Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?  - Page 3 Empty Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?

Message par Jean-Yves83 le Mer 3 Oct - 0:34

Rappel du premier message :

A mon sens...

C'est toujours l'autre qui a tort, et si on ne le dit pas on le sous-entend.
C'est si dur de reconnaitre ses erreurs ?

Ce n'est pas uniquement de reconnaître ses erreurs dont il est question dans "reconnaitre ses erreurs", c'est un peu comme renoncer à un certain confort apporté par les certitudes. La conscience d'ego (qui est repliée sur elle-même), s'accroche à sa propre perception de la réalité, car celle-ci est un peu comme la bouée à laquelle elle s'accroche. Sans le terrain solide que sont les certitudes, c'est le vide... Et de ce vide l'ego a très peur. Donc, en voulant convaincre l'autre, il essaie en fait de se convaincre lui-même, qu'il est bien sur un terrain solide... et gare à celui qui voudrait lui démontrer le contraire.

On associe facilement les notions de "succès" avec celles de "victoire" et celle de "convaincre l'autre", comme s'il y avait en cela une quelconque réussite qui nous garantissait le bonheur ou la connaissance de soi, mais c'est visiblement faux. Nous agissons ainsi (aussi) car nous sommes formatés (conditionnés) ainsi, et cela depuis notre tendre enfance.

Dans le domaine spirituel (qui mène à la connaissance de soi), il y a davantage de succès dans l'honnêteté avec soi-même, qui passe par la reconnaissance de ses erreurs et de ses insuffisances, que dans le fait d'avoir le dessus dans une discussion.

A force de prier Dieu,l'esprit-saint,les anges(etc etc),et de ne pas avoir de réponse,certains se demandent si nous ne nous sommes pas déjà trop éloignés du divin.

Oui, nous nous sommes éloignés, mais le "trop" me gêne un peu, car je pense que nous pouvons toujours faire en sorte que cette connexion se rétablisse.

Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?  - Page 3 1027381557

"Celui qui peut vaincre les autres est fort, mais celui qui peut se vaincre lui-même est puissant"
Lao Tseu dans "Le Tao Te King"


Dernière édition par Kolam le Lun 18 Fév - 12:06, édité 4 fois

Jean-Yves83
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?  - Page 3 Empty Re: Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?

Message par Invité le Jeu 8 Nov - 15:05

@Miwae a écrit:
Lotus a écrit:
@Miwae a écrit:"Est-il si dur de reconnaître ses erreurs ?"

Pour certains oui, quand l'ego domine la mauvaise foie est de mise.

Je ne suis pas sûre que pointer directement l'ego du doigt soit bénéfique. Je m'explique, si effectivement il est la racine de nombreux problèmes et travers, lorsqu'on veux abattre un vieux chêne, pour atteindre son cœur à la hache il faut d'abord entailler l'écorce et le bois.

Il y'a de nombreux travers qui découlent de l'ego sur lesquels il est déjà un peu plus facile de se pencher, tout comme un foyer se nettoie par petits endroit à la suite.

On peux déjà en identifier quelques uns : le sentiment de supériorité, le besoin de se faire valoir, l'arrogance.

Ce sont déjà des choses qui, toutes ensembles font parti du problème, mais sur lesquelles il est plus facile de travailler séparément.

Oui mais pour moi, toutes ces choses sont reliées à l'ego.

C'est ce que j'ai dit ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?  - Page 3 Empty Re: Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?

Message par Hakaan le Jeu 8 Nov - 15:25

faudrait déjà que le mot "ego" désigne quelque chose plus qu'un espèce de gloubiboulga de notions ou on met tout les aspects qui nous plaisent pas

Hakaan
Admin

Messages : 4554
Date d'inscription : 07/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?  - Page 3 Empty Re: Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?

Message par Totem le Jeu 8 Nov - 15:31

@Hakaan a écrit:faudrait déjà que le mot "ego" désigne quelque chose plus qu'un espèce de gloubiboulga de notions ou on met tout les aspects qui nous plaisent pas

On peut s'en faire une idée ici :
Spoiler:
Comme Jung nous le rappelle, « On ne devient pas éclairé en imaginant des figures de lumière, mais en rendant l’obscurité consciente. » [12] La lumière est finalement révélée par l’obscurité; elle a besoin de l’obscurité, car autrement, comment pourrait-elle être la lumière ? Les ombres sont à la fois l’expression d’une absence et d’une présence de lumière, car il n’y a pas d’ombre sans lumière. Plus l’ombre est noire, plus la lumière qui produit la projection est forte. Nous pensons d’habitude que « l’illumination » est de « voir la lumière », mais « voir l’obscurité » est aussi une forme d’illumination. Il existe une forme supérieure de lumière, encodée et cachée dans l’obscurité, qui transcende la dualité de la lumière VS l’obscurité : c’est la lumière de la conscience elle-même. Cette lumière sans forme a la propriété d’être non seulement invulnérable aux forces négatives de l’ombre, mais de toucher et transfigurer quiconque la « voit ». La lumière de la conscience primordiale, lucide, auto-réflexive, nous éveille à la nature onirique de la réalité.

Wesselman parle de cette lumière dans sa discussion avec Makua : »Les vibrations des états d’être supérieurs sont connectés à la Lumière qui émane de la Source. Cela révèle sans équivoque que notre être de lumière, notre Âme [notre Soi Supérieur], est un fragment de la grande Lumière spirituelle qui n’est pas soumise à la distorsion des forces obscures. » La meilleure protection contre les influences négatives, et dans certains cas la possession, par les aspects malins du virus ‘e‘epa/wetiko est d’être en contact avec son intégrité intrinsèque, c’est-à-dire être « maître de soi » – en possession de la partie de soi qui ne peut pas être possédée, c’est-à-dire le Soi, la totalité de son être.

Être en contact avec sa vraie nature agit comme une amulette ou un talisman sacré, nous protégeant et nous blindant des effets pernicieux du mal. Nous ne « vainquons » pas le mal en luttant contre lui (dans ce cas, si nous jouons son jeu, nous avons déjà perdu), mais en contactant la partie de soi qui est invulnérable à ses effets. Il est très important de contempler les multiples façons par lesquelles le virus du ‘e‘epa/wetiko dévie la psyché, car ce faisant, nous pouvons découvrir et faire l’expérience directe de la partie de nous qui est incorruptible, qui est l’endroit même depuis lequel nous pouvons apporter des changements réels et durables à notre monde. Ces forces vampiriques non-locales semblent être les gardiens du seuil de notre évolution consciente, en testant l’humanité.

En illuminant l’obscurité, nous devons compter sur une « puissance supérieure » (la « sur-âme » de Wesselman, ou Soi Supérieur), une force en nous qui dépasse et transcende notre propre ego, c’est-à-dire le Soi, notre totalité intrinsèque. Paradoxalement, nous ne nous serions pas reliés avec la totalité du Soi sans l’intervention du virus du ‘e‘epa/wetiko.

Sans une rupture dans sa symétrie, l’ordre supérieur et la vraie nature de notre Être n’aurait pas pu se rencontrer et prendre conscience d’elle-même. S’il n’y avait pas les obstacles du virus du ‘e‘epa/wetiko, nous aurions dû les inventer intentionnellement, car c’est en surmontant les obstacles que nous développons les qualités supérieures dont nous avons besoin pour libérer notre potentiel inexploité. D’ailleurs, le mot « Satan » signifie aussi celui qui crée des « obstacles ».

Tout comme un virus normal mute pour résister aux tentatives de guérison, le virus ‘e‘epa/wetiko, polymorphe et mercuriel, nous oblige à muter ─ et évoluer ─ par rapport à lui. D’une manière très concrète, le virus ‘e‘epa/wetiko nous « soigne » de notre attitude erronée envers lui et envers nous-mêmes. C’est comme si le mal du virus ‘e‘epa/wetiko était lui-même l’instrument d’une intelligence supérieure conçue pour nous relier à une source sacrée, créatrice, en nous-mêmes. Le virus du ‘e‘epa/wetiko exige littéralement que nous trouvions notre pouvoir et devenions insensibles à son oppression, de manière à mettre un terme à la servitude et nous affranchir. Le parasite du ‘e‘epa/wetiko est à la fois la cause de l’inhumanité de l’humanité, et à la fois la plus grande force catalytique de l’évolution que l’humanité connaisse (ou ne connaisse pas). Il nous confronte à un choix difficile : évoluer ou s’auto-détruire.

Bien qu’apparemment en opposition à notre vraie nature, d’un point de vue plus large le virus du ‘e‘epa/wetiko nous introduit à elle, et est lui-même son expression déguisée. Quand nous en prenons conscience, la question se pose : comme le virus du ‘e‘epa/wetiko nous introduit à une plus grande unité et une perfection que nous ne soupçonnions pas, est-il le plus grand mal, ou au contraire l’instrument du plus grand bien ?

Ce point de vue intérieur où coïncident et se mélangent les opposés ─ la « coincidentia oppositorum » ─ est le point de vue transpersonnel du Soi. Voir à travers la lentille « transpersonnalisante » du Soi nous permet de ne pas nous personnaliser, de ne pas nous figer dans un individu séparé et a priori concret.

Véritable phénomène quantique, [13] le virus du ‘e‘epa/wetiko est simultanément le pire poison et le meilleur des remèdes. Le virus du ‘e‘epa/wetiko fera-t-il chuter notre espèce, continuera-t-il à inspirer notre auto-destruction, ou va-t-il nous éveiller ? Sommes-nous prêts à accepter ce qu’il révèle sur nous ? En tant que phénomène « rêvé », la manifestation du virus du ‘e‘epa/wetiko dépendra de la façon dont nous le rêverons à l’avenir.


“ J’étais en train de provoquer ta suffisance, dit-il d’un air désapprobateur. La suffisance est notre plus grand ennemi. Penses-y, ce qui nous affaiblit, c’est de nous sentir offensés par les actes et les méfaits de nos semblables. Notre suffisance nous contraint à passer la plus grande partie de notre vie à être offensé par quelqu’un.“ Les nouveaux voyants recommandaient que tout soit mis en oeuvre pour extirper la suffisance de la vie des guerriers. J’ai suivi cette recommandation et, dans ton cas, beaucoup de mes efforts visaient à te montrer que, sans la suffisance, nous sommes invulnérables. ” - DON JUAN - / Castaneda
Paul Levy – Les Maîtres de l’Illusion : Une vision jungienne des parasites de l’esprit dans le chamanisme hawaïen
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4375
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?  - Page 3 Empty Re: Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?

Message par Hakaan le Jeu 8 Nov - 16:13

C'est sensé clarifier quelque chose ça ? parce que j'ai même pas vu ou ça parlait d'ego et ça joue sur des notions prémâchés sans même les définir autour d'un discours hyper alambiqué
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4554
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : De rape Lidl

Revenir en haut Aller en bas

Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?  - Page 3 Empty Re: Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?

Message par Totem le Jeu 8 Nov - 16:24

@Hakaan a écrit:C'est sensé clarifier quelque chose ça ? parce que j'ai même pas vu ou ça parlait d'ego et ça joue sur des notions prémâchés sans même les définir autour d'un discours hyper alambiqué

Si tu n'as rien compris eh bien tant pis..... Razz
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4375
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?  - Page 3 Empty Re: Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?

Message par Professeur X le Jeu 8 Nov - 16:40

Hum , " touches pas à mon ego ! " , love .
Professeur X
Professeur X
Callisto

Chien
Messages : 3130
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?  - Page 3 Empty Re: Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?

Message par Invité le Ven 9 Nov - 9:18

@Professeur X a écrit:Hum , " touches pas à mon ego ! " , love .

ashtag "balance ton égo" Razz Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?  - Page 3 3972604754

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?  - Page 3 Empty Re: Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?

Message par Totem le Ven 9 Nov - 13:36

Tient donc il y a 2 topics sur l'ego?... Razz
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4375
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?  - Page 3 Empty Re: Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?

Message par Hakaan le Ven 9 Nov - 13:55

Non c'est de celui là dont est parti l'autre
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4554
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : De rape Lidl

Revenir en haut Aller en bas

Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?  - Page 3 Empty Re: Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?

Message par Invité le Ven 9 Nov - 14:55

L'ego enfante beaucoup....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?  - Page 3 Empty Re: Est-il si dur de reconnaitre ses erreurs ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum