Happycratie l'obligation du bonheur

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Invité le Sam 15 Sep - 17:20

"Happycratie", d’Eva Illouz et Edgar Cabanas

Ce livre, écrit par une sociologue et un docteur en psychologie, lance une attaque en règle contre tout ce qui constitue l’univers du développement personnel. Il a le mérite de nous faire déculpabiliser si nous ne parvenons pas à être heureux, malgré les ouvrages, les méthodes et autres produits de consommation censés nous y aider. L’ouvrage les effets d’une "positivité" excessive qui voudrait que le bonheur ne dépende que de l’individu, et en appelle à remettre de la sociologie dans notre vie. Car oui, notre conception du bonheur est aussi le reflet des normes sociales qui nous entourent, de nos conditions de vie et de notre place au sein de la société. De nombreuses personnes culpabilisent de ne pas savoir être heureux malgré toutes ces méthodes, "ai-je mal fait, je ne sais pas faire".
Comme il est trop anti-tout je ne vais pas me le payer à sa sortie mais peut-être qu’il mérite un coup d’œil ne serait ce que pour me pardonner moi-même de n’avoir pas été toujours heureuse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Benji le Sam 15 Sep - 17:35

C'est vrai que notre société entière nous amène de plus en plus à rechercher le bonheur. Mais à le rechercher dans la satisfaction de nos désirs. Par ma consommation essentiellement.
Le développement personnel ne déroge pas à cette tendance puisqu'on cherche à "acquérir". Plus de confiance. Plus de sérénité. Plus de qualités. Et encore plus de stage
Alors que ce qu'il faut, c'est oter.....
La seule chose qu'il convient d'accroître si on cherche la paix c'est la Conscience. Conscience de nous-mêmes avant tout.
De nos obstacles de nos limitations de nos identifications de nos attentes etc..... Elimer, éroder plutôt qu'accumuler.
avatar
Benji
Protée

Cheval
Messages : 587
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Cogitop le Sam 15 Sep - 22:11

Une interview intéressante qui élargit l'horizon...

http://madame.lefigaro.fr/bien-etre/livre-happycratie-critique-injonction-au-bonheur-eva-illouz-edgar-cabanas-interview-auteurs-140918-150495

study

Cogitop
Quetzálcoatl

Chien
Messages : 76
Date d'inscription : 22/08/2018

Localisation : Broceliande
Emploi/loisirs : Chamane médecin
Humeur : En miroir

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Ptah le Dim 16 Sep - 0:27

Au début, je n'avais pas une mauvaise opinion du "développement personnel", je croyais que c'était surtout de la psycho et que donc c'était bien.
Puis je me suis aperçu en discutant avec des gens que ca partait dans tous les sens, et souvent dans le n'importe quoi :

- la loi de l'attraction énoncée n'était pas une notion de karma pour chercher une quelconque transcendance spirituelle, c'était juste une tentative de mécanisation personnelle des événements afin de s'attirer de l'argent et des conquêtes sexuelles, un bon boulot, etc. Un bobard énorme puisque tout dépend du Prarabda karma, c'est à dire du karma devant être vécue dans cette vie à cause des comportements dans des vies antérieures. Donc, annuler ce prarabda, ca se fait éventuellement avec la Grâce, et une ascèse ultra sincère et pointue, et pas avec des délires de "se sentir bien et de se mettre en recul".
La loi d'attraction peut marcher pour les choses légères et si le karma le permet, donc ca reste une tromperie sur l'essentiel, et une arnaque, puisque des cours et cd sont vendus à ce sujet.

- après, viennent tous les trucs divers proposés à défaut de cheminement sérieux : surnaturel et pouvoirs inutiles, pierres pour les chakras, des conseils à ras de terre pour se sentir bien, un recul en soi superficiel qui ne donne pas de résultat profond, et pour cause, aucun enseignement sur le détachement n'est donné, et le bonheur mentionné reste matérialiste et égoiste.
Allez être heureux avec tout ca...
C'est plutôt bon signe d'être malheureux avec tout cette verroterie.

- suite à des critiques justifiées venant du public, des gens comme Isabelle Padovani ont expliqué qu'ils n'étaient pas éveillés, qu'elle vendait ses cours parce que c'était de la psycho et pas de l'Eveil, donc qu'elle n'était pas une marchande du temple, et que de toute façon, elle, on ne lui avait jamais rien donné gratuitement, donc elle ne voyait pas pourquoi elle filerait des cours gratuits.
Tres honorable de le reconnaitre (la plupart ne diront jamais ca) mais des gens auraient sans doute aimer entendre ce laïus dès le début.

Voilà le niveau général des débats, en somme : milieu de fric, commerce, égoisme, refoulement du religieux afin d'éviter d'être dans la solidarité charitable et pour ne penser qu'à son petit être mesquin, sans ascèse aucune, racontards sur les lois de la vie, psychologie de bazard et gonflement de l'ego, relaxation qui fait mine d'être de la méditation, passion pour les explications scientifiques relatives au spirituel afin de se divertir et de ne produire aucun effort spirituel sincère et sérieux. 

Bref, des gens trouvent sans doute leur compte dans le "développement perso" car ils tombent sur des gens intéressants ou sont eux-mêmes profonds, ou font un réel travail psy, mais en dehors de ca, j'ai l'impression que ca vole plutôt au ras des campagnes, quand même.
avatar
Ptah
Mimas

Cochon
Messages : 555
Date d'inscription : 17/06/2018

Localisation : Temple intérieur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Totem le Dim 16 Sep - 2:09

"Le travail spirituel repose sur la possibilité de trancher dans le vif de notre tendance à nous identifier personnellement avec toutes nos impressions mentales. Il est possible de ne plus qualifier chaque impression qui se présente de "bonne" ou "mauvaise" et de ne plus tenter d'arranger les "mauvaises", lesquelles, de toute façon, n'ont pas de fin. Même si vous résolvez celles qui vous sont échues dans cette vie, il ne vous en faudra pas moins tenir compte des impressions négatives de parties de vous-même vivant dans d'autres espace-temps. Il importe de comprendre une chose : si Dieu seul est, et si nous sommes tous reliés les uns aux autres, il est impossible de déterminer (à moins de disposer de pouvoirs suprahumains) si les impressions qui vous traversent sont effectivement les vôtres ou celles de quelqu'un d'autre. Sachant qu'il y a des milliards d'êtres humains à la surface de la planète, cela fait beaucoup d'impressions... Si nous ne sommes pas capables de purifier notre propre psychologie, il est ridicule de prétendre s'occuper des résidus psychologiques de toutes ces cultures dont nous ne savons rien. Le travail psychologique a sa valeur, mais il est sans fin. Mieux vaut encore miser sur "l'Esprit ne qualifie pas" ! Le sage indien Nisargadatta Maharaj a dit que le travail psychologique pouvait transformer un égo malade en égo bien portant, mais pas davantage."

(Lee Lozowick)
avatar
Totem
Rhéa

Chèvre
Messages : 1408
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Sod le Dim 16 Sep - 3:08

Canção a écrit:L'obligation du bonheur

La créativité humaine n'a pas de limites pour s'inventer des religions qui deviennent obligatoires et produisent le contraire de ce qu'elles sont censées faire.



avatar
Sod
Hypérion

Serpent
Messages : 445
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Azaël le Dim 16 Sep - 6:04

Comme dans toutes les activités humaines il y a du bien et du moins bien.
Le développement personnel, la psychologie etc n'y échappent pas.
Certains exploitent ces domaines comme n'importe quel autre à des fins pécuniaires par exemple.
Tout cela pour dire qu'il ne faudrait pas jeter le bébé avec l'eau du bain.
Personnellement si je peux me passer d'une souffrance, je le fait Wink

avatar
Azaël
Makemake

Rat
Messages : 1739
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : καρδία

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Benji le Dim 16 Sep - 8:13

@Ptah a écrit:suite à des critiques justifiées venant du public, des gens comme Isabelle Padovani ont expliqué qu'ils n'étaient pas éveillés, qu'elle vendait ses cours parce que c'était de la psycho et pas de l'Eveil, donc qu'elle n'était pas une marchande du temple, et que de toute façon, elle, on ne lui avait jamais rien donné gratuitement, donc elle ne voyait pas pourquoi elle filerait des cours gratuits.
Tres honorable de le reconnaitre (la plupart ne diront jamais ca) mais des gens auraient sans doute aimer entendre ce laïus dès le début.

Tu pourrais préciser où elle dit cela? C'est vrai que ces vidéos sont intéressantes, mais d'un point de vue strictement "psychologique", et encore, la psychologie du développement personnel....
avatar
Benji
Protée

Cheval
Messages : 587
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Mimy le Dim 16 Sep - 9:17

Et une fois encore on confond l'outil avec l'essence.

Si on trouve une casserole qui est plus performant,  qui donne un goût meilleur à la nourriture on ne se nourrit nullement avec les ustensiles.

Ce qui compte c'est ce qu'on mets dedans.

Puis, il existe des personnes qui sont capables d'utiliser tout, pour avancer dans la bonne humeur sans confondre l'un avec l'autre.

Dès qu'on a défini le bonheur,  celui-ci nous échappe..
Mais la joie est simple. Vivre en respirant à deux poumons ici et maintenant.
L'humain aime compliquer la vie, et même se perdre dans l'amour. Il aime le compliqué et aime tout vendre et acheter..
Mais si le bonheur devient une marchandise,  ce n'est plus du "bon-heure" qui est simplement "la VIE" ici et maintenant. Pas demain pas hier..
L'humain est un grand inventeur du compliqué...car lui même est complexe.
Si on sondait notre être en profondeur,  on n'aurait plus besoin des cours pour ceci où celà. Mais ça aussi..on adore les "prêt " à chauffer à porter, a monter,  à suivre.

Ce que j'ai aimée dans la vie de Bouddha,  il faisait tout pour que chaque être trouve et suit son propre chemin, mais ses disciples voulait se calquer sur le chemin d'un autre, trop paresseux de chercher et suivre leurs coeur.

Il n'existe aucune voie infaillible..car quelqu'un qui a atteint son but était "sa propre voie" qu'il a suivi.

Avoir l'intelligence de se servir des outils et les abandonner quand ils ne sont plus indisponible,  voilà la simplicité de vivre. Voyager libre, sans traîner ses casseroles et les casseroles des autres..


Dernière édition par Mimy le Dim 16 Sep - 9:38, édité 2 fois
avatar
Mimy
Phoebe

Serpent
Messages : 315
Date d'inscription : 17/05/2018

Localisation : Ici et maintenant
Humeur : Vivante

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Cogitop le Dim 16 Sep - 9:21

Depuis ma naissance, je prends plaisir à être heureux, gratuitement, spontanément, intuitivement, naturellement, automatiquement, solidairement.
Ce ne serait pas çà le vrai bonheur ?
Pas besoin de formation pour le savoir.
Very Happy

Cogitop
Quetzálcoatl

Chien
Messages : 76
Date d'inscription : 22/08/2018

Localisation : Broceliande
Emploi/loisirs : Chamane médecin
Humeur : En miroir

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Totem le Dim 16 Sep - 11:39

Dès qu'on parle de bonheur, c'est en opposition avec le malheur donc encore loin de l'unité.
avatar
Totem
Rhéa

Chèvre
Messages : 1408
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Professeur X le Dim 16 Sep - 12:04

Hum , je ne suis pas réfractaire à l'idée de " développement " c'est l'idée qu'il soit " personnel" qui m'est étrange , de plus lier ce " développement " au bonheur me semble une erreur , le développement n'est pas toujours une partie de plaisir , être heureux n'en demande pas tant , les vendeurs de concepts ont de toutes façons encore un bel avenir dans une société hyper intellectualisée , love .
avatar
Professeur X
Vesta

Chien
Messages : 919
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Méhen le Dim 16 Sep - 13:12

Sujet intéressant ! Il est clair que nombre d'auteurs/conférenciers/etc se sont emparés d'un mal-être fort répandu pour vendre leurs poudre de perlimpinpin (comme dirait un autre gourou bien placé). Avec les médias et nos chers dirigeants qui placent respectivement le bonheur et la liberté comme graals absolus sans lesquels la vie ne vaudrait la peine d'être vécue, les marchands du temple n'ont pas beaucoup d'effort à faire en terme de marketing. Tout est là pour paver leur enfer de bonnes intentions pré-fabriquées.

Le premier message du fil fait mouche il me semble : tout est question de culpabilité, d'imperfection. C'est elle qui fait vendre. Si on accepte de ne pas avoir la vie parfaite vantée ici ou là, on peut se "développer" à notre rythme, sans aller engloutir nos économies dans des stages à 600 balles dont on reviendra plus léger assurément, mais surtout plus léger du portefeuille.

Bien sûr, il y a parfois des rencontres, des livres, des évènements qui valent le détour !! C'est juste qu'il vaut mieux prendre son temps pour recueillir des témoignages positifs afin de bien choisir ce qu'on fait... plutôt que de se ruer vers toute nouvelle proposition d'illumination sur commande.


Le terme d'happycratie me parle bien en tout cas, si quelqu'un finit par lire le livre ça m'intéresse d'en savoir un peu plus sur son contenu Wink
avatar
Méhen
Mithra

Cheval
Messages : 47
Date d'inscription : 21/08/2018

Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Azaël le Dim 16 Sep - 16:06

Aller payer des stages alors qu'on a ce beau forum gratos... Pfuu

Wink
avatar
Azaël
Makemake

Rat
Messages : 1739
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : καρδία

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Ptah le Dim 16 Sep - 17:20

Hakaan,

Padovani a dit ce que j'ai rapporté ci-dessus, sur sa page facebook, il y a entre 2 et 4 ans, avec impossibilité pour les lecteurs de répondre sur le topic. (ou alors, l'article FB reprenait un article de son site où les commentaires étaient bloqués, je ne me souviens plus où était le blocage de réponse). En tout cas, quand j'ai vu qu'on ne pouvait pas répondre, je l'ai sortie de mes contacts FB.
Ces gens savent très bien ce qu'ils vont avoir pour réponse, pour ca qu'ils ne débattent pas.

Eric Baret, lui, je l'ai rencontré physiquement, il est très intéressant, il a "quelque chose", incontestablement, il a en plus une façon très originale d'écrire, très vivifiante, très juste. Mais il parle 1 heure, ensuite, il faut passer à la caisse. 

Tollé est venu à Paris en septembre 2017, les dernières places (au Grand Rex, je crois ? me souviens plus...) étaient à 135 euros. No comment.

Je ne dis pas que tous ces gens ne sont pas biens, ils peuvent être excellents, communiquent d'une belle façon, franchement, originale et efficace, écrivent de beaux livres, mais il faut juste être conscient qu'il y a des limites, et que la psychologie n'est pas encore la spiritualité, et qu'un état-témoin n'est pas l'Eveil, et une montée de Prana non plus, contrairement à ce qu'on entend dire de façon absurde dans ce milieu du développement personnel.
En fait, du moment qu'on connait les limites des choses et des gens, il n'y a pas de soucis, je crois. Parce que trop souvent, rien n'est dit et l'instructeur parle et écrit comme s'il avait obtenu l'Eveil final, entretenant une confusion durant laquelle les gens passent à la caisse. Et ça, je trouve que c'est incorrect. Le livre du post initial de ce fil se justifie pleinement, dans ce sens.
avatar
Ptah
Mimas

Cochon
Messages : 555
Date d'inscription : 17/06/2018

Localisation : Temple intérieur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Ptah le Dim 16 Sep - 17:34

Bien entendu, je n'ai jamais déboursé un centime pour tous ces gens, Baret, on m'avait invité, et les autres, jamais vu autrement que sur FB ou par extrait de livres. J'accorde une grande importance au fait de ne pas alimenter ces attitudes.
avatar
Ptah
Mimas

Cochon
Messages : 555
Date d'inscription : 17/06/2018

Localisation : Temple intérieur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Hridaye le Dim 16 Sep - 19:18

Non seulement vouloir embrasser son petit bonheur au beau milieu d'une société complètement névrosée n'a absolument rien de spirituel mais c'est même une démarche qui va à l'inverse d'un chemin d'éveil.

On sait tous que le premier pas du Bouddha a été de constater que la vie matérielle n'apporte que souffrance et que seul le renoncement aux mondanités à la réussite sociale, les pratiques arides introspectives et de retrait des sens pouvaient conduire à l'éveil, qui est une recherche de vérité et non plaisir ou de bonheur.
On retrouve aussi cette démarche dans les paroles du Christ: cherchez d'abord le Royaume de Dieu (et le reste vous sera accordé de surcroit)

A partir de là...

Bon en même temps ne crachons pas dans la soupe: ceux qui trouvent satisfaction à courir les stages à la mode pour un bien être illusoire de la personnalité, m'est avis qu'ils ne seraient pas matures de toute façon pour un vrai chemin spirituel sérieux et profond, ni même d'ailleurs pour les vraies prises de conscience sur la réalité du monde où ils se meuvent et la réalité de leur propre monde intérieur en résonance...

Donc en attendant dans le chaos de l'immaturité souffrante, c'est tjs plus actif et respectable comme démarche que le shopping, la collection de gadgets ou la télé réalité (quoique bcp plus cher là pour le coup) Razz

Ceci dit, effectivement comme le soulignait Mehen surfer sur la vague de la culpabilité de pas se sentir adapté et confortable dans le rapport avec le monde, c'est la face obscure de toute transaction marchande (vous êtes un problème pour vous-même, je vous offre la solution que vous êtes incapable d'imaginer seul).
C'est le mécanisme du système même: or on ne peut sortir d'un système en s'identifiant à ses règles et en utilisant ses outils.

Alors que le premier pas de la guérison paradoxalement c'est d'accepter la souffrance comme un baromètre d'une réaction psychique peut-être plus saine qu'on ne voudrait le croire.

"Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être adapté à une société malade" dixit J.Krishnamurti (qui lui était lui sur un vrai chemin d'éveil).
A partir de là tout est dit.
Et cette citation tranchante est pourtant très célèbre et on la retrouve même comme adage sur les sites de développement personnel. Laughing

Allez une autre bien croustillante pour les rêveurs qui veulent se créer un décor de rêve plus agréable:

"Au lieu de chercher ce que vous n'avez pas, trouvez ce que vous n'avez jamais perdu" Nisargadatta Maharaj

Ps: dans la croyance hindou, une initiation (diksha) monnayée avec de l'argent et non transmise avec la shakti est caduque. Cad que le fait même de l'avoir payé vous coupe des fruits de sa pratique.
Et le guru qui s'adonne à cette erreur perdra peu à peu la capacité de transmettre efficacement sa shakti.
A réfléchir.
avatar
Hridaye
Encelade

Chèvre
Messages : 765
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Miwae le Dim 16 Sep - 20:27

Le développement personnel peut être un premier pas sur le chemin et par la suite amener à approfondir.
avatar
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 1490
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

http://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Sofiane le Dim 16 Sep - 21:27

Canção a écrit:"Happycratie", d’Eva Illouz et Edgar Cabanas

Ce livre, écrit par une sociologue et un docteur en psychologie, lance une attaque en règle contre tout ce qui constitue l’univers du développement personnel. Il a le mérite de nous faire déculpabiliser si nous ne parvenons pas à être heureux, malgré les ouvrages, les méthodes et autres produits de consommation censés nous y aider. L’ouvrage les effets d’une "positivité" excessive qui voudrait que le bonheur ne dépende que de l’individu, et en appelle à remettre de la sociologie dans notre vie. Car oui, notre conception du bonheur est aussi le reflet des normes sociales qui nous entourent, de nos conditions de vie et de notre place au sein de la société. De nombreuses personnes culpabilisent de ne pas savoir être heureux  malgré toutes ces méthodes, "ai-je mal fait, je ne sais pas faire".
Comme il est trop anti-tout je ne vais pas me le payer à sa sortie mais peut-être qu’il mérite un coup d’œil ne serait ce que pour me pardonner moi-même de n’avoir pas été toujours heureuse.

Salutation Cançâo,

Toute méthode est insuffisante. Le travail sous-entend une relation, et exige un échange. En fait, le développement personnel est un travail interpersonnel.
avatar
Sofiane
Modérateur

Cheval
Messages : 1097
Date d'inscription : 24/05/2018

Localisation : Le Jardin de roses
Emploi/loisirs : Les romans policiers
Humeur : Curieuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Sod le Lun 17 Sep - 9:03

La nature humaine étant ce qu'elle est, si je me mettait a regarder tout ça de plus près, il ne m'étonnerait pas de trouver chez les gens qui ont une spiritualité les mêmes travers que chez ceux qui seraient uniquement dans le développement personnel...
...A supposer qu'il y ait des frontières bien nettes entre les deux, et aucun recoupement de zones communes, ce que je ne sais pas, n'ayant jamais fréquenté ce milieu du développement personnel.

Où est vraiment la différence ?
Dans les outils de travail ?
Dans les croyances ?
Dans l'objectif ?

Et comme je pense qu'évoquer les travers fait partie du travail pour les adeptes des deux disciplines, c'est peut être ce qui donne son utilité à ce bouquin que je n'ai pas lut, mais dont j'ai entendu les auteurs présenter l'ouvrage à la radio.

Personnellement je ne suis pas anti-développement personnel.
Car je vois dans cette mode un début de sortie du matérialisme, un début de réorientation vers l'essentiel, qui est le travail sur soi pour un mieux être, même s'il est fait dans une logique marchande et à coup d'aspirine, là où c'est une opération chirurgicale qui serait mieux adaptée.

Je trouve aussi que ce comportement de certains membres ici de désigner l'hérésie chez l'autre  -  chez les adeptes du D.P, qui est forcément inférieur a la spi, ça va de soi   -   c'est les besoins d'un moi qui se définit toujours par rapport a ce qu'il n'est pas et ce qu'il ne veut pas, et qui, dans son égoïsme de l'esprit, à parfois très vite fait de confondre le vrai et le bien pour lui avec le Vrai et le Bien tout court.

Donc a bien regarder, là aussi ce sont les besoins d'un moi en train de se forger.
Ce qui est typique du travail de la conscience individuelle en train d'essayer de se sortir de la conscience de masse et rien de plus. (Pour plus de précisions à ce sujet, voir le lien que j'ai mis dans le topic du désir vers le texte sur le cycle d'involution / évolution de la conscience en ses 4 stades.)
avatar
Sod
Hypérion

Serpent
Messages : 445
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Hridaye le Lun 17 Sep - 10:00

Il n'y a pas d'hérésie, à déclarer que le développement personnel est distinct d'une démarche d'éveil.
Personne ici n'a décrété qu'il ne pouvait pas être utile à un certain niveau et pour certaines personnes.
Comme d'aller consulter un psy, faire des stages de CNV, apprendre à gérer ses émotions, faire du sport, de la danse, aller à la messe ou honorer des icônes...

Mais comme le DP né plus ou moins avec le new âge est relativement récent et qu'on manque encore de recul pour juger des fruits qu'il procure, et vu l’ambiguïté que cultivent ceux qui se font un max de fric en surfant sur la vague, il faut être clair aussi.

J'ai écouté les vidéos d'Isabelle Padovani et je les trouve intéressantes. Elles donne bcp gratuitement déjà...
Et sérieusement, un monde où la plupart des individus essaieraient de travailler sur leur terrain personnel serait un monde beaucoup moins chaotique, déjà.

Après pour ce qui est des sommes aberrantes qu'il faut sortir pour le moindre de ces stages, je trouve ça honteux c'est clair, mais bon pour celui qui est favorable, c'est son expérience, faut juste qu'il n'en attende pas trop.
avatar
Hridaye
Encelade

Chèvre
Messages : 765
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Ptah le Lun 17 Sep - 10:06

Perso, je n'ai pas parlé des adeptes du DP.
Le problème n'est pas du tout "les gens du développement personnel", mais les instructeurs qui jouent à l'Eveillé afin de mieux vendre, à prix très élevé, des cours et stages où des banalités psy sont énoncées.
Ca va des stages psy-faux éveil aux stages de pranisme-arnaque où les gens payent 500-600e, voire plus, alors qu'aucun élève ne finit par ne se nourrir que de prana à la sortie du stage, aucun.
C'est de l'arnaque et des marchands du temple qui vendent du vent, pour moi, il y a une part d'escroquerie.

Alors, l'arnaque fait partie du jeu de la vie et du karma de chacun, évidemment, mais en toute chose on doit considérer l'authenticité et l'arnaque. Sinon, on met tout le monde dans le même panier, et on fournit aux gens le boucher-traiteur du coin en guise de dentiste, et le pâtissier de la gare en guise de médecin-chirurgien, on va voir ce que ça donne, si tout le monde sera ok et ouvert à ça.
Au niveau des croyances, parler de pierres qui ouvrent les chakras, c'est farfelu, s'intituler Eveillé à la moindre expérience spirituelle, c'est délirant aussi, et c'est très important de le dire vu que les marchands du temple se basent sur ces imprécisions pour tromper autrui.

A part ca, il n'y a rien à dire sur les publics, tous les gens se valent, bien sûr.
avatar
Ptah
Mimas

Cochon
Messages : 555
Date d'inscription : 17/06/2018

Localisation : Temple intérieur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Sod le Lun 17 Sep - 10:47

Ah oui d'accord Ptah je n'avais pas compris.
Effectivement ces choses n'ont rien a voir le DP ou la spi, mais avec la pub mensongère.
avatar
Sod
Hypérion

Serpent
Messages : 445
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Ptah le Lun 17 Sep - 10:59

Ceci dit, tu avais raison, et Miwae aussi, il y a des instructeurs qui "vendent" et sont pourtant intéressants, voire passionnants : Eric Baret, que j'ai été voir sur invitation, est une personne qui apporte un eclairage superbe sur le shivaisme du cachemire. En dehors de ca, le gars dégage quelque chose, et je ne me permettrais pas de dire de ne pas aller le voir, sous pretexte d'argent. Idem Tollé, Padovani, Francis Lucille, et d'autres.

Je dis juste qu'à mon sens, ce ne sont pas des Réalisés comme Ramana Maharshi, mais ils sont certainement bien avancés quand même dans l'eveil de sorte qu'il y a du positif pour les gens à aller les écouter.

En fait, il faudrait distinguer, à l interieur du DP, les instructeurs vendeurs mais serieux, des instructeurs vendeurs mais pas tres serieux (pranistes et consorts).
Dire a des gens : "donnez moi 600 ou 700 euros et vous ne mangerez plus, ni n aurez plus besoin d'eau", c'est limite se moquer du monde (et il y a eu des morts !).
avatar
Ptah
Mimas

Cochon
Messages : 555
Date d'inscription : 17/06/2018

Localisation : Temple intérieur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Hridaye le Lun 17 Sep - 11:14

Y a de tout dans le DP comme d'une façon générale en incarnation ce qui peut être une aide peut être un frein aussi.

Après pour moi Eric Barret, Eckart Tolle... c'est pas du DP non plus.
Je sais pas dans quelle catégorie le placer, mais on est déjà un peu plus dans le domaine du travail sur soi spirituel que par ex tous ces stages de channeling pour communiquer avec les "anges", ou de ventes de cristaux lémuriens ou de crânes de cristal, stages de préparation à l'évènement fin du monde, biodanza, tantrisme sexuel sensé éveiller kundalini et autres conne...
avatar
Hridaye
Encelade

Chèvre
Messages : 765
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happycratie l'obligation du bonheur

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum