Alan Watts

Aller en bas

Alan Watts

Message par Kolam le Lun 30 Juil - 15:03







Alan Watts:
Alan Wilson Watts, (1915-1973), est l'un des pères de la contre-culture aux États-Unis. Philosophe, écrivain, conférencier et expert en religion comparée, il est l'auteur de vingt-cinq livres et de nombreux articles traitant de sujets comme l'identité individuelle, la véritable nature des choses, la conscience et la recherche du bonheur. Dans ses ouvrages, il s'appuie sur la connaissance scientifique et sur l'enseignement des religions et des philosophies d'Orient et d'Occident (bouddhisme Zen, taoïsme, christianisme, hindouisme). Par ailleurs, il était intéressé par les nouvelles tendances apparaissant en Occident à son époque, et se fit l'apôtre d'un certain changement des mentalités quant à la société, la nature, les styles de vie et l'esthétique. (Wiki)







"Le drame de l’homme occidental vient de ce qu’il se sent séparé de l’univers.
Aussi longtemps que l’esprit est coupé en deux la vie est un conflit, tension, frustration et désillusion perpétuels.
La souffrance est entassée sur la souffrance, la peur sur la peur et l’ennui sur l’ennui. (…)
Si je me sens dissocié de mon expérience et du monde, je concevrais ma liberté comme ma capacité à m’imposer au monde et la fatalité comme la capacité du monde à s’imposer à moi."

A. W.
avatar
Kolam
Modératrice

Buffle
Messages : 1113
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alan Watts

Message par Kolam le Lun 30 Juil - 15:07



"Nos sens connaissent la réalité pour ce qu’elle est, mais ne connaissent pas le futur.
L’intellect quant à lui observe la mémoire, et en l’étudiant, est capable de faire des prédictions.
Ces prédictions peuvent être relativement justes, et le futur assume alors un haut degré de réalité. Si haut que le présent perd de sa valeur.
Mais le futur n’est pas encore là, et il ne peut pas être expérimenté en tant que réalité tant qu’il n’est pas présent. Étant donné que ce que nous connaissons du futur est fait de pures abstractions - déductions, projections, suppositions -, il ne peut pas être mangé, ressenti, senti, vu, entendu ou en d’autres termes apprécié.
Poursuivre le futur c’est poursuivre un fantôme qui ne cesse de changer, et plus vite vous le pourchassez, plus vite il file.
C’est pourquoi les affaires de la civilisation sont pressées, pourquoi si peu de personnes apprécient ce qu’elles ont et veulent toujours plus.
Le bonheur, ne consiste plus en une réalité solide et substantielle, mais est désormais fait d’abstractions et de choses superficielles comme les promesses, l’espoir et la sécurité."

Ext. Eloge de l'insécurité. A. W
avatar
Kolam
Modératrice

Buffle
Messages : 1113
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alan Watts

Message par Invité le Mar 31 Juil - 4:14

Merci je ne connais pas cet homme. Very Happy . je ne suis pas capable de répondre à sa question là mais je vais y réfléchir. I love you
sunny flower

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alan Watts

Message par Totem le Mar 31 Juil - 6:03

Alan Watts a écrit:

Nos sens connaissent la réalité pour ce qu’elle est, mais ne connaissent pas le futur.
L’intellect quant à lui observe la mémoire, et en l’étudiant, est capable de faire des prédictions.
Ces prédictions peuvent être relativement justes, et le futur assume alors un haut degré de réalité. Si haut que le présent perd de sa valeur.
Mais le futur n’est pas encore là, et il ne peut pas être expérimenté en tant que réalité tant qu’il n’est pas présent. Étant donné que ce que nous connaissons du futur est fait de pures abstractions - déductions, projections, suppositions -, il ne peut pas être mangé, ressenti, senti, vu, entendu ou en d’autres termes apprécié.
Poursuivre le futur c’est poursuivre un fantôme qui ne cesse de changer, et plus vite vous le pourchassez, plus vite il file.
C’est pourquoi les affaires de la civilisation sont pressées, pourquoi si peu de personnes apprécient ce qu’elles ont et veulent toujours plus.
Le bonheur, ne consiste plus en une réalité solide et substantielle, mais est désormais fait d’abstractions et de choses superficielles comme les promesses, l’espoir et la sécurité."

Ext. Eloge de l'insécurité. A. W

Ici dans ce texte il est fait abstraction des personnes (médium par exemple) qui peuvent voir le futur, le toucher, le sentir que ce soit de manière éveillée ou en rêve. Nous avons une piètre idée de la Réalité donc du passé, du futur et du présent qui sans doute se chevauchent et que lorsque l'humanité aura levé le voile (les êtres ne seront donc plus scindés intérieurement), elle verra les choses autrement, de mon point de vue.


Dernière édition par Kolam le Mar 31 Juil - 6:09, édité 1 fois (Raison : Erreur de pseudo dans le cadre de citation)
avatar
Totem
Eris

Chèvre
Messages : 2024
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alan Watts

Message par Hridaye le Mar 31 Juil - 6:12

Entre voir (entrevoir) le futur et le pour-suivre (l'appeler de ses voeux, le désirer...), y a un monde non ?

C'est le futur en tant que projection qui fuit sans cesse dans son propos. c'est la volonté de saisie sur un potentiel que le mental affuble et conçoit qui n'existe pas.

Par contre il y a bien des lignes temporelles mais malgré cela le meilleur des médiums ne peut voir que des bulles conditionnelles de futur, comme des pattern de possibilités, car tout change à chaque seconde, et à chaque décision. Ca faut pas l'ignorer non plus.
avatar
Hridaye
Umbriel

Chèvre
Messages : 1151
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alan Watts

Message par Kolam le Mar 31 Juil - 6:20

Je suis plutôt d'accord avec ce que tu écris, Hridaye.
Il faut savoir de quoi on parle et avec quel langage.

Pour "répondre" à ce que tu écris, Totem, non Alan Watts n'aborde pas le point de vue "médium", c'est très clair; tout simplement parce que ce ça ne fait pas partie de "l'axe" de son propos.
Sa perception et ce qu'il en retranscrit ici ne se situe pas à ce niveau.
(Donc je pense aussi qu'il ne vaut mieux pas non plus poursuivre trop loin d'éventuels commentaires axés sur la médiumnité)
avatar
Kolam
Modératrice

Buffle
Messages : 1113
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alan Watts

Message par Kolam le Mar 31 Juil - 7:06




(...)
Si vous mourez et naissez à chaque instant, les prétendues prévisions scientifiques sur ce qui arrive après la mort sont sans grande conséquence.
Toute la splendeur de la chose est que nous ne savons pas. Il ne faut qu’une faible imagination pour concevoir que le temps éternel est un monstrueux cauchemar, et qu’entre ciel et enfer tels qu’ils sont ordinairement perçus, il y a donc peu à choisir. C’est une chose d’avoir autant de temps que l’on veut, mais s’en est une autre que d’avoir un temps sans fin.

Je suis le maître de mon destin – Je suis le capitaine de mon âme ! – Lorsque le serpent avale sa queue, sa tête gonfle.

Le "je" ne faisait pas, ne fait pas et ne fera jamais partie de la personnalité humaine. Plus les êtres humains le poursuivent, plus ils deviennent uniformes, inintéressants et impersonnels. Plus vite les choses tournent en rond, plus tôt elles deviennent des taches indistinctes. Il est évident que les seuls gens intéressants sont ceux qui participent, et participer complètement, c’est avoir oublié "je".

Parce que les hommes ont tourné en rond pendant longtemps, les pouvoirs de la technologie ont servi à accélérer le processus, provoquant une tension insupportable pour un faible profit. La civilisation est prête à se disloquer sous l’effet d’une véritable force centrifuge.
Dans une situation aussi périlleuse, le type de religion conscient auquel nous avons été habitués si longtemps n’est pas un remède, mais une partie du mal. Il ne faut pas regretter que la pensée scientifique ait affaibli sa puissance, car le "Dieu" auquel il aurait pu nous amener n’était pas la Réalité inconnue que le mot désigne, mais seulement une projection de nous-mêmes – un "je" cosmique, désincarné, voulant dominer l’univers.

Les Upanishad hindoues disent: "Celui qui pense que Dieu ne peut être compris comprend Dieu; mais celui qui pense que Dieu peut être compris ne le connaît pas. Dieu est inconnu pour ceux qui le connaissent et est connu de ceux qui ne le connaissent pas du tout."

Goethe (1749 – 1832) le dit en des mots plus simples pour l’esprit moderne: "Le plus que l’homme puisse atteindre est l’étonnement, et si le premier phénomène venu l’étonne, qu’il soit satisfait; pas davantage pourra lui être donné, et rien de plus il n’aura à chercher ; là est la limite."

Il y a encore les mots de saint Jean de la Croix (1542 – 1591), l’un des principaux prophètes de la tradition chrétienne: "L’une des grandes faveurs octroyées à l’âme de passage en cette vie est sa capacité à voir distinctement et ressentir si profondément qu’elle ne peut pas du tout saisir Dieu. Ces âmes sont ici quelque chose comme les saints dans les cieux, où ceux-là même qui connaissent Dieu le mieux perçoivent le plus clairement qu’il est infiniment insaisissable; car ceux qui ont la vision la moins claire ne perçoivent pas aussi clairement à quel point Dieu transcende leur vision."

Ext. Eloge de l'insécurité. IX. A. W.






avatar
Kolam
Modératrice

Buffle
Messages : 1113
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alan Watts

Message par Totem le Mar 31 Juil - 7:15

@Kolam a écrit:
Pour "répondre" à ce que tu écris, Totem, non Alan Watts n'aborde pas le point de vue "médium", c'est très clair; tout simplement parce que ce ça ne fait pas partie de "l'axe" de son propos.
Sa perception et ce qu'il en retranscrit ici ne se situe pas à ce niveau.
(Donc je pense aussi qu'il ne vaut mieux pas non plus poursuivre trop loin d'éventuels commentaires axés sur la médiumnité)


Ok, mais son propos est une "affirmation", qui se voudrait VERITE...
Enfin j'ai soulevé ce point pour moults raisons et pas uniquement la médiumnité que j'ais cité, mais bon je ne poursuivrais donc pas si c'est sans intérêts dans ce cas. Wink
avatar
Totem
Eris

Chèvre
Messages : 2024
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alan Watts

Message par Kolam le Mar 31 Juil - 7:24

@Totem a écrit:
Ok, mais son propos est une "affirmation", qui se voudrait VERITE...
Enfin j'ai soulevé ce point pour moults raisons et pas uniquement la médiumnité que j'ais cité, mais bon je ne poursuivrais donc pas si c'est sans intérêts dans ce cas. Wink

Wink Ben perso, je ne le perçois pas comme ça;
Il donne sa propre pensée selon sa propre perception, comme un auteur le fait en général, et certes, il n'aborde pas ce point de vue, mais ça me semble un peu logique puisque ce n'est pas dans le fil de sa réflexion.

Mais ceci dit, je comprends la lecture que tu en as fait et le point de vue que tu as voulu ajouter suite à ses propos bien sur.
Et je ne dis pas que c'est sans intérêt, Totem, et tu t'en doutes; Wink
je dis juste que du coup ici (sur ce topic) si ça se développe, on va tomber très vite dans le "hors propos", parce que ça ne rejoint pas le fondement de la pensée/vision de Watts.
Mais rien n'empêche de le développer ailleurs bien sur.
avatar
Kolam
Modératrice

Buffle
Messages : 1113
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alan Watts

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum