Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin

Aller en bas

Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin Empty Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin

Message par Elea le Mar 10 Sep - 20:48

La matrice artificielle est une construction élaborée par des entités désincarnées qui ont refusé le Féminin et ont copié la vraie Matrice, mais sans les émotions; donc en l’absence du Cœur qui, naturellement, englobe la totalité de l’Être. L’É-motion est une Énergie de l’Âme en mouvement. Elle est pure dans son essence originelle et ne devient embrouillée que lorsqu’elle est jugée et occultée.
Pour nous attirer, ces entités sans émotions nous ont programmés à nous méfier des émotions et à nous en détacher. Ils opposent parfois les émotions aux sentiments, qu’ils considèrent acceptables. Dans la catégorie « émotion », ils placent la peur, la colère, la haine, etc. Dans la catégorie « sentiment », ils placent l’amour et la joie, sans reconnaître que la joie est une émotion reliée au chakra sacré, cette coupe du Féminin, joyau de la Mère Divine qui accueille tout avec compassion.
En refusant l’émotion, ses charges occultées se manifestent de façon négative et nous devenons des émotionnels inconscients. L’amour devient alors conditionnel, puisque la vraie énergie du Cœur qui englobe la totalité est manquante. L’humain devient ainsi « senti- mental » plutôt que l’être aimant qu’il est naturellement. Le senti s’accroche au mental, plutôt qu’à l’émotion; on devient abstrait et froid, plutôt que chaud et passionné comme la vraie nature émotionnelle du Féminin.
C’est ce détachement de l’émotion qu’on a encouragé sans reconnaître qu’il s’agit de l’exclusion du Féminin et, par le fait même, l’exclusion du Cœur. L’É-motion est un Feu passionné, jointe au Cœur, une Énergie en mouvement, non retenue et non occultée, qui s’élève naturellement et spontanément, avec Joie, vers la vraie Lumière de la Source. Plus besoin de ce détachement qui exige que l’on s’astreigne à des pratiques et techniques disciplinées, dirigées par la volonté du mental, en vue d’atteindre un but de supposée illumination.
Il n’y avait qu’un pas entre le déni de l’É-motion du Féminin et le refus de la Matière, de la Forme, du Corps. Nous en sommes venus à négliger ou mépriser notre corps, à l’utiliser pour atteindre nos fins plutôt que de vivre en partenariat avec lui. Nous traitons de la même manière la Terre-Mère; nous l’ignorons, l’abusons ou tentons de la contrôler. L’humanité a pris cette route puisqu’elle n’avait plus le discernement de l’É-motion, ce compas qui oriente nos pas par le ressenti, ce guide intérieur qui nous relie à notre Source-Matrice divine. C’est le mental qui a alors pris la relève et s’est nommé « guide intérieur » en se faisant passer pour l’esprit ou pour le cœur. Ceux qui sont encore capables de vraiment « sentir » perçoivent le manque d’amour nous parvenant à travers toutes ces belles paroles si séduisantes pour le mental. C’est le vide dans lequel on nous fait croire qu’il faut passer, au lieu de la plénitude qui nous est offerte quand nous acceptons la Totalité du Soi, Un avec la Source.
On a considéré la Matière (Mater, Mère), le Corps (Verbe fait chair) et l’É-motion comme les obstacles à la réalisation du Soi. En conséquence, au lieu de construire le Paradis sur Terre par nos actions quotidiennes, nous attendons encore un sauveur, ou un événement, qui viendra nous transporter ou nous faire basculer ailleurs, dans une Terre promise, hors de cette terre de misère. Sans réaliser que cette misère vient de la négation d’aspects de soi que nous n’avons pas su aimer et que nous sommes venus ici précisément pour apprendre à les aimer. Le fait de vouloir dé-passer une partie de notre nature a eu pour résultat de nous faire tré-passer.
Nous rendons-nous compte que cette matrice artificielle a pratiquement envahi toutes nos vies? À commencer par les plantes artificielles, les arômes artificiels, les habitations et vêtements faits de matériaux synthétiques fabriqués en violentant la Mère-Terre, nous en sommes rendus à une médecine artificielle qui ignore les pouvoirs naturels du corps, des aliments artificiels recomposés pour remplacer la fraîcheur et la vitalité de ceux qui nous sont fournis gratuitement par la Terre-Mère, des technologies qui se sont substituées à nos capacités naturelles – télévision, téléphone, télécommunications sous toutes ses formes se sont substituées à la « vision intérieure », la télépathie, la communication en direct face à l’autre, et ainsi de suite. Je ne suis pas contre ces inventions qui me permettent, entre autres, d’écrire et de transmettre cet article. Cependant, il faut se rappeler à quel prix pour la Terre-Mère, et savoir qu’il est possible, souhaitable et même urgent, de créer tout ce dont on a besoin en collaboration avec la Matière, et non en tentant de l’asservir.
Nous agissons dans le même sens quand nous négligeons notre corps, ou le forçons à suivre les préceptes de notre mental qui lui dicte ses choix selon les conditionnements de la matrice artificielle. Quand notre volonté ou ambition d’atteindre notre but nous projette dans l’action de façon linéaire, nous oublions souvent notre ressenti, les rythmes naturels de la Nature et du corps, qui fonctionnent selon un tracé curvilinéaire, en synchronisme avec la spirale de notre évolution.
Sommes-nous en train de nous préparer à fuir le Féminin, nos É-motions et notre vraie Passion, dans un paradis qui n’est autre qu’une matrice artificielle sous le contrôle de ceux qui se font passer pour des anges? Sommes-nous si éblouis par la lumière froide de leur brillante intelligence que nous ne sommes plus capables de faire la différence?
Nous avons créé une boîte de Pandore pour y enfouir tout ce que nous avons jugé inacceptable. L’intensité de la période tumultueuse actuelle nous force à y faire face pour libérer nos « aspects » non aimés et les ramener à l’Amour, à la Joie et à l’Immortalité. Nous avons le choix : intégrer tous nos aspects qui aspirent à l’Union avec la Source, ou nous élever vers une transcendance qui n’est que l’illusion de notre essence.
Je partage ici avec vous des extraits de poèmes inspirés de mon amour pour la Mère divine, épouse du Père divin. Ils ont été composés il y a environ 20 ans, mais sont encore appropriés, en ces temps de discernement.
L’ÉTERNEL FÉMININ
Honorer la Matrice d’où jaillit toute Vie
c’est honorer la Terre-Mère qui nous supporte et nous nourrit.
C’est honorer nos émotions en leur donnant expression
accepter le changement en faisant confiance au lendemain.
Si nous étouffons en nous la Matrice,
comme Elle est Créatrice et Nourrice,
c’est la Création entière qui est en jeu,
la perpétuité de la Vie manifestée.
Pour que le mental cesse de gouverner ma vie
pour m’abandonner à l’Essence du Féminin
d’abord la découvrir à l’intérieur de moi…
L’Esprit m’offre la Vision de toutes les possibilités
Le Féminin fait les choix selon son ressenti.
Me sevrer de directives extérieures
afin d’écouter mon coeur.
Honorer ma « Personnalité »
complément de ma « Spiritualité ».
Tout inclure dans le Divin
la Matière tout autant que la Lumière
Aimer mon Corps comme mon Âme
mes émotions comme mes inspirations
car rien n’est en-dehors de la Source.
Comme l’araignée tissant sa toile
saurons-nous reconstruire un Tout
de tous ces aspects qui sont « nous »
que la vie nous présente comme miroirs?
L’Esprit peut pointer le chemin,
mais c’est à nous d’en discerner le parcours,
de découvrir les vérités de notre plus profond ressenti
emprisonné dans notre inconscient.
Soyons fiers de ce que nous ressentons
au lieu d’en avoir honte.
Accueillons toutes les émotions comme honorables
Acceptons de devenir vulnérables
Nous y trouverons la Force.
.
Cessons de nous cacher, de nous taire,
d’être si gentils, plastiques,
purs et synthétiques.
Soyons au naturel et authentique.
L’Éternel Féminin porte la mémoire de toute notre histoire
En Elle, retrouverons-nous nos Origines
ce fil doré qui nous conduira vers notre Devenir?
Je retrouve la Mère quand je cherche la lame de fond
sous la vague déferlante de mes émotions
lorsque sous ma rage, je touche à la peur
sous ma peur, je ressens le chagrin
et sous mon chagrin, je contacte mon coeur
qui me pointe alors le chemin.
Je retrouve la Mère quand je porte attention
à tout ce qui en moi est inconfortable et innommable
secret ou tabou qui me fait sentir coupable.
C’est là l’essence perdue que j’ai à retrouver
ce charbon qui aspire à devenir diamant.
Par l’accueil de chaque émotion
c’est l’Essence-Mère que je récupère.
Je retrouve la Mère quand je n’ai plus envie
de toujours regarder l’heure
car j’ai décidé de suivre mon rythme intérieur
En harmonie avec celui de la Vie.
Je retrouve la Mère quand je laisse parler mon corps
qui porte le poids de mes émotions non exprimées
Quand au lieu de faire taire ses signaux
je m’ouvre à son message de réflectivité.
Je retrouve la Mère en suivant le fil de ma joie
en nourrissant mes rêves les plus chers
en m’ouvrant à tout ce qui m’enchante
et en sélectionnant ce qui fait chanter mon cœur.
Je retrouve la Mère quand je délimite mon territoire
pour me permettre de créer cet oasis
où je pourrai percevoir mon âme
la nourrir et la laisser me nourrir.
Je retrouve la Mère en disant « non »
à tout ce qui m’écarte de ma direction
et quand j’arrive à dire « oui »
à ce qui épanouit ma Vie.
Je retrouve Dieu-Père
quand j’accueille en moi la Mère
car c’est Lui qui m’a envoyée
sur Terre pour la retrouver
car Il veut l’épouser.
Tous les mondes sont en suspens
en attente de ce grand moment…
Carmelle Amara ©

Retrouvez les chroniques de Carmelle Amara sur la Presse Galactique


Elea
Elea
Épiméthée

Cochon
Messages : 182
Date d'inscription : 19/05/2018

Localisation : Ici et là

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin Empty Re: Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin

Message par lafrisée le Mer 11 Sep - 8:25

J'aime beaucoup ce texte.
J'ai la certitude que nous sommes des êtres émotionnels, et que c'est par notre capacité à ressentir les choses que nous exprimons véritablement notre nature spirituelle ; Et que le fait d'étouffer nos émotions, de les recouvrir, nous abîme et nous empêche de vivre pleinement, d'exorciser nos peurs et nos colères, et que tout ça forme ensuite un magma informe qui se cristallise en cancers, etc.

lafrisée
Amalthée

Rat
Messages : 227
Date d'inscription : 03/07/2019

Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin Empty Re: Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin

Message par Melon et bottes de cuir le Mer 11 Sep - 9:21

Heureux de te revoir par ici Elea. Merci pour ce texte. Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin 2112798134

La Terre est un être vivant.
Réprimer ses émotions, les étouffer, c'est s'assécher. Les émotions nous vivifient.
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Rhéa

Rat
Messages : 1482
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Alpes suisses
Emploi/loisirs : Le tir, la lecture,
Humeur : Fluctuante, douce et cynique

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin Empty Re: Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin

Message par Professeur X le Mer 11 Sep - 18:13

Hum , j'ai rien pigé à cette histoire d'entité qui pour nous attirer nous ont programmé à nous méfier de nos émotions , love .
Professeur X
Professeur X
Callisto

Chien
Messages : 2999
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin Empty Re: Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin

Message par Elea le Ven 13 Sep - 12:43

Salut à tous, coucou Fig (bientôt des news par mail Wink ) Prof X je pense qu'il n'est pas essentiel de s'attacher à cette histoire d'entités conspiratrices, je ne sais pas non plus à quoi il est fait allusion si ce n'est que la répression de nos émotions fait barrière à notre épanouissement global et spirituel,  ces entités ne sont pas le propos principal du texte.
Le fait est que la société, les individus, et parfois le forum aussi quelque fois répriment l'expression d'émotions dites négatives telles que la colère, la peur, le désarroi, l'inquiétude, la tristesse, le trouble, le doute… Comme si être sain ou spirituel nous dispensait de la légitimité de ressentir de telles émotions.  Alors que leur dissolution dépend justement de leur libre expression, sans bien sûr que cela devienne un cercle vicieux qui entretienne et nourrisse la négativité (comme par exemple en relevant systématiquement le négatif et en occultant le reste), c'est à dire que l'expression de ces émotions doit le plus possible se faire en conscience. Par prolongation de ce rejet et ce refoulement des émotions négatives, je trouve la société de plus en plus intolérante avec les gens en difficulté psychologique ou malades, ceux-ci étant assimilés à des personnes faibles. Ce texte nous incite à nous libérer du refoulement de nos émotions négatives autant qu'il nous invite à l'écoute, à la tolérance et à la bienveillance.
Elea
Elea
Épiméthée

Cochon
Messages : 182
Date d'inscription : 19/05/2018

Localisation : Ici et là

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin Empty Re: Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin

Message par lan'N'noir le Ven 13 Sep - 13:02

Exprimer ses émotions, oui, mais si c'est fait compulsivement, sans tenir compte du contexte, et d'un cela ne libère de rien durablement et de deux c'est la boucherie assurée à terme.
Par contre pour ce qui est de l'accueil de ses émotions, alors là open bar, aucun refoulement.

lan'N'noir
Amalthée

Dragon
Messages : 282
Date d'inscription : 01/07/2019

Localisation : Limoges

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin Empty Re: Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin

Message par Elea le Ven 13 Sep - 13:10

Oui tout à fait c'est pour cela que je parle d'exprimer ses émotions le plus possible en conscience. Cela dit la compulsivité révèle un mal être refoulé, inconscient, et il ne s'agit pas non plus de condamner les personnes qui s'y adonnent, mais plutôt d'inviter à la prise de conscience libératrice en s'exprimant par le "je" plutôt que par le "tu" accusateur qui fait écran devant nos émotions.
Elea
Elea
Épiméthée

Cochon
Messages : 182
Date d'inscription : 19/05/2018

Localisation : Ici et là

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin Empty Re: Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin

Message par lan'N'noir le Ven 13 Sep - 13:16

Le mal-être qui s'exprime par la compulsion est un soucis relationnel avec soi-même, pas avec l'environnement. Les blocages sont au dedans.
L'environnement n'en est qu'un stimuli révélateur.

lan'N'noir
Amalthée

Dragon
Messages : 282
Date d'inscription : 01/07/2019

Localisation : Limoges

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin Empty Re: Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin

Message par neij15 le Sam 14 Sep - 14:30

Merci pour ton texte Elena.

@lan'N'noir a écrit:Le mal-être qui s'exprime par la compulsion est un soucis relationnel avec soi-même, pas avec l'environnement. Les blocages sont au dedans.
L'environnement n'en est qu'un stimuli révélateur.

je suis bien content d'avoir lu ça... Ca met les choses dans une autre perspectives.

Je pense avoir bien fait de faire un tour par ici.



neij15
neij15
Prométhée

Serpent
Messages : 139
Date d'inscription : 27/07/2018

Localisation : Samsara

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin Empty Re: Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin

Message par Fol le Fou le Sam 14 Sep - 15:53

@lan'N'noir a écrit:Le mal-être qui s'exprime par la compulsion est un soucis relationnel avec soi-même, pas avec l'environnement. Les blocages sont au dedans.
L'environnement n'en est qu'un stimuli révélateur.


Je suis d'accord en théorie.

Mais en pratique...

Exemple: J'ai pris le métro Parisien aux heures de pointes. Dans le wagon, un loustic du genre "je suis un être supérieur et je vous emm..." me marche sur le pied en me regardant.

S'il s'excuse, pas de problème.

Sinon: pas de problème non plus. Je lui colle une baffe de cow-boy à lui ramasser le minois.

Ce qui présente deux avantages:
1°) Il y regardera deux fois avant de faire iesh un vioque.
2°) Après la baffe, prudents, les gens s'écartent de toi. Ce qui te laisse plus d'espace pour respirer...

Si tu vois une autre solution, merci de m'en faire part.


Fol

Ps: j'ai jamais prétendu être un Sage.

jocolor

Fol le Fou
Fol le Fou
Téthys

Chien
Messages : 964
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Clochard Sélénite
Humeur : Prêt à l'amour

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin Empty Re: Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin

Message par pelerin le Dim 15 Sep - 12:50

@Fol le Fou a écrit:
@lan'N'noir a écrit:Le mal-être qui s'exprime par la compulsion est un soucis relationnel avec soi-même, pas avec l'environnement. Les blocages sont au dedans.
L'environnement n'en est qu'un stimuli révélateur.


Je suis d'accord en théorie.

Mais en pratique...

Exemple: J'ai pris le métro Parisien aux heures de pointes. Dans le wagon, un loustic du genre "je suis un être supérieur et je vous emm..." me marche sur le pied en me regardant.

S'il s'excuse, pas de problème.

Sinon: pas de problème non plus. Je lui colle une baffe de cow-boy à lui ramasser le minois.

Ce qui présente deux avantages:
1°) Il y regardera deux fois avant de faire iesh un vioque.
2°) Après la baffe, prudents, les gens s'écartent de toi. Ce qui te laisse plus d'espace pour respirer...

Si tu vois une autre solution, merci de m'en faire part.


Fol

Ps: j'ai jamais prétendu être un Sage.

Bonjour Fol

Première règle dans le manuel du postulant à la sagesse antique: le sage ne prétend jamais être sage  clown

Pour les émotions, et cette manie de toujours vouloir opposer le mental à l'émotion comme il est fait dans le texte, je crois que cette manière d'aborder le sujet apporte plus de confusion que de clarté ... D'abord si on se donne la peine de vraiment faire l'état des lieux l'on se rendra compte assez vite que le mental n'est pas ce mauvais maître dépeint dans le texte mais au contraire le serviteur docile du désir, lequel prend naissance dans le tissus affectif pour autant que je sache. Alors cette condamnation sans réserve du mental couplée à un angélisme naif face à l'émotion, très peu pour moi. D'ailleurs l'homme, en l'état, est beaucoup moins mental qu'il aime le penser. A voir l'état actuel du monde et le comportement de l'humanité, j'y vois moi bien plus un manque d'intelligence que le joug du mental. Nous sommes pour la plupart des créatures essentiellement affectives dont les pensées ne sont en grande partie que le prolongement de nos désirs. Le problème actuel de l'humanité, celui qui menace la planète aujourd'hui, est de nature purement affective.

Bref pour moi dresser l'affectif contre le mental c'est un peu comme dire:  tu vas voir mieux si tu te bouches les oreilles.
Il s'agit de fusionner sa nature affective et sa nature mentale, pas de les dresser l'une contre l'autre. Et c'est de leur union ou fusion, lorsque chacune aura été nettoyée de leurs impuretés, que naîtra la sagesse.
pelerin
pelerin
Épiméthée

Singe
Messages : 201
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Montreal

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin Empty Re: Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin

Message par Professeur X le Dim 15 Sep - 13:32

Hum , dans un contexte d'éveil à soi-même , il ne faut pas perdre toute notre énergie dans l'identification émotionnelle et la libre expression de nos émotions négatives , pour accéder à une certaine unité , aux états de conscience de soi , il nous faut une énergie particulière , liée à l'attention , à la présence à soi-même incompatible avec la continuelle expression de nos émotions négatives , cette présence à soi-même est nécessaire pour se rendre compte de la vitesse des émotions , cette vitesse à laquelle elles s'expriment mécaniquement et le plus souvent négativement , love .
Professeur X
Professeur X
Callisto

Chien
Messages : 2999
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin Empty Re: Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin

Message par pelerin le Dim 15 Sep - 14:07

@Professeur X a écrit:Hum , dans un contexte d'éveil à soi-même , il ne faut pas perdre toute notre énergie dans l'identification émotionnelle et la libre expression de nos émotions négatives , pour accéder à une certaine unité , aux états de conscience de soi , il nous faut une énergie particulière , liée à l'attention , à la présence à soi-même incompatible avec la continuelle expression de nos émotions négatives , cette présence à soi-même est nécessaire pour se rendre compte de la vitesse des émotions , cette vitesse à laquelle elles s'expriment mécaniquement et le plus souvent négativement , love .

Bonjour Prof,

Tout-à-fait, absolument. Ta flèche touche le milieu de la cible . Et cette énergie liée à l'attention ne contribue-t-elle pas à créer une distance face à notre ressenti, à nous en détacher, nous élevant au rang d'observateur de ce qui se passe en nous, et nous donnant de ce fait la possibilité d'orienter le développement de sa nature affective ?
pelerin
pelerin
Épiméthée

Singe
Messages : 201
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Montreal

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin Empty Re: Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin

Message par Professeur X le Dim 15 Sep - 16:01

Hum , l'éveil , le travail sur l'attention et la présence à soi-même n'est pas un travail sur les fonctions , la question est , ce qui découle de notre mécanicité , de notre conditionnement et de notre identification est'il le fait de notre volonté , de notre choix , se détacher de cette mécanicité pour exister dans l'instant présent , prendre sa place en nous mêmes , en prenant de la distance avec nos automatismes d'expressions de notre négativité oriente t'il notre " nature affective " , je pense que oui , et cela ne peut que déterminer d'un choix conscient , et cela nous rapproche plus de l'être que nous sommes que cela nous en éloigne , c'est du moins mon subjectif avis , love .
Professeur X
Professeur X
Callisto

Chien
Messages : 2999
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin Empty Re: Accueillir nos émotions : se reconnecter avec le féminin divin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum