Le Gardien du seuil

Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty Re: Le Gardien du seuil

Message par Hridaye le Ven 6 Juil - 20:11

@Photon a écrit:

Et quels sont ces personnages que vous avez vu à plusieurs ?
Principalement :
Un être assez grand vêtu entièrement de noir et encapuchonné avec toujours la tête baissée de façon à ne dévoiler ni son visage, ni ses yeux (les autres ont décrit un spectre dans la capuche.
Il n'est jamais menaçant ou méchant, son rôle dans mes sorties est juste de me bloquer, ce qui à l'époque avait le don de m'agacer, donc je le retrouvais de temps en temps au chevet de mon lit sur le plan éthérico astral de ma chambre à coucher et je ne pouvais pas aller plus loin.
Il ne déclinait pas son identité quand je le lui demandais, ne répondait jamais aux questions posées, mais me parlait dans un langage inconnu cad incompréhensible.
D'autres ont dit que ce personnage donnait des messages effectivement,  compréhensibles, par contre mais sibyllins où alors dont le sens n'était interprétables que des années après.
Moi j'ai jamais rien compris à son jargon, j'avais même l'impression qu'il parlait à l'envers à cause de l'aspect saccadé.
Je l'ai revu récemment un soir où j'étais lucide en conscience astrale mais brusquement entièrement paralysée.
Quand j'ai demandé à l'entité responsable de ma paralysie de se montrer il est apparu sous forme vaporeuse (vision plus qu'apparition) juste un peu plus grand et effilé que d'habitude.
Il m'a fait comprendre par télépathie qu'il était là pour ma mort. Je lui ai répondu en parlant dans ma tête puisque paralysée que j'avais pas peur de lui et que j'étais prête à mourir, il a disparu sur le champ et mon corps a retrouvé d'un coup sa mobilité.

Le second est une entité de premier abord invisible mais dont on perçoit la présence. Quand je projette l'intention de le percevoir matériellement, il apparait sous forme transparente (comme du cristal), silhouette très grande, très fine, pas d'yeux, pas de bouche, pas d'organes sexués, pas de vêtements.
Les deux fois où j'ai eu à faire à lui, il m'a sortie de force de mon corps, mais ensuite ne semblait avoir aucune intention particulière autre que me distraire ou me détourner de mes intentions, puisqu'il restait planté devant moi sans parler.
La première fois je me suis un peu énervé contre lui ce qui a eu pour effet de me renvoyer dans mon corps. La seconde fois je l'ai pris à bras le corps et je l'ai balancé dans la pièce (il ne pesait rien du tout), il s'est évaporé et j'ai pu continué mon chemin. Je n'ai plus jamais eu à faire à lui ensuite.

Les personnes qui ont croisé ce personnage soit en rêve éveillé, soit en vision, soit en SHC disent qu'ils sont souvent 3. Silencieux et ils inspirent soit de la neutralité, soit une sainte terreur. Mais ils ne sont pas bien méchants. Du moins ne font rien de terrible.

Sinon j'ai rencontré d'autres types de personnages dans mes sorties souvent grotesques, parfois menaçants (dont la plupart ne percevaient même pas ma présence d'ailleurs) mais là les descriptions ne correspondent à rien en rapport aux récits d'autres expérienceurs.
après vu que les personnes qui font des sorties astrales sont pas légion non plus et mon anglais n'est pas suffisamment fluide pour aller lorgner sur les fofos ésos anglophones où j'aurais sûrement plus de réponses...

Ceci dit c'est du passé: je ne pratique plus la sortie astrale aujourd'hui (en tout cas plus volontairement)

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty Re: Le Gardien du seuil

Message par Ptah le Ven 6 Juil - 21:08

Le premier était le gardien du seuil, je pense. Clairement.
Ce n'était pas ton heure, pour ça qu'il n'était pas inquiétant, mais pour les gens à l'agonie, c'est une terreur.

@Hridaye a écrit:
Ceci dit c'est du passé: je ne pratique plus la sortie astrale aujourd'hui (en tout cas plus volontairement)

Tout comme moi. Mais ça arrive naturellement, parfois.
Ptah
Ptah
Dioné

Cochon
Messages : 1110
Date d'inscription : 17/06/2018

Localisation : Temple intérieur

Revenir en haut Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty Re: Le Gardien du seuil

Message par Hridaye le Ven 6 Juil - 21:51

Tu crois que le gardien du seuil intervient en tout début de cheminement ? Surprised

La première fois que je l'ai vu c'était en 2010. Il ne m'a jamais vraiment fait peur.
Le gardien du seuil dans les descriptions des uns et des autres est effectivement terrifiant. Mais la personne n'est pas forcément proche de la mort ou à l'agonie.

Mais c'est vrai qu'il ressemble un peu à un émissaire de la mort par contre Smile

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty Re: Le Gardien du seuil

Message par Ptah le Ven 6 Juil - 23:34

@Hridaye a écrit:Tu crois que le gardien du seuil intervient en tout début de cheminement ?  Surprised

Je crois que j'ai lu il y a longtemps qu'il intervenait dans les moments significatifs, alors je pense que quelque chose a bien changé en toi au début de ton cheminement, non ? Si on réussit à mourir un peu à soi, il est de la partie, à n'importe quel moment. On le connait comme gardien du seuil de la mort physique, mais en fait, de ce que j'ai compris, la mort de l'identification à l'ego est concernée aussi.

Si on le voit près de quelqu'un, ça peut vouloir dire que cette personne va mourir.
C'est arrivé à ma soeur, qui l'a vu près d'une personne proche, elle me l'a dit, et ensuite, la personne est décédée quelques temps après.

@Hridaye a écrit:
La première fois que je l'ai vu c'était en 2010. Il ne m'a jamais vraiment fait peur.
Le gardien du seuil dans les descriptions des uns et des autres est effectivement terrifiant. Mais la personne n'est pas forcément proche de la mort ou à l'agonie.
Mais c'est vrai qu'il ressemble un peu à un émissaire de la mort par contre Smile

Tu as raison, tous les témoignages sont, sinon terrifiants, en tout cas, pas agréables.
Je l'ai vu une fois au-dessus de moi, debout près du lit, immobile, j'étais juste un peu assoupi sur le lit, bien réveillé quand même, dans la pénombre, et il me regardait. J'ai ouvert les yeux physiques, et il était encore là, tout sombre, silencieux, sa tête baissée me regardait, à 70cm de la mienne environ, on ne voit pas ses yeux, ni sa bouche, rien, juste un visage sombre, impersonnel.
J'ai eu un peu peur, juste une seconde, parce que surpris. En fait, j'ai vu plusieurs fois des défunts, alors ça ne me fait pas peur, au contraire, j'aime ça, mais là, rien à voir, j'ai ressenti un truc bizarre, pas agréable, pourtant, il n'est pas menaçant. Je crois que notre inconscient sait qui c'est, et nous transmet la peur relative à la mort. Et comme on a peur de la mort, on a peur de lui.
C'est une peur indirecte.

Et c'était à un moment charnière de ma vie, ce qui tend à montrer que le voir est lié à quelque chose de particulier.
Ptah
Ptah
Dioné

Cochon
Messages : 1110
Date d'inscription : 17/06/2018

Localisation : Temple intérieur

Revenir en haut Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty Re: Le Gardien du seuil

Message par Hridaye le Ven 6 Juil - 23:53

Whaou, beh merci pour le témoignage Smile et merci à Photon d'avoir posé la question, sans quoi j'aurais jamais su tout ça.
Mais 2 dernières choses: il était de noir vêtu avec une capuche sur la tête celui que tu as vu au dessus de ton lit ?
Toutes les personnes qui vont mourir le voient donc ? Mais pourtant beaucoup sont retrouvés mort avec un sourire flottant sur leur visage et non avec un air terrifié scratch

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty Re: Le Gardien du seuil

Message par Ptah le Sam 7 Juil - 0:13

Merci à toi aussi, car tu as témoigné également.

Il était plutôt grand, tout en noir, mais sans capuche, et de face, sa tête baissée vers moi était très sombre, je ne pouvais pas voir ni yeux, ni nez, ni bouche, ni contour précis du visage.

Il vient au moment de la mort, mais je ne sais pas du tout si tous les gens à l'agonie le voient, parce que tout le monde n'a pas les mêmes capacités de vision, la même conscience. Tu sais, il y a bien des gens qui même en s'exerçant, ne vont pas dans l'astral, n'en sont pas conscients, ne ressentent pas les énergies non plus, alors, on ne peut rien dire sur les autres.
Les Bouddhistes disent que tout le monde ne part pas de la même façon, certains sont inconscients, d'autres non, certains restent en bas, d'autres non. Dans ces conditions, difficile de répondre à ta question.
Les gens qui sourient ont peut être un guide qui vient aussi, je ne sais pas, ou alors ils sont soulagés de partir, ou de retrouver leur vrai "chez eux", parce que notre maison est de l'autre côté, pas ici..
Ptah
Ptah
Dioné

Cochon
Messages : 1110
Date d'inscription : 17/06/2018

Localisation : Temple intérieur

Revenir en haut Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty Re: Le Gardien du seuil

Message par Hridaye le Sam 7 Juil - 0:20

Oui tu as sûrement raison Smile
Bon beh sachant que c'est le gardien du seuil, c'est sûr la prochaine fois je l'accueille avec les honneurs Le Gardien du seuil Icon_lol et pas comme une entité sinistre de bas astral What a Face

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty mmmmm

Message par Ptah le Sam 7 Juil - 0:28

@Hridaye a écrit:Oui tu as sûrement raison Smile
Bon beh sachant que c'est le gardien du seuil, c'est sûr la prochaine fois je l'accueille avec les honneurs Le Gardien du seuil Icon_lol et pas comme une entité sinistre de bas astral What a Face

T'as intérêt, sinon, il va te filer un coup de faucheuse, tu vas voir un peu. lol!

En fait, pour dire ce que je crois, je pense c'est une partie de nous-même, celle qui est attachée à l'incarnation et à l'ego. Mais bon, c'est perso comme point de vue.
Ptah
Ptah
Dioné

Cochon
Messages : 1110
Date d'inscription : 17/06/2018

Localisation : Temple intérieur

Revenir en haut Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty Le Gardien du seuil

Message par Hridaye le Sam 7 Juil - 11:47

Je connais pas grand chose sur le sujet et je ne pensais même pas être concernée, mais cet autre sujet
http://chemin-spiritualite.forumactif.com/t349p25-les-prophetes-de-malheur#8577
est parti en hs là dessus, donc déjà ce serait bien de rapatrier les sujets (désolée pour le boulot supplémentaire), car c'est un sujet qui mérite un traitement à part entière.

Donc sujet ouvert pour être alimenté au fur et à mesure.
Si possible par des expériences personnelles, autrement, par de la littérature ou des narrations

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty Re: Le Gardien du seuil

Message par Miwae le Sam 7 Juil - 13:20

@Hridaye a écrit:Je connais pas grand chose sur le sujet et je ne pensais même pas être concernée, mais cet autre sujet
http://chemin-spiritualite.forumactif.com/t349p25-les-prophetes-de-malheur#8577
est parti en hs là dessus, donc déjà ce serait bien de rapatrier les sujets (désolée pour le boulot supplémentaire), car c'est un sujet qui mérite un traitement à part entière.

Donc sujet ouvert pour être alimenté au fur et à mesure.
Si possible par des expériences personnelles, autrement, par de la littérature ou des narrations

Fait, si j'en ai oublié n'hésites pas à le signaler
Miwae
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 2949
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

http://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty Re: Le Gardien du seuil

Message par Hridaye le Sam 7 Juil - 13:26

Merci pour la diligence Miwae, toi, t'es l'ange tutélaire gardien de ce forum I love you

Le gardien du seuil c'est prof x (j'rigole... quoique)

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty Re: Le Gardien du seuil

Message par Totem le Sam 7 Juil - 17:49

@Hridaye a écrit:
Principalement :
Un être assez grand vêtu entièrement de noir et encapuchonné avec toujours la tête baissée de façon à ne dévoiler ni son visage, ni ses yeux (les autres ont décrit un spectre dans la capuche.
Il n'est jamais menaçant ou méchant, [/quote]

J'ai vu un homme correspondant à ta description lors d'une opération chirurgicale où j'étais sous anesthésie. Nous nous trouvions tous les deux dans une barque sur une fleuve que la la barque traversait en plein clair de lune. Je voyait l'autre berge au loin, il ne parlait pas, il pagayait debout et moi j'étais assise, je ne disait rien non plus et au moment d'arriver sur cette berge j'ai été réveillée par le les infirmières et le médecin qui était affolé et qui donnait des ordres rapides d'injecter certains médicaments dans la perf aux infirmières. C'est plus tard en demandant à une infirmière dans ma chambre ce qui s'était passée, elle m'a répondue que leur avait fait peur....J'en ai conclus que j'ai failli y passer en me rappelant ce que j'ai vécu sous anesthésie.
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4375
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty Re: Le Gardien du seuil

Message par ratDchamp le Sam 7 Juil - 18:03

..ça me fait penser à l'Ankou votre personnage

ratDchamp
Vesta

Cheval
Messages : 845
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty Re: Le Gardien du seuil

Message par Invité le Sam 7 Juil - 18:15

@Totem a écrit:

J'ai vu un homme correspondant à ta description lors d'une opération chirurgicale où j'étais sous anesthésie. Nous nous trouvions tous les deux dans une barque sur une fleuve que la la barque traversait en plein clair de lune. Je voyait l'autre berge au loin, il ne parlait pas, il pagayait debout et moi j'étais assise, je ne disait rien non plus et au moment d'arriver sur cette berge j'ai été réveillée par le les infirmières et le médecin qui était affolé et qui donnait des ordres rapides d'injecter certains médicaments dans la perf aux infirmières. C'est plus tard en demandant à une infirmière dans ma chambre ce qui s'était passée, elle m'a répondue que leur avait fait peur....J'en ai conclus que j'ai failli y passer en me rappelant ce que j'ai vécu sous anesthésie.

Le nocher des Enfers dans la mythologie grecque ? Je précise ici que les Enfers n'ont pas la même signification que l'Enfer des religions monothéistes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty Re: Le Gardien du seuil

Message par Krem le Mar 15 Oct - 11:39

Invité a écrit:

Le nocher des Enfers dans la mythologie grecque ? Je précise ici que les Enfers n'ont pas la même signification que l'Enfer des religions monothéistes.


Je dirais le passeur du Styx dans la mythologie grecque ou plus communément appelé Charon.
Les Shinigami, dieux de la mort japonais.
Anubis pour la mythologie égyptienne.
Baba yaga aussi pour les nordiques à la possibilité de guider les âmes des défunts.

On appelle ce genre d'entités (autrefois considérés comme dieux) les Psychopompes
Krem
Krem
Quetzálcoatl

Buffle
Messages : 69
Date d'inscription : 09/10/2019

Localisation : Le Désert du Sahara
Emploi/loisirs : Cartomancie
Humeur : Taciturne

Revenir en haut Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty Re: Le Gardien du seuil

Message par Professeur X le Mar 15 Oct - 12:44

Hum , la mystification n'est certes pas une bonne façon d'aborder notre relation à la spiritualité ou l'éveil , on en vient à personnifier des aspects qui nous composent et dont nous prenons parfois conscience , love .
Professeur X
Professeur X
Callisto

Chien
Messages : 3130
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty Re: Le Gardien du seuil

Message par Melon et bottes de cuir le Mar 15 Oct - 15:05

@Hridaye a écrit:Merci pour la diligence Miwae, toi, t'es l'ange tutélaire gardien de ce forum I love you

Le gardien du seuil c'est prof x (j'rigole... quoique)

Je t'apporterai deux oboles, voire trois, ô garde-fou ! lol!
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Pluton

Rat
Messages : 1859
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Alpes suisses
Emploi/loisirs : La boxe, la lecture,
Humeur : Fluctuante, douce, cynique et mélancolique

Revenir en haut Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty Re: Le Gardien du seuil

Message par Krem le Mar 15 Oct - 18:56

@Professeur X a écrit:Hum , la mystification n'est certes pas une bonne façon d'aborder notre relation à la spiritualité ou l'éveil , on en vient à personnifier des aspects qui nous composent et dont nous prenons parfois conscience , love .

Je ne mystifie rien du tout, je fais juste l'amalgame entre comment les anciens définissaient ces entités et comment nous les voyons à l'heure d'aujourd'hui.

C'est un petit rappel pour dire qu'on a conscience de certaines choses depuis la nuit des temps.
Une petite dose de culture g si tu préfères.
Krem
Krem
Quetzálcoatl

Buffle
Messages : 69
Date d'inscription : 09/10/2019

Localisation : Le Désert du Sahara
Emploi/loisirs : Cartomancie
Humeur : Taciturne

Revenir en haut Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty Re: Le Gardien du seuil

Message par Fol le Fou le Mar 15 Oct - 20:35

Ouah, HRidaye..!

J'avais jamais pensé à Prof comme cela... Mais... Y'a quelque chose à la base. Very Happy


jocolor
Fol le Fou
Fol le Fou
Téthys

Chien
Messages : 970
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Clochard Sélénite
Humeur : Prêt à l'amour

Revenir en haut Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty Re: Le Gardien du seuil

Message par Professeur X le Jeu 17 Oct - 16:34

Hum , vous venez de dépasser le seuil du fantasme en ce qui me concerne , love .
Professeur X
Professeur X
Callisto

Chien
Messages : 3130
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty Re: Le Gardien du seuil

Message par Oni le Jeu 17 Oct - 21:58

@Professeur X a écrit:Hum , la mystification n'est certes pas une bonne façon d'aborder notre relation à la spiritualité ou l'éveil , on en vient à personnifier des aspects qui nous composent et dont nous prenons parfois conscience , love .

Il y a d'un côté la mystification qui a pour but de faire prendre "des vessies pour des lanternes" et d'un autre côté les mythes qui racontent des faits imaginaires ou légendaires et qui  représentent symboliquement des forces physiques, des généralités d'ordre philosophique, métaphysique ou social, qui sont des allégories.

Personnifier des aspects qui nous composent est le meilleur moyen des les regarder. Si nous nous regardons, nous ne voyons jamais ni notre visage ni ce qui est à l'intérieur de nous. Comment dès lors regarder ce que nous ne pouvons voir ? Il faut dans un premier temps en passer par des "personnages"...


Les rencontres avec le gardien du seuil sont des expériences de grande importance qui accompagnent l'ascension dans les mondes supérieurs. En réalité, il n'y a pas un seul gardien, mais exactement deux : l'un qui est le « petit », l'autre le « grand » gardien du seuil. On rencontre le premier lorsque les liens qui unissent entre elles la volonté, la pensée et le sentiment dans les corps subtils (astral et éthérique) commencent à se séparer, ainsi qu'on l'a décrit au chapitre précédent. Quant au grand gardien du seuil, l'homme le rencontre quand la rupture de ces liens atteint aussi les organes physiques du corps, notamment et en premier lieu le cerveau.
Rudolf Steiner


Le gardien du seuil selon Steiner:

Le « petit » gardien du seuil est un être autonome. Il n'existe pas pour l'homme qui n'a pas encore atteint le stade de développement où on le rencontre. On ne peut décrire ici que quelques-unes de ses caractéristiques essentielles.

Nous essaierons tout d'abord de représenter sous une forme narrative la rencontre du disciple avec le gardien du seuil. Cette rencontre vient l'avertir que chez lui pensée, sentiment et volonté échappent à leur coordination primitive.

Un être assez effrayant se dresse devant le disciple. Celui-ci a besoin, pour en soutenir la vue, de faire appel à tout ce qu'il a pu acquérir de présence d'esprit et à sa confiance dans l'excellence du chemin qu'il suit vers la connaissance.

Voici comment le « gardien » révèle le sens de son être : « Jusqu'ici, tu as été guidé par des puissances qui étaient invisibles à tes yeux. C'est par elles qu'au cours de tes existences antérieures, chacune de tes bonnes actions a eu sa récompense, chacun de tes méfaits ses suites fâcheuses. Sous leur influence, ton caractère s'est édifié, marqué par tes expériences et tes pensées. Elles ont décidé de ton destin. Elles ont déterminé la part de joie ou de souffrances qui devait t'échoir à chacune de tes incarnations d'après ta conduite passée. Elles ont régné sur toi sous la forme de la loi universelle de « Karma ». Ces puissances vont renoncer maintenant à une part de leur domination sur toi. Une partie du travail qu'elles accomplissaient, tu dois t'en charger à présent. De rudes coups du destin t'ont frappé jusqu'ici et tu ne savais pas pourquoi : c'était la suite d'une action nuisible accomplie par toi dans une de tes existences précédentes. Parfois aussi tu as rencontré le bonheur et la joie et tu les a accueillis. C'était là également un effet d'anciennes actions. Dans ton caractère il y a bien des beaux côtés, bien des taches hideuses; tu as créé toi-même les uns et les autres par tes actes et tes pensées antérieures. Jusqu'ici tu as connu les effets sans voir les causes. Mais elles, les puissances karmiques, ont scruté toutes tes actions passées, tes pensées, tes sentiments les plus secrets, et elles ont déterminé d'après cela ton être actuel et le cours de ta vie.

« A présent vont se révéler directement à toi tous les bons et tous les mauvais côtés de tes incarnations précédentes. Ces causes étaient jusqu'ici tissées dans ta propre nature; elles étaient en toi et tu ne pouvais les voir, de même qu'avec ton œil physique tu ne saurais voir ton cerveau. Maintenant tout ce passé se détache de toi-même et se dégage de ta personne. Il prend une forme autonome que tu peux regarder comme tu regardes les pierres et les plantes du monde extérieur. Et moi-même je suis l'être qui s'est façonné un corps avec tout ce qu'il y a en toi de noble ou de vil. Mon apparence fantomale est faite des dettes que tu as contractées et qui sont consignées sur le livre de ta vie. Tu m'as porté en toi sans me voir jusqu'ici. Cet aveuglement fut heureux pour toi. Car la sagesse d'un destin qui t'était caché a pu ainsi travailler à ton insu à effacer les taches hideuses dont tu vois en moi les vestiges. Maintenant que je suis sorti de toi, cette sagesse cachée t'a également abandonné. Désormais elle ne se souciera plus de toi. Elle remet sa tâche entre tes mains. Il faut que je devienne un être parfait et splendide, sans quoi je tomberais en perdition. Si ce malheur m'arrivait, je t'entraînerais avec moi dans un monde obscur et déchu. Pour éviter cette calamité, il faut que ta propre sagesse soit assez grande pour prendre sur elle la tâche dont s'acquittait auparavant la sagesse cachée qui t'a abandonné. Lorsque tu auras franchi le seuil que je garde, à aucun moment je n'échapperai plus à tes yeux. Quand tu feras quelque chose de mal, tu percevras tout de suite ta dette en ce que ma forme en sera altérée de manière horrible, démoniaque. C'est seulement quant tu auras redressé tes erreurs passées et seras assez purifié pour que le mal te soit devenu impossible, que mon être se revêtira d'une radieuse beauté et, pour le plus grand bien de ton activité future, je pourrai m'unir à toi pour ne plus former avec toi qu'un seul et même être.

« Mon seuil est cimenté par les craintes et les appréhensions que tu ressens encore devant l'entière charge de toi-même, l'entière responsabilité de ta conduite, de ta pensée. Tant que tu redoutes d'avoir à diriger toi-même ta destinée, le seuil n'a pas encore tout ce qu'il doit comporter; tant qu'il y manque une pierre, tu dois rester devant ce seuil; tu ne passeras pas. N'essaie pas de le franchir avant de te sentir entièrement affranchi de la peur et prêt à te charger de la responsabilité suprême.

« Jusqu'à présent, je ne sortais de ton être personnel que quand la mort mettait fin à l'une de tes courses terrestres. Même à ce moment, toutefois, ma forme te demeurait voilée. Seules m'apercevaient les puissances qui veillaient sur ton destin. D'après mon aspect, elles pouvaient façonner, dans les intervalles qui séparent la mort d'une nouvelle naissance, les forces et les facultés qui devaient te permettre de travailler à ton progrès, dans une incarnation nouvelle en embellissant ma forme. Et c'est aussi mon imperfection qui obligeait toujours ces puissances à te ramener sur la terre pour une autre incarnation. A ta mort j'étais là, et les maîtres du Karma décidaient de ton retour sur la terre d'après ce que j'étais. C'est seulement si tu étais arrivé inconsciemment, par la suite de tes incarnations, à me rendre parfait, que les puissances de la mort n'auraient plus eu d'action sur toi; fondu en moi tu aurais enfin pu entrer dans l'immortalité en union avec moi. Mais aujourd'hui, je suis devenu pour toi visible, alors que j'étais toujours près de toi à l'heure de la mort, mais invisible. Lorsque tu auras franchi mon seuil, tu entreras dans les sphères que tu ne connais généralement qu'après la mort physique. Tu vas y entrer en pleine conscience; et en même temps que tu continueras à évoluer sur terre sous une forme physiquement visible, tu vas évoluer désormais dans le royaume de la mort, c'est-à-dire le royaume de la vie éternelle. Car en réalité je suis aussi l'ange de la mort, en même temps que je suis l'annonciateur d'une vie éternelle, d'une vie supérieure, intarissable. Vivant aujourd'hui dans ton corps, tu traverseras par moi la mort pour renaître à une existence que plus jamais rien n'anéantira.

« La sphère où tu pénètres va te révéler des êtres de nature suprasensible. La félicité y sera ton partage, mais ta première rencontre dans ce nouveau monde, c'est moi-même, ta créature. Auparavant, je vivais de ta vie propre; tu m'as éveillé maintenant à une existence autonome et me voici devant toi, juge visible de tes actions à venir, peut-être comme un reproche constant. Tu as pu me créer, mais en même temps tu as pris sur toi la charge de me transformer en un être parfait. »

Ce qui est présenté ici sous forme narrative ne doit pas être considéré comme un symbole, mais comme une expérience des plus réelles pour le disciple. (Note 16 : Il ressort de ce qui précède, que le gardien du seuil qui vient d'être décrit est une forme (astrale) qui se révèle à la clairvoyance en train de s'éveiller chez le disciple. La science spirituelle mène à cette rencontre suprasensible. C'est seulement par un procédé de magie intérieure que l'on peut rendre le gardien visible aux sens physiques. L'opération consiste à produire un nuage de matière subtile, une sorte d'apparition fumeuse, composée d'un mélange de diverses substances. La force du magicien parvient à donner forme à cette fumée et à l'animer au moyen du Karma que le disciple n'a pas encore purgé. Si l'on est suffisamment préparé à la vision spirituelle, il n'est plus besoin de pareille évocation sensible. C'est un danger très grave d'être appelé, sans préparation suffisante, à contempler, sous la forme, d'un être vivant, sensible, le résidu du Karma « non purgé »; il ne faut pas d'ailleurs aspirer à cette expérience. Dans le roman de Bulwer Lytton, « Zanoni », on trouvera une description romanesque de la rencontre avec le gardien du seuil ainsi matérialisé.)

Le gardien doit expressément l'avertir de ne pas avancer davantage s'il ne se sent pas la force de répondre aux exigences qui viennent de lui être révélées. Si terrible que soit cette apparition, elle n'est pourtant que l'effet de l'existence antérieure du disciple, elle n'est que sa propre nature extériorisée et éveillée à la vie autonome. Cet éveil survient lorsque se dissocient les trois forces : volonté, pensée et sentiment.

C'est déjà une expérience d'une grande portée d'avoir, pour la première fois, conscience que l'on a engendré un être spirituel. Le disciple doit être préparé à supporter sans le moindre effroi cette vision terrible. Au moment de la rencontre, il doit se sentir assez fort pour oser se charger délibérément d'embellir cette forme.

Si le disciple se tire avec bonheur de cette première rencontre avec le gardien du seuil, une conséquence en sera que sa prochaine mort physique sera un événement tout autre que les morts précédentes. Il accomplira consciemment l'acte de mourir, en déposant son corps physique comme on dépose un vêtement qui est trop usé ou qu'une déchirure vient de mettre hors d'usage. Sa mort physique n'a pour ainsi dire plus d'importance que pour les autres, ceux qui vivaient avec lui et qui s'arrêtent encore aux perceptions des sens. Pour eux, le disciple « meurt »; pour lui, il ne se produit pas un changement très important dans ce qui l'entoure. Tout l'univers spirituel dans lequel il entre s'offrait déjà identiquement à lui avant sa mort; c'est ce même univers qu'il contemple après sa mort.

Mais le « gardien du seuil » enseigne encore autre chose. L'homme appartient à une famille, à un peuple, à une race; il agit dans le monde en fonction de son appartenance à ces communautés; son propre caractère en dépend également. Or, ce qui compose la famille, le peuple ou la race, est loin d'être uniquement la somme de toutes les actions accomplies consciemment par les individus. Les familles ou les peuples ont une destinée comme elles ont des caractères distinctifs. Ces choses restent des notions générales pour l'homme ordinaire. Quant au penseur matérialiste, rempli de préjugés, il n'a que mépris pour l'occultiste qui prétend que la destinée d'une famille ou d'un peuple, le caractère d'une tribu ou d'une race, existent aussi réellement pour lui que la destinée d'un individu. C'est que l'occultiste découvre des réalités supérieures, dont les simples individus sont les membres, au même titre que les bras, les jambes et la tête sont des parties du corps humain. Dans la vie d'une famille, d'un peuple ou d'une race, il voit agir, outre les individus, des réalités plus hautes qui sont vraiment l'âme de cette famille, de ce peuple, l'esprit de cette race. On peut dire que les individus ne sont, en un certain sens, que les organes exécutifs de ces âmes-groupes et il est parfaitement juste de parler de l'âme d'un peuple qui se sert, par exemple, des individus appartenant à un pays pour accomplir certaines tâches. L'âme du peuple ne descend pas jusqu'à la matérialisation sensible; elle vit dans les mondes supérieurs, et pour agir dans le monde sensible, elle se sert des individus comme d'organes physiques. Elle se comporte comme un architecte qui emploie des manœuvres pour bâtir un édifice.

Tout homme reçoit, au plein sens du terme, de ces âmes de famille, de peuple, de race, la tâche qui lui est dévolue. L'homme borné aux sens n'est nullement initié au plan supérieur qui commande son action. C'est inconsciemment qu'il sert à réaliser les buts assignés par l'âme du peuple ou de la race. Tandis que le disciple, dès qu'il a rencontré le gardien du seuil, doit, non seulement veiller à l'accomplissement de ses devoirs personnels, mais encore collaborer sciemment à l'œuvre de son peuple et de sa race. Tout élargissement de son horizon agrandit aussi inéluctablement le champ de ses devoirs. Ce qui se passe en réalité, c'est que le disciple ajoute en quelque sorte un nouveau corps psychique au précédent, comme un vêtement de plus. Jusqu'ici, il allait dans la vie à l'abri des voiles qui habillaient sa personnalité, et les entités spirituelles qui se servaient de lui prenaient soin de régler ce qu'il avait à faire pour la collectivité. Le gardien du seuil lui découvre maintenant qu'à l'avenir ces puissances spirituelles vont se retirer de lui. Il doit émerger de la collectivité; mais il s'endurcirait dans son isolement et n'échapperait pas à la perdition s'il n'acquérait pas lui-même maintenant les forces appartenant aux esprits des peuples et des races. Beaucoup prétendent, il est vrai, s'être affranchis de toute dépendance à l'égard du peuple et de la race. Ils disent : « Il me suffit d'être un homme et rien qu'un homme »; mais il faut leur répondre : « A qui devez-vous votre liberté ? N'est-ce pas votre famille qui vous a donné votre place dans le monde, n'est-ce pas votre peuple ou votre race qui a fait de vous ce que vous êtes ? Ils vous ont éduqué, et si vous pouvez vous élever au-dessus de tous les préjugés, devenir pour votre peuple ou votre race une lumière ou un bienfaiteur, n'est-ce pas à cette éducation que vous en êtes redevable ? Alors même que vous dites « n'être rien qu'un homme », c'est aux esprits des collectivités au sein desquelles vous êtes né que vous devez d'être devenu ce que vous êtes. »

Seul, le disciple peut comprendre ce que c'est qu'être abandonné par les esprits du peuple et de la race; lui seul peut savoir combien toute l'éducation reçue est de peu de poids en face de la vie qui l'attend désormais. Car tout ce qui lui a été apporté se désagrège lorsque se rompent les liens entre volonté, pensée et sentiment. Il regarde les résultats de toute l'éducation reçue comme on regarde une maison lézardée de toutes parts et qu'il s'agit de reconstruire sur un nouveau plan. C'est donc plus qu'un symbole si l'on dit : Après que le gardien du seuil a fait connaître ses premières exigences, alors, de l'endroit où il se trouve, se lève un vent de tempête, un vent qui éteint toutes les lumières spirituelles qui, jusqu'alors, ont éclairé pour le disciple la route de l'existence. Une obscurité totale s'étend devant le disciple. Elle n'est interrompue que par l'éclat qui émane du gardien du seuil. Du sein de cette obscurité sortent de nouveaux avertissements : « Ne franchis pas mon seuil avant d'être sûr que tu vas rendre, par toi-même, de la lumière à ces ténèbres; ne fais pas un pas de plus si tu n'es pas certain d'avoir assez d'huile spirituelle pour alimenter désormais ta propre lampe. Car les lampes des guides qui t'éclairaient jusqu'ici te feront défaut à l'avenir. » Après ces paroles, le disciple doit se retourner et porter ses regards derrière lui. Le gardien du seuil écarte alors pour lui le rideau qui cachait jusqu'ici les mystères profonds de l'existence. Il découvre dans leur pleine activité les esprits de la famille, du peuple, de la race; il voit précisément qu'il a été guidé jusque là et il lui devient clair que désormais il ne le sera plus. Tel est le second avertissement que, près du seuil, on reçoit du gardien.

Personne ne pourrait supporter sans préparation un tel spectacle si la forte discipline qui a rendu l'individu capable d'atteindre le seuil ne lui permettait aussi de trouver au moment voulu les forces nécessaires. Dans certains cas, il se peut que cette discipline ait été si harmonieuse que l'entrée dans la vie nouvelle perde tout caractère impressionnant ou tumultueux; alors les expériences devant le seuil sont accompagnées d'un pressentiment de cette félicité qui sera la note dominante de l'existence nouvellement acquise. Le sentiment de la liberté nouvelle efface tous les autres. Sous l'effet de ce sentiment, les devoirs nouveaux et la responsabilité nouvelle dont on doit se charger apparaissent comme une obligation qui échoit nécessairement à l'homme parvenu à ce stade de son évolution.
Extrait de l'Initiation - Un chemin vers la connaissance de soi de Rudolf Steiner

Oni
Oni
Épiméthée

Chèvre
Messages : 213
Date d'inscription : 04/03/2019

Localisation : Ici
Emploi/loisirs : Procrastination

Revenir en haut Aller en bas

Le Gardien du seuil Empty Re: Le Gardien du seuil

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum