Dieu et la science

Page 23 sur 37 Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24 ... 30 ... 37  Suivant

Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Dieu et la science

Message par vertgandazert le Lun 14 Mai - 9:39

Rappel du premier message :



Bonjour, je vous propose de continuer ce fil sur le nouveau forum.
Je suis frappé par les similitudes entre ce qui m'apparait comme les trois éléments fondamentaux de l'univers:
* l'espace
*l'énergie
*la conscience, l'information...

En effet la science, constate et mesure leurs effets, mais elle est incapable de les définir et de les comprendre vraiment, quels curieux paradoxes?
vertgandazert
vertgandazert
Miranda

Buffle
Messages : 717
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas


Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par vertgandazert le Lun 31 Déc - 10:33

L'univers manifesté l'est en grande partie sous forme matérielle,depuis la renaissance et surtout depuis le siècle des lumières, la science dite moderne, se propose justement d'étudier cette matière et les lois qui la régissent .
La philosophie antique occupait tout le champ des connaissances, ce n'est plus le cas, c'est ainsi que la science s'est tourné bien plus vers l'étude de la matière,l'étude spirituelle restant dans le champ des religions.
De cette scission est né rapidement une opposition.
Qui depuis ne fait hélas que grandir,la plupart des scientifiques se tiennent à l'écart et évitent des prises de positions trop tranchées,c'est dans le domaine des sciences du vivant que les positions idéologiques s'affichent clairement.
Ce qui hélas ne contribue pas à faire avancer ni la science , ni le débat.
Moi, je ne crois pas que la matière et l'esprit sont une seule et même chose, c'est ma conviction, parce que je ne veux pas confondre un programme avec sa manifestation matérielle.

Tous mes vœux spirituels, pour vivre votre matérialité en 2019, où l'inverse, c'est vous qui choisissez... Cool

vertgandazert
Miranda

Messages : 717
Date d'inscription : 13/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par vertgandazert le Lun 31 Déc - 10:34

L'univers manifesté l'est en grande partie sous forme matérielle,depuis la renaissance et surtout depuis le siècle des lumières, la science dite moderne, se propose justement d'étudier cette matière et les lois qui la régissent .
La philosophie antique occupait tout le champ des connaissances, ce n'est plus le cas, c'est ainsi que la science s'est tourné bien plus vers l'étude de la matière,l'étude spirituelle restant dans le champ des religions.
De cette scission est né rapidement une opposition.
Qui depuis ne fait hélas que grandir,la plupart des scientifiques se tiennent à l'écart et évitent des prises de positions trop tranchées,c'est dans le domaine des sciences du vivant que les positions idéologiques s'affichent clairement.
Ce qui hélas ne contribue pas à faire avancer ni la science , ni le débat.
Moi, je ne crois pas que la matière et l'esprit sont une seule et même chose, c'est ma conviction, parce que je ne veux pas confondre un programme avec sa manifestation matérielle.

Tous mes vœux spirituels, pour vivre votre matérialité en 2019, où l'inverse, c'est vous qui choisissez... Cool

vertgandazert
Miranda

Messages : 717
Date d'inscription : 13/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par vertgandazert le Lun 31 Déc - 12:11

Je suis un peu surpris du crédit d'objectivité que vous accordez généreusement à la science.
Il y a quelques années, j'ai donné des cours dans un établissement supérieur de l'enseignement agronomique, j'ai donc été amené à retrouver d'anciens collègues et d'autres au sein de rencontres, comme celles organisées à l'occasion du bicentenaire de  Darwin à Paris.
J'ai été très surpris par le climat d’intolérance et de pensée unique matérialiste qui y régnait,voici un livre écrit au même moment, justement par cette fine équipe parisienne qui règne en maître sur l'enseignement français de la biologie:

"

Intrusions spiritualistes et impostures intellectuelles en sciences


Sous la direction de Jean Dubessy et Guillaume Lecointre

Editions Syllepse




(Note du 1er octobre 2008 : à propos des pratiques crapuleuses des Éditions Syllepse) 


Le 29 septembre 2000, la Libre Pensée organisait un colloque à Paris, au Museum National d'Histoire Naturelle, pour rappeler les fondements du rationalisme, l'opposition que doit manifester la science vis à vis de tous les dogmatismes et surtout les intrusions de scientifiques spiritualistes destinées à relativiser, et pourfendre, le rationalisme. 

Les actes du colloque ont été rassemblés dans l'excellent ouvrage Intrusions spiritualistes et impostures intellectuelles en sciences paru aux éditions Syllepse fin 2001 et qui constitue désormais un livre de référence sur la défense du matérialisme. Ses nombreuses contributions visent toutes à renvoyer dans leurs foyers obscurs ces chercheurs en mal de popularité qui trouvent dans le créationnisme, la paléontologie, le Big Bang ou la mécanique quantique matière à clamer que le rationalisme et le matérialisme conduisent à des impasses et qu'une autre voie est possible, qui conduit systématiquement à l'église ou au temple. 

C'est donc un livre militant qui répond avec une clarté et une vigueur admirables aussi bien contre les tenants des "vérités" bibliques que contre les partisans du relativisme cognitif qui voudrait que, finalement, personne ne détient la vérité et donc tout est recevable y compris les pires sottises. 

Un livre que tous les rationalistes liront avec le bonheur de vérifier que la science n'est pas abandonnée aux spiritualistes autant superficiels qu'incohérents, voire mensongers, dans leur démarche scientifique.


Liste des contributions:
[*]Préface de Jacques Bouveresse

[*]Avant propos de Jean Dubessy et Guillaume Lecointre

Les stratégies de l'intrusion spiritualiste

[*]Anatomie d'un titre, Guillaume Lecointre


    Guillaume Lecointre justifie le choix de l'intitulé de l'ouvrage par le refus d'un titre qui, s'il avait été plus consensuel, n'aurait pas manifesté la fermeté nécessaire à l'égard des attaques spiritualistes. Il fustige ainsi avec une détermination très bienvenue l'Université Interdisciplinaire de Paris, qui n'a d'université que le nom, ainsi que les créationnistes, la téléologie, etc...


[*]L'Eglise, la science et les scientifiques, suivi de Convergences entre Claude Allègre et la hiérarchie catholique, Jean Dubessy


    L'Eglise amie de la science? Jean Dubessy conteste cette forfaiture en rappelant l'affaire Galilée et les fondements anti scientifiques de la religion catholique qui a toujours oscillé entre condamnation et récupération. L'auteur poursuit par une analyse d'un livre de Claude Allègre où il note de multiples convergences avec l'Eglise catholique, d'autant plus graves qu'elles émanent d'un scientifique fameux.


[*]Science et religion: l'irréductible antagonisme, Jean Bricmont

    Un texte de référence sur l'incompatibilité entre science et religion!

[size]
Le matérialisme
[/size]
[*]Le matérialisme et la science, Yvon Quiniou


    Yvon Quiniou est enseignant en philosophie et il montre que science et matérialisme sont inséparables. Il n'est donc pas possible d'affirmer, comme le font les spiritualistes, que la science gagnerait à faire l'économie d'un peu de matérialisme. Ce serait oublier que la pensée dépend de la matière.


[*]Qu'est-ce que le matérialisme scientifique?, Jean Bricmont


    Une présentation du matérialisme scientifique comme une méthode de compréhension scientifique de la réalité à tous les niveaux, qu'il s'agisse des étoiles et des animaux bien sûr mais aussi des humains et de leurs sociétés contrairement au réductionnisme des relativistes et postmodernes qui voudraient exclure l'animal humain de son champ d'investigation.


[*]Téléologie, théologie, harmonie: le silence des angelots, Marc Silberstein


    Dans un article très exhaustif, Marc Silberstein examine l'absurdité du finalisme dont l'objet est de remplacer le principe de causalité par les "causes finales". En exemple, il propose quelques morceaux choisis édifiants d'un livre de la paléontologue Anne Dambricourt. Compilation ésotérique de la haine du darwinisme et de procès d'intentions scandaleux envers les matérialistes, l'ouvrage de la déiste Dambricourt est un exemple parfait de verbiage abscons qui utilise des notions mathématiques sans les comprendre ou les invente sans les définir.

[size]
Intrusion, version forte: le créationnisme
[/size]
[*]Tentatives d'intrusions créationnistes en sciences de la Terre, Jean-Pierre Garcia


    Jean-Pierre Garcia révèle une histoire affligeante et extrêmement révélatrice de la récupération des circuits scientifiques académiques par des charlatans. En se basant sur des expériences douteuses, Guy Berthault, un pseudo géologue gérant d'un chaîne de grands magasins, est parvenu, après quinze années de tentatives, à faire publier dans les Comptes Rendus de l'Académie de Sciences le résultat de ses expériences de géologie. Celles-ci espéraient montrer que la stratification observée dans le dépôt des sédiments ne pouvait pas être utilisée comme un échelle chronologique. L'objectif étant bien entendu de nier l'âge actuel de la Terre pour lui préférer la version biblique du Déluge!


[*]Le créationnisme sous la Coupole? autopsie d'une imposture, Valérie Lécuyer


    Valérie Lécuyer étudie plus en détail l'imposture réalisée par Guy Berthault. Le processus exact suivi par Berthault est démonté, ses expériences ramenées à de l'amateurisme sans aucune rigueur et ses liens avec des groupes religieux dévoilés. Le problème est grave car, d'une part, il montre que la diffusion du créationnisme aux USA et en Australie menace aussi la France laïque, et d'autre part, il faut s'interroger sur l'insouciance dont font preuve un certain nombre de scientifiques préférant hausser les épaules devant ces charlatans plutôt que de les contrer ardemment.


[*]Science contre créationnisme en Australie, Ian Plimmer


    Ian Plimmer est professeur de géologie en Australie et il a consacré de nombreuses années à lutter contre les créationnistes, un groupe de pression très important car très puissant financièrement. Mais Ian Plimmer ne dispose pas, loin s'en faut, de la même aisance financière et les multiples procès auxquels il a été soumis l'ont obligé à vendre sa maison et à s'endetter. Le christianisme est un obstacle acharné aussi bien à la science qu'à la liberté d'expression.

[size]
Intrusion, version douce: l'UIP et les autres
[/size]
[*]La renaissance providentialiste, Patrick Tort

[*]Vous voyez, la science aussi est récupérée et pas vraiment objectivement....
vertgandazert
vertgandazert
Miranda

Buffle
Messages : 717
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par Invité le Lun 31 Déc - 12:47

@vertgandazert a écrit:Je suis un peu surpris du crédit d'objectivité que vous accordez généreusement à la science.
Il y a quelques années, j'ai donné des cours dans un établissement supérieur de l'enseignement agronomique, j'ai donc été amené à retrouver d'anciens collègues et d'autres au sein de rencontres, comme celles organisées à l'occasion du bicentenaire de  Darwin à Paris.
J'ai été très surpris par le climat d’intolérance et de pensée unique matérialiste qui y régnait,voici un livre écrit au même moment, justement par cette fine équipe parisienne qui règne en maître sur l'enseignement français de la biologie:

Je ne dis pas que tous les scientifiques ont l'ouverture d'esprit de se questionner, je dis qu'on ne peut pas mettre tous les scientifiques dans le même panier, qu'il en est qui se questionnent, et qu'on peut s'en rendre compte en écoutant leurs conférences.

Et je rajoute qu'il me semblerait dommage, sous prétexte que certains scientifiques aient une attitude fermée, qu'il s'établisse dans un sens comme dans l'autre, un clivage et une fermeture entre spiritualité et science alors que de nombreux sujets les rapprochent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par pelerin le Lun 31 Déc - 13:03

@vertgandazert a écrit:L'univers manifesté l'est en grande partie sous forme matérielle,depuis la renaissance et surtout depuis le siècle des lumières, la science dite moderne, se propose justement d'étudier cette matière et les lois qui la régissent .
La philosophie antique occupait tout le champ des connaissances, ce n'est plus le cas, c'est ainsi que la science s'est tourné bien plus vers l'étude de la matière,l'étude spirituelle restant dans le champ des religions.
De cette scission est né rapidement une opposition.
Qui depuis ne fait hélas que grandir,la plupart des scientifiques se tiennent à l'écart et évitent des prises de positions trop tranchées,c'est dans le domaine des sciences du vivant que les positions idéologiques s'affichent clairement.
Ce qui hélas ne contribue pas à faire avancer ni la science , ni le débat.
Moi, je ne crois pas que la matière et l'esprit sont une seule et même chose, c'est ma conviction, parce que je ne veux pas confondre un programme avec sa manifestation matérielle.

Tous mes vœux spirituels, pour vivre votre matérialité en 2019, où l'inverse, c'est vous qui choisissez... Cool

Moi je crois que vous avez tous les deux raison, chacun dans son contexte  clown
pelerin
pelerin
Épiméthée

Singe
Messages : 218
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Montreal

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par pelerin le Lun 31 Déc - 13:42

@vertgandazert a écrit:Je suis un peu surpris du crédit d'objectivité que vous accordez généreusement à la science.
Il y a quelques années, j'ai donné des cours dans un établissement supérieur de l'enseignement agronomique, j'ai donc été amené à retrouver d'anciens collègues et d'autres au sein de rencontres, comme celles organisées à l'occasion du bicentenaire de  Darwin à Paris.
J'ai été très surpris par le climat d’intolérance et de pensée unique matérialiste qui y régnait,voici un livre écrit au même moment, justement par cette fine équipe parisienne qui règne en maître sur l'enseignement français de la biologie:
...


En lisant je me disais bien que je verrais le nom de Guillaume Lecointre apparaître en quelque part, notre Don Quichotte des temps modernes.

Il en va de la science comme de la religion, c'est toujours beau sur papier.
pelerin
pelerin
Épiméthée

Singe
Messages : 218
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Montreal

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par vertgandazert le Lun 31 Déc - 13:54

pelerin, oui dans notre espace temps où la matière pèse de tout son poids, il n'est pas certain que l'on puisse aisément séparer l'esprit de son support matériel, disons que cela reste une expérience hors du commun .
Mais, j'ai voulu rappeler mon dualisme, tout simplement, parce que le monisme est trop souvent utilisé pour nier l'esprit .

Arpège, j'ai juste voulu partager un exemple, de ce que j'ai si souvent vécu.
Vous n'imaginez peut être pas l'intolérance de ce milieu, pour rappel un chercheur honnête et pas du tout mystique comme  Jacques  Benvéniste a été écarté sans aucun ménagement, parce qu'il avait osé dire qu'il avait observé et validé par l'expérience, les traces infiniment diluées de molécules, ce qui impliquait la possibilité d' un message non matériel .
Et bien vous voyez même cela c'est inacceptable pour les matérialistes  et leur vision rabougrie de la science.
Quand je lis dans la texte que j'ai mis comme exemple:"
C'est donc un livre militant qui répond avec une clarté et une vigueur admirables aussi bien contre les tenants des "vérités" bibliques que contre les partisans du relativisme cognitif qui voudrait que, finalement, personne ne détient la vérité et donc tout est recevable y compris les pires sottises. "

Je suis inquiet pour l'avenir de l'enseignement dans une société où le relativisme cognitif serait un délit!!!!

je n'ai pas envie pour mes petits enfants, qu'ils aillent apprendre cette biologie.C'est exactement comme le créationnisme, ce n'est pas la même religion, c'est tout.
vertgandazert
vertgandazert
Miranda

Buffle
Messages : 717
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par tangolinos le Lun 31 Déc - 13:55

Arpège a écrit:Je ne dis pas que tous les scientifiques ont l'ouverture d'esprit de se questionner, je dis qu'on ne peut pas mettre tous les scientifiques dans le même panier, qu'il en est qui se questionnent, et qu'on peut s'en rendre compte en écoutant leurs conférences.
Disons que le monde scientifique est un panier de crabes... ils sont tout comme les politiciens... ils font semblant d' être ouverts, pour augmenter leur audimat.


Et je rajoute qu'il me semblerait dommage, sous prétexte que certains scientifiques aient une attitude fermée, qu'il s'établisse dans un sens comme dans l'autre, un clivage et une fermeture entre spiritualité et science alors que de nombreux sujets les rapprochent.
Humm... je crains fort que la méthode scientifique s' oppose à la méthode spirituelle... tant la première s' occupe du monde extérieur à l' être (de façon rationnelle), et tant la seconde s' occupe de l' intérieur (de façon intuitive).

Tiens, tu trouveras dans ce LIEN la façon de voir de Descartes, qui fait valoir le ''bon-sens'', en distinguant l' intuition de la raison.
Vois-tu, je suis un peu nostalgique de l' époque ( avant la révolution française ) quand les scientifiques embrassaient toutes les disciplines... En fait, depuis le XIX ème siècle, c'est devenu le chacun pour soi... un peu comme si chacun devenait le roi de son domaine... La révolution n' a vraiment pas détruit la féodalité... bien au contraire !
tangolinos
tangolinos
Encelade

Dragon
Messages : 761
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par Hakaan le Lun 31 Déc - 14:22

Humm... je crains fort que la méthode scientifique s' oppose à la méthode spirituelle... tant la première s' occupe du monde extérieur à l' être (de façon rationnelle), et tant la seconde s' occupe de l' intérieur (de façon intuitive).
Et tu fais quoi de la psychologie, neurologie, philosophie, etc ? (bon la dernière n'est pas vraiment une science mais en reprend les codes)

La science s'occupe des faits, la spiritualité s'occupe de leur donner du sens
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4554
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : De rape Lidl

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par mikael le Lun 31 Déc - 14:31

bj..je me souviens de réunions avec un Astrophysicien tres célèbre ,étant "obligé" de valider des "thèmes" récurant de ses "collègues" ,pour ,disait il, pouvoir continuer a œuvrer (avec salaire !!) en toute quiétude ....nous avons ce genre de "blocage"( en Archéologie) avec les tenants de toutes théories entrant dans des casiers déja formatés ,et ceux ,qui sur le terrain,se rendent bien compte qu'ils sont obligés de raconter des "conneries" toutes écrites déja ....Mais la cause ??? est due aux Ecclésiastiques durant des siècles ..se sont EUX les empêcheurs d'aller de l'avant de peur que l'on remette en question leur DOGME ...la Terre était plate ...etc .."ils" ne permétaient de dire, que ce qu'eux même avaient décidé ...et cela perdure comme un CANCER qui va finir par "ronger" toute avancée et ouverture sur un futur sans carcan ....Alors si on osait "fouiller" sur le passé des la religion ,le bûché"....Mais science et conscience doivent aller de pair .. il n'est pas forcément obligatoire de la mêler avec la religion ... on peux être Déiste et non RELIGIEUX ....les "Cartésiens" ont peur de quoi ??? de ne plus être les "Maîtres" de la "pensée" pure ??? des petits ,voila ce qu'ils sont ...Une analyse chimique ,n'a rien a faire du problème Divin ... Par contre pour "cloner" ??? là sa conscience va parler ...mais pour envoyer un bout de ferraille dans l'Espace ,ou se trouve le problème ??? L'ENERGIE .... qui DIRIGE LE MONDE
mikael
mikael
Hypérion

Chat
Messages : 445
Date d'inscription : 27/11/2018

Localisation : gironde

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par Hakaan le Lun 31 Déc - 14:32

Vert a écrit:Jacques  Benvéniste a été écarté sans aucun ménagement, parce qu'il avait osé dire qu'il avait observé et validé par l'expérience, les traces infiniment diluées de molécules, ce qui impliquait la possibilité d' un message non matériel .
Et bien vous voyez même cela c'est inacceptable pour les matérialistes  et leur vision rabougrie de la science.

Bien on peut lire sur wiki :
Cette publication déclenche de fortes réactions dans la communauté scientifique internationale. Malgré la qualité de ses découvertes antérieures, Jacques Benveniste, qui refuse de chercher à confirmer sa théorie en utilisant un autre étalon que cette réaction de dégranulation des basophiles, finit par être discrédité comme chercheur auprès d'une partie de la communauté scientifique. Il doit quitter l'INSERM en 1995 à 60 ans, mais n'abandonne pas son métier de chercheur, poursuivant ses recherches dans le cadre de la société Digibio qu'il a créée en 1997.

Donc il s'est écarté tout seul en refusant d'établir un protocole complet pour valider son expérience

Ce qui m'amuse dans le domaine aussi c'est que lorsque l'on dit que Boiron fait des profits colossaux en vendant du sucre cela fait scandal, mais quand c'est un indépendant qui fait des recherches dans le domaine on crie au complot,
d'autant que si cette découverte était validée cela serait tout benef pour le marché de l'homéopathie et co, donc je ne vois aucun intérêt à le discréditer


Dernière édition par Hakaan le Lun 31 Déc - 14:39, édité 1 fois
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4554
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : De rape Lidl

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par mikael le Lun 31 Déc - 14:39

Les extraordinaires découvertes de Masaru Emoto
Publié le 1 juillet 2011 par Le Passeur

Par le Passeur.

A travers les écrits de cette époque où tout nous est restitué, nous parlons souvent de notre pouvoir créateur. Peut-être certains ont-ils besoin de comprendre mieux ce que cela signifie très concrètement. Un homme nous en a délivré la preuve incontestable et pourtant je me rends compte que bien peu de gens ont entendu parler des extraordinaires travaux du Dr. Masaru Emoto.

Titulaire d’un Doctorat de l’Université de Yokohama en Médecine Alternative (eh oui, au Japon ça existe), Masaru Emoto a pu mettre au point avec son équipe une méthode d’observation des cristaux d’eau gelés par la photographie. Il y travaille depuis presque 20 ans et parcourt à présent le monde pour partager les enseignements de ses découvertes, avec une attention pédagogique particulière pour les enfants. Ce qu’il a pu mettre sous l’œil d’un objectif offre à tous un aperçu concret de ce qui nous était déjà transmis par les anciens peuples de la Terre et ceux dits ‘primitifs’, et qui est également redécouvert à travers les avancées de la physique quantique : la pensée est puissamment créatrice, instantanément.

Masaru Emoto

C’est au fil de ses travaux sur les fluctuations ondulatoires de l’eau que M. Emoto a découvert « la richesse avec laquelle l’eau peut s’exprimer ». Pour obtenir sa cristallisation, des échantillons d’eau sont congelés dans des boîtes de Pétri à -20° durant trois heures. A la suite de quoi des gouttelettes de glace se sont formées à la surface, sur la couronne desquelles apparaît le cristal sous une projection de lumière. La photographie est alors prise à vitesse rapide.

Tout de suite, l’équipe d’Emoto a découvert que les cristaux étaient très différents selon la provenance de l’eau. Les eaux pures et vives formant de beaux cristaux harmonieux là où les eaux stagnantes, ou pire les eaux usées, ne formaient pas de cristaux ou encore des cristaux très incomplets ou disharmonieux.

L’étude de la riche panoplie des cristaux d’eau présents dans l’eau naturelle – richesse inexistante dans l’eau du robinet en raison de la présence de chlore – a donné l’idée à un chercheur de l’équipe de mettre de la musique pour voir ce qui se passerait. Ce fut le début d’une autre dimension de l’aventure qui a permis de découvrir la grande sensibilité de l’eau à l’énergie émise par la pensée, la parole, l’image, la musique… Par la vibration qu’ils émettent, même de simples mots écrits sur un papier comme ‘haine’ ou ‘amour’ présentés à de l’eau modifie avec une signature spécifique la forme de ses cristaux. Comme le dit M.Emoto, « ces cristaux sont remplis de leçons à tirer concernant la façon dont nous devrions – et devons – vivre ».

La découverte est d’une telle simplicité que mieux vaut tout simplement en regarder les images plus que de longs discours :

mikael
mikael
Hypérion

Chat
Messages : 445
Date d'inscription : 27/11/2018

Localisation : gironde

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par mikael le Lun 31 Déc - 14:44

autre...
Toute la philosophie est comme un arbre, dont les racines sont la métaphysique, le tronc est la physique, et les branches qui sortent de ce tonc sont toutes les autres sciences. Les sciences, dans leur généralité, sont rattachées de la métaphysique et non, comme on l’admet trop vite et trop volontiers, de la physique. La physique, en cette occurence, joue un rôle de canal mettant en relation une conception de l’ordre universel avec sa partielle formulation.

Descartes


Dans son livre 'Messages from Water', le Dr. Masaru Emoto (Doctor of Medicine Alternativa / I.H.M. General Research Institute - Japon) relate d’extraordinaires expériences.
J-S Bach : Variations pour piano
J-S Bach : Variations pour piano

Il s’agit de tests réalisés sur l’eau...

Le Dr. Emoto a eu l’idée de soumettre de l’eau - soit provenant d’un échantillon de laboratoire, soit issue d’un endroit précis (Lourdes, Paris...) - à des stimuli hors du commun. Au lieu de soumettre l’eau à des actions physico-chimiques, il l’a soumise à des stimuli énergétiques et émotionnels.
Lourdes
Lourdes
La belle structure de ce cristal ne s’explique pas parce que l’eau de Lourdes est (parfois) miraculeuse ; mais, plus probablement, parce qu’il s’agit d’eau de source.

Après avoir 'subi' ce traitement particulier, l’eau a été congelée en laboratoire et les cristaux de glace observés au microscope. Vous trouverez ici quelques représentations des images de ces cristaux.

Les conclusions de cette étude sont hallucinantes. Il apparaît, en effet, que de l’eau traitée 'positivement' - c’est-à-dire avec respect, tendresse, honneurs... - se comporte de façon différente d’une eau provenant du même échantillon soumise à un traitement 'négatif' lors de l’expérimentation. Dans le premier cas, on constate que les cristaux de glace après congélation sont bien formés, proposent une sorte d’'esthétique' et offrent une structure convenable à l’oeil du microscope. En revanche, l’eau soumise aux stimuli négatifs montre des cristaux complètement déstructurés. Tout se passe 'comme si' l’eau se faisait l’écho des énergies positives ou négatives auxquelles elle a été soumise et qui l’ont plus ou moins structurée/déstructurée.

Quelques exemples :

1. Des échantillons d’eau sont soumis à de la musique classique, folklorique, religieuse ou 'actuelle'. Les résultats montrent une bonne organisation des cristaux dans les 3 premiers cas, et une disparition de toute structure dans le dernier.
Musique
Musique
Musique folklorique
Musique
Musique
'Heavy Metal Music' - Musique d’aujourd’hui

2. Des analyses de l’eau d’un fleuve avant et après son passage dans une grande ville ont montré une détérioration de la structure des cristaux en amont et en aval de la ville. La pollution de l’eau a influencé la forme des cristaux.
Londres et Paris
Londres et Paris
Structures de l’eau de fleuves en souffrance

Ceci permet de définir, mais de façon empirique, une sorte de 'coefficient de pollution' qui peut être directement lié à un 'niveau de structuration' du cristal : les cristaux d’une eau de source montrent (évidence ?) une structure d’une qualité supérieure à celle de la Seine à Paris, ou de la Tamise à Londres.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Si l’on constate que la pollution a un effet direct sur l’eau - effet mesuré en terme de structure des cristaux -, on constate que la dépollution a des effets similaires. Non seulement par les voies chimiques habituelles, mais aussi par d’autres. Pour preuve, ces moines tibétains qui vont chaque jour chanter et prier dans les eaux d’un lac contaminé. Avant ces actions religieuses, le Dr. Masuru Emoto avait mesuré le 'niveau de structuration' des cristaux, tel qu’évoqué plus haut. Après un an, et sans qu’il n’y ait eu d’autre action humaine que les activités religieuses, un nouveau prélèvement d’eau est effectué et les cristaux se montrent plus structurés que ceux examinés 1 an auparavant. Par ailleurs, des analyses biochimiques montrent la disparition d’agents polluants ou leur plus faible concentration. La différence de concentration observée ne pouvant s’expliquer par des processus de dégradation chimique spontanée, le Dr. Masuru Emoto en a conclu que les activités religieuses jouent un rôle dans la dépollution du lac.

En somme, tout se passe comme si l’eau 'comprenait' qu’on s’adresse à elle avec bonté, indifférence ou mépris.

La question de réceptivité de l’eau aux émotions et attitudes humaines en tenant compte des aspects indirects a également été étudiée. C’est l’histoire étonnante des flacons de riz.

Masuru Emoto fait placer dans une école, à gauche et à droite de l’entrée d’une classe, 2 fioles d’eau (même source) dans lesquelles des grains de riz issus d’un même échantillon sont placés. Les écoliers ont pour consigne de saluer amicalement la fiole de droite ('merci') et d’insulter celle de gauche ('idiot'), chaque fois qu’ils pénètrent en classe.

Après un mois, dans la fiole que les élèves avaient remercié, le riz avait légèrement fermenté et dégageait une douce odeur maltée. En revanche, le 'riz-idiot' était devenu noir, avait pourri et dégageait une abominable odeur. Cette expérience a été reproduite plusieurs fois par des personnes différentes, et dans des lieux différents. Chaque fois, elle a donné les mêmes résultats... Bien que l’on puisse incriminer les microbes et les bactéries dans ces processus, il est utile de se demander si ce n’est pas le milieu qui a permis ou non la prolifération d’agents tantôt nuisibles, tantôt bienfaisants. Selon le Dr. Emoto, l’action vis-à-vis de l’eau a provoqué un regroupement de bactéries : utiles dans le cas du 'merci', pathogènes dans le cas du 'idiot'.
Riz-Merci et Riz-Idiot
Riz-Merci et Riz-Idiot

Comme les actions sont le fruit d’une énergie, il faut conclure que l’'amitié' engendre une énergie positive, propice à la vie, tandis qu’une énergie négative apparaît s’il y a 'inimitié'. Cette énergie négative se traduisant par la pathologie ou la mort.

Et ceci conduit tout droit aux concepts de santé et de maladie car, comme on le sait, le corps est composé d’eau, de beaucoup d’eau...

Si l’on prend en compte les expériences décrites ci-dessus, c’est-à-dire si l’on associe sans équivoque maladie - santé - guérison -mal-être avec un processus énergétique, pas mal de choses s’éclairent. On pourra expliquer ainsi la psychosomatique, l’action des Fleurs de Bach, de l’homéopathie, de l’acupuncture, des Médecines Nouvelle... Bref, de toutes ces techniques qui établissent le parallèle entre énergie et santé. Et de toutes celles qui voient le jour aujourd’hui et parlent de l’action directe de l’énergie sur la cellule. Et il faudra inévitablement admettre les modifications de l’état des individus (état de santé, ou état psychique, ou les deux) par la présence ou l’absence d’énergies particulières.

Ce qui nous amène à reconsidérer nos positions, évidences et certitudes antérieures.

En effet : s’il est vrai que l’énergie seule peut affecter l’individu dans son corps, il faut admettre la possibilité que l’énergie produite par un individu en affecte un autre. L’énergie humaine n’étant ici qu’un cas particulier d’une énergie plus globale. Et, de fait, la possibilité de l’action directe d’un homme sur un autre est largement acceptée : c’est le coup de foudre amoureux, la haine réciproque sans raison, l’attirance (ou l’indifférence ou le mépris) qui apparaît d’emblée lors d’une première rencontre et avant qu’un seul mot ne soit prononcé, la 'transmission de pensée', etc...

Accepter cette affectation d’un individu par un autre, et l’expliquer en termes d’énergie est une chose qui remet en question nos conceptions et idées bien ancrées. En effet, exit nos certitudes sur les jeteurs de sorts, sorcières, et autres exorcistes. De façon plus générale, accepter l’influence énergétique d’un homme sur un autre revient à valider l’existence d’une énergie globale dont celle de l’homme fait partie sans la recouvrir entièrement.

Des études scientifiques très intéressantes ont été réalisées par le Prof. Cazzamalli ('Le Cerveau Emetteur', Ed. Résurgence) et Dominique Camus (trilogie 'Jeteurs de Sorts et Désenvoûteurs', Ed. Flammarion).
mikael
mikael
Hypérion

Chat
Messages : 445
Date d'inscription : 27/11/2018

Localisation : gironde

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par Hakaan le Lun 31 Déc - 14:54

Oui c'est bien tu as copier coller un truc que tu as trouvé au pif, tu veux en venir ou ?
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4554
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : De rape Lidl

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par Le manège enchanté le Lun 31 Déc - 15:07

Si l'eau se présente aux prochaines élections, je vote pour elle.

Smile
Le manège enchanté
Le manège enchanté
Mimas

Buffle
Messages : 477
Date d'inscription : 17/12/2018

Localisation : Entre Vénus et Mars

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par Hakaan le Lun 31 Déc - 15:32

En général y'a un phénomène assez remarquable c'est que lorsque une découverte est vérifiée, attestée, etc elle perd aussitôt de son intérêt,
par contre quand on ne peut pas vraiment savoir le vrai du faux là tout le monde en parle,
donc quand tout le monde s'en fout c'est que c'est surement fiable, mais si tout le monde en parle c'est qu'il faut se poser des questions,
dernier sujet dans le genre : l'effet Dumas,
un gugus qui a fabriqué une espèce de bouilloire sphérique prétendant avoir trouvé un moyen de produire plus d'énergie que son système n'en consomme, en gros de produire de l'énergie gratuite et infinie,
il est allé tellement loin dans son délire qu'il menait des colloques, séminaires, appelles aux fonds, financements participatifs, il y avait un site et tout une doc, il est même passé à France 3 au JT de midi,
et quand on lit la doc on se rend compte que ça ne produit rien du tout (c'est ça le plus incroyable c'est que la doc semble donner des vrais chiffres), car on y voit clairement que les températures de l'eau sont stratifiés,
en gros dans la doc ils font un bête calcul arithmétique en prenant la température la plus haute de l'eau pour en déduire que le système a produit de l'énergie, et ils ne tiennent pas compte des autres strates qui sont restées froides...
L'énormité du truc est tellement visible que j'ai relu 10x pour être sur d'avoir bien compris, puis en cherchant j'ai vu que plein d'autres gens plus qualifiés que moi disaient la même chose,
évidemment aujourd'hui le mec a disparu il est surement entrain de se la couler douce aux Bahamas ou autre,
tout ça pour dire qu'il suffit pas de lire un truc pour que ce soit vrai, et ce d'autant plus si plein de gens y croient,
il y a des millions de vidéos sur youtube pour construire des machines à énergie libre, même certaines qui comportent des kilos de cuivre etc, j'imagine le nombre de gens qui se sont ruinés la dedans pour rien
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4554
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : De rape Lidl

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par Totem le Lun 31 Déc - 16:11

J'ai sous le nez un livre intitulé : "les savants maudits, chercheurs exclus" .....avec des noms mais ça risque de me prendre du temps de les citer ainsi que des extraits leurs découvertes rejetées par la "nomenklatura" scientifique..(sans oublier ceux qui ont été discrédités et trucidés)..et puis je pense que ça ne servirait à rien et surtout une perte de temps inutile......pour ceux qui n'ont point d'oreilles pour entendre. Wink

Ce sont de mauvais témoins pour les hommes que les yeux et les oreilles, quand les âmes sont barbares.
Héraclite
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4375
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par vertgandazert le Lun 31 Déc - 16:16

Je suis désolé, mais  Jacques  Benvéniste, n'est pas un professeur Nimbus, ni un Gugus, non il se trouve qu'il a découvert par hasard, une "communication interne à l'intérieur de la matière" cette découverte remet en cause une partie de la science officielle, c'est cela qui lui est reproché et avec la plus grande virulence, par tout l"'establissement".
Je me souviens très bien de cette très triste histoire, ce pauvre  Benvéniste a fini dans un algeco dans la cour de son labo...
Pour rappel, voici la mise au point faite par le directeur de l'unité de recherche de  Jacques  Benvéniste, dans le journal le Monde:

13 juillet 1989
DEBATS SCIENCES Recherche et vérité
Alfred Spira (directeur de l’U. Inserm 192)
Les enjeux économiques, sociaux et politiques de la recherche mettent de plus en plus fréquemment au premier plan, dans nos sociétés hypermédiatisées, les chercheurs et la recherche. Cette évolution n'est pas nouvelle. Mais alors que Champollion se battait d'abord à l'Académie avant de porter le débat sur la place publique, c'est aujourd'hui l'inverse qui se produit. Cela comporte d'importants risques de dérapage et, en définitive, de limitation de la liberté des chercheurs. L'information circule en effet de façon très rapide, fragmentaire, entrainant parfois des prises de position qui dépassent l'intention première de leurs auteurs. Cependant, cette médiatisation est imposée aux chercheurs par les intérêts et les enjeux des recherches.
L'évolution actuelle de l'affaire de la " mémoire de l'eau " nous montre bien les dangers auxquels nous sommes confrontés. Au départ, on trouve le désir de scientifiques, en dehors de tout esprit partisan, d'appliquer des méthodes d'investigation modernes à l'évaluation de l'homéopathie. Un essai contrôlé mené dans des conditions rigoureuses n'a permis de mettre en évidence aucune différence entre l'homéopathie et un placebo, en mesurant sous l'effet de ces médications le retour du transit intestinal après des interventions chirurgicales abdominales. Dans le même temps, on a tenté de mesurer l'effet de hautes dilutions d'une protéine sur un système cellulaire simple et maintenant classique, la dégranulation des basophiles. Les premiers résultats observés sont surprenants, puisque, à des dilutions où aucune molécule de la solution de départ n'est plus présente, un effet biologique est encore observé, bien que de façon inconstante d'une expérience à l'autre. Ces résultats font l'objet de multiples vérifications, puis donnent lieu à une annonce qui fit beaucoup de bruit dans les colonnes du Monde, précédant de peu la publication dansNature . Cette prestigieuse revue scientifique hésitait depuis deux ans sur l'opportunité d'une telle publication. Ces résultats sont d'ailleurs tellement incroyables (selon les propres termes de l'éditorial deNature , que, de façon inhabituelle, une commission d'enquête est envoyée par la revue dans le laboratoire. Cette commission ne comporte aucun spécialiste de la biologie cellulaire, mais, par contre, un magicien, détecteur expert ès tricheries. Les conclusions de cette commission sont peu claires, puisqu'elles nécessitent plus de place dans la revue que l'article incriminé. Aucune tricherie n'a pu être mise en évidence, et les enquêteurs laissent en réalité pendantes la plupart des questions scientifiques qui se posent. En témoigne la très abondante correspondance qui sera publiée dansNature , mais également dans de nombreuses autres revues scientifiques. Dans le même temps, les médias, qui ont été les premiers à rapporter ces résultats, continuent à longuement ouvrir leurs colonnes aux différents protagonistes de l'" affaire ". De façon moins spectaculaire mais tout aussi efficace, monte des milieux scientifiques établis une réprobation indignée des méthodes de communication utilisées, puis, et c'est là le plus important, du sujet de recherche lui-même et de son principal auteur. Finalement, fin 1988, l'attitude de l'establishment scientifique est quasi unanime : " Jacques Benveniste déshonore la recherche scientifique française. " Cela est très gênant pour l'image internationale de notre pays - n'avons-nous pas récemment découvert le virus du sida ? - mais surtout pour l'image des quelques rares Français prétendants potentiels à la reconnaissance suprême tant convoitée, le prix Nobel. On peut dire que, à partir de là, il ne s'agit malheureusement plus d'un débat scientifique, mais d'une volonté constante d'arrêter une recherche en utilisant des méthodes contraires à la démarche scientifique. Les résultats sur les hautes dilutions sont inexplicables ? Essayons de les expliquer ! Les chercheurs se sont trompés, on nous a trompés ? Donnons-nous les moyens de le montrer ! N'est-il pas, dans ces conditions, du premier devoir des gestionnaires de la recherche de mettre en oeuvre tous les moyens nécessaires pour faire apparaitre la vérité scientifique ? N'est-il pas du premier devoir des chercheurs de consacrer une partie de leur précieux temps à élucider cette nouvelle énigme qui leur est posée, dans la mesure bien entendu où leurs outils de travail s'y prêtent un tant soit peu ? C'est personnellement ce que j'ai décidé de faire depuis un an. Il faut élucider le problème qui nous est posé, celui de la transmission possible de l'information par des supports non moléculaires. Il faut en même temps permettre à la recherche scientifique de se protéger, comme elle l'a toujours fait, de toutes les tentatives faites pour lui imposer ses évolutions, les voies de recherche qui sont autorisées et celles qui ne le sont pas.
 Je continuerai donc à travailler avec Jacques Benveniste tant que nous n'aurons pas démontré que ses résultats sont faux ou exacts." 
vertgandazert
vertgandazert
Miranda

Buffle
Messages : 717
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par Invité le Lun 31 Déc - 17:10

@tangolinos a écrit:
Arpège a écrit:Je ne dis pas que tous les scientifiques ont l'ouverture d'esprit de se questionner, je dis qu'on ne peut pas mettre tous les scientifiques dans le même panier, qu'il en est qui se questionnent, et qu'on peut s'en rendre compte en écoutant leurs conférences.
Disons que le monde scientifique est un panier de crabes... ils sont tout comme les politiciens... ils font semblant d' être ouverts, pour augmenter leur audimat.

Sauf qu'il n'y a pas de la part des scientifiques que j'ai écouté ni l'appât d'un moindre gain, ni une quelconque promesse de changement vers un plus grand bien-être en vue de plaire et d'être élu, mais une mise en garde de ne pas croire en la certitude de ce qui pourrait être pris pour une vérité alors qu'en réalité celle-ci n'est pas atteignable.

Je ne pense pas qu'il y ait une volonté d'imposture quant à cette ouverture, et il me semble que lorsqu'elle fait l'objet d'un cours ou d'une conférence, elle prône tout de même dans l'esprit de ses auditeurs, une forme de modestie face aux nouvelles avancées et une prise de conscience des limites de sa pensée.

Et je rajoute qu'il me semblerait dommage, sous prétexte que certains scientifiques aient une attitude fermée, qu'il s'établisse dans un sens comme dans l'autre, un clivage et une fermeture entre spiritualité et science alors que de nombreux sujets les rapprochent.
Humm... je crains fort que la méthode scientifique s' oppose à la méthode spirituelle... tant la première s' occupe du monde extérieur à l' être (de façon rationnelle), et tant la seconde s' occupe de l' intérieur (de façon intuitive).
Oui, tout dépend de l'attitude de chacune des deux parties. Il serait en effet souhaitable, les deux appartenant à la même unité que la rencontre entre entre l'intérieur et l'extérieur, la rationalité et l'intuition ne se transforme pas en conflit et que l'opposition ne soit pas vue comme ennemie. Smile

Tiens, tu trouveras dans ce LIEN la façon de voir de Descartes, qui fait valoir le ''bon-sens'', en distinguant l' intuition de la raison.
Vois-tu, je suis un peu nostalgique de l' époque ( avant la révolution française ) quand les scientifiques embrassaient toutes les disciplines... En fait, depuis le XIX ème siècle, c'est devenu le chacun pour soi... un peu comme si chacun devenait le roi de son domaine... La révolution n' a vraiment pas détruit la féodalité... bien au contraire !

Il faudrait que je me replonge dans la pensée de Descartes pour mieux en parler, et le lien mène vers un portrait de Descartes, mais je sais que la pensée rationaliste de Descartes unifiait constamment sciences et philosophie, tel l'arbre dont les racines seraient plongées dans la métaphysique, la science et la philosophie le tronc et les branches.

Mais vois tu, je ne vois pas ce qui devrait empêcher spiritualité et sciences de se rejoindre, étant donné que Descartes fait tout autant partie de notre présent que les mythes grecs, les astrophysiciens et les satellites qui permettent d'avoir de nouvelles informations sur ce qui n'est pas visible et la matière, et que cela permettra peut-être de rallier dans un même questionnement sur le monde les chercheurs de tous horizons, fussent-ils spirituels et scientifiques, puisque ce présent, c'est tout de même un peu nous qui le construisons ?! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par Hakaan le Lun 31 Déc - 17:33

une commission d'enquête est envoyée par la revue dans le laboratoire. Cette commission ne comporte aucun spécialiste de la biologie cellulaire, mais, par contre, un magicien, détecteur expert ès tricheries.
ça c'est de l'enquête j'espère au moins que c'était Gerard Majax

Je conçois bien que la recherche puisse essayer d'étouffer une découverte juste comme ça pour le fun et que pendant 3 décennies et parmi des milliers de labos aucun autre n'ait reproduit l'expérience, qui semble pourtant plutôt simple et ne demande que du matériel de base,
mais bon encore aurait il fallu qu'il y ait une raison

Dans l'affaire du diesel il a fallu faire un lobbying prodigieux pour réussir à seulement ralentir les recherches alors que ça se chiffre en milliards, et là on parle d'une industrie qui attaque un chercheur, pas de chercheurs qui attaquent d'autres chercheurs, surtout à un niveau aussi fondamental ça me parait ridicule, et pourquoi s'attaquer à cette découverte en particulier plutôt qu'une autre ça n'a pas de sens

Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4554
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : De rape Lidl

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par Hakaan le Lun 31 Déc - 17:36

Arpège a écrit:Il faudrait que je me replonge dans la pensée de Descartes pour mieux en parler, et le lien mène vers un portrait de Descartes, mais je sais que la pensée rationaliste de Descartes unifiait constamment sciences et philosophie, tel l'arbre dont les racines seraient plongées dans la métaphysique, la science et la philosophie le tronc et les branches.

Mais vois tu, je ne vois pas ce qui devrait empêcher spiritualité et sciences de se rejoindre, étant donné que Descartes fait tout autant partie de notre présent que les mythes grecs, les astrophysiciens et les satellites qui permettent d'avoir de nouvelles informations sur ce qui n'est pas visible et la matière, et que cela permettra peut-être de rallier dans un même questionnement sur le monde les chercheurs de tous horizons, fussent-ils spirituels et scientifiques, puisque ce présent, c'est tout de même un peu nous qui le construisons ?! Smile
Descartes était hyper croyant et je pense pas que ça tenait qu'au poids de l'église à cette époque, faut lire "Discours de la méthode" il parle de Dieu toutes les 2 lignes
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4554
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : De rape Lidl

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par Cornalin le Lun 31 Déc - 17:47

À ma connaissance, concernant Descartes et son dualisme, il fait une distinction entre substance pensante et chose corporelle et ça va pas plus loin que ça quand bien même il est croyant ou pas…


Dernière édition par Cornalin le Lun 31 Déc - 22:54, édité 1 fois (Raison : Correction orthographique)
Cornalin
Cornalin
Téthys

Cheval
Messages : 991
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par tangolinos le Lun 31 Déc - 19:25

Descartes ?
Voici le lien:

https://r.search.yahoo.com/_ylt=AwrEfjim6Clc4xkA_RUPxQt.;_ylu=X3oDMTByaWg0YW05BGNvbG8DYmYxBHBvcwM4BHZ0aWQDBHNlYwNzcg--/RV=2/RE=1546279207/RO=10/RU=https%3a%2f%2fla-philosophie.com%2fphilosophie-descartes/RK=2/RS=rO6YR.CWBSKe8IlH1uZw8tv1R_0-

que je voulais publier dans mon message de 13:55

Perso, il me semble que Descartes a pratiqué une intensive démarche introspective, pour en arriver à dire: ‘’Je pense donc je suis’’.
Je soupçonne qu’il ait eu une sorte d’illumination spirituelle, qui lui a permis de douter de sa propre existence et de mettre en péril ce doute face au rouleau-compresseur qu’ est la raison.
On ne pourrait pas dire que Descartes est un mystique , mais on peut dire qu’il a vraiment recherché le moyen de parvenir à accéder à la vérité, tant son travail sur les façons d’ y parvenir, est conséquent.

Dans ce lien j’ ai relevé ce passage:

‘’’– La matière, quant à elle, se ramène aux yeux de Descartes, à de l’étendue géométrique et non pas à un ensemble de qualités sensibles (elle n’est pas dans son essence, chose dure, pesante, colorée…)
– La matière désigne une substance étendue en longueur, largeur et profondeur.
– C’est désormais l’espace géométrique et mathématique qui apparaît comme constitutif de la matière.’’’


et géomètre comme je suis, ça m’ a vraiment sensibilisé, tant la tangibilité de la matière semblerait devenir de plus en plus insaisissable pour les chercheurs.
tangolinos
tangolinos
Encelade

Dragon
Messages : 761
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par vertgandazert le Lun 31 Déc - 19:41

Descartes est le refondateur du dualisme moderne, sa logique est subtile, c'est lui qui a réhabilité l'esprit, c'est l'oeuvre d'un grand Esprit.
Je souris toujours quand j'entends des matérialistes se réclamer de  Descartes.
La négation de l'Esprit, c'est triste et c'est sans doute la cause de la crise civilisationnelle actuelle.

Demain sera une autre année...
vertgandazert
vertgandazert
Miranda

Buffle
Messages : 717
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : vivre pour comprendre et aimer
Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par tangolinos le Lun 31 Déc - 20:19

Salut Vert-désert
je pensais bien que l’ évocation de Descartes te plaise, tant on lui reproche son dualisme, et qu’il t’ arrive souvent de te voir reprocher ce même dualisme.
En fait, il n’ y a pas vraiment de dualisme, puisque ce qui est manifesté est la forme de l’ esprit qui se manifeste.
Cependant, pour un véritable chercheur cheminant, il s’agit de distinguer les deux pieds qui lui permettent de marcher.
Vois-tu, ça nous renvoie encore à la question: que suis-je ?
Je dirais que ce que nous sommes vraiment, nous est insaisissable, mais il est salutaire de se cramponner à ce que nous croyons véritablement maîtriser.
Celui qui nous semble maitriser la situation est  bien le troisième tiers …
C’est bien celui qui hésite entre les idées célestes qui lui tombent sur la tête, et les idées terrestres émanantes de sa culture.
Disons qu’ on retombe encore sur l’ évocation trinitaire de notre condition manifestée.
Je suis:
1/ en essence quelque chose d’ insaisissable
2/ une forme tangible manifestée
3/ et une conscience qui s’ interroge entre les deux.

Bonne dégustation à tous pour ce dernier repas de l’ année.
tangolinos
tangolinos
Encelade

Dragon
Messages : 761
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par Le manège enchanté le Lun 31 Déc - 20:21

Tango a écrit:et géomètre comme je suis, ça m’ a vraiment sensibilisé, tant la tangibilité de la matière semblerait devenir de plus en plus insaisissable pour les chercheurs.

Les contraintes de la matière telle qu’on la conçoit, conditionnent le détachement vis à vis de ces mêmes contraintes. Plus insaisissable est la matière, plus insaisissable est le détachement.

Smile
Le manège enchanté
Le manège enchanté
Mimas

Buffle
Messages : 477
Date d'inscription : 17/12/2018

Localisation : Entre Vénus et Mars

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par tangolinos le Lun 31 Déc - 21:08

Poil de luxe a écrit:
Tango a écrit:et géomètre comme je suis, ça m’ a vraiment sensibilisé, tant la tangibilité de la matière semblerait devenir de plus en plus insaisissable pour les chercheurs.

Les contraintes de la matière telle qu’on la conçoit, conditionnent le détachement vis à vis de ces mêmes contraintes. Plus insaisissable est la matière, plus insaisissable est le détachement.Smile

Ta réponse pourrait sembler mystérieuse pour ceux qui ne prennent pas le temps de l' approfondir.
OUI, il s'agit bien de démantibuler toutes nos convictions en les remettant en question.
Et au final, on se rend bien compte que c' est le résiduel de nos convictions qui prend le pouvoir.

Comme tu l' évoques, le véritable détachement est la source...
tangolinos
tangolinos
Encelade

Dragon
Messages : 761
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

Dieu et la science - Page 23 Empty Re: Dieu et la science

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 23 sur 37 Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24 ... 30 ... 37  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum