son épée, comme si la Gorgone avait été vivante, mais Hermès l'avertit qu'il ne s'agissait là que d'un vain fantasme. Arrivé près de la porte de l'Hadès, il trouva Thésée et Pirithoos, celui qui avait aspiré à la main de Perséphone ; c'est pourquoi ils étaient à présent prisonniers. Dès qu'ils virent Héraclès, ils tendirent aussitôt les mains vers lui, dans l'espoir que sa force pourrait les délivrer. Le héros réussit à prendre Thésée par la main et à le mettre debout ; mais, alors qu'il tentait de relever Pirithoos, la terre trembla, et il dut lâcher prise. Puis il fit rouler la pierre qui écrasait Ascalaphos. Et pour offrir un sacrifice de sang aux âmes, il égorgea une bête du troupeau d'Hadès. Mais leur gardien, Ménétès, fils de Ceuthonymos, le défia à la lutte. Héraclès aussitôt le maintint fermement par la taille et lui brisa les côtes. Perséphone alors intercéda en sa faveur et Héraclès le laissa aller. Il parla ensuite à Hadès de Cerbère et le dieu lui permit de l'emmener, à la condition qu'il le vainque sans armes. Héraclès le trouva près des portes de l'Achéron : protégé par sa cuirasse et recouvert de sa peau de lion, il lui mit les mains autour du cou et ne bougea plus jusqu'à ce que la bête, suffoquant, tombe à terre. Héraclès alors la prit, et remonta non loin de Trézène. Déméter, ensuite, transforma Ascalaphos en hulotte. Héraclès montra Cerbère à Eurysthée puis le ramena dans l'Hadès."

http://ugo.bratelli.free.fr/Apollodore/Livre2/II_5_1-12.htm
Sod
Sod
Titan

Serpent
Messages : 3363
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Dim 5 Avr - 6:52

« Il s'en faut de beaucoup, Fils d’Hermès (Hermogène), que ce nom d’Hadès soit tiré du mot ténébreux, (ἀειδής); c'est plutôt la propriété de connaître, (εἰδέναι), tout ce qui est beau, qui lui fait donner ce nom par le législateur »

Platon Cratyle 404 b


Je vous rassure tout de suite je ne sais pas lire le Grec et je m'en passe très bien.
Savoir lire le français ça suffit largement.
Mais pour ceux qui sauraient cette langue, ça peut servir, je croit.

Dans ce verset de Cratyle, Socrate a l'air de dire dit qu’il y aurait un problème de vocabulaire chez les terriens. Du moins, il dit ça au moment ou il renseigne un fils d’Hermès sur ce que serait l’Hadès. Car c'est possible qu'il y ait deux / trois choses a savoir. Il m'a semblé remarqué que nous voyons le monde, la vie les gens, au travers de nos valeurs, au travers de ce qui est important pour nous et de comment nous nous représentons les choses.

Par exemple, qu’est ce que ça veut dire « Hermès seul messager accrédité auprès d’Hadès » ?

Car c’est Apollon qui le dit à son petit frère Hermès dans l’hymne homérique qui lui est consacré, et si c'est Apollon qui le dit, c'est donc la vérité dans la logique de ce polythéisme. Or comprendre ce que disent les dieux pourrait avoir son importance.

« La plus noble des déesses me répond : « Généreux fils de Laërte, ingénieux Ulysse, toi et tes guerriers vous ne resterez point malgré vous dans ma demeure. Mais vous avez encore un autre voyage à faire. Il faut que vous descendiez dans les sombres demeures d’Hadès et de la terrible Proserpine pour y consulter l'âme du Thébain Tirésias, de ce devin aveugle dont l'intelligence est encore dans toute sa force. Proserpine accorde seul à Tirésias (quoiqu'il soit mort) un esprit pour tout connaître. Les autres habitants de cet empire ne sont que des ombres errantes. »

Odyssée X - 486


Ici c'est Circé qui parle, autrement dit "le Cercle des incarnations" selon le sens caché qu'avaient cru deviner certains de l'antiquité. Elle annonce a Ulysse qu'il va falloir y aller, lui et ses guerriers ne resteront pas toujours dans sa demeure.
Heureusement qu'en bas il y a un "messager accrédité" ...
Car je crois me souvenir que si Ulysse doit descendre, c'est pour y apprendre de la bouche de Tirésias le chemin du retour à la maison ...
Sod
Sod
Titan

Serpent
Messages : 3363
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Pommard le Dim 5 Avr - 12:58

@Sod a écrit:« Il s'en faut de beaucoup, Fils d’Hermès (Hermogène), que ce nom d’Hadès soit tiré du mot ténébreux, (ἀειδής); c'est plutôt la propriété de connaître, (εἰδέναι), tout ce qui est beau, qui lui fait donner ce nom par le législateur »

Platon Cratyle 404 b


Je vous rassure tout de suite je ne sais pas lire le Grec et je m'en passe très bien.
Savoir lire le français ça suffit largement.
Mais pour ceux qui sauraient cette langue, ça peut servir, je croit.

Dans ce verset de Cratyle, Socrate a l'air de dire dit qu’il y aurait un problème de vocabulaire chez les terriens. Du moins, il dit ça au moment ou il renseigne un fils d’Hermès sur ce que serait l’Hadès. Car c'est possible qu'il y ait deux / trois choses a savoir. Il m'a semblé remarqué que nous voyons le monde, la vie les gens, au travers de nos valeurs, au travers de ce qui est important pour nous et de comment nous nous représentons les choses.
C'est toujours dangereux de tirer un élément de son contexte. Commence ta lecture à 403d et normalement tu devrais comprendre plus facilement le sens du passage que tu as cité.
(car il serait curieux de donner le nom de "ténébreux" à un dieu qui est pourtant "brillant" (Ploútôn))
Pommard
Pommard
Amalthée

Chèvre
Messages : 245
Date d'inscription : 11/06/2019

Localisation : SO

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Lun 6 Avr - 8:10

S'il est toujours dangereux de tirer un élément de son contexte, toute citation est dangereuse, mais il arrive a Sod de ne pas redouter ce genre de danger.
Sod
Sod
Titan

Serpent
Messages : 3363
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnu(e)
Emploi/loisirs : Documentaliste chez

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Invité le Dim 14 Juin - 19:37

Bonjour à tous,

Il existe plusieurs choses.

Une divinité hellénistique qui s'appelle Hermes, et qui a bien évidement évolué de l'époque archaïque à l'antiquité tardive selon les régions et les sectes.
Mercure étant la romanisation de l'Hermes hellène qui va évoluer différemment en parallèle.
Les grecs ne considérant qu'il n'existe que leur culture, ils interprètes les divinités étrangère selon leur propre paradigme. Il y a une divinité égyptienne, les grecs arrivent, n'arrivent pas à prononcer le nom et l'appelle Thot et l’interprète comme étant Hermes .
L'Évhémérisme (qui consiste à imaginer que les dieux sont d'anciens personnages historiques illustre) a Alexandrie va faire naitre le personnage d'Hermes Trismégiste qui n'est plus une divinité, mais un archétype du sage parfait dans la formation d'une nouvelle forme religieuse ptolémaïque se basant sur les grandes écoles de pensée de l'époque (Egypte, Mésopotamie, Perse, Grèce).
Tous ces développements sont radicalement différents, la Koré Kosmou et Homère n'appartiennent pas du tout à la même époque, au même milieu et donc même paradigme, par exemple.

le mot Trismegistre= 3 fois grand.

Τρισμέγιστος est littéralement trois fois très grand. Smile
On ne sait toujours pas exactement la signification de cet épiclèse, hélas.

mais les 14 textes, 7 des plus connus sont inscrits sur la table d'emeuraude je pense/(voir le topic adéquat)

Le texte de la table d’émeraude est un texte talismanique arabe - qui aurait été trouvé sur une table d’émeraude. Nous ne possédons pas de version antique et grecque -bien qu'il ait pu exister.

Pour Artapan qui disait que Moïse est un Hermès, j'était déjà au courant depuis ce printemps, mais je dois t'avouer que quand j'ai apprit ça, au début je ne voyais pas le rapport entre les deux personnages, même si ce genre d'hypothèse est très intéressante.

Ce n'est pas ce qui est dit dans le texte d'Artapan.
Il est dit que Moise parcourait l’Égypte, qu'il enseigna à des égyptiens l'art de se protéger avec des oiseaux et les égyptiens par ignorance finir par dériver dans un culte idolâtre. Ce mythe ne fait pas de Moise un Hermes, il permet juste aux juifs de l'époque d'Alexandrie de s'inscrire dans l'historiographie et pouvoir revendiquer la science alexandrine de l'époque - ce qui est initialement problématique pour le dogme et l'histoire juive. Smile

Amicalement
Hora'

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." - Page 5 Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum