Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Aller en bas

Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par Erell le Jeu 14 Juin - 23:19

Rappel du premier message :

Lâcher prise, c’est accepter ses limites...
Avant de prétendre "lâcher", encore faut-il savoir ce que nous "tenons" ?



Il faut, paraît-il "lâcher prise". C’est en tout cas ce que tout un chacun peut lire ou entendre répéter dès qu’il est question d’une approche spirituelle de l’existence. Qu’avons-nous, au juste, à "lâcher" ? Quelle est donc cette "prise" qu’il conviendrait de desserrer ? Cette attitude est-elle compatible avec un positionnement responsable ? Si oui, comment passer du concept à la pratique ?


"Une pratique assidue du lâcher-prise soulage d’un grand poids. Elle nous affranchit du complexe d’Atlas portant le monde sur ses épaules. Elle fait coïncider le plus profond détachement avec le plus authentique sentiment de responsabilité envers soi-même et les autres. Elle est aussi le fondement de la vraie confiance en soi. Tant que je me crois séparé et m’attribue un pouvoir sur ce qui est, je ne peux que me surestimer ou me sous-estimer. Dès l’instant où le moi est remis à sa place, il est reconnu pour exactement ce qu’il est, avec ses forces et ses faiblesses, ses limites naturelles totalement acceptées. Représentons-nous un instant notre rôle de parent, de citoyen, de conjoint ou encore l’exercice de notre activité professionnelle envisagés sous cet angle… Mais cette attitude, en elle-même simple, est difficile à pratiquer. Elle va à l’encontre de nos conditionnements les plus ancrés. Toute la sagesse pratique du lâcher-prise se trouve sans doute synthétisée dans la magnifique prière des Alcooliques anonymes : "Donnez-moi la sérénité d’accepter les choses que je ne peux pas changer, le courage de changer celles que je peux changer et la sagesse d’en voir la différence."
Gilles Farcet  (écrivain français et promoteur d'une spiritualité inspirée  d'Arnaud Desjardins et de l'Enseignement de Swâmi Prajnânpad).



Techniques pour lâcher prise :
Lâcher prise sur une rancœur, une peur, une émotion négative, revient souvent à détourner son regard de la difficulté… sans pour autant la fuir. Quelques pistes pour y parvenir :

=> Se centrer sur sa respiration quand l’obsession du problème réapparaît : imaginer qu’à chaque expiration on repousse la colère, la tristesse, les sentiments négatifs ; et qu’à chaque inspiration on inhale la confiance, la joie, la gratitude.

=> En relaxation, visualiser des horizons, des paysages ouverts. Se mettre en scène en se voyant libéré du problème.

=> Créer des rites pour se séparer symboliquement de ce qui nous fait mal: écrire une lettre de ressentiment puis la jeter au feu, organiser avec soin une véritable «cérémonie de divorce », déclarer à haute voix, devant un entourage choisi, sa volonté de se libérer de ses émotions négatives…

avatar
Erell
Modératrice

Dragon
Messages : 831
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : en chemin

Revenir en haut Aller en bas


Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par tangolinos le Jeu 16 Aoû - 20:37

salut porte
tantôt je regarde tes propos comme l' évocation d' une ouverture, et, tantôt je les regarde comme l' évocation d' une fermeture.
Hihi... pour le maçon une porte est ouverture à préserver dans le mur, et pour le menuisier une porte est une fermeture à fabriquer...

tangolinos
Hypérion

Messages : 398
Date d'inscription : 13/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par ratDchamp le Jeu 16 Aoû - 20:53

Lol, tangolino une porte si elle est ouverte permet à deux "univers" de n'en faire plu qu'un,
..un peu comme ta photo ..qui me rappelle la pochette de l'avant dernier album des pink floyd ;-)

ratDchamp
Protée

Cheval
Messages : 594
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par tangolinos le Jeu 16 Aoû - 21:43

@ratDchamp
oui comme tu le dis on peut le voir comme ça, mais on peut dire aussi que quand une porte se ferme elle sépare deux univers.
avatar
tangolinos
Hypérion

Dragon
Messages : 398
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par Totem le Ven 17 Aoû - 1:27

@tangolinos a écrit:

Aussi, je trouve suspects les propos de certains qui affirment avoir vu leur vraie nature… pour moi, notre vraie nature est une non-forme…
Et vois-tu ça correspond bien aux dires des maîtres zen qui disent que notre vraie nature est vide… Cela ne veut pas dire qu’il n’ y a rien, cela veut dire que sa substance échappe à nos sens physiques.



@+

Eh bien justement c'est le contraire, la substance peut être perçue par les sens physiques et si je le dis ce n'est pas de la spéculation, mais une la réalité qui se vit. Donc le maître Zen qui a dit cela n'a pas encore touché cela ou alors ses paroles ont mal été interprétées. Wink

Il semble, dit la Mère, que l’on ne comprenne jamais vraiment que lorsque l’on comprend avec le corps.

C’est quelque chose qui bat dans le cœur soudain, quelque chose qui est chaud, tranquille, riche de contenu, et très immobile, et très plein, comme une douceur… Comme une réflexion dans une eau très paisible de quelque chose qui est éternel.
Mais c’est si léger, si limpide, que c’est comme rien, comme un souffle à peine et on reste avec un sourire disait Saptrem




"Un être conscient est au centre du moi, qui gouverne le passé et le futur, il est comme un feu sans fumée... cela, il faut le dégager avec patience de son propre corps", dit l'Upanishad. C'est lui "l'enfant enfermé dans la caverne secrète", dont parle le Rig-véda (V.2.1), "le fils du ciel par le corps de la terre" (III.25.1), "lui qui est éveillé dans ceux qui dorment". "Il est là, au milieu de la demeure" (Rig-Véda I.23.14). C'est le Centre, le Maître, le lieu où tout communique :
"Un espace ensoleillé où tout est à jamais connu."



«Nos pères, par leur cri, ont enfoncé les places fortes et réfractaires (la forteresse subconsciente des panis ou voleurs de la Vérité), ils ont brisé le roc de la montagne (c’est-à-dire la carapace de la Matière)… trouvé cette Vérité, ce Soleil même qui demeure dans l’obscurité (1.71.2, III.39.5)… La montagne s’est fendue en deux, le ciel s’est accompli.» (V.45)
avatar
Totem
Makemake

Chèvre
Messages : 1741
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par tangolinos le Ven 17 Aoû - 19:10

Ah Totem

les mots…les mots…

Je suis bien d’ accord avec l’ idée que la présence de notre véritable nature puisse s’imposer de manière plus ou moins tangible… quant à la décrire, il n’ y a aucun mot pour cela…

Oui on peut dire que c’est un nouvel espace qui s’ouvre dans la conscience… mais que dire de plus ?…
Pour ma part je ne peux causer que des effets sur ma conscience, tant la paix qui m’ a envahi se pérennise…

Par contre vois-tu, ce qui m’oppose à tes dires, c’est que je me suis bien rendu compte d’ être devenu le sujet d’ une ‘’ invisible chose’’, et selon tes dires et les citations que tu cites, tu penses être devenue la maitresse de cette ‘’chose’’.

Nombreux ont été les pèlerins de ce cheminement, et on peut constater que nombreux ont été ceux qui ont produit des catastrophes en croyant détenir la vérité.

Vois-tu, mon attitude est plutôt de me rappeler mon ‘’extrême lâcher prise’’, et de regarder le peu qui reste, et non pas de thésauriser…
Oui quelque part le véritable lâcher prise consiste à abandonner l’ idée de progresser… il s’agit alors de perpétuellement revenir à zéro.
avatar
tangolinos
Hypérion

Dragon
Messages : 398
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par Totem le Ven 17 Aoû - 21:14

@tangolinos a écrit:

Oui on peut dire que c’est un nouvel espace qui s’ouvre dans la conscience… mais que dire de plus ?…
.

C'est bien plus qu'une ouverture de conscience, ça vient même bien après, mais libre à toi de voir cela de ton point de vue et de ton chemin et je ne peux donc rien te prouver, seul l'expérience peut te dire ce qu'il en est.

Nombreux ont été les pèlerins de ce cheminement, et on peut constater que nombreux ont été ceux qui ont produit des catastrophes en croyant détenir la vérité.

Je ne vois pas de quelle catastrophe tu parles et ce n'est pas prétendre détenir une vérité quand je dis que l'on peut par le corps physique avoir une idée de la présence et bien d'autres choses encore car d'autres plus illustres que moi l'ont fait avant  mais je ne m'étalerais pas sur ce sujet, c'est de l'ordre de l'intime. En fait je sais qu'il est inutile de dévoiler certaines choses à quelqu'un tant qu'il ne le vit pas tout simplement parce qu'il ne pourrait pas le conscientiser.
Par ailleurs ne sachant pas ce qu'il y a après on ne peut pas dire qu'on détient LA VERITE, mais un bout de vérité seulement au fur et à mesure de l'avancée sur un terrain inconnu. Se laisser porter est la seule chose à faire...
avatar
Totem
Makemake

Chèvre
Messages : 1741
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par tangolinos le Ven 17 Aoû - 21:29

Les catastrophes que j’ évoquent sont les diverses guerres de religion, et les actes terroristes actuels.

tu dis=
Se laisser porter est la seule chose à faire...
Oui je suis bien d’accord avec cet élan, cependant notre vigilance doit être maintenue pour ne pas re-sombrer dans un soubresaut de notre ego.
avatar
tangolinos
Hypérion

Dragon
Messages : 398
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par Totem le Sam 18 Aoû - 0:19

@tangolinos a écrit:Les catastrophes que j’ évoquent sont les diverses guerres de religion, et les actes terroristes actuels.

tu dis=
Se laisser porter est la seule chose à faire...
Oui je suis bien d’accord avec cet élan, cependant notre vigilance doit être maintenue pour ne pas re-sombrer dans un soubresaut de notre ego.

Ce n'est pas possible quand la vraie nature a émergée parce que l'ego n'est plus en avant, il n'a plus voix au chapitre, il n'est plus qu'un serviteur. Qui d'ailleurs veut être vigilant?
avatar
Totem
Makemake

Chèvre
Messages : 1741
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par Cornalin le Sam 18 Aoû - 3:39

Cela qui échappe aux sens dit physiques, c'est du sérieux alors c'est très bien ainsi...
avatar
Cornalin
Amalthée

Cheval
Messages : 290
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par Totem le Sam 18 Aoû - 10:49

@Cornalin a écrit:Cela qui échappe aux sens dit physiques, c'est du sérieux alors c'est très bien ainsi...

Tout à fait. Wink
avatar
Totem
Makemake

Chèvre
Messages : 1741
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par tangolinos le Sam 18 Aoû - 19:02

Salut Totem

vois-tu, j’aime bien la joute que nous pratiquons, puisqu’elle nous incite à nous manifester.
En fait la ‘’chose’’ qu’on voudrait décrire est absolue et imprononçable…
Cette ‘’chose’’ est comme une asymptote, et chacun d’ entre nous tend à la manifester… Or, tout comme moi, tu es dans le monde manifesté relatif, et vois-tu quels que soient les mots qu’on utilise, ils restent dans le relatif… et donc ils sont toujours maladroits, dans le sens qu’il n’ évoquent qu’un aspect impermanent de la ‘’chose’’…

Vois-tu au delà de ma façon de m’ exprimer le plus sincèrement qui soit, je me rends compte que nos mots sont posés sur un fofo, et que nombreux sont les lecteurs…
Aussi, vois-tu, je tiens à mettre le doigt sur la vigilance permanente, puisque de nombreux prétendus éveillés ont fait des catastrophes.
De même, pour ma part, il m’ arrive souvent de me questionner sur la façon de réagir quand on a abusé de ma gentillesse issue d’ un lâcher prise.
avatar
tangolinos
Hypérion

Dragon
Messages : 398
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par ratDchamp le Sam 18 Aoû - 19:08

.. bon parce que quand tu lâches pas prise t'es pas gentil alors lol ?

ratDchamp
Protée

Cheval
Messages : 594
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par tangolinos le Sam 18 Aoû - 19:23

@ratDchamp a écrit:.. bon parce que quand tu lâches pas prise t'es pas gentil alors lol ?

on peut le dire comme ça.Very Happy
avatar
tangolinos
Hypérion

Dragon
Messages : 398
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par Cornalin le Sam 18 Aoû - 21:55

@tangolinos a écrit:Aussi, vois-tu, je tiens à mettre le doigt sur la vigilance permanente, puisque de nombreux prétendus éveillés ont fait des catastrophes.
De même, pour ma part, il m’ arrive souvent de me questionner sur la façon de réagir quand on a abusé de ma gentillesse issue d’ un lâcher prise.

Tangolinos va nous pondre une catastrophe Laughing

Je rigole en passant Razz
avatar
Cornalin
Amalthée

Cheval
Messages : 290
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par gondalfe le Lun 20 Aoû - 9:09

@tangolinos a écrit:Salut Totem


Aussi, vois-tu, je tiens à mettre le doigt sur la vigilance permanente, puisque de nombreux prétendus éveillés ont fait des catastrophes.
De même, pour ma part, il m’ arrive souvent de me questionner sur la façon de réagir quand on a abusé de ma gentillesse issue d’ un lâcher prise.


Il m'arrive la même chose et je crois si je regarde de plus pres qu'il n'ya pas eu de lâcher prise ni de gentillesse.
Le "trop bon,trop con",le "trop gentil" n'existent pas.
On est jamais trop gentil ni trop bon.
Je crois que ce lacher prise et gentillesse est tres entaché de peurs,attachements etc...avec négations non conscientes.

gondalfe
Mithra

Cochon
Messages : 10
Date d'inscription : 02/06/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par ratDchamp le Lun 20 Aoû - 16:16

..mvouais il semble qu'il y est plusieurs niveaux dans le lâcher prise,
..si pour vous il faut lâcher prise pour être sympa et ouvert aux autres ça veut donc dire que le reste du temps vous êtes sur vos gardes, sur la défensive ?? ..wa,
..et sinon donc vous vous interroger sur la façon de réagir quand on a abuser de votre gentillesse, vous penser à quoi comme options de réactions ? ..ne plu être gentil ? ..être gentil mais surveiller si on en abuse pas ? ..j'appelle pas ça du lâcher prise, ou alors c'est du lâcher prise de sociologie façon éducateur de c.a.t, qui n'a rien à voir avec le lâcher prise spirituel,
..ça me rappelle cette légende arabe à propos d'un prince qui c'est ruiné au nom de l'hospitalité en recevant son hôte,
..je ne connais pas bien cette histoire et je ne sais pas s'il y a une morale a la fin, mais je pense que s'il n'avait pas offert l'hospitalité l'autre unique option ça aurait été la guerre,
..et vous vous auriez choisi quoi ?

ratDchamp
Protée

Cheval
Messages : 594
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par gondalfe le Lun 20 Aoû - 17:44

C'est en gros ce que je disai

gondalfe
Mithra

Cochon
Messages : 10
Date d'inscription : 02/06/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par tangolinos le Sam 25 Aoû - 19:43

@ Cornalin
il est fort possible que je puisse pondre une catastrophe à mon insu…
En effet combien ont été nombreux ceux qui ont en pondues en toute bonne conscience ?
Selon ma conviction que nous soyons tous le même être qui se manifeste sous des milliards d’ aspects différents, il m’ arrive parfois de dire que je suis un tueur en série refoulé, tant je n’ arrive pas à comprendre comment un anodin passant peut devenir du jour au lendemain un tueur en série, et tant je peux comprendre qu’il puisse y avoir des circonstances qui obligent ce comportement.

@ gondalfe
je pense qu’il y a un temps pour chaque chose… quand on lâche prise, on abandonne notre ego, et la gentillesse se manifeste… ensuite quand on voit que notre élan n’ a pas été compris, on voit bien qu’on a été trop gentil.
Disons que Bouddha n’ a pas été sot de proposer la voie du milieu, qui n’ est pourtant pas une invitation à l’ extrême lâcher prise.
Disons alors que Bouddha propose une vigilance permanente dans la vie ordinaire, mais je tiens à insister sur cet extrême lâcher prise en ce qui concerne nos intimes questionnements.
Disons alors que mes questionnements intimes une fois résolus, m’ont permis de penser que l’ autre avait résolu ses questionnements, et que tout serait compris entre-nous… Or, je vois bien qu’entre l’ image qu’on se fait de la réalité, et la réalité telle qu’elle est, il y a bien toujours une distinction, qu’on soit éveillé ou pas.
avatar
tangolinos
Hypérion

Dragon
Messages : 398
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par Invité le Sam 25 Aoû - 20:30

Et si lâcher prise c'était au contraire abandonner ses limitations ?
Je ne suis pas capable de perdre cet amour, dans ma tête et dans mon coeur c'est impossible...
Je rentre dans le lâcher prise...
Et tout à coup je deviens capable de faire le deuil de cet amour.
J'ai élargit le champ des possibles

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par Raizalenaï le Sam 25 Aoû - 20:42

Avec l'expérience, j'ai compris en effet qu'il fallait connaitre ses limites avant de lâcher prise....
J'aime beaucoup travailler le lâcher prise, me détacher de certaines attentes ou souffrance pour mieux vivre certaines choses.
La méditation aide. Cela fait du bien.

Cependant...si on ne connait pas ses limites, ce lâcher prise peut être mal utilisé dans le sens où on pense lâcher prise sur certaines choses alors que finalement cela vient déguiser une situation qui est subie, une situation à laquelle on n'arrive pas à se confronter car on ne connait pas ses propres limites ou qu'on ne se connait pas assez soi-même.

Parfois, certaines émotions sont saines car elle permettent d'exprimer notre souffle de vie : colère, frustration, peur, tristesse.. Ces émotions qu'on juge négative sont l'expression brute de notre être. Le plus important c'est de savoir les reconnaître, les accepter et surtout les exprimer. C'est souvent dans l'expression de ces sentiments où on a le plus de mal. En effet, l’excès est contre-productif.

Ces émotions primaires, si elles sont bien maîtrisées, nous poussent souvent à vouloir aller de l'avant. On relève des défis, on est déterminé, on affronte la vie.

Là où peut se tromper, c'est de penser qu'il faut lâcher prise à chaque émotion jugée négative. L’événement qui est la cause de ces émotions n'est pas là par hasard, mais l'émotion qu'il déclenche n'est pas là non plus par hasard. Parfois, il faut gratter...



avatar
Raizalenaï
Quetzálcoatl

Chien
Messages : 83
Date d'inscription : 14/07/2018

Localisation : oise
Emploi/loisirs : Astrologie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par ratDchamp le Sam 25 Aoû - 21:06

..le souffle de vie ne s'exprime pas que par la peur la colère et la frustration quand même m'enfin, ces emotions sont plus portees a détruire qu'a creer, et pis c'est pas l'expression brut de notre être mais plutôt l'expression de la partie brutale de notre être..

ratDchamp
Protée

Cheval
Messages : 594
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par Raizalenaï le Sam 25 Aoû - 21:23

@ratDchamp a écrit:..le souffle de vie ne s'exprime pas que par la peur la colère et la frustration quand même m'enfin, ces emotions sont plus portees a détruire qu'a creer, et pis c'est pas l'expression brut de notre être mais plutôt l'expression de la partie brutale de notre être..

L'expression brute de notre être si tu préfères, si le terme "souffle de vie" amène des malentendus dans la compréhension...et non, ce n'est pas uniquement les émotions que j'ai listé qui font cette expression, bien sûr.
Et non, ces émotions ne sont pas là pour détruire.... C'est nous qui ne savons pas les utiliser.
avatar
Raizalenaï
Quetzálcoatl

Chien
Messages : 83
Date d'inscription : 14/07/2018

Localisation : oise
Emploi/loisirs : Astrologie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par ratDchamp le Sam 25 Aoû - 21:35

..ces émotions que tu sites elles appartiennent au coté obscur de la force comme dirait maitre yoda lol
..alors à mon avis bien sûr qu'il faut les identifiées, mais pour les supprimées, et non pour s'en servir, parce que sinon elles sont toujours là,
..elles naissent de l'égo-isme et du non-amour de son prochain, donc il suffit juste d'aimer son prochain comme soi-meme et nous n'aurons plu à nous en soucier vu qu'elles ne naîtront pas .

ratDchamp
Protée

Cheval
Messages : 594
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par Raizalenaï le Sam 25 Aoû - 21:52

@ratDchamp a écrit:..ces émotions que tu sites elles appartiennent au coté obscur de la force comme dirait maitre yoda lol
..alors à mon avis bien sûr qu'il faut les identifiées, mais pour les supprimées, et non pour s'en servir, parce que sinon elles sont toujours là,
..elles naissent de l'égo-isme et du non-amour de son prochain, donc il suffit juste d'aimer son prochain comme soi-meme et nous n'aurons plu à nous en soucier vu qu'elles ne naîtront pas .

J'ai une autre vision Razz

Tout est fait de yin et de yang... de lumière et d'obscurité... d'inspir et d'expir ...et toutes ces parties ont le droit d'exister et de circuler dans ce Tout. C'est ce qui fait la fluidité de la Vie...ça circule de bas en haut, de haut en bas, dans une continuelle expansion...
Les émotions que tu dis "obscures" sont nécessaires pour aller de l'avant justement.... On ne peut pas être uniquement dans une sorte de béatitude et dans une bulle d'amour sans fin... Et la lumière n'est pas là pour supprimer quoi que ce soit...

Je me suis faite cette réflexion car je me suis rendue compte, il y a presqu'un an, qu'il fallait que j'accepte certaines choses que je jugeais négatives, et comme je ne les acceptais pas, que je pensais qu'il fallait justement les supprimer car consciente de la souffrance que cela occasionne, je bloquais le flot de la vie, je stagnais cette émotion, je la cristallisais car je ne l'acceptais pas....Quand je l'ai accepté, elle a repris son chemin et est partie, pour laisser place à plus de lumière...

L'envie, le besoin de vouloir que tout soit en harmonie, en amour....cache souvent une grande intolérance...

avatar
Raizalenaï
Quetzálcoatl

Chien
Messages : 83
Date d'inscription : 14/07/2018

Localisation : oise
Emploi/loisirs : Astrologie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par ratDchamp le Sam 25 Aoû - 22:13

..ma fois, la béatitude, la contemplation, et autres états de ce genre, ben c'est bien là où je suis là plupart du temps,
..sinon entièrement d'accord avec le yin yang les deux côtés de la médaille et tout ça, et comme tu le dis cette émotion que tu as.. digerée t'as permis d'avoir place en toi pour plus de lumière, t'as fais l'unité du yin et yang pour cette émotion, et la lumière c'est l'amour c'est plu la dualité,
..et si y'a plu de médailles ni deux faces c'est donc que ça doit etre une sphère alors ;-)

ratDchamp
Protée

Cheval
Messages : 594
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par Raizalenaï le Sam 25 Aoû - 22:55

Ratchamp, je suis curieuse ...car la plupart de mon temps, j'ai l'impression d'être plutôt au milieu...

Voilà mon schéma  : obscurité 1 - Lumière 1 - équilibre------ obscurité 2 - Lumière 2 - équilibre----- obscurité 3 - Lumière 3 - équilbre et ainsi de suite. C'est une sorte de spirale en expansion...
Lorsqu'on n'avance pas, on tourne en boucle...Si on avance, on passe à un autre niveau et le cercle s'agrandit...avec toujours cette obscurité et cette lumière, à un autre niveau pour atteindre à chaque fois un nouvel équilibre.

Faire barrage à cette émotion "obscure", c'est comme faire un barrage à une rivière qui ne demande qu'à couler. Et lorsqu'on laisse passer, qu'on accepte l'existence de ce qu'on ne veut pas, on laisse place à la lumière....Mais juste après cette lumière 1, il faudra accepter l'obscurité 2....car il y a la lumière 2 qui attend derrière... Car la vie est une constante évolution...rien ne stagne...Et si on essai de stagner, cela créé des nœuds...

Quand il y a plus de lumière, il y a plus d'obscurité...C'est le juste équilibre. C'est une sphère avec deux faces mais qui s'épousent.

Après ce n'est que mon avis lol.

Et pour ma part, les émotions "obscures" ont toujours été un tremplin pour aller beaucoup plus haut... Il n'est pas question de les supprimer  Laughing , au mieux les sublimer tongue
avatar
Raizalenaï
Quetzálcoatl

Chien
Messages : 83
Date d'inscription : 14/07/2018

Localisation : oise
Emploi/loisirs : Astrologie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lâcher prise, c'est accepter ses limites...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum