Maitriser son attention

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Maitriser son attention

Message par Ezepeth le Dim 27 Mai - 2:48

Rappel du premier message :

Les influences extérieures et intérieures ont tendance à captiver une grande majorité de mon attention.
Je peux passer des heures à laisser mon attention déambuler, au grès de ses envies ou idées du moment.
N'est-ce pas se rendre esclave de soi même que de ne pas chercher à la maîtriser, à la focaliser sur un point précis ? Mais qu'est ce qui mérite notre attention ?
Peut-être ce qui, justement, ne la mérite pas en tant général. Ce qui, sans effort de notre part, ne deviendrait jamais centre d'une attention laissée libre de vadrouiller à sa guise.
avatar
Ezepeth
Amalthée

Chien
Messages : 233
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : La Lune

Revenir en haut Aller en bas


Re: Maitriser son attention

Message par Professeur X le Lun 28 Mai - 11:17

Hum , attention et relâchement ont une fille comment elle s'appelle ?, conscience ! , bon bin là on est à la fin du tube , et le recours à la " langue des oiseaux" ça met plutôt la tension .

L'attention est une dépense énergétique des fonctions , même mécanique nous ne pouvons rester très longtemps éveillé , au bout de 24 h sans sommeil pour recharger nos accumulateurs , nos fonctions commencent à dérailler et à se déconnecter , l'identification qui est une fuite de l'attention qui n'a rien de volontaire commence dès notre réveil , nous passons de l'identification à nos rêves à celle de notre vie quotidienne .

l'attention volontaire c'est quant nous faisons une chose que nous ne connaissons pas ou que nous sommes dans une situation nouvelle où notre personnalité mécanique ne peut prendre le relais , ce qui est rare , la plupart du temps nous faisons , nous réfléchissons , nous ressentons de la manière habituelle qu'ont enregistré nos différentes fonctions .

Nous ne disposons pas tant que ça d'attention volontaire , essayez par exemple de rester attentif à vous même et regardez avancer l'aiguille d'une montre , vous allez vite observer les fluctuations de cette attention , c'est pareil en méditation , combien de temps sur une méditation d'une heure obtient t'on cet état recherché , une deux minutes et encore .

Autre exercice pour tester votre attention , l'attention au corps par exemple , essayez de porter attention au sens du toucher qui s'étend sur toute la surface du corps et d'étendre votre attention à toute la surface du corps , on observe la fluctuation qui passe d'un membre à l'autre de la tête au pied , devant derrière mais maintenir son attention sur toute la surface est très difficile et demande une énergie que nous n'avons pas parce-que nous nous y entraînons pas .

Il existe des exercices qui paraissent vraiment impossible dans ce domaine surtout si nous n'avons pas travaillé l'attention , je n'ai cité qu'un exercice sur le corps mais il existe des exercices qui cumulent attention au corps avec l'attention au mental et à l'émotion , nous développons nos différentes fonctions mais nous développons rarement notre attention   nous ne pouvons donc pas utiliser leurs potentiels .

L'attention est le prolongement de la conscience , l'attention est utilisée par nos fonctions à travers leurs fonctionnements mécaniques gérés par nos différentes personnalités , la conscience elle peut être accessible par notre essence , l'être que nous sommes et dont nous avons rarement la perception , l'attention c'est toujours l'attention aux fonctions la conscience c'est toujours la conscience de soi , love .


Dernière édition par Professeur X le Lun 28 Mai - 11:49, édité 1 fois (Raison : correctures)

Professeur X
Umbriel

Messages : 1169
Date d'inscription : 12/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Invité le Lun 28 Mai - 11:25

Merci pour cet exposé plutôt clair Prof.
A méditer...

Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Fol le Fou le Lun 28 Mai - 11:39

@Prof : je plussoie.


Fol
avatar
Fol le Fou
Amalthée

Chien
Messages : 235
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Drûne
Humeur : Sociable

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Benji le Lun 28 Mai - 11:43

On ne peut être conscient de soi sans attention volontaire. Au sens du rappe de soi.

Prof a écrit:autre exercice pour tester votre attention , l'attention au corps par exemple , essayer de porter attention au sens du toucher qui s'étend sur toute la surface du corps et d'étendre votre attention à toute la surface du corps , , on observe la fluctuation qui passe d'un membre à l'autre de la tête au pied , devant derrière mais maintenir son attention sur toute la surface est très difficile
Non justement je ne trouve pas aujourd'hui....
La langue des oiseaux a beaucoup à nous apprendre, c'est aussi parce que les mots et les expressions n'ont pas été choisis au hasard. On le redécouvre aujourd'hui avec le lien psychosomatiques des "mal à dit": "en avoir plein le dos", etc...
Le mariage était une allégorie.
L'attention volontaire si elle est justement trop volontariste ne pourra pas durer longtemps, il faut qu'elle soit souple en même temps, non volontaire pour suivre les fluctuations dont tu parles et non les refuser ou se laisser entraîner dans l'identification par elle. Je regarde la montre et me fixe sur les aiguilles, au bout de quelques secondes une pensée va arriver pour m'emmener ailleurs, mais si ma vigilance et assez affutée, je la vois monter, je l'accueille, j'accueille consciemment son mouvement en moi, et je la laisse aller, tout en restant en même temps sur l'aiguille.
D'où l'intérêt de pratiquer aussi cette "attention sans choix" pour acquérir cette fluidité.
@Ezepeth a écrit:C'est intéressant cette histoire d'attention sans choix. Ça relève d'une certaine harmonie intérieure je pense. Concentrer son attention sur certains objet pour en délaisser d'autres nous rends moins objectif, car on perds certaines informations.
Complètement l'attention doit comporter une part de "non-vouloir" afin de ne pas se fermer à une partie de la réalité.

@Ezepeth a écrit:Mais en même temps, pour certaines tâches, cela semble indispensable de concentrer son attention en un endroit bien précis.
Tout à fait, certaines tâches nécessite plutôt une attention concentrée, mais avec la pratique (beaucoup) et de la fluidité, on peut être concentré sur une tâche tout en étant attentifs à soi-même et à ce qui se passe à côté.

@Ezepeth a écrit:Apres, pratiquer l'attention sans choix de temps en temps peut-être un bon exercice pour retrouver une harmonie intérieure.
Tout les opposés peuvent ils mener à la conscience de soi ?
Oui ça aide à vivre en harmonie...
Et non, les opposés peuvent conduire à tout un tas de choses, à condition de les concilier. En général, ils s'affrontent. Si l'homme et la femme ne se concilient pas d'une manière que tu imagines bien, il n'y aura pas d'enfants. Si ils se concilient n'importe quand et n'importe comment, il y a des chances qu'il ne se passe pas grand chose. Mais s'ils le font de la bonne manière et au bon moment, alors peut-être un enfant sera t-il conçu.
Les opposés ne créent pas la conscience. La conscience émerge de la lutte du "oui" et du "non" en nous. Mais une lutte qui doit être conciliée, de la bonne manière, et au bon moment.

@Ezepeth a écrit:Mais qu'est ce qui est opposé ici exactement : l'attention et l'inattention, l'objet et le sujet ?
Le "oui" et le "non"..... A toi de l'expérimenter.
Disons entre la force d'identification et la volonté de se rappeler, et pour trouver le geste adéquat concilier l'attention volontaire et non-volontaire, l'attention dirigée ou divisée, et l'attention sans choix en même temps.

Prof a écrit:l'attention c'est toujours l'attention aux fonctions la conscience c'est toujours la conscience de soi , love
Pas du tout d'accord. J'ai conscience du monde, et je peux faire attention à moi ici et maintenant.
avatar
Benji
Téthys

Cheval
Messages : 945
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Invité le Lun 28 Mai - 11:49

Je me rends compte que mon travail dans la sécurité à été une aubaine de ce côté là.
Pensez vous : de longues heures avec pour seule chose à faire que d'observer ses pensées, méditer, penser, accepter le vide et la vacuité etc.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Benji le Lun 28 Mai - 11:53

Ça peut aider Wink

Dans la notion d'attention il y a aussi une notion de "prévenance", de soin.
Je cite:
"Disposition qui porte à rendre des soins.
Depuis ce moment, je fus traité avec un intérêt et des attentions infinis; j'eus cependant beaucoup de peine à me rétablir, et l'on dut me transporter à une annexe de l’hospice, dans l'intérieur de l'île, au quartier de Flic-en—Flac, pour y achever ma longue convalescence. — (Joseph de Villèle, Mémoires et correspondance, vol. 1, Paris : chez Perrin, 1888, p. 104)
Je suis sensible à ses témoignages, à ses marques d’attention"
Ce qui n'est pas anodin.

Dans un sens l'attention c'est de l'amour.....
avatar
Benji
Téthys

Cheval
Messages : 945
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Professeur X le Lun 28 Mai - 12:22

Hum , dans la réflexion sur l'attention nous oublions la notion d'identification , sans cesse présente , nous somme sans cesse identifiés à une chose ou à une autre , c'est notre état quotidien permanent , si nous oublions ce fait si nous ne voyons pas cette constante identification en nous , discourir sur l'attention ne nous sert à rien , nous sommes identifiés à nos arguments aux émotions qui s'y rattachent autant qu'à leurs expressions , on a peut être lu quelque part que l'on " dort" mais tant qu'on ne s'est pas vu en train de "dormir" cela reste intellectuel .

Tant qu'on ne perçoit pas cette identification qui est la fuite ce cette attention dont nous parlons et qui cause ce  " sommeil ", rien ne peut réellement  changer en nous , celui qui sait qu'il "dort "est bien plus avancé que celui qui se croit  "éveillé ", une fois que l'on se voit identifié qu'importe l'objet de cette identification , c'est une étape mais cela ne nous en délivre pas , c'est plutôt que le travail réel peut commencer , dans notre travail sur l'attention nous devons toujours nous rappeler que nous y sommes identifié , mais  ne sont là des angles de réflexions sur ce sujet , love .
avatar
Professeur X
Umbriel

Chien
Messages : 1169
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Benji le Lun 28 Mai - 12:27

@Professeur X a écrit:
Benji a écrit:Prof je suis désolé je ne comprends rien à ce que tu dis. L'attention est un outil de l'intellect. Le corps agit, mais ne fait pas "attention".

Hum , oui je sais que tu associes l'attention à l'intellect , mais c'est pour la compréhension que j'en ai une erreur surtout sur la Quatrième voie , Gurdjieff et Ouspensky reviennent souvent sur ce sujet , il y a autant d'attention qu'il y a de fonctions
Désolé prof mais ça m'a intrigué. Je voulais rectifier mon erreur. J'ai parcouru "Fragments d'un enseignement inconnu" et il dit lorsqu'il parle du mauvais travail des centres:
"Cela arrive généralement lorsque l'attention , c'est à dire la direction de l'activité du centre intellectuel, est occupée par quelque chose d'autre etc." P. 195.
Cela correspond finalement à ce que j'exprimais sur l'attention.
P.208 et 209 il dit bien que le rappel de soi est une division de l'attention.
C'est aussi ce que mon expérience m'a démontré.
avatar
Benji
Téthys

Cheval
Messages : 945
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Benji le Lun 28 Mai - 12:32

@Professeur X a écrit:Hum , dans la réflexion sur l'attention nous oublions la notion d'identification , sans cesse présente , nous somme sans cesse identifiés à une chose ou à une autre , c'est notre état quotidien permanent , si nous oublions ce fait si nous ne voyons pas cette constante identification en nous , discourir sur l'attention ne nous sert à rien , nous sommes identifiés à nos arguments aux émotions qui s'y rattachent autant qu'à leurs expressions , on a peut être lu quelque part que l'on " dort" mais tant qu'on ne s'est pas vu en train de "dormir" cela reste intellectuel .

Tant qu'on ne perçoit pas cette identification qui est la fuite ce cette attention dont nous parlons et qui cause ce  " sommeil ", rien ne peut réellement  changer en nous , celui qui sait qu'il "dort "est bien plus avancé que celui qui se croit  "éveillé ", une fois que l'on se voit identifié qu'importe l'objet de cette identification , c'est une étape mais cela ne nous en délivre pas , c'est plutôt que le travail réel peut commencer , dans notre travail sur l'attention nous devons toujours nous rappeler que nous y sommes identifié , mais  ne sont là des angles de réflexions sur ce sujet , love .
Non je suis d'accord. L'identification à mon avis et selon mon expérience est en grande partie liée au fait que notre attention est captivée par tout et n'importe quoi . Les efforts d'attention vont d'abord nous faire prendre conscience de notre sommeil. Prendre conscience que notre attention est tout le temps captivée . C'est crucial si on veut devenir plus conscient.
L'allégorie du chant des sirènes me fait penser à cela. Les sirènes, c'est le monde extérieur et les représentations qu'il génère en nous, et nous sommes constamment happé par ces phénomènes. Effectivement comme tu le dis, constamment.
La nuit, on peut parler de ce qu'on fait la journée, on peut croire qu'on se réveille et qu'on se lève, qu'on s'habille même, tant que c'est dans le rêve, on peut faire et dire ce que l'on veut, on est toujours en train de dormir. Et le réveil souvent vient nous déranger dans cette phase de sommeil tellement confortable. C'est inconfortable au début de sortir de son sommeil.
avatar
Benji
Téthys

Cheval
Messages : 945
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Ezepeth le Lun 28 Mai - 12:35

Merci pour vos angles de vue sur ce sujet c'est intéressant.
Prof, tu dis que l'identification est une fuite de l'attention, qu'est ce que cela signifie ?
Ces termes : conscience, attention, identification, observation, semblent liés et différents , mais jai l'impression que je ne parviens pas à comprendre la nature de ces liaisons et différence.
Je dirais que l'identification est un état de notre conscience, où elle est concentrée sur un objet extérieur plutôt que sur soi.
L'observation, c'est une forme d'attention, qui s'effectue par les yeux.
L'écoute c'est l'attention des oreilles.
Qu'est ce que l'observation de soi alors ? C'est l'attention de l'esprit qui est tournée vers soi même peut-être.

avatar
Ezepeth
Amalthée

Chien
Messages : 233
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : La Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Professeur X le Lun 28 Mai - 12:36

Benji a écrit:Non je suis d'accord.

Hum , t'es pas d'accord que oui on est toujours identifiés ? ; love .
avatar
Professeur X
Umbriel

Chien
Messages : 1169
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Fol le Fou le Lun 28 Mai - 12:58

@Ezepeth : Bonjour.

Cela veut dire qu'il y a moult chemins pour arriver à la même chose.

C'est en fin de compte une question de préférence à "ce qui nous ressemble le plus".

Sinon on se perd en conjonctures..!

Fol
avatar
Fol le Fou
Amalthée

Chien
Messages : 235
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Drûne
Humeur : Sociable

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Ezepeth le Lun 28 Mai - 13:05

Salut Fol, mais plus on est proche du départ, ou de l'arrivée, plus les chemins se ressemblent. Qu'en penses-tu ?
avatar
Ezepeth
Amalthée

Chien
Messages : 233
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : La Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Professeur X le Lun 28 Mai - 13:05

@Benji a écrit:
@Professeur X a écrit:
Benji a écrit:Prof je suis désolé je ne comprends rien à ce que tu dis. L'attention est un outil de l'intellect. Le corps agit, mais ne fait pas "attention".

Hum , oui je sais que tu associes l'attention à l'intellect , mais c'est pour la compréhension que j'en ai une erreur surtout sur la Quatrième voie , Gurdjieff et Ouspensky reviennent souvent sur ce sujet , il y a autant d'attention qu'il y a de fonctions
Désolé prof mais ça m'a intrigué. Je voulais rectifier mon erreur. J'ai parcouru "Fragments d'un enseignement inconnu" et il dit lorsqu'il parle du mauvais travail des centres:
"Cela arrive généralement lorsque l'attention , c'est à dire la direction de l'activité du centre intellectuel, est occupée par quelque chose d'autre etc."  P. 195.
Cela correspond finalement à ce que j'exprimais sur l'attention.
P.208 et 209 il dit bien que le rappel de soi est une division de l'attention.
C'est aussi ce que mon expérience m'a démontré.

Fragments d'un enseignement inconnu page 195:
résultat quelconque, ne ressemblant qu’en apparence, ou de nom
seulement, au but initial, l’homme s’affirme à lui-même, et il affirme
aux autres, qu’il a atteint le but qu’il s’était proposé ; il en vient à
prétendre que chacun est capable de l’atteindre — et les autres le
croient. En réalité, c’est une illusion. Un homme peut gagner à la
roulette. Mais ce sera un accident. Parvenir au but que l’on s’était
donné dans la vie ou dans un domaine quelconque d’activité est un
accident du même ordre. La seule différence est qu’à la roulette,
l’homme sait du moins à chaque mise, sans se tromper, s’il a perdu
ou gagné. Mais dans les activités de sa vie, surtout dans celles ayant
une résonance sociale, lorsque plusieurs années ont passé entre le
commencement d’une action et son résultat, un homme peut très
facilement se tromper lui-même et prendre le résultat “obtenu” pour
le résultat désiré, c’est-à-dire croire qu’il a gagné, quand, dans
l’ensemble, il a perdu.
« La plus grande insulte pour un “homme-machine”, c’est de lui
dire qu’il ne peut rien faire, qu’il ne peut parvenir à rien, qu’il ne
pourra jamais s’approcher d’aucun but et qu’en s’efforçant vers un
but il en fait inévitablement apparaître un autre. Et de fait cela ne peut
pas être autrement. L’ “homme-machine” est au pouvoir de
l’accident, du hasard. Ses activités peuvent s’engager par hasard en
un canal tracé par des forces cosmiques ou mécaniques et elles
peuvent y cheminer par hasard pendant quelque temps, donnant
l’illusion qu’un certain but a été atteint. Une telle correspondance
accidentelle des résultats et des buts que nous nous étions assignés,
en d’autres termes, la réussite en certaines petites choses qui ne
peuvent être d’aucune conséquence, produit chez l’homme
mécanique la conviction qu’il est en son pouvoir d’atteindre
n’importe quel but, qu’il est “capable de conquérir la nature”, comme
il le prétend, qu’il est capable de “faire” sa vie, etc.
« De fait, il est naturellement incapable de rien faire, parce qu’il
n’a aucun contrôle, non seulement sur les choses qui sont en dehors
de lui, mais sur ce qui est en lui-même. Cette dernière idée doit être
clairement comprise et bien assimilée ; en même temps, il faut
comprendre que le contrôle des choses extérieures commence par le
contrôle de ce qui est en nous, par le contrôle de nous-mêmes.
— 195 —

Hum , je ne vois pas trace de ce passage dans à la page que tu me cites , mais peut être n'avons nous pas le même ouvrage .

La division de l'attention est un exercice qui pourrait permettre le rappel de soi , mais cela n'a rien d'automatique et ce sont deux choses différentes , les pages 208 et 209 de l'ouvrage cité n'abordent d'ailleurs pas la question de la division de l'attention , love .

fragments d'un enseignement inconnu page 208,209:

monde subjectif de “j’aime”, “je n’aime pas”, “cela me plaît”, “cela
ne me plaît pas”, “j’ai envie”, “je n’ai pas envie”, c’est-à-dire un
monde fait de ce qu’il croit aimer ou ne pas aimer, désirer ou ne pas
désirer. Il ne voit pas le monde réel. Le monde réel lui est caché par
le mur de son imagination. Il vit dans le sommeil. Il dort. Et ce qu’il
appelle sa “conscience lucide” n’est que sommeil — et un sommeil
beaucoup plus dangereux que son sommeil de la nuit, dans son lit.
« Considérons quelque événement de la vie de l’humanité. Par
exemple, la guerre. Il y a la guerre en ce moment. Qu’est-ce que cela
veut dire ? Cela signifie que plusieurs millions d’endormis
s’efforcent de détruire plusieurs millions d’autres endormis. Ils s’y
refuseraient, naturellement, s’ils s’éveillaient. Tout ce qui se passe
actuellement est dû à ce sommeil.
« Ces deux états de conscience, sommeil et état de veille, sont
aussi subjectifs l’un que l’autre. Ce n’est qu’en commençant à se
rappeler lui-même que l’homme peut réellement s’éveiller. Autour de
lui toute la vie prend alors un aspect et un sens différents. Il la voit
comme une vie de gens endormis, une vie de sommeil. Tout ce que
les gens disent, tout ce qu’ils font, ils le disent et le font dans le
sommeil. Rien de cela ne peut donc avoir la moindre valeur. Seul le
réveil, et ce qui mène au réveil, a une valeur réelle.
« Combien de fois m’avez-vous demandé s’il ne serait pas
possible d’arrêter les guerres ? Certainement, ce serait possible. Il
suffirait que les gens s’éveillent. Cela semble bien peu de chose. Rien
au contraire ne saurait être plus difficile, parce que le sommeil est
amené et maintenu par toute la vie ambiante, par toutes les conditions
de l’ambiance.
« Comment s’éveiller ? Comment échapper à ce sommeil ? Ces
questions sont les plus importantes, les plus vitales qu’un homme ait
à se poser. Mais, avant de se les poser, il devra se convaincre du fait
même de son sommeil. Et il ne lui sera possible de s’en convaincre
qu’en essayant de s’éveiller. Lorsqu’il aura compris qu’il ne se
souvient pas de lui-même et que le rappel de soi signifie un éveil,
jusqu’à un certain point, et, lorsqu’il aura vu par expérience combien
il est difficile de se rappeler soi-même, alors il comprendra qu’il ne
suffit pas pour
— 208 —
s’éveiller d’en avoir le désir. Plus rigoureusement, nous dirons qu’un
homme ne peut pas s’éveiller par lui-même. Mais si vingt hommes
conviennent que le premier d’entre eux qui s’éveillera, éveillera les
autres, ils ont déjà une chance. Cependant cela même est insuffisant,
parce que ces vingt hommes peuvent aller dormir en même temps, et
rêver qu’ils s’éveillent. Ce n’est donc pas assez. Il faut plus encore.
Ces vingt hommes doivent être surveillés par un homme qui n’est pas
lui-même endormi ou qui ne s’endort pas aussi facilement que les
autres, ou qui va consciemment dormir lorsque cela est possible,
lorsqu’il n’en peut résulter aucun mal ni pour lui ni pour les autres.
Ils doivent trouver un tel homme et l’embaucher pour qu’il les éveille
et ne leur permette plus de retomber dans le sommeil. Sans cela, il est
impossible de s’éveiller. C’est ce qu’il faut comprendre.
« Il est possible de penser pendant un millier d’années, il est
possible d’écrire des bibliothèques entières, d’inventer des théories
par millions et tout cela dans le sommeil, sans aucune possibilité
d’éveil. Au contraire, ces théories et ces livres écrits ou fabriqués par
des endormis auront simplement pour effet d’entraîner d’autres
hommes dans le sommeil, et ainsi de suite.
« Il n’y a rien de nouveau dans l’idée de sommeil. Presque depuis
la création du monde, il a été dit aux hommes qu’ils étaient endormis,
et qu’ils devaient s’éveiller. Combien de fois lisons-nous, par
exemple, dans les Évangiles : “Éveillez-vous”, “veillez”, “ne dormez
pas”. Les disciples du Christ, même dans le Jardin de Gethsémani,
tandis que leur Maître priait pour la dernière fois, dormaient. Cela dit
tout. Mais les hommes le comprennent-ils ? Ils prennent cela pour
une figure de rhétorique, une métaphore. Ils ne voient pas du tout que
cela doit être pris à la lettre. Et ici encore il est facile de comprendre
pourquoi. Il leur faudrait s’éveiller un peu, ou tenter à tout le moins
de s’éveiller. Sérieusement, il m’a souvent été demandé pourquoi les
Évangiles ne parlent jamais du sommeil... Il en est question à toutes
les pages. Cela montre simplement que les gens lisent les Évangiles
en dormant. Tant qu’un homme est dans un sommeil profond,
entièrement submergé par ses rêves, il ne peut même pas penser qu’il
est endormi. S’il pouvait penser
— 209
avatar
Professeur X
Umbriel

Chien
Messages : 1169
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par ratDchamp le Lun 28 Mai - 13:11

@benji
..oui ça se tien c'est cohérent ta façon de voir la chose ;-)

ratDchamp
Protée

Cheval
Messages : 594
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Fol le Fou le Lun 28 Mai - 13:15

@Ezepeth : toujours le principe de l'entonnoir, toujours.

Fol
avatar
Fol le Fou
Amalthée

Chien
Messages : 235
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Drûne
Humeur : Sociable

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Totem le Lun 28 Mai - 13:40

@Benji a écrit:D'où l'intérêt de pratiquer aussi cette "attention sans choix" pour acquérir cette fluidité.

IL y a donc quelqu'un qui pratique cette attention.....Qui est-il?
Le "moi"? le témoin?

Il y a bien une conscience, celle d'un individu qui décortique tout qui discute de qu'est l'attention, que faire et comment faire pour se libérer..... de lui-même... Smile
avatar
Totem
Makemake

Chèvre
Messages : 1724
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Professeur X le Lun 28 Mai - 13:51

@Ezepeth a écrit:Merci pour vos angles de vue sur ce sujet c'est intéressant.
Prof, tu dis que l'identification est une fuite de l'attention, qu'est ce que cela signifie ?
Ces termes : conscience, attention, identification, observation, semblent liés et différents , mais jai l'impression que je ne parviens pas à comprendre la nature de ces liaisons et différence.
Je dirais que l'identification est un état de notre conscience, où elle est concentrée sur un objet extérieur plutôt que sur soi.
L'observation, c'est une forme d'attention, qui s'effectue par les yeux.
L'écoute c'est l'attention des oreilles.
Qu'est ce que l'observation de soi alors ? C'est l'attention de l'esprit qui est tournée vers soi même peut-être.


Hum , je vais essayer de répondre à ces questions , en premier la conscience doit être vue d'une manière générale , toute vie tout être sur terre en est doté , et Dieu aussi , dans la création l'être qu'importe sa forme est à dissocier de la conscience , sauf pour Dieu évidemment , la conscience est le moyen par lequel l'être se perçoit et perçoit le monde , l'être qu'importe sa place dans la création a plus ou moins accès à cette conscience et son potentiel , l'être humain est la plus complexe des créatures sur Terre par le nombre de ses fonctions .

L'attention est le prolongement de la conscience , son extension dans les fonctions qui en ont besoin car sans attention les fonctions sont aveugles , toutes les créatures sur terre douées de conscience sont capable d'attention , l'attention de l'animal est plutôt instinctive et motrice , et chaque animal a plus ou moins d'attention , pour l'homme c'est pareil tout ce qu'il peut faire grâce à ses fonctions nécessite une certaine attention .

L'identification est un état qui captive mécaniquement cette attention , l'identification c'est littéralement perdre la perception de ce qui fait la réalité objective de l'être que nous sommes au profit de l'objet de cette identification , nous nous identifions à tout ce qui entre dans le champs de nos perceptions qu'importe la fonction , nous ne nous percevons pas nous même , si nous nous percevions en même temps que l'on perçoit le monde à travers nos fonctions nous aurions une chance ne pas y être trop identifié , mais nous ne sommes pas identifiés qu'aux objets extérieurs , nous sommes identifiés à nos sensations à nos pensées et nos émotions , qui ne sont pas extérieures .

L'observation c'est l'attention volontaire , ce n'est pas l'attention mécanique , elle peut être suscitée par un attrait  ou être le fruit d'une certaine volonté , un but quelconque , l'observation passe toujours par une fonction , c'est soit l'intellect soit le corps soit l'émotions qui observe ,  plusieurs fonctions peuvent participer à l'observation mais c'est le fruit d'un travail , derrière l'observation il y a un observateur un "moi" provenant d'une de nos fonctions par lequel passe cette observation , les " moi" sont potentiels développés de nos fonctions par lesquels perçoit notre être endormit .

Nous ne sommes qu'un être qui utilise de nombreux aspects de différentes fonctions auxquels il s'identifie , " moi" je suis ce corps , "moi" je suis cette pensée , "moi" je suis cette émotion , l'être constamment identifié ne fait plus la différence entre lui-même et ses fonctions , il ne se perçoit plus lui-même , l'attention à soi-même c'est en quelque sorte reprendre un peu de cette attention qui fuit constamment dans l'identification pour la diriger vers soi , je suis là je tape sur ce clavier  je peux ou pas me percevoir entrain d'écrire , tout est là même si ce n'est qu'un début , pour le reste il faut de l'aide et du temps , love .


Dernière édition par Professeur X le Lun 28 Mai - 14:40, édité 1 fois
avatar
Professeur X
Umbriel

Chien
Messages : 1169
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Benji le Lun 28 Mai - 14:13

@Professeur X a écrit:
Benji a écrit:Non je suis d'accord.

Hum , t'es pas d'accord que oui on est toujours identifiés ? ; love .
La conciliation prof, la conciliation.
avatar
Benji
Téthys

Cheval
Messages : 945
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Benji le Lun 28 Mai - 14:20

@Professeur X a écrit:
@Benji a écrit:
@Professeur X a écrit:
Benji a écrit:Prof je suis désolé je ne comprends rien à ce que tu dis. L'attention est un outil de l'intellect. Le corps agit, mais ne fait pas "attention".

Hum , oui je sais que tu associes l'attention à l'intellect , mais c'est pour la compréhension que j'en ai une erreur surtout sur la Quatrième voie , Gurdjieff et Ouspensky reviennent souvent sur ce sujet , il y a autant d'attention qu'il y a de fonctions
Désolé prof mais ça m'a intrigué. Je voulais rectifier mon erreur. J'ai parcouru "Fragments d'un enseignement inconnu" et il dit lorsqu'il parle du mauvais travail des centres:
"Cela arrive généralement lorsque l'attention , c'est à dire la direction de l'activité du centre intellectuel, est occupée par quelque chose d'autre etc."  P. 195.
Cela correspond finalement à ce que j'exprimais sur l'attention.
P.208 et 209 il dit bien que le rappel de soi est une division de l'attention.
C'est aussi ce que mon expérience m'a démontré.

Fragments d'un enseignement inconnu page 195:
résultat quelconque, ne ressemblant qu’en apparence, ou de nom
seulement, au but initial, l’homme s’affirme à lui-même, et il affirme
aux autres, qu’il a atteint le but qu’il s’était proposé ; il en vient à
prétendre que chacun est capable de l’atteindre — et les autres le
croient. En réalité, c’est une illusion. Un homme peut gagner à la
roulette. Mais ce sera un accident. Parvenir au but que l’on s’était
donné dans la vie ou dans un domaine quelconque d’activité est un
accident du même ordre. La seule différence est qu’à la roulette,
l’homme sait du moins à chaque mise, sans se tromper, s’il a perdu
ou gagné. Mais dans les activités de sa vie, surtout dans celles ayant
une résonance sociale, lorsque plusieurs années ont passé entre le
commencement d’une action et son résultat, un homme peut très
facilement se tromper lui-même et prendre le résultat “obtenu” pour
le résultat désiré, c’est-à-dire croire qu’il a gagné, quand, dans
l’ensemble, il a perdu.
« La plus grande insulte pour un “homme-machine”, c’est de lui
dire qu’il ne peut rien faire, qu’il ne peut parvenir à rien, qu’il ne
pourra jamais s’approcher d’aucun but et qu’en s’efforçant vers un
but il en fait inévitablement apparaître un autre. Et de fait cela ne peut
pas être autrement. L’ “homme-machine” est au pouvoir de
l’accident, du hasard. Ses activités peuvent s’engager par hasard en
un canal tracé par des forces cosmiques ou mécaniques et elles
peuvent y cheminer par hasard pendant quelque temps, donnant
l’illusion qu’un certain but a été atteint. Une telle correspondance
accidentelle des résultats et des buts que nous nous étions assignés,
en d’autres termes, la réussite en certaines petites choses qui ne
peuvent être d’aucune conséquence, produit chez l’homme
mécanique la conviction qu’il est en son pouvoir d’atteindre
n’importe quel but, qu’il est “capable de conquérir la nature”, comme
il le prétend, qu’il est capable de “faire” sa vie, etc.
« De fait, il est naturellement incapable de rien faire, parce qu’il
n’a aucun contrôle, non seulement sur les choses qui sont en dehors
de lui, mais sur ce qui est en lui-même. Cette dernière idée doit être
clairement comprise et bien assimilée ; en même temps, il faut
comprendre que le contrôle des choses extérieures commence par le
contrôle de ce qui est en nous, par le contrôle de nous-mêmes.
— 195 —

Hum , je ne vois pas trace de ce passage dans à la page que tu me cites , mais peut être n'avons nous pas le même ouvrage .

La division de l'attention est un exercice qui pourrait permettre le rappel de soi , mais cela n'a rien d'automatique et ce sont deux choses différentes , les pages 208 et 209 de l'ouvrage cité n'abordent d'ailleurs pas la question de la division de l'attention , love .

fragments d'un enseignement inconnu page 208,209:

monde subjectif de “j’aime”, “je n’aime pas”, “cela me plaît”, “cela
ne me plaît pas”, “j’ai envie”, “je n’ai pas envie”, c’est-à-dire un
monde fait de ce qu’il croit aimer ou ne pas aimer, désirer ou ne pas
désirer. Il ne voit pas le monde réel. Le monde réel lui est caché par
le mur de son imagination. Il vit dans le sommeil. Il dort. Et ce qu’il
appelle sa “conscience lucide” n’est que sommeil — et un sommeil
beaucoup plus dangereux que son sommeil de la nuit, dans son lit.
« Considérons quelque événement de la vie de l’humanité. Par
exemple, la guerre. Il y a la guerre en ce moment. Qu’est-ce que cela
veut dire ? Cela signifie que plusieurs millions d’endormis
s’efforcent de détruire plusieurs millions d’autres endormis. Ils s’y
refuseraient, naturellement, s’ils s’éveillaient. Tout ce qui se passe
actuellement est dû à ce sommeil.
« Ces deux états de conscience, sommeil et état de veille, sont
aussi subjectifs l’un que l’autre. Ce n’est qu’en commençant à se
rappeler lui-même que l’homme peut réellement s’éveiller. Autour de
lui toute la vie prend alors un aspect et un sens différents. Il la voit
comme une vie de gens endormis, une vie de sommeil. Tout ce que
les gens disent, tout ce qu’ils font, ils le disent et le font dans le
sommeil. Rien de cela ne peut donc avoir la moindre valeur. Seul le
réveil, et ce qui mène au réveil, a une valeur réelle.
« Combien de fois m’avez-vous demandé s’il ne serait pas
possible d’arrêter les guerres ? Certainement, ce serait possible. Il
suffirait que les gens s’éveillent. Cela semble bien peu de chose. Rien
au contraire ne saurait être plus difficile, parce que le sommeil est
amené et maintenu par toute la vie ambiante, par toutes les conditions
de l’ambiance.
« Comment s’éveiller ? Comment échapper à ce sommeil ? Ces
questions sont les plus importantes, les plus vitales qu’un homme ait
à se poser. Mais, avant de se les poser, il devra se convaincre du fait
même de son sommeil. Et il ne lui sera possible de s’en convaincre
qu’en essayant de s’éveiller. Lorsqu’il aura compris qu’il ne se
souvient pas de lui-même et que le rappel de soi signifie un éveil,
jusqu’à un certain point, et, lorsqu’il aura vu par expérience combien
il est difficile de se rappeler soi-même, alors il comprendra qu’il ne
suffit pas pour
— 208 —
s’éveiller d’en avoir le désir. Plus rigoureusement, nous dirons qu’un
homme ne peut pas s’éveiller par lui-même. Mais si vingt hommes
conviennent que le premier d’entre eux qui s’éveillera, éveillera les
autres, ils ont déjà une chance. Cependant cela même est insuffisant,
parce que ces vingt hommes peuvent aller dormir en même temps, et
rêver qu’ils s’éveillent. Ce n’est donc pas assez. Il faut plus encore.
Ces vingt hommes doivent être surveillés par un homme qui n’est pas
lui-même endormi ou qui ne s’endort pas aussi facilement que les
autres, ou qui va consciemment dormir lorsque cela est possible,
lorsqu’il n’en peut résulter aucun mal ni pour lui ni pour les autres.
Ils doivent trouver un tel homme et l’embaucher pour qu’il les éveille
et ne leur permette plus de retomber dans le sommeil. Sans cela, il est
impossible de s’éveiller. C’est ce qu’il faut comprendre.
« Il est possible de penser pendant un millier d’années, il est
possible d’écrire des bibliothèques entières, d’inventer des théories
par millions et tout cela dans le sommeil, sans aucune possibilité
d’éveil. Au contraire, ces théories et ces livres écrits ou fabriqués par
des endormis auront simplement pour effet d’entraîner d’autres
hommes dans le sommeil, et ainsi de suite.
« Il n’y a rien de nouveau dans l’idée de sommeil. Presque depuis
la création du monde, il a été dit aux hommes qu’ils étaient endormis,
et qu’ils devaient s’éveiller. Combien de fois lisons-nous, par
exemple, dans les Évangiles : “Éveillez-vous”, “veillez”, “ne dormez
pas”. Les disciples du Christ, même dans le Jardin de Gethsémani,
tandis que leur Maître priait pour la dernière fois, dormaient. Cela dit
tout. Mais les hommes le comprennent-ils ? Ils prennent cela pour
une figure de rhétorique, une métaphore. Ils ne voient pas du tout que
cela doit être pris à la lettre. Et ici encore il est facile de comprendre
pourquoi. Il leur faudrait s’éveiller un peu, ou tenter à tout le moins
de s’éveiller. Sérieusement, il m’a souvent été demandé pourquoi les
Évangiles ne parlent jamais du sommeil... Il en est question à toutes
les pages. Cela montre simplement que les gens lisent les Évangiles
en dormant. Tant qu’un homme est dans un sommeil profond,
entièrement submergé par ses rêves, il ne peut même pas penser qu’il
est endormi. S’il pouvait penser
— 209
C'est celui-là :
avatar
Benji
Téthys

Cheval
Messages : 945
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Benji le Lun 28 Mai - 14:27

P 164 - 165 du pdf  chapitre 6 "Du mauvais travail des centres."
Et l'autre c'est au début du chapitre 7.
Si tu as des passages qui évoquent l'attention des autres centres je suis intéressé. Merci d'avance.

Ça n'a rien d'automatique c'est vrai. Mais diviser son attention entre "je" et le reste c'est déjà être plus présent même si au début on n'en mesure pas l'impact. Ensuite il y a des "degrés" notamment liés à l'apparition du "sentiment" et surtout du sentiment de soi....
avatar
Benji
Téthys

Cheval
Messages : 945
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Fol le Fou le Lun 28 Mai - 14:32

Tiens "J'ai lu" le fait; avant c'était stock.
"J'ai lu" les rois du ciseau.

Les photos : Scouick!
Les anotations : scouick!
Les biographies : scouick!
Les textes équivoques ou gênants ; scouick!

Bref, le prêt à lire BCBG.

Fol
avatar
Fol le Fou
Amalthée

Chien
Messages : 235
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Drûne
Humeur : Sociable

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Benji le Lun 28 Mai - 14:34

@Totem a écrit:
@Benji a écrit:D'où l'intérêt de pratiquer aussi cette "attention sans choix" pour acquérir cette fluidité.

IL y a donc quelqu'un qui pratique cette attention.....Qui est-il?
Le "moi"? le témoin?

Il y a bien une conscience, celle d'un individu qui décortique tout qui discute de qu'est l'attention, que faire et comment faire pour se libérer..... de lui-même... Smile
Ce qu'il ne sait pas c'est qu'il finira par se mordre la queue! Laughing
avatar
Benji
Téthys

Cheval
Messages : 945
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Benji le Lun 28 Mai - 14:36

@Fol le Fou a écrit:Tiens "J'ai lu" le fait; avant c'était stock.
"J'ai lu" les rois du ciseau.

Les photos : Scouick!
Les anotations : scouick!
Les biographies : scouick!
Les textes équivoques ou gênants ; scouick!

Bref, le prêt à lire BCBG.

Fol
C'est aussi le moins cher...... J'avais l'exemplaire original mais je l'ai offert. Du coup je me rabats là-dessus. L'essentiel y est je ne vois pas ce qu'ils auraient coupé dans le texte! Si tu peux appuyer tes propos.
avatar
Benji
Téthys

Cheval
Messages : 945
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par ratDchamp le Lun 28 Mai - 14:42

..l'identification c'est un peu avec le transfert des termes de psycho freudien ..et dans ce sens, dés que le mental s'en mêle il en ressort une representation des choses, une construction mentale qui ne reflète en rien le réel mais une réalité qui est propre à chacun..

ratDchamp
Protée

Cheval
Messages : 594
Date d'inscription : 18/05/2018

Localisation : Helvie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Fol le Fou le Lun 28 Mai - 14:43

@Benji : Je lis un livre et le range ou le donne...

J'ai une mémoire à plus de 75% de ce que je lis ou vois.
Donc, l'essentiel, si je le perd, je fais un exercice de "rappel en focalisation" qui me montre la page plus ou moins complète, suivant mes attentions du moment.

Fol

Ps: Je lis trois fois chaque livre, comme Gourdief le préconise.

flf
avatar
Fol le Fou
Amalthée

Chien
Messages : 235
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Drûne
Humeur : Sociable

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maitriser son attention

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum