La division intérieure

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

La division intérieure

Message par Ezepeth le Ven 22 Juin - 18:50

Rappel du premier message :

Ressentez-vous comme à une situation donnée, nos réactions intérieures peuvent-être contradictoires ?
Pourtant, l'unité, cet idéal de la spiritualité, se ressent aussi en de rares occasions.
Comment faites vous pour tendre vers cette unité, comment réagissez-vous lorsque vous sentez que la division s'installe en vous ?
avatar
Ezepeth
Amalthée

Chien
Messages : 233
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : La Lune

Revenir en haut Aller en bas


Re: La division intérieure

Message par ratDchamp le Lun 25 Juin - 15:23

..c'est vrai que "être un avec ce qui est" je sais pas si vous vous rendez compte de ce que ça peut vouloir dire..
Par exemple mon chien est, si je suis un avec lui ça voudrait dire que ma conscience est la sienne, que je ressent comme lui au travers de ses sens,
..qui en est capable ici ?

ratDchamp
Protée

Messages : 625
Date d'inscription : 18/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par Professeur X le Lun 25 Juin - 15:26

@Miwae a écrit:
@Professeur X a écrit:Hum , oh bin si " ultimement " il n'y a pas de division ! , nous ne sommes pas cette conscience dont tu parles , nous sommes l'être et être et conscience ça fait deux , l'être que nous sommes n'est pas un il y a son essence sa personnalité , et ces deux aspects sont aussi subdivisés .

Qu'est ce que tu entends par conscience Prof X ?

Hum , ce par quoi nous percevons le monde et nous-même , love .
avatar
Professeur X
Rhéa

Chien
Messages : 1420
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par Sofiane le Lun 25 Juin - 18:37

@Ezepeth a écrit:@Sofiane, comment décrire l'unité ? J'en constate trois types.
L'unité intérieure, il s'agit d'un état où toutes les parties qui nous composent vont dans le même sens, marchent (comme Alcyan) main dans la main. On peut la ressentir avec un splif, comme le dit Benji, après/pendant l'amour, ou après avoir achevé une oeuvre par exemple.
Il existe aussi l'unité avec les autres, qu'on peut ressentir lors de la coupe du monde par exemple.
Et l'unité avec l'univers, quand on parvient à ne faire qu'un avec lui, en se jetant dans le fleuve cosmique, quand on ressent que l'on est "chez soi"
Ces états, on peut y entrer par accident, ou parait-il, les provoquer volontairement.
Mais la plupart du temps, je suis dans un état de division intérieur profond, je ressent des choses que je ne veux pas, je pense à des choses qui sont inutiles, je ne me plaît pas moi même, les autres non plus, et je n'arrive pas à retrouver l'unité, je ne peux qu'observer, attendre que ça passe, ou penser à autre chose.
Merci pour vos techniques à tous

Merci de ta réponse Ezepeth. Lorsque tu te sens divisé, pourquoi ne t'orientes-tu pas vers une action entraînant les états que tu décris. De mon côté, je pense que nous passons par divers états. Nous sommes comme les saisons, comme le jour et la nuit, nous ne sommes jamais statiques. L'existence est faite d'alternance. C'est pourquoi l'état d'unité n'est jamais constant. Il y a ce va-et-vient, un mouvement parfois imperceptible comme dans l'image du fleuve que tu as utilisée, imperceptible et néanmoins présent.
avatar
Sofiane
Modérateur

Cheval
Messages : 1759
Date d'inscription : 24/05/2018

Localisation : Le Jardin de roses
Emploi/loisirs : Les romans policiers
Humeur : Curieuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par Benji le Lun 25 Juin - 23:10

@ratDchamp a écrit:..c'est vrai que "être un avec ce qui est" je sais pas si vous vous rendez compte de ce que ça peut vouloir dire..
Par exemple mon chien est, si je suis un avec lui ça voudrait dire que ma conscience est la sienne, que je ressent comme lui au travers de ses sens,
..qui en est capable ici ?
Simplement un sentiment de communion.....
Rien à voir avec des pouvoirs psychiques.
avatar
Benji
Umbriel

Cheval
Messages : 1240
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par Benji le Lun 25 Juin - 23:13

Prof que dire.On peut effectivement se couper les cheveux en 4 puis en 8 sur la théorie de notre division intérieure.
Si on n'expérimente pas cela on peut blablater toute sa vie.
avatar
Benji
Umbriel

Cheval
Messages : 1240
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par ratDchamp le Lun 25 Juin - 23:32

..oui mais un sentiment de communion n'est pas du tout une communion de conscience, et sans cela il ne peut pas y avoir conscience de l'unité,
..alors disons qu'on peut avoir un sentiment d'unité, mais avoir pleinement conscience de l'unité c'est à mon sens beaucoup plus ardu ;-)

ratDchamp
Protée

Cheval
Messages : 625
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par Ezepeth le Lun 25 Juin - 23:45

@Sofiane, effectivement, lorsque je suis divisé, il devrait être possible de retrouver l'unité grâce à certaines actions. Mais lesquelles ? Comme tu le dis, notre état intérieur est en mouvement constant, il y a plusieurs types de divisions, et plusieurs types d'unités. Et à chaque état, les actions pour changer diffèrent. Celles que j'ai donné en exemple peuvent fonctionner un jour, et l'autre pas.
La Terre est comme nous, elle est divisée. Au nord il pleut, au sud il fait beau, à l'est y'a de l'orage, à l'ouest il fait froid. Toutefois, à notre image, elle est prévisible. Il suffit de connaître sa position par rapport au Soleil.
Par analogie, si nous connaissions notre position par rapport au soleil de notre échelle, nous pourrions connaître/prévoir notre état intérieur, et donc nous forcer à imiter la Terre en tournant sur nous même, c'est à dire, en éclairant équitablement chaque particularité de notre être (même si l'équateur, le coeur, est privilégié).
Mais alors quel est le soleil de notre échelle ? Qu'est-ce qui nous influe le plus ? Je ne sais pas trop, peut-être les autres formes de vie, la société, la Terre elle même, ou quelque chose d'intérieur.
avatar
Ezepeth
Amalthée

Chien
Messages : 233
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : La Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par Photon le Mar 26 Juin - 6:43

Si tu es très souvent en état de division intérieure, la majeure partie du temps, peut-être a tu pris des décisions qui t'éloignent de ton chemin de vie.

Je vois sur les détails te concernant, sous ton avatar que tu es jeune, tu ne l'a peut-être pas encore trouvé ou bien ton engagement dans ce sens n'est encore assez marqué pour avoir tracé la voie vers le futur potentiel qui te correspond.

Interroge-toi sur ton chemin de vie, la raison de ta venue sur Terre, et si tes décisions y sont conformes.

C'est une démarche qui de toute façon est saine pour tout le monde, c'est ce que je te conseille de faire.
avatar
Photon
Quetzálcoatl

Cheval
Messages : 92
Date d'inscription : 21/06/2018

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par Professeur X le Mar 26 Juin - 8:50

@Benji a écrit:Prof que dire.On peut effectivement se couper les cheveux en 4 puis en 8 sur la théorie de notre division intérieure.
Si on n'expérimente pas cela on peut blablater toute sa vie.

Hum , si pour toi la division intérieure est une théorie car tu expérimente l'unité ces blalas  certes ne te concerne pas .

Pour ma part je pense qu'admettre que nous sommes légion , division , et antagonisme , est l'aspect psychologique le plus difficile dans notre volonté d'éveil , cela prouve aussi que nous n'avons pas dépassé le " moi " love .
avatar
Professeur X
Rhéa

Chien
Messages : 1420
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par Benji le Mar 26 Juin - 11:12

Merci pour ta condescendance  
Tiens la présentation du nouveau numéro de 3ème millénaire.  Que je viens juste de recevoir par mail.
"En dehors, ou en marge, des grandes religions, la profusion des stages de bien-être, de méditation anti-stress, de techniques pour lâcher-prise ou accéder à des états modifiés de conscience, répond à un besoin grandissant de libre recherche spirituelle. Mais quelle démarche essentielle faut-il envisager ?
Alors que beaucoup se plaignent que les “chercheurs”, ou les “badauds” de la spiritualité, passent de technique en technique et de stage en stage, il est légitime de s'interroger sur les raisons profondes d'un tel “vagabondage”. L'axe de toute voie spirituelle n'est que trop rarement abordé. L'essentiel ferait-il défaut ?
Il ne s'agit pas de lancer des critiques systématiques, mais d'apprendre à voir quelle doit être l'orientation de toute aspiration, de toute approche spirituelle : la connaissance de soi, l'observation non-duelle de ce qui est. Cette première étape reste à découvrir avant toute expérience intérieure."
L'observation non duelle de soi....tiens ça me rappelle quelque chose.
Dire que nous sommes légions est une allegorie. Il n'y a pas de nombreux "moi" en réalité il n'y en a même pas un seul.
Il y a impermanence complète car un instant on est joyeux mais l'instant d'après pour une raison extérieure  (quelqu'un ne me dit pas bonjour) je suis triste. Et notre vie se résume à cela. Alors on parle de différents "moi" mais il s'agit en réalité d'un constant changement d'état intérieur qui dépend des circonstances extérieures.
Là ou je dis que tu theorise c'est parce que tu fais de cette notion de l'intellectualisme. Passer 20 ans (ou plus) sur une voie qui vise l'unité pour ne pas réussir à concevoir son existence me laisse perplexe.
J'ai affronté mes démons  (mes nombreux moi ou états intérieurs et surtout leur racine) sous la conduite d'un maître authentique à mon sens. Pendant 20 ans. J'ai découvert le noyau dur de toute cette identification. Et un sentiment d'unité dans lequel je me réveille spontanément baigné le matin et dans lequel je m'endors paisiblement. Même une insomnie m'est paisible. Il y a très ponctuellement des choses qui remontent à la surface mais je les intègre et je plonge à leur source. La lumière y est mise elles ne reviennent plus. Et cela semble te gêner ce n'est toutefois pas mon problème. Cesse un peu de considérer intérieurement c'est le premier pas.
Question :si tu es un tel spécialiste de la 4ème Voie tu vas pouvoir répondre. Tu contestes ce que je dis sans argumenter. J'ai dit que le Travail des 2 chocs étaient complètement lié à ce qu'on peut appeler "faire Un avec". Que peux-tu me dire sur le second choc? Comment on le travaille et en quoi on peut voir un lien avec ce "faire un avec" ou simplement adhérer à ce qui est. Qu'on appelle dans le stoïcisme "discipline de l'assentiment" comme quoi je n'invente rien.
avatar
Benji
Umbriel

Cheval
Messages : 1240
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par Benji le Mar 26 Juin - 11:35

J'ajoute que cela n'empêche absolument pas les pensées. Elles semblent même plus nombreuses mais sûrement parce que je les "Vois" mieux.
Mais ordinairement ces pensées entraînaient des états d'âme très fluctuants, des émotions parfois fortes mais le plus souvent très subtiles et à peine visibles. Des "moi" qui se succédaient en fait. Aujourd'hui elles restent des simples pensées qui me traversent sans memporter, vu à leur racine et dès leur apparition  dans un état paisible mais alerte. C'est pourquoi je parle d'unité. Malgré la multiplicité des pensées mécaniques. Qui ne deviennent pas "moi". Moi est paisible et observe tous ces mouvements.
avatar
Benji
Umbriel

Cheval
Messages : 1240
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par ratDchamp le Mar 26 Juin - 11:47

..si le moi devient observateur c'est un bon début ;-)
..la profusion des stages de bien être, d'accomplissement personnel (j'adore cette formule) etc etc ne sont qu'un créneau commercial, certain ont senti que vu la demande y'a du fric à se faire et c'est avant tout un bisness, ..et ceux qui changent souvent de technique  bah ben ils consomment et se ruent vers la dernière technique la plus tendance,
..j'appelle ça la bobotisation de la société, on se la pète parce qu'on est branché spiritualité on se la joue mais au fond c'est pour se faire voir, et spirituellement on en reste à ras les pâquerettes et on continu à adorer le dieu argent qui nous maintient en esclavage,
..bien sur certains cherchent leur voie je généralise pas, mais il est flagrant que la spiritualité et ses techniques ça devient un banal produit de consommation courante au point de se demander s'il n'y a pas derrière tout ça aussi une volonté de la discrédité,
..

ratDchamp
Protée

Cheval
Messages : 625
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par Professeur X le Mar 26 Juin - 12:18

Hello Benji , il me viendrait pas à l'esprit de m'abonner à ce genre de magazine spécialisé sur l'éveil et la spiritualité , et je vois qu'il emprunte à la dialectique incompréhensible à la mode : " l'observation non-duelle de ce qui est " , je vois où tu trouves tes concepts , pour moi cela ne veut rien dire .

Le "moi" c'est l'être identifié , réduit à l'objet de cette identification , " moi" je suis celui qui pense que le " moi" n'existe pas , le " moi "ne se voit pas lui-même sinon ce serait l'être qui verrait cette identification et il se différencierait donc momentanément de son objet , momentanément parce-que nous ne saurions stabiliser un état de conscience et que l'observation ne détruit pas la source émotionnelle qui conduit et fait persister cette identification .

On à beau passer 20 ans à s'observer on reste l'être humain que l'on est , avec la structure psychologique qui lui correspond , le sentiment d'unité n'a pas besoin de tant de temps pour apparaître parfois en l'homme , bien sur que l'unité peut exister  par instant dans certains états de conscience de soi , dans certaines situations , mais il n'y à rien de permanent ni d'acquit .

Littérairement sans même te connaître j'ai pu apprécier tes réactions envers les contradictions que pouvait apporter mon propos , et les différents épisodes de notre relation à travers nos post ne font pas vraiment montre de cette capacité à faire " un avec ce qui est ", ou alors je doit inconsciemment susciter cette exception de l'expression de ta dualité  dans cette vie d'unité , je peux être tellement chiant que c'est fort possible , love .
avatar
Professeur X
Rhéa

Chien
Messages : 1420
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par Professeur X le Mar 26 Juin - 12:34

@ratDchamp a écrit:..si le moi devient observateur c'est un bon début ;-)
..la profusion des stages de bien être, d'accomplissement personnel (j'adore cette formule) etc etc ne sont qu'un créneau commercial, certain ont senti que vu la demande y'a du fric à se faire et c'est avant tout un bisness, ..et ceux qui changent souvent de technique  bah ben ils consomment et se ruent vers la dernière technique la plus tendance,
..j'appelle ça la bobotisation de la société, on se la pète parce qu'on est branché spiritualité on se la joue mais au fond c'est pour se faire voir, et spirituellement on en reste à ras les pâquerettes et on continu à adorer le dieu argent qui nous maintient en esclavage,
..bien sur certains cherchent leur voie je généralise pas, mais il est flagrant que la spiritualité et ses techniques ça devient un banal produit de consommation courante au point de se demander s'il n'y a pas derrière tout ça aussi une volonté de la discrédité,
..

Hum , mais le " moi" a toujours la capacité d'observer , mais avec des oeillères , il ne voit que l'objet momentané de son identification , le "moi" est le minuscule trou dans la trame de notre conscience par lequel observe notre être sous hypnose , dans ce sommeil qui le caractérise , il n'y a pas deux êtres en nous il n'y en à qu'un , même si son essence est divisée en plusieurs fonctions qui lui permettent de percevoir le monde et lui-même sous différents plans , les "moi" nombreux qui forment les différentes personnalités  qui servent de liens avec ces fonctions n'ont pas de vie propre , c'est l'être dans cet état de rêve éveillé permanent qui leur donne l'illusion de la vie , et bien sur que nous possédons une personnalité spirituelle animée de nombreux " moi" correspondant , sans cette personnalité de l'éveil il n'y a pas d'éveil , l'être est incapable de s'éveiller sans , il ne sait même pas qu'il dort ,  love .


Dernière édition par Professeur X le Mar 26 Juin - 16:49, édité 1 fois
avatar
Professeur X
Rhéa

Chien
Messages : 1420
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par Sofiane le Mar 26 Juin - 13:50

@Professeur X a écrit:
On à beau passer 20 ans à s'observer on reste l'être humain que l'on est , avec la structure psychologique qui lui correspond , le sentiment d'unité n'a pas besoin de tant de temps pour apparaître parfois en l'homme , bien sur que l'unité peut exister  par instant dans certains états de conscience de soi , dans certaines situations , mais il n'y à rien de permanent ni d'acquit .

avatar
Sofiane
Modérateur

Cheval
Messages : 1759
Date d'inscription : 24/05/2018

Localisation : Le Jardin de roses
Emploi/loisirs : Les romans policiers
Humeur : Curieuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par ratDchamp le Mar 26 Juin - 15:09

Bonjour,
..bah prof tu sais t'es pas plus chiant que moi par moment ;-)
..sinon ça fait quelques jours que je bloque sur la question posée : qu'est-ce que je fais quand je me sens diviser ?
N'arrivant pas à répondre à cette question j'en suis donc arrivé à formuler la chose autrement, comme le dis prof l'unité ne s'atteint que pendant de rares moments et pendant ces moments d'exception le moi n'existe plu,
..sinon le reste du temps on est divisé, et c'est pas parce que l'on a conscience de ses divisions et qu'on les acceptes qu'il faut croire pour autant qu'on a atteint l'unité, c'est l'acceptation qu'on a atteint,
..donc la question serait plutôt : que faire quand la division nous pose problème ? ..c'est à dire que faire quand "on prend des tours" (analogie au tours minute du moteur d'une voiture) suite à la domination en nous d'une part néfaste de nous meme,
..Ce que je fais c'est de "laisser parler le diable" je laisse venir en moi les scénarios les plus horribles qu'ils soit, comme ça une fois que le diable a bien parler il s'épuise et il s'en va en emportant avec lui toutes ses émotions qu'il avait apporter,
..ensuite ben le plus dur est fait, le discernement reviens et si l'on a le détachement nécessaire l'événement perturbant ne l'est plu et l'on reprend son rythme de croisière..
..

ratDchamp
Protée

Cheval
Messages : 625
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par Invité le Mar 26 Juin - 15:51

Je crois qu'il ne faut pas confondre être un et se sentir un.
Dans la réalité, la prise de conscience de cette unité ce fait la première fois où nous arrivons en nous sentir un.
Puis, la vie étant ce qu'elle est, cette sensation part et revient au gré des événements et de notre volonté (le jeu des petit moi Wink )
Mais derrière cet apparent mouvement de va et vient nous n'avons jamais cessé d'être un, simplement nous n'en étions pas conscient dans un premier temps et ensuite nous n'arrivions pas à maintenir constant le ressenti d'être un.
Dans la réalité, nous n'avons pas attendu d'en prendre conscience pour l'être et nous ne cessons pas de l'être parce que nous n'arrivons plus à le ressentir de manière permanente.
L'étape suivant la prise de conscience de cette unité c'est je crois de voir comment cette unité peut utiliser les "petits moi" pour expérimenter diverses choses...
C'est être à la fois le marionnettiste et la marionnette Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par Totem le Mar 26 Juin - 16:59

L'unité réelle ne peut avoir lieu que lorsqu'un vide total apparaît en soi, là il n'y plus personne pour penser à quoi que ce soit ni palabrer et pendant ce temps de vide qui en fait est plein mais cela ne se voit pas au moment de l'expérience mais quelque temps après quand l'être intérieur prendre la place vacante et cela est définitif.


Sri Aurobindo donna à un de ses disciples cette explication sur la même expérience d’immensité :
« Le vide et l’immensité dans le cerveau sont un très bon signe. C’est un état qui favorise l’ouverture horizontale à la conscience cosmique et l’ouverture verticale au Moi et au Mental spirituel supérieur, au-dessus de la tête.
La légèreté, l’impression que la tête disparaît et que tout est ouvert est un signe de l’élargissement de la conscience mentale qui n’est plus limitée par un cerveau et son sens corporel, qui n’est plus emprisonnée, mais vaste et libre.»

Shri Aurobindo découvrit en lui l'être central qui ne se situe nulle part :
"les murs qui emprisonnent notre être conscient sont abattus, "renversés ; tout sentiment d'individualité et de personnalité est perdu "toute impression de situation dans l'espace, dans le temps ou bien "dans l'action et dans les lois de la nature disparaît ; il n'y a plus "d'ego, plus de personne définie et définissable, seulement la  "conscience, seulement l'existence, seulement la paix et la béatitude ; "on devient l'immortalité, l'éternité, l'infinitude. De l'âme personnelle," il ne reste qu'hymne de paix et de liberté, une béatitude qui vibre "quelque part dans l'Eternel."


La division intérieure vient du fait que dans le véhicule nous sommes doubles, ce qui explique la dualité dans laquelle nous nous trouvons.

En fait, cependant, il y a en nous une âme ou terme psychique double, comme est double tout autre principe cosmique en nous. Car nous avons deux instruments mentaux : d'une part le mental de surface de notre ego exprimé et en évolution [...] : d'autre part un mental subliminal qui n'est pas entravé par notre vie mentale présente et ses limitations [...]. De même nous avons deux vies, l'une extérieure engagée dans le corps physique [...] qui vit, qui est née et qui mourra, l'autre une force de vie subliminale qui n'est pas confinée dans l'espace étroit borné par notre naissance et notre mort physiques, mais qui est notre véritable être vital [...]. Même en la matière de notre être se trouve cette dualité ; car derrière notre corps est une existence matérielle plus subtile [...]. De même, il y a en nous une double entité psychique, l'âme de désir superficielle [..] et une entité psychique subliminale, pure puissance de lumière, d'amour, de joie, essence d'être épurée qui est notre âme véritable derrière cette forme extérieure d'existence psychique que si souvent nous honorons de ce nom. C'est quand un reflet de cette entité psychique plus vaste et plus pure paraît à la surface que nous disons d'un homme qu'il a une âme[...].                        

Sinon on peut aussi comprendre la division intérieure sur le plan chamanique
L’écrivain et poète Max Pulver, lors de la Conférence Eranos en 1943, a déclaré que l’antimimon pneuma [c’est-à-dire le virus du ‘e‘epa/wetiko] est « la racine profonde de tous les maux qui assaillent l’âme humaine. » [4] Le célèbre texte gnostique de la Pistis Sophia explique que l’antimimon pneuma s’est attaché à l’humanité comme une « maladie ».

Makua dit que les ‘e‘epa pourraient être appelés des « démons ─  des démons interdimensionnels. » Les forces psychiques inconscientes, les « démons » (voyez s’il vous plaît mon article « Sommes-nous possédés ? ») ont une réalité psychologique, parce qu’ils affectent et modifient notre expérience de nous-mêmes.

Dans mon livre, j’explique que le démon wetiko a pour origine les parties séparées de notre psyché, ce que Jung appelait des « complexes autonomes« . En raison d’un trauma ou d’une autre sorte de transgression de nos frontières psychiques, une partie de la totalité de notre psyché se dissocie et développe d’elle-même une vie apparemment indépendante et autonome.

Les peuples autochtones du monde entier appellent ces complexes autonomes des « démons ». Ces démons vivent dans les mondes supérieurs (et inférieurs) de l’esprit, de telle sorte que, comme le souligne Makua, ils sont vraiment « interdimensionnels ». Ils circulent librement, ont une grande marge de manœuvre, et traversent les frontières apparemment solides de l’esprit et de la matière, du monde intérieur et extérieur, du rêve et de la réalité. Comme ils n’ont pas les contraintes des lois conventionnelles de l’espace et du temps, ces « démons interdimensionels » non locaux se manifestent – et se révèlent – par des événements qu’ils forment et qu’ils configurent de façon synchrone dans le monde « extérieur », qui leur permet de s’exprimer.


L'article en entier :
http://newsoftomorrow.org/abductions/visions/paul-levy-les-maitres-de-lillusion-une-vision-jungienne-des-parasites-de-lesprit-les-eepa-du-chamanisme-hawaien
avatar
Totem
Eris

Chèvre
Messages : 2024
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par ratDchamp le Mar 26 Juin - 17:32

..au top totem, y'a rien a rajouter a ton explication qui me  convient carrément,
..mais ces démons c'est comme des agregores un peu non ? ..et puis dans le chamanisme il y a aussi la présence en nous de.. une prédation extérieure aussi non ? ..d'où la dualité

ratDchamp
Protée

Cheval
Messages : 625
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par Miwae le Mar 26 Juin - 17:41

@Totem a écrit:L'unité réelle ne peut avoir lieu que lorsqu'un vide total apparaît en soi, là il n'y plus personne pour penser à quoi que ce soit ni palabrer et pendant ce temps de vide qui en fait est plein mais cela ne se voit pas au moment de l'expérience mais quelque temps après quand l'être intérieur prendre la place vacante et cela est définitif.


Sri Aurobindo donna à un de ses disciples cette explication sur la même expérience d’immensité :
« Le vide et l’immensité dans le cerveau sont un très bon signe. C’est un état qui favorise l’ouverture horizontale à la conscience cosmique et l’ouverture verticale au Moi et au Mental spirituel supérieur, au-dessus de la tête.
La légèreté, l’impression que la tête disparaît et que tout est ouvert est un signe de l’élargissement de la conscience mentale qui n’est plus limitée par un cerveau et son sens corporel, qui n’est plus emprisonnée, mais vaste et libre.»

Shri Aurobindo découvrit en lui l'être central qui ne se situe nulle part :
"les murs qui emprisonnent notre être conscient sont abattus, "renversés ; tout sentiment d'individualité et de personnalité est perdu "toute impression de situation dans l'espace, dans le temps ou bien "dans l'action et dans les lois de la nature disparaît ; il n'y a plus "d'ego, plus de personne définie et définissable, seulement la  "conscience, seulement l'existence, seulement la paix et la béatitude ; "on devient l'immortalité, l'éternité, l'infinitude. De l'âme personnelle," il ne reste qu'hymne de paix et de liberté, une béatitude qui vibre "quelque part dans l'Eternel."



Il m'est arrivée de "ressentir" ça quand je regarde le ciel, pas à chaque fois mais de plus en plus souvent, la première fois je n'ai pas compris ce qu'il se passait, c'était très étrange comme sensation, je me souviens avoir posé la question sur Spirit, ça m'arrive seulement quand je regarde le ciel la journée, comme s'il n'y avait plus de limite et que "j'étais dans" le ciel, ou plutôt comme s'il n'y avait pas d'espace entre lui et moi, je ressentais/percevais son infinité, c'est très difficile à expliquer par les mots.
La première fois ça m'avait tenu bien une heure, j'étais émerveillée et avait l'impression de voir le ciel pour la première fois de ma vie.
avatar
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 1909
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

http://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par Invité le Mar 26 Juin - 18:37

Cela me fait penser à des expériences que je faisais adolescent et je croyais même que j'étais psychotique avec une absence de différenciation du "moi" et du "non moi"
Merci de m'avoir donné un autre axe de compréhension...
C'est infiniment précieux.
(en même temps je n'aurais pas pu être psychotique et être conscient de l'être, cela ne collait pas...)
Le psy qui m'a prit en psychanalyse à l'époque était bien incapable de m'aider compte tenu de mes particularités...
Merci Totem

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par Miwae le Mar 26 Juin - 19:28

@Totem a écrit:

Sinon on peut aussi comprendre la division intérieure sur le plan chamanique
L’écrivain et poète Max Pulver, lors de la Conférence Eranos en 1943, a déclaré que l’antimimon pneuma [c’est-à-dire le virus du ‘e‘epa/wetiko] est « la racine profonde de tous les maux qui assaillent l’âme humaine. » [4] Le célèbre texte gnostique de la Pistis Sophia explique que l’antimimon pneuma s’est attaché à l’humanité comme une « maladie ».

Makua dit que les ‘e‘epa pourraient être appelés des « démons ─  des démons interdimensionnels. » Les forces psychiques inconscientes, les « démons » (voyez s’il vous plaît mon article « Sommes-nous possédés ? ») ont une réalité psychologique, parce qu’ils affectent et modifient notre expérience de nous-mêmes.

Dans mon livre, j’explique que le démon wetiko a pour origine les parties séparées de notre psyché, ce que Jung appelait des « complexes autonomes« . En raison d’un trauma ou d’une autre sorte de transgression de nos frontières psychiques, une partie de la totalité de notre psyché se dissocie et développe d’elle-même une vie apparemment indépendante et autonome.

Les peuples autochtones du monde entier appellent ces complexes autonomes des « démons ». Ces démons vivent dans les mondes supérieurs (et inférieurs) de l’esprit, de telle sorte que, comme le souligne Makua, ils sont vraiment « interdimensionnels ». Ils circulent librement, ont une grande marge de manœuvre, et traversent les frontières apparemment solides de l’esprit et de la matière, du monde intérieur et extérieur, du rêve et de la réalité. Comme ils n’ont pas les contraintes des lois conventionnelles de l’espace et du temps, ces « démons interdimensionels » non locaux se manifestent – et se révèlent – par des événements qu’ils forment et qu’ils configurent de façon synchrone dans le monde « extérieur », qui leur permet de s’exprimer.


L'article en entier :
http://newsoftomorrow.org/abductions/visions/paul-levy-les-maitres-de-lillusion-une-vision-jungienne-des-parasites-de-lesprit-les-eepa-du-chamanisme-hawaien

Là me vient un questionnement en rapport avec les schizophrènes, comment faire la différence ? Et au fond, est ce que la schizophrénie existe t'elle vraiment en tant que pathologie ?
avatar
Miwae
Admin

Cheval
Messages : 1909
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : Now.Here

http://chemin-spiritualite.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par ratDchamp le Mar 26 Juin - 19:41

@Azaël: (en même temps je n'aurais pas pu être psychotique et être conscient de l'être)

..ça me rappelle le chaman don juan matus qui dit que la différence entre un schizophrène et un "homme de connaissance" c'est que ce dernier est conscient de sa "folie"
..et c'est ce qu'il faut etre, parce que la schizophrénie guette "les chercheurs spirituels" plus que les autres,
..ceci de part les expériences de conscience non ordinaire qu'on peut avoir, (risque encore plus grand si l'on s'aide de substances) mais aussi juste par la prise de conscience du fait qu'on est divisé, et ceci peut entrainer un dédoublement de personnalité pouvant emmener une schizophrénie, mais on est bien obligé d'avoir une personnalité illusoire qu'on se fabrique afin de pouvoir inter agir avec le monde physique et nos semblables, et obligé de prendre en compte les aspirations de notre être spirituel,
..mais si prendre conscience des differentes facettes de nous meme c'est bien, si prendre conscience que la vie avec ses congénères n'est qu'une pièce de théâtre où l'on joue des rôles qui ne sont pas ce que l'on est c'est bien, mais si l'on sait pas ce que l'on est on peut s'y perdre, c'est pour ça qu'il est important de ressentir son être profond par delà les voiles des facettes de notre être afin d'avoir la base solide à laquelle on peut se référer, car cet être profond est unique et sans fluctuation.

ratDchamp
Protée

Cheval
Messages : 625
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par Invité le Mar 26 Juin - 21:11

A l'époque je ne maîtrisais rien du tout de ce que je vivais.
C'était une époque où j'étais terrorisé par mes expériences de médium aussi.
Je n'avais personne autour de moi pour m'aider.
Quand j'y repense...
Maintenant les choses sont bien différentes heureusement.
Ceci dit je n'ai jamais "relâché" complètement les chevaux car j'ai énormément lutter pour étouffer tout mon potentiel.
Je na me laisse jamais complètement aller dans les expériences que je vis actuellement, je freine toujours inconsciemment...
Cela va se faire progressivement, au fur et à mesure de ma maîtrise des choses je crois.
Je crois que je vais revenir sur ces expériences premières puisque le "hasard" m'y invite aujourd'hui Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par Totem le Mer 27 Juin - 0:14

@Miwae a écrit:
@Totem a écrit:

Sinon on peut aussi comprendre la division intérieure sur le plan chamanique
L’écrivain et poète Max Pulver, lors de la Conférence Eranos en 1943, a déclaré que l’antimimon pneuma [c’est-à-dire le virus du ‘e‘epa/wetiko] est « la racine profonde de tous les maux qui assaillent l’âme humaine. » [4] Le célèbre texte gnostique de la Pistis Sophia explique que l’antimimon pneuma s’est attaché à l’humanité comme une « maladie ».

Makua dit que les ‘e‘epa pourraient être appelés des « démons ─  des démons interdimensionnels. » Les forces psychiques inconscientes, les « démons » (voyez s’il vous plaît mon article « Sommes-nous possédés ? ») ont une réalité psychologique, parce qu’ils affectent et modifient notre expérience de nous-mêmes.

Dans mon livre, j’explique que le démon wetiko a pour origine les parties séparées de notre psyché, ce que Jung appelait des « complexes autonomes« . En raison d’un trauma ou d’une autre sorte de transgression de nos frontières psychiques, une partie de la totalité de notre psyché se dissocie et développe d’elle-même une vie apparemment indépendante et autonome.

Les peuples autochtones du monde entier appellent ces complexes autonomes des « démons ». Ces démons vivent dans les mondes supérieurs (et inférieurs) de l’esprit, de telle sorte que, comme le souligne Makua, ils sont vraiment « interdimensionnels ». Ils circulent librement, ont une grande marge de manœuvre, et traversent les frontières apparemment solides de l’esprit et de la matière, du monde intérieur et extérieur, du rêve et de la réalité. Comme ils n’ont pas les contraintes des lois conventionnelles de l’espace et du temps, ces « démons interdimensionels » non locaux se manifestent – et se révèlent – par des événements qu’ils forment et qu’ils configurent de façon synchrone dans le monde « extérieur », qui leur permet de s’exprimer.


L'article en entier :
http://newsoftomorrow.org/abductions/visions/paul-levy-les-maitres-de-lillusion-une-vision-jungienne-des-parasites-de-lesprit-les-eepa-du-chamanisme-hawaien

Là me vient un questionnement en rapport avec les schizophrènes, comment faire la différence ? Et au fond, est ce que la schizophrénie existe t'elle vraiment en tant que pathologie ?

Apparemment tous les peuples ne voient pas la schizophrénie comme une maladie.
Voici un lien toujours dans la voie chamanique qui donne un autre avis que la manière occidentale de traiter le problème.

http://newsoftomorrow.org/abductions/therapies/la-vision-chamanique-de-la-maladie-mentale-ce-quun-chaman-voit-dans-un-hopital-psychiatrique

avatar
Totem
Eris

Chèvre
Messages : 2024
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par Professeur X le Mer 27 Juin - 11:14

Hum , c'est vraiment récurant dans le monde spirituel ce refus qu'il puisse exister des maladies mentales , on préfère penser être possédé par des démons que de se dire qu'on à des dysfonctionnements psychique , cette explication du " démon " qui s'empare de l'esprit nous ramène aux années sombres de la superstition et de l'ignorance .

La schizophrénie à des causes physiologiques , neurologiques , en rapport avec la transmission de l'information dans les synapses , c'est une vraie maladie qu'on ne s'invente pas , et il est totalement faux de croire qu'on ne peu être schizophrène et le savoir , la plupart des schizophrènes savent qu'ils le sont cela n'empêche en rien qu'ils subissent les symptômes de leur maladie .

L'église elle même a abandonné l'idée de possession , et les cas avérés sont d'une extrême rareté , le milieu spirituel a pris le relais de cette néo-superstition , les médecin psychiatres sont des cons ignorants qui cherchent à enfermer tout le monde , on s'amuse à croire qu'on est fou ou que cette folie nous cache nos super pouvoir , l'imagination n'est certes pas la folie elle nous conduit ni à l'asile ni chez l'exorciste , mais il nous reste une place dans le milieu spirituel .

Il n'y a pas si longtemps on enfermait les épileptiques dans les asiles ou bien on les disait possédés par un " démon " , je suis bien heureux de vivre à cette époque où on peut même s’amuser avec ces thèmes sur un forum , j'en reviens à cette idée qu'on pense que notre psychisme doit être parfait , et cette crainte de la folie et de la déficience mentale , on peut accepter que le corps soit parfois malade et déficient mais pour l'esprit on s'y refuse , on y préfère toutes sortes d'explications , l'homme est un être fragile et imparfait et le peu de conscience qu'il peut développer n'y change rien , love .
avatar
Professeur X
Rhéa

Chien
Messages : 1420
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: La division intérieure

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum