Le jeûne du divertissement

Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Le jeûne du divertissement

Message par Porto Rico le Dim 25 Nov - 10:31

Je pratique depuis un mois le jeûne du divertissement. D'accord, me direz-vous, mais qu'est-ce que c'est? Cela revient à ne plus se divertir du tout, tout le temps (ou presque).

Alors, voila comment se déroule une de mes journées:
Je me lève à 10h, je reste dans mon lit sans rien faire jusqu'à 12h30
De 12h30 à 13h je me lave, puis de 13h à 14h je médite assis sur un fauteuil ou en lotus
À 14h je pars marcher jusqu'à 17h
À 17h je mange jusqu'à 20h (je cuisine je mange je me pose je cuisine je mange)
De 20h à 22h je vais sur mon ordi, donc je me divertis pendant cette période, puis après je médite jusqu'à 23h et je vais au lit

Quel est l'intérêt de ne plus se divertir? À chaque fois qu'on se diverti, c'est à dire à chaque fois qu'on fait quelque chose de plus qu'être simplement dans le silence, on entretiens nos blessures, nos limites, notre souffrance, notre malêtre.

Imaginez une partie de vous responsable de tout ce que vous n'aimez pas chez vous: votre malêtre, votre manque de joie, de confiance en vous, vos peurs, et bien c'est exactement cette partie de vous qui vous pousse à vous divertir et qui par ce biais entretiens toutes vos blessures.

Par exemple, quand je joue à un jeu vidéo de Foot pendant des heures, j'entretiens mon besoin d'être meilleur que les autres, je suis content quand je gagne et frustré quand je perds.
Par exemple, quand vous passez des heures sur ce forum, vous êtes animés par votre peur de la solitude, de l'ennui, ou vous recherchez à gonfler votre estime de vous en déballant votre savoir (ça c'est moi), ou peu importe la raison, vous êtes poussés par vos blessures et en vous abandonnant à cette activité ou à n'importe quelle autre vous entretenez ce qui vous limite.

La méditation m'a toujours paru inutile, comment être une heure par jour ou deux pourrait changer nos vies? Par contre, ne plus se divertir, ou presque plus, là c'est un moyen radical de voir tout ce qui nous tire vers le bas se transformer.

Bon là ça fait une semaine que j'ai recommencé à me divertir, parce que je ne prenais plus de plaisir à être toute la journée, et si c'est pour le faire en se forçant c'est presque inutile, mais chaque jour qui passe je me rends compte que je passe mes journées à servir mes ombres et à stagner, du coup j'accumule de la motivation pour rapidement retourner au merveilleux quotidien qu'apporte le jeune du divertissement.

Oui parce qu'avant ça je ne m'étais pas diverti pendant un mois, et pendant cette période, ma joie et ma connexion au tout n'ont pas cessé d'augmenter, je dormais mieux et mes rêves étaient pur et souvent joyeux. Je devenais plus proche de l'unité, j'étais plus conscient et plus joyeux.

J'ajouterai ceci par rapport à la méditation: méditer ce serait comme si un fumeur arrêtait de fumer deux heures par jour, alors ok pendant deux heures il se fait du bien, mais si il fume tout le reste de la journée il se détruit.
Pour le divertissement c'est pareil, si tu médites deux heures dans la journée mais que le reste du temps tu te divertis, ou travailles, ou fais n'importe quoi de plus que rester seul et silencieux, tu entretiens tout ce que tu veux voir disparaitre dans ta vie.


Dernière édition par Porto Rico le Dim 25 Nov - 10:40, édité 1 fois

Porto Rico
Amalthée

Cheval
Messages : 227
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Porto Rico le Dim 25 Nov - 10:39

J'ajouterai ceci par rapport à la méditation: méditer ce serait comme si un fumeur arrêtait de fumer deux heures par jour, alors ok pendant deux heures il se fait du bien, mais si il fume tout le reste de la journée il se détruit.
Pour le divertissement c'est pareil, si tu médites deux heures dans la journée mais que le reste du temps tu te divertis, ou travailles, ou fais n'importe quoi de plus que rester seul et silencieux, tu entretiens tout ce que tu veux voir disparaitre dans ta vie.

Porto Rico
Amalthée

Cheval
Messages : 227
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Sod le Dim 25 Nov - 10:42

Salut Porto,

Est ce que tu aime cette vie que tu mène et que tu nous raconte ?
Sod
Sod
Triton

Serpent
Messages : 2250
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Porto Rico le Dim 25 Nov - 10:48

@Sod a écrit:Salut Porto,

Est ce que tu aime cette vie que tu mène et que tu nous raconte ?


Oui. Je ne ferais pas quelque chose que je n'aime pas. Quand je cesse de me divertir j'aime être, et quand je n'aime plus être je me fuis dans le divertissement. Jusqu'à ce que cette fuite et toute les limites qu'elle apporte me pousse à être à nouveau.

Quand je suis toute une journée, je ne m'ennuis pas. Je redeviens moi, je reprends le contrôle, je vois ce que je suis. Le silence est tellement riche, en enseignement, en joie, en vérité.
Alors que quand je me divertis je vois tout ce temps que je perds, je vois mes blessures prendre le contrôle, la joie partir de plus en plus loin de moi et je ne parle même pas de la vérité ou la connexion au tout qui eux disparaissent carrément.
Mais une partie de moi a encore trop peur de ce que je suis alors j'ai encore besoin par moment de me divertir. Je suis en paix avec ça, ça fait seulement parti du processus.


Dernière édition par Porto Rico le Dim 25 Nov - 10:52, édité 1 fois

Porto Rico
Amalthée

Cheval
Messages : 227
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Sod le Dim 25 Nov - 10:51

Alors si tu aime ce que tu fais, cette ascèse que tu mène devrait être féconde.
Pour moi c'est ça le sens d'une parole qui dit : "Faites tout pour la gloire de dieu"
Sod
Sod
Triton

Serpent
Messages : 2250
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Invité le Dim 25 Nov - 10:56

Tu n'as pas d'activité professionnelle ou sociale?

je trouve un peu extrême cette manière mais dans le fond je te rejoins.
Dans les religions on parle de "conversion", il s'agit dans le fond d'un retournement d'une partie de l'attention, vers soi-même. Con- avec (soi), version-: en direction.
Or le di-vertissement di-vise. Lorsqu'on veut attaquer un ennemi, ne fait-on pas d'abord "diversion".
Divertir c'est capter l'attention d'un personne.
Le divertissement a effectivement une très grande force d'identification. En fait, tout nous divertit.
Mais certaines activités sont plus propices à l'identification d'autres sont plus propices à la présence.
Mais méditer ne garantit pas d'être "présent", et on peut être "présent" tout en regardant la télé, mais c'est plus difficile.
Je suis d'accord avec le fait de modérer cs activités de divertissement, effectivement c'est mauvais signe quand on a besoin de se divertir...et surtout quand on ne fait que ça. Mais je dis cela uniquement au regard de l'identification ou de la non-identification. Pas en terme de jugement moral.
Effectivement méditer 2h et vivre le reste de sa journée complètement identifié n'a aucun sens.
Tomber dans un ascétisme extrême n'est pas bon non plus. Il y a un juste milieu à trouver.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Porto Rico le Dim 25 Nov - 11:05

Benji a écrit:Tu n'as pas d'activité professionnelle ou sociale?

je trouve un peu extrême cette manière mais dans le fond je te rejoins.
Dans les religions on parle de "conversion", il s'agit dans le fond d'un retournement d'une partie de l'attention, vers soi-même. Con- avec (soi), version-: en direction.
Or le di-vertissement di-vise. Lorsqu'on veut attaquer un ennemi, ne fait-on pas d'abord "diversion".
Divertir c'est capter l'attention d'un personne.
Le divertissement a effectivement une très grande force d'identification. En fait, tout nous divertit.
Mais certaines activités sont plus propices à l'identification d'autres sont plus propices à la présence.
Mais méditer ne garantit pas d'être "présent", et on peut être "présent" tout en regardant la télé, mais c'est plus difficile.
Je suis d'accord avec le fait de modérer cs activités de divertissement, effectivement c'est mauvais signe quand on a besoin de se divertir...et surtout quand on ne fait que ça. Mais je dis cela uniquement au regard de l'identification ou de la non-identification. Pas en terme de jugement moral.
Effectivement méditer 2h et vivre le reste de sa journée complètement identifié n'a aucun sens.
Tomber dans un ascétisme extrême n'est pas bon non plus. Il y a un juste milieu à trouver.


Je bosse pas mais je vis en coloc avec mon petit frère, lui travaille donc je suis assez souvent seul mais pas tout le temps.
Mon objectif c'est de ne plus me divertir, sans en faire un dogme mais toujours dans le plaisir, par contre je refuse de me couper de ma vie sociale, dès que je peux voir du monde je le fais avec plaisir.
Ce que je veux sortir de ma vie ce sont les moments ou je suis seul et que je passe mon temps à me fuir par le divertissement.

Porto Rico
Amalthée

Cheval
Messages : 227
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Invité le Dim 25 Nov - 11:11

Ce que je veux sortir de ma vie ce sont les moments ou je suis seul et que je passe mon temps à me fuir par le divertissement.
Je comprends tout à fait.
D'autant plus que tu sembles t'autoriser du divertissement, mais "maîtrisé", et je trouve que c'est un bon objectif. Ne plus être l'esclave mais l'agissant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Sod le Dim 25 Nov - 11:17

Porto Rico très grand ascète devant l'Eternel Le jeûne du divertissement  1027381557
(Vas-y molo quand même hein : heureux de voir que tu n'est toujours pas mort de faim) Very Happy
Sod
Sod
Triton

Serpent
Messages : 2250
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Kaosmos le Dim 25 Nov - 11:17

Pour trouver un juste milieu j'imagine qu'il faut explorer nos penchants, qu'ils tendent vers l'ascèse ou vers le divertissement. Je vois aujourd'hui combien l'esprit est balloté par ses contradictions, rien n'est moins certain que la route que l'on se trace pour accomplir notre divine destinée, pourtant nous y croyons dur comme fer... jusqu'à la prochaine bourrasque.
Tout n'est il pas divertissement? du chant de l'oiseau à une partie entre amis.
Kaosmos
Kaosmos
Épiméthée

Serpent
Messages : 192
Date d'inscription : 28/07/2018

Localisation : 13

Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Invité le Dim 25 Nov - 11:20

Tout n'est il pas divertissement? du chant de l'oiseau, à une partie entre amis.
Complètement.
D'où la notion d'identification ou non.
Le divertissement c'est ce qui me coupe de la présence à moi-même, et je peux rester inactif tout en étant identifié à la pensée du moment qui du coup me divertit.
Ou je peux travailler ou être avec des amis tout en maintenant la présence à moi-même.
Conversion/diversion.........

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Porto Rico le Dim 25 Nov - 11:23

Benji a écrit:
Tout n'est il pas divertissement? du chant de l'oiseau, à une partie entre amis.
Complètement.
D'où la notion d'identification ou non.
Le divertissement c'est ce qui me coupe de la présence à moi-même, et je peux rester inactif tout en étant identifié à la pensée du moment qui du coup me divertit.
Ou je peux travailler ou être avec des amis tout en maintenant la présence à moi-même.
Conversion/diversion.........

Je pense que plus on reste inactif - par volonté et plaisir d'être pas comme un prisonnier seul dans sa cellule qui cogite à s'en taper la tête contre les murs - plus on se rapproche du tout et on s'éloigne de la séparation et donc de l'identification à la pensée.

Porto Rico
Amalthée

Cheval
Messages : 227
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Sod le Dim 25 Nov - 11:26

Et pour ce qui est de renforcer le système nerveux en vivant dans le froid ... ?
T'as déjà entendu parler ?
Pour préparer le système nerveux a la décharge mortelle de l'éveil de la kundalini ça peut servir aussi ...
Sod
Sod
Triton

Serpent
Messages : 2250
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Invité le Dim 25 Nov - 11:28

Ca aide, disons que seul face à soi-même, c'est plus difficile de se mentir.
Mais selon la voie suivie, il est parfois nécessaire de confronter sa "présence" à la vie quotidienne afin de la renforcer et de ne pas s'auto-illusionner: travail, famille, amis etc...
Si on s'"oublie" dès qu'on regarde la télé ou qu'on est avec des amis, c'est qu'il manque quelque chose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Porto Rico le Dim 25 Nov - 11:36

@Sod a écrit:Et pour ce qui est de renforcer le système nerveux en vivant dans le froid ... ?
T'as déjà entendu parler ?
Pour préparer le système nerveux a la décharge mortelle de l'éveil de la kundalini ça peut servir aussi ...

Oui Thierry casasnovas a fait des vidéos à ce sujet récemment que j'ai vu

Porto Rico
Amalthée

Cheval
Messages : 227
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Invité le Dim 25 Nov - 12:55

@Porto Rico a écrit:
J'ajouterai ceci par rapport à la méditation: méditer ce serait comme si un fumeur arrêtait de fumer deux heures par jour, alors ok pendant deux heures il se fait du bien, mais si il fume tout le reste de la journée il se détruit.
Pour le divertissement c'est pareil, si tu médites deux heures dans la journée mais que le reste du temps tu te divertis, ou travailles, ou fais n'importe quoi de plus que rester seul et silencieux, tu entretiens tout ce que tu veux voir disparaitre dans ta vie.

Il semble que tu n'ai pas bien compris ce qu'est la méditation. Dans certaines voies, elle est une cause, dans d'autres elle est une conséquence, et dans d'autre encore elle est une cause et une conséquence.

S'asseoir pour entrer en méditation profonde, entrer dans le recueillement, ça permet pour ce que j'en comprend plusieurs choses. D'une part cela permet de laisser circuler l'énergie de façon beaucoup plus libre qu'a tout autre moment, donc de permettre les transformation necessaire qui attraient a la voie dans laquelle on évolue.
D'autre part, elle permet de porter un regard intérieur plus précis, d'éliminer ce qu'il faut éliminer et ainsi continuer a purifier son esprit.

Ce que tu dit sur le fait que ça ne sert a rien d'arreter de fumer deux heures si c'est pour recommencer, je suis plutôt d'accord, mais la méditation est un exercice, la voie se pratique a chaque instant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Porto Rico le Dim 25 Nov - 13:03

Lotus a écrit:
@Porto Rico a écrit:
J'ajouterai ceci par rapport à la méditation: méditer ce serait comme si un fumeur arrêtait de fumer deux heures par jour, alors ok pendant deux heures il se fait du bien, mais si il fume tout le reste de la journée il se détruit.
Pour le divertissement c'est pareil, si tu médites deux heures dans la journée mais que le reste du temps tu te divertis, ou travailles, ou fais n'importe quoi de plus que rester seul et silencieux, tu entretiens tout ce que tu veux voir disparaitre dans ta vie.

Il semble que tu n'ai pas bien compris ce qu'est la méditation. Dans certaines voies, elle est une cause, dans d'autres elle est une conséquence, et dans d'autre encore elle est une cause et une conséquence.

S'asseoir pour entrer en méditation profonde, entrer dans le recueillement, ça permet pour ce que j'en comprend plusieurs choses. D'une part cela permet de laisser circuler l'énergie de façon beaucoup plus libre qu'a tout autre moment, donc de permettre les transformation necessaire qui attraient a la voie dans laquelle on évolue.
D'autre part, elle permet de porter un regard intérieur plus précis, d'éliminer ce qu'il faut éliminer et ainsi continuer a purifier son esprit.

Ce que tu dit sur le fait que ça ne sert a rien d'arreter de fumer deux heures si c'est pour recommencer, je suis plutôt d'accord, mais la méditation est un exercice, la voie se pratique a chaque instant.


Je suis d'accord avec ce que tu dis sur les bienfaits de la méditation, mais ce que je crois, c'est que si la méditation est pratiquée conjointement avec un divertissement excessif, alors la méditation n'est pas inutile, mais presque, comme le gars qui arrête de fumer 2 heures par jour.

Porto Rico
Amalthée

Cheval
Messages : 227
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Invité le Dim 25 Nov - 13:21

Disons simplement qu'a part se détendre, ça ne sert à rien pour quelqu'un qui ne suis pas une voie spirituelle

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Kaosmos le Dim 25 Nov - 13:39

Benji a écrit:
Tout n'est il pas divertissement? du chant de l'oiseau, à une partie entre amis.
Complètement.
D'où la notion d'identification ou non.
Le divertissement c'est ce qui me coupe de la présence à moi-même, et je peux rester inactif tout en étant identifié à la pensée du moment qui du coup me divertit.
Ou je peux travailler ou être avec des amis tout en maintenant la présence à moi-même.
Conversion/diversion.........

Oui je te rejoins. Dans mon questionnement je ne donnais pas le même sens au mot divertissement.
Tout peut être considéré comme un plaisir, y'en a t'il un plus spirituel qu'un autre? Telle est ma question.
Il y a le plaisir de se poser, celui de rigoler entre amis, celui de jouer etc..
Je remarque que nous hiérarchisons bien souvent les différents plaisir qu'offre la vie afin de dessiner l'horizon d'une humanité plus épanouie, plus religieuse, plus spirituelle. Telle semble être notre condition. Pour autant un plaisir n'est pas nécessairement équivoque de divertissement, au sens où tu l’emploie et comme tu le souligne. La voie tantrique, parmi d'autres, exprime ainsi que dans l'expérience du plaisir se trouve l'essence du divin. Dans l'attention à cette expérience se joue la communion à soi.
Je comprends l'attention comme l'ouverture d'un esprit qui n'est plus opprimé par ses croyances quand à la bienséance nécessaire pour atteindre dieu.

Sachant qu’il buvait du vin, des ennemis de Shams vinrent un jour le provoquer en public. Ils lui deman­dèrent : « Le vin est-il permis ou interdit ? » Shams ré­pondit : « Si vous versez une outre de vin dans la mer, elle n’en sera pas transformée. Le vin ne la trouble pas ; il est permis d’employer cette eau pour les ablutions et la boisson. Mais il est hors de doute qu’une goutte de vin tombée dans un petit bassin en rend l’eau impure. »

Au sujet de Shams de Tabriz inspirateur de Rûmi poète et maitre de l'amour.
Kaosmos
Kaosmos
Épiméthée

Serpent
Messages : 192
Date d'inscription : 28/07/2018

Localisation : 13

Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Invité le Dim 25 Nov - 13:55

Pour autant un plaisir n'est pas nécessairement équivoque de divertissement, au sens où tu l’emploie et comme tu le souligne. La voie tantrique, parmi d'autres, exprime ainsi que dans l'expérience du plaisir se trouve l'essence du divin. Dans l'attention à cette expérience se joue la communion à soi.
Exactement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Invité le Dim 25 Nov - 14:41

Divertir : Du latin divertere (« détourner »)

Parfois l’étymologie éclaire beaucoup sur le véritable sens des mots.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Professeur X le Dim 25 Nov - 14:53

Hum , content que tu ais pris la peine de te divertir en ouvrant ce divertissant sujet , love .
Professeur X
Professeur X
Titan

Chien
Messages : 3323
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Invité le Dim 25 Nov - 15:09

Lotus a écrit:Divertir : Du latin divertere (« détourner »)

Parfois l’étymologie éclaire beaucoup sur le véritable sens des mots.
Tout à fait.
Ou je me répète mais si on pense au fait de "faire diversion".
Détourner d'abord l'attention....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne du divertissement  Empty Re: Le jeûne du divertissement

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum