"L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

"L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par gondalfe le Lun 20 Aoû - 8:57

Rappel du premier message :

D’après les enseignements,il en ressort très globalement 2 versions.

L'un disant que l’éveil est d'une telle simplicité,sans effort, ni souffrances,ni méditation que tellement cela est simple on ne le trouve pas.(Mooji,eckhart tolle,Krishnamurti etc...)


L'autre voie nous montre que l’éveil est très complexe,long,fastidieux,remplit de souffrances et demande de nombreux efforts,exercices,méditations,investissements.(le Dalai Lama,Arnaud Desjardin,swami prajnanpad etc...)


Vers quelle voie penchez vous?

(je n'ai pas dis qu les 2 versions étaient opposées,personnellement les 2 m'aident à comprendre et disent la même chose finalement)


Dernière édition par Kolam le Mar 21 Aoû - 18:42, édité 1 fois (Raison : Absence de majuscule dans le titre.)

gondalfe
Mithra

Cochon
Messages : 10
Date d'inscription : 02/06/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas


Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par Invité le Sam 25 Aoû - 16:46

@Hridaye a écrit:
L'éveil en lui-même dans ses manifestations (il n'y a pas un éveil mais des éveils successifs) est une perçée brutale hors du temps, du contexte de vie et hors de la linéarité. Il est spontané. Il est brutal.
Mais avant cet éveil et entre les perçées suivante, il y a tout un travail de maturation de l'individu. L'éveil doit avoir lieu et devenir réalisation.

Les Théravada nous disent: L'éveil est un accident, la pratique, les efforts et l'ascèse vous mènent au carrefour où l'accident peut avoir lieu.

l'effort ne garantit pas que l'éveil aura lieu, il ne garantit pas qu'il n'aura pas lieu.
Il n'est pas de notre ressort.
Mais l'effort et le travail sur soi même sans éveil n'est jamais pure perte de toute façon.

Ce qui est long et fastidieux ce sont toutes les leçons à intégrer au fil d'existences nombreuses. Pour l'éveil lui-même il n'y aucun effort à faire car ce n'est pas l'individu (celui qui fait les efforts) qui s'éveille mais l'être profond qui s'éveille de l'individu.

@Benji a écrit:L'Eveil est une fulgurance et ne peut se réaliser que dans l'instant.
Mais la préparation du terrain, la levée successive des voiles est souvent laborieuse (par les efforts et la souffrance) et on ne peut être assuré du résultat.
L'effort et la Grâce doivent se conjuguer dans une alchimie subtile et non volitive. Et pourtant la volonté est nécessaire aussi. Paradoxe à concilier.
La présence à soi même est déjà un état d'éveil qui ne demande qu'à être approfondi.
Avant l'Eveil il y a des degrés d'éveil et un processus de préparation qui s'inscrit dans le temps. L'Eveil est une fulgurance dans l'instant.
Après l'Eveil il y a encore un processus de déploiement dans des sphères de plus en plus grandes de notre psyché. Un approfondissement. Cela s'inscrit aussi dans le temps. Le travail est le même avant qu'après. Qu'est-ce qui a changé alors? Rien. Pourtant fondamentalement Tout a changé.
C'est pourquoi l'Eveil est à la fois graduel et subit.
Voici mon opinion.....

@Benji a écrit:Il y a une évolution en spirale. Avant et après. Il y a un basculement qui se produit à un moment et rien n'est plus comme avant. On devient un vrai "Disciple". On sait quoi faire, comment le faire et pourquoi le faire. Mais je pense que d'une part ce n'est pas obligatoire. D'autre part ça ne signifie pas la fin du travail. Peut-être le vrai commencement en fait.
Beaucoup se gargarisent de s'être éveillés sans effort. Si sur le lot l'immense majorité s'illusionne ou illusionne les autres une infime partie dit peut-être juste. Peut-être un immense choc va ébranler jusqu'aux financements de l'identification. Mais en général ça finit à l'HP.

@Ptah a écrit:
Selon ce que j'ai lu des vrais maitres spirituels et des Ecritures, les 2 voies proposées dans le post de départ ne s'opposent pas, c'est 1 seule voie, mais correspondant à des moments différents du chemin.
Au début, quand on n'a pas reçu la Grâce Divine, on doit faire des efforts, disons plutôt : "montrer de l'enthousiasme et du coeur", mais quand on a reçu la Grâce, tout est naturel. Ce sont deux temps successifs.
sunny

@Ptah a écrit:- l'éveil est la Réalisation du Soi, définitive et suprême, où tous les défauts sont envolés et où la Conscience universelle du Soi est totale, ce n'est pas un simple retrait en soi, ni un état de témoin, avec des petites montées de prana, qui ne sont pas l'Eveil.
Tous les états intermédiaires sont des prises de conscience et des expériences qu'on peut totalement perdre avec le temps, donc ne sont pas l'Eveil, malgré ce qu'on lit partout aujourd'hui.

sunny

Pour les messages qui précèdent...

Oui, Le travail spirituel (ou la voie spirituelle) est-il nécessaire ou non ? ce sont des échanges qui reviennent d'une manière récurrente sur les forums spirituels, et bien sûr chacun a bien le droit d'en penser ce qui lui semble le plus vrai.
Nous avons de toute évidence, pour la plupart d'entre nous, une tendance à fonctionner d'une façon binaire (c'est sans doute dû à notre éducation), c'est-à-dire de considérer d'une chose ou d'une réalité : soit c'est vrai, soit c'est faux.

Pour ma part je crois que la voie spirituelle est nécessaire à un certain degré d'évolution ou d'ouverture intérieure, tout comme le nid est nécessaire à l'oisillon qui en a besoin pour grandir mais qui devient inutile à un certain stade... ou comme l'œuf qui est nécessaire à la gestation du poussin mais qui par la suite est non seulement inutile mais qui doit être brisé et laissé... tout comme les parents qui éduquent les enfants et leur donnent ainsi un certain cadre, éducation (indispensable) pour qu'ils puissent grandir et s'épanouir ; ce qui n'empêche que la finalité de cette éducation et de ce cadre devra être justement une autonomie et indépendance totale qui implique la sortie de ce cadre.

Il est bien naturel que le Maître ou guides spirituels aient donné les 2 formes d'enseignements qui semblent complètement opposées, et ceci selon le niveau ou le besoin des personnes auxquelles ils s'adressaient.
Bien sûr, parfois en donnant un avis, on partage notre expérience, et on peut être tentés de considérer que ce qui a fonctionné pour soi peut être une vérité, ou moyen correct, pour tous. Mais ce n'est pas le cas. Et on peut ainsi être tenté de vouloir convaincre les autres de la véracité de nos dires tout simplement pour finir de se convaincre soi-même.

Il est évident que si les enseignements spirituels, ou la voie spirituelles étaient inutiles, le Bouddha, le Christ, et tous les autres, n'auraient jamais transmis quoi que ce soit... Et de plus, il me semble important de souligner que même cette affirmation que l'enseignement est inutile, c'est déjà un enseignement...
Car cela permet de lâcher prise si l'on a par exemple une crispation, une sorte d'identification, par rapport aux enseignements ou au cadre spirituel. Et ce lâcher prise permet de se retrouver dans ce que l'on appelle "l'état naturel". Car ce qui est l'éveil ou la conscience d'éveil, c'est nécessairement un état naturel.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par Cornalin le Dim 26 Aoû - 1:56

@pelerin a écrit:J'ai toujours ce curieux sentiment dont je n'arrive pas à me débarasser lorsque je lis du Krishnamurti. Je reconnais la valeur des idées présentées et même une certaine concordance avec ma vision des choses. Mais néanmoins, à le lire ... comment dire ...  ça ne donne pas tellement envie de se presser il me semble.

On ne va pas se refaire l’épisode du topic Les qualités d'un disciple sur SP j’espère Razz
avatar
Cornalin
Amalthée

Cheval
Messages : 290
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par pelerin le Dim 26 Aoû - 23:37

@Cornalin a écrit:
@pelerin a écrit:J'ai toujours ce curieux sentiment dont je n'arrive pas à me débarasser lorsque je lis du Krishnamurti. Je reconnais la valeur des idées présentées et même une certaine concordance avec ma vision des choses. Mais néanmoins, à le lire ... comment dire ...  ça ne donne pas tellement envie de se presser il me semble.

On ne va pas se refaire l’épisode du topic Les qualités d'un disciple sur SP j’espère Razz

Ah! ben là Cornalin tu l'auras cherché, c'est quoi pour toi les qualités qui conduisent à l'éveil ? Puisque c'est toi qui amène le sujet clown
avatar
pelerin
Quetzálcoatl

Singe
Messages : 75
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Montreal

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par pelerin le Dim 26 Aoû - 23:46

...
@Totem a écrit:
Personnellement je suis en phase avec tout cela. Wink

Bonjour Totem

Moi de mon côté ça grince un peu. Beaucoup en fait. Pour Aurobindo ça peut aller mais pour les deux autres, bien que je comprenne un peu contre quoi ils en ont je trouve le discours mal avisée et susceptible d'apporter plus de confusion que de clarté. D'abord quand il dit

« Le monde est bâti sur les transactions déshonnêtes, sur la fraude. Mais la plus grande fraude, la plus grande escroquerie, c’est la spiritualité mais ne le répétez pas, vous vous ferez des ennemis.

ça soulève des questions. Qu'est-ce qu'il faut comprendre par spiritualité ? Parce que le terme ratisse plutôt large, peut-être même au point d'inclure ses propres conseils. Cette adulation dont font l'objet les fakirs et yoguis de la traditon vedantique est peut-être à rejeter, et de manière générale toute forme d'adoration et de soumission envers une figure d'autorité dont on attend le salut, mais il faut prendre garde de mesurer son langage et de nuancer son propos. Il n'y a pas que ça dans le monde de la spiritualité et des enseignements qu'on y trouve. Et celui de Krishnamurti (l'un ou l'autre) et ce Maharaj ne font somme toute qu'apporter leur coloration particulière à la mosaique.

Avez-vous eu besoin d’exercices particuliers pour entrer dans le ventre de votre mère ? Y a-t-il quelque chose à faire pour que la graine en terre produise des racines ?
Tout ce qui se produit, se produit spontanément. Si une graine prend racine, laissez-la pousser, ne vous en mêlez pas.

Le monde de la spiritualité est une fraude, il ne peut exister que par la fraude. »
"Vous faites un effort pour acquérir un certain état et cet état ne demeure pas constamment avec vous. Si vous avez à faire un effort, est-ce un état naturel ?[/i]


Et ton enfant, s'il te dit: maman je veux plus faire mes devoirs, le monsieur dit que c'est pas naturel puisque je dois faire un effort pour apprendre et me rappeler, tu lui dis quoi ?
avatar
pelerin
Quetzálcoatl

Singe
Messages : 75
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Montreal

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par Totem le Lun 27 Aoû - 0:40

@pelerin a écrit:...
@Totem a écrit:

Avez-vous eu besoin d’exercices particuliers pour entrer dans le ventre de votre mère ? Y a-t-il quelque chose à faire pour que la graine en terre produise des racines ?
Tout ce qui se produit, se produit spontanément. Si une graine prend racine, laissez-la pousser, ne vous en mêlez pas.

Le monde de la spiritualité est une fraude, il ne peut exister que par la fraude. »
"Vous faites un effort pour acquérir un certain état et cet état ne demeure pas constamment avec vous. Si vous avez à faire un effort, est-ce un état naturel ?[/i]


Et ton enfant, s'il te dit: maman je veux plus faire mes devoirs, le monsieur dit que c'est pas naturel puisque je dois faire un effort pour apprendre et me rappeler, tu lui dis quoi ?

C'aurait été bien que tu poses la question aux maitre qui les a écrites il aurait sans doute pu mieux répondre à cette question que moi-même.
Je dirais juste qu'une déconstruction doit avoir lieu et passe par le vide mental définitif, ce qui a été appris doit être désappris On ne peut pas faire des devoirs pour déconstruire car c'est le "moi" qui fait des devoirs mais il ne déconstruit rien, au contraire il emmagasine de nouveau....
Je ne peux expliquer le chemin mais je sais simplement qu'il n'a pas besoin de devoirs...
Maintenant chacun se débrouille avec son chemin et ce qu'il croit être bon pour lui.
avatar
Totem
Makemake

Chèvre
Messages : 1741
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par Hridaye le Lun 27 Aoû - 0:54

@pelerin a écrit:
Et ton enfant, s'il te dit: maman je veux plus faire mes devoirs, le monsieur dit que c'est pas naturel puisque je dois faire un effort pour apprendre et me rappeler, tu lui dis quoi ?
Laughing C'est pas tout à fait la même chose... Dans le monde de la matière, l'effort est nécessaire pour acquérir un certain nombre de capacités ou compétences qui seront utiles à l'égo qui ne vit que par l'avoir.

Seulement en ce qui concerne l'éveil, il ne s'agit pas d'acquérir, ni de développer mais de révéler. Donc en un sens Maharaj n'a pas tort. Il ne devrait pas y avoir d'effort à faire pour être ce que l'on est d'essence.
Sauf que ce que l'on est est recouvert par des couches et des couches surimposées d'"acquisitions", de cristallisations conscientes et non conscientes de la personnalité éphémère, donc, à mon sens, il y a bien un effort à faire depuis cette personnalité pour commencer à préparer la terre intérieure, mais en aucun cas cet effort ne garantit l'éveil.
avatar
Hridaye
Téthys

Chèvre
Messages : 975
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par Cornalin le Lun 27 Aoû - 1:56

@pelerin a écrit:
@Cornalin a écrit:
@pelerin a écrit:J'ai toujours ce curieux sentiment dont je n'arrive pas à me débarasser lorsque je lis du Krishnamurti. Je reconnais la valeur des idées présentées et même une certaine concordance avec ma vision des choses. Mais néanmoins, à le lire ... comment dire ...  ça ne donne pas tellement envie de se presser il me semble.

On ne va pas se refaire l’épisode du topic Les qualités d'un disciple sur SP j’espère Razz

Ah! ben là Cornalin tu l'auras cherché, c'est quoi pour toi les qualités qui conduisent à l'éveil ? Puisque c'est toi qui amène le sujet clown

Je ne faisais pas allusion à la thématique du topic mais à l’épisode
Laughing
avatar
Cornalin
Amalthée

Cheval
Messages : 290
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par pelerin le Lun 27 Aoû - 2:08

Bonjour Hridaye

@Hridaye a écrit:
@pelerin a écrit:
Et ton enfant, s'il te dit: maman je veux plus faire mes devoirs, le monsieur dit que c'est pas naturel puisque je dois faire un effort pour apprendre et me rappeler, tu lui dis quoi ?
Laughing C'est pas tout à fait la même chose... Dans le monde de la matière, l'effort est nécessaire pour acquérir un certain nombre de capacités ou compétences qui seront utiles à l'égo qui ne vit que par l'avoir.

Est-ce si différent ? Ne pourrions-nous pas concevoir qu'il faille aussi acquérir par l'effort les capacités et les aptitudes et batir son caractère pour devenir un receptacle approprié ? Cultiver sa terre intérieure en somme, ce qui demande un certain travail.
@Hridaye a écrit:
Seulement en ce qui concerne l'éveil, il ne s'agit pas d'acquérir, ni de développer mais de révéler. Donc en un sens Maharaj n'a pas tort. Il ne devrait pas y avoir d'effort à faire pour être ce que l'on est d'essence.
Sauf que ce que l'on est est recouvert par des couches et des couches surimposées d'"acquisitions", de cristallisations conscientes et non conscientes de la personnalité éphémère, donc, à mon sens, il y a bien un effort à faire depuis cette personnalité pour commencer à préparer la terre intérieure, mais en aucun cas cet effort ne garantit l'éveil.

Et bien voilà ! Il y a comme tu dis un effort à faire pour préparer la terre intérieur. Par exemple en ce qui concerne la méditation l'état naturel n'est pas cet espèce de vide ou cet absence de couche d'acquisition comme tu dis, mais plutôt ce vagabondage de la pensée et cet état de modification quasi permanent du mental dont parle le Raja Yoga. Dans le Raja Yoga d'ailleurs le vide en soi n'a pas une valeur intrinsèque et la méditation peut aussi bien se faire avec ou sans objet. Ce qui importe c'est la concentration de l'attention et son prolongement dans la méditation.

La vérité toute simple c'est que nous habitons un espace que nous ne contrôlons que très partiellememnt.  Choisissons-nous toutes les émottions qui nous habitent, contrôlons-nous nos pensées ?  Il y a un travail à faire.
 
Tu dis que ça ne garantit pas l'éveil. J'aimerais comprendre ce que tu entends par là.
avatar
pelerin
Quetzálcoatl

Singe
Messages : 75
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Montreal

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par pelerin le Lun 27 Aoû - 2:15

@Cornalin a écrit:
@pelerin a écrit:
@Cornalin a écrit:
@pelerin a écrit:J'ai toujours ce curieux sentiment dont je n'arrive pas à me débarasser lorsque je lis du Krishnamurti. Je reconnais la valeur des idées présentées et même une certaine concordance avec ma vision des choses. Mais néanmoins, à le lire ... comment dire ...  ça ne donne pas tellement envie de se presser il me semble.

On ne va pas se refaire l’épisode du topic Les qualités d'un disciple sur SP j’espère Razz

Ah! ben là Cornalin tu l'auras cherché, c'est quoi pour toi les qualités qui conduisent à l'éveil ? Puisque c'est toi qui amène le sujet clown

Je ne faisais pas allusion à la thématique du topic mais à l’épisode
Laughing

Je dirais plus pélerin versus Krishnamurti.  Je m'assume clown
avatar
pelerin
Quetzálcoatl

Singe
Messages : 75
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Montreal

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par Cornalin le Lun 27 Aoû - 2:26

@pelerin a écrit:Ah! ben là Cornalin tu l'auras cherché, c'est quoi pour toi les qualités qui conduisent à l'éveil ? Puisque c'est toi qui amène le sujet clown

D’accord, d’accord, je vais faire un effort Razz
Il y en a une qui me semble indispensable et qui a déjà été nommée dans le présent topic, c’est la sincérité
avatar
Cornalin
Amalthée

Cheval
Messages : 290
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par Invité le Lun 27 Aoû - 9:26

Ouai bof... L'éveil c'est très surfait en fait : après on s'ennuie...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par Hridaye le Lun 27 Aoû - 9:43

@pelerin a écrit:
 
Tu dis que ça ne garantit pas l'éveil. J'aimerais comprendre ce que tu entends par là.
J'entends par là que de la même façon que le fruit ne choisit pas tomber quand il est mûr, nous ne choisissons ni la date ni l'heure où une ouverture se produit.

Mais ce n'est pas tout à fait juste, il y a bien qq chose en nous qui choisit, sauf que ce n'est pas la personne (qui ne peut que s'y préparer du mieux qu'elle peut et qui voudrait tant voir son travail récompensé).
avatar
Hridaye
Téthys

Chèvre
Messages : 975
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par pelerin le Mar 28 Aoû - 12:11

@Totem a écrit:
@pelerin a écrit:...
@Totem a écrit:

Avez-vous eu besoin d’exercices particuliers pour entrer dans le ventre de votre mère ? Y a-t-il quelque chose à faire pour que la graine en terre produise des racines ?
Tout ce qui se produit, se produit spontanément. Si une graine prend racine, laissez-la pousser, ne vous en mêlez pas.

Le monde de la spiritualité est une fraude, il ne peut exister que par la fraude. »
"Vous faites un effort pour acquérir un certain état et cet état ne demeure pas constamment avec vous. Si vous avez à faire un effort, est-ce un état naturel ?[/i]


Et ton enfant, s'il te dit: maman je veux plus faire mes devoirs, le monsieur dit que c'est pas naturel puisque je dois faire un effort pour apprendre et me rappeler, tu lui dis quoi ?

C'aurait été bien que tu poses la question aux maitre qui les a écrites il aurait sans doute pu mieux répondre à cette question que moi-même.
Je dirais juste qu'une déconstruction doit avoir lieu et passe par le vide mental définitif, ce qui a été appris doit être désappris On ne peut pas faire des devoirs pour déconstruire car c'est le "moi" qui fait des devoirs mais il ne déconstruit rien, au contraire il emmagasine de nouveau....
Je ne peux expliquer le chemin mais je sais simplement qu'il n'a pas besoin de devoirs...
Maintenant chacun se débrouille avec son chemin et ce qu'il croit être bon pour lui.

Bonjour Totem

Tout dépend de ce qu'on appelle devoir. Par exemple méditer, prier, se receuillir à certains moments de la journée ... tout cela pourrait être considéré comme une forme de devoir.  Un devoir n'est pas obligatoirement une corvée. Et travailler sur soi pour donner à sa vie une nouvelle direction, donner du momentum ...  Tu fais quoi pour déconstruire ton monde ? Faut bien que tu fasses quelque chose, ne serait-ce que méditer en ce sens. il ne va pas se déconstruire de lui-même.

Personnellement je pense que cette histoire de déconstruction, de vide ... ne raconte qu'une partie de l'histoire.
Quand j'ai écris cette remarque sur l'enfant et ses devoirs je trouvais l'idée amusante mais je voulais aussi soulever une question qui me parrait importante, celle de la façon d'intégrer cet autre monde né de la déconstruction dans celui-ci . Tu sais un enfant qui t'écouterait parler pourrait te la demander réellement la question et la réponse que tu vas bien devoir lui donner exprimera ta façon d'aborder cette intégration.

Pour moi qui suis un esprit très cartésien la chose est simple. Tu as le point A et tu as le point B. Tu es au point A et tu veux aller au point B ? Alors il y a une distance à parcourir, le long de laquelle tu dois poser un pied devant l'autre.
avatar
pelerin
Quetzálcoatl

Singe
Messages : 75
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Montreal

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par Professeur X le Mar 28 Aoû - 12:31

Hum , l'état dans lequel nous abordons cette notion d'éveil est le sommeil , si nous pensons que nous sommes éveillé , et je ne parle pas sur le long terme mais aussi dans cet instant présent , quel effort ferions nous pour être plus présent à soi-même , plus conscient de soi , si nous pensons avoir décroché le ponpon et regardons les autres comme des endormis qu'il faut éveiller , quels efforts ferions nous pour nous éveiller vraiment , qui travaillerait à une chose dont il pense l'avoir acquit , le sommeil est comme la gravité , on peut avoir la prétention de s'y échapper un moment mais on ne saurait l'abolir , c'est même étonnant de connaître autant sur l'éveil et si peu sur le sommeil , bien sur ce ne sont ici que des réflexions personnelles et subjectives sur ce sujet , love .
avatar
Professeur X
Umbriel

Chien
Messages : 1177
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par Totem le Mar 28 Aoû - 16:42

Pélerin a écrit:Personnellement je pense que cette histoire de déconstruction, de vide ... ne raconte qu'une partie de l'histoire.

La Deconstruction mène au vide dans lequel il y a bien plus que du vide.
C'est le début d'une toute autre histoire qui ne peut avoir lieu sans cela... pour l'être humain et l'humanité tout entière si cela peut être touché par le plus grand nombre. En dire plus ne servirait strictement à rien, ça ne peut être saisi et compris ce que dit clairement UGK. et bien d'autres.
L'enfant non formaté est bien plus près de cette vérité que l'adulte englué par tous les formatages sociétaux obligatoires qui ont détruits le potentiel existant et desquels il est difficile de sortir une fois adulte. C'est sans doute la raison de l'existence de toutes sortes de pratiques spirituelles pour retrouver cet état perdu.
avatar
Totem
Makemake

Chèvre
Messages : 1741
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par tangolinos le Mer 29 Aoû - 20:37

@Totem a écrit:
Pélerin a écrit:Personnellement je pense que cette histoire de déconstruction, de vide ... ne raconte qu'une partie de l'histoire.

La Deconstruction mène au vide dans lequel il y a bien plus que du vide.
C'est le début d'une toute autre histoire qui ne peut avoir lieu sans cela... pour l'être humain et l'humanité tout entière si cela peut être touché par le plus grand nombre. En dire plus ne servirait strictement à rien, ça ne peut être saisi et compris ce que dit clairement UGK. et bien d'autres.
L'enfant non formaté est bien plus près de cette vérité que l'adulte englué par tous les formatages sociétaux obligatoires qui ont détruits le potentiel existant et desquels il est difficile de sortir une fois adulte. C'est sans doute la raison de l'existence de toutes sortes de pratiques spirituelles pour retrouver cet état perdu.

Il est bien évident qu' un éveillé ne peut parler qu' à ceux qui ont des oreilles.
Certes il peut parler, mais les sourds le prendront pour un illuminé, au sens péjoratif du terme.

à propos des bébés, je partage cette idée qu'ils soient plus proches de la vérité que les adultes... ça nous renvoie à l' idée que nous sommes issus de l' Absolu et que notre finalité est de le rejoindre... entre temps, pendant notre incarnation manifestée, il y a un oubli progressif de cet Absolu, et ensuite une reconquête...
avatar
tangolinos
Hypérion

Dragon
Messages : 398
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par Mimy le Mer 29 Aoû - 21:01

Il parrait que Siddhartha Gautama a passée 7 années en meditation quotidiennement quasi non stop avant d'atteindre l'illumination et être donc un éveillé.
Il parrait aussi qu'un être éveillé à dépassé tout adversité envers sois même et les autres. Que les émotions n'ont plus aucune domination sur la personne..
Un être éveillé n'a plus raison de se mettre en colère, où quelconque jugement.

La paix est profondément installé dans ce coeur. Il n'y a plus de la place pour aucune guerre.
Ce coeur est en parfaite harmonie avec le mental.

Alors....qui est éveillé ?
avatar
Mimy
Phoebe

Serpent
Messages : 323
Date d'inscription : 17/05/2018

Localisation : Ici et maintenant
Humeur : Vivante

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par tangolinos le Mer 29 Aoû - 21:12

L' éveillé est celui qui sait qu' il est en train de dormir. Sleep sunny albino Very Happy
avatar
tangolinos
Hypérion

Dragon
Messages : 398
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par Mimy le Mer 29 Aoû - 21:28

Hum...le problème c'est que lorsque on dort,  on ne sais pas qu'on dort ..a moins de faire des rêves lucides..car alors on sait qu'on rêve..

Mais est-ce qu'on est lucides quand on est réveillés ?
Dans le sens de vraiment sentir la vie..d'être conscient de chaqu'une des nos actes ,paroles..pensées ..

Je suppose que une personne vraiment éveillé est consciente de chaque respiration,  de chaque son, de chaque image qui se présente aux yeux..

Sinon...on a des micro éveils puis..des micro lucidités ..


Dernière édition par Mimy le Mer 29 Aoû - 23:25, édité 1 fois
avatar
Mimy
Phoebe

Serpent
Messages : 323
Date d'inscription : 17/05/2018

Localisation : Ici et maintenant
Humeur : Vivante

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par Cornalin le Mer 29 Aoû - 23:18

@Professeur X a écrit:Hum , l'état dans lequel nous abordons cette notion d'éveil est le sommeil , si nous pensons que nous sommes éveillé , et je ne parle pas sur le long terme mais aussi dans cet instant présent , quel effort ferions nous pour être plus présent à soi-même , plus conscient de soi , si nous pensons avoir décroché le ponpon et regardons les autres comme des endormis qu'il faut éveiller , quels efforts ferions nous pour nous éveiller vraiment , qui travaillerait à une chose dont il pense l'avoir acquit , le sommeil est comme la gravité , on peut avoir la prétention de s'y échapper un moment mais on ne saurait l'abolir , c'est même étonnant de connaître autant sur l'éveil et si peu sur le sommeil , bien sur ce ne sont ici que des réflexions personnelles et subjectives sur ce sujet , love .

Une vidéo pour tes élèves Professeur Sleep
https://www.youtube.com/watch?v=OtA37eSjeFE&index=17&list=PLEbxOVEQgBpPmA-L7xG-zDXtROuGfKHGj#t=32m02s
avatar
Cornalin
Amalthée

Cheval
Messages : 290
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par Miwae le Jeu 30 Aoû - 12:27

@Mimy a écrit:Il parrait que Siddhartha Gautama  a passée 7 années en meditation quotidiennement  quasi non stop avant d'atteindre l'illumination et être donc un éveillé.
Il parrait aussi qu'un être éveillé à dépassé tout adversité envers sois même et les autres. Que les émotions n'ont plus aucune domination sur la personne..
Un être éveillé n'a plus raison de se mettre en colère,  où quelconque jugement.

La paix est profondément installé dans ce coeur. Il n'y a plus de la place pour aucune guerre.
Ce coeur est en parfaite harmonie avec le mental.

Alors....qui est éveillé ?

C'est comme ça aussi que je vois l'eveil, une harmonie intérieure inébranlable. Cela ne veut pas dire que les émotions n'existent plus, mais que la personne en a conscience tout de suite et ne se laisse pas dominée par elles.
avatar
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 1769
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

http://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par pelerin le Ven 31 Aoû - 1:44

@Totem a écrit:
Pélerin a écrit:Personnellement je pense que cette histoire de déconstruction, de vide ... ne raconte qu'une partie de l'histoire.

La Deconstruction mène au vide dans lequel il y a bien plus que du vide.
C'est le début d'une toute autre histoire qui ne peut avoir lieu sans cela... pour l'être humain et l'humanité tout entière si cela peut être touché par le plus grand nombre. En dire plus ne servirait strictement à rien, ça ne peut être saisi et compris ce que dit clairement UGK. et bien d'autres.

Bonjour Totem

Imagines ceci. Tu écoutes parler un agent touristique qui te vante les attraits d'une contrée lointaine. Comme seul "pitch" de vente il te fait comprendre et voir la vacuité de ta vie, la pauvreté et l'illusion du monde dans lequel tu vis, et devant l'implaccable logique de ses arguments tu te montres intéressé. Alors naturellement tu voudras savoir. Elle est où cette contrée; à quoi ressemble le climat; que dois-je apporter dans mes baggages; où dois-je prendre la bateau; quelles seront les activités ... Et là la réponse te vient, stoique et sans appel: tu le sauras quand tu y seras, cela ne sert à rien d'en parler, c'est trop beau pour être décrit ... . Oh! bien sûr on te remet une carte postale avec un beau soleil. Et quand puis-je partir ? Ici et maintenant bien sûr, suffit de liquider tous tes avoirs.

Alors moi je me dis, je veux bien y aller, mais avec une autre agence de voyage  clown

Tu sais ce qui manques cruellement dans les discours que j'entends provenant des sources que tu évoques ? Un contexte, un paysage pour occuper l'arrière-scène et qui nous donnerait le sens de l'oeuvre immense dans lequel tout cela s'inscrit. Mais non, rien, silence radio total.  Comme si la vie devait se figer à jamais dans le contentement du vide, dans le dénuement et la solitude.
avatar
pelerin
Quetzálcoatl

Singe
Messages : 75
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Montreal

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par Méhen le Ven 31 Aoû - 10:57

Et si le mieux était d'arrêter de vouloir se réveiller ?
Quand je dors, c'est que j'ai besoin de dormir, et je me réveille naturellement quand le moment pour ça est venu :p
avatar
Méhen
Épiméthée

Cheval
Messages : 158
Date d'inscription : 21/08/2018

Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par Invité le Ven 31 Aoû - 11:40

@Méhen a écrit:Et si le mieux était d'arrêter de vouloir se réveiller ?
Quand je dors, c'est que j'ai besoin de dormir, et je me réveille naturellement quand le moment pour ça est venu :p

Oui, bien sûr... mais il semble qu'à un certain niveau d'épanouissement de soi, on ne parvienne plus à trouver le bonheur sans rétablir la connexion avec notre fibre la plus essentielle, la plus profonde ; ce qu'on pourrait appeler bien sûr "s'éveiller".  

@pelerin a écrit:
@Totem a écrit:
Pélerin a écrit:Personnellement je pense que cette histoire de déconstruction, de vide ... ne raconte qu'une partie de l'histoire.

La Deconstruction mène au vide dans lequel il y a bien plus que du vide.
C'est le début d'une toute autre histoire qui ne peut avoir lieu sans cela... pour l'être humain et l'humanité tout entière si cela peut être touché par le plus grand nombre. En dire plus ne servirait strictement à rien, ça ne peut être saisi et compris ce que dit clairement UGK. et bien d'autres.

Bonjour Totem

Imagines ceci. Tu écoutes parler un agent touristique qui te vante les attraits d'une contrée lointaine. Comme seul "pitch" de vente il te fait comprendre et voir la vacuité de ta vie, la pauvreté et l'illusion du monde dans lequel tu vis, et devant l'implaccable logique de ses arguments tu te montres intéressé. Alors naturellement tu voudras savoir. Elle est où cette contrée; à quoi ressemble le climat; que dois-je apporter dans mes baggages; où dois-je prendre la bateau; quelles seront les activités ... Et là la réponse te vient, stoique et sans appel: tu le sauras quand tu y seras, cela ne sert à rien d'en parler, c'est trop beau pour être décrit ... . Oh! bien sûr on te remet une carte postale avec un beau soleil. Et quand puis-je partir ? Ici et maintenant bien sûr, suffit de liquider tous tes avoirs.

Alors moi je me dis, je veux bien y aller, mais avec une autre agence de voyage  clown

Tu sais ce qui manques cruellement dans les discours que j'entends provenant des sources que tu évoques ? Un contexte, un paysage pour occuper l'arrière-scène et qui nous donnerait le sens de l'oeuvre immense dans lequel tout cela s'inscrit. Mais non, rien, silence radio total.  Comme si la vie devait se figer à jamais dans le contentement du vide, dans le dénuement et la solitude.

 oui, tout à fait d'accord. Il semble que certaines personnes aient connu l'éveil sans que cela demande de cheminement. Et qu'à partir de leur état de conscience, ils nous décrivent ce qu'ils voient, ce qu'ils comprennent, mais c'est un vécu d'ouverture qui leur est propre. Et cela ne signifie pas que ce qui a été efficace pour eux le sera pour tous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par pelerin le Ven 31 Aoû - 12:25

@Méhen a écrit:Et si le mieux était d'arrêter de vouloir se réveiller ?
Quand je dors, c'est que j'ai besoin de dormir, et je me réveille naturellement quand le moment pour ça est venu :p

On peut aussi rester dans le lit et faire la grâce matinée au lieu de se lever clown

Toute cette question de l'éveil renvoie à cette autre question : s'éveiller à quoi exactement ? Une fois qu'on aura récité tous les clichés d'usage on se retrouve devant soi avec sa vision toute personnelle de la chose, puisée dans son vécu, sa sensibilité et sa nature mentale  qui tente d'y voir clair en fixant l'horizon. Lorsque l'on dit: à chacun son chemin ... n'est-ce pas ce qu'il faut comprendre par là, à chacun sa vision et sa perception de ce qu'il aspire à devenir par cet éveil ? Et cette vision n'est pas fixe dans le temps. Elle se transforme subtilement, s'élève et se précise, s'approfondit et s'éclaire, à mesure que l'on sort de cette phase du sommeil paradoxal et de la somnolence pour entrer dans le mouvement qui nous conduira véritablement à l'accomplissement de la vision.

Avant de réaliser quelque chose il faut avoir acquis le pouvoir de se l'imaginer. Tout cela agit par le pouvoir de la forme-pensée.
avatar
pelerin
Quetzálcoatl

Singe
Messages : 75
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Montreal

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par Méhen le Ven 31 Aoû - 13:08

Jean-Yves83 a écrit:
Oui, bien sûr... mais il semble qu'à un certain niveau d'épanouissement de soi, on ne parvienne plus à trouver le bonheur sans rétablir la connexion avec notre fibre la plus essentielle, la plus profonde ; ce qu'on pourrait appeler bien sûr "s'éveiller".  

Je ne connais personne, qui se prétende "éveillée", qui propose une vision totale et cohérente de l'Univers, de la Vie et du Reste. Il reste toujours au grand minimum une faille au niveau du vide et de l'infini. D'ailleurs, s'il y avait un sacro-saint éveil à découvrir, un être éclairé aurait mis tout le monde d'accord depuis bien longtemps. La multiplicité des traditions et des maîtres spirituels me semble du même ordre que la multiplicité des modes et des coachs en terme de "self help" ou autre.

Par contre, là où l'éveil est très utile, c'est pour vendre des livres, des conférences, ou monter dans sectes au sein desquelles on pourra maintenir les adaptes dans un état de frustration permanent.


Enfin allez, si vraiment on veut utiliser le mot d'éveil parce qu'on y est attaché, je dirais qu'il consisterait à ne plus attendre un état de grâce magico-salvateur pour enfin se contenter d'être ce qu'on est sur l'instant. ET BIM, JE SUIS ÉVEILLÉ, 2 MINUTES JE VAIS FONDER UNE RELIGION, A++



Bien sûr tout ceci est à prendre avec légèreté, je n'attaque personne et nous occupons toutes et tous notre temps terrestre comme on veut !! La recherche d'un état particulier peut être une aventure tout à fait fascinante !
avatar
Méhen
Épiméthée

Cheval
Messages : 158
Date d'inscription : 21/08/2018

Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'éveil" est-il long, complexe et contraigant ou simple et sans durée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum