Question

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Question - Page 2 Empty Question

Message par Invité le Lun 19 Nov - 10:12

Rappel du premier message :

Bonjour,

Faites-vous une distinction entre le bien et le mal. Si non, pourquoi ? Si oui, comment les distinguez-vous ?

Question - Page 2 Magrit10

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Question - Page 2 Empty Re: Question

Message par anadoncamille le Mar 20 Nov - 8:03

Je pense que le bien et le mal existent mais qu'il existe une infinité de nuances entre les deux, dont la position d'équilibre. Ce bien et ce mal sont des valeurs que partagent les humains. On peut distinguer si ce que l'on donne est bon ou mauvais en imaginant le recevoir. Dans la relation à l'autre, faire le bien consiste à soigner et faire le mal consiste à blesser. On peut aussi choisir de ne faire ni l'un ni l'autre, d'être au neutre.

Mais quand on ne juge pas les choses qui sont, le bien et le mal disparaissent comme par enchantement. Ils sont réduits à une taille infime. Tout cela est très relatif, cela dépend de l'importance que l'on accorde aux choses. Le mal que l'on peut faire en tant qu'humains aura du mal à rivaliser avec le mal qu'un homme comme Hitler a pu faire à lui tout seul. De même que le bien que l'on peut faire aura du mal à rivaliser avec le bien qu'a fait Jésus-Christ. Tout est relatif et dépend de l'importance que l'on accorde aux choses.

anadoncamille
Vesta

Messages : 873
Date d'inscription : 29/09/2018


http://sylv.tournois.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Question - Page 2 Empty Re: Question

Message par Invité le Mar 20 Nov - 10:54

Je vous remercie tous pour vos points de vue enrichissants.

Question - Page 2 312990806

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Question - Page 2 Empty Re: Question

Message par vertgandazert le Mar 20 Nov - 12:44

Au risque de choquer, je dirai que le mal existe, il est la condition à l'existence du libre arbitre, dans le déploiement de la conscience.
C'est un raisonnement masochiste de type religieux, c'est ce qui me dérange, mais je vois pas d'autres solutions pour l'expliquer?
vertgandazert
vertgandazert
Miranda

Buffle
Messages : 717
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Question - Page 2 Empty Re: Question

Message par VeryGoodTruth le Mar 20 Nov - 12:52

Sofiane a écrit:
Bonjour,

Faites-vous une distinction entre le bien et le mal. Si non, pourquoi ? Si oui, comment les distinguez-vous ?

L'ego, qui est la personnalité de chacun, joue le role d'un filtre entre ce Moi, qui est ce que Nous Sommes Vraiment, et le monde.

Le "bien" est ce que nous pensons ou faisons en accord avec la Vérité, le Bien, l'Amour, la Paix. Le "mal" est ce que nous pensons ou faisons inversement, ou en barrage, avec la Vérité.

Nous pouvons constater le Bien à travers tous nos filtres, parfois ces filtres sont tellement épais, que nous ne voyons que le "mal", parfois, dans un sourire meme "faux", nous voyons le Bien. Mais je dirais que le plus important, c'est dans cette vie, le respect de la Vie. Ne pas faire de mal, ne pas causer de souffrance, déjà c'est une bonne démarche, mais plus profondément, trouver en Soi la Lumière du Bien, c'est cela le plus important. Car il n'y a pas de "mal absolu", cela n'existe pas.

VeryGoodTruth
Quetzálcoatl

Chèvre
Messages : 75
Date d'inscription : 15/06/2018

Localisation : Est

Revenir en haut Aller en bas

Question - Page 2 Empty Re: Question

Message par Invité le Mar 20 Nov - 13:16

@vertgandazert a écrit:Au risque de choquer, je dirai que le mal existe, il est la condition à l'existence du libre arbitre, dans le déploiement de la conscience.
C'est un raisonnement masochiste de type religieux, c'est ce qui me dérange, mais je vois pas d'autres solutions pour l'expliquer?

Pourrais-tu développer un peu plus en avant lorsque tu dis que le mal est la condition de l'existence du libre-arbitre ? Cela ne me choque point, mais j'aimerais comprendre le sens que tu lui donnes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Question - Page 2 Empty Re: Question

Message par vertgandazert le Mar 20 Nov - 20:10

@Sofiane, pour moi la conscience humaine capable d'un certain libre arbitre, est un fait fondamental, sans doute le plus fondamental, car c'est ce qui peut permettre de trouver un sens à son existence.
Ce fameux libre arbitre, même s'il est limité et déterminé en partie par le "hard ware" de la machinerie neuronale, existe, c'est lui par exemple qui nous permet de faire des choix entre justement le bien et le mal.
Nous avons bien effectivement la capacité de définir, de reconnaître le bien du mal.
Cette distinction, peut sembler arbitraire, mais elle est bien le fruit de notre libre arbitre, tout comme les choix que nous faisons.
Même et surtout si ces choix sont difficiles et influencés par d'autres facteurs inconscients ou extérieurs à notre conscience.
vertgandazert
vertgandazert
Miranda

Buffle
Messages : 717
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Question - Page 2 Empty Re: Question

Message par Aimelavie le Mar 20 Nov - 21:09

Le libre arbitre me semble une notion relative. En ce sens qu'il faudrait que notre entité soit une réalité indépendante et autonome. Sous le regard d'une certaine dualité, l'être humain possède son terrain d'exploration. Défini malgré lui selon son environnement et sa propre condition, il semble trouver un chemin unique lié au pouvoir de choisir. Ce choix relatif apporte la sensation d'une décision et étaie cette liberté d'arbitre.

Nous nous dirigeons vers ce qui nous paraît le mieux en fonction de critères personnels que nous pouvons regrouper sous les dénominations bien et mal. Ces deux termes interdépendants soumettent une approche affective et psychologique assise sur l'expérience familiale, sociale et professionnelle. L'apparition de " monstres " ou de phénomènes collectifs terribles apportent un questionnement quant à la réalité de ce bien et de ce mal.

Le mal et le bien se situent sur le plan d'une hiérarchie. Lorsque l'oeil ne catégorise pas l'acte, toute trace de désordre disparaît. Prenons l'exemple du tsunami de cette année en Indonésie qui a entrainé la mort de centaines de personnes. Peut-on classer cet évènement comme bien ou mal ? L'évènement naturel en lui-même n'est ni bon ni mauvais mais une production de la Nature. Le mal ne me semble donc pas une condition à la conscience mais une conséquence de la prise de conscience de l'entité individuelle.

Le bien et le mal se définissent par réciprocité lorsque le jugement lié à la conscience de soi intervient. Leurs frontières peuvent bouger au fur-et-à mesure de l'expérience. Certains contextes comme les guerres, les catastrophes naturelles restent même inqualifiables. Ainsi la distinction se lie à l'intégration humaine du monde. Cette dualité s'estompe dans la réalité de ce qui est.
Aimelavie
Aimelavie
Mithra

Buffle
Messages : 47
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Valenciennes

Revenir en haut Aller en bas

Question - Page 2 Empty Re: Question

Message par Invité le Mer 21 Nov - 7:46

Les premières notions de bien et de mal apparaissent je crois avec celles de bien être/mal être.
Dés la plus tendre enfance, nous expérimentons des choses qui provoquent en nous ces sensations.
Normalement, si tout se passe bien, nous allons chercher à maintenir le plus possible notre bien être.
Mais très rapidement, les premières frustrations apparaissent et il est même dit que c'est ce qui permet l'émergence du sentiment de soi...
Ensuite vient la socialisation, où il faut apprendre à composer.
Ainsi, de ces sentiments primordiaux émergent la morale, la loi, les droits car il faut organiser le bien être de chacun.
Ces notions de bien et de mal sont donc très liées à notre perception du monde comme l'a bien décrit Aimelavie.

Mais ce sont des notions limitées car on peut rapidement aussi se rendre compte qu'en faisant du bien à l'un, on peut indirectement, faire du mal à l'autre...

Par la spiritualité il est possible de ce dégager de cette vision des choses. Ce qui ne consiste pas à rendre "le mal" moral entendons-nous bien. Les notions de bien être et mal être restent les mêmes...
Par contre en se détachant de cette "illusion" apparaît une autre personne en nous

Le commandement laissé par Jésus n'est d'ailleurs pas : "Faites le bien" mais "Aimez vous les uns les autres..."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Question - Page 2 Empty Re: Question

Message par Kouen le Mer 21 Nov - 11:23


Si je devais résumer je dirais que selon mon point de vue,
le mal n'existe pas en tant "qu'entité diabolique" et pourtant
il existe dans ses conséquences, on peut bien le voir autour de soi,
sur notre planète, il y a des personnes méchantes, qui ont des
actes odieux, le mal c'est l'absence d'une conscience bien placée,
c'est à dire placée au bon endroit, dans le sens du "bien", et
si la conscience est mal positionnée, identifiée il en résulte de
la confusion et de la confusion au mal il n'y a qu'un pas,
quand la confusion est grande, le mal est grand et quand ils
sont nombreux à être confus, ensemble ça crée les guerres,
les injustices et des massacres... Neutral

mais...

ceux qui ont à cœur de faire le bien, ressentent souvent
qu'une lutte existe entre le bien et le mal, et ils en souffrent indirectement,
cela les empêchent d'être pleinement "heureux", cette notion de bien et de mal est parfois un peu floue et les tenants des religions n'ont pas de problèmes pour la définir,
les trois grandes religions monothéistes (dites du livre ) c'est à dire le Judaïsme, le Christianisme et l'Islam ont une définition clé en main du bien et du mal,
et comme par hasard ce sont elles qui se font le plus de guerres..de mal entre elles ?!!  confused

ensuite, d'autres voient le monde comme un champs de bataille
entre le bien, Dieu, les saints, les archanges, les anges, la vertu,
l'amour, la vie, et le mal, satan, les démons, le vice, la haine, la mort,
les démons, les égrégores..la magie noire, blanche...rouge..verte  alien

et puis...

il y a ceux qui choisissent le camp du bien et cherchent à
se soumettre à Dieu et il y a ceux qui prennent le parti du mal,
vouant un culte au chef des enfers, entre ces deux camps extrêmes
il y a la masse de ceux que la morale laisse dans une vie
moyennement bonne et que le doute pousse à jouir des plaisirs  Sleep

pourtant le mal en tant qu'entité n'a pas d'existence, mais...
les événements tristes, cruels, dommageables existent,
comme la souffrance, mais ils ne sont pas dus à une volonté maligne
incarnée en un représentant tutélaire, comme un chef ou un démon du "mal"  :twisted:

Question - Page 2 22357310

qui disait que: "l'enfer c'est les autres" ?!!   Arrow


sunny
Kouen
Kouen
Obéron

Chien
Messages : 1331
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Charente Tarot XVII

Revenir en haut Aller en bas

Question - Page 2 Empty Re: Question

Message par vertgandazert le Mer 21 Nov - 11:48

Le bien, le mal, sont des notions subjectives, certes, c'est comme le libre arbitre dont nous disposons.
C'est bien pourquoi je les relie.
C'est bien sur aussi subjectif donc discutable .
Mais qui se pose la question du bien et du mal?
A part notre espèce?
C'est la conséquence de notre libre arbitre, je sais le matérialisme essaie de le tuer depuis longtemps, mais il n'a pas encore réussi totalement...
vertgandazert
vertgandazert
Miranda

Buffle
Messages : 717
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Question - Page 2 Empty Re: Question

Message par Sod le Jeu 22 Nov - 7:00

Lorsque j'ai vu que ce que j'appellais "le bien" dans le monde extérieur ou dans "les choses", c'est ce qui m'est agréable a moi dans mon monde intérieur, (ce qui me plait a moi) et que ce que j'appelais "le mal" dans le monde extérieur ou dans "les choses", c'est ce qui m'est désagréable dans mon monde intérieur, (ce qui me déplait à moi), de ce jour là je me suis découvert toxicomane, drogué en proie aux hallucinations : le monde extérieur n'y est pour rien, les choses non plus.
Par contre le fonctionnement de mon égoïsme a commencé a être démasqué.
Sod
Sod
Eris

Serpent
Messages : 2162
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Question - Page 2 Empty Re: Question

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum