Le deuil des vivants.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Le deuil des vivants.

Message par Invité le Lun 8 Oct - 13:56

Rappel du premier message :

Je propose une réflexion sur la pensée ci-dessous qui m'a, je dois le dire, interpellé. Je le fais avec l'assentiment de la personne qui l'a écrite, et que je remercie par ailleurs.

Il faut faire le deuil de ses parents vivants pour que l'enfant grandisse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par Invité le Mar 9 Oct - 7:33

Arpège a écrit:
Sofiane a écrit:
D'abord, qu'est-ce que le deuil ? C'est la première question m'étant venue à l'esprit ? Qui n'a pas entendu parler du processus de deuil ? Théoriquement, oui. Mais qu'est-ce que cela signifie concrètement ?


Tes questions sont intéressantes.
Le deuil est une profonde tristesse ressentie au moment ou quelque temps après la mort d'un proche.
Dans la théorie, le processus de deuil est donc le passage de cet état douloureux en passant parfois par un processus de déni, de colère, et d'une phase de dépression vers l'acceptation de la disparition de cette personne.
Tout le monde passe-t-il obligatoirement par toutes les étapes, je ne sais pas, mais la fin du deuil est le moment où on reprend le dessus sur cet état de tristesse et où on recommence à vivre normalement.
Concrètement, ça remet beaucoup de choses en cause sur le passé, la mort, le sens de la vie, et tout doucement on prend conscience, même si ce n'est pas linéaire, de la chance qu'on a d'être vivant et on ressent une reconnaissance et une gratitude envers la vie.

Ensuite, je me suis demandé en quelle circonstance se pouvait-il que je sois amené à faire le deuil des vivants, en l'occurrence, mes parents ? Pourquoi ce besoin ? Et dans quelle mesure aussi ? Une question en amenant une autre : Peut-on faire le deuil de ce qui est vivant ?
Je ne sais pas si on peut vraiment faire le deuil d'un proche ou d'un parent qui est vivant, mais oui, on peut essayer de l'anticiper, lorsqu'ils sont âgés ou qu'ils ont une maladie grave.
Mais on a beau se préparer à l'absence de la personne, on ne peut pas toujours faire face aux circonstances de la fin de vie, ni aux souvenirs du passé qui remontent aussi.

A la question "peut-on faire le deuil" de ce qui est vivant ?
Je ne pourrai répondre qu'avec mon expérience.
J'ai essayé, j'ai beaucoup lu à ce moment là pour m'y préparer, je me suis crue très solide au moment où c'est arrivé. Le soutien que j'ai reçu a été d'une grande valeur et m'a beaucoup aidé... et ensuite, je me suis effondrée. J'avais anticipé l'absence, je l'ai entourée de mon mieux, mais je n'avais pas réalisé la souffrance qui serait endurée et mon impuissance face à ça.
Après, ça aurait peut-être été plus difficile si je ne m'y étais pas préparée..?!

Ce témoignage est précieux, merci Arpège Le deuil des vivants. - Page 2 2112798134

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par Invité le Mar 9 Oct - 11:02

Merci Sofiane,
Parfois, je me demande si les témoignages sont utiles ... pour les autres...?!


Dernière édition par Arpège le Mar 9 Oct - 11:43, édité 1 fois (Raison : suppression d'une partie)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par coquillage le Mar 9 Oct - 11:22

.
"Il faut faire le deuil de ses parents vivants pour que l'enfant grandisse."
.
Oui, il me semble nécessaire qu'il en soit ainsi... Ce processus favorisant le passage à la maturité affective. (c'est à dire, au-delà de l'infantilisme)
Ce peut non moins être "éprouvant", voire excessivement, pour lesdits parents.
Une question se pose: ce que nous mettons au monde, ce que nous créons, nous appartient-il ?
.
Cela dit, ne peut-il exister cette trinité intime, Une, où nous sommes tout autant: mère, père, enfant, envers soi-même ? (Et, par extension, toute la symbolique découlant de chacune de ces actions...)
Continuum... l'enfant intérieur serait comme l'éternel printemps du maître intérieur.
.

coquillage
Mithra

Rat
Messages : 43
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : rivage

Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par Invité le Mar 9 Oct - 11:54

Arpège a écrit:Merci Sofiane,
Parfois, je me demande si les témoignages sont utiles ... pour les autres...?!

Pour moi, ils le sont. Les témoignages ne sont pas forcément vérité, mais ceux-ci m'incitent au dépassement de soi, à renoncer aux idées préconçues, en un mot : éclore. Et éclore, c'est sortir un peu de l'Ignorance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par Totem le Mar 9 Oct - 12:10

@coquillage a écrit:
Cela dit, ne peut-il exister cette trinité intime, Une, où nous sommes tout autant: mère, père, enfant, envers soi-même ? (Et, par extension, toute la symbolique découlant de chacune de ces actions...)
Continuum... l'enfant intérieur serait comme l'éternel printemps du maître intérieur.
.

Je plussoies.. Le deuil des vivants. - Page 2 1027381557

Texte que l’on appelle un Logium dans l’Évangile de Thomas, les élèves demandent au maître :
Expliquez-nous s’il vous plaît qui est le Père.
(Et vous devez savoir que si le Christ parle du Père, il parle en même temps de la Mère).

Alors il dit : Le Père/Mère est repos et mouvement,  silence et mots.
Donc quand l’univers est de forme matérielle, il est en mouvement, c’est cela la matière; mais l’essence de la matière, partout– sans aucune exception – est toujours la conscience.  

Donc ce que nous voyons est le corps; ce que nous sommes est conscience.
"Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d'avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l'avoir révélé aux tout-petits." (Mat 11, 25).
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4452
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par Professeur X le Mar 9 Oct - 12:27

@Totem a écrit:(Et vous devez savoir que si le Christ parle du Père, il parle en même temps de la Mère).

Hum , quelles sont les références littéraires sur lesquelles tu te bases pour fonder ce postula , love .
Professeur X
Professeur X
Titan

Chien
Messages : 3188
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par coquillage le Mar 9 Oct - 15:24

.
Dieu père/mère...
Si nous partons du postulat que ce Dieu est (aussi) à la fois tant le principe féminin que le principe masculin, nous ne saurions unilatéralement le genrer.
.

coquillage
Mithra

Rat
Messages : 43
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : rivage

Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par Invité le Mer 10 Oct - 9:45

cet été j'ai" tué" ma mère.

j'aimerais pourtant la retrouver maintenant. 4 mois sans nouvelles Crying or Very sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par Invité le Mer 10 Oct - 10:29

Nikita a écrit:cet été j'ai" tué" ma mère.

j'aimerais pourtant la retrouver maintenant. 4 mois sans nouvelles Crying or Very sad

Smile Eh bien va la retrouver maintenant Arrow I love you

Tuer les parents, ça veut dire (je me doute bien que tu le sais mais peu importe Smile) : se défaire des liens de dépendance affectifs qui nous enferment.
Lorsque ces liens sont défaits, il y a toujours l'amour (ou possibilité d'amour) car l'amour véritable est "débordement de soi", ce n'est pas "dépendance".

sunny


Dernière édition par Jean-Yves83 le Mer 10 Oct - 11:30, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par Professeur X le Mer 10 Oct - 10:57

@coquillage a écrit:.
Dieu père/mère...
Si nous partons du postulat que ce Dieu est (aussi) à la fois tant le principe féminin que le principe masculin, nous ne saurions unilatéralement le genrer.
.

Hum , théologiquement Dieu préexiste à la création , et à tout les principes qui la définissent , à toutes spécifications de genre ," Père " ne signifie pas que c'est notre papa , ni même qu'il soit masculin , cela exprime qu'Il est le créateur , love .
Professeur X
Professeur X
Titan

Chien
Messages : 3188
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par Invité le Mer 10 Oct - 12:09

Jean-Yves83 a écrit:
Nikita a écrit:cet été j'ai" tué" ma mère.

j'aimerais pourtant la retrouver maintenant. 4 mois sans nouvelles Crying or Very sad

Smile Eh bien va la retrouver maintenant Arrow I love you

Tuer les parents, ça veut dire (je me doute bien que tu le sais mais peu importe Smile) : se défaire des liens de dépendance affectifs qui nous enferment.
Lorsque ces liens sont défaits, il y a toujours l'amour (ou possibilité d'amour) car l'amour véritable est "débordement de soi", ce n'est pas "dépendance".

sunny
merci ❤Jean-Yves83
ta réponse me fait du bien.
il faut savoir que de cette situation, certaines personnes m'on dit que: c'est bien, il faut tourner la page et lâcher du lest pour avancer( la libération), mais d'autres personnes m'ont dit que ma mère allait "mal" depuis mon silence..
du coup je suis dans une dualité terrible, car je ne sais même plus ce que je dois faire de cette expérience. je compte aussi sur le destin maintenant.. celui qui fait qu'on va se rencontrer par "hasard" et qu'on va se parler.

merci pour ce topic:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par Invité le Mer 10 Oct - 12:19

Tu ne devrais retourner vers elle qu'en étant sûr de ne pas replonger dans une relation toxique.
(En même temps je ne sais pas si c'est ce qui t'a poussé à prendre de la distance mais je suis mon intuition)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par Invité le Mer 10 Oct - 12:23

exact! tu est au bon endroit!!
et c'est bien ça qu'i va être compliqué.

merci @Azael.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par Invité le Mer 10 Oct - 12:54

@Azaël a écrit:Tu ne devrais retourner vers elle qu'en étant sûr de ne pas replonger dans une relation toxique.
(En même temps je ne sais pas si c'est ce qui t'a poussé à prendre de la distance mais je suis mon intuition)

Oui, c'est vrai que s'il y a une relation toxique, ce n'est pas si simple. Parfois on a besoin de la distance pour se reconstruire... Et aussi il peut être utile de laisser l'autre confronté à sa propre souffrance pour qu'il se remette en question.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par Totem le Mer 10 Oct - 13:11

Jean-Yves83 a écrit:
@Azaël a écrit:Tu ne devrais retourner vers elle qu'en étant sûr de ne pas replonger dans une relation toxique.
(En même temps je ne sais pas si c'est ce qui t'a poussé à prendre de la distance mais je suis mon intuition)

Oui, c'est vrai que s'il y a une relation toxique, ce n'est pas si simple. Parfois on a besoin de la distance pour se reconstruire... Et aussi il peut être utile de laisser l'autre confronté à sa propre souffrance pour qu'il se remette en question.

Tout à fait, je dirais que lorsque l'on s'est reconstruit on voit la relation toxique sous un autre jour et l'on peut à ce moment pardonner, ce qui ne veut pas dire oublier.
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4452
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par Invité le Mer 10 Oct - 13:39

Nikita a écrit:cet été j'ai" tué" ma mère.

j'aimerais pourtant la retrouver maintenant. 4 mois sans nouvelles Crying or Very sad

Salutation Nikita,

Quatre mois sans nouvelles, c'est effectivement long, et certainement douloureux par moments ? Si ce n'est indiscret, pourquoi as-tu ressenti le besoin de "tuer" ta maman ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par Kouen le Mer 10 Oct - 13:55

Sofiane a écrit:
Je propose une réflexion sur la pensée ci-dessous qui m'a, je dois le dire, interpellé. Je le fais avec l'assentiment de la personne qui l'a écrite, et que je remercie par ailleurs.



Il faut faire le deuil de ses parents vivants pour que l'enfant grandisse.


j'avoue avoir dû mal à comprendre
la syntaxe de cette phrase ?!

ses parents " vivants" !?
cela sous entend que s'ils sont "morts" ça ne compte pas ?
le deuil n'est donc pas possible ?  et pourquoi pas.. Wink
Kouen
Kouen
Obéron

Chien
Messages : 1348
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Charente Tarot XVII

Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par Invité le Mer 10 Oct - 15:07

Je crois que cela veut dire "pas la peine d'attendre qu'ils soient décédés pour faire le deuil" (pour se défaire des liens de dépendance affectifs qui nous enferment).

Mais Sofiane confirmera je pense Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par Kouen le Mer 10 Oct - 15:14

Ok, vu sous cet angle c'est plus logique  Wink

donc effectivement pour grandir en soi, il faut parfois faire le deuil de
ses parents "vivants", mais c'est peut être plus dur, plus compliqué,
moins évident, que s'ils sont morts  Question
ce n'est pas vraiment un "deuil"..?! puisqu'ils ne sont pas morts,
tout est encore possible, inversible, autorisé, il peut y avoir des retrouvailles,
du dialogue, des explications..?!  Like a Star @ heaven
tout dépend évidemment sur quel plan on place le contexte de la phrase,
qui peut avoir plusieurs sens Like a Star @ heaven  
Kouen
Kouen
Obéron

Chien
Messages : 1348
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Charente Tarot XVII

Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par Invité le Mer 10 Oct - 15:29

Non, bien sûr, ce n'est pas vraiment un deuil. Cela rejoint ce que disait le Maître tibétain Chögyam Trungpa :
"Il arrive un moment où il faut cesser d'être l'enfant de quelqu'un" (pour devenir adulte, et pour trouver son propre mode de référence)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par Rose le Mer 10 Oct - 21:00

Le deuil des vivants. - Page 2 1494532212 Le deuil des vivants. - Page 2 2266821770


Bonsoir,
J'ai aussi tenté de "tuer" la relation toxique
qui existait entre ma mère et moi.
Sans succès.
Puis, j'ai appris à changer mon "regard" sur ma mère.
Avec succès.
Aujourd'hui, nous avons une  belle relation
dans laquelle chacune respecte l'espace de l'autre.
Et maintenant, c'est ma fille
qui essaie de "tuer" notre relation.
Je ne souffre pas de cette situation, pour moi c'est
dans la logique de l'évolution de cette relation.

Bon, parfois c'est rock and roll ...


Vos enfants ne sont pas vos enfants – Khalil Gibran

Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même,
ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.

Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées, car ils ont leurs propres pensées.
Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes, car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves.
Vous pouvez vous efforcer d’être comme eux, mais ne tentez pas de les faire comme vous. car la vie ne va pas en arrière, ni ne s’attarde avec hier.

Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés. L’Archer voit le but sur le chemin de l’infini, et Il vous tend de Sa puissance pour que Ses flèches puissent voler vite et loin.
Que votre tension par la main de l’Archer soit pour la joie ; car de même qu’Il aime la flèche qui vole, Il aime l’arc qui est stable.

Khalil Gibran (extrait du recueil Le Prophète)


Le deuil des vivants. - Page 2 312990806 Le deuil des vivants. - Page 2 312990806 Le deuil des vivants. - Page 2 312990806
Rose
Rose
Protée

Rat
Messages : 575
Date d'inscription : 14/05/2018

Localisation : J'y vais

Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par Kouen le Mer 10 Oct - 21:03

merci Rose, c'est I love you
Kouen
Kouen
Obéron

Chien
Messages : 1348
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Charente Tarot XVII

Revenir en haut Aller en bas

Le deuil des vivants. - Page 2 Empty Re: Le deuil des vivants.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum