Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ?

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 Empty Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ?

Message par Sod le Ven 23 Aoû - 12:23

Rappel du premier message :

@Envol a écrit:
Guillaume Delaage a écrit:De là naquirent "les serviteurs des dieux" c'est à dire l'humanité actuelle

Je me demande d'où il sort l'expression: "les serviteurs des dieux", j'aimerais savoir où, quand, qui a écrit ça?

« La doctrine qu’on enseigne en secret (63) sur cette matière, que nous autres Hommes sommes comme dans un poste, d’où l’on n’a pas le droit de s’échapper ni de s’enfuir, me parait trop relevée et difficile a élucider ; mais on y trouve au moins une chose qui est bien dite, c’est que ce sont des dieux qui s’occupent de nous, et que, nous autres Hommes, nous sommes un des biens qui appartiennent aux dieux. Ne crois-tu pas que cela est vrai ? »

(63) « C’est une doctrine d’origine orphique. »

Platon Phédon 62 – b
Traduction et note Emile Chambry



« Les hommes, troupeaux de Dieu, ont été bien pourvus. Il a fait le ciel et la terre à leur intention, puis il a repoussé le Vorace des Eaux.»

Enseignement pour Mérikarê


« Les hommes, disent les Upanishads, font partie du bétail des dieux, et il ne plaît pas aux dieux de perdre des têtes de bétail  C'est pourquoi les dieux mettent des obstacles sur les voix de la connaissance qui pourrait permettre aux hommes de se libérer, d'échapper à l'esclavage, au piège (pâsha) du monde naturel.  »

Alain Daniélou -  Shiva et Dionysos


« Ensuite Ea, le sage, créa l'humanité; il lui imposa le service envers les dieux. »

Enuma Elish


« la masse du troupeau humain est subordonnée à la nature et (…) remplit complètement le gouvernement de la fatalité »

Jamblique
De Mysteriis V - 18



« Car les théurges ne tombent pas dans le troupeau marqué par le destin »

Oracle Chaldaïque
Fragment 153



« Toutes les divinités sont appelées Pashupâtas (frères des bêtes), car elles font partie du troupeau de Pashupati. Tous ceux qui considèrent le seigneur des animaux comme leur divinité deviennent frères des bêtes. »

Linga Purâna, chap. 80, 56-57.

Sod
Sod
Triton

Serpent
Messages : 2267
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas


Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 Empty Re: Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ?

Message par domi-Krist-All le Mer 4 Sep - 9:27

@Azaël a écrit:Dieu a placé un trésor en nous. Si nous le faisons fructifier alors nous provoquons sa joie. Si nous le cachons au fond de nous (enterrer l'argent) alors nous le décevons. Le minimum étant de laisser ce trésor s'exprimer (le placer) si on ne se sent pas capable de le rendre "productif" (c'est à dire de l'augmenter en le partageant).
Il ne faut pas oublier de re-contextualiser la parabole et ses images.

Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 2112798134 Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 1027381557

Bonjour

On doit agir selon la volonté du seigneur « Ce que Dieu me donne, et me demande de partager, je ne peux le garder pour moi seul » dans cette parabole, le seigneur demanda à ses trois plus proches disciples de semer là ou le maître lui-même n’avais pas semé, car il devait rejoindre son père dans le royaume des cieux. Il donna à chacun d’eux des talents d’or selon leur capacité à recevoir et partager pendant son absence.

Aussi, au retour du maître à la fin des temps messianique, il sera demandé à chacun d’entre nous de faire valoir nos droits pour pouvoir pénétrer avec lui dans la nouvelle Jérusalem « Un nom écrit dans le livre de l’agneau » Celui, qui part peur ou fainéantise n’aura fait aucun effort pour s’améliorer, n’aura pas sa place, et retournera au début de son règne, là ou tout a commencé. Avant de venir au monde ; le seigneur donne à chacun d’entre nous, la capacité de grandir et de s’affirmer pour devenir meilleur et avoir la possibilité de recevoir la vie éternelle… Mon Père sonde les reins et les cœurs « Le labeur et la dévotion » Il sonde notre capacité à aimer « mettre son cœur à l’ouvrage » Il ne suffit pas de croire, il faut agir en conséquence. Plus on recevra, et plus il nous sera demandé en retour.

Le seigneur à donné sa vie pour nous, il a subit l’humiliation, le blasphème, la torture et la mort. Il n’a pas eu peur d’accomplir la volonté de son Père. Soyons capable de faire de même. Subir l’humiliation, le rejet ou la moquerie, n’est en rien comparable à ce qu’il a vécu.

Bonne journée
Domi  Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 2112798134

domi-Krist-All
Amalthée

Messages : 250
Date d'inscription : 21/12/2018


https://kristall.pagesperso-orange.fr/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 Empty Re: Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ?

Message par Fol le Fou le Mer 4 Sep - 11:16

@Sod a écrit:Oui mais il y a une légende qui court a notre époque c'est que le dieu de l'Ancien Testament ce serait le méchant et faux dieu alors que celui du Nouveau Testament ce serait le gentils et vrai dieu. Sauf qu'a bien regarder les textes cette légende ne tiens pas la route, il y a les deux dans les deux et ceux qui ne sont pas capable d'envisager que dieu serait aussi une conjonction des opposés se rendent aveugles a certains choses, a la bonté dans l'Ancien et à la dureté dans le Nouveau.


Ce doivent être les mêmes gens qui disent qu'il y a deux Jésus. Un dégoulinant de bonté et un second mauvais qui arma ses disciples... Very Happy


Fol

Fol le Fou
Dioné

Messages : 1065
Date d'inscription : 13/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 Empty Re: Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ?

Message par Professeur X le Mer 4 Sep - 13:45

Hum , surement les textes évangéliques sont plus dures envers ceux qui prétendent servir l'oeuvre de Jésus qu'envers les simples fidèles , love .
Professeur X
Professeur X
Titan

Chien
Messages : 3335
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 Empty Re: Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ?

Message par lafrisée le Sam 7 Sep - 7:54

qui ma gênée, c'est le mot "peur" : " j'ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre".
Déjà on remarque le double sens du mot "talent", à la fois pièce de monnaie et"don de Dieu" ;
Ce qui serait intéressant, ce serait de savoir pourquoi il a eu peur, de quoi il a eu peur, ce que la peur représente ici.

Peut-on vraiment reprocher à quelqu'un d'avoir peur ? Au point de la punir et de l'envoyer dans "les ténèbres " ?

Si le serviteur a eu peur qu'on lui vole son talent, n'a-t-il pas bien fait de le cacher ? Il a peut être eu peur que son talent soit détruit, abimé, ou d'être roué de coups par des voleurs ? Il me semble qu'en le mettant à l'abri il a agi précautionneusement, au moins ne l'a-t-il pas perdu !

Si le serviteur avait servi l'excuse "j'avais autre chose à faire de ma vie qu'à penser à faire fructifier ton talent", là oui, la punition serait compréhensible (et encore), mais là, la peur est une faiblesse qui ne fait pas partie des pêchés capitaux, et en plus Dieu-qui-voit-tout aurait pu l'aider à dépasser sa peur plutôt qu'à le juger à la fin des temps.

Selon moi il y a la sensation de Dieu "Il suffit de se mettre à genoux et de prier pour croire" (Blaise Pascal)
Et puis les textes, écrits par des hommes, qui cherchent à soumettre les disciples par la peur.

Dans le cas présent, si Dieu veut vraiment qu'on fasse fructifier ses talents, il devrait donner des signes, des aides, des indices à ce pauvre serviteur, plutôt que laisser enfler sa colère envers lui. En plus avec un seul talent, c'est plus difficile pour lui que pour les deux autres. Déjà à la base il y a une injustice dans cette parabole. Et la punition est disproportionnée.
Pour moi c'est une volonté de l'Eglise à soumettre la population, pour inciter les gens à
-donner de l'argent ;
-donner des fils et des filles pour être non/moine ;
-parler de Dieu autour de soi ;

Alors le serviteur lambda, qui craint la punition divine, s'exécute et essaie tant bien que mal de répandre la parole de Dieu (le Dieu des chrétiens) ;

Pour moi c'est de la manipulation.
Dieu est Amour.

lafrisée
Amalthée

Rat
Messages : 254
Date d'inscription : 03/07/2019

Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 Empty Re: Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ?

Message par Azaël le Sam 7 Sep - 8:26

Peut-être que la peur représente ici le manque de foi.
Mais oui, en tout état de cause, l'avertissement se veut très clair.
Mais ce texte est à pondérer avec tous les autres.
Dans la bible, il y a à la fois des textes pleins de menaces pour ceux qui s'éloignent et d'autre où il est sans arrêt question de miséricorde, de pardon.
Le sort de Sodome et Gomorrhe en est aussi un exemple.
Je crois que le but est bien de nous faire comprendre quelque chose sur la nature humaine et le don de Dieu.
Don qui trouvera son incarnation en Jésus, le Christ.
Azaël
Azaël
Makemake

Rat
Messages : 1762
Date d'inscription : 31/03/2019

Localisation : Devant son écran

Revenir en haut Aller en bas

Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 Empty Re: Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ?

Message par Cornalin le Sam 7 Sep - 8:30

Peut-être que ce terme de « talent » est à rapprocher de quelque chose comme dans la Première lettre aux Corinthiens 12, extrait :
4.   Les charismes sont divers, mais le souffle est le même;
5.   divers les services, mais identique l’Adôn;
6.   diverses les opérations, mais identique l’Elohîms qui opère tout en tous.
7.   À chacun, la manifestation du souffle est donnée pour l’utilité.
8.   Oui, à l’un est donnée, par le souffle, une parole de sagesse; à l’autre, une parole de connaissance selon le même souffle;
9.   à un autre l’adhérence dans le même souffle; à un autre les charismes de guérir dans l’unique souffle;
10.   à un autre les opérations des puissances, à un autre l’inspiration, à un autre la connaissance des souffles, à un autre des espèces de langues, à un autre l’interprétation des langues.
11.   Tout cela, le même, l’unique souffle l’opère; il distribue à chacun séparément selon son Vouloir…


Ainsi on comprend très bien de ce qui précède pourquoi celui qui a reçu un talent ou le talent des talent et l’a caché à l’insu de tous soit jugé si sévèrement…
Cornalin
Cornalin
Téthys

Cheval
Messages : 997
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 Empty Re: Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ?

Message par Azaël le Sam 7 Sep - 8:36

Très bonne référence @Cornalin,

Merci
Azaël
Azaël
Makemake

Rat
Messages : 1762
Date d'inscription : 31/03/2019

Localisation : Devant son écran

Revenir en haut Aller en bas

Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 Empty Re: Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ?

Message par Mélanie le Sam 7 Sep - 12:13

@lafrisée, je suis du même avis que toi sur la manipulation faite par la religion, en tout cas de ce qu'il en est actuellement, les chrétiens vont à l'église, prient tous les jours, les moines font voeu de chasteté, passe leur vie entière à glorifier un seul et unique personnage : Jesus.

Jésus a donné son sang lors du sacrifice, et offert son corps qui est devenu le pain.
Pourquoi la vie de tous les chrétiens n'a été vouée qu'à servir une seule et même personne?
Et Pourquoi placer une personne au dessus de toutes les autres, comme modèle unique de perfection à idolâtré.

D'accord avoir la foi aide à trouver une direction à sa vie, mais vouer sa vie à honorer une seul et même personne, cela devient de la soumission.

Le point positif est qu'il n'y a pas que Jésus parmi les dieux, mais aussi Bouddha, Socrate, etc, donc on peut choisir.

Peut être que la solution est de trouver la part d'énergie divine en soi, et de ne pas l'attendre d'ailleurs?

Mélanie
Mélanie
Miranda

Serpent
Messages : 681
Date d'inscription : 29/05/2019

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 Empty Re: Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ?

Message par Professeur X le Sam 7 Sep - 12:26

Hum , Bouddha et Socrate ne me semble pas être des dieux , on ne vient à Jésus que par amour .

Car enfin ne sommes nous pas ici sur ce forum dans le but de faire fructifier ce qu'on nous a donné , l'esprit , le sens de la spiritualité , la volonté d'éveil , n'est ce pas cela qui est donné à tous , en nous se trouve des choses qui sont données à tous , et de nombreuses occasions nous sont aussi données de les éveiller et les faire fructifier , celui qui reçoit la révélation qu'il existe autre chose à travailler dans ce monde que toutes les choses inutiles et spirituellement improductives , reçoit ce " talent" , love .


Dernière édition par Professeur X le Sam 7 Sep - 12:45, édité 1 fois
Professeur X
Professeur X
Titan

Chien
Messages : 3335
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 Empty Re: Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ?

Message par Mélanie le Sam 7 Sep - 12:42

On ne vient à Jésus que si l'on sent une affinité avec sa personne, sinon l'on peut se tourner vers d'autres dieux, un maître spirituel pour quelqu'un peut être un dieux pour un autre.

Ce sont deux termes différents mais qui veulent dire la même chose.

Mélanie
Mélanie
Miranda

Serpent
Messages : 681
Date d'inscription : 29/05/2019

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 Empty Re: Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ?

Message par Professeur X le Sam 7 Sep - 12:48

Hum , mais rien dans ce monde et sur ce forum n'oblige à aimer et suivre l'enseignement de Jésus , love .
Professeur X
Professeur X
Titan

Chien
Messages : 3335
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 Empty Re: Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ?

Message par Chercheur le Dim 8 Sep - 4:02

de soi-même

Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 Prayer10
Chercheur
Chercheur
Épiméthée

Chat
Messages : 185
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 Empty Re: Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ?

Message par Azaël le Dim 8 Sep - 8:59

En tout cas moi j'ai bien peur de ne "servir" à rien Smile
Azaël
Azaël
Makemake

Rat
Messages : 1762
Date d'inscription : 31/03/2019

Localisation : Devant son écran

Revenir en haut Aller en bas

Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 Empty Re: Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ?

Message par Sod le Dim 8 Sep - 9:50

Tout dépend si tu le prend comme des vacances ou bien si ça te pèse Zaza, car il y a aussi ce cas de figure en Luc 17:

" 7 Qui de vous, ayant un serviteur qui laboure ou paît les troupeaux, lui dira, quand il revient des champs : Approche vite, et mets-toi à table ? 8 Ne lui dira-t-il pas au contraire : Prépare-moi à souper, ceins-toi, et sers-moi, jusqu'à ce que j'aie mangé et bu; après cela, toi, tu mangeras et boiras ? 9 Doit-il de la reconnaissance à ce serviteur parce qu'il a fait ce qui lui était ordonné ? 10 Vous de même, quand vous avez fait tout ce qui vous a été ordonné, dites : Nous sommes des serviteurs inutiles, nous avons fait ce que nous devions faire. "
Sod
Sod
Triton

Serpent
Messages : 2267
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 Empty Re: Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ?

Message par Azaël le Dim 8 Sep - 10:04

C'est pas impossible Smile
Azaël
Azaël
Makemake

Rat
Messages : 1762
Date d'inscription : 31/03/2019

Localisation : Devant son écran

Revenir en haut Aller en bas

Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 Empty Re: Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ?

Message par Hridaye le Dim 8 Sep - 14:52

Le mot "servir à quelque chose" oriente sur un acte conditionnel.
Or l'acte devrait être un devoir ordinaire sinon un Don.
Savoir si on "sert" à quelque chose ou à rien ne devrait pas être ni de notre ressort, ni de nos préoccupations.
C'est cela le vrai service.
En somme, comme l'acte purement inconditionnel est difficile à envisager en un premier temps: trouver de la satisfaction en ayant agi en accord avec son éthique et ce que l'on se sentait devoir ou pouvoir faire.
Aimer servir plutôt que aimer servir à quelque chose.

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ? - Page 4 Empty Re: Servir oui, mais à quoi ? ... ou bien: de qui est-on le serviteur ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum