L'horreur de la situation

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty L'horreur de la situation

Message par Invité le Mar 30 Oct - 11:39

Voici une histoire racontée par Gurdjieff. Rapportée par Georges Saint Bonnet.
Cette histoire est censée décrire la condition humaine. Elle n'est pas forcément optimiste ni positive. C'est pourquoi Gurdjieff parlait de l'horreur de la situation pour décrire la condition humaine. La bonne nouvelle et qu'il y a une chance dans échapper. Voici cette histoire .

"MESSIEURS LES MOUTONS


 C'est une belle et douloureuse histoire — la nôtre, hélas ! il faut bien en convenir — qui se prête à toutes sortes de transformations et fantaisies mais que nous allons résumer au plus bref, sans ornements ni fioritures :

 Il y avait quelque part dans le monde un peuple de moutons qui vivait parfaitement heureux. Mais voici qu'un jour nos moutons constatèrent que certains d'entre eux disparaissaient, emportés par un animal d'une autre espèce.

 Que devenaient-ils ?

 On l'ignorait. Mais on ne les revoyait plus. Selon toute vraisemblance, l'animal de l'autre espèce les tuait et les mangeait...
 Que faire, lorsque l'on est mouton ? Fuir, évidemment, chercher refuge en des régions où nul ne vient vous prendre pour vous ôter la vie et se repaître de votre chair. Beaucoup de moutons, donc, quittèrent le coin du monde où ils avaient vécu jusqu'alors et se mirent en quête de lieux plus cléments.

 Ceci ne faisait évidemment pas l'affaire de l'animal maudit qui, soucieux de conserver son cheptel, se pourvut de bergers et de chiens de garde. Ce fut en pure perte, d'ailleurs. Le nombre des fuyards augmenta considérablement. Si considérablement que le maudit en fut amené à se dire :

 Si cela continue, un chien de garde et un berger par mouton ne suffiront pas. Il faut trouver autre chose...


VOUS ÊTES LES ROIS DE LA TERRE...


 Or, ayant longuement réfléchi, il trouva... Dirons-nous qu'il était quelque peu magicien ? On va bien s'en apercevoir... En effet, s'étant composé le plus amène des visages, il s'en vint au milieu des moutons, tout souriant et patelin :

— Je vous apporte une bonne nouvelle, leur dit-il... Jusqu'ici, vous n'étiez que des moutons. Mais comme vous vous êtes bien conduits, que je suis content de vous et que je vous aime d'un amour infini, j'ai décidé de vous récompenser en faisant de vous des êtres libres, puissants et glorieux...

 Il poursuivit, les regardant les uns après les autres droit dans les yeux, afin qu'ils ne doutent pas de sa sincérité et fussent parfaitement convaincus :

— Toi, tu es un général... Toi, tu es un docteur... Toi, tu es prêtre... Toi, tu es un médecin. Etc., etc..

 N'était-ce pas magnifique ?

— ...Toi, tu es académicien !... Toi, tu es un grand poète !... Toi, tu es un financier !... Toi, tu es un génie méconnu !... Bref, vous n'êtes plus des moutons. Vous êtes le peuple élu. Vous êtes les rois de la terre, de cette terre que je vous donne afin que vous y prospériez dès maintenant et à jamais en toute liberté, puissance et gloire. Vous êtes des hommes !

 Déjà, nos doux ancêtres les moutons s'évertuaient en leurs rôles, convaincus, passionnés, sincères, féroces... Bien des siècles se sont écoulés depuis ce temps. Mais nous continuons nos ancêtres, chacun en notre emploi, assurant la durée de cette monstrueuse comédie que l'on dit humaine et l'assurant si bien, avec une telle ardeur et une telle frénésie, que nous en oublions le magicien maudit  et ne tentons plus rien pour lui échapper..."


Cela semble se rapprocher de la thèse archontique. Mais pour Gurdjieff c'était moins surnaturel que ça. Tout dans la nature mange et est mangé. Tout a besoin de nourriture pour croître. Les corps célestes également. Dans ce qu'il appelle le rayon de création, qui est la descente de l'absolu dans les mondes, des chocs sont nécessaires conformément à la loi d'Octave que j'avais abordée dans mon journal. La vie organique sur terre est l'un de ces chocs. La vie animale végétale et humaine.
Dans l'ordre cosmique, nous ne serions qu'une nourriture parmi d'autres pour des corps célestes qui ont besoin d'énergie. Nous serions dans la même situation qu'un poisson parmi des millions élevés pour la nourriture des hommes. Individuellement nous ne sommes rien. Collectivement, nous formons un tout, qui sert de nourriture à d'autres entités. Mais le poisson à la possibilité d'échafauder un plan et de regagner l'océan pour conquérir sa liberté. Tous les poissons ne pourront pas s'échapper cela est impossible. Mais quelques poissons cela peut passer inaperçu. C'est en tout cas la thèse de Gurdjieff.

Pour ce maître, en l'absence d'un travail spécifique, rien de nous n'existant réellement ne pourrait subsister après la mort. Tout est utilisé par les forces cosmiques, par les corps célestes notamment la lune, pour leur propre croissance. Cela est analogue à tout ce qui se passe dans la nature. D'où l'urgence de s'éveiller et de faire ce travail ici et maintenant. Gurdjieff ne reconnaît pas la réincarnation, ou alors comme étant conditionnelle, et dépendante d'un travail conscient et de l'acquisition d'une individualité qui pourrait alors se réincarner.
Peut-être est-ce pour choquer ses élèves et les inciter à réellement travailler et ne pas attendre d'être mangé par la vie.

Si on est assez sincère avec soi-même, dès qu'on essaie d'être conscient, on se rend compte que les activités quotidiennes mangent continuellement notre attention et nous empêche tout effort conscient tel qu'on l'a décidé. On peut se leurrer et adhérer à des théories spirituelles, spirites, exetera, mais cela n'est pas une évolution, cela n'est pas un éveil, l'éveil c'est une question d'attention à nous ici et maintenant et notamment de division de l'attention. Hors la l'attention est constamment aspirée par les pensées les émotions les sensations les événements les épreuves et les plaisirs de la vie.

Il suffit de se demander des moments de présence définis à l'avance dans sa journée pour se rendre compte à quel point on va passer à côté. Tant qu'on ne le fait pas, on peut effectivement s'illusionner et se convaincre de notre propre présence à nous-mêmes. Le premier objectif de la quatrième voie, c'est de tenter de se rappeler soi-même dans des moments très précis, afin de prendre conscience qu'on en est incapable. Cela génère une 1re souffrance, qui va nous inciter aller plus loin dans cette pratique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par Invité le Mar 30 Oct - 11:47

Je trouve ça alarmant mais dans le "bon sens". Quelques fois l'Amour intervient de façon musclée pour faire réagir.

N'empêche que peu de personnes voit de cette manière (enfin de mon vécu) et je trouve ça intéressant. A méditer

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par Professeur X le Mar 30 Oct - 12:45

Hum , être conscient c'est voir " l'horreur de sa situation " , qui voudrait être conscient ?, qui voudrait travailler à cette souffrance de voir qui il est vraiment , chaque instant ? , love .


Dernière édition par Professeur X le Mer 31 Oct - 11:18, édité 1 fois (Raison : correctures)
Professeur X
Professeur X
Titan

Chien
Messages : 3354
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par Invité le Mar 30 Oct - 14:28

"La chose la plus terrifiante, c'est de s'accepter soi-même."

Carl Gustav Jung

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par Miwae le Mar 30 Oct - 17:41

Benji a écrit:
Il suffit de se demander des moments de présence définis à l'avance dans sa journée pour se rencontre à quel point on va passer à côté. Tant qu'on ne le fait pas, on peut effectivement s'illusionner et se convaincre de notre propre présence à nous-mêmes. Le premier objectif de la quatrième voie, c'est de tenter de se rappeler soi-même dans des moments très précis, afin de prendre conscience qu'on en est incapable . Cela génère une 1re souffrance, qui va nous inciter aller plus loin dans cette pratique.

Tellement juste, par contre, quand j'ai pris conscience de ma non-présence, ou du moins que mes moments de présence n'étaient pas assez solides, ça a surtout provoqué un jugement à mon encontre, à savoir que je ne fournissais pas assez d'efforts, mais pas de la souffrance, je ne sais pas si c'est mieux.
Miwae
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 3035
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

http://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par ratDchamp le Mar 30 Oct - 18:36

@prof,
..travailler à "cette souffrance" de voir qui on est vraiment pour moi c'est vouloir avancer sur son chemin spirituel,
..puis il ne faut pas exagérer, il n'est pas que souffrance.

ratDchamp
Vesta

Cheval
Messages : 879
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par Invité le Mar 30 Oct - 18:39

Il nous faut écouter l'oiseau au fond des bois, le murmure de l'été, le sang qui monte en soi...

Brel

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par Invité le Mar 30 Oct - 19:25

@Miwae a écrit:
Benji a écrit:
Il suffit de se demander des moments de présence définis à l'avance dans sa journée pour se rencontre à quel point on va passer à côté. Tant qu'on ne le fait pas, on peut effectivement s'illusionner et se convaincre de notre propre présence à nous-mêmes. Le premier objectif de la quatrième voie, c'est de tenter de se rappeler soi-même dans des moments très précis, afin de prendre conscience qu'on en est incapable . Cela génère une 1re souffrance, qui va nous inciter aller plus loin dans cette pratique.

Tellement juste, par contre, quand j'ai pris conscience de ma non-présence, ou du moins que mes moments de présence n'étaient pas assez solides, ça a surtout provoqué un jugement à mon encontre, à savoir que je ne fournissais pas assez d'efforts, mais pas de la souffrance, je ne sais pas si c'est mieux.
Effectivement non. Mais peut-on y couper? Wink
L'observation sur la 4ème voie implique de ne pas juger ni tenter de changer quoi que ce soit (au début).
La souffrance devra ensuite être transformée. Ni recherchée ni évitée. Transformée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par Invité le Mar 30 Oct - 19:28

@Professeur X a écrit:Hum , être conscient c'est voir " l'horreur de sa situation " , qui voudrait être conscient , qui voudrait travailler à cette souffrance de voir qui il est vraiment , chaque instant , love .
Je n'ai pas bien compris. Il n'y a pas de point d'interrogation. Est-ce une critique de ce texte (sous entendu que ce qui est dit n'a pas de sens) ou est-ce un constat de la difficulté de ce chemin ardu et sans "endroit où reposer sa tête"?
Veux-tu dire que c'est un "moi" qui veut être conscient?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par Miwae le Mar 30 Oct - 19:33

Benji a écrit:
@Miwae a écrit:
Benji a écrit:
Il suffit de se demander des moments de présence définis à l'avance dans sa journée pour se rencontre à quel point on va passer à côté. Tant qu'on ne le fait pas, on peut effectivement s'illusionner et se convaincre de notre propre présence à nous-mêmes. Le premier objectif de la quatrième voie, c'est de tenter de se rappeler soi-même dans des moments très précis, afin de prendre conscience qu'on en est incapable . Cela génère une 1re souffrance, qui va nous inciter aller plus loin dans cette pratique.

Tellement juste, par contre, quand j'ai pris conscience de ma non-présence, ou du moins que mes moments de présence n'étaient pas assez solides, ça a surtout provoqué un jugement à mon encontre, à savoir que je ne fournissais pas assez d'efforts, mais pas de la souffrance, je ne sais pas si c'est mieux.
Effectivement non. Mais peut-on y couper? Wink
L'observation sur la 4ème voie implique de ne pas juger ni tenter de changer quoi que ce soit (au début).
La souffrance devra ensuite être transformée. Ni recherchée ni évitée. Transformée.

Ne pas juger est très difficile, du moins pour moi, pas quand c'est visible et grossier mais quand c'est subtile, parfois je ne me rends pas compte que mes pensées partent dans le jugement. Dernièrement je bloquais durant mes séances de méditations, j'avais beaucoup + de pensées que d'habitude, du coup je m’agaçais, et je m’agaçais de m'agacer, je ne m'étais pas rendue compte qu'en fait, j'étais en train de juger le fait que j'avais beaucoup de pensées, au lieu d'accepter tout simplement.
Une personne me l'a fait remarquer et depuis, je ne m'agace plus quand mon esprit est taquin, j'en prends conscience et c'est tout.
Miwae
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 3035
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

http://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par ratDchamp le Mar 30 Oct - 19:53

Sinon je ne comprend pas bien comment sont définis là les concepts de "essayer d'être conscient" et de "l'attention"  
Son attention on peut très bien (et d'ailleurs il faut) la porter sur tout ce qu'on fait, que ce soit dans les plaisirs de la vie, dans les taches quotidiennes, dans l'analyse en prenant du recul de nos pensees et de nos émotions, donc pourquoi "tout  ça" gênerait l'attention ? Au contraire c'est fait pour expérimenter son attention.
..je vois déjà l'argument qu'un chirurgien qui opère à coeur ouvert doit être attentif, ..et que par contre quand on sort les poubelles.... mais non, car entre la porte et le container on peut très bien être attentif à avoir l'esprit ouvert à ce que l'inconnu nous envois, que ça soit un chat qui passe ou une nouvelle plaque de peinture qui se décolle, ça s'appelle vivre au présent, bien sur il ne faut pas laisser aller son attention sur ce que le chat nous rappelle ou sur le fait qu'on doit signaler cette plaque qui se décolle sinon on est plus au présent, pour s'en prévenir il existe un truc tout simple, c'est de changer d'objet et de tout observé, en étant attentif dans sa recherche de ce qui n'est pas ordinaire et d'observer les choses pour ce qu'elles sont.

ratDchamp
Vesta

Cheval
Messages : 879
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par Invité le Mar 30 Oct - 20:38

@ Miwae c'est tout à fait ça!
Le maître mot c'est Accueillir. Accueillir ce qui se présente même des flots de pensées. Même l'agacement du à ce flot de pensées.
@ ratdchamps: c'est une très bonne question. C'est même une question fondamentale. Dans la 4e voie, être présent signifie diviser son attention. Accorder son intention n'est pas être présent. L'attention connaît plusieurs états. Elle peut être concentrée lorsque l'on fait une tâche avec l'attention que tu décris dans ton poste. Elle peut être captivee comme lorsqu'on regarde la télé. Elle peut être dispersée lorsqu'on est pris par ses pensées en faisant quelque chose. Ou elle peut être divisée ce qui permet la présence à soi-même. C'est là tout l'enjeu. Mais c'est très difficile. Je pourrai proposer un petit jeu pour expérimenter ce qu'est la division de l'attention, et prendre conscience en réalité nous ne sommes jamais présents.
Dans l'exemple que tu prends à savoir le fait de sortir les poubelles, tu montres bien qu'on est attentif à l'extérieur, même si on y met des connotations spirituelles en accueillant ce que nous offre le divin ou la vie etc... Moi je parle d'être conscient de l'extérieur tout en étant en même temps conscient de soi-même accueillant l'extérieur.
Ça me rappelle des discussions endiablées avec un membre du groupe que je fréquente qui est aujourd'hui décédé. Pour lui être attentif c'était être présent. Il prenait l'exemple de l'alpiniste qui doit absolument être attentif au moindre détail de ce qu'il fait. Et l'instructeur de lui répondre que ce n'est pas du rappel de soir. C'est une attention concentrée. Ce n'est pas une attention divisée.
Tout l'enjeu de la 4ème Voie est là.
Y parvenir une fois c'est déjà exceptionnel. Y parvenir souvent est une belle réalisation. S'y maintenir plus de quelques secondes est déjà une forme de maîtrise. Y rester toute la journée est à la fois presque impossible et pourtant ce vers quoi on doit tendre sur cette Voie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par Miwae le Mar 30 Oct - 20:44

C'est exactement ça qui est difficile, l'attention divisée, je veux bien ton petit jeu Smile
Un jour en lisant un livre qui parlait de ça, l'exercice était de lire en prenant conscience que nous lisions et de percevoir en même temps qu'il y avait "autre chose" qui lisait
Miwae
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 3035
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

http://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par ratDchamp le Mar 30 Oct - 20:48

..l'extérieur c'est aussi nous même dans le tout, de plus se que l'on perçois de l'extérieur on n'en fait notre intérieur, on crois pour plein de choses que c'est extérieur mais vu que c'est nous qu'on ressent en fait c'est l'intérieur, tout est intérieur.

ratDchamp
Vesta

Cheval
Messages : 879
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par Invité le Mar 30 Oct - 22:15

Ok miwae j'ouvrirai un topic.
Rdc ça c'est de la philosophie. La 4ème voie c'est de l'expérimentation. Il y a bien un intérieur qui perçoit et un extérieur qui est perçu.....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par ratDchamp le Mar 30 Oct - 22:58

..non, ca dépend du niveau de conscience qu'on à atteint, et c'est pas de la philosophie mais de la spiritualité,
..Après pour les voies, euh je peux pas te dire, je savais même pas qu'elles étaient dénombrées ordonnées et numérotées lol

ratDchamp
Vesta

Cheval
Messages : 879
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par porte le Mar 30 Oct - 23:24

Sans te préoccuper de ce que la vie pourrait attendre de toi,
Avance dans ce que le présent arrive à nul autre instant,
Que maintenant, dans ce que la Présence t’offre pour t’éclairer.
Cet instant est silencieux, car il est entre toi et CE QUI EST.
Il te suffira d’être à l’écoute de ce qui en nous est Présent,
De ce que Dieu a déposé en nous, afin de garder notre alliance éternelle.

La présence JE SUIS est au-delà de toutes projections, le Témoin initial de la Source-Existence, ce qui soutient en réalité Tout ce qui est.

Un jour je décidais d’accomplir un voyage, le plus grand et le plus long voyage de ma vie, de la vie. Je partis, n’étant pas sûr de revenir, du moins le croyais-je. L’on me fit voir justement, que partir est revenir, mais à chaque fois je l’oubliais dans le feu de l’action. Je croyais obstinément être ce que je faisais en voyage. Aspirant à connaître la vérité de ce qu’est la Réalité, après maint et maint recommencements, une faille s’ouvrit furtivement et subtilement en mon esprit clos jusqu’alors. Y laissant pénétrer le sens de l’existence, la révélation de la Vie, celle qui est sans fin.

Une joie sans cause prit peu à peu la place du désarroi. Dans la Cause fut alors goûté pleinement la plénitude de l’être, sans cause Elle.

Je fus emporté dans un lieu où resplendit la lumière et la clarté de l’Esprit Saint, où rien du monde ici-bas n’a de réalité, comme ce en quoi tu crois disparaît d’un seul coup. Ta conscience est débarrassée de ses illusions, ses bagages et fardeaux inutiles, temporels et temporaires. La jubilation s’empare de toi alors. En ce lieu, nous sommes tous invités, sans exception, lorsque nous y sommes prêts.

La Présence intérieure y pourvoit, elle connaît l’instant propice du basculement.

Il est du devoir de chacune et chacun, un jour de s’y préparer librement, avec sincérité et confiance. C’est une aspiration puissante, qui s’élève comme un chant à l’intérieur de notre êtreté. L’on perdra ce que l’on croyait réel, pour le Réel, ce qui jamais n’a changé et resplendit dans l’éternité.

Fraternellement en partage. I love you
porte
porte
Rhéa

Serpent
Messages : 1429
Date d'inscription : 14/05/2018

Localisation : Pays de la Loire
Humeur : paix aimante

Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par Miwae le Mer 31 Oct - 6:24

Benji a écrit:Ok miwae j'ouvrirai un topic.
Rdc ça c'est de la philosophie. La 4ème voie c'est de l'expérimentation. Il y a bien un intérieur qui perçoit et un extérieur qui est perçu.....

Oui.
Quand je m'observe en train de lire, qui lit ?

Merci, j'attends avec impatience alors Smile
Miwae
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 3035
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

http://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par ratDchamp le Mer 31 Oct - 9:49

"il est préférable d'effacer toute son histoire personnelle parce que cela nous libère des encombrantes pensées de nos semblable, personne ne sait qui je suis, pas même moi, comment pourrais-je te dire qui je suis alors que je suis tout ça, dit-il en désignant tout ce qui l'entourait"
(Carlos Castaneda)

ratDchamp
Vesta

Cheval
Messages : 879
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par Invité le Mer 31 Oct - 10:23

@ratDchamp a écrit:..non, ca dépend du niveau de conscience qu'on à atteint, et c'est pas de la philosophie mais de la spiritualité,
Oui et non.
Si c'est du vécu, oui, mais très souvent c'est du bavardage....
Un petit jeu pour s'en convaincre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par ratDchamp le Mer 31 Oct - 10:38

"le vécu" tu le met dans une malette et tu l'oublies, il ne sert à rien pour l'instant, cela permet d'acceder à qui l'on est, et on est pas "le vécu" et c'est la grosse erreur que de le penser,
..apres ta mort physique tu le présentera "aux boss" en étant détaché de lui (ni désir ni regrets, etc) cela permettra de sortir de la roue des incarnations

ratDchamp
Vesta

Cheval
Messages : 879
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par Invité le Mer 31 Oct - 10:40

Le vécu, je l"oppose aux croyances et certitudes.
Voici ce petit jeu:
http://chemin-spiritualite.forumactif.com/t719-petits-jeux-spirituels#24752

Prendras-tu le risque de mettre en jeu "le niveau de conscience que tu as atteint"? Razz Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par ratDchamp le Mer 31 Oct - 10:53

C'est exactement ça porte, ne pas en faire une histoire personnelle de cette grande piece de théâtre, et la comparaison avec les gouttes d'eau ça veut tout dire.
@benji
Bien sûr que je suis prêt à mettre en jeu le niveau de conscience que j'ai atteint, vu que le jeu est faussé à la base on y est obligé, sinon c'est rester en prison.

ratDchamp
Vesta

Cheval
Messages : 879
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par Invité le Mer 31 Oct - 11:26

Quel jeu est faussé?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par Professeur X le Mer 31 Oct - 11:28

Benji a écrit:
@Professeur X a écrit:Hum , être conscient c'est voir " l'horreur de sa situation " , qui voudrait être conscient , qui voudrait travailler à cette souffrance de voir qui il est vraiment , chaque instant , love .
Je n'ai pas bien compris. Il n'y a pas de point d'interrogation. Est-ce une critique de ce texte (sous entendu que ce qui est dit n'a pas de sens) ou est-ce un constat de la difficulté de ce chemin ardu et sans "endroit où reposer sa tête"?
Veux-tu dire que c'est un "moi" qui veut être conscient?

Hum , mon post abonde dans le sens du constat de la difficulté , je pensais que la forme interrogative était claire , mais j'y ai rajouté les éléments typographiques nécessaires pour qu'il n'y ait plus de confusion , mais tes doutes à propos de ta compréhension soulèvent des aspects intéressants , c'est vrai que c'est toujours un " moi" qui s'intéresse à ce sujet de la " conscience " , et même avec le temps tout une flopée de " moi" formant une " personnalité spirituel " incollable sur le sujet , love .
Professeur X
Professeur X
Titan

Chien
Messages : 3354
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

L'horreur de la situation  Empty Re: L'horreur de la situation

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum