Carl Gustave Jung : Réflexions

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Miwae le Ven 3 Aoû - 15:30

Rappel du premier message :

Bonjour tout le monde,

Un auteur que j'apprécie particulièrement et dont j'aimerais partager certains extraits provenant de : "Dialectique du Moi et de l'inconscient"
Psychologie et Spiritualité y sont abordées.

"La tentative de lever, de supprimer, d'abolir les refoulements personnels amène tout d'abord des contenus purement personnels dans le conscient. Mais ils ne sont purement personnels qu'en apparence, en fait ils sont imprégnés de tonalités et d'éléments collectifs de l'inconscient (instincts, qualités, idées et images) et aussi de toutes nos participations partielles et "statistiques" aux vertus et aux vices de tout le monde. Chacun -comme on dit- a quelque chose du malfaiteur, du génie et du saint."

"Nous voici à nouveau confrontés avec la question capitale, qui est de savoir en quoi consistent les processus inconscients, et de quelle nature ils sont. Naturellement, tant qu'ils demeurent inconscients on ne peut rien savoir ni rien dire à leur sujet. Mais, de temps en temps, en certaines occasions, ils se manifestent, soit par des symptômes, soit par des attitudes, des actions, des opinions, des émotions, des fantasmes, des imaginations et des rêves. En nous appuyant sur de telles observations soigneusement récoltées, nous pouvons tirer des conclusions indirectes concernant l'état et la nature des processus et des développements inconscients en cause. Ce faisant, il ne faut pas toutefois se leurrer et s'abandonner à l'illusion que l'on a décelé la nature réelle des processus inconscients. Nous ne dépassons jamais le plan des suppositions comparatives, qui nous font penser que les choses se passent "comme si."

"L'habitude qu'à le conscient d'interrompre le cheminement des éléments intérieurs, de les corriger, de les critiquer et de les remanier est déjà traditionnellement très forte. Or, en règle générale, elle sera encore renforcée par la peur que l'on ne veut avouer ni aux autres, ni à soi-même (peur et certaines vérités qui, reconnues, saperaient notre point de vue coutumier des choses, peur de découvertes dangereuses pour notre paresse et notre inertie, de constatations désagréables, en bref, peur de toutes ces choses qui incitent tant d'êtres à éviter comme la peste de rester seuls avec eux-mêmes. On dit que c'est faire preuve d'égoïsme ou qu'il est malsain de s'occuper de soi-même, on dit qu'on est pour soi-même la plus mauvaise des sociétés, "la solitude rend mélancolique") , voilà les brillants témoignages dont se voit accablée notre nature humaine.
Ils sont caractéristiques de notre mentalité occidentale. Mais quiconque a ce point de vue n'imagine sans doute jamais le plaisir douteux que doivent éprouver les autres personnes à vivre en la compagnie de ces couards, qui ne sont même pas capables de se supporter eux-mêmes.
Nous n'avons aucune difficulté à comprendre la peur de l'enfant ou du primitif devant les mystères du vaste monde. Or c'est la même peur que nous éprouvons sur le versant intérieur de notre être, où nous sommes encore pareils à des enfants balbutiants. Ainsi, cette angoisse de "l'autre côté", nous l'éprouvons comme une émotion, comme un affect, sans nous douter qu'elle est la peur d'un monde, monde qui nous demeure invisible. Envers ce dernier, nous avons tout au plus de simples préjugés théoriques ou des représentations superstitieuses. Notre situation n'est pas vraiment enviable : ainsi, nous ne pouvons même pas prononcer le terme d'inconscient en présence de certaines personnes, fussent-elles cultivées, sans nous voir aussitôt accusés de mysticisme.
Or, il faut bien avouer que la peur de "l'autre coté"' est fondée dans la mesure ou notre conception rationnelle des choses, avec ses sécurités morales et scientifiques, auxquelles on s'accroche avec tant de passion, se trouve ébranlée par les données qui proviennent de "l'autre côté."
Si on pouvait "y couper", la formule empathique du philistin "quieta non movere" serait la seule vérité recommandable."

"Nous entrevoyons déjà la possibilité de détruire sa personnification en la transformant, grâce à la prise de conscience, en une manière de passerelle qui mène vers l'inconscient. C'est parce que nous ne les utilisons pas consciemment et intentionnellement comme fonctions que l'anima et l'animus sont encore des complexes personnifiés. Aussi longtemps qu'ils se trouvent dans cet état, ils doivent être reconnus et acceptés en tant que personnalités parcellaires relativement indépendantes. Ils ne peuvent pas s'intégrer au conscient tant que leurs contenus sont ignorés de celui-ci.
La confrontation doit amener leurs contenus au grand jour, et ce n'est que lorsque ce travail aura suffisamment progressé, ce n'est que lorsque le conscient aura acquis une connaissance suffisante des processus de l'inconscient qui s'expriment et se reflètent dans l'anima que celle-ci, pourra être ressentie comme une simple fonction."


(La suite pour la prochaine fois)


Dernière édition par Miwae le Ven 3 Aoû - 19:28, édité 1 fois
Miwae
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 2801
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

http://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas


Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Invité le Jeu 20 Déc - 10:38

Arpège a écrit:@Nikita: Savoir écouter les autres, leur donner un espace où ils peuvent déposer leurs peines est déjà beaucoup, mais ce n'est pas ce qui les guérit.

Ce que j'ai compris et c'est aussi ce que je pense, c'est que de parler de ses souffrances n'est pas suffisant, encore faut-il les regarder et prendre conscience de ce que cache cette douleur. Même si c'est difficile et que ça fait mal, c'est en affrontant ce qu'il y a à l'intérieur de ce placard qu'on peut le purifier et s'en libérer (catharsis). Je pense aussi qu'on peut avoir besoin d'une aide pour savoir comment ouvrir le placard.

Enfin, je trouve que l'analogie avec le placard et le cadavre qui est à l'intérieur est vraiment parlante.

pourtant, quand tu dis que parler de ses souffrances n'ai pas suffisant, que pense tu qu'il faille de plus pour guerrir un personne parfois?

comment prendre conscience de sa douleur et affronter l’intérieur du placard comme tu dis, autrement que par des mot?

de quelle aide, sans utiliser les mots, veut tu parler?

n'est ce pas par les mots même que le placard s'ouvre et nettoient? a quoi servent les cercles de paroles? a quoi sert ce forum ici si ce n'est de "dire les choses qui se trouvent dans les placard?

voila ce que je ne comprend pas: vous n'avez pas saisi que Jung a tout dit dans ce texte posté par Sod.
car c'est des mots même que nos fantômes du passé vont prendre forme.c'est ce que dit Jung, sans les mots rien n'est possible.

a quoi pensez vous sinon? (cela fait quelques pages que je vous le demande mais que vous ne dites rien a ce sujet)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Totem le Jeu 20 Déc - 12:44

Nikita a écrit:

n'est ce pas par les mots même que le placard s'ouvre et nettoient? a quoi servent les cercles de paroles? a quoi sert ce forum ici si ce n'est de "dire les choses qui se trouvent dans les placard?


Certaines personnes ouvrent le placard et savent ce qu'il y a dedans, elles en parlent même mais ne veulent pas lâcher ce qu'il y a dedans et malgré la thérapie par la parole rien n'y fait.... S'il n'y a aucune volonté de lâcher ses propres cadavres c'est qu'il y a quelque chose d'autre derrière....un intérêt particulier ou autre.....un ego très puissant qui fait barrière peut être....

Totem
Neptune

Messages : 4080
Date d'inscription : 11/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Invité le Jeu 20 Déc - 12:56

merci pour ta réponse @ Totem : je viens de comprendre!! Smile

La notion d'inconscient collectif chez  Carl Gustav Jung est basée sur son travail avec des individus schizophrènes."


"Quand on pense qu'un certain nombre d'individus considèrent qu'ils sont "libres"... Nous sommes justes libres de prendre conscience de nos enfermements et à partir de là, tenter de nous en extraire, si nécessaire.


Jung.

le "si nécessaire" signifie a mes yeux qu'il n'est pas forcément besoin de se débarrasser de ses propres cadavres, on peut tout aussi bien vivre avec..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Invité le Jeu 20 Déc - 14:12

Eh oui, nous n'avons pas d'autre choix que de vivre avec nos cadavres. Cadavres, ouvrez-vous !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Invité le Jeu 20 Déc - 16:30

Le mieux c'est quand même, je crois et dans la mesure du possible, de lui offrir une sépulture décente...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Invité le Jeu 20 Déc - 17:34

On nous trouvera bien une petite place quelque part, non ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Sod le Ven 21 Déc - 5:57

" Qui regarde à l'extérieur rêve, qui regarde à l'intérieur s'éveille "

C.G.Jung

Oui je comprends : tous vos problèmes dans le monde extérieur avec le voisinage a cause de la mauvaise odeur dans le monde extérieur sont des choses très réelles dans le monde extérieur. Oui ce sont des choses très sérieuses et très pénibles dans votre monde intérieur. Oui bien sur vos voisins ne font aucun efforts pour vous faciliter la tâche dans le monde extérieur, voir même ils compliquent tout dans le monde extérieur. Oui tout cela est épuisant dans votre monde intérieur. Oui je vous écoutes dans le monde extérieur. Oui je vous réponds dans le monde extérieur, et non je ne peux rien faire de plus, dieu m'en préserve, car ce serait une intrusion de ma part dans votre monde intérieur, ou juste une tentative qui croit pouvoir entrer sans avoir été invité.
Sod
Sod
Makemake

Serpent
Messages : 1725
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Le manège enchanté le Ven 21 Déc - 21:28

" Qui regarde à l'extérieur rêve, qui regarde à l'intérieur s'éveille "

C.G.Jung

D'ailleurs, qui regarde à l'intérieur s'éveille aux multiples ontologies.
Qui ne regarde qu'à l'extérieur est inconscient de l'ontologie à laquelle il adhère.

Sachant que ;
"L'être est la dernière fumée d'une réalité qui s'évapore." Nietzsche

Smile
Le manège enchanté
Le manège enchanté
Phoebe

Buffle
Messages : 364
Date d'inscription : 17/12/2018

Localisation : Entre Vénus et Mars

Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Invité le Ven 21 Déc - 22:14

Nikita a écrit:

comment prendre conscience de sa douleur et affronter l’intérieur du placard comme tu dis, autrement que par des mot?
...
car c'est des mots même que nos fantômes du passé vont prendre forme. c'est ce que dit Jung, sans les mots rien n'est possible.
Bien sur que les mots sont indispensables pour ouvrir et voir le cadavre contenu dans le placard.
Je suis d'accord aussi que les discussions en cercle ou sur le forum sont utiles pour prendre conscience de ce qui est dedans et permettent aussi d'en parler et que sans les mots rien de tout cela n'est possible. Je voulais juste dire que l'écoute attentive ne permet peut-être pas de voir tout ce qu'il y a dans le placard et qu'il y a peut-être parfois besoin de personnes qui savent comment aider à voir ce qu'on arriverait pas à voir.

@Totem a écrit:e ne sais pas si c'est qu'elle ont Certaines personnes ouvrent le placard et savent ce qu'il y a dedans, elles en parlent même mais ne veulent pas lâcher ce qu'il y a dedans et malgré la thérapie par la parole rien n'y fait.... S'il n'y a aucune volonté de lâcher ses propres cadavres c'est qu'il y a quelque chose d'autre derrière....un intérêt particulier ou autre.....un ego très puissant qui fait barrière peut être...
Tu penses que c'est une volonté de leur part de ne rien lâcher, à cause d'un intérêt ou d'un égo puissant ?! Une volonté inconsciente alors ? Je ne sais pas. peut-être. c'est peut-être juste un besoin de confiance ?
Quel intérêt vois-tu?
Une question de temps ? quand la porte est ouverte, alors le travail de nettoyage intérieur peut se poursuivre, me semble-t-il.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Totem le Ven 21 Déc - 22:49

Arpège a écrit:
Tu penses que c'est une volonté de leur part de ne rien lâcher ? je ne suis pas certaine qu'il y ait un intérêt ou un égo puissant ?! Enfin, je ne sais pas. c'est peut-être juste un besoin de confiance ? Tout ne peut pas être dit n'importe où, non plus.

Mais déjà, quand la porte est ouverte, alors le travail de nettoyage intérieur peut se poursuivre, me semble-t-il.


Quand quelqu'un passe sa vie en thérapie tout en sachant en connaissant l'existence des cadavres dans le placard à ton avis d'où viendrait le problème. Quand certaines personnes passent son temps à se plaindre aux autres mais jamais ne leur demandent comment ils vont où quand ces autres abordent leurs problèmes elles ne veulent pas en entendre parler ou ignorent totalement cela, ne peut-on penser que cela vient d'un centrage trop prononcé sur elles-mêmes.? Enfin je me base sur ce que je vois autour de moi très proche....et me pose des questions auxquelles je n'ai pas de réponses. Wink
Totem
Totem
Neptune

Chèvre
Messages : 4080
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Invité le Ven 21 Déc - 23:08

@Totem a écrit:
Quand quelqu'un passe sa vie en thérapie tout en sachant en connaissant l'existence des cadavres dans le placard à ton avis d'où viendrait le problème. Quand certaines personnes passent son temps à se plaindre aux autres mais jamais ne leur demandent comment ils vont où quand ces autres abordent leurs problèmes elles ne veulent pas en entendre parler ou ignorent totalement cela, ne peut-on penser que cela vient d'un centrage trop prononcé sur elles-mêmes.? Enfin je me base sur ce que je vois autour de moi très proche....et me pose des questions auxquelles je n'ai pas de réponses. Wink
Ah oui. Tu parles de personnes qui parlent exclusivement d'elles et aimeraient tant se plaindre qu'elles auraient peur de ne plus être écoutées si elles guérissaient car elles n'auraient plus rien à dire.

En lisant le texte de Sod, j'avais pensé à des personnes qui auraient besoin d'aide supplémentaire pour voir tout ce qui a dans le placard, et que c'est pour ça qu'elles peuvent parler de ce qu'elle voient, ça ne suffit pas Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Invité le Jeu 10 Jan - 12:09

Sofiane a écrit:Eh oui, nous n'avons pas d'autre choix que de vivre avec nos cadavres. Cadavres, ouvrez-vous !

Après plus de 12 ans de fermeture, le forum merelle a réouvert, c'est qu'ils sont toujours vivants !

http://www.merelle.net/accueil/index.php
"Les animateurs de Mérelle.net sont anonymes, ils ne sont pas nécessairement des professionnels de la psychologie ou de la psychanalyse, ils se présentent comme des amateurs avertis."

"L’expérience du Soi"
(...)
Concept limite...
(....)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Sod le Mer 6 Mar - 5:59

«Heureux suis-je, moi, a qui est donné de connaitre la multiplicité et la diversité des dieux. Malheur à vous qui remplacez cette multiplicité de dieux incompatibles par le dieu unique. Ce faisant vous engendrez le tourment de l’incompréhension et la mutilation de la créature, dont l’essence et la tendance sont différenciation. Comment pouvez-vous être fidèles à votre essence si vous voulez réduire le multiple à l’un ? Ce que vous ferez aux dieux vous le subirez vous-même. Vous serez tous coulés dans le même moule et vous en serez mutilés dans votre essence. Que l’égalité règne pour l’Homme, mais non pour Dieu, car il y a beaucoup de dieux, mais il y a peu d’Hommes. Les dieux sont puissants et supportent leur diversité, car comme les étoiles ils se tiennent dans la solitude a une distance infinie les uns des autres. Les humains sont faibles et ne supportent pas leur diversité, car ils demeurent les uns près des autres et ont besoin de la communauté pour pouvoir porter leur particularité. C’est pour votre salut que je vous enseigne le répréhensible pour lequel j’ai été moi-même réprouvé. »

Carl Gustav Jung
Les Septs sermons aux morts - Sermon IV
Sod
Sod
Makemake

Serpent
Messages : 1725
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Invité le Mer 6 Mar - 7:32

Cela porte à réflexion en effet.

Merci encore @Sod

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Lio le Mer 6 Mar - 10:35

Je n'ai pas encore lu les nombreux écrits de Carl (appelons le Carl  Wink ) qui parsème ce sujet que je remercie Miwae d'avoir ouvert mais je souhaitais répondre à "invité" pour cette analyse fort pertinente  Very Happy

Invité a écrit:Rester au contact de "soi-même" est plus subtil qu'il n'y paraît mais au combien libérateur.

Rester au contact de soi-même est chose aisée à mon sens, ce qui est plus subtil c'est de ne pas se faire avoir effectivement en tergiversant sans cesse vers d'autres sources d'occupation et qui desservent carrément l'apprentissage de ses propres mécanismes, sa propre présence à soi. Dans tous les cas je ne vois d'autre moyen de se libérer du tonitruant fracas de l'émotionnel indompté que par cette maîtrise de l'écoute à soi-même Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 1679551000
Lio
Lio
Protée

Singe
Messages : 610
Date d'inscription : 30/12/2018

Localisation : Au gré des vents

Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Lio le Ven 8 Mar - 10:05

Votre vision devient claire que lorsque vous regardez dans votre cœur .

Celui qui regarde à l'extérieur rêve .

Celui qui regarde à l'intérieur s'éveille .



- Carl Jung
Lio
Lio
Protée

Singe
Messages : 610
Date d'inscription : 30/12/2018

Localisation : Au gré des vents

Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par ness le Ven 8 Mar - 10:17

celui qui regarde l'exterieur cauchemarde,
celui qui regarde l'interieur reve.

celui qui voit tout s'eveille.
c'est du ness. Smile
ceci est de l'humour.. Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 2450762705
ness
ness
Encelade

Dragon
Messages : 751
Date d'inscription : 01/03/2019

Localisation : façe a la mer!
Emploi/loisirs : bricoler des caillou
Humeur : vague a bonde..

Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Cornalin le Ven 8 Mar - 10:19

J'aime bien Ness mais pas Jung Razz
Cornalin
Cornalin
Vesta

Cheval
Messages : 874
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par ness le Ven 8 Mar - 10:20

Aspirant a écrit:Cela porte à réflexion en effet.

Merci encore @Sod
merci encore @Aspirant
ness
ness
Encelade

Dragon
Messages : 751
Date d'inscription : 01/03/2019

Localisation : façe a la mer!
Emploi/loisirs : bricoler des caillou
Humeur : vague a bonde..

Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par ness le Ven 8 Mar - 10:21

@Cornalin a écrit:J'aime bien Ness mais pas Jung Razz

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 2450762705 t'es mignon toi Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 3744246492
ness
ness
Encelade

Dragon
Messages : 751
Date d'inscription : 01/03/2019

Localisation : façe a la mer!
Emploi/loisirs : bricoler des caillou
Humeur : vague a bonde..

Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Sod le Jeu 21 Mar - 2:22

« De 1918 à 1926, je me suis sérieusement plongé dans l'étude des gnostiques. Je me suis intéressé à eux, car les gnostiques, eux aussi, avaient rencontré, à leur façon, le monde originel de l'inconscient. Ils s'étaient confrontés avec ses images et ses contenus qui, manifestement, étaient contaminés par le monde des instincts. De quelle façon comprenaient-ils ces images ? Cela est difficile à dire en raison de l'indigence des informations qui nous sont parvenues à ce propos, d'autant plus que ce qui nous en a été transmis provient le plus souvent de leurs adversaires, les Pères de l'Eglise.
Que les gnostiques en aient eu une conception psychologique n'est, en aucun cas probable. De plus, ils étaient trop éloignés dans le temps pour pouvoir servir de point de départ à ma façon d'envisager les choses. La tradition entre la gnose et le présent me semblait rompue et, pendant longtemps il ne me fut pas possible de trouver le pont entre la gnose -  ou  le néoplatonisme  -  et le présent. Ce n'est que lorsque je commençai à comprendre l'alchimie qu'il m'apparut qu'elle constitue un lien historique avec la gnose, et qu'ainsi, à travers l'alchimie, se trouve rétablie la continuité entre le passé et le présent. L'alchimie, comme philosophie de la nature en honneur au Moyen Age, jette un pont aussi bien vers le passé, la gnose, que vers l'avenir, la psychologie moderne de l'inconscient.»

Jung - Ma Vie

J'avais personnellement adoré ce livre de lui qui est une biographie.
Car on sent bien dedans le coté chercheur spirituel.
Sod
Sod
Makemake

Serpent
Messages : 1725
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Sod le Jeu 16 Mai - 6:41

«Tout ce qui ne vient pas à la conscience... Ce qu'on ne veut pas savoir de soi-même... Ce que nous évitons de reconnaître en nous-mêmes, nous le rencontrons plus tard sous la forme du destin.»

Carl Gustav Jung

Tout ce qui ne vient pas a ta conscience comme étant en dedans de toi - par exemple une DJIHAD (guerre sainte) que tu fait a dieu vu que tu es un petit diablotin comme tout le monde - bref tout ce qui est en toi et dont tu n'a pas conscience fini par t'arriver de l'extérieur comme un destin, par exemple dans les prises de tête avec dieu le prochain sur un forum ou n'importe ou ailleurs.
Sod
Sod
Makemake

Serpent
Messages : 1725
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Miwae le Jeu 16 Mai - 7:00

Oui, tout fini par arriver jusqu'à ce que l'on écoute, j'emploie le terme de "vagues", et bien souvent (toujours ?) tant que l'on ne veut pas savoir, les vagues reviennent de plus en plus fortes et parfois créent un véritable raz de marée.
Miwae
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 2801
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

http://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Invité le Ven 9 Aoû - 12:39

@Sod a écrit: «Tout ce qui ne vient pas à la conscience... Ce qu'on ne veut pas savoir de soi-même... Ce que nous évitons de reconnaître en nous-mêmes, nous le rencontrons plus tard sous la forme du destin.»
Carl Gustav Jung
Tout ce qui ne vient pas a ta conscience comme étant en dedans de toi - par exemple une DJIHAD (guerre sainte) que tu fait a dieu vu que tu es un petit diablotin comme tout le monde - bref tout ce qui est en toi et dont tu n'a pas conscience fini par t'arriver de l'extérieur comme un destin, par exemple dans les prises de tête avec dieu le prochain sur un forum ou n'importe ou ailleurs.
CG Jung parait faire référence aux trois temps de la rétribution karmique...

Cet aspect "diablotin", pour ne pas dire toute la perversion qui consisterait sur les forums, par des pratiques d'une quelconque puissance, qu'elle tienne de la rhétorique, de censures inconscientes ou conscientes, d'ignorance de l'autre ou favoritisme ou n'importe quel autre exercice d'un pouvoir sur les autres membres... risquerait donner à ceux-ci qui n'auraient pas de telles pratiques, l'illusion que ce qui leur arrive, serait le reflet de leur intérieur (d'autant plus illusoire qu'un forum est un monde très limité), et de là à déresponsabiliser dans cette même illusion, le véritable responsable (le pseudo "ange") de tel ou tel acte, il n'y a qu'un pas.

Je trouve que le "si ça t'arrive, c'est ta faute" ou le "tant que tu n'admets pas que ce qui t'arrive, est dans ton inconscient", non que je le rejette d'un revers de manche et j'entends aussi ce que tu veux dire, reste trop souvent le constat de la porte ouverte à toutes les pratiques sectaires et les abus en tous genres.
Parce que nous ne sommes pas omniscients, je crois qu'avant de baisser sa culotte à une puissance aussi angélique qu'elle puisse paraître, il est plus correct de se prosterner à l’Éternel Tout-Puissant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Carl Gustave Jung : Réflexions  - Page 4 Empty Re: Carl Gustave Jung : Réflexions

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum