L'imaginaire: outil vs carcan

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

L'imaginaire: outil vs carcan - Page 2 Empty L'imaginaire: outil vs carcan

Message par Mélanie le Dim 4 Aoû - 19:53

Rappel du premier message :

Sujet qui me travaille en ce moment, l'imagination, à partir de quand et comment peut on savoir si l'imagination va trop loin, que l'on part dans des films fantastiques.
Alors que quelque part l'imaginaire nous permet d'avoir une autre approche du monde, de le regarder sous un autre angle, de le voir différemment, et des fois c'est la que les réponses viennent.
Mais est ce les vraies réponses ou une vision fantastique de la réalité?

D'actualité, je suis tombée sur une image de "La Carta maina" d'Olaus Magnus:
L'imaginaire: outil vs carcan - Page 2 Carta_10

"La Carta marina n’est marine que de nom, car elle représente non seulement les mers et les côtes, mais aussi l’intérieur des terres, tous les pays autour de la Baltique, tels qu’on se les imaginait au XVIe siècle : la Suède (avec la Finlande), la Norvège, le Danemark, la Russie, la Lituanie, la Pologne, l’Allemagne, la Hollande, mais aussi… la légendaire île de Thulé, les grands monstres marins et les serpents de mer fabuleux. Elle fut imprimée à Venise, en 1539, mais son auteur était suédois. A la fois humaniste et catholique intransigeant, Olaus Magnus (1490-1557), dernier archevêque de Suède sacré à Rome, dut quitter son pays devenu protestant pour vivre en exil d’abord à Dantzig, en Pologne, puis en Italie. Sa célèbre Carte fut ainsi élaborée et éditée à l’étranger ; elle est à la fois une œuvre érudite, une arme de combat, censée montrer aux Européens la grande valeur des territoires que Rome était en passe de perdre, un témoignage poignant de l’amour pour la Suède et un bel exemple de la cartographie renaissante.
Les créatures fantastiques et les scènes de la vie quotidienne, les prodiges naturels et les personnages de l’histoire scandinave ancienne s’avoisinent dans l’espace de la Carte et se croisent, formant une multitude d’histoires : faits divers et récits fantastiques, observations ethnographiques et contes de fées… La Carte raconte les histoires, et Elena Balzamo (essayiste et traductrice, spécialiste des littératures scandinaves) raconte l’histoire de la Carte, en décrivant les circonstances de sa création au lendemain de la Réforme en Suède, la vie aventureuse de son créateur, le milieu dans lequel il évoluait, un milieu cosmopolite qui, malgré les dissensions religieuses, était encore profondément uni : l’érudition était un bien véritablement commun, et le trésor de connaissances restait un et indivisible."

Le pôle nord est au centre de bien des théories, et si les glaces en viennent à fondre, l'imaginaire se déplace avec, c'est ce qu'avait envisagé Robert Desnos dans Deuil pour Deuil "C'est après-demain la grande immigration. L'écliptique deviendra une petite spirale violette. Les sapins commenceront. Ils traverseront les continents et les mers. Près de Dieppe ils croiseront les icebergs et la banquise cheminant de conserve en sens contraire, puis les lianes ramperont avec les violettes. La terre aura deux chignons de verdure et une ceinture de chasteté en glace".

On peut l'interpréter de plusieurs façons, ma question que l'interprétation laisse le doute de savoir si l'on s'approche de la vérité ou si l'on "sombre" dans l'imaginaire.?
Mélanie
Mélanie
Protée

Serpent
Messages : 589
Date d'inscription : 29/05/2019

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


L'imaginaire: outil vs carcan - Page 2 Empty Re: L'imaginaire: outil vs carcan

Message par Sod le Sam 10 Aoû - 7:32

En attendant que Mel vienne nous donner des nouvelles de son questionnement je met le point de vue d'Henri Corbin sur cette faculté médiatrice de l'imagination dans l'ésotérisme soufi, qui serait selon lui en rapport avec le ta'wil, le sens caché des Ecritures :

« Le ta’wīl présuppose la floraison des symboles, l’organe de l’imagination active qui simultanément les fait éclore et les perçoit [...]. Par essence, le ta’wīl ne peut tomber dans le domaine des évidences communes ; il postule un ésotérisme » (…) « L’initiation au ta’wīl est naissance spirituelle. Parce qu’ici, comme chez tous ceux qui l’ont pratiqué dans le christianisme, c’est-à-dire ceux qui n’ont point confondu le sens spirituel avec l’allégorie, le ta’wīl fait pénétrer dans un nouveau monde, accéder à un plan supérieur de l’être.»

Henry Corbin, L’imagination créatrice dans le soufisme d’Ibn ‘Arabī

Sod
Triton

Messages : 2181
Date d'inscription : 31/08/2018


Revenir en haut Aller en bas

L'imaginaire: outil vs carcan - Page 2 Empty Re: L'imaginaire: outil vs carcan

Message par Cogitop le Sam 10 Aoû - 9:09

Selon le modèle Ignacien, on dirait faire l’époché.

Quitter sa propre religion pour aller visiter la religion de l’autre.

Faire jihad de son propre jihad intérieur pour trouver le calme de la méditation soufie.

Être plus en devenant (l’) autre.

Dans l’Autre Monde...

I love you

Cogitop
Téthys

Messages : 1032
Date d'inscription : 22/08/2018


Revenir en haut Aller en bas

L'imaginaire: outil vs carcan - Page 2 Empty Re: L'imaginaire: outil vs carcan

Message par Mélanie le Sam 10 Aoû - 10:19

Merci de vos réponses.
J'avais mis cette carte parce qu'elle me parlait, en fait de par l'imagination, l'humain s'invente des monstres, des esprits maléfiques, démoniaques, ou au contraire angéliques et divins.
Quand on voit les tableaux et les récits anciens, on entend parler de tout un tas de personnages.
Cela ne veut pas dire qu'ils ont réellement existé mais des fois notre imaginaire nous y faire croire.

C'est aussi le danger de la foi, nous faire croire en un dieu qui aurait existé il y a 2 millénaires, que beaucoup on prié et honoré toute leur vie (moins aujourd'hui mais pour les générations précédentes) et que au final on ne sait même pas si ce dieu a réellement existé ou non, et si il avait existé, est qu'il pourrait revenir ou non?

Passer sa vie à prier un dieu c'est être soumis, que son dieu soit le diable ou Jésus.

La vraie vie c'est de se connaître, se se réalisé, d'être entouré de personnes que l'on aiment, d'évoluer, d'apprendre, de l'épanouir tout en se respectant les uns les autres.

Mais la religion à part placer une personne au dessus de toutes les autres, est qu'ils ont vraiment fait avancer les choses?
Prier un dieu que l'on n'a jamais vu réellement mais seulement que sur des tableaux et dans des livres.

L'humanité cherche un sauveur de toute évidence et l'imaginaire en a inventé ou attendu plusieurs, que l'on attend toujours...
Mélanie
Mélanie
Protée

Serpent
Messages : 589
Date d'inscription : 29/05/2019

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

L'imaginaire: outil vs carcan - Page 2 Empty Re: L'imaginaire: outil vs carcan

Message par Melon et bottes de cuir le Sam 10 Aoû - 11:21

Prier un Dieu, c'est être soumis. Mais si ce Dieu est Amour, quel mal y a-t-il ?

P.S Le diable n'est pas un dieu, mais ange rebelle.
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Pluton

Rat
Messages : 1979
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Alpes suisses
Emploi/loisirs : La boxe, la lecture,
Humeur : Fluctuante, douce, cynique et mélancolique

Revenir en haut Aller en bas

L'imaginaire: outil vs carcan - Page 2 Empty Re: L'imaginaire: outil vs carcan

Message par Professeur X le Sam 10 Aoû - 15:44

Mélanie5 a écrit:Merci de vos réponses.
J'avais mis cette carte parce qu'elle me parlait, en fait de par l'imagination, l'humain s'invente des monstres, des esprits maléfiques, démoniaques, ou au contraire angéliques et divins.
Quand on voit les tableaux et les récits anciens, on entend parler de tout un tas de personnages.
Cela ne veut pas dire qu'ils ont réellement existé mais des fois notre imaginaire nous y faire croire.

C'est aussi le danger de la foi, nous faire croire en un dieu qui aurait existé il y a 2 millénaires, que beaucoup on prié et honoré toute leur vie (moins aujourd'hui mais pour les générations précédentes) et que au final on ne sait même pas si ce dieu a réellement existé ou non, et si il avait existé, est qu'il pourrait revenir ou non?

Passer sa vie à prier un dieu c'est être soumis, que son dieu soit le diable ou Jésus.

La vraie vie c'est de se connaître, se se réalisé, d'être entouré de personnes que l'on aiment, d'évoluer, d'apprendre, de l'épanouir tout en se respectant les uns les autres.

Mais la religion à part placer une personne au dessus de toutes les autres, est qu'ils ont vraiment fait avancer les choses?
Prier un dieu que l'on n'a jamais vu réellement mais seulement que sur des tableaux et dans des livres.

L'humanité cherche un sauveur de toute évidence et l'imaginaire en a inventé ou attendu plusieurs, que l'on attend toujours...

Hum , croire ou ne pas croire relève de la même influence de l'imaginaire , ne pas croire en Dieu  est un positionnement aussi ancien que la notion de Dieu , certes on peut faire de soi-même un dieu et ne s'occuper que du devenir de sa personne , son évolution personnel , son bonheur personnel , sa réussite personnelle , mais cela n'a rien d'original , on s'aperçoit que les êtres qu'on vénère depuis des milliers d'années étaient tout sauf égoïstes , c'est même leur abnégation et leur amour envers le genre humain qui les a élevé au pinacle de la spiritualité , l'athée généralement pêche par son ignorance de la foi .

Dieu comme tu l'écris n'est certes pas né il y a deux mille ans , l'idée de Dieu se perd dans le temps et les innombrables cultures qui nous ont laissé les quelques traces de leur imaginaire dans ce domaine , et si on en prend une en particulier à laquelle tu semble faire référence , c'est à dire le monothéisme qui réunit les plus importantes religions de ce monde actuel , ce Dieu là certes personne ne l'a jamais vu , et Il n'a rien à voir avec l'imaginaire puisque justement on ne doit pas s'en faire une image .

Jésus qui est en quelque sorte la manifestation de Dieu sur Terre est l'image même de l'amour jusqu'à l'abandon de soi , le sacrifice , l’antithèse d'une vie égocentrique qui n'aurait d'autre finalité que soi-même et son propre bonheur , Jésus ne nous demande pas de passer notre vie à prier mais à aimer et servir son prochain , et ceux qui aiment Jésus et ont foi en Lui n'attendent pas de sauveur , ils ont foi en ce que jésus est bien vivant .

Il est évident que tout ce que je peux écrire , sans la révélation et la foi , cela ne saurait toucher que l'imaginaire , mais la foi n'est pas dénuée d'imaginaire non plus , cet imaginaire collectif on peut en voir les traces par les monuments séculiers , les vierges et crucifix à chaque carrefour , l'art , on ne saurait échapper à cette influence culturelle , ni part ses choix philosophiques personnels , ni par sa rhétorique à ce propos , love .


Dernière édition par Professeur X le Sam 10 Aoû - 18:22, édité 1 fois
Professeur X
Professeur X
Titan

Chien
Messages : 3188
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

L'imaginaire: outil vs carcan - Page 2 Empty Re: L'imaginaire: outil vs carcan

Message par skambah le Sam 10 Aoû - 17:04

par l'imagination, l'humain s'invente des monstres

Ce n'est pas l'imagination qui invente des monstres mais bel et bien les images que nous voyons.

skambah
Encelade

Chèvre
Messages : 761
Date d'inscription : 21/10/2018

Localisation : la rochelle

Revenir en haut Aller en bas

L'imaginaire: outil vs carcan - Page 2 Empty Re: L'imaginaire: outil vs carcan

Message par Sod le Dim 11 Aoû - 6:52

Mélanie5 a écrit:La vraie vie c'est de se connaître, se se réalisé, d'être entouré de personnes que l'on aiment, d'évoluer, d'apprendre, de l'épanouir tout en se respectant les uns les autres.

Voilà une excellente façon d'imaginer la vie Wink
Sod
Sod
Triton

Serpent
Messages : 2181
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

L'imaginaire: outil vs carcan - Page 2 Empty Re: L'imaginaire: outil vs carcan

Message par Mélanie le Dim 11 Aoû - 11:52

@Melon et bottes de cuir
Si le diable est un ange rebelle venu botter le cul à ceux qui en ont besoin, j'approuve!
Quand la solution gentille/amour ne marche pas pour calmer les mauvais, il faut savoir se faire violence.

Professeur X
Je suis d'accord, j'ai fait un peu près le même constat, que au départ, Jesus était une forme de messager venu transmettre un enseignement à l'humanité pour vivre dans la bonté du coeur et en harmonie.

Surement que certaines personnes malintentionnées se sont ensuite servies de la religion en retournant l'histoire.
Faire croire à l'humanité qu'un dieu va venir les sauver un jour, c'est les faire vivre dans un espoir et non dans la réalité.
Dans la réalité chacun récupère son propre pouvoir, se développe, gagne en compétence et participe au "sauvetage" de l'humanité.

@Sod
super alors si l'on est d'accord. Evitons de nous diviser surtout en ces temps très perturbés.
Restons dans l'entraide!


Mélanie
Mélanie
Protée

Serpent
Messages : 589
Date d'inscription : 29/05/2019

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

L'imaginaire: outil vs carcan - Page 2 Empty Re: L'imaginaire: outil vs carcan

Message par Mélanie le Dim 11 Aoû - 11:59

Legend a écrit:"légendes maudites",
lol oui, cela revient à l'outil et surtout la façon de l'utiliser. C'est pas tant les sens des mots imagination ou imaginaire, mais le sens qu'on leur fait prendre aussi par d'autres mots associés.
Parce que pour le "champs d'action" c'est encore une histoire de bons outils, bien utilisés avec bon sens, inutile d'avoir bac+7 pour savoir ce qu'est un "porte bonheur"... et c'est une autre question que l'union des contraires comme "sagesse" et "folie" ou ceux qui s'imaginent "maîtres" ou "enseignants spirituels" et s'autorisent toutes sortes de dérives au prétexte de la "folle sagesse"... le pouvoir monte à la tête peut-être plus dans le spirituel que dans les entreprises ou la politique, c'est pour dire que mieux vaut savoir avoir un ego que de croire ne pas en avoir... Bref! tout est question de mesures^^ dans "l'imaginaire"...
Et toute chose a son verso... même le "carcan"...
Spoiler:
source wiki: folle sagesse
Selon Lee Lozowick :
« Les gens se demandent souvent pourquoi, après avoir atteint l'éveil, un maître aurait « besoin » d'agir de manière choquante et provocante. En vérité, le maître n'en a aucun besoin, ce sont les élèves qui ont besoin qu'il agisse de la sorte. Le mental ordinaire fonctionne de manière si étroite, il est tellement bouffi de fausse vertu que les élèves doivent lâcher du lest quant à leurs attentes et projections. C'est pourquoi le maître agit de manière « folle » pour le bien de ses élèves »8.
Selon Chögyam Trungpa :
« Si un bodhisattva est sans ego, complètement ouvert, il agit en accord avec cette ouverture et n'aura pas à suivre les règles. Il n'est pas possible qu'un bodhisattva détruise ou blesse d'autres personnes, parce qu'il incarne la générosité transcendantale. Il s'est ouvert totalement et ne fait donc plus de discernement entre ceci ou cela. Il agit simplement en accord avec ce qui est. Son esprit est si précis qu'il ne fait jamais d'erreur (...) un exemple parfait est la transmission de l'illumination par Tilopa à son disciple Naropa. Tilopa retire sa sandale et gifle Naropa avec »

L'égo peut être un piège pour celui qui ne sait pas le faire taire, car trop d'égo conduit à vouloir dominer et écraser les autres.
J'ai accepté l'idée que certains puissent être considérés comme des "maîtres" spirituelles dans le sens de personnes qui en savent davantage que moi et qui transmettent leurs savoirs pour faire évoluer et grandir les autres.
Après si j'ai donné l'impression de chercher à trop prendre de pouvoir ou de trop suivre certaines personnes de pouvoir dans le domaine spirituelle, je tiens à me justifier que je l'ai fait parce qu'il était prévu que je le "passe" ensuite aux mains de personnes dignes de confiance qui devaient retrouver leur propre pouvoir.

Trop d'enseignements ont été récupérés par des personnes mal intentionnées dans le passé, il est temps que les forces énergétiques et subtiles soient uniquement disponibles pour les personnes de coeur, digne de confiance et servent le bien de l'humanité.
Si vous voulez plus d'informations, je prends un avocat (petite blagounette). Smile
Mélanie
Mélanie
Protée

Serpent
Messages : 589
Date d'inscription : 29/05/2019

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

L'imaginaire: outil vs carcan - Page 2 Empty Re: L'imaginaire: outil vs carcan

Message par Professeur X le Dim 11 Aoû - 12:31

Mélanie5 a écrit:Professeur X
Je suis d'accord, j'ai fait un peu près le même constat, que au départ, Jesus était une forme de messager venu transmettre un enseignement à l'humanité pour vivre dans la bonté du coeur et en harmonie.

Surement que certaines personnes malintentionnées se sont ensuite servies de la religion en retournant l'histoire.
Faire croire à l'humanité qu'un dieu va venir les sauver un jour, c'est les faire vivre dans un espoir et non dans la réalité.
Dans la réalité chacun récupère son propre pouvoir, se développe, gagne en compétence et participe au "sauvetage" de l'humanité.

Hum , jésus est mort et ressuscité il y a deux mille ans , tout ce qui nous reste de Son histoire sont les écrits séculiers qui servent le découvrir et découvrir son message qui ne se limite pas à la bonté de coeur et l'harmonie , mais nous enjoint aussi à avoir foi en Dieu son Père qui l'a envoyé , si il n'était qu'un simple philosophe de l'amour son témoignage n'aurait pas duré pendant deux milliers d'années .

Jésus à été annoncé par les prophètes Hébreux , il est aussi appelé le sauveur , c'est ce que veux dire son nom , on ne saurait séparer Jésus du contexte religieux dans lequel Il est né , Il témoigne avant tout de sa foi en Dieu et toute sa vie accomplit les écrits des prophètes à son sujet.

Qu'un antireligionisme s'accapare de Jésus en édulcorant son message est notoire dans le milieux spirituel , si " sauver" le monde s'est s'enorgueillir du pouvoir qu'on découvre en soi et en développer les compétences , cela peut tout du moins servir sa propre réalité subjective , c'est déjà un début , love .


-
Professeur X
Professeur X
Titan

Chien
Messages : 3188
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

L'imaginaire: outil vs carcan - Page 2 Empty Re: L'imaginaire: outil vs carcan

Message par Mélanie le Dim 11 Aoû - 14:22

@Professeur X: exact, si sa vie a marqué deux millénaires entiers c'est, je pense enfin c'est mon avis, qu'il était un initié venu assuré une transition ou un pont entre l'époque de l'Atlantide et notre époque actuelle.

Au cours de l'humanité on a honoré de nombreux dieux, ils ont changé au fil du temps, peut être que demain on en honora un autre.
Dans tous les cas, dans le fond ils transmettent tous un chemin de vie identique, "guider" l'humanité vers le meilleur avenir.
Mélanie
Mélanie
Protée

Serpent
Messages : 589
Date d'inscription : 29/05/2019

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

L'imaginaire: outil vs carcan - Page 2 Empty Re: L'imaginaire: outil vs carcan

Message par Sod le Lun 12 Aoû - 18:25

« La clarté ne naît pas de ce qu'on imagine le clair, mais de ce qu'on prend conscience de l'obscur. »

Carl Gustav Jung


Faudrait peut être replacer cette citation dans son contexte pour éviter de faire dire a Jung autre chose que ce qu'il voulais dire, ou la relativiser pour voir dans quel cas elle serait vraie. Par exemple de quel clarté parle-t-il exactement, dans quel domaine ? Et en tant que thérapeute je crois que cet "obscur" ça doit certainement être nos ténèbres intérieures qu'on visite. Mais si cette phrase est un aphorisme qui contient en lui même tout son sens, il nous dit ce que l'imaginaire ne peut pas faire, et c'est très important de savoir ça, histoire de ne pas se lancer dans des choses qui ne marchent pas mais dans celles qui marchent.
Ensuite je n'oublie pas non plus que tout le monde n'a pas les mêmes capacités.
Peut être que certains peuvent produire cette clarté juste un l'imaginant ?
Personnellement je n'ai jamais essayé ...
J'ai plutôt fais comme lui disait et c'est beaucoup plus tard que j'ai découvert cet aphorisme.
Sod
Sod
Triton

Serpent
Messages : 2181
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

L'imaginaire: outil vs carcan - Page 2 Empty Re: L'imaginaire: outil vs carcan

Message par Mélanie le Lun 12 Aoû - 21:42

On ne peut pas produire la clarté juste en l'imaginant, en soi même l'humain ne peut pas créer de lumière ou clarté.
Mais il a les capacités d'orienter les énergies, d'augmenter des vibrations et donc de faire croître la lumière.
Je dirais, on ne la produit pas, mais on peut protéger et augmenter la lumière.

En fait l'imaginaire, c'est avoir une vision mentale de se que l'on veut mettre en oeuvre, donc c'est un outil pour ceux qui savent l'utiliser = les gens créatifs.

Ce que ne sont pas créatifs, qui n'ont aucune sensibilité, n'ont pas de pouvoir, car ils ne comprendront jamais ce procéder, c'est pas dans leurs cordes.

Mélanie
Mélanie
Protée

Serpent
Messages : 589
Date d'inscription : 29/05/2019

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

L'imaginaire: outil vs carcan - Page 2 Empty Re: L'imaginaire: outil vs carcan

Message par Professeur X le Lun 12 Aoû - 22:18

Hum, il existe tant de " pouvoirs " à développer latents en l'être humain que nous sommes , ceux dont on pense qu'ils n'ont pas de sensibilité pour les "énergies " ou n'ont pas pas d’imagination , et qui ne comprennent rien à ces histoires de faire croître la lumière , peuvent très bien développer un "pouvoir" morale , une capacité à aimer , à l'abnégation , qui fait que tout les anges et l'esprit saint seraient à leur service avant même qu'ils demandent quoi que se soit , abandonner les pouvoirs qu'on nous propose , ne servir que l'amour , on ne saurait servir deux maîtres à la fois , bonne soirée , love .
Professeur X
Professeur X
Titan

Chien
Messages : 3188
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

L'imaginaire: outil vs carcan - Page 2 Empty Re: L'imaginaire: outil vs carcan

Message par Mélanie le Jeu 15 Aoû - 12:08

Invité a écrit:"légendes maudites",
lol oui, cela revient à l'outil et surtout la façon de l'utiliser. C'est pas tant les sens des mots imagination ou imaginaire, mais le sens qu'on leur fait prendre aussi par d'autres mots associés.
Parce que pour le "champs d'action" c'est encore une histoire de bons outils, bien utilisés avec bon sens, inutile d'avoir bac+7 pour savoir ce qu'est un "porte bonheur"... et c'est une autre question que l'union des contraires comme "sagesse" et "folie" ou ceux qui s'imaginent "maîtres" ou "enseignants spirituels" et s'autorisent toutes sortes de dérives au prétexte de la "folle sagesse"... le pouvoir monte à la tête peut-être plus dans le spirituel que dans les entreprises ou la politique, c'est pour dire que mieux vaut savoir avoir un ego que de croire ne pas en avoir... Bref! tout est question de mesures^^ dans "l'imaginaire"...
Et toute chose a son verso... même le "carcan"...

Pas besoin de faire un bac+7 pour savoir ce qu'est un porte bonheur, mais pas besoin non plus de faire un Bac +7 pour savoir ce qui porte la poisse.
Tout comme je n'ai pas besoin de passer 7ans de ma vie en compagnie d'une personne toxique pour savoir qu'elle me porte malheur.
Une seule journée en sa compagnie me suffit à identifier que le personnage est à fuir!

A bon entendeur Wink
Mélanie
Mélanie
Protée

Serpent
Messages : 589
Date d'inscription : 29/05/2019

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

L'imaginaire: outil vs carcan - Page 2 Empty Re: L'imaginaire: outil vs carcan

Message par skambah le Sam 17 Aoû - 12:32

Il n'y a pas d'imagination sans image.

skambah
Encelade

Chèvre
Messages : 761
Date d'inscription : 21/10/2018

Localisation : la rochelle

Revenir en haut Aller en bas

L'imaginaire: outil vs carcan - Page 2 Empty Re: L'imaginaire: outil vs carcan

Message par Mélanie le Dim 18 Aoû - 10:20

J'ai trouvé une citation d'Albert Einstein :
"L'imagination est plus importante que la connaissance. Car la connaissance est limitée, tandis que l'imagination englobe le monde entier, stimule le progrès, suscite l'évolution."

et d'autres:
"Elle lui masque la réalité, et je ne sais s'il a peur de tomber au fond de l'imagination jusqu'à devenir soi-même un être imaginaire, ou s'il craint de se choquer au réel."

Miracle de la rose, Gallimard, Coll. Gallimard, 1988, p.60. -
Jean Genet

"J'ai toujours été grand amateur et dégustateur de légendes et de superstitions populaires, lesquelles cachent un sens plus profond qu'on ne croit, inaperçu par les esprits superficiels qui ne cherchent guères dans ces sortes de récits que l'intérêt de l'imagination et une émotion passagère."

L'Ensorcelée Gallimard, Collection Folio n°910, 1977, p.71. -
Barbey d'Aurevilly


"Prendre conscience. Relisez ces deux mots... Prendre... Conscience... Lorsque quelque chose de nouveau entre dans votre esprit et y fait sa place, il se produit bien plus qu'un simple phénomène intellectuel. Plus que la compréhension ou l'imagination. Votre esprit s'affine."

Core Gem2 -
Olivier Lockert

https://dicocitations.lemonde.fr/citation_auteur_ajout/14736.php
Mélanie
Mélanie
Protée

Serpent
Messages : 589
Date d'inscription : 29/05/2019

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

L'imaginaire: outil vs carcan - Page 2 Empty Re: L'imaginaire: outil vs carcan

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum