Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Sod le Mar 18 Sep - 7:27

Rappel du premier message :

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 330px-Collier-priestess_of_Delphi

La Pythie de Delphes


«  Allez ! Chœur sacré des Muses, faisons retentir nos voix pour inspirer un chant qui, du début à la fin, forme un tout unifié; car je suis au milieu de vous, moi, Apollon Lumière à l'épaisse chevelure. »

Message canalisé par la Pythie de Delphes – Verset 20.
L’oracle d’Apollon dans la Vie de Plotin  par Porphyre - Luc Brisson 1990, Kernos N°3.



« Si je fouillais dans l'antiquité,  et que je prisse à tâche d'approfondir les histoires des Grecs,  nous trouverions que ceux même d'entre les Dieux,  à qui l'on donne le premier rang,  ont vécu sur la terre,  avant que d'aller au ciel. Informez-vous quels sont ceux de ces Dieux,  dont les tombeaux se montrent en Grèce. Puisque vous êtes initié aux mystères, rappelez-vous en les traditions. »

Cicéron
Tusculanes I - 13



« Ceci est consacré à Mnémosyne. Quand tu seras sur le point de mourir, tu t’en iras vers les demeures bien construites d’Hadès. A droite il y a une source près de laquelle se tient un cyprès blanc. C’est là que les âmes des morts descendent et qu’elles s’y rafraîchissent. De cette source ne t’approche surtout pas, car tu en trouveras une autre, en face, d’où s’écoule l’eau fraiche qui vient du lac de Mnémosyne. Au dessus d’elle se trouvent les Gardiens. Ils te demanderont du plus profond de leur cœur ce que tu fais, où tu vas, cherchant dans les Ténèbres du sombre Hadès. Dis : « je suis fils de la Terre et du Ciel étoilé, mais je suis desséché par la soif et je meurs. Donnez-moi vite l’eau fraîche qui s’écoule du lac de Mnémosyne ». Alors par le vouloir du roi des Enfers, ils te traiteront avec bienveillance et te laisseront boire à la source de Mémoire. Alors tu chemineras sur la voie sacré, parmi les autres Mystes, dans la gloire de Dionysos. »

Les Lamelles d’or Orphiques.
Instructions pour le voyage d’outre tombe des initiés Grec.
Giovanni Pugliese Carratelli



Depuis la première moitie du 19ème siècle et encore tout récemment, on a retrouve dans des tombes de Grande Grèce, de Crète ou de Thessalie, des lamelles d'or, très fines, datables du 4ème  au 2ème  siècle av. J.-C., qui contiennent des instructions destinées a guider, au cours de son voyage dans l'Autre monde, l'âme dûment initiée à une doctrine mystérique, initiation sur laquelle le monde antique a réussi à maintenir le secret. Dans ce livre, ou ces textes sont tous publies et traduits, Giovanni Pugliese Carratelli fait le point sur les diverses interprétations proposées, et avance l'hypothèse qu'une bonne partie de ces documents, jusqu'ici désignés génériquement comme " orphiques ", sont intimement lies a l'école de Pythagore. Tous ces textes manifestent l'espérance d'être délivré de nouvelles expériences de vie ici-bas, mais l'auteur insiste particulièrement sur les textes ou Mnémosyne, la mère des Muses, joue un grand rôle: c'est elle, et elle seule, qui permet a l'initié d'échapper au cycle des renaissances et d'atteindre a la Connaissance de son origine céleste. Les hommes, en effet, issus d'un premier acte d'hybris (les Titans, ayant dévore Dionysos Zagreus, ont été foudroyés par Zeus), sont contraints d'expier cette hybris dans le tissu de souffrances qu'est leur vie; seuls échappent au cycle des renaissances ceux qui recourent a la philosophie (qui, comme l'enseignent les Pythagoriciens, est placée sous le patronage de Mnémosyne) ou à l'initiation aux Mystères. »


Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 DrYNleGzytl5o9YlkMXqbZtrmZA_t6eBHmulZ9EmevUKtx2bsyqoGjkgmzNkDF22c7166Q=s145

Lamelle d'Or d'Hipponion
Découverte en 1965 dans une nécropole de l'Italie du sud
Sod
Sod
Triton

Serpent
Messages : 2284
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas


Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Invité le Lun 12 Nov - 10:06

cette histoire de Phallus cosmique me laisse pensive.. Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 2953539473

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Invité le Lun 12 Nov - 10:07

[quote="Sod"]« Aussi Orphée a dit en parlant du soleil : « Père ayant la sagesse et le bon conseil. »

il y aurait alors une relation avec la religion chrétienne? comme tu le pensais?
I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par domi et Krist-All le Lun 12 Nov - 10:19

Bonjour Sod  I love you

@Sod a écrit:
"À la fin, j'imagine, ce sera le soleil - non ses vaines images réfléchies dans les eaux ou en quelque autre endroit - mais le soleil lui-même à sa vraie place, qu'il pourra voir et contempler tel qu'il est."

Quand on voit le Soleil changé, et je dis bien changé (pas une impression) mais un véritable changement de sa luminosité, de son aspect, de sa force ; que l'on peut le contempler sans baisser les yeux, alors on a plus besoin de croire… On sait. Le soleil, n’est plus seulement un soleil extérieur, il est devenu aussi un soleil intérieur. On voit, ce que les autres ne peuvent voir « On voit DIEU » (Juin 2010)

@Sod a écrit:Le feu a décidé que le reste ne nous regardais pas.

C'est un feu intérieur « Tu es un brasier qui marche parmi les hommes, et nul ne le sait sauf toi » (Juin 2010)

@Sod a écrit:Par contre je crois avoir lut plus loin dans la thèse de Salamone que ce qu'il traduit par "intelligence providentielle" c'est ce que les Grec appelaient la Métis, qui est encore un autre état modifié de la pensée.

C’est une intelligence spontanée de la nature des choses « contempler les desseins du ciel, pénétrer dans les profondeurs de la terre, naviguer sur des eaux limpides, et marcher sur les chemins tortueux »

@Sod a écrit:Il montre que l’Intellect, qui est toujours le seul à être, vaut toutes les
choses, comme si le reste n’était rien. Car, sans l’Intellect, il ne serait pas
possible que les choses préexistantes soient par elles-mêmes. Dans le vers
suivant, il [Orphée] dit que l’Intellect vaut toutes les choses [en disant] :

« Et maintenant il est souverain de tout et il le sera dorénavant. »

Puisqu’il est évident que « Intellect » et « souverain de tout » sont la
même chose."[/color][/i]

C'est l'intelligence du coeur " la sagesse " « L’intellect n’est pas un signe extérieur de richesse intérieur »

Domi Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 2112798134


Dernière édition par domi et Krist-All le Lun 12 Nov - 21:35, édité 1 fois
domi et Krist-All
domi et Krist-All
Épiméthée

Coq
Messages : 160
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Saint Père

http://kristall.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par domi et Krist-All le Lun 12 Nov - 10:26

Nikita a écrit:cette histoire de Phallus cosmique me laisse pensive.. Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 2953539473

Je pense que c’est une autre façon de dire « engendrer »... Engendrer toutes choses, création du ciel et de la terre

Domi Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 2112798134
domi et Krist-All
domi et Krist-All
Épiméthée

Coq
Messages : 160
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Saint Père

http://kristall.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par skambah le Lun 12 Nov - 14:48

Je ne comprendrai jamais cette obstination à vouloir affirmer que dieu est masculin puisque si dieu est le créateur du monde alors il est asexué. Néanmoins la représentation de dieu est toujours un homme et je pense que là personne ne le comprend dans sa forme primordiale. Si Dieu est vrai alors on ne peut le représenter...

skambah
Encelade

Chèvre
Messages : 761
Date d'inscription : 21/10/2018

Localisation : la rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Totem le Lun 12 Nov - 17:02

@skambah a écrit:Je ne comprendrai jamais cette obstination à vouloir affirmer que dieu est masculin puisque si dieu est le créateur du monde alors il est asexué. Néanmoins la représentation de dieu est toujours un homme et je pense que là personne ne le comprend dans sa forme primordiale. Si Dieu est vrai alors on ne peut le représenter...

On parle aussi de la mère divine dans certaines traditions. Wink .


Texte que l’on appelle un Logium dans l’Évangile de Thomas, les élèves demandent au maître :
Expliquez-nous s’il vous plaît qui est le Père.
(Et vous devez savoir que si le Christ parle du Père, il parle en même temps de la Mère).

Alors il dit : Le Père/Mère est repos et mouvement, silence et mots.
Donc quand l’univers est de forme matérielle, il est en mouvement, c’est cela la matière; mais l’essence de la matière, partout– sans aucune exception – est toujours la conscience.

Donc ce que nous voyons est le corps; ce que nous sommes est conscience.
"Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d'avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l'avoir révélé aux tout-petits." (Mat 11, 25).



Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4529
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par skambah le Lun 12 Nov - 17:13

Alors il serait bon pendant 3000 ans de représenter dieu comme une femme et de dire " et vous devez savoir que si le christ parle de la mère, elle parle en même temps du père".
Je suis entièrement d'accord avec vous totem.

skambah
Encelade

Chèvre
Messages : 761
Date d'inscription : 21/10/2018

Localisation : la rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par skambah le Lun 12 Nov - 18:18

D'ailleurs notre conversation n'a rien avoir avec la grèce antique qui fut le temps ou celui qui déroba (vola la robe) de l'antique vérité, passa son temps à détourner la véritable histoire.

skambah
Encelade

Chèvre
Messages : 761
Date d'inscription : 21/10/2018

Localisation : la rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Sod le Mar 13 Nov - 6:59

Nikita a écrit:il y aurait alors une relation avec la religion chrétienne? comme tu le pensais?

Je n'y connais pas grand chose en religion chrétienne, j'avoue que ça ne m'intéresse pas vraiment, alors je ne sais quoi te dire, à part peut être que la religion chrétienne est apparut a la fin du 4ème siècle / début 5ème siècle de notre ère, ce qui coïncide avec la fin de l'Antiquité ou environ, puisque cette religion c'est d'après moi l'empire romain qui a changé de nom après sa "chute", comme dit l'Histoire que nous raconte les historiens.

Avant ce 5ème siècle, il n'y avait pas de religion chrétienne mais seulement les 70 sortes de disciples de Jésus.
Donc pour ce qui est de l'évangile, plusieurs fois dans ce topic j'ai mis des versets de l'évangile a coté des enseignement d'Orphée, et il me semblait bien que les deux disaient pareil. Notamment sur la nécessité de la renaissance, sur la vision des Cieux qui s'ouvrent au moment de l'initiation donnée par dieu a ceux qui auront le coeur pur ou environ.  

Nikita a écrit: Cette histoire de Phallus cosmique me laisse pensive.

C'est exactement ça.
Il y a un rapport entre le soleil et la pensée.
Au point ou j'en suis de ma compréhension de ce texte, après avoir avalé le Phallus du Ciel, Zeus recréé tout, il recréé les dieux, le monde, le Ciel et la Terre, tout. Voilà ce qu'en dit Alberto Bernabé, citations a l'appui :

" La recréation totale du monde devait se produire au moment où Zeus « accouchait» de tous les êtres, doué qu'il était d'une immense fécondité après avoir avalé le phallus du Ciel, ce qui explique « sa capacité de générer tous les éléments qui étaient nés pendant le règne de ses prédécesseurs ». Il a fait probablement renaître tout d'abord, comme dans les théogonies postérieures, le Ciel et la Terre, autour de laquelle Zeus installe l'Océan:

"Il conçut aussi la terre et engendra le vaste Ciel, et conçut la puissante force d'Océan au large courant et fit couler dans celui-là les nerfs d'Achéloos aux remous argentins, dont toutes les mers proviennent..."

Papyrus Derveni

« Il (Zeus) conçut aussi une autre terre immense, appelée Lune par les immortels, et Mène par les habitants de la terre, possédant beaucoup de montagnes, beaucoup de villes et de toits »

Fragment orphique N° 91
Otto kern


Mais ce qui est plus intéressant est que cette nouvelle création nous montre un caractère rationnel et ordonné. En effet, Zeus nous y est présenté comme un démiurge qui obéit, cette fois-ci, à un dessein préconçu et intelligent, face à la situation antérieure que l'on suppose plus « chaotique », plongée dans la violence et le désordre. Pour renforcer cette idée, le poète utilise le très intéressant verbe grec que j'ai traduit par « il conçut », dans le sens de « concevoir intellectuellement », en m'appuyant sur le double sens, intellectuel et sexuel, du verbe. Il s'agit moins ici d'une nouvelle création « intellectuelle», que de « a mental act of planning and contriving ». Chez les orphiques se produit la coïncidence de la pensée et son exécution."


Alberto Bernabé - 2002
La Théogonie orphique du papyrus de Derveni


Aujourd'hui cette histoire de pouvoir créateur de la pensée est a la mode, mais je ne croit pas que ce pouvoir soit aux mains de la pensée ordinaire, celle de la volonté consciente, mais aux mains des diverses sortes de Noùs dont parle la colonne 14 que j'ai cité dans mon message posté hier, c'est a dire dans l'Au delà qui est notre inconscient.
Sod
Sod
Triton

Serpent
Messages : 2284
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Invité le Mar 13 Nov - 7:02

Tu traduis toi-même les textes... study

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Invité le Mar 13 Nov - 9:43

merci pour tes réponses @Sod:
j'ai compris totalement ton explication sur "le soleil de la pensée".
mais il est vrai que , tout comme les textes que tu cite, chacun le comprend a sa façon en fonction de ce qu'il est ou de ce que le "nous" comprend.
ce soleil est créatif,oui, d'ou le nom de "phallus' pour la symbolique, créateur de la pensée nouvelle qui est autonome, et s'enrichie d'elle même par elle même.( d'ou le mot concevoir qui est cité plusieurs fois)
c'est ce que Platon a expérimenté , et de son ami Socrate, qui en a reçu, par sa proximité avec lui, toute l'importance.
ce soleil, pourtant je ne le conçoit pas comme une forme béate sur sa durée, dans lequel on se désintégrerait d'y être trop longtemps resté, et qui deviendrai alors l’anéantissement du soleil lui même .

merci pour tes interprétations , vraiment intéressantes. study


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Invité le Mar 13 Nov - 9:50

pour ce qui est de la religion chrétienne, tu la connais dans son ensemble comme beaucoup  qui ont un peu étudié la Théologie, je pense.

donc pour moi , la relation avec cette religion est évidente dans sa reprise symbolique:
le phallus cosmique DIeu ( soleil, Zeus..), enfante la vierge, Marie,( lune?..) et de ce pouvoir créateur nait le FILS Jesus,( sur terre) qui deviendra celui qui possède la pensée autonome et régénéra le monde..
je le comprend comme cela, et je me dis que le monothéisme n'a rien inventé.
de plus , il a rendu Dieu dans son état masculin, alors que le principe Masculin/ féminin a été effacé:
c'est l'erreur qui a fait basculer le monde peut etre? Question
pensée perso du matin assez simple ..j'avoue.Very Happy c

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Invité le Mar 13 Nov - 10:18

@skambah a écrit:Je ne comprendrai jamais cette obstination à vouloir affirmer que dieu est masculin puisque si dieu est le créateur du monde alors il est asexué. Néanmoins la représentation de dieu est toujours un homme et je pense que là personne ne le comprend dans sa forme primordiale. Si Dieu est vrai alors on ne peut le représenter...
I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Sod le Mer 14 Nov - 6:44

Nikita a écrit: je me dis que le monothéisme n'a rien inventé.

« Et le Logos s’est fait chair, il a habité parmi nous » (…) «  A tous ceux qui croient en son nom, elle (la Lumière) à donné le pouvoir de devenir enfant de dieu »

Prologue de l'évangile de Jean

Les premiers disciples de Jésus ont bien fait de nous expliquer l’orphisme dans l’évangile, en regroupant le principal de ce qu’il y a à savoir dans un même texte, parce que sinon, chez les auteurs de la Grèce antique, l'enseignement est disséminé un peu partout, noyés dans toutes sortes de considérations dont je ne vois pas l’utilité. L'enseignement est explosé en morceaux comme Dionysos quand il fut découpé par les Titans. Moi ça m’amuse d’aller à la pêche aux morceaux pour essayer de refaire le puzzle, mais ça peut se comprendre aussi que les gens aient autre chose à faire.

« Orphée appelle le soleil Phanès ἀπὸ τοῦ φῶτος καὶ φανεροῦ, c'est-à-dire lumière et illumination; parce qu'en effet, voyant tout, il est vu partout. »

Macrobe
Saturnales I – 18 Que le dieu appelé Liber pater est le même que le soleil



Je ne sais pas lire le Grec mais ça n'a aucune importance.
C’est clair quand même : « voyant tout ».
Je crois que ce « voyant tout », qui est aussi dans l’incantation orphique III pour qualifier le dieu du Ciel, doit être la même chose ou une chose en rapport avec l’Epotéïa, ce stade ultime d’initiation donné a Eleusis d’après ce que dit Giorgio Colli dans son bouquin La sagesse Grecque.
L'Epoptéïa c'est devenir comme le dieu du Ciel ?

Dans ce même chapitre 18 du Livre 1, Macrobe nous dit un peu plus loin :

« …si le soleil, comme le pensent les auteurs, est cette âme du monde d'où émane le principe de l'intelligence humaine… »

Comme ça c’est clair aussi : « d’où émane le principe ».
Et une fois que le dieu Soleil a donné le principe aux humains, qu’est ce qu’ils en font de leur intelligence ? Qu'est ce qu'ils font de leur vie ?

J’ai souffert un petit peu en lisant deux chapitres du bouquin de Macrobe, les 17 et 18, parce que dedans il fait un truc un peu bizarre qu’on retrouve aussi dans la bouche du commentateur anonyme de Derveni, c’est de poser l’équivalence entre plusieurs noms de dieux, ou de changer le nom des choses. Il le fait à plusieurs endroits, par exemple dans la colonne 22 du Dervéni que voici en entier :

« Il [Orphée] nomma tout différemment de la plus belle façon qu’il put, connaissant la nature des hommes, eux qui n’ont pas tous la même nature ni désirent tous les mêmes choses. Et qui, lorsqu’ils sont puissants, disent tout ce qui, à chacun, lui vient à l’esprit, peu importe ce qu’il leur arrive de vouloir, [en tout cas] jamais les mêmes choses, et cela d’une part à cause de l’arrogance et d’autre part à cause de l’ignorance.
« Terre », et « Mère », et « Rhéa » et « Héra » sont la même chose. D’ailleurs elle est nommée « Terre » par convention, « Mère » parce que toutes les choses se sont engendrées d’elle. « Gè » et « Gaïa » selon le dialecte de chacun.
Elle fut nommée « Déméter » car elle est la « Terre-Mère » : faisant de deux noms un seul puisque c’étaient le même. Cela est aussi exposé dans les Hymnes [d’Orphée] :

« Déméter, Rhéa, Terre-Mère, Hestia, Δηιώ. »

En effet, elle fut aussi appelée « Δηιώ » parce qu’elle fut lacérée pendant l’union sexuelle. Il [Orphée] montrera, en accord avec les vers de son poème, que celle-ci engendra une déesse. Ensuite, elle fut nommée « Rhéa » car beaucoup d’êtres vivants de toute sorte s’écoulèrent d’elle.

« Rhéa » ou « Réïe » selon le dialecte de chacun. Et elle fut appelée
« Héra » parce que [...]"


Papyrus Dervéni - Colonne 22

Le phallus du Ciel ne suffit pas pour faire des enfants du Ciel et de la Terre. On s’en serait douté : il faut le papa et la maman pour faire le bébé, c’est bien connu de tout le monde une fois passé un certain age.

Mais attention : « parce qu’elle fut lacérée pendant l’union sexuelle »
Avis aux candidats (es).
Mais il y a aussi qu'« elle engendra une déesse ».

Alors ça vaut peut être le coup de se faire lacérer pour engendrer une déesse non ?
Enfin, c'est chacun comme il veut hein ...
Pour ceux qui préfèrent un baptême une communion et une hostie (découpé en morceaux par le prêtre) ça marche peut être aussi, ça je n'en sais rien.
Sod
Sod
Triton

Serpent
Messages : 2284
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par skambah le Jeu 15 Nov - 14:40

A part écrire des textes qui ne sont pas de vous au sens profondément cachés, il serait plus intéressant de nous expliquer ce qu'ils représentent pour vous. Si vous voulez je peux aussi aisément copier/coller des millions de livres sur le fil.

skambah
Encelade

Chèvre
Messages : 761
Date d'inscription : 21/10/2018

Localisation : la rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Invité le Jeu 15 Nov - 21:02

@skambah a écrit:A part écrire des textes qui ne sont pas de vous au sens profondément cachés, il serait plus intéressant de nous expliquer ce qu'ils représentent pour vous. Si vous voulez je peux aussi aisément copier/coller des millions de livres sur le fil.

Il semblerait que tu sois passé à côté des commentaires de Sod et de tout son travail de recoupement.
Merci d'être passé quand même

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Sod le Ven 16 Nov - 5:47

"Mais les hommes, en ne comprenant pas les récits (sacrés ?) [...]  "

Papyrus Derveni  -  Colonne 18



Le feu a été parfois inspiré pour couper les colonnes au bon endroit.
Il y a quelques perles de ce genre dans le papyrus.
Par exemple la colonne 18 s'arrête comme ça.
Cette colonne parle d'un "souffle" qui aurait le même nom que la pensée, ainsi que d'autres noms. Ce souffle / pensée serait "éternelle et partout" car c'est une chose de dieu.
Un grand yogi pourrait nous confirmer que ce sont là des choses extrêmement sérieuses, sacrées.
Et puis le feu a décidé que ça suffisait comme ça.

"Mais les hommes, en ne comprenant pas les récits (sacrés ?) [...]  "

Ces parenthèses veulent dire que le mot n'est pas suffisamment lisible pour pouvoir être sur que c'est bien ça, mais qu'on peut raisonnablement le supposer, et puis de toute façon cela ne change rien : l'humain ne comprend pas, alors le feu a coupé là.

« et vraiment il ignore l'oracle d'Ammon, s'il croit que des discours écrits soient quelque chose de plus qu'un moyen de réminiscence pour celui qui connaît déjà le sujet qu'ils traitent. »

Je suis profondément d’accord avec cet oracle d’Ammon dont parle Platon vers la fin de son Phèdre, (275 - d) verset que j’avais déjà posté ici samedi dernier. L’oracle parle de l'écrit, mais ça veut dire quand même qu’on se tromperait de beaucoup si on croyait que la lecture soit autre chose qu’un moyen de réminiscence "pour celui qui connait déjà" les choses dont on lui parle.

Car dans ses profondeurs, la part éternelle de nous même sait déjà tout.
Et elle sait déjà tout car avant de s’incarner, elle a vécu dans un monde de Lumière, en union / communion avec le dieu qui génère d’autres dieux, et qui nous partage son savoir, probablement via le souffle / pensée, dans cet état de conscience ou tout est Un.

Mais depuis son incarnation, notre âme a oublié.
Et donc pour l’ignorant que nous sommes devenu en surface, apprendre c’est se souvenir de ce que savent nos profondeurs.

A ce propos, il parait que le dieu égyptien qui a dit ça, Ammon, c’est celui que les Grecs appellent Zeus, Zeus qui a comme première épouse Mètis, la Mètis étant un esprit « qui sait plus de choses que tout dieu et que tout mortel », comme dit Hésiode dans la Théogonie aux versets 886 / 887 (Source article Wiki Mètis)

C’est ça que j’aime bien avec Platon : il dit que quelque part en nous, (mais tout au fond de soi, car l’humain est fait de plusieurs étages, comme l’arbre des séphiroth), il y a quelqu’un qui sait déjà tout, et si la conscience de surface voulait bien reconnaitre son ignorance, déjà elle parlerait sans doute un petit peu plus doucement, et peut être un peu moins, ensuite elle pourrait se souvenir de ce que l’âme sait déjà.

La maïeutique de Socrate, c'est-à-dire l’accouchement des âmes via ces dialogues que lui seul savait faire, (du moins je n’en ai jamais trouvé d’autre que lui qui savait faire ça), ce n’est pas autre chose que ça : c’est le moment où, à force d’examiner ce que dit son interlocuteur, Socrate l’amène à reconnaitre son ignorance de surface, et dans la brèche qui se produit chez l’interlocuteur à ce moment-là, la réminiscence peut se faufiler : il se souvient de ce qu’il sait depuis toujours au fond de lui.

« Lorsque l’esprit de vérité viendra sur vous il vous rappellera tout ce que je vous ait dit » (Evangile de Jean)

Cette phrase n’est pas dans l’évangile de Jean.
C’est moi qui l’ai reformulée avec plusieurs morceaux de l’évangile de Jean, notamment avec les chapitres 14 / 15 et 16, mais je pense avoir gardé l’idée centrale.

Qui est donc ce « je » qui dit ça ?
Quel est ce « je » qui nous aurait dit certaines choses, et pourrait nous les rappeler via un esprit saint de vérité qui peut venir sur nous si nous faisons le nécessaire ?

« Par Zeus, mon cher Hermogène, si nous étions sages, le mieux serait de dire que nous ne savons rien touchant les dieux, ni sur eux-mêmes, ni sur les noms dont ils s'appellent entre eux; car pour ceux-ci, nul doute que ce ne soient les noms véritables. Le parti le plus convenable après celui-là, ce serait de nous conformer à la loi qui ordonne à chacun d'appeler les dieux, dans ses prières, des noms dont ils aiment à être appelés. Cette pratique me paraît très sage. Nous pouvons donc nous livrer à la recherche que tu me proposes, après avoir protesté d'avance auprès des dieux que ce n'est point sur eux que nous portons notre examen, nous nous en reconnaissons incapable, mais plutôt sur l'opinion que les hommes se sont faite des dieux, et d'après laquelle ils leur ont donné des noms. »

Platon
Cratyle 400 e – 401 a


C’est bien sur Socrate qui dit ça.
Et il me semble que les choses sont comme il dit.
Il est impossible de parler des dieux, mais il est possible de leur parler. On ne parle jamais des dieux mais de nos idées d’ignorants sur eux, l’idéal étant de se taire sur les dieux, et de s’adresser plutôt à eux pour leur demander ce dont on a besoin, au lieu de laisser parler notre ignorance sur eux, ou d’écouter l’ignorance du prochain.

Alors puisqu’il était question dans ce topic de la naissance des fils et des filles du Ciel et de la Terre … revenons aux choses sérieuses :

« Marie dit à l'ange: Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme ? L'ange lui répondit: Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. »

Luc 1 - 34


Il est normal pour une jeune fille de ne pas comprendre ce que lui dit un ange. Sauf que si l’Ange a dit « l’esprit viendra sur toi », l’esprit viendra.
Sod
Sod
Triton

Serpent
Messages : 2284
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Invité le Ven 16 Nov - 9:17

Aspirant a écrit:
@skambah a écrit:A part écrire des textes qui ne sont pas de vous au sens profondément cachés, il serait plus intéressant de nous expliquer ce qu'ils représentent pour vous. Si vous voulez je peux aussi aisément copier/coller des millions de livres sur le fil.

Il semblerait que tu sois passé à côté des commentaires de Sod et de tout son travail de recoupement.
Merci d'être passé quand même

moi aussi je pense etre passé a coté des  commentaires de Sod, car il y a des passages de textes qui restent totalement abscond et dont les traduction m'échappent réellement.. Shocked



pour exemple:"  

Mais attention : « Avis aux candidats (es).
Mais il y a aussi qu'« elle engendra une déesse ».
parce qu’elle fut lacérée pendant l’union sexuelle » …

Alors ça vaut peut être le coup de se faire lacérer pour engendrer une déesse non ?
Enfin, c'est chacun comme il veut hein
...
Pour ceux qui préfèrent un baptême une communion et une hostie (découpé en morceaux par le prêtre) ça marche peut être aussi, ça je n'en sais rien..

si tu veux approfondir ce passage, ce serait vraiment gentil. Wink Idea

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par domi et Krist-All le Ven 16 Nov - 13:22

Bonjour Sod

@Sod a écrit: Cette colonne parle d'un "souffle" qui aurait le même nom que la pensée, ainsi que d'autres noms. Ce souffle / pensée serait "éternelle et partout" car c'est une chose de dieu.              

OUI, c’est une chose de Dieu « Nous sommes nés de la pensée créatrice de la force de son souffle » ou « Tu diras de toi, c’est un souffle qui me vient de l’intérieur » Ce souffle est un feu sacré appelé aussi Esprit Saint.

@Sod a écrit: Car dans ses profondeurs, la part éternelle de nous même sait déjà tout.
Et elle sait déjà tout car avant de s’incarner, elle a vécu dans un monde de Lumière, en union / communion avec le dieu qui génère d’autres dieux, et qui nous partage son savoir, probablement via le souffle / pensée, dans cet état de conscience ou tout est Un.

OUI, ce que tu appelles « l’intelligence providentielle »

@Sod a écrit: C’est ça que j’aime bien avec Platon : il dit que quelque part en nous, (mais tout au fond de soi, car l’humain est fait de plusieurs étages, comme l’arbre des séphiroth), il y a quelqu’un qui sait déjà tout, et si la conscience de surface voulait bien reconnaitre son ignorance, déjà elle parlerait sans doute un petit peu plus doucement, et peut être un peu moins, ensuite elle pourrait se souvenir de ce que l’âme sait déjà.

OUI, et cet autre en Toi qui sait déjà tout, tu pourrais l’appelé le « KA » l'Esprit de vérité  Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 312990806

Merci pour ton partage

Domi  Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 2112798134
domi et Krist-All
domi et Krist-All
Épiméthée

Coq
Messages : 160
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Saint Père

http://kristall.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par domi et Krist-All le Ven 16 Nov - 18:32

Bonsoir

Sod, je voudrai te montrer ceci. Nous sommes dans une loge de la franc-maçonnerie en Angleterre ; une vidéo que je regarde sur Netflix. Ce que je t’avais dit « le coté caché » à la page 2 de ton topic. Visiblement, l’étoile à six branches est un symbole très important de la franc-maçonnerie. Comme ils le disent, « la franc-maçonnerie n’est pas secrète, mais elle a des secrets »

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Francs-macon

Domi Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 2112798134
domi et Krist-All
domi et Krist-All
Épiméthée

Coq
Messages : 160
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Saint Père

http://kristall.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Totem le Ven 16 Nov - 19:25

@Sod a écrit:Car dans ses profondeurs, la part éternelle de nous même sait déjà tout.
Et elle sait déjà tout car avant de s’incarner, elle a vécu dans un monde de Lumière, en union / communion avec le dieu qui génère d’autres dieux, et qui nous partage son savoir, probablement via le souffle / pensée, dans cet état de conscience ou tout est Un.

C’est ça que j’aime bien avec Platon : il dit que quelque part en nous, (mais tout au fond de soi, car l’humain est fait de plusieurs étages, comme l’arbre des séphiroth), il y a quelqu’un qui sait déjà tout, et si la conscience de surface voulait bien reconnaitre son ignorance, déjà elle parlerait sans doute un petit peu plus doucement, et peut être un peu moins, ensuite elle pourrait se souvenir de ce que l’âme sait déjà.

Dit autrement (et c'est bien la réalité que l'on découvre à un moment donné). Wink
(On a l’air de ne pas savoir beaucoup de choses que l’on sait!
ou de savoir beaucoup de choses que l’on ne sait pas!)
L’intuition, c’est de savoir  ce que l’on ne sait pas!
La raison est de ne pas savoir ce que l’on sait!                        

-  SAPTREM
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4529
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Totem le Ven 16 Nov - 19:29

Domi a écrit:OUI, et cet autre en Toi qui sait déjà tout, tu pourrais l’appelé le « KA » l'Esprit de vérité

Ou tout simplement l'appeler "la vraie nature", celle qui doit émerger du fin fond de l'inconscient. Wink
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4529
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Sod le Sam 17 Nov - 7:58

SOCRATE : "Ne devons-nous pas invoquer les dieux avant de nous mettre eu chemin?"

PHÈDRE : "Pourquoi pas?"

SOCRATE : "O Pan, et vous divinités qu'on honore en ce lieu, donnez-moi la beauté intérieure de l'âme ! quant à l'extérieur, je me contente de celui que j'ai, pourvu qu'il ne soit pas en contradiction avec l'intérieur, que le sage me paraisse riche, et que j'aie seulement autant d'or qu'un sage peut en supporter, et en employer ! Avons-nous encore quelque chose à demander, mon cher Phèdre ? pour mon compte, voilà tous mes vœux."

PHÈDRE : "Fais les mêmes vœux pour moi, car entre amis tout est commun."

SOCRATE : "Partons."


Platon
Phèdre 279 - c
Sod
Sod
Triton

Serpent
Messages : 2284
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Invité le Sam 17 Nov - 7:59

Merci Sod

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Invité le Sam 17 Nov - 20:54

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 05d06510

The Vision of Hermes - Johfra Bosschart

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Sod le Dim 18 Nov - 7:04

" Mais ceux qui ne comprennent pas les vers du poème pensent que Zeus prit de force à son propre père le « pouvoir et la déité ». "

Papyrus Dervéni - Colonne 9


SOCRATE : "Eh bien ! De toutes les belles choses que font les dieux par le ministère de notre sainteté, quelle est la principale ?"

EUTHYPHRON : « Je te disais, il n'y a qu'un instant, Socrate, qu'il n'est pas si facile de t'expliquer tout cela exactement. Ce que je puis te dire en général, c'est que la sainteté consiste à se rendre les dieux favorables par ses prières et ses sacrifices, et qu'ainsi elle conserve les familles et les cités ; que l'impiété consiste à faire le contraire, et qu'elle perd et ruine tout. »

SOCRATE : « En vérité, Euthyphron, si tu l'avais voulu, en moins de paroles tu aurais pu me dire ce que je te demande ; mais il est aisé de voir que tu n'as pas envie de m'instruire ; car tout à l'heure j'étais près de te saisir, et voilà que tout d'un coup tu m'échappes. Encore un mot, et j'allais savoir ce que c'est que la sainteté. Présentement donc, car il faut bien que celui qui interroge suive celui qui est interrogé, ne dis-tu pas que la sainteté est l'art de sacrifier et de prier ? »

EUTHYPHRON : « Oui, je te le dis. »

SOCRATE : « Sacrifier, c'est donner aux dieux ; prier, c'est leur demander. »

EUTHYPHRON : « Fort bien, Socrate. »

SOCRATE : « De ce principe il suivrait que la sainteté est la science de donner et de demander aux dieux. »

EUTHYPHRON : « Tu as parfaitement compris ma pensée, Socrate.

SOCRATE : « C'est que je suis amoureux de ta sagesse, et que je m'y applique tout entier. »


Platon
Euthyphron 14 b - d
Sod
Sod
Triton

Serpent
Messages : 2284
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par domi et Krist-All le Dim 18 Nov - 11:00

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Fleur de vie888
domi et Krist-All
domi et Krist-All
Épiméthée

Coq
Messages : 160
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Saint Père

http://kristall.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique. - Page 4 Empty Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum