La victoire sur le soi

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

La victoire sur le soi - Page 5 Empty La victoire sur le soi

Message par tangolinos le Mar 8 Jan - 17:48

Rappel du premier message :

« La victoire sur soi est la plus grande des victoires. »
Platon


Suite à cette citation, voilà mon interprétation:

Comme quoi, toutes les doctrines évoquent la même chose.
Un peu comme si le chemin de croix du Christ, était la mise à mort du soi, et que la résurrection était la naissance du SOI...
Dans le zen on évoque que le Satori est la naissance de notre véritable nature... et le chemin pour atteindre ce Satori est proposé dans la pratique de la méditation qui consiste à se taire, et à laisser apparaitre dans notre conscience toutes sortes de choses sans jamais s' y attacher... 
Les soufis ont une recette expéditive d' atteindre l' éveil en moins d' une semaine... cette recette ressemble à la pratique du néti-néti qui consiste à se répéter sans-cesse que je ne suis pas ceci ou cela... ( je ne suis pas mon doigt de pied, je ne suis pas mon pied, je ne suis pas ma jambe... je ne suis pas mon corps etc...)
Au final de toutes ces pratiques, le pèlerin se laisse aller à un extrême lâcher-prise, qui correspond bien à l' anéantissement du soi... et c'est alors que l' insaisissable SOI se manifeste comme étant l' ultime instance.

Suite à mon interprétation, la parole est maintenant à vous !
et je souhaite que le partage, de nos interprétations, puisse être utile à certains pèlerins…
tangolinos
tangolinos
Encelade

Dragon
Messages : 761
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas


La victoire sur le soi - Page 5 Empty Re: La victoire sur le soi

Message par Totem le Sam 12 Jan - 15:15

@Le manège enchanté a écrit:
Tango a écrit:Ce ''rien'' correspond à l' insaisissabilité de notre véritable nature...

Et inversement il nous invite à réaliser la nature de la saisie, je pense. Smile

Exactement et cette vraie nature peut être saisie via le corps physique en non pas par l'intellect....

Totem
Uranus

Messages : 4526
Date d'inscription : 11/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

La victoire sur le soi - Page 5 Empty Re: La victoire sur le soi

Message par tangolinos le Sam 12 Jan - 16:36

@Totem a écrit:
@Le manège enchanté a écrit:
Tango a écrit:Ce ''rien'' correspond à l' insaisissabilité de notre véritable nature...

Et inversement il nous invite à réaliser la nature de la saisie, je pense. Smile

Exactement et cette vraie nature peut être saisie via le corps physique en non pas par l'intellect....
Je dirais que c’est notre vraie nature qui nous saisit…

Physiquement ?… Humm, on peut le dire comme ça…
En ce qui me concerne quand je suis revenu de mon instant, je me suis retrouvé dans un corps qui tremblait de frousse, tout comme s’il avait eu peur de mourir, je me souviens avoir passé un long moment pour le calmer.
Il y avait vraiment une distinction entre ce corps qui gigotait transi de peur, et la sérénité qui m’ avait envahi…

L’ intelect ?… je me souviens que mon introspection a démarré suite à une décision d ‘ affronter mes drames existentiels, et durant plusieurs semaines j’ ai éprouvé ma raison jusqu’ à sa capitulation… c’est alors qu’en dernière alternative je me suis laissé aller à un extrême lâcher-prise qui m’ a propulsé dans l’ inénarrable…

Il m’ arrive souvent d’ évoquer que ma conscience s’ est retournée comme une chaussette… c’ est un peu comme si jadis j’ étais ce corps dramatisé existentiellement, qui cherchait désespérément une explication, et qu’ ensuite j’ étais devenu une non-forme débarrassée de tous ces drames…

Ahlala, me voilà encore à vous causer de mon histoire… et en me relisant j’ ai encore l’ impression de ne dire que des sottises… tant j’ y vois des maladresses d’ expression… Mais j’ espère que ça puisse toutefois évoquer quelque chose de précieux à certains… et tant pis pour moi de passer pour un prétentieux radoteur…

tangolinos
Encelade

Messages : 761
Date d'inscription : 13/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

La victoire sur le soi - Page 5 Empty Re: La victoire sur le soi

Message par Le manège enchanté le Sam 12 Jan - 17:33

@Tango

On voit bien d'après les descriptions que tu fais de ton "instant" que ta volonté n'y était pour rien dans cette révélation, mais qu'à la fois, l'extrême tension volitionnelle en direction de cet absolu à travers lequel tu t'es réalisé et qui a précédé cet instant, était essentielle. D'où d'ailleurs ce double enseignement contradictoire dans le bouddhisme, où d'un côté on donne à la volonté du pratiquant un chemin vertueux pour lui permettre d'incarner son esprit d'éveil (bodaïshin) par le biais de pratiques spécifiques, et où de l'autre on lui assure qu'il n'existe aucun éveil, aucune réalisation (Sutra du coeur), ceci sans doute pour lui désigner ce point où la volonté est inopérante : (Il suffit pour cela d'une silencieuse coïncidence -Obaku)
Etre saisi plutôt que saisir, c'est bien ce retournement dont tu parles et qui s'avérerait peut-être, être celui de la volonté capable de s'inhiber pour exprimer un extrême lâcher prise.
Mais bien que cette volonté ait cette capacité à être passive, elle est aussi capable d'être active, et c'est par cette activité que se produit la transmission de cet absolu par le biais des enseignements, ces derniers n'étant évidemment pas cet absolu lui-même. C'est pour cette raison qu'on dit aussi dans le bouddhisme que les bodhisattvas ont un pied dans le samsara et un autre dans le Nirvana, autrement dit, qu'ils sont capables de prendre refuge dans l'absolu, tout en sachant se manifester dans le relatif pour le bien de tous les êtres. Smile
Le manège enchanté
Le manège enchanté
Mimas

Buffle
Messages : 477
Date d'inscription : 17/12/2018

Localisation : Entre Vénus et Mars

Revenir en haut Aller en bas

La victoire sur le soi - Page 5 Empty Re: La victoire sur le soi

Message par tangolinos le Sam 12 Jan - 19:41

@ poil du cul ?… poil de luxe ?…  Pollux ?… Manège enchanté ?…
Je ne sais qui se cache derrière tous ces pseudos, et ce n’ est vraiment pas ma préoccupation de vénérer les dires des uns ou des autres, et encore moins de vénérer ceux qui les ont dites…

Ceci n’ était qu’ une introduction pour bien remettre les choses à plat.

Ton message de 17:33 me semble succulent, tant ce qui est dit, évoque une coïncidence avec ce que j’ ai vécu charnellement, et tant ça m’ invite à partager encore plus…

Effectivement tu as raison de dire que la volonté, que j’ aurais tendance à minimiser, a été essentielle pour me déterminer à affronter mes drames existentiels, et à maintenir cette activité pendant plein de jours jusqu’ à ce que la raison s’ incline.

Tu me dis réalisé ?… détrompe-toi, tu n’ es pas un éléphant !…Hihi !
Perso je pense que la véritable réalisation se passera à l’ instant de notre mort… un curé qui ne croyait pas en Dieu, me disait que le dernier instant de notre vie devenait l’ éternité… et cette idée ne me semble pas vraiment sotte.
Disons que mon instant m’ a révélé que j’ étais un novice et que pour me réaliser, le chemin était infini.

Le double enseignement du bouddhisme ?…
Vois-tu, de par mon expérience insolite j’ ai bien compris qu’entre l’ évènement et sa digestion il y avait une énorme distinction… puisque l’ évènement peut se produire aléatoirement, et que sa digestion dépendra des valeurs résiduelles qui persisteront après cet instant.
Aussi, je pense que le bouddhisme propose en même temps la digestion et l’ évènement, tout en sachant que la digestion est impossible à gérer si l’ évènement se produit trop précocement.
Une amie psychiatre me disait que nombreux étaient les ‘’éveillés’’ qui se retrouvaient en HP tant leur digestion s’était bloquée…

La volonté qui parvient à s’éteindre, pour laisser jaillir l’ inattendu ?… oui c’est bien ça la formule ! encore faut-il avoir appuyé son pied au plus bas pour que la tête monte au plus haut.
dans mon cas j’ ai éprouvé ma raison jusqu’à son extrême limite… c’était en quelque sorte le petit ‘’soi’’ qui s’abandonnait dans ce périple…
Ahlala… ça correspond bien à l’ agitation du corps que j’ ai retrouvé après mon instant… c’ est ce petit soi qui animait tous ces tremblements… et c’ est bien lui que j’ ai rassuré pour apaiser les manifestations du corps… Hihi… le corps n’ est qu’ apparence !… c’ est le fond qui nous importe.

Les  bodhisattvas entre samsara et nirvana ?
un pied dans le ciel, et un pied dans la **** ?
un pied dans l’ absolu et un pied dans le relatif ?
ça me semble ressembler à ma souffrance résiduelle… Hihi
ce qui me fait rire, c’ est qu’il me suffit de me rappeler mon insaisissable instant pour qu’ aussitôt une sérénité joyeuse m’ envahisse…

Je dirais alors que l’ Absolu ne peut se manifester que dans la dualité:
sans insipidité, pas de goût
sans obscurité, pas de lumière
sans froid, pas de chaud
sans silence, pas de bruit
sans la ****, pas de parfum plus subtile
etc…
sans la haine, pas d' amour
etc...

Mais bon au delà de tous ces discours ce qui me semble importer est le partage de ce que nous avons vraiment vécu charnellement qui nous a propulsé au plus haut, même si notre témoignage pourrait sembler surréaliste pour certains.
tangolinos
tangolinos
Encelade

Dragon
Messages : 761
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

La victoire sur le soi - Page 5 Empty Re: La victoire sur le soi

Message par Le manège enchanté le Sam 12 Jan - 20:24

Tango a écrit:@ poil du cul ?… poil de luxe ?…  Pollux ?… Manège enchanté ?…
Je ne sais qui se cache derrière tous ces pseudos, et ce n’ est vraiment pas ma préoccupation de vénérer les dires des uns ou des autres, et encore moins de vénérer ceux qui les ont dites…

Ceci n’ était qu’ une introduction pour bien remettre les choses à plat.

Désolé Tango, quelque chose semble t’avoir dérangé dans mon message. Peux-tu me dire quoi ? Je ne comprends pas cet accès soudain de dureté.
Le manège enchanté
Le manège enchanté
Mimas

Buffle
Messages : 477
Date d'inscription : 17/12/2018

Localisation : Entre Vénus et Mars

Revenir en haut Aller en bas

La victoire sur le soi - Page 5 Empty Re: La victoire sur le soi

Message par tangolinos le Sam 12 Jan - 21:17

Salut Pollux
la dureté que tu entrevoies est qu'on parle de ton poil du cul...
serais-tu vraiment impoilu pour te révolter ?

ton message était succulent, et il m' importait de remettre les pendules à l' heure, à raz du sol, pour véritablement partager ce que deux cons peuvent partager.

Il serait en effet absurde de se prendre pour quelque chose d' idéalisée pour causer... et l' identification à deux cons qui essaient de partager leurs dires, me semble plus juste que de se prendre pour des pontes qui n' ont plus rien à partager puisqu'ils seraient dans l' élan d'imposer leur suprématie.

Alors disons que ma soi-disante dureté était juste une introduction pour établir une ambiance qui permettrait à ce que mon message soit mieux interprété....

Et je suis bien navré de voir que cette introduction t' a bloqué.
tangolinos
tangolinos
Encelade

Dragon
Messages : 761
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

La victoire sur le soi - Page 5 Empty Re: La victoire sur le soi

Message par Le manège enchanté le Sam 12 Jan - 21:28

Merci pour l'explication Tango Smile
Tango a écrit:
la dureté que tu entrevoies est qu'on parle de ton poil du cul...

Oui, associée à cette histoire de se cacher derrière des pseudos.

J'y ai effectivement vu une sorte d'agression. Je préférais donc te le dire et m'assurer que tout allait bien entre nous. Mais puisque pour toi il s'agissait d'un jeu, très bien je comprends.

Tango a écrit:
Et je suis bien navré de voir que cette introduction t' a bloqué.

Merci  La victoire sur le soi - Page 5 1679551000
Le manège enchanté
Le manège enchanté
Mimas

Buffle
Messages : 477
Date d'inscription : 17/12/2018

Localisation : Entre Vénus et Mars

Revenir en haut Aller en bas

La victoire sur le soi - Page 5 Empty Re: La victoire sur le soi

Message par Totem le Dim 13 Jan - 0:36

@tangolinos a écrit:

Physiquement ?… Humm, on peut le dire comme ça…
En ce qui me concerne quand je suis revenu de mon instant, je me suis retrouvé dans un corps qui tremblait de frousse, tout comme s’il avait eu peur de mourir, je me souviens avoir passé un long moment pour le calmer.
Il y avait vraiment une distinction entre ce corps qui gigotait transi de peur, et la sérénité qui m’ avait envahi…

L’ intelect ?… je me souviens que mon introspection a démarré suite à une décision d ‘ affronter mes drames existentiels, et durant plusieurs semaines j’ ai éprouvé ma raison jusqu’ à sa capitulation… c’est alors qu’en dernière alternative je me suis laissé aller à un extrême lâcher-prise qui m’ a propulsé dans l’ inénarrable…

Il m’ arrive souvent d’ évoquer que ma conscience s’ est retournée comme une chaussette… c’ est un peu comme si jadis j’ étais ce corps dramatisé existentiellement, qui cherchait désespérément une explication, et qu’ ensuite j’ étais devenu une non-forme débarrassée de tous ces drames…

Pour tout dire, quand je parle "physiquement" c'est au delà de l'expérience que tu as faite et en laquelle je reconnais la toute première expérience que j'ai faite un peu de la même manière que toi (une introspection pour affronter les drames existentiels sur 10 jours consécutifs et un lâcher prise à la fin).
Effectivement dans cette première expérience quelque chose nous saisi physiquement et psychiquement, mais bien longtemps après le corps peut saisir la présence de ce quelque chose qui grandit en nous dans la région du coeur et sternum.
Aloah avait justement mis un très bon texte sur le sujet sur son journal. Je me souviens que j'avais gardé le lien mais aujourd'hui le site où il se trouvait a été supprimé de la toile. Il faudrait que je vois s'il n'a pas été repris sur un autre site.
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4526
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

La victoire sur le soi - Page 5 Empty Re: La victoire sur le soi

Message par tangolinos le Dim 13 Jan - 15:22

@Totem
je pense que chacun ne perçoit qu’un aspect ou un autre de l’ entière réalité…
les uns voient les morts, mon sorcier voyait le futur, toi tu ressens physiquement la présence de ta véritable nature, et moi je ne vois rien de tout ça… mais je reste imprégné de la présence de ma véritable nature, et sa non-forme ne me dérange pas du tout…
Vois-tu, je soupçonne que notre véritable nature vient se manifester à l’ intérieur de nous quand le moment est venu, et peut-être bien que c’est juste pour nous rassurer… telle une grâce…
tangolinos
tangolinos
Encelade

Dragon
Messages : 761
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

La victoire sur le soi - Page 5 Empty Re: La victoire sur le soi

Message par Le manège enchanté le Dim 13 Jan - 15:35

Smile Je vois qu’à chaque saisie correspond un objet senti, perçu, conçu, conscient. Or cet objet se distingue de ma véritable nature en tant que celle-ci est atemporelle alors que celui-là est temporel.
Le manège enchanté
Le manège enchanté
Mimas

Buffle
Messages : 477
Date d'inscription : 17/12/2018

Localisation : Entre Vénus et Mars

Revenir en haut Aller en bas

La victoire sur le soi - Page 5 Empty Re: La victoire sur le soi

Message par tangolinos le Dim 13 Jan - 16:25

Salut pollux
ta réflexion n’ est pas sotte… mais ça nous renvoie encore à l’ identification qu’on s’accorde…
Celui qui cherche à saisir sa véritable nature est celui qui doute de son existence.

D’autre part, c’est bien notre véritable nature ‘’atemporelle’’, qui se manifeste au travers de notre conscience ‘’temporelle’’… C’est tout comme si l’ Absolu chutait dans l’ espace/temps relatif pour se manifester.

Disons alors que ce qui apparait dans notre conscience est un pont entre notre insaisissable véritable nature et le monde manifesté.

ça nous renvoie au mystère de la trinité ‘’le père le fils et le st esprit’’ qu’on pourrait décliner en disant: ‘’notre véritable nature, le corps et la conscience’’… il nous est possible de nous identifier à chacun des trois, mais nous sommes bien les trois à la fois… c’est en ça que le mystère s’ explique en comprenant que ces trois choses sont la même.

Quand à la manifestation de notre vraie nature dans notre conscience, perso je le ressens en permanence… c’est bien elle qui propose et notre raison qui dispose…

Disons alors que le ‘’Saint Esprit’’, pourrait s’ écrire le ‘’Sain Esprit’’, pour évoquer l’ attitude à maintenir qui laisserait se manifester notre véritable nature en complète harmonie, entre l’ intemporel et le temporel…
tangolinos
tangolinos
Encelade

Dragon
Messages : 761
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

La victoire sur le soi - Page 5 Empty Re: La victoire sur le soi

Message par Le manège enchanté le Dim 13 Jan - 17:54

Tango a écrit:ta réflexion n’ est pas sotte… mais ça nous renvoie encore à l’ identification qu’on s’accorde…
Celui qui cherche à saisir sa véritable nature est celui qui doute de son existence.

Smile Oui, ou qui persisterait à essayer de la découvrir au travers d'une sensation, d'une perception, de la conscience, du corps, d'une volition ou d'une formation mentale, ceci  alors qu'elle transcende tous ces aspects. Alors quand tu dis que tu la ressens en permanence, peut-être est-ce une manière de dire que tu réalises cette transcendance en permanence, c'est du moins la manière de le formuler qui me semble la plus adéquate.

D’autre part, c’est bien notre véritable nature ‘’atemporelle’’, qui se manifeste au travers de notre conscience ‘’temporelle’’… C’est tout comme si l’ Absolu chutait dans l’ espace/temps relatif pour se manifester.

Effectivement, et cette chute dans le manifesté et le relatif oblitère structurellement l'Absolu qui est pourtant sa source.


Disons alors que ce qui apparait dans notre conscience est un pont entre notre insaisissable véritable nature et le monde manifesté.

Disons donc qu'il s'agirait effectivement pour les lecteurs que nous sommes l'un pour l'autre, de ne pas s'arrêter sur ce pont, mais de le traverser, puisque ce pont n'est seulement que l'ensemble des konneries indispensables à la transmission.

ça nous renvoie au mystère de la trinité ‘’le père le fils et le st esprit’’ qu’on pourrait décliner en disant: ‘’notre véritable nature, le corps et la conscience’’… il nous est possible de nous identifier à chacun des trois, mais nous sommes bien les trois à la fois… c’est en ça que le mystère s’ explique en comprenant que ces trois choses sont la même.

Tout à fait, ce sont trois aspects d'une seule et même chose.

Disons alors que le ‘’Saint Esprit’’, pourrait s’ écrire le ‘’Sain Esprit’’, pour évoquer l’ attitude à maintenir qui laisserait se manifester notre véritable nature en complète harmonie, entre l’ intemporel et le temporel…

Oui, personnellement, je parle souvent du fait que peu importe le sujet du partage dans le sens que celui-ci serait peut-être bien avant toute chose, un prétexte pour essayer de manifester idéalement cette attitude.
Le manège enchanté
Le manège enchanté
Mimas

Buffle
Messages : 477
Date d'inscription : 17/12/2018

Localisation : Entre Vénus et Mars

Revenir en haut Aller en bas

La victoire sur le soi - Page 5 Empty Re: La victoire sur le soi

Message par Totem le Dim 13 Jan - 18:38

@tangolinos a écrit:@Totem

Vois-tu, je soupçonne que notre véritable nature vient se manifester à l’ intérieur de nous quand le moment est venu, et peut-être bien que c’est juste pour nous rassurer… telle une grâce…

C'est tout à fait cela et ce n'est pas une chose à laquelle on s'attend tout simplement parce qu'on en ignorait la réalité avant que cela n'arrive....c'est une sacrée surprise qui met encore plus à mal ce que l'on pensait et qui montre qu'il faut faire table rase de tout ce qu'on connaissait jusque là. C'est dans la région du coeur que cela a lieu, cela commence par une perception physique d'un corps qui va se dégager petit à petit à chaque fois que l'on va se centrer à ce niveau, c'est comme un fil que l'on tire....

C’est quelque chose qui bat dans le cœur soudain, quelque chose qui est chaud, tranquille, riche de contenu, et très immobile, et très plein, comme une douceur… Comme une réflexion dans une eau très paisible de quelque chose qui est éternel.
Mais c’est si léger, si limpide, que c’est comme rien, comme un souffle à peine et on reste avec un sourire.
Saptrem


(...) On dit "présence" mais c'est plutôt comme une absence poignante, comme un trou vivant que l'on porte dedans et qui chauffe, qui brûle, qui pousse de plus en plus, et qui finit par devenir réel et seulement réel dans un monde où l'on se demande si les hommes vivent ou font semblant. C'est le moi de feu, le seul vrai moi au monde, la seule chose qui ne croule pas : "Un être conscient est au centre du moi, qui gouverne le passé et le futur, il est comme un feu sans fumée... cela, il faut le dégager avec patience de son propre corps", dit l'Upanishad. C'est lui "l'enfant enfermé dans la caverne secrète", dont parle le Rig-véda (V.2.1), "le fils du ciel par le corps de la terre" (III.25.1), "lui qui est éveillé dans ceux qui dorment". "Il est là, au milieu de la demeure" (Rig-Véda I.23.14). C'est le Centre, le Maître, le lieu où tout communique :


Quand à la manifestation de notre vraie nature dans notre conscience, perso je le ressens en permanence… c’est bien elle qui propose et notre raison qui dispose…

C'est ce que l'on ressent après l'expérience jusqu'à que cela deviennent réel dans le physique mais cela ne change pas le fait que cette nature bien que devenue perceptible continue à agir dans la vie de tous les jours au grand dam de la raison....Le fait est que plus m'étonne depuis... Wink


Dernière édition par Totem le Dim 13 Jan - 18:56, édité 3 fois
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4526
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

La victoire sur le soi - Page 5 Empty Re: La victoire sur le soi

Message par tangolinos le Dim 13 Jan - 18:53

à Pollux

1/oui, c’est bien ça, je me dispense de sensations physiques pour participer à cette transcendance…
à propos de transcendance,  il y a une véritable ambiguité pour celui qui s’interroge sur la nature de ce qui lui tombe du ciel…
Je dirais que tant qu’on s’identifie au ciel on pourra dire que c’est de l’immanence…
Or mon attitude est de me satisfaire que du peu que j’ ai pu saisir, et je préfère donc opter pour la transcendance.
Disons que c’est une façon bien plus humble d’ accueillir ce que notre insaisissable véritable nature voudrait dire.
2/oui, l’ Absolu chute dans le manifesté de la manière la plus discrète qui soit… L’ absolu est absolu et sa discrétion est absolue.
3/oui, l’ Absolu est la source de toutes les manifestations relatives.
Il n’ est pas seulement la source mais aussi l’ énergie qui anime l’ eau qui s’ écoule de cette source.
3/ Le pont ?…Hihi… il y a en effet sur ce pont plein de conneries à évacuer, mais ces conneries sont indispensables pour en évacuer d’ autres bien plus grossières…disons que la Voie propose de cheminer vers le plus subtile et qu’il serait vain d’anéantir le plus grossier qui nous dérange…
En effet, je pense que le plus grossier est ce que notre véritable nature a choisi de nous mettre devant notre nez, et que d’ évacuer ce plus gros grossier de manière instinctive me semble suspect, puisque notre véritable nature attend de nous qu’ on rejoigne l’ Absolu qui est l’ origine et la finalité de toutes choses...

En effet, le fait d' évacuer quelque chose, nous éloigne de la contenance absolue que nous invite à partager l' Absolu....
La Communion Christique en est une évocation qui n' est pas dénuée de sens....


Dernière édition par tangolinos le Dim 13 Jan - 19:17, édité 2 fois
tangolinos
tangolinos
Encelade

Dragon
Messages : 761
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

La victoire sur le soi - Page 5 Empty Re: La victoire sur le soi

Message par Totem le Dim 13 Jan - 19:03

@tangolinos a écrit:à Pollux

1/oui, c’est bien ça, je me dispense de sensations physiques pour participer à cette transcendance…
à propos de transcendance,  il y a une véritable ambiguité pour celui qui s’interroge sur la nature de ce qui lui tombe du ciel…

Celui qui dit se dispenser de sensation c'est le "moi"
Nous n'avons pas le choix de toutes façons car c'est la vraie nature qui est au centre qui décide elle-même via le corps physique de montrer sa présence effective....C'est comme l'expérience du retournement, le "moi" n'avait pas son mot à dire...et pour toutes les expériences suivantes c'est la même chose..... Wink
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4526
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

La victoire sur le soi - Page 5 Empty Re: La victoire sur le soi

Message par tangolinos le Dim 13 Jan - 20:09

@Totem a écrit:
@tangolinos a écrit:à Pollux

1/oui, c’est bien ça, je me dispense de sensations physiques pour participer à cette transcendance…
à propos de transcendance,  il y a une véritable ambiguité pour celui qui s’interroge sur la nature de ce qui lui tombe du ciel…

Celui qui dit se dispenser de sensation c'est le "moi"
Nous n'avons pas le choix de toutes façons car c'est la vraie nature qui est au centre qui décide elle-même via le corps physique de montrer sa présence effective....C'est comme l'expérience du retournement, le "moi" n'avait pas son mot à dire...et pour toutes les expériences suivantes c'est la même chose..... Wink
Mais oui, ne t'inquiète pas , je ne suis pas du tout celui qui voudrait montrer sa suprématie...
Bien au contraire, je ressens bien que ce qui apparait dans ma conscience n' est qu'une infime partie de ce qu' est ma véritable nature, et vois-tu je soupçonne de plus en plus fortement  que notre véritable nature n' a aucune distinction avec toutes les autres véritables natures.
Alors disons que tant qu'on croit que l' autre n' est pas nous, on restera dans le relatif.

Disons que c' est le petit soi qui se croit indépendant de toutes choses...
Une fois ce petit soi vaincu, comme l' évoque Platon dans le premier message de ce sujet, il s'incline devant le Grand SOI qui lui restera néanmoins insaisissable.
tangolinos
tangolinos
Encelade

Dragon
Messages : 761
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

La victoire sur le soi - Page 5 Empty Re: La victoire sur le soi

Message par Totem le Dim 13 Jan - 21:35

@tangolinos a écrit:
Bien au contraire, je ressens bien que ce qui apparait dans ma conscience n' est qu'une infime partie de ce qu' est ma véritable nature, et vois-tu je soupçonne de plus en plus fortement  que notre véritable nature n' a aucune distinction avec toutes les autres véritables natures.

C'est tout à fait cela.... Wink
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4526
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

La victoire sur le soi - Page 5 Empty Re: La victoire sur le soi

Message par tangolinos le Lun 14 Jan - 20:21

Salut Totem
vois-tu ta réaction a deux aspects:

1/ le premier serait de dire que nous partageons la même sensation... et je te remercie de partager la même sensation, tant le fait, d' accepter l' idée que tout soit la même chose, est difficile à accepter, et tant ça confirme l' anéantissement du soi que proposait Platon dans sa citation de l' introduction de ce sujet...
En tant que solitaire on pourrait vraiment s' interroger sur ce genre de sensation... et le témoignage d' un autre qui évoquerait ce même genre de sensation nous est bien utile pour accueillir cette sensation comme n' étant plus si singulière que ça...

2/ le deuxième est que ta façon de clamer ce qui pour toi est l' évidence, me semble un peu trop solennelle... mais bon l' expression ne peut être que maladroite, tant le fond n' est pas la forme pour l' évoquer.

Vois-tu, à propos de la sensation de ressentir que toutes les choses ne sont qu'UNE, je ressens bien qu' entre cette sensation que me propose ma véritable nature et la digestion que m' impose ma raison, il y a une distinction...
C'est un peu comme s'il était sacrilège de clamer des choses que notre raison ne pouvait pas contenir...
C'est pourquoi je dis humblement que je soupçonne de plus en fortement que machin truc ou autre...et j' évite de dire c' est comme ça, tant que ma raison n' a pas vraiment digéré le TRUC.
tangolinos
tangolinos
Encelade

Dragon
Messages : 761
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

La victoire sur le soi - Page 5 Empty Re: La victoire sur le soi

Message par Cornalin le Ven 18 Jan - 6:26

@tangolinos a écrit:
@Cornalin a écrit:Un autre extrait en complément du précédent pour votre interprétation. Il s’agit de l’entretien # 239 datée du 20 JUILLET 1936 :
La victoire sur le soi - Page 5 2019-011
mon interprétation:

Cette citation illustre bien le premier message de ce sujet...

Ce ''rien'' correspond à l' insaisissabilité de notre véritable nature... c'est un moyen habile de dire qu'il n' y a rien derrière le 'je' (le 'soi'), pour inciter l' élève à découvrir par lui-même de quoi il s'agit...

Disons que l' ''Absolu'' (Dieu, la Conscience etc...) a choisi de se révéler en chacun de nous quand nous serons prêt à l' accueillir... ça ne peut pas être le témoignage d'un tiers qui pourrait le décrire...
C'est en cela que ''c'est au-delà de toute expression''...

Certaines doctrines le nomment ''l'innommable''.

J'aime bien ta façon de l'expresser Razz
Cornalin
Cornalin
Téthys

Cheval
Messages : 997
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

La victoire sur le soi - Page 5 Empty Re: La victoire sur le soi

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum