Quelques questions scientifiques

Aller en bas

Quelques questions scientifiques

Message par Aspirant le Sam 3 Nov - 10:16



Des notions intéressantes.
Surtout la dernière Wink
avatar
Aspirant
Amalthée

Rat
Messages : 239
Date d'inscription : 28/10/2018

Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions scientifiques

Message par Professeur X le Sam 3 Nov - 10:47

Hello aspirant et bienvenue ,il me semble que les particularités de la terre tiennent aussi à la distance de son ellipse autour du soleil , lorsque Mars était une protoplanète elle était au bon endroit , mais à la même époque une collision qui présida à la formation de la Lune changea la donne , pour ce qui est de la deuxième partie de cette vidéo , elle irait plutôt sur le topic de "La relativité " , love .
avatar
Professeur X
Umbriel

Chien
Messages : 1177
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions scientifiques

Message par Hakaan le Sam 3 Nov - 22:59

J'ai quand même du mal à comprendre cette histoire de photon pour qui le temps ne se serait pas écoulé,
si le photon met tant de temps à faire un trajet, les choses ont bien évolués durant ce trajet,
par exemple avec le protocole de Fizeau, le photon part de sa lampe et revient après avoir rebondit sur le miroir, mais entre temps Fizeau a eu le temps de faire tourner sa roue, donc il y a bien un laps de temps qui s'est écoulé entre le départ et le retour du photon même de son point de vu puisque le mécanisme n'est plus dans le même état à son arrivée
avatar
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 1780
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : ¯\_(ツ)_/¯

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions scientifiques

Message par Aspirant le Dim 4 Nov - 6:11

Il va plus loin : pour le photon le temps ne s'est pas écoulé = il n'a pas existé...
Oui... y'a de quoi s'arracher les cheveux...

Edit : en fait les scientifiques montrent là à quel point le temps est une illusion, une construction de l'esprit afin d'appréhender le monde manifesté. Idem pour les dimensions spatiales qui peuvent se "courber" : cela montre que notre façon de nous représenter le monde en 3D fixe est une illusion... Cela va parfaitement dans le sens des spiritualités extrêmes orientales...

Autre exemple : les singularités (trous noirs) ont une masse absolument gigantesque et un volume nul... absolument nul...
C'est rigolo non ? Wink
avatar
Aspirant
Amalthée

Rat
Messages : 239
Date d'inscription : 28/10/2018

Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions scientifiques

Message par vertgandazert le Dim 4 Nov - 11:35

Bonjour Aspirant, bienvenue ici sur ce forum.

Oui en quelque sorte c'est rigolo, de constater que d'un côté plus la science avance, plus finalement elle valide ce que les grandes traditions philosophiques et spirituelles ont toujours dit, à savoir que l'univers a été créé ex nihilo, par une conscience infiniment extraordinaire,mais quand même temps, elle sert toujours autant d'alibi, à la philosophie matérialiste, qui a pris le pouvoir intellectuel depuis le XIXème siècle.
En s'affirmant héritière exclusive du siècle des lumières, la science devenue scientisme les a éteintes, par la force de sa raison déraisonnable .
Cela changera, bon courage
avatar
vertgandazert
Épiméthée

Buffle
Messages : 203
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions scientifiques

Message par tangolinos le Dim 4 Nov - 12:42

Le temps ?

perso quand je dors, le temps n’ existe pas… cependant quand je me réveille je vois bien que le temps s’ est écoulé… même que des fois je me réveille trop tard et qu’il faut que je me dépêche pour rattraper ce retard… à écouter ces théories relativistes, je ferais mieux de me rendormir en conduisant sur l’ autoroute pour rattraper mon retard… Je pourrais alors traverser la France en une fraction de seconde.
avatar
tangolinos
Hypérion

Dragon
Messages : 398
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions scientifiques

Message par pelerin le Dim 4 Nov - 13:24

@Hakaan a écrit:J'ai quand même du mal à comprendre cette histoire de photon pour qui le temps ne se serait pas écoulé,
si le photon met tant de temps à faire un trajet, les choses ont bien évolués durant ce trajet,
par exemple avec le protocole de Fizeau, le photon part de sa lampe et revient après avoir rebondit sur le miroir, mais entre temps Fizeau a eu le temps de faire tourner sa roue, donc il y a bien un laps de temps qui s'est écoulé entre le départ et le retour du photon même de son point de vu puisque le mécanisme n'est plus dans le même état à son arrivée

Je crois pour ma part, tout comme toi je pense Hakaan et aussi tangolinos, que cette notion d'un temps qui s'arrête pour le photon provient davantage du modèle mathématique qu'on a élaboré autour de la RR et RG que d'un fait réel. Du moment que la vitesse de la lumière est limitée dans le temps (300 000 kms), son temps ne peut qu'être limité non ? Si on pouvait s'installer à califourchon sur un photon c'est notre monde tangible qu'on verrait se déplacer à la vitesse de la lumière et le temps continuerait de s'écouler pour les gens qui le peuplent non ?

Pour en revenir un peu à ce que je te disais l'autre jour au sujet du temps qui ne serait en définitive que l'échelle référentielle qui mesure et ordonne une succession d'évènements, comparons les battements de notre coeur à la cadence qui détermine le flux de nos vies. Supposons que les événements qui se produisent dans nos vies, en moyenne, le font en 1 de ces battements. Supposons maintenant un être hypothétique doté d'un coeur dont la cadence serait 1 million  de fois celle de l'être humain. Durant chacun des évèments qui se déroule pour nous et qui donne forme à notre perception du temps, l'être en question aurait vécu 1 000 000 d'évènements, lesquelles passeraient totalement inaperçu pour nous puisque notre perception serait limitée par notre horloge interne et n'aurait pas la résolution nécessaire. A l'inverse cette créature hypothétique nous verrait bouger extrêmement lentement. Quelle conclusion en tirer ? Le temps tout comme l'espace sont des notions relatives et intimement imbriquées dans l'état de la vie qui en fait l'expérience. Le temps et l'espace ne sont pas des réalités en soi, ils sont essentiellement une expérience, qui donne un cadre au vécu.
avatar
pelerin
Quetzálcoatl

Singe
Messages : 75
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Montreal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions scientifiques

Message par Hakaan le Dim 4 Nov - 13:44

Oui mais un modèle mathématique traduit une réalité sinon ça n'a aucun sens, donc doit bien y'avoir une explication, le problème avec la RG et RR c'est que soit c'est très vulgarisé soit c'est incompréhensible pour le profane,
maintenant intuitivement quand on me dit que la vitesse de la lumière est en fait l'instantanéité de l'information dans son état pure mais que sa vitesse correspond en fait à une espèce de déplacement spatial de cette instantanéité bien ça rejoint tout à fait ce que j'aurais pensé intuitivement même si j'ai pas de modèle cohérent pour ficeler tout ça
avatar
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 1780
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : ¯\_(ツ)_/¯

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions scientifiques

Message par Professeur X le Dim 4 Nov - 14:34

Hum , bon bin ya qu'à fusionner ce topic avec celui de " la Relativité " , love .
avatar
Professeur X
Umbriel

Chien
Messages : 1177
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions scientifiques

Message par Aspirant le Dim 4 Nov - 14:48

Prenons depuis le début : le point en mathématique n'a pas de dimension propre (c'est un concept)
Dans une droite et même dans un segment de droite il y a une infinité de points (là aussi la notion d'infini nous échappe totalement)
Imaginez une sphère
Vous en faites une projection sur un plan et vous obtenez...
Oui un disque, bien joué Smile
Ce disque vu de face est un disque bien rond, mais vu de profil ?
Et bien c'est un segment de droite, car le plan ne possède pas d'épaisseur (il lui manque une dimension d'espace)
Ce n'est pas très fin : c'est une ligne au sens mathématique.
Quand on dit que pour le photon le temps n'existe pas cela revient à projeter l'espace temps dans un espace à trois dimensions sans le temps, sur le même modèle que nous l'avons fait avec la sphère dans le plan.
Pour le photon qui est parti de l'étoile alpha du centaure et qui est venu s'écraser pile dans l’œil de l'astronome (accident astronomique rare, c'est bien balo pour le photon) tous les événements qui ont eu lieu pendant son trajet on eu lieu simultanément ! Étonnant non ?
Tellement simultanément que sa naissance et sa mort sont confondus aussi... Pour le photon, le photon (lui-même) n'a jamais existé...
avatar
Aspirant
Amalthée

Rat
Messages : 239
Date d'inscription : 28/10/2018

Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions scientifiques

Message par pelerin le Lun 5 Nov - 0:02

@Hakaan a écrit:Oui mais un modèle mathématique traduit une réalité sinon ça n'a aucun sens, donc doit bien y'avoir une explication,

Bonjour Akaan

 L'équation mathématique n'a pas pour but d'expliquer quoi que ce soit, elle résout simplement un problème et donne un résultat confirmé par la prise de mesure. La différence peut te parraître subtile mais voici un exemple très parlant qui illustre bien la différence. Avant l'avènement de la RG l'on était persuadé, équation à l'appui, que la gravitation était une force. L'équation pouvait déterminer avec précision la valeur de cette force et son résultat était probant et parfaitement confirmé par ce que l'on observait. Puis vint Einstein qui regardait des objets de masses différentes tomber à la même vitesse sur le sol. Hum ! se disait-il à la manière de Professeur  clown. Puis il s'imagina une cage d'ascenseur dans l'espace, hors de tout champs gravitationnel. Un câble attaché sur son toit se verrait appliquer une force qui la ferait accélérer à 9.8 ms2. A l'intérieur un homme, absolument ignorant de l'endroit où il se trouve, se livre à des expériences. Il laisse tomber deux objets de masses différentes sur le sol et tous deux atteignent le sol au même moment, exactement comme ils l'auraient fait sur terre. Il lance doucement un objet et cet objet décrit une parabole vers le sol, encore une fois exactement comme il l'aurait fait sur terre. Bref les résultats de toutes les expériences auxquelles notre homme pourrait se livrer sont en tous points identiques à ces mêmes résultats obtenus sur terre.  Cela a conduit Einstein à énoncer son célèbre principe d'équivalence, faisant de la gravité non plus une force, mais une propriété de l'inertie des corps. En d'autres termes si par exemple la voiture dans laquelle nous prenons place décélère brusquement notre corps se pressera contre le pare brise. La pression gravitationnelle que nous ressentons est exactement du même ordre, la décélération étant remplacée par la courbure de l'espace-temps qui modifie le mouvement des corps qui s'y trouvent.

Enfin bref tout ça pour dire que les mathématiques constituent un langage pour résoudre des problèmes, pas pour comprendre le monde dans lequel nous vivons. Prends par exemple ces points de singularité (au centre d'un trou noir ou à l'origine du Big Bang), c'est l'effondrement de toutes les lois connues de la physique auquel aucune règle mathématique ne survit. Il va de soi qu'il s'agit d'une conclusion mathématique seulement, qui est par définition invérifiable. J'y vois une sorte de parallèle avec la notion de Dieu qui représente le point de singularité hors duquel le monde naturel aurait émergé mais qui lui-même transcenderait les lois et les limites du monde qui en émerge.

@Hakaan a écrit:
le problème avec la RG et RR c'est que soit c'est très vulgarisé soit c'est incompréhensible pour le profane,

Je me rappelle avoir lu en quelque part qu'Einstein lui-même s'est plaint de ne plus comprendre sa théorie avec tous ces mathématiciens qui sont passés par là.

@Hakaan a écrit:
maintenant intuitivement quand on me dit que la vitesse de la lumière est en fait l'instantanéité de l'information dans son état pure mais que sa vitesse correspond en fait à une espèce de déplacement spatial de cette instantanéité bien ça rejoint tout à fait ce que j'aurais pensé intuitivement même si j'ai pas de modèle cohérent pour ficeler tout ça

Je ne comprends pas vraiment cette affirmation d'instantanéité de l'information propre à la lumière et d'où elle vient.
avatar
pelerin
Quetzálcoatl

Singe
Messages : 75
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Montreal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions scientifiques

Message par Hakaan le Lun 5 Nov - 1:01

@Pelerin a écrit: L'équation pouvait déterminer avec précision la valeur de cette force et son résultat était probant et parfaitement confirmé par ce que l'on observait.
Et non pas tout à fait, il me semble que c'est vers 1850 que je sais plus qui a remarqué qu'il y avait une anomalie dans le mouvement de Mercure par rapport aux prédictions de Newton, c'est alors qu'arriva Albert un siècle plus tard pour lui mettre un grand coup dans les roustons en résolvant le problème de cette anomalie grâce à la RG qui faisait des
prédictions justes http://www.lacosmo.com/PrecessionMercure/index.html

Et il me semble que Newton est en fait une application parculière de la RG mais bon pas sur de ça du tout

Je ne comprends pas vraiment cette affirmation d'instantanéité de l'information propre à la lumière et d'où elle vient.
Juste de moi et je disais ça par rapport à cette histoire d'instantanéité du photon
avatar
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 1780
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : ¯\_(ツ)_/¯

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions scientifiques

Message par Aspirant le Lun 5 Nov - 7:58

En fait les équations de Newton sont suffisamment précises dans des domaines où la relativité est négligeable (vitesse limitée, influence gravitationnelle limitée etc.)
avatar
Aspirant
Amalthée

Rat
Messages : 239
Date d'inscription : 28/10/2018

Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions scientifiques

Message par vertgandazert le Lun 5 Nov - 10:40

En fait selon les équations de la relativité générale, l'espace temps varie en fonction de la vitesse, jusqu'à devenir infini lorsque l'on atteint la vitesse de la lumière, ce qui est évidemment le cas d'un photon.
Alors paradoxalement dans un espace temps infini, le temps ne s'écoule plus pour celui qui est dans cet espace temps, en allant à la vitesse de la lumière, ce qui est bien le cas des photons.
Moralité si vous ne voulez pas vieillir faites comme les photons déplacez vous à la vitesse de la lumière...
Mais commencez par perdre votre masse, sinon elle deviendra elle aussi infinie..
Il vous faut choisir, entre la masse et la vie...?
avatar
vertgandazert
Épiméthée

Buffle
Messages : 203
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques questions scientifiques

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum