L'éthique de l'aide à autrui

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

L'éthique de l'aide à autrui

Message par Hridaye le Lun 23 Juil - 14:26

Rappel du premier message :

Miwae : Topic ouvert par la modération suite aux hs ici : http://chemin-spiritualite.forumactif.com/t368p225-l-insoutenable-inconsistance-humaine#10404


@ratDchamp a écrit:Tout a fait en accord avec toi, mais le hic c'est qu'il paraitrait (conditionnel) qu'on doit venir se réincarner sur cette bonne vieille terre jusqu'à que toute l'humanité soit éveillée, prétendent certains,
..mais il se pourrait que cette croyance fasse partie du piège qui nous réduit ici bas à l'esclavage.
A ton avis d'où vient cette propagande et quels intérêts sert-elle ?

Si tu veux aider les frères et soeurs en humanité, la première chose à faire c'est déjà de sortir toi-même de la roue et ensuite depuis les plans supérieurs, tu peux agir beaucoup plus facilement que sur le plancher des vaches où tu risques de chuter et de t'oublier à 95 pour cent.
La plupart des enfants indigos de ce monde venus avec une mission d'aide ont complètement oublié leur but et toutes leurs énergies ont été récupérées pour servir les illusions new âge que le système a mis en place.
Sans compter qu'ils sont harcelés et mis en situation de souffrance systématiquement.

Il y a très peu d'êtres qui parviennent vraiment à en éveiller d'autres.
Et bcp chutent (souvent à cause du sexe d'ailleurs)...
avatar
Hridaye
Encelade

Chèvre
Messages : 765
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas


Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Totem le Jeu 26 Juil - 11:45

@Loryan a écrit:

Les mots parallèles à l'aide comme "assistance ou assistanat", "ingérence sur autrui", "alimenter les causes de la détresse de quelqu'un" ne sont que des débats de conscience devant je pense notre détresse à ne pas toujours savoir quoi ni comment faire.

.

Quand je lis ce passage Loryan, cela me rappelle un homme dans mon quartier, mal habillé, l'air malheureux qui faisait la manche régulièrement pour soi disant manger. Nous lui donnions donc un peu d'argent et puis un jour une femme est venue frapper à notre porte pour nous demander si nous donnions de l'argent à cet homme et nous avons répondu que oui, alors elle nous a dit que c'était son mari, qu'elle avait interrogé tous les gens du quartier qui aussi faisait comme nous et qu'il ne fallait plus lui donner de l'argent car il était alcoolique et que tous les efforts qu'elle faisait pour l'aider étaient réduits à néant parce qu'il avait trouvé un moyen de continuer à boire. Ce jour là nous avons compris que aider c'est bien mais parfois c'est pas bien voire même nocif comme dans ce cas et qu'on ne peut pas vraiment le savoir et comme tu le souligne si bien, c'est un débat de conscience.

L'univers ne demande à personne d'entre nous de prendre en charge tous les malheurs du monde, mais comme l'écrivait Mimy, je pense que parfois l'univers nous met sur le chemin de personne pour les aider parce que nous en sommes capables et que c'est nécessaire à ce moment là.
Et quand on y arrive pas, je crois vraiment qu'on ressens au fond de soi, non pas un débat mental sur le pourquoi ou le comment, mais un sentiment d'acte manqué.

En cela ce que tu dis ici pour finir est ce que je trouves le plus juste et j'ai pu le remarquer de mon côté.

Totem
Rhéa

Messages : 1408
Date d'inscription : 11/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Hakaan le Jeu 26 Juil - 14:15

Ou ça se trouve vous lui permettiez de se sortir de l'emprise d'une sociopathe qui voulait garder l'ascendant sur lui Laughing
avatar
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 1381
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : ¯\_(ツ)_/¯

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Hridaye le Jeu 26 Juil - 17:00

C'est toujours ce qui risque d'arriver quand on donne de l'argent à un sdf ou pseudo sdf.
Donnez des denrées alimentaires, des couvertures, des vêtements, offrez un repas, votre présence, votre amabilité, quelques mots gentils. Et si c'est possible, trouver leur un bon plan afin qu'ils deviennent autonomes

Il y a une responsabilité (y compris karmique) a avoir permis à une personne de se nuire par son propre intermédiaire et par la voie la plus directe, quant bien même, on l'ignorait ou voulait bien faire.
Les conséquences les plus terribles qu'on observe aujourd'hui d'actes antérieurs ne viennent pas seulement de la malveillance, volonté de mal, égoisme, volonté de pouvoir... mais aussi des relais de l'ignorance, du manque de conscience, de l'inattention et de l'incapacité à voir sur le long terme et la plupart du temps un non éveillé qu'il fasse le "bien" (selon sa conception) ou non participe malgré lui de la décadence généralisée.
avatar
Hridaye
Encelade

Chèvre
Messages : 765
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Invité le Jeu 26 Juil - 17:09

Selon ma petite expérience pour aider il vaut mieux se servir de sa tête que de son cœur, savoir mesurer ce dont la personne a réellement besoin et non ce dont elle a envie. Savoir oublier le plaisir que l'on a à l'aider et viser plutôt le résultat que l'action, mieux vaut être déçu avant que après. Dialoguer, enquêter un peu en quelque sorte. Déjà comme ça le résultat, le bienfait n'est pas garanti mais on tente quand même .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Hakaan le Jeu 26 Juil - 17:12

ça c'est plus de l'aide c'est de l'éducation, choisir pour l'autre ce qu'il doit advenir,
mais ça peut se justifier aussi, on peut construire toute une rhétorique autour de chacun des aspects toute façon, ne serait ce qu'en mettant en vis à vis la liberté individuelle et le bien commun, ou notre droit/devoir à gérer l'ignorance fasse à celui d'ériger des normes


Dernière édition par Hakaan le Jeu 26 Juil - 17:18, édité 1 fois
avatar
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 1381
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : ¯\_(ツ)_/¯

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Totem le Jeu 26 Juil - 17:18

@Hakaan a écrit:Ou ça se trouve vous lui permettiez de se sortir de l'emprise d'une sociopathe qui voulait garder l'ascendant sur lui Laughing

Bon je sais que c'est de l'humour de ta part, mais quelqu'un qui est confronté à l'alcoolisme dans son foyer n'a  pas la vie bien rose et pour avoir vu ça de proches je dirais même que c'est l'enfer et cette dame n'avait pas l'air d'une sociopathe mais quelqu'un qui n'en pouvait plus.

Hydraye a écrit:C'est toujours ce qui risque d'arriver quand on donne de l'argent à un sdf ou pseudo sdf.
Donnez des denrées alimentaires, des couvertures, des vêtements, offrez un repas, votre présence, votre amabilité, quelques mots gentils. Et si c'est possible, trouver leur un bon plan afin qu'ils deviennent autonomes

Une collègue de travail un jour a donné une baguette de pain qu'elle venait d'acheter à un SDF, elle a fait quelques mètres puis s'est retournée pour voir la personne jeter la baguette pain dans le caniveau et du coup ça l'a dégoûté de voir ça et c'est quelqu'un qui a toujours aidé les autres de multiples manières.

Il m'est arrivé par ailleurs de donner de l'argent plus d'une fois à des sdf qui sont allés s'acheter de la nourriture après, donc un sdf ne fait pas l'autre.
Si en plus d'aider les autres il faut se soucier de leur karma, on n'est pas sorti de l'auberge.

Bref chacun fait ce qu'il peut et le résultat est ce qu'il est, on ne peut pas blâmer qui que ce soit selon ce qu'il a choisit de faire. Quand à celui qui a été aidé, le divin est là pour juger de ce qu'il fait de cette aide.
avatar
Totem
Rhéa

Chèvre
Messages : 1408
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Miwae le Jeu 26 Juil - 18:41

@Totem a écrit:
Une collègue de travail un jour a donné une baguette de pain qu'elle venait d'acheter à un SDF, elle a fait quelques mètres puis s'est retournée pour voir la personne jeter la baguette pain dans le caniveau et du coup ça l'a dégoûté de voir ça et c'est quelqu'un qui a toujours aidé les autres de multiples manières.

Il m'est arrivé par ailleurs de donner de l'argent plus d'une fois à des sdf qui sont allés s'acheter de la nourriture après, donc un sdf ne fait pas l'autre.

avatar
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 1490
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

http://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Azaël le Jeu 26 Juil - 18:51

Je crois que la seule chose importante est de faire au mieux.
Ensuite donner, c'est donné et reprendre...
Donc peut importe ce que la personne fera de cette aide cela la regarde et elle seule.
avatar
Azaël
Makemake

Rat
Messages : 1739
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : καρδία

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Hridaye le Jeu 26 Juil - 20:24

Un sdf ne fait pas l'autre ok mais dans le doute, vu que je les connais pas personnellement, je préfère voir jeter la nourriture que je viens de donner, qu'être en partie responsable d'une overdose ou d'un accident en état d'ébriété.
Les bons sentiments c'est bien gentil... oui chacun fait comme il peut, il n'empêche que si vous participez financièrement ou de n'importe quel autre façon à un geste qui s'avère dramatique après coup que vous le vouliez ou non vous êtes co responsables.
On dit à juste titre que l'enfer est pavé de bonnes intentions et c'est pas pour rien.
Mais je me souviens avoir déjà eu cette conversation sur spirit, donc je vais pas remettre le couvert.
avatar
Hridaye
Encelade

Chèvre
Messages : 765
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Totem le Jeu 26 Juil - 20:52

@Hridaye a écrit:Un sdf ne fait pas l'autre ok mais dans le doute, vu que je les connais pas personnellement, je préfère voir jeter la nourriture que je viens de donner, qu'être en partie responsable d'une overdose ou d'un accident en état d'ébriété.
.

Ce n'est pas écrit sur le front des gens qu'ils sont alcooliques ou affamés, et je préfère dans le doute de donner, donc on ne peut  se sentir responsable de ce que les gens font de leur vie, si non autant ne rien faire et passer son chemin. Ayant vu plus d'une fois les gens aller s'acheter à manger en prenant au moins ce qu'ils avaient envie et non quelque chose qu'on aurait décidé pour eux, je me dis que tant pis pour l'alcoolique dont je ne peux deviner l'addiction. Certains on peut le voir mais pas tous.


Dernière édition par Totem le Jeu 26 Juil - 22:44, édité 1 fois
avatar
Totem
Rhéa

Chèvre
Messages : 1408
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Hakaan le Jeu 26 Juil - 21:18

Ah non moi j'aime bien l'idée d'être responsable de ce que les gens font quand on leur en laisse la liberté, c'est un bon prétexte pour les en priver
avatar
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 1381
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : ¯\_(ツ)_/¯

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Hridaye le Jeu 26 Juil - 21:41

@Totem a écrit:
@Hridaye a écrit:Un sdf ne fait pas l'autre ok mais dans le doute, vu que je les connais pas personnellement, je préfère voir jeter la nourriture que je viens de donner, qu'être en partie responsable d'une overdose ou d'un accident en état d'ébriété.
.

Ce n'est pas écrit sur le front des gens qu'ils sont alcooliques ou affamés, et je préfère dans le doute de donner, donc on ne peut  se sentir responsable de ce que les gens font de leur vie, si non autant ne rien faire et passer son chemin. Ayant vu plus d'une fois les gens aller s'acheter à manger en prenant au moins ce qu'ils avaient envie et non quelque chose qu'on aurait décidé pour eux, je me dis que tant pis pour l'alcoolique dont je peux deviner l'addiction. Certains on peut le voir mais pas tous.
Tu résous le problème en donnant de quoi manger, mieux tu proposes d'aller avec la personne manger un truc qq part (je l'ai fait avec une fille qui traînait dans la rue évidemment pas avec un homme, qui pourrait s'imaginer je ne sais quoi) ou alors tu lui proposes de venir avec toi au supermarché et il s'achète ce qu'il veut.

j'ai déjà eu un jeune sdf moins de 25 ans (pas le rsa, pas de domicile fixe et donc en galère) qui m'a demandé de lui payer une pizza au chorizo. Je lui avais répondu: je peux t'offrir un vrai repas équilibré avec tout, il m'a répondu :"non la pizza ça tient au corps et ça me cale pour l'après midi". Bon va pour la pizza au chorizo.
Il m'aurait demandé 10 euros pour s'acheter un flash de vodka j'aurais dit non.

Ce pb s'est posé avec ma mère, alcoolique de longue date quand elle a commencé à avoir ses problèmes neurologiques et moteurs et ne pouvait plus marcher sans glisser.
On se relayait avec mon frère pour les courses et dans la liste il y avait invariablement de l'alcool. Moi je ramenais jamais l'alcool mon frère si. Donc au final elle commandait à mon frère.
Le soir où elle a perdu connaissance elle s'est cogné la tête contre les toilettes. Une fois à l'hôpital elle a fait son avc.
Et on a retrouvé la bouteille vide que mon frère lui avait ramené et qu'elle avait fini dans la soirée. Beh c'était la bouteille de trop.
C'est clair qu'il est responsable de ce qu'il s'est passé ce soir là et il le sait et il le porte depuis.

Le bon sens veut que "d'abord ne pas nuire"
avatar
Hridaye
Encelade

Chèvre
Messages : 765
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Erell le Jeu 26 Juil - 21:48

A une personne qui fait la manche, je donne des pièces de monnaie. C'est son problème ce qu'il en fera. La personne demande, je lui donne voilà tout.
Il m'est arrivé une fois de régler une partie des courses à la caisse pour une personne devant moi à qui il manquait l'appoint.
avatar
Erell
Modératrice

Dragon
Messages : 639
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : en chemin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par ratDchamp le Jeu 26 Juil - 22:40

..ma fois de mon coté je pense que si je donne de l'argent à un s.d.f c'est pour qu'il fasse ce qu'il veut avec, s'il s'en sert pour manger ou pour boire ça ne me regarde pas c'est à lui de décider pas à moi, et on a pas a décider pour lui, et surtout pas à le juger, vous vous prenez pour qui non mais,
..et puis donner de l'argent pfff c'est trop facile, ..voilà vous avait donner quatre sous comme on donne un ôs a un chien, comme ça en marchant, vous debout lui assis, vous avez fait votre b.a de la journée ça vous donne bonne conscience, peut-être meme une érection ce soir, et puis voilà, vous l'avez pas fait pour lui mais pour vous, c'est pas aider ça, c'est se disculper.
..si vraiment vous auriez voulu l'aider vous auriez donner de vous meme, vous vous seriez déjà mis à son niveau et laisser donc tomber votre supériorité, vous vous seriez assis par terre avec lui, lui offrir une clope si vous fumer, et puis engagée la conversation comme avec n'importe qui, vous savez ils mordent pas.
C'est comme ça que je fais, après oui je donne quelques menue monnaies mais c'est pas ça qui compte, ce qui compte c'est ce temps qu'on a passer ensemble qui l'a un peu sorti de sa solitude et lui a fait peut-être se fait rappeler qu'il est notre égal.

ratDchamp
Mimas

Cheval
Messages : 479
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Totem le Jeu 26 Juil - 23:01

@Hridaye a écrit:
Ce pb s'est posé avec ma mère, alcoolique de longue date quand elle a commencé à avoir ses problèmes neurologiques et moteurs et ne pouvait plus marcher sans glisser.
On se relayait avec mon frère pour les courses et dans la liste il y avait invariablement de l'alcool. Moi je ramenais jamais l'alcool mon frère si. Donc au final elle commandait à mon frère.
Le soir où elle a perdu connaissance elle s'est cogné la tête contre les toilettes. Une fois à l'hôpital elle a fait son avc.
Et on a retrouvé la bouteille vide que mon frère lui avait ramené et qu'elle avait fini dans la soirée. Beh c'était la bouteille de trop.
C'est clair qu'il est responsable de ce qu'il s'est passé ce soir là et il le sait et il le porte depuis.

Le bon sens veut que "d'abord ne pas nuire"

Sauf qu'un alcoolique en addiction qui n'a pas sa dose peut aussi avoir d'autres problèmes sérieux y compris l'AVC et autres ou devenir très violent donc ton frère quelque part n'est pas si responsable que ça et si je dis cela c'est que je sais ce qu'il en est au niveau médical c'est pourquoi une désintox ne se fait pas en privant d'alcool il faut un substitut et d'autres soins qui se font par injections à cause des risques que provoquent un arrêt brutal de l'alcool. Un médecin dira toujours qu'il ne faut jamais pour un alcoolique addict le sevrer d'alcool sans être suivi dans une structure car ça peut poser des problèmes neurologiques sérieux.
avatar
Totem
Rhéa

Chèvre
Messages : 1408
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Hridaye le Jeu 26 Juil - 23:57

Beh écoute là en l’occurrence elle est bien morte d'overdose. Et ces problèmes neurologiques étaient bien dus à son alcoolisme et non son sevrage
Parce qu'elle n'a pas été sevrée et n'a jamais souhaité non plus faire de cure de désintox.
Donc stp évite de reécrire à ta sauce une histoire que tu n'as pas vécu, dont tu ne sais rien, ne serait-ce que par respect. Merci.

Si quelqu'un qui veut se détruire, il trouve toujours le moyen d'y parvenir, c'est une affaire entendu, mais pour ma part, je ne participe pas à ça, ni de près, ni de loin.

Sinon l'aide à autrui je la voyais dans un cadre un plus large que celui-ci.
avatar
Hridaye
Encelade

Chèvre
Messages : 765
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Totem le Ven 27 Juil - 0:12

@Hridaye a écrit:Beh écoute là en l’occurrence elle est bien morte d'overdose. Et ces problèmes neurologiques étaient bien dus à son alcoolisme et non son sevrage
Parce qu'elle n'a pas été sevrée et n'a jamais souhaité non plus faire de cure de désintox.
Donc stp évite de reécrire à ta sauce une histoire que tu n'as pas vécu, dont tu ne sais rien, ne serait-ce que par respect. Merci.

.

Excuse moi mais tu ne sais rien de moi et tu ne sais si je n'ai pas rencontré l'addiction à l'alcool de proches et si j'ai écris ce que tu nies c'est justement par rapport à du vécu familial de plusieurs membres très proches alcooliques passé et présent mais bon j'aurais mieux fait encore de me taire mais pas pour histoire de respect parce que là je ne sais pas qui manque de respect plus à l'autre.
Je te laisse donc ce topic pour éviter d'écrire des histoires à ma sauce.


Dernière édition par Totem le Ven 27 Juil - 12:02, édité 1 fois
avatar
Totem
Rhéa

Chèvre
Messages : 1408
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Hridaye le Ven 27 Juil - 0:38

Parle de ton expérience propre alors sans venir citer l'expérience vécue que j'ai décrite pour laisser entendre que ça se serait passé autrement. Chaque cas étant différent pourquoi comparer un cas à un autre ?

Jusqu'à preuve du contraire on ne meurt pas de sevrage, on rencontre des soucis passagers quelques jours, ok, le temps que ça se régule et que le cerveau actualise, par contre d'une overdose d'alcool on meurt. Et si c'est pas d'overdose c'est le foie qui trinque ou un autre organe ou un cancer.

Donc tu renverses un peu la situation
avatar
Hridaye
Encelade

Chèvre
Messages : 765
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Totem le Ven 27 Juil - 0:45

Les risques de l'arrêt brutal

Besoin d'aide ?
Alcool - Selfhelp en ligne
Alcool - Accompagnement en ligne
thèmes connexes
En savoir plus sur le sevrage »
Traitement de soutien »
En savoir plus sur l'accompagnement »
Si vous décidez de vous sevrer par vous-même après une longue période de consommation excessive d'alcool, tenez compte des éléments suivants :

Les symptômes de sevrage les plus connus sont : tremblements, transpiration, anxiété et nervosité, angoisse, sentiment de «malaise», insomnie, nausées et vomissements.

Ces symptômes ne sont pas dangereux en soi et disparaissent habituellement au bout de 7 à 10 jours d'abstinence. Après 24 heures, les symptômes du sevrage atteignent un pic et, après trois jours, le pire est passé. Cependant, les idées noires et l'insomnie peuvent persister pendant plusieurs semaines. Dans certains cas se produisent également des crises d'épilepsie ou apparaît un delirium tremens. Ces symptômes sont impossibles à prévoir et peuvent être mortels !
avatar
Totem
Rhéa

Chèvre
Messages : 1408
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Invité le Ven 27 Juil - 5:43

Namasté Namasté,

Yo... les filles ! On parle d'aide à autrui, de compassion...

Cette chose que le cœur ne peut s'empêcher de faire. Certains l'ont con-prise et en profitent, d'autres la reçoivent dignement, d'autres enfin n'en veulent pas.

Mon frère se drogue, est alcoolique et ivrogne à ses heures. Toute la famille a tenté de l'aider... en vain. Lorsque l'aide est vaine, surtout envers un drogué, alcoolique, il est bon de laisser l'autre vivre la destinée qu'il choisit. L'heure de l'aide advient lorsqu'elle est sincèrement sollicitée ; honnêtement reçue, l'aide dispense toujours des résultats positifs.

En Inde, la mendicité est un business qui s'étale à tous les coins touristiques ainsi que dans chaque ville. Lorsque je guide un groupe de touristes je recommande toujours de ne rien donner. Ceux qui n'écoutent pas et donnent à un, se retrouvent immédiatement submergés par les autres mendiants qui observaient discrètement la scène et viennent tenter la chance à leurre tour... en groupe de pickpockets.

En France, sur la Canebière à Marseille, je me souviens d'un jeune homme qui faisait la manche devant le restaurant dont j'étais le directeur. L'homme était propre, correctement vêtu, ne semblait pas s'adonner à la boisson. Il y a 35 ans, j'aimais déjà aider mon prochain ; je lui ai demandé pourquoi il en était là, s'il avait un toit... un peu façon ratDchamp. Il ne savait pas faire grand chose, alors je lui ai proposé un emploi de plongeur, nourri-logé + SMIC de l'époque. Bien que en bonne santé, il n'a fait qu'un jour. Le lendemain, il avait repris la même place et continua à faire la manche, baissant les yeux chaque fois que je passai devant lui.

L'hiver dernier, j'étais bénévole au sein du dépôt des Restos du Cœur du Var. Plus précisément, manutentionnaire-responsable de la répartition des produits frais positifs/négatifs sur les antennes du département. Depuis l'immense hangar, en plus des produits de première nécessité, étaient distribués pêle-mêle des produits de luxe au milieu d'aliments poisons issus de l'agroalimentaire.
L'aide à autrui est une science qui m'échappe.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Sofiane le Ven 27 Juil - 8:18

L'alcoolisme est une maladie chronique.
avatar
Sofiane
Modérateur

Cheval
Messages : 1097
Date d'inscription : 24/05/2018

Localisation : Le Jardin de roses
Emploi/loisirs : Les romans policiers
Humeur : Curieuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Professeur X le Ven 27 Juil - 10:50

Hum , «Mais je vous le dis, à vous qui m'écoutez: Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent et priez pour ceux qui vous maltraitent. Si quelqu'un te frappe sur une joue, présente-lui aussi l'autre; si quelqu'un te prend ton manteau, laisse-le prendre aussi ta chemise. Donne à quiconque te demande quelque chose, et si quelqu'un te prend ce qui t'appartient, ne le lui réclame pas. Faites pour les autres exactement ce que vous voulez qu'ils fassent pour vous. Si vous aimez seulement ceux qui vous aiment, pourquoi vous attendre à une reconnaissance particulière? Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment! Et si vous faites du bien seulement à ceux qui vous font du bien, pourquoi vous attendre à une reconnaissance particulière? Même les pécheurs en font autant! Et si vous prêtez seulement à ceux dont vous espérez qu'ils vous rendront, pourquoi vous attendre à une reconnaissance particulière? Des pécheurs aussi prêtent à des pécheurs pour qu'ils leur rendent la même somme! Au contraire, aimez vos ennemis, faites-leur du bien et prêtez sans rien espérer recevoir en retour. Vous obtiendrez une grande récompense et vous serez les fils du Dieu très-haut, car il est bon pour les ingrats et les méchants. Soyez pleins de bonté comme votre Père est plein de bonté.» Matthieu 6-27à34 , quelques petites idées à piocher pour ce sujet entre autre , love .
avatar
Professeur X
Vesta

Chien
Messages : 919
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par ratDchamp le Ven 27 Juil - 11:05

Ça me plait, c'est très beau et plein de vérité ça prof :-)
..y'a pas à dire mais quand tu fais pas le schtroumphe grincheux t'es au top ;-)

ratDchamp
Mimas

Cheval
Messages : 479
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Hridaye le Ven 27 Juil - 11:08

Je trouve bizarre cet impératif dans le nouveau testament. Ca m'a toujours choqué :
Aimez vos ennemis, prêtez, soyez ceci, soyez cela etc etc
Ca marche pas comme ça ! On n'aime pas ses ennemis parce qu'on a décidé intellectuellement que c'était vachement plus fun que le contraire.
C'est à un certain moment de l'évolution de conscience qu'on réalise qu'on est plus capable de haïr, de tenir rancune etc. Et donc on aime aussi ses ennemis mais pas parce qu'on le veut ou qu'on l'a décidé.
Donc c'est le problème pris à l'envers.

Les évangiles canons sont clairement des falsifications (y compris liées à la traduction j'imagine) et je me demande pourquoi on leur prête encore du crédit. Rolling Eyes
avatar
Hridaye
Encelade

Chèvre
Messages : 765
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Sofiane le Ven 27 Juil - 11:34

Hridaye,

On peut l'entendre comme un impératif ou comme une invitation à. C'est selon.
Quant aux évangiles, ces derniers, comme un grand nombre de textes d'ailleurs, peuvent être une nourriture pour le corps, le coeur, l'âme et l'esprit.

C'est le Dieu qui aime à travers soi.
avatar
Sofiane
Modérateur

Cheval
Messages : 1097
Date d'inscription : 24/05/2018

Localisation : Le Jardin de roses
Emploi/loisirs : Les romans policiers
Humeur : Curieuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Sofiane le Ven 27 Juil - 12:37

Toujours d'actualité...

avatar
Sofiane
Modérateur

Cheval
Messages : 1097
Date d'inscription : 24/05/2018

Localisation : Le Jardin de roses
Emploi/loisirs : Les romans policiers
Humeur : Curieuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éthique de l'aide à autrui

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum