La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par Erell le Ven 9 Nov - 20:15

“La résilience, c'est l'art de naviguer dans les torrents.” Boris Cyrulnik

@Arpège a écrit: (...) Boris Cyrulnik précise que les enfants qui ont grandi dans un environnement sécure ont plus de capacités de résilience que ceux qui ont vécu dans un environnement insécure.
Hello tout le monde  sunny

Avec l'accord d'Arpège que je remercie  I love you, j'ouvre ce sujet sur "LA RESILIENCE". Suite à un échange sur le topic "Qu'est-ce que l'ego ?", j'ai trouvé cette phrase abordant Boris Cyrulnik et la résilience très intéressante et donnant matière à partager par un nouveau fil de discussion...

Like a Star @ heaven

La résilience est la capacité à rebondir après des événements douloureux et à surmonter les épreuves de la vie. C'est un processus entre des caractéristiques individuelles et l’environnement dans lequel l’individu évolue. On peut voir le concept de résilience comme une balance entre les expériences positives et les expériences négatives avec les gênes en guise de pivot. Les gênes peuvent rendre plus ou moins vulnérables au stress, et le pivot peut donc être déplacé à gauche ou à droite selon les personnes.

La résilience concerne tous les âges de la vie, et des recherches récentes menées en Suède et en Belgique, mettent en évidence que le niveau de résilience augmente avec l'âge.

Chez les enfants, les expériences positives ou négatives peuvent recouvrir plusieurs formes :
- une relation bienveillante avec un adulte, la sécurité affective et financière, une bonne santé
- la pauvreté, l’exposition à la violence, un faible niveau d’éducation…

Le cumul d’expériences de même nature va faire pencher la balance à droite ou à gauche. Les expériences de nature opposée vont en contre balancer les effets.

Quand les expériences positives s’accumulent et que les enfants apprennent des compétences de résilience telles que la régulation du stress, la résolution de problèmes, la gestion des émotions ou encore la capacité à prévoir et à anticiper, le pivot bouge et la capacité de résilience croit.

Des études scientifiques mettent l’accent sur un facteur clé de résilience : chaque enfant qui a réussi à rebondir après un malheur a connu au moins une relation stable et engagée avec un adulte encourageant et bienveillant, et le pouvoir de cette relation forte entre un enfant et un adulte est un élément indispensable dans la résilience.
Like a Star @ heaven  sunny  Like a Star @ heaven


Dernière édition par Erell le Ven 9 Nov - 22:22, édité 1 fois
avatar
Erell
Modératrice

Dragon
Messages : 831
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : en chemin

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par Hridaye le Ven 9 Nov - 20:27

Alors selon Cirulnik un enfant qui a vécu dans un environnement sécurisant et aimant a plus de capacités de résilience qu'un enfant ayant vécu dans un environnement plus chaotique, voire maltraitant.
Eh bien c'est pas ce que j'ai constaté moi même avec mes élèves, connaissances et amis.

L'enfant arrive au monde avec ses propres ressources et ses faiblesses puisqu'il a déjà une histoire d'incarnation et des mémoires enkystées.
Et généralement il a aussi une 'mission' à conduire cad des obstacles à surmonter, des défauts à améliorer et ça a bcp à voir avec ses futures capacités de résilience.
avatar
Hridaye
Téthys

Chèvre
Messages : 975
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par Erell le Ven 9 Nov - 20:54

Hridaye,
Je n'avais copié qu'une partie de l'échange, ce qui pourrait donner une interprétation erronée... M'en apercevant à te lire, je ramène la totalité des posts ici... pour avoir une meilleure idée du contexte...  

Like a Star @ heaven

@Erell a écrit:
(...) Je crois fortement que qui a manqué d'Amour lorsqu'il était un tout petit enfant aura tendance à gonfler d'orgueil son ego, tandis qu'à l'inverse une personne ayant reçu amour et bienveillance verra fleurir ces belles qualités en lui...   C'est de mon point de vue qui n'engage que moi...  

@Erell a écrit:
@Arpège a écrit:Je ne suis pas si sûre Erell que les choses soient si simples, celui qui a manqué d'amour écrasera-t-il les autres pour en obtenir ?!

Mais c'est vrai que Boris Cyrulnik précise pourtant que les enfants qui ont grandi dans un environnement sécure ont plus de capacités de résilience que ceux qui ont vécu dans un environnement insécure. Cela a-t-il un lien avec l'égo ?!

Arpège,
Oui c'est vrai, les choses ne sont pas si simples, et cependant je reste persuadée que tout se joue dans l'enfance (la toute petite enfance), l'enfant s'identifiant à l'environnement dans lequel il aura baigné, cherchant à ressembler ou à s'opposer aux personnes qui auront eu de l'influence sur lui, et devra ensuite dans tout ça chercher, (re)trouver ce qui lui appartient vraiment, ce qui provient de lui, ce qui lui correspond, ce qu'il n'est pas, essayer de grandir avec ça et se construire une vie sur parfois des traumas, des vieilles mémoires douloureuses,.....

Merci de rappeler Boris Cyrulnik ... et l’éducation bienveillante qui est un point central pour favoriser la capacité de résilience des enfants... Et pourquoi certains enfants arrivent à surmonter des traumatismes alors que d’autres sont marqués à vie...  

Like a Star @ heaven

@Arpège,
 L'idée d'un nouveau sujet à ouvrir m'est venue à la lecture de ta phrase que j'ai surlignée en bleu ci-dessus, concernant Boris Cyrulnik et la Résilience... Et (ou pas) en lien avec l'ego ? Ce sera avec ton accord bien sûr...  

@Arpège a écrit:
Je suis d'accord que l'environnement dans lequel l'enfant grandi est primordial, mais je crois qu'il se crée comme une sorte d'alchimie dont le résultat n'est pas toujours celui auquel on s'attendrait ... Smile

Aucun souci pour ouvrir le sujet sur Boris Cyrulnik et la résilience, bien au contraire. Very Happy
avatar
Erell
Modératrice

Dragon
Messages : 831
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : en chemin

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par Sod le Sam 10 Nov - 8:25

Pour filer dans sa métaphore de la navigation, je dirais surtout qu'un des aspects de la résilience - et peut être l'aspect le plus important - c'est de comprendre que celui qui aurait toujours navigué sur lac n'aura jamais la même maîtrise de son embarcation que celui qui se tape les torrents ... pas les mêmes cicatrices non plus.

Mais quand on comprend ça sur son propre chemin dans la vie, (que ce soit une vie avec ou sans des outils spirituels) forcément il y a un truc fondamental qui vacille très profond en soi : c'est la notion de ce qui est bien ou mal dans ce qui nous arrive ou ce qu'on fait.

Une autre métaphore de ce point essentiel de la résilience : rien de tel que de tomber en panne dans le désert, et plusieurs fois, pour ouvrir la capot et apprendre la mécanique, et de finir par connaitre par coeur le fonctionnement de sa bagnole, c'est a dire de soi-même.

Tant que ta bagnole fonctionne (c'est a dire toi) tu ne va même pas savoir comment s'ouvre le capot.
Voilà comment d'un mal la vie peut faire un bien, et pour moi c'est ça le plus important dans ce processus de descente et de remonté qu'est la résilience.
Donc au bout d'un moment ces histoires de bien et de mal, c'est pas que ça n'existe pas, c'est qu'il y a moyen de regarder au travers pour voir ce qu'il y a derrière.
avatar
Sod
Mimas

Serpent
Messages : 548
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par Lali le Sam 10 Nov - 10:36

La vie est résilience ... nous sommes réincarnés pour apprendre des leçons passées.
Il n'y a pas de bien et de mal en SOI, il y a qu' initiation
Chaque âme choisit un parcours différent dont le but est UNiversel
"Nos" âmes croissent pour fleurir en CELA
TOUT est AMOUR
..... I love you .....


avatar
Lali
Mithra

Serpent
Messages : 44
Date d'inscription : 26/09/2018

Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par Sofiane le Sam 10 Nov - 11:14

Boire à la source que l'on croyait tarie.
avatar
Sofiane
Modérateur

Cheval
Messages : 1466
Date d'inscription : 24/05/2018

Localisation : Le Jardin de roses
Emploi/loisirs : Les romans policiers
Humeur : Curieuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par Professeur X le Sam 10 Nov - 13:47

Hum , la résilience , c'est résilier son contrat avec la souffrance , love .
avatar
Professeur X
Umbriel

Chien
Messages : 1177
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par skambah le Sam 10 Nov - 15:08

Se résigner est ce qui est le plus difficile à obtenir dans ce monde afin d'accepter sa vie non pas comme un apprentissage mais comme l'être tel qu'il est. Évidement un être n'est ni plus ni moins que le fruit d'une rencontre hasardeuse entre deux polarités qui se rencontrent et qui fusionnent afin de donner la vie, ainsi va la vie et sa loi fondamentale puisqu'il il existe du féminin et du masculin en toute chose. Malgré tout la résilience apporte son terrible lot de souffrance tellement nous voudrions êtres différents à tous les points et se parer de ces belles choses qui brilles afin de paraître différent et important aux yeux du monde. Il n'y a rien à regretter et encore moins à espérer mais simplement vivre sa vie du mieux que l'on peut afin de ne pas être happé par cette recherche du toujours mieux.
Ce monde où brille le diamant, où l'argent coule à flot dans un serment d’allégeance peut parfois se transformer en un véritable cauchemar pour l'esprit alors il est impossible de redescendre et de se recentrer car véritablement c'est au centre du cyclone que nos pensées nous laissent en paix.
Se résigner et s'accepter tel que l'on est est la chose la plus difficile à acquérir aujourd'hui.

skambah
Quetzálcoatl

Chèvre
Messages : 94
Date d'inscription : 21/10/2018

Localisation : la rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par Arpège le Sam 10 Nov - 15:24

@Sod a écrit:
Voilà comment d'un mal la vie peut faire un bien, et pour moi c'est ça le plus important dans ce processus de descente et de remonté qu'est la résilience.
Donc au bout d'un moment ces histoires de bien et de mal, c'est pas que ça n'existe pas, c'est qu'il y a moyen de regarder au travers pour voir ce qu'il y a derrière.
I love you

Tout ce qui nous rencontre a un visage secret, un message, même ce qui nous fait le plus souffrir, et nous délivrera un jour son autre visage.
Ne pas être perdu dans la souffrance au premier degré, mais dans l'attention de ce qui va se révéler derrière.
Christiane Singer.
avatar
Arpège
Phoebe

Cheval
Messages : 372
Date d'inscription : 04/07/2018

Localisation : quelque part

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par Totem le Sam 10 Nov - 15:49

La résilience est un premier pas vers la guérison de la souffrance, et le pardon le dernier, celui qui lève totalement ce poids.
avatar
Totem
Makemake

Chèvre
Messages : 1741
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par Arpège le Sam 10 Nov - 18:52

Je viens de lire un texte sur la résilience qui me questionne dont voici un extrait:

" Quels traits psychologiques remarque-t-on le plus souvent chez les résilients? "
Boris Cyrulnik : " En fait,  les résilients mettent en place toute une série d’attitudes de protection. En premier lieu, la révolte, le refus d’être condamné au rôle de victime passive : ‘ J’ai en moi la force de réagir, aussi je vais me battre et chercher à comprendre. ’ Puis, il y a le rêve : ‘ Je m’appelle Georges Perec, j’ai 8 ans, j’ignore ce que mes parents sont devenus. Alors je vais écrire, écrire pour leur donner un tombeau. ’ Dans son roman La Disparition, la lettre disparue, ce ‘e’ manquant, c’est ‘eux’.
" On observe chez ces jeunes résilients une forte dose de mégalomanie. Les enfants blessés ressassent en silence : ‘ Un jour, je m’en sortirai, un jour, je leur montrerai. ’
" Autre mécanique de protection : le déni. ‘ J’ai été blessé, violé, je me suis prostitué mais ce n’est pas si grave, on s’en sort. ’ Le déni leur sert à se protéger de la pitié des autres, à préserver leur dignité et leur propre image – puis à ne pas tomber dans la victimite. – Mais, dans leur monde intime, ils pleurent, souffrent, rêvent.
" Enfin, dernier mode de défense qu’ils mettent en œuvre : l’humour. ‘ Si je fais rire, sourire de ce qui m’est arrivé, je peux m’intégrer, cesser d’être un phénomène de foire. ’ Bien sûr, tous les résilients n’ont pas un sens de l’humour développé, d’ailleurs quand on souffre vraiment trop, l’humour devient impossible. "
" La chanteuse Barbara a subi l’inceste; l’écrivain Charles Dickens puisait son inspiration dans une enfance misérable; Michel del Castillo, Jean Genêt ou encore Rudyard Kipling ont vécu l’abandon ou l’enfermement. Pourquoi trouve-t-on un tel pourcentage de créateurs chez les résilients? ", lui demande-t-on.
" Être créateur, enfin, c’est installer dans le monde quelque chose qui n’y était pas avant nous. Donc, pour l’être, il convient d’être un peu marginal, de marcher sur un sentier de montagne et pas sur l’autoroute. Or, les résilients, à cause des difficultés qu’ils ont traversées, ont quitté le chemin balisé. La vie, la société les en a chassés. Très tôt, ils commencent à écrire le récit de leurs épreuves même si ce récit n’est jamais publié et reste au fond d‘un tiroir. "

http://www.carmed.fr/resilience_int2.htm

Il y a quand même une question que je me pose...
La résilience est l'art de rebondir, de naviguer à travers les torrents, le refus de passer pour une victime...
Mais, lorsqu'on parle d'attitude de protection, de déni, la résilience n'est-elle pas le sommet de l'iceberg, le masque que l'on montre... ?!
La résilience est-elle un travail en profondeur ?
Peut-être que cet article est erroné ?! Est-ce vraiment cela la résilience ?

Faire comme si... c'est porteur d'espoir mais lorsque la blessure est ignorée, la réalité ne nous rattrape-t-elle pas à un moment, au détour de ce que l'inconscient exprime à travers le corps sous la forme d'une maladie parfois car le mental ne peut le tromper...

La résilience c'est le début, comme dit Totem, mais je ne suis pas certaine que la colère ou le déni soit une voie de guérison contrairement à l'acte de créer.
La guérison, me semble aller au-delà, c'est reconnaitre la souffrance, l'accepter et se reconstruire avec et pas contre, ni sans.

Qu'en pensez-vous ?
avatar
Arpège
Phoebe

Cheval
Messages : 372
Date d'inscription : 04/07/2018

Localisation : quelque part

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par skambah le Sam 10 Nov - 19:01

Mais se résigner contre quoi d'abord ? Il faut se mettre d'accord sur ce fait d'abord alors la question à peut-être plus d'importance que la réponse. Se résigner contre le système, contre son acceptation de soi, contre la justice, contre l'indifférence, contre la médiocrité, contre le contre...

skambah
Quetzálcoatl

Chèvre
Messages : 94
Date d'inscription : 21/10/2018

Localisation : la rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par Arpège le Sam 10 Nov - 19:34

@skambah a écrit:Mais se résigner contre quoi d'abord ? Il faut se mettre d'accord sur ce fait d'abord alors la question à peut-être plus d'importance que la réponse. Se résigner contre le système, contre son acceptation de soi, contre la justice, contre l'indifférence, contre la médiocrité, contre le contre...

Ben justement, on ne se résigne pas contre ... mais on se résigne à ... , ce qui va vraiment dans le sens de l'acceptation.

Boris Cyrulnik disait dans l'une de ses conférences que la résilience concerne les événements traumatiques, pas les épreuves de la vie.

Je voyais la résilience comme la condition de la guérison, mais à bien y réfléchir, il me semble que l'acceptation est primordiale pour que la résilience soit porteuse de guérison.
avatar
Arpège
Phoebe

Cheval
Messages : 372
Date d'inscription : 04/07/2018

Localisation : quelque part

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par Totem le Sam 10 Nov - 20:27

@Arpège a écrit:
La résilience c'est le début, comme dit Totem, mais je ne suis pas certaine que la colère ou le déni soit une voie de guérison contrairement à l'acte de créer.
La guérison, me semble aller au-delà, c'est reconnaitre la souffrance, l'accepter et se reconstruire avec et pas contre, ni sans.

Qu'en pensez-vous ?

C'est tout à fait cela.
La résilience n'est pas la guérison, d'ailleurs si on regarde bien les choses la résilience peut s'appliquer à tous les êtres humains car qui n'a jamais souffert? A ce sujet le monde a subi de multiples guerres et massacres et c'est toujours le cas pour certains peuples et s'il n'y avait pas une forme de résilience de la part des êtres de chaque pays, le monde ne serait qu'un vaste champs de bataille. Il n'y a qu'à voir comme se sont relevés certains pays après destruction majeure....Il a bien fallu que les êtres passent par ce processus, mais cela ne veut pas dire qu'ils sont guéris pour autant si le "pardon" n'a pas eu lieu et on voit bien qu'il n'a pas eu lieu quand les vieux démons ressurgissent menant à d'autres guerres.
Je dirais donc qu'être résilient c'est mettre les vieux dossiers sous le tapis, ou faire comme à tchernobyl, colmater le tout avec une chape de plomb mais un jour cette chape peut se fissurer et gare aux dégâts....
En somme tant que la souffrance n'a pas été évacuée de la psyché, parce que reléguée dans l'inconscient et qu'un travail n'a pas été fait aboutissant au "pardon" qui est la clé, il n'y aura pas de réelle guérison.
De mon point de vue, la résilience est nécessaire pour donner de la force qui devrait être utilisée pour aller jusqu'à la guérison complète qui peut déboucher sur la réunification de l'individu divisé.
avatar
Totem
Makemake

Chèvre
Messages : 1741
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par skambah le Sam 10 Nov - 20:39

Effectivement je pense comme vous que se résigner c'est s'accepter tel que l'on est et surtout ne pas chercher au delà de notre nature propre ce qui n’existe pas. Vous comprenez la résilience comme la condition à la guérison mais la guérison de quoi ? Le monde entier serait-il malade faute de se résilier mais malade de quoi ? Et bien le monde est malade de vouloir ce qu'il n'est pas et il aspire pour la plupart à vouloir toujours plus que sa nature propre et c'est pour cette raison que le monde souffre. Dans sa laideur il veut le beau, dans sa misère il veut la fortune, la femme veut la beauté et l'homme la virilité, il souffre d'un espoir qui ne peut prendre forme car la vie est ainsi et rien ne peut la changer.

skambah
Quetzálcoatl

Chèvre
Messages : 94
Date d'inscription : 21/10/2018

Localisation : la rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par Arpège le Sam 10 Nov - 20:50

@Totem a écrit:
@Arpège a écrit:
La résilience c'est le début, comme dit Totem, mais je ne suis pas certaine que la colère ou le déni soit une voie de guérison contrairement à l'acte de créer.
La guérison, me semble aller au-delà, c'est reconnaitre la souffrance, l'accepter et se reconstruire avec et pas contre, ni sans.

Qu'en pensez-vous ?

C'est tout à fait cela.
La résilience n'est pas la guérison, d'ailleurs si on regarde bien les choses la résilience peut s'appliquer à tous les êtres humains car qui n'a jamais souffert? A ce sujet le monde a subi de multiples guerres et massacres et c'est toujours le cas pour certains peuples et s'il n'y avait pas une forme de résilience de la part des êtres de chaque pays, le monde ne serait qu'un vaste champs de bataille. Il n'y a qu'à voir comme se sont relevés certains pays après destruction majeure....Il a bien fallu que les êtres passent par ce processus, mais cela ne veut pas dire qu'ils sont guéris pour autant si le "pardon" n'a pas eu lieu et on voit bien qu'il n'a pas eu lieu quand les vieux démons ressurgissent menant à d'autres guerres.
Je dirais donc qu'être résilient c'est mettre les vieux dossiers sous le tapis, ou faire comme à tchernobyl, colmater le tout avec une chape de plomb mais un jour cette chape peut se fissurer et gare aux dégâts....
En somme tant que la souffrance n'a pas été évacuée de la psyché, parce que reléguée dans l'inconscient et qu'un travail n'a pas été fait aboutissant au "pardon" qui est la clé, il n'y aura pas de réelle guérison.
De mon point de vue, la résilience est nécessaire pour donner de la force qui devrait être utilisée pour aller jusqu'à la guérison complète qui peut déboucher sur la réunification de l'individu divisé.

Je suis entièrement d'accord avec toi...
C'est ce que j'ai compris en lisant ce texte sur la résilience.
Peut-être que la résilience est utile pour l'acceptation et aussi pour trouver l'énergie nécessaire au travail de guérison, mais ce n'est qu'un outil pour survivre, afin de pouvoir aller rechercher dans l'inconscient ce qu'il y a d'enfoui au plus profond de nous et une fois ramené dans le conscient trouver les solutions qui mènent à la guérison.
Cette clé, ce pardon dont tu parles, l'autre jour tu disais que ce n'était pas le petit pardon... j'imagine qu'en effet, il doit arriver au terme de tout ce travail et permet de réunifier les morceaux de nous que nous avons éparpillés...
I love you
avatar
Arpège
Phoebe

Cheval
Messages : 372
Date d'inscription : 04/07/2018

Localisation : quelque part

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par Arpège le Sam 10 Nov - 20:55

@skambah a écrit:Et bien le monde est malade de vouloir ce qu'il n'est pas et il aspire pour la plupart à vouloir toujours plus que sa nature propre et c'est pour cette raison que le monde souffre. Dans sa laideur il veut le beau, dans sa misère il veut la fortune, la femme veut la beauté et l'homme la virilité, il souffre d'un espoir qui ne peut prendre forme car la vie est ainsi et rien ne peut la changer.

Vouloir saisir ce qui nous plait et rejeter ce qui ne nous convient pas... comme si l'on devait jeter quelques notes qui nous conviendraient moins... mais la partition ne peut être changée, en effet. Wink
avatar
Arpège
Phoebe

Cheval
Messages : 372
Date d'inscription : 04/07/2018

Localisation : quelque part

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par skambah le Sam 10 Nov - 21:18

Pour sur la partition ne peut être changée car la clef est imposée dés le début néanmoins même si la partition est écrite elle peut être jouée avec des nuances différentes ou alors avec un tempo qui nous est propre. Il faut comprendre la musique afin et malgré la partition, la jouer selon le "don" (sensibilité) que la vie nous a accordé. Une partition même écrite peut-être jouée fausse si l'instrument n'est pas accordé correctement en ce sens que chacun d'entre nous avons un rôle à jouer afin de retrouver le juste équilibre des choses. La musique est si belle quand elle est jouée à plusieurs, elle fait corps dans cette symphonie complexe et toutes ces notes embaument notre esprit d'une résonance douce et subtile pour l'esprit. La musique est un parfum pour l'oreille...

skambah
Quetzálcoatl

Chèvre
Messages : 94
Date d'inscription : 21/10/2018

Localisation : la rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par Aspirant le Sam 10 Nov - 21:20

La résilience c'est le moment ou vous redevenez le créateur de votre vie.
avatar
Aspirant
Amalthée

Rat
Messages : 239
Date d'inscription : 28/10/2018

Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par Arpège le Sam 10 Nov - 21:39

@Aspirant a écrit:La résilience c'est le moment ou vous redevenez le créateur de votre vie.

Oui, je suis d'accord, c'est comme ça que je le voyais aussi, mais je croyais que cela signifiait qu'il y avait guérison. Or, d'après ce que j'ai lu et après réflexion, pour qu'il y ait guérison, il me semble qu'il faut qu'il y ait acceptation et résilience et si je comprends bien, cela mène jusqu'au pardon.

avatar
Arpège
Phoebe

Cheval
Messages : 372
Date d'inscription : 04/07/2018

Localisation : quelque part

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par Aspirant le Sam 10 Nov - 21:44

La résilience c'est le moment ou contre toute attente, alors que tout semblait perdu et joué d'avance, quelque chose se déclenche en vous qui fera tout basculer.
Après s'engage le travail de déconditionnement mais l'impulsion du départ est donnée.
avatar
Aspirant
Amalthée

Rat
Messages : 239
Date d'inscription : 28/10/2018

Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par skambah le Sam 10 Nov - 21:58

Alors un travail de déconditionnement partirait toujours de la mise en lumière d'un conditionnement alors se résigner c'est retrouver sa raison, se réveiller en quelque sorte. Il est fort probable que toutes ces lumières tamisées ne soient là que pour nous divertir sans jamais nous élever alors se résigner c'est aussi éviter toutes ces grandes illusions qui peuvent nous empêcher d'être nous mêmes. Cela demande un effort considérable de se résigner et de s'accepter tel que l'on est alors l'être rayonne de sa nature propre et s'accepte dans sa nudité la plus extrême.

skambah
Quetzálcoatl

Chèvre
Messages : 94
Date d'inscription : 21/10/2018

Localisation : la rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par Cogitop le Sam 10 Nov - 22:17

@Aspirant a écrit:La résilience c'est le moment ou vous redevenez le créateur de votre vie.

+++

On peut ne pas se résigner mais se dire que ce qu’on a vécu et qui devrait nous avoir pourri la vie va nous servir de tremplin pour rebondir plus loin.

Même si les autres dans cette même situation se laisseraient aller et làcheraient, je ne suis pas comme les autres et je vais le prouver.

C’est un trauma post traumatique très grave, mais je vais inventer la stratégie de surmonter et d’y rebondir.
Je pourrai aussi ensuite aider les autres à trouver leur stratégie / thérapie.
Trouver du sens et de la stratégie pour que mon échec potentiel devienne un modèle de réussite finale.

Le principe de la logothérapie de Viktor Frankl qui a résisté aux camps de la mort.
Il n’a pas lui-même oublié le trauma et développé encore et encore la logotherapie,

Milton Erickson a rebondi bien au delà de sa polio par la technique Ericksonienne,

« Les Techniques d’Optimisation du Potentiel » sont utilisées par l’armée française pour prevenir et traiter les traumas post traumatiques,

Juste savoir continuer à inventer son futur,

Juste oser se / le programmer et aider les autres à le faire.

I love you




Cogitop
Prométhée

Chien
Messages : 122
Date d'inscription : 22/08/2018

Localisation : Broceliande
Emploi/loisirs : Chamane médecin
Humeur : En miroir

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par skambah le Sam 10 Nov - 22:42

Alors se résilier c'est se faire emporter par le courant sans y apporter de résistance.

skambah
Quetzálcoatl

Chèvre
Messages : 94
Date d'inscription : 21/10/2018

Localisation : la rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par Cogitop le Sam 10 Nov - 22:59

@skambah a écrit:Alors se résilier c'est se faire emporter par le courant sans y apporter de résistance.
C’est utiliser la force du courant en y apportant sa note à soi, pour éviter les rochers et choisir sa direction +++

Un bouquin qui m’a passionné et qui explique bien comment utiliser les éléments du courant c’est « médecin du raid » de Matthieu Langlois où il explique comment il a «survécu» au bataclan en intervention périlleuse. (Vivre en état d’urgence +++)

Il sait se dissocier du réel en trouvant des solutions immediates dans son vécu antérieur, encore et encore...

Plus il tombe dans le torrent et plus le commando Marine sait s’en sortir...

Ceux qui font/ont fait du SAMU ont tous leur stratégie perso pour surmonter les traumas.

Survivre et continuer à mieux vivre...

Cogitop
Prométhée

Chien
Messages : 122
Date d'inscription : 22/08/2018

Localisation : Broceliande
Emploi/loisirs : Chamane médecin
Humeur : En miroir

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience, c'est l’art de naviguer dans les torrents - Boris Cyrulnik

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum