Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Sod le Mar 18 Sep - 7:27



La Pythie de Delphes


«  Allez ! Chœur sacré des Muses, faisons retentir nos voix pour inspirer un chant qui, du début à la fin, forme un tout unifié; car je suis au milieu de vous, moi, Apollon Lumière à l'épaisse chevelure. »

Message canalisé par la Pythie de Delphes – Verset 20.
L’oracle d’Apollon dans la Vie de Plotin  par Porphyre - Luc Brisson 1990, Kernos N°3.



« Si je fouillais dans l'antiquité,  et que je prisse à tâche d'approfondir les histoires des Grecs,  nous trouverions que ceux même d'entre les Dieux,  à qui l'on donne le premier rang,  ont vécu sur la terre,  avant que d'aller au ciel. Informez-vous quels sont ceux de ces Dieux,  dont les tombeaux se montrent en Grèce. Puisque vous êtes initié aux mystères, rappelez-vous en les traditions. »

Cicéron
Tusculanes I - 13



« Ceci est consacré à Mnémosyne. Quand tu seras sur le point de mourir, tu t’en iras vers les demeures bien construites d’Hadès. A droite il y a une source près de laquelle se tient un cyprès blanc. C’est là que les âmes des morts descendent et qu’elles s’y rafraîchissent. De cette source ne t’approche surtout pas, car tu en trouveras une autre, en face, d’où s’écoule l’eau fraiche qui vient du lac de Mnémosyne. Au dessus d’elle se trouvent les Gardiens. Ils te demanderont du plus profond de leur cœur ce que tu fais, où tu vas, cherchant dans les Ténèbres du sombre Hadès. Dis : « je suis fils de la Terre et du Ciel étoilé, mais je suis desséché par la soif et je meurs. Donnez-moi vite l’eau fraîche qui s’écoule du lac de Mnémosyne ». Alors par le vouloir du roi des Enfers, ils te traiteront avec bienveillance et te laisseront boire à la source de Mémoire. Alors tu chemineras sur la voie sacré, parmi les autres Mystes, dans la gloire de Dionysos. »

Les Lamelles d’or Orphiques.
Instructions pour le voyage d’outre tombe des initiés Grec.
Giovanni Pugliese Carratelli



Depuis la première moitie du 19ème siècle et encore tout récemment, on a retrouve dans des tombes de Grande Grèce, de Crète ou de Thessalie, des lamelles d'or, très fines, datables du 4ème  au 2ème  siècle av. J.-C., qui contiennent des instructions destinées a guider, au cours de son voyage dans l'Autre monde, l'âme dûment initiée à une doctrine mystérique, initiation sur laquelle le monde antique a réussi à maintenir le secret. Dans ce livre, ou ces textes sont tous publies et traduits, Giovanni Pugliese Carratelli fait le point sur les diverses interprétations proposées, et avance l'hypothèse qu'une bonne partie de ces documents, jusqu'ici désignés génériquement comme " orphiques ", sont intimement lies a l'école de Pythagore. Tous ces textes manifestent l'espérance d'être délivré de nouvelles expériences de vie ici-bas, mais l'auteur insiste particulièrement sur les textes ou Mnémosyne, la mère des Muses, joue un grand rôle: c'est elle, et elle seule, qui permet a l'initié d'échapper au cycle des renaissances et d'atteindre a la Connaissance de son origine céleste. Les hommes, en effet, issus d'un premier acte d'hybris (les Titans, ayant dévore Dionysos Zagreus, ont été foudroyés par Zeus), sont contraints d'expier cette hybris dans le tissu de souffrances qu'est leur vie; seuls échappent au cycle des renaissances ceux qui recourent a la philosophie (qui, comme l'enseignent les Pythagoriciens, est placée sous le patronage de Mnémosyne) ou à l'initiation aux Mystères. »




Lamelle d'Or d'Hipponion
Découverte en 1965 dans une nécropole de l'Italie du sud
avatar
Sod
Miranda

Serpent
Messages : 677
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Sod le Mer 19 Sep - 4:11

« les Pythagoriciens et après eux Platon, appelèrent le monde un antre et une caverne. »

Porphyre
L’antre des Nymphes



J’ai un scoop dont tout le monde se fout : Platon à tout pompé aux disciples d’Orphée où bien à ceux de Pythagore.  Et si je parle de Platon c’est parce que de Socrate on ne saura jamais rien. D’ailleurs,  tout le monde à bien raison de ne pas s'y intéressé a ce genre de scoop, puisqu'il est un anachronisme : le concept de droit d’auteur pour les idées qui se trouvent dans les livres n’est apparut qu’à la Renaissance, en occident. Donc quand je dis que Platon « a tout pompé » entendons-nous : je veux dire qu’il n’a pas inventé les idées que personnellement je trouve centrales dans la bouche de cette fiction littéraire appelée « dialogue socratique ». Ce qu’il a fait c’est de bien expliquer les choses, à partir des idées qui circulaient à son époque chez ces chercheurs de délivrance qu’étaient les disciples d’Orphée.

« Quelques-uns appellent le corps le tombeau, (sehma), de l'âme où elle serait présentement ensevelie; en outre, c'est par le corps que l'âme signifie tout ce quelle veut signifier; et, à ce titre, le nom de tombeau (sehma), qui veut aussi dire signe, est encore parfaitement convenable. Mais je crois que les disciples d’Orphée considèrent le nom de « sohma » comme relatif à la peine que l'âme subit durant son séjour dans le corps en expiation de ses fautes. Ainsi cette enceinte corporelle serait comme la prison où elle est gardée. Le corps est donc, comme son nom le porte, sans qu'il soit besoin d'y changer aucune lettre, ce qui conserve l'âme, jusqu'à ce qu'elle ait acquitté sa dette. »

Platon
Cratyle 400d


Voilà : Socrate « croit que », ça change un peu.
Il a entendu dire que.
Vous étiez au courant vous qu’Orphée avait des disciples ?
Personnellement j’ai découvert ça cet été.
avatar
Sod
Miranda

Serpent
Messages : 677
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par domi et Krist-All le Mer 19 Sep - 10:12

@Sod a écrit:«  Allez ! Chœur sacré des Muses, faisons retentir nos voix pour inspirer un chant qui, du début à la fin, forme un tout unifié; car je suis au milieu de vous, moi, Apollon Lumière à l'épaisse chevelure. »[/size]



Le royaume de Dieu, voici qu'il est au milieu de vous ! ( Jésus )

Celui qui avait été engendré avant toute chose, fut engendré de nouveau ; Celui qui avait déjà été oint, fut oint de nouveau ; Celui qui avait été racheté, racheta à son tour.

avatar
domi et Krist-All
Épiméthée

Coq
Messages : 155
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Saint Père

http://kristall.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Rose le Mer 19 Sep - 12:47



Merci Sod,
pour ces extraits sur la spiritualité
de la Grèce Antique ...

avatar
Rose
Hypérion

Rat
Messages : 390
Date d'inscription : 14/05/2018

Localisation : J'y vais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Sod le Ven 21 Sep - 6:33

« La doctrine qu’on enseigne en secret (63) sur cette matière, que nous autres Hommes sommes comme dans un poste, d’où l’on n’a pas le droit de s’échapper ni de s’enfuir, me parait trop relevée et difficile a élucider ; mais on y trouve au moins une chose qui est bien dite, c’est que ce sont des dieux qui s’occupent de nous, et que, nous autres Hommes, nous sommes un des biens qui appartiennent aux dieux. Ne crois-tu pas que cela est vrai ?
- Je le crois dit Cébès
Toi-même repris Socrate, si l’un des êtres qui sont a toi se tuait lui-même, sans que tu lui eusses notifié que tu voulais qu’il mourut, ne lui en voudrait-tu pas, et ne le punirais-tu pas, si tu avais quelques moyen de la faire ?
-  Certainement si, dit Cébès.
Si l’on se place à ce point de vue, peut être n’est-il pas déraisonnable de dire qu’il ne faut pas se tuer avant que Dieu nous en impose la Nécessité, comme il le fait aujourd’hui pour moi »


Platon – Phédon 62 b
Traduction, notes et préface d’Emile Chambry.



En 1965, l’année ou fut trouvée la lamelle d’or à Hiponnion  -  celle dont j’ai mis le texte dans le message d’origine  -  Emile Chambry traduit des textes de Platon. Il écrit une préface et fait les notes, qui sont les ancêtres du lien informatique. A propos de cette « doctrine qu’on enseigne en secret (63) » il a crut bon de préciser en note :

(63) « C’est une doctrine d’origine orphique. »

Tout est partie de là pour moi cet été.
D'un coup je me suis demandé : qu'est ce que c'est que cette histoire d'orphique ?

Sa préface dit aussi, a propos de la biographie de Platon :

« De Cyrène il passa en Italie, où il se lia d’amitié avec les Pythagoriciens Philolaos, Archytas et Timée. Il n’est pas sur que ce soit à eux qu’il ait prit sa croyance en la migration des âmes, mais il leur doit l’idée de l’éternité de l’âme, qui devait devenir la pierre angulaire de sa philosophie, car elle lui fournit la solution du problème de la connaissance »

Je pense aussi qu'il y a un problème de connaissance chez les terriens.
Ils construisent sur le sable, donc il serait peut être judicieux de trouver une pierre angulaire, c'est a dire trouver les moyens de creuser en soi.

Résumons-nous : La caverne de Platon serait donc celle de Pythagore, du moins d’après la citation de Porphyre que j’ai posté avant-hier. Mais ça, la question de qui est l’auteur de cette histoire, ça n’a pas d’importance car ça ne change rien : d’après eux nous serions tous enfermés dans la caverne, attachés par des chaines qu’on ne voit pas, qui brident notre champs de vision, le regard captivé par le jeu d’un théâtre d’ombres, lui-même produit par des marionnettistes qui se cachent derrière un mur, dans notre dos. On ne connait rien d’autre que la caverne car nous sommes nés dedans, donc on croit que c’est la totalité du monde et de la vie, et cependant, à l’extérieur de la caverne il y a un monde Phoïbos.

(Phoïbos voulant dire le lumineux, de la Lumière d’Apollon, ou de qui vous voudrez).

Et pendant ce temps là, le cours de philo sur Platon donné en classe de terminale nous raconte que :

« L’âme qui est parvenue à saisir, grâce au travail de la raison, les réalités intelligibles est en mesure de dépasser le niveau de l’opinion commune (en grec doxa) et d’édifier la connaissance authentique. »

Source : https://www.maxicours.com/se/fiche/9/8/229589.html/ts

Je suis bien d’accord avec ça : il y a une connaissance authentique, qui consiste à comprendre les choses telles qu’elles sont, par exemple que Platon a tout pompé aux disciples d’Orphée.


Dernière édition par Sod le Ven 21 Sep - 6:39, édité 1 fois (Raison : ortograf)
avatar
Sod
Miranda

Serpent
Messages : 677
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Eumolpe le Ven 21 Sep - 10:10

"Le dieu dont l’oracle est à Delphes ne révèle pas, ne cache pas, mais il indique."
Héraclite - fragment 93 DK
avatar
Eumolpe
Amalthée

Singe
Messages : 221
Date d'inscription : 03/09/2018

Localisation : SO

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Sod le Sam 22 Sep - 7:00

Excellent mon cher Eumolpe.
Merci pour le coup de main, et d'ailleurs je n'en attendais pas moins de la part d'un initiateur comme vous :

"Dans la mythologie grecque, Eumolpos ou Eumolpe (en grec ancien Εὔμολπος, « beau chanteur »), fils de Poséidon et de Chioné, héros initiateur à Éleusis des Mystères de Déméter°. "

Wiki Eumolpe

°  Et devinez qui on retrouve ici : "Selon Diodore de Sicile, il (Orphée) eut un enfant appelé Musée qui devint le premier prêtre de Déméter à Eleusis."

Quand je dis que votre citation est excellente, c'est parce que ce matin, juste après mon café et avant de venir ici, en me promenant dans mes archives, je me suis dit que j'allais commencer précisément avec cette parole d'Héraclite, dont j'ai une autre traduction :

« Le maître à qui appartient l’oracle de Delphes ne dit ni ne cache rien : il donne des signes »

Héraclite

Comme ça c’est clair : « le maitre »,  ou bien le dieu, selon les traductions, mais c’est pareil : Apollon Phoïbos -->  sunny

Il y a celle là qui est pas mal aussi :

« Ce que les Grecs publient des Géants et des Titans, de quelques actions injustes de Chronos, du combat d'Apollon contre Python, de la fuite de Bacchus et des courses de Gérés, ne diffère en rien des événements attribués à Osiris et à Typhon, ni des autres récits de cette nature dont tout le monde peut facilement s'instruire. Il faut en dire autant de tous les autres faits qui sont l'objet secret des mystères et des initiations, et qu'on dérobe avec soin aux regards et à la connaissance de la multitude. »

« Cette identité de Bacchus et d'Osiris, qui doit en être mieux instruite que vous, Cléa, qui présidez les thyades de Delphes, et que vos parents ont initiée dès votre enfance aux mystères d'Osiris ?  Mais si les autres ont besoin qu'on leur en donne des preuves, laissons à part celles qu'il n'est pas permis de divulguer. »


Plutarque – Grand Prêtre d’Apollon à Delphes
Traité d’Isis et d’Osiris


Et si ça "ne diffère en rien" la raison est très simple, c'est parce que Orphée :

"Lors d'un voyage en Egypte, améliora ses connaissances sur les divinités et il découvrit les rites initiatiques et mystiques."

Un CV du lascar ici :

https://mythologica.fr/grec/orphee.htm
avatar
Sod
Miranda

Serpent
Messages : 677
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Sod le Lun 24 Sep - 7:18



Terrasse des lions - Ile de Délos

Diogène Laërce dit que Pherécyde est enterré ici, sur l'ile de Délos.
Je n'avais jamais entendu parlé de ce mec moi : Phérècyde de Syros.
Qu'est ce que c'est que cette histoire ?

« Phérécyde de Syros, 6ème siècle avant notre ère, auteur d'une sorte de théogonie, Les sept grottes ('Επτάμυχος), appelée la première œuvre en prose grecque. Parmi les quelques fragments que nous avons atteints, nous trouvons qu'il a dû avoir des contacts avec la théogonie orphique et l'influence sur Pythagore, qui aurait été l'élève de Pherécide. »

http://www.treccani.it/enciclopedia/ferecide-di-siro_%28Enciclopedia-Italiana%29/

Nous voilà bien : la caverne de Platon serait plutôt celle de Pythagore , qui la tiendrait de son maitre Phérécyde, et il n'y aurait pas une grotte, mais sept ?

« Avec moi finit toute sagesse. Si l’on en peut trouver encore quelque vestige, ce n’est que chez Pythagore, mon disciple. Il est, je le déclare, le premier des Grecs, et l’on ne me démentira point. »

Diogène Laërce – Vie et doctrine des philosophes de l’Antiquité
Livre I chapitre 11 : Sur Phérécyde de Syros.


Une autre traduction :

« Toute la sagesse est résumée en moi. Qui veut me louer
Doit louer plutôt Pythagore, car il est le premier
Sur la terre grecque. Ce disant, je dis la vérité. »


Epitaphe gravée sur la tombe de Phérécyde de Syros
Douris de Samos – Sanctuaires II
avatar
Sod
Miranda

Serpent
Messages : 677
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Sod le Ven 28 Sep - 6:31

« De cette source tu ne t’approcheras surtout pas. Mais plus loin, tu trouveras une eau froide qui coule du lac de Mnémosyne ; au dessus d’elle se tiennent des gardes. Ils te demanderont, en sûr discernement, pourquoi donc tu explores les ténèbres de l’Hadès obscur. Dis : “Je suis fils de la Terre et du Ciel étoilé. »

Lamelle orphique d'Hipponion

Ok : « Je suis fils de la Terre et du Ciel étoilé. »

Les historiens des religions de notre époque disent que c’est une sorte de mot de passe. Un peu comme aujourd’hui sur internet pour pouvoir accéder a certaines choses. C’est soit tu as le mot de passe et tu peux entrer, soit tu reste dehors. Seulement voilà, à l’époque ou on vit, je crois qu’il va falloir bien préciser un truc qui allait peut être de soi dans l’antiquité. A mon avis, pour que le mot de passe orphique fonctionne, autrement dit pour que les Gardiens d’Hadès te laissent entrer dans la Gloire de Dionysos, il faudra simplement que ce soit vrai : tu es réellement fils de Gaïa ET d’Ouranos. Car ce n’est pas tout le monde qui est un Born Again, c’est du moins comme ça que je comprends. Il y a surtout que ce mot de passe « je suis fils de et de » c’est aux Gardiens de l’Hadès que les disciples d’Orphée le répondait, donc faudrait pas non plus prendre ces Gardiens pour des guignols : le trafic de l’adresse IP pour pouvoir entrer là ou normalement tu ne peux pas, a mon avis, avec les Gardes de l’Hadès, ça ne marche pas.

« Il faut que l’Homme naisse de nouveau, s’il ne nait de nouveau il ne pourra entrer dans le Royaume de dieu »

Parole de Jésus Christ d’après le disciple Jean

Replaçons-nous dans le contexte historique ou ces paroles ont été dites.
A cette époque, on voyait parfois dans les rues de la Cité Grecque des gens tout habillés de Blanc. Mais on les voyait peu souvent, car c’étaient des sortes de moines, de grands ascètes devant l’Eternel, végétariens, célibataires, ils ne rigolaient pas avec ces choses du destin de leur âmes, ils vivaient à l’écart de la société. C'était les disciples d'Orphée, un Avatar qui a vécu sur Terre comme beaucoup d'autres, pour donner de l'élan aux terriens, avant de remonter dans sa soucoupe.
Et d’après Luc Brisson, un historien des religions qui vit a notre époque, spécialiste de l’orphisme :

«Il n’existe aucun témoignage de quelqu’un se réclamant explicitement de l’orphisme»

Je ne vais pas aller vérifier, je lui fais confiance.
Même si j’ai crut voir au détour de mes lectures que par exemple, Empédocle était un disciple d’Orphée. J’en n’ai pas trouvé d’autres pour le moment. Mais ces grands discrets de l’époque, j’ai cru comprendre que beaucoup de gens en avaient entendu parler, on discutait parfois sur eux, on les voyait passer de temps en temps, furtifs et silencieux aux coins des rues, et puis c’est tout.

Alors imaginons qu’un des premiers disciples de Jésus en croise un dans la rue, et qu’il lui dise : « Salut l’ami, où vas-tu de la sorte ? Ne sais-tu pas qu’un dieu vient de s’incarner tout récemment ? Il a dit qu’il fallait que l’Homme naisse de nouveau etc ».

C’est là que le type en blanc, sans vraiment s’arrêter, lui répond avec un sourire : « Oui c’est bon je suis déjà au courant, merci » Puis le type tout en blanc retourne dans sa grotte en forêt, réciter ses incantations.

Vous voyez ce que je veux dire ?

C’est pas parce que le concept de Tradition primordiale ou Sophia pérennis n’est apparut que vers le 19ème ou le 20ème siècle que la chose n’existait pas avant.
avatar
Sod
Miranda

Serpent
Messages : 677
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Invité le Ven 28 Sep - 6:46

Y-a-t'il un lien entre Sophia pérennis et Pistis-Sophia ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Sod le Ven 28 Sep - 7:24

ça je ne sais pas.

Je te redis les infos que j'ai : le concept de Tradition primordiale est apparu il y une centaines d'année, même si la chose existait déjà avant. Les premières traces que j'en ait trouvé datent des premiers siècles de notre ère chez les Néoplatoniciens.

Pistis Sophia, qui veut dire "foi de la sagesse" ou vis versa, est un texte gnostique de cette époque (3ème siècle je crois) dont le vrai titre est "Le Rouleau du Sauveur".

Je ne l'ai pas lut en entier car pour moi c'est souvent du charabia gnostique  -  même s'il y a des choses intéressantes dedans  -  alors que les évangiles canoniques disent souvent la même chose, mais de façon limpide, et qu'ils s'en tiennent a ce que tu as besoin de savoir et pratiquer pour avancer, avancement qui te fera vivre des choses racontées par Pistis Sophia : l'enseignement direct par la Lumière.

Donc peut être qu'en épluchant mieux que moi ce Rouleau du Sauveur, on peut trouver dedans la façon de procéder de la Sophia Pérennis, ça je ne sais pas, comme je te l'ai dit. Je prenait simplement le temps de t'expliquer pourquoi je n'en sais rien.
Est ce que celà répond a ta question ou bien j'ai rien compris ?
avatar
Sod
Miranda

Serpent
Messages : 677
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Invité le Ven 28 Sep - 7:28

Très bien merci. Je pense qu'il y a un rapport entre les deux.
Pistis-Sophia est nommé dans le texte gnostique que j'ai cité dans le fil de discussion des sociétés secrètes.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Sod le Ven 28 Sep - 7:56

Peut être, oui, mais quels rapports précisément y verrait tu ?
avatar
Sod
Miranda

Serpent
Messages : 677
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Eumolpe le Mer 3 Oct - 11:33

Souvenons-nous également du deuxième précepte inscrit au temple de Delphes et fondement de la spiritualité antique : "Rien de trop", qui nous rappelle que l'hybris, ou la démesure, n'est pas raisonnable mais délétère.
Principe totalement absent de notre monde irrationnel dans lequel une dizaine de personnes détiennent autant de richesses que la moitié de la population mondiale, et où d'autres tuent des gens et eux-mêmes pour accéder à des chimères religieuses...etc.
avatar
Eumolpe
Amalthée

Singe
Messages : 221
Date d'inscription : 03/09/2018

Localisation : SO

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Sod le Mer 3 Oct - 11:59

Absolument mon cher Eumolpe.
Je trouve que cette idée de démesure est excellente, très riche et très précise, peut être mieux que le concept d'orgueil, en tant que maladie fondamentale humaine. Je crois que tout chercheur sincère de connaissance de soi rencontrera ce genre de dégâts en lui, même si c'est plus ou moins, afin d'apprendre à s'en défaire.
Car "La voie pour monter c'est la voie pour descendre".
C'est du moins ce que nous proposent les Trois Stèles de Seth. (NH VII - 5)
Alors : qui mieux qu'Icare pourraient nous confirmer l'exactitude de cet axiome ?
avatar
Sod
Miranda

Serpent
Messages : 677
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Sod le Dim 14 Oct - 9:21

« Quand l'âme des bêtes et des oiseaux ailés a jailli hors du corps… elle voltige là même, inutile, jusqu'à ce qu'un autre animal la ravisse, mêlée au souffle de l'air… Les mêmes, dans les demeures, deviennent les uns des pères et pères et fils et épouses aux beaux atours et mères et filles, par des générations qui se succèdent l'une l'autre...
L'âme humaine, selon de certains cycles de temps, passe dans des animaux, de celui-ci en celui-là ; tantôt elle devient un cheval, tantôt un mouton, tantôt un oiseau terrible à voir... ou bien elle rampe sur la terre divine, rejeton des froids serpents »


Fragment orphique 223 - 224
Otto Kern


La dernière fois, l'ermite en blanc avait croisé dans la Cité un des adeptes de la nouvelle religion. Celui-ci avait cru bon de l'informé : "Salut l'ami, ne sais-tu pas qu'un nouveau dieu vient de s'incarner ? Il a dit qu'il fallait que l'Homme naisse de nouveau ... Qu'est ce que t'en pense ? ...".

Le type en blanc avait sourit, puis sans vraiment s'arrêter pour si peu il était rentré dans sa grotte, réciter ses incantations. En chemin il avait ramassé des figues dans les fossés, quelques noisettes et des épis glanés pour se faire son repas du soir.

Maintenant il se fout de tout le reste : la semaine dernière la pythie lui a répondu.
Elle lui a dit : "Dans l'antre de Trophonios tu va descendre"
Le reste n'a aucune importance, donc il récite dans la tombé du soir :

« Entends-moi, Bienheureux, qui vois éternellement toutes choses, Titan resplendissant d’or, Hypériôn, lumière ouranienne, force naturelle, miroir infatigable et doux des vivants, à droite engendrant le matin, et, à gauche, la nuit ; modérateur des temps, qui conduis quatre chevaux aux pieds sonores, qui te précipites, strident, en feu, avec une face claire, et qui fais ta route dans les tourbillons d’un mouvement sans fin ! Conducteur des hommes pieux dans la bonne voie, ennemi des impies, qui portes une lyre d’or, qui diriges le cours harmonieux du Kosmos, maître des ouvrages excellents, qui mènes le Kosmos, joueur de syrinx, qui cours dans le feu, qui roules en cercle, Porte-lumière éclairant les choses changeantes, qui apportes la vie, ardent et pur, terme du temps, immortel, tranquille, partout visible, lumière circulaire du Kosmos, qui étincelles de beaux rayons, instituteur de Justice, aimant les fontaines, maître du Kosmos, gardien de la foi jurée, le plus puissant des protecteurs, œil de Justice, Lumière de la vie, traîné par des chevaux, et qui pousses ton quadrige avec le fouet sifflant, entends les paroles qui t’implorent, et donne une vie pieuse et douce à ceux qui sont initiés aux mystères. »

Hymne orphique - Incantation VII

La pythie lui a dit que c'était bon : il va pouvoir descendre dans l'Antre de Trophonios.
Le reste n'a aucune importance.
Il va réciter toute la nuit jusqu'à tomber.
avatar
Sod
Miranda

Serpent
Messages : 677
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par domi et Krist-All le Dim 14 Oct - 10:23

@Sod a écrit: “Je suis fils de la Terre et du Ciel étoilé. »

avatar
domi et Krist-All
Épiméthée

Coq
Messages : 155
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Saint Père

http://kristall.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Sod le Lun 15 Oct - 6:42

« Timarque, préoccupé par le même problème, avait décidé d'interroger l'oracle de Trophonios pour connaître la nature exacte du démon de Socrate. Il se rend donc à Livadia, se soumet aux rites préliminaires et pénètre dans l'Antre oraculaire. Là, il tombe évanoui et fait en cet état un voyage dans l'Au-delà, où un démon le renseigne sur le destin des âmes après la mort et le rôle joué par les démons dans la conduite de la vie humaine »

Jean Hani - 1975
Le mythe de Timarque chez Plutarque et la structure de l’extase.



L'Antre de Trophonios

7 « Cette même nuit on vous mène sur le bord du fleuve Hercyne; là deux enfants de la ville, âgés de treize ans, vous frottent d'huile, vous lavent et vous nettoient; on les nomme des Mercures; ces jeunes ministres vous rendent tous les services nécessaires autant qu'ils en sont capables. Ensuite viennent des prêtres qui vous conduisent auprès de deux fontaines voisines l'une de l'autre.
8 L'une se nomme la fontaine de Léthé,[oubli] et l'autre la fontaine de Mnémosyne.[mémoire] On vous fait boire d'abord à la première, afin que vous perdiez le souvenir de tout le passé; puis à la seconde, afin que vous puissiez conserver la mémoire de tout ce que vous devez voir ou entendre dans l'Antre.
Après ces préparations on vous montre la statue du dieu faite par Dédale; car c'est un privilège réservé uniquement à ceux qui viennent consulter l'oracle. Vous faites vos prières devant cette statue, et ensuite vous marchez vers l'Antre, vêtu d'une tunique de lin ornée de bandelettes, et chaussé à la manière du pays. 9 Cet Antre est dans une montagne au-dessus d'un bois sacré; une balustrade de marbre blanc règne tout à l'entour; cette balustrade n'a pas deux coudées de haut et l'espace contenu au-dedans forme une très petite place. On a élevé sur la balustrade des obélisques de bronze qui sont comme attachés par un cordon de même métal. La porte d'entrée est au milieu des obélisques. Au-dedans de l'enceinte il y a une ouverture qui ne s'est pas faite d'elle-même, comme il arrive quelquefois, mais que l'art a pratiquée avec beaucoup d'industrie, et avec une sorte de proportion;
10 car vous diriez un four creusé sous terre. Cette espèce de four peut avoir environ quatre coudées de largeur ou de diamètre, et quelque huit coudées de hauteur; mais il n'y a point de marches pour y descendre. Quand vous y voulez entrer, on vous apporte une échelle fort étroite et fort légère. Vous descendez premièrement dans une fosse qui est entre le rez-de-chaussée et la caverne. Cette fosse a deux empans de largeur, et un empan de hauteur.
11 Vous tenez en la main une espèce de pâte pétrie avec du miel, et vous vous glissez dans la fosse en y passant d'abord les pieds, puis les genoux, et lorsqu'à force de peine vous avez enfin passé tout le corps, vous vous sentez emporté dans le fond de l'Antre avec autant de rapidité que si c'était un grand fleuve qui vous entraînait. C'est alors que l'avenir vous est révélé en plus d'une manière; car ou vous voyez, ou vous entendez. Lorsque votre curiosité est satisfaite, vous remontez par le même chemin et avec la même peine en passant les pieds les premiers comme vous avez fait pour descendre.
12 On dit que, de tous ceux qui jusqu'ici sont descendus dans l'Antre de Trophonios, aucun n'y est mort, si ce n'est un satellite de Démétrius qui avait négligé les cérémonies usitées en l'honneur du dieu, et de plus était venu moins pour consulter l'oracle, que leur emporter l'or et l'argent qu'il croyait trouver par ce lieu. Son corps fut jeté hors de l'Antre, non par cette ouverture sacrée par laquelle on descend, mais par une autre issue. On raconte bien d'autres choses de cet impie, mais je m'en tiens à ce qui m'a paru de plus vraisemblable.
13 Quand vous êtes sortit de l'Antre, les prêtres vous font asseoir sur le trône de Mnémosyne, qui est auprès, et vous demandent ce que vous avez vu ou entendu, et après que vous leur en avez rendu compte, ils vous mettent entre les mains de gens commis pour avoir soin de vous. Ces gens vous reportent dans la chapelle de la bonne fortune et du bon génie. Vous êtes là quelque temps à reprendre vos esprits; car au sortir de l'Antre vous êtes si troublé, qu'il semble que vous ayez perdu toute connaissance; mais peu à peu vous revenez à vous, et vous vous retrouvez dans votre état naturel.
14 Ce que j'écris ici n'est pas fondé sur un simple ouï-dire; je rapporte ce que j'ai vu arriver aux autres et ce qui m'est arrivé à moi-même; car pour m'assurer de la vérité, j'ai voulu descendre dans l'Antre et consulter l'oracle. »


Pausanias - 2ème siècle de notre ère.
Le tour de la Grèce Livre IX, 39
avatar
Sod
Miranda

Serpent
Messages : 677
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Invité le Lun 15 Oct - 6:50

On croirait lire le cycle des réincarnations de la naissance à après la mort...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par domi et Krist-All le Lun 15 Oct - 21:08

Le fils de la terre et du ciel étoilé

avatar
domi et Krist-All
Épiméthée

Coq
Messages : 155
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Saint Père

http://kristall.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Sod le Mar 16 Oct - 7:42

" maître du Kosmos, gardien de la foi jurée, le plus puissant des protecteurs, œil de Justice, Lumière de la vie "

Incantation orphique.


L'antre de Trophonios (suite)

« Désirant donc savoir quels étaient les pouvoirs du démon de Socrate, en jeune homme bien né qui vient de prendre goût à la philosophie, il nous mit au courant de son projet, Cébès et moi, et descendit dans l'antre de Trophonios après avoir accompli les rites de l'oracle. Il demeura sous terre deux nuits et un jour ; la plupart désespéraient déjà de lui et ses proches le pleuraient, quand, un matin, il reparut plein d'allégresse ; et après avoir adoré le dieu, dès qu'il se fut soustrait à la foule, il se mit à nous raconter quantité de choses merveilleuses à voir et à entendre. [22] Il dit qu'une fois descendu dans le souterrain de l'oracle, il s'était trouvé d'abord entouré de ténèbres épaisses; ensuite, après avoir prié, il était resté longtemps étendu sans se rendre compte bien clairement s'il était éveillé ou faisait un songe ; il lui avait semblé seulement qu'il recevait un coup sur la tête, au milieu d'un bruit assourdissant, et que les sutures de son crâne, s'étant disjointes, livraient passage à son âme. Lorsque celle-ci, en prenant du large, se mêla tout aise à une atmosphère transparente et pure, elle eut tout d'abord le sentiment qu'elle reprenait le souffle, alors que jusque-là elle avait été longtemps comprimée, et qu'elle se dilatait, par rapport à son état antérieur, comme une voile qui se déploie ; ensuite, il entendit confusément un sifflement qui courait au-dessus de sa tête avec un son agréable. Ouvrant les yeux, il ne vit nulle part la terre, mais des îles qui brillaient doucement en échangeant constamment entre elles leurs couleurs comme une teinture, tandis que la lumière variait d'après les changements. Elles paraissaient innombrables et d'une grandeur surnaturelle, non point toutes égales mais rondes pareillement; il lui semblait que leur mouvement circulaire s'accompagnât d'un harmonieux sifflement de l'éther ; car à la douceur de leur mouvement répondait la suavité de cette voix faite d'un parfait accord. Au milieu d'elles, une mer ou un lac se trouvait répandu ; ses eaux glauques chatoyaient de reflets nacrés ; quelques-unes des îles s'écartaient dans leur nage au fil du courant et passaient au delà du flot ; d'autres ... A certaines places, la mer était très profonde, surtout au Midi; ailleurs c'étaient des bas-fonds clairsemés et étroits ; en beaucoup d'endroits, elle débordait, puis se retirait à nouveau sans trouver de grands débouchés; la couleur, ici pure et marine, était là sans netteté, confuse et bourbeuse. Quant aux îles battues des vagues, â mesure qu'elles apparaissaient, elles poussaient en avant ; car la fin ne rejoignait pas le commencement, elles ne formaient pas un cercle, mais croisaient doucement leurs avancées, qui dans leur mouvement circulaire faisaient seulement une spirale. La mer de ces îles penchait vers la partie médiane de l'atmosphère, la plus vaste, qui comprenait un peu moins des huit dixièmes de l'ensemble, â ce qu'il lui paraissait ; elle avait deux embouchures où aboutissaient des fleuves de feu qui s'y jetaient en sens contraire, en sorte que battue de ce contrecourant sur sa plus grande étendue, elle bouillonnait et sa couleur verdâtre blanchissait. Il voyait tout cela, charmé de ce spectacle ; mais comme il regardait en bas, un vaste gouffre rond lui apparut, pareil â une calotte de sphère, terriblement effrayant et profond, plein d'épaisses ténèbres qui ne restaient pas immobiles mais s'agitaient souvent et se soulevaient comme des vagues ; il en montait une infinité de plaintes, des mugissements d'animaux, le vagissement de nouveau-nés innombrables, les lamentations mêlées d'hommes et de femmes, des bruits de toute sorte, et un tumulte sourd qui s'élevait du lointain des profondeurs ; tout cela ne l'avait pas médiocrement terrifié.
Plus tard, quelqu'un lui avait dit sans se montrer :
«Timarque, que désires-tu apprendre ?»
Il avait répondu : «Tout, car tout est étonnant ici.»


Plutarque - Grand prêtre de la Lumière d'Apollon a Delphes
Du Genie de Socrate
avatar
Sod
Miranda

Serpent
Messages : 677
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par domi et Krist-All le Mar 16 Oct - 13:28

@Sod a écrit:" maître du Kosmos, gardien de la foi jurée, le plus puissant des protecteurs, œil de Justice, Lumière de la vie "

Tu parles sans doute de Kronos, le fils d'Ouranos (le Ciel) et Gaïa (la Terre) le roi des Titans. Moi j’étais parti plus loin avec le Fils de Zeus « Apollon » représenté sur le tableau de poussin. Il y a un oeil au dessus du crâne qu’on ne voit pas sur la photo. Apollon présent aussi dans les bergers d’Arcadie. Cette nuit j’ai été réveillé par ceci « les mystère d’Eleusis » peut-être en rapport avec ce que tu partages ?.. je ne sais pas. Mais dans tous les cas, merci Sod pour ton partage sur les incantations orphique

Domi  
avatar
domi et Krist-All
Épiméthée

Coq
Messages : 155
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Saint Père

http://kristall.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Nikita le Mar 16 Oct - 13:33

intéressant ce topique! la Greçe antique: je connais pas! Smile
cependant j'ai déjà entendu parler du Mythe d’Icare..vaguement.
avatar
Nikita
Protée

Rat
Messages : 631
Date d'inscription : 03/10/2018

Localisation : mon village
Humeur : luneuse.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Eumolpe le Mar 16 Oct - 14:06

@domi et Krist-All a écrit:
@Sod a écrit:" maître du Kosmos, gardien de la foi jurée, le plus puissant des protecteurs, œil de Justice, Lumière de la vie "

Tu parles sans doute de Kronos, le fils d'Ouranos (le Ciel) et Gaïa (la Terre) le roi des Titans. Moi j’étais parti plus loin avec le Fils de Zeus « Apollon » représenté sur le tableau de poussin. Il y a un oeil au dessus du crâne qu’on ne voit pas sur la photo. Apollon présent aussi dans les bergers d’Arcadie. Cette nuit j’ai été réveillé par ceci « les mystère d’Eleusis » peut-être en rapport avec ce que tu partages ?.. je ne sais pas. Mais dans tous les cas, merci Sod pour ton partage sur les incantations orphique

Domi  
Bien que le thème ait été reprit par Poussin, il s'agit plus haut d'une partie d'un tableau du Guerchin.
avatar
Eumolpe
Amalthée

Singe
Messages : 221
Date d'inscription : 03/09/2018

Localisation : SO

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par domi et Krist-All le Mar 16 Oct - 14:41

Merci Eumolpe ! Very Happy I love you
avatar
domi et Krist-All
Épiméthée

Coq
Messages : 155
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Saint Père

http://kristall.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souviens-toi Delphes, la spiritualité de la Grèce antique.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum