Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »...

Aller en bas

Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »... Empty Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »...

Message par Sod le Dim 1 Sep - 10:32

Eckhart Tolle : "Ce que nous appelons habituellement « amour » est une stratégie de l’ego pour éviter de s’abandonner. On cherche quelqu’un pour qu’il nous donne quelque chose qui ne vient à nous uniquement lorsque nous sommes dans l’état d’abandon. L’ego utilise cette personne comme un substitut pour éviter la nécessité de s’abandonner. L’espagnol est la langue la plus honnête à ce sujet. En espagnol on utilise le même verbe te quiero à la fois pour dire « Je t’aime » et « Je te désire ». Pour l’ego, aimer et désirer est la même chose, alors que le véritable amour n’a pas de désir en lui, il ne veut ni posséder ni transformer l’amoureux/ l’amoureuse. L’ego trouve un être qu’il singularise et puis le « rend » spécial. Il utilise cette personne pour couvrir un sentiment fondamental constant d’insatisfaction, d’« insuffisance », de colère et de haine, tous étant étroitement liés. Ce sont les facettes d’un sentiment profond enraciné dans chaque être humain et qui est inséparable de l’état égotique.

Quand l’ego singularise quelque chose et dit « j’aime » ceci ou cela, c’est une tentative inconsciente de couvrir ou d’écarter les sentiments enracinés qui accompagnent toujours l’ego : l’insatisfaction, la tristesse, le sentiment d’insuffisance qui est si familier. Pendant un temps, cette illusion fonctionne réellement. Puis inévitablement, la personne que nous avons singularisée et rendue spéciale à nos yeux cesse à un moment donné de fonctionner comme couverture pour notre douleur, notre haine, notre insatisfaction ou notre tristesse, tous ayant leur origine dans le sentiment d’insuffisance ou d’incomplétude.

Puis, le sentiment qui était caché ressort à la surface et est projeté sur la personne que nous avions singularisée et rendue spéciale – celle dont nous pensions qu’elle allait nous « sauver » définitivement. Soudain, l’amour se transforme en haine. L’ego ne se rend pas compte que la haine est une projection de la souffrance universelle que nous ressentons à l’intérieur. L’ego est persuadé que c’est cette personne qui provoque notre douleur. Il ne réalise pas que la douleur est le sentiment universel de ne pas être connecté avec le niveau le plus profond de notre être – de ne pas être un avec nous-même.

L’objet de l’amour est interchangeable, aussi interchangeable que l’objet du désir égotique. Certains gens ont plusieurs relations. Ils tombent amoureux puis ne sont plus amoureux plusieurs fois. Ils aiment une personne pendant un certain temps jusqu’à ce que cela ne fonctionne plus, parce qu’aucune personne ne peut couvrir en permanence notre souffrance.

Seul l’abandon peut nous offrir ce que l’on cherche dans l’objet de notre amour. L’ego dit que l’abandon n’est pas nécessaire, car « j’aime cette personne ». Il s’agit d’un processus inconscient. Lorsqu’on accepte pleinement ce qui se passe, quelque chose en nous révèle ce qui a été couvert par le désir égoïste. Il s’agit d’une paix intérieure, intime, un état ​​d’immobilité, de silence et le sentiment d’être vivant. C’est l’inconditionné, c’est ce que nous sommes dans notre essence, ce que nous avions recherché dans l’objet de notre amour. C’est nous-même. Lorsque cela se produit, un tout autre amour apparaît, qui n’est plus soumis à l’amour / haine. Il ne singularise pas les choses ou les gens en les rendant spéciaux. Il est absurde même d’utiliser le même mot pour le désigner.

Dés lors il est possible dans le cas d’une relation normale d’amour / haine d’entrer occasionnellement dans l’état d’abandon. De temps à autre cela arrive brièvement ; nous faisons alors l’expérience d’un amour profond, universel et un état d’acceptation totale surgit à la surface de la conscience, même dans les relations égoïstes. Si cet état ​​d’abandon n’est pas soutenu, il sera recouvert à nouveau par les vieux schémas égoïstes. Je ne dis donc pas que l’amour véritable et profond ne peut être présent occasionnellement même dans une relation habituelle d’amour / haine. Mais il est rare et habituellement de courte durée.

Chaque fois que nous acceptons ce qui se passe apparaît quelque chose de plus profond. Sinon, nous sommes pris au piège des plus douloureux dilemmes extérieurs ou intérieurs, de sentiments ou de situations les plus douloureuses ; mais lorsque nous acceptons ce qui est, nous allons au-delà de toutes les manifestations, nous les transcendons. Même lorsque nous ressentons de la haine, lorsque nous acceptons que c’est ce que nous ressentons, nous transcendons ce sentiment. Elle peut continuer à exister, mais soudain nous sommes en un « endroit » plus profond où elle n’a plus autant d’impact.

Tout l’univers phénoménal existe à cause de tensions entre les contraires. Chaud-froid, croissance et décroissance, gagnant-perdant, succès-échec, ces polarités font partie de la vie et, bien sûr, de toute relation."


http://spiritpartage.forumactif.com/t16248-eckhart-tolle-lamour-veritable-et-la-transcendance-de-la-dualite-dans-les-relations-avec-les-autres
Sod
Sod
Eris

Serpent
Messages : 2162
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »... Empty Re: Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »...

Message par Professeur X le Dim 1 Sep - 10:57

Hum , une vision bien synthétique de l'amour qui fait de " l'ego" une entité à part entière , je trouve sa vision de l'amour très conceptuelle et justement dénuée d'amour , l'amour vient de l'aspect émotionnel de notre essence et je doute que notre intellect puisse vraiment le saisir avec des concepts aussi simplistes , c'est du moins ma subjective opinion , d'ailleurs dans la notion Chrétienne de l'amour la notion "d'ego" n'a pas de place , le commandement " Aimes les autres comme toi même ." , tient compte du fait que l'on s'aime et nous en instruit , il nous exhorte à aimer l'autre autant que nous , " on peut y voir aussi ici la notion " d'ego " mais qui n'est pas perçue en tant qu'opposition à l'amour de l'autre , Comme toujours Tollè navigue pour moi entre psychologie sommaire et philosophie conceptuelle de l'éveil , autant l'esprit apprend à penser que le cœur apprend à aimer , surement cela prend moins de temps d’élaborer des théories sur l'amour que de savoir aimer , love .
Professeur X
Professeur X
Callisto

Chien
Messages : 3130
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »... Empty Re: Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »...

Message par dragonblanc le Dim 1 Sep - 13:32

Je me range plus du côté de professeur X.
Comment se retrouver en équilibre intérieur entre son intellect et son coeur ?
Je le perçois comme un trapéziste sur sa corde avec pour outil son coeur et son intellect.
Plus la barre qu'il tient est large, plus cela l'aide.
Plus d'un côté son coeur est grand et plus de l'autre côté son intellect est grand, et plus il pourra se tenir en équilibre. Sinon, il devra compenser pour ne pas sombrer en perdant de vue l'autre facette de lui-même.
L'amour est une sensation incomparable. Il part de nous et de la façon dont on se perçoit.
L'intellect, elle, se doit d'être discipliné pour ne pas extrapoler de ce qui l'entoure.
À partir de ces deux outils majeurs , on peut avancer et ainsi créer notre propre destiné.
Voir avec son coeur et son intellect de un... Parler avec son coeur et son intellect, manger avec coeur et intelligence... travailler avec coeur et intelligence... courir avec coeur et intelligence...
On peut y en trouver tellement d'action qui les relie entre eux.
Alors comment l'intelligence peut il comprendre le coeur et comment le coeur peut il comprendre l'intellect ?
Seulement s'ils s'unissent pour ne former qu'UN !
Cela me fait penser à Jésus qui disait... avec mon coeur et dans le père, je ne fais qu'un. Bon à peut près comme cela Smile
C'est du moins un pas vers se retrouver en soi et ainsi aspirer à trouver ce qu'il y a de plus merveilleux, le centre en nous et y découvrir quelque chose de plus étonnant en nous... Dieu.
L'intellect, lui, ne peut aspirer à cela et le coeur seul ne peut révéler cela non plus. Les deux main dans la main sauront le trouver, tel est le défi qui nous pend sous le nez.
Dieu est source de vie, l'eau qui coule partout... le percevez vous ?
L'intellect vous fera boire de l'eau (H2O) et le coeur l'eau qui est Dieu.
Cela est pour moi simple et évident mais il me semble que pour tous, cela ne le soit pas.
Alors pour revenir sur l'amour...et non le sentiment de reproduction...quoiqu'il y a rapprochement, ce sentiment part du fond de nous et ne se mesure pas par l'intellect mais par le regard qu'on a sur les autres.
Alors comment aimez vous les autres et vous pourrez savoir comment vous vous aimez.
Là seulement l'outil intellect se rendra compte qu'il ne peut mesurer cet impact mais qu'il le déstabilisera.


Bien à vous, Dragonblanc Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »... 706133743
dragonblanc
dragonblanc
Mithra

Chèvre
Messages : 26
Date d'inscription : 22/01/2019

Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »... Empty Re: Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »...

Message par pelerin le Mar 3 Sep - 14:55

@dragonblanc a écrit:Je me range plus du côté de professeur X.
Comment se retrouver en équilibre intérieur entre son intellect et son coeur ?
Je le perçois comme un trapéziste sur sa corde avec pour outil son coeur et son intellect.
Plus la barre qu'il tient est large, plus cela l'aide.
Plus d'un côté son coeur est grand et plus de l'autre côté son intellect est grand, et plus il pourra se tenir en équilibre. Sinon, il devra compenser pour ne pas sombrer en perdant de vue l'autre facette de lui-même.
L'amour est une sensation incomparable. Il part de nous et de la façon dont on se perçoit.
L'intellect, elle, se doit d'être discipliné pour ne pas extrapoler de ce qui l'entoure.
À partir de ces deux outils majeurs , on peut avancer et ainsi créer notre propre destiné.
Voir avec son coeur et son intellect de un... Parler avec son coeur et son intellect, manger avec coeur et intelligence... travailler avec coeur et intelligence... courir avec coeur et intelligence...
On peut y en trouver tellement d'action qui les relie entre eux.
Alors comment l'intelligence peut il comprendre le coeur et comment le coeur peut il comprendre l'intellect ?
Seulement s'ils s'unissent pour ne former qu'UN !
Cela me fait penser à Jésus qui disait... avec mon coeur et dans le père, je ne fais qu'un. Bon à peut près comme cela Smile
C'est du moins un pas vers se retrouver en soi et ainsi aspirer à trouver ce qu'il y a de plus merveilleux, le centre en nous et y découvrir quelque chose de plus étonnant en nous... Dieu.
L'intellect, lui, ne peut aspirer à cela et le coeur seul ne peut révéler cela non plus. Les deux main dans la main sauront le trouver, tel est le défi qui nous pend sous le nez.
Dieu est source de vie, l'eau qui coule partout... le percevez vous ?
L'intellect vous fera boire de l'eau (H2O) et le coeur l'eau qui est Dieu.
Cela est pour moi simple et évident mais il me semble que pour tous, cela ne le soit pas.
Alors pour revenir sur l'amour...et non le sentiment de reproduction...quoiqu'il y a rapprochement, ce sentiment part du fond de nous et ne se mesure pas par l'intellect mais par le regard qu'on a sur les autres.
Alors comment aimez vous les autres et vous pourrez savoir comment vous vous aimez.
Là seulement l'outil intellect se rendra compte qu'il ne peut mesurer cet impact mais qu'il le déstabilisera.


Bien à vous, Dragonblanc Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »... 706133743

Lorsque l'amour rencontre le mental, on appelle ça je crois la sagesse.
Moi j'aurais plus tendance à me ranger du côté de l'auteur de ce texte. Le désir de l'amour n'est pas l'amour tel que l'entend la tradition spirituelle. Certes le désir participe de la même énergie ou du même principe universel que l'amour, mais il n'en est que l'ombre déformée et à peine reconnaissable, retenue prisonnière dans le champs d'attraction de l'ego qui tend à tout ramener vers lui-même. En bref, l'amour c'est la lumière et l'ego c'est le trou noir. Le véritable amour ne peut se révéler que sur la base d'un profond détachement, ou de son abandon complet comme il est dit dans le texte, abandon précisément du désir qui nous enchaîne à l'objet de ce désir et crée un lien psychologique de dépendance et de possession.

Agir sans être attaché aux fruits de l'action, aimer sans attendre rien en retour, en sommes-nous capables ?
pelerin
pelerin
Épiméthée

Singe
Messages : 218
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : Montreal

Revenir en haut Aller en bas

Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »... Empty Re: Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »...

Message par lafrisée le Mar 3 Sep - 15:53

Pour moi l'amour est une force irrésistible qui vous conduit à rencontrer quelqu'un et à vouloir le connaître. Pa seulement l'amour entre un homme et une femme, mais aussi l'amitié, l'amour pour Dieu, l'amour maternel/paternel/filial, l'amour pour un animal, l'amour pour un auteur qu'on aime lire et de qui on achète toutes les oeuvres, etc..
On a une force en nous qui surgit de nulle part, sans aucune raison apparente, et qui nous pousse vers l'autre, sans qu'on puisse vraiment résister.

Ensuite vient généralement le temps de la désillusion, et du renversement de l'amour en "autre chose", colère, rancoeur, désamour, haine, indifférence.

Et hélas, trois fois hélas, ni le mental ni le coeur ne peuvent intervenir réellement, comme si tout était écrit d'avance. (ou alors'est juste mon expérience personnelle)

Et paradoxalement, seuls peuvent résister les liens à distance, avec un acteur de cinéma, un écrivain, un chanteur... être fan c'est une des seules manières de rester en amour (c'est peut être pour ça que Dieu reste silencieux ? ) Et avec les animaux aussi, le silence est l'ami de l'amour je crois.

lafrisée
Amalthée

Rat
Messages : 232
Date d'inscription : 03/07/2019

Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »... Empty Re: Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »...

Message par Sod le Mer 4 Sep - 7:47

Ensuite vient généralement le temps de la désillusion, et du renversement de l'amour en "autre chose", colère, rancoeur, désamour, haine, indifférence.

Passé un certain age, beaucoup de gens constatent ce phénomène, ce qui est le premier pas douloureux pour comprendre ce que valent certains sentiments.

Et hélas, trois fois hélas, ni le mental ni le coeur ne peuvent intervenir réellement, comme si tout était écrit d'avance. (ou alors'est juste mon expérience personnelle)

Le mental peut intervenir en comprenant ce que tu disais plus haut.
Et "ce qui est écrit d'avance" c'est que le verre a moitié plein c'est le même que le verre a moitié vide, donc quand on se rend aveugle "par amour" a une moitié des choses elles finira toujours par apparaître.
Sod
Sod
Eris

Serpent
Messages : 2162
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »... Empty Re: Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »...

Message par Oni le Mer 4 Sep - 14:41

@Professeur X a écrit: dans la notion Chrétienne de l'amour la notion "d'ego" n'a pas de place

Il n'existe qu'un mot en français pour exprimer toute une palette d'émotions et de sentiments allant de Eros à Agapè.
La notion Chrétienne de l'Amour se rapproche plus d'Agapè et parfois il est bon de comprendre ce qui est nommé Amour pour ne pas s'y perdre.
Je trouve les mots d'Eckart Tolle assez justes même si, l'amour une fois ainsi "démonté" ne ressemble plus à l'Amour...

"Quelle est la différence entre l'amour vrai et l'amour passionnel ? L'amour passionnel ne peut pas attendre. Il éprouve le besoin de s'exprimer à tout instant. L'amour est confiant. L'amour n'a pas besoin de s'exprimer. L'amour peut attendre. L'amour est entièrement intérieur.
Si j'aime quelqu'un et que je n'aime pas quelqu'un d'autre, c'est un passion amoureuse. Aimer, c'est aimer tout le monde."

Swâmi Prajñânpad


Il y a un très bon livre co-écrit par Catherine Bensaïd (psychiatre-psychanalyste) et Jean-Yves Leloup (théologien et psychologue) intitulé
"Qui aime quand je t'aime" et qui fait bien la synthèse de ces deux pôles psy et spi dans l'amour.
Oni
Oni
Épiméthée

Chèvre
Messages : 213
Date d'inscription : 04/03/2019

Localisation : Ici
Emploi/loisirs : Procrastination

Revenir en haut Aller en bas

Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »... Empty Re: Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »...

Message par dragonblanc le Jeu 5 Sep - 4:01

@pelerin a écrit:
@dragonblanc a écrit:Je me range plus du côté de professeur X.
Comment se retrouver en équilibre intérieur entre son intellect et son coeur ?
Je le perçois comme un trapéziste sur sa corde avec pour outil son coeur et son intellect.
Plus la barre qu'il tient est large, plus cela l'aide.
Plus d'un côté son coeur est grand et plus de l'autre côté son intellect est grand, et plus il pourra se tenir en équilibre. Sinon, il devra compenser pour ne pas sombrer en perdant de vue l'autre facette de lui-même.
L'amour est une sensation incomparable. Il part de nous et de la façon dont on se perçoit.
L'intellect, elle, se doit d'être discipliné pour ne pas extrapoler de ce qui l'entoure.
À partir de ces deux outils majeurs , on peut avancer et ainsi créer notre propre destiné.
Voir avec son coeur et son intellect de un... Parler avec son coeur et son intellect, manger avec coeur et intelligence... travailler avec coeur et intelligence... courir avec coeur et intelligence...
On peut y en trouver tellement d'action qui les relie entre eux.
Alors comment l'intelligence peut il comprendre le coeur et comment le coeur peut il comprendre l'intellect ?
Seulement s'ils s'unissent pour ne former qu'UN !
Cela me fait penser à Jésus qui disait... avec mon coeur et dans le père, je ne fais qu'un. Bon à peut près comme cela Smile
C'est du moins un pas vers se retrouver en soi et ainsi aspirer à trouver ce qu'il y a de plus merveilleux, le centre en nous et y découvrir quelque chose de plus étonnant en nous... Dieu.
L'intellect, lui, ne peut aspirer à cela et le coeur seul ne peut révéler cela non plus. Les deux main dans la main sauront le trouver, tel est le défi qui nous pend sous le nez.
Dieu est source de vie, l'eau qui coule partout... le percevez vous ?
L'intellect vous fera boire de l'eau (H2O) et le coeur l'eau qui est Dieu.
Cela est pour moi simple et évident mais il me semble que pour tous, cela ne le soit pas.
Alors pour revenir sur l'amour...et non le sentiment de reproduction...quoiqu'il y a rapprochement, ce sentiment part du fond de nous et ne se mesure pas par l'intellect mais par le regard qu'on a sur les autres.
Alors comment aimez vous les autres et vous pourrez savoir comment vous vous aimez.
Là seulement l'outil intellect se rendra compte qu'il ne peut mesurer cet impact mais qu'il le déstabilisera.


Bien à vous, Dragonblanc Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »... 706133743

Lorsque l'amour rencontre le mental, on appelle ça je crois la sagesse.
Moi j'aurais plus tendance à me ranger du côté de l'auteur de ce texte. Le désir de l'amour n'est pas l'amour tel que l'entend la tradition spirituelle. Certes le désir participe de la même énergie ou du même principe universel que l'amour, mais il n'en est que l'ombre déformée et à peine reconnaissable, retenue prisonnière dans le champs d'attraction de l'ego qui tend à tout ramener vers lui-même. En bref, l'amour c'est la lumière et l'ego c'est le trou noir.  Le véritable amour ne peut se révéler que sur la base d'un profond détachement, ou de son abandon complet comme il est dit dans le texte, abandon précisément du désir qui nous enchaîne à l'objet de ce désir et crée un lien psychologique de dépendance et de possession.

Agir sans être attaché aux fruits de l'action, aimer sans attendre rien en retour, en sommes-nous capables ?


Savoir...pouvoir...devoir...
Aimer, Être, Avoir...
Le coeur parle avec amour et nullement sans être.
L'égo parle avec avoir et nullement dans être.
Savoir aimer être...aimer être... aimer savoir être...
Pouvoir aimer être, aimer être, aimer pouvoir être...
Devoir aimer être, aimer être, aimer devoir être...

Être aimé ou savoir être aimé... deux mesures mais la même tangente.
Être aimé ou devoir être aimé... savoir être aimé, pouvoir être aimé... aimer savoir aimer... Aimer pouvoir aimer... aimer devoir aimé...

Savoir pouvoir aimer...
Bref ! ils se conjuguent bien ensemble sauf devoir qui nous semblera moins familier.
Pourtant !!
La sagesse est pour l'égo qui comprendra que seul il n'est rien et plus il se rendra compte qu'il n'est rien et plus il tendra vers les autres qui eux tendront vers lui...
Le coeur et son amour inconditionnel lui, se moque de l'égo... des apparences... de tout ce qui viendra le contredire...
L'Amour avec le grand (A)
Si vous en êtes atteint alors vous serez vue comme des extra-terrestres Razz
Par contre, vous n'aimerez pas juste votre voisin comme vous même ni vos amis et amies comme vous même... Mais l'entièreté de ce qui vie ici et ailleurs dans ce monde et dans toutes les maisons que Dieu à créé.
Que se soit l'émerveillement à la vue d'un insecte, d'un animal, d'une plante, ...
Que se soit le sentiment de n'être pas plus grand ni plus petit de ce qui est devant nous...
Alors là, nous pourrons dire que l'on connait le véritable amour qui coule dans nos veines et dans notre coeur... Pas celui qui pompe notre sang mais celui qui relie les êtres de tout les mondes.



Bien à vous, Dragonblanc Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »... 706133743
dragonblanc
dragonblanc
Mithra

Chèvre
Messages : 26
Date d'inscription : 22/01/2019

Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »... Empty Re: Eckhart Tolle : Ce que nous appelons habituellement « amour »...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum