Accueillir sans être déteint...

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Accueillir sans être déteint...

Message par Hridaye le Jeu 1 Aoû - 14:10

Rappel du premier message :

Question un peu bizarre mais vos réponses y feront sens sans doute.

Une fois en totalité accepté le fait qu'on ne peut absolument pas changer une autre personne, et même que ce n'est pas souhaitable
une fois même ce souhait complètement disparu de nos préoccupations,
une fois acceuilli l'autre dans ses façons d'être, dans ce qu'il est...
Comment :
gérer la dissonance qui se produit et met mal à l'aise lorsque la façon d'être du vis à vis chercher à s'imposer à nous.
Comment rester serein, ne pas se braquer,
mais pour autant, sans se laisser envahir et entacher par un comportement qu'on ne souhaite soi-même adopter ?

Quels conseils très pratiques pourriez-vous suggérer ?

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas


Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Azaël le Dim 4 Aoû - 16:21

Peut-être que l'idéal serait de ne pas se laisser entraîner dans des interactions "émotionnelles".
Il faudrait rester (et ramener l'autre personne lorsqu'elle "dérape") sur un plan très pragmatique en mettant en place des accords de coexistence.
Pour cela il faut travailler sa communication non violente et la mettre à profit pour négocier des compromis qui permettent à tout le monde de se sentir entendu et satisfait, au moins en partie.

Azaël
Titania

Messages : 1672
Date d'inscription : 31/03/2019


Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par lan'N'noir le Dim 4 Aoû - 16:32

Oui. Bon le fondement du moi est son aspect limité dans l'instant donc relationnel, là où le surmoi n'est qu'une simple représentation bornée qui refuse la relation en se projetant partout.
Le moi ne refuse pas ce qui est déjà là mais ses limites présentes lui permettent de refuser que ce qui est perdure dans le temps et donc de mobiliser son temps et son énergie pour essayer de modifier ses circonstances présentes, en fonction de sa propre coloration et de ce que permet la situation, qui elles sont indiscutables puisque déjà là.
Le surmoi c'est le déni de ce qui est là et la projection de ce qui devrait être à sa place, c'est à dire d'une situation de son cru qui ne correspond pas à la réalité présente. Et c'est sur cette base fausse, le refus du déjà là, qu'il tente d'imposer l'action qui n'est alors qu'une réaction pour le moi alors divisé dans une sorte de conflit de loyauté qui le met sous surtension.
Résumons. Le moi c'est le oui à ce qui est,  quand bien même ce qui est serait-il constitué d'un refus que ce qui est perdure dans le temps sans agir .
Le surmoi c'est le non à ce qui est déjà là. Ce déni n'ouvrant aucun espace d'accomplissement à la situation, créant seulement des problèmes en cascades.

lan'N'noir
Amalthée

Messages : 285
Date d'inscription : 01/07/2019


Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Kaosmos le Dim 4 Aoû - 18:22

@lan'N'noir a écrit:Oui. Bon le fondement du moi est son aspect limité dans l'instant donc relationnel, là où le surmoi n'est qu'une simple représentation bornée qui refuse la relation en se projetant partout.
Le moi ne refuse pas ce qui est déjà là mais ses limites présentes lui permettent de refuser que ce qui est perdure dans le temps et donc de mobiliser son temps et son énergie pour essayer de modifier ses circonstances présentes, en fonction de sa propre coloration et de ce que permet la situation, qui elles sont indiscutables puisque déjà là.
Le surmoi c'est le déni de ce qui est là et la projection de ce qui devrait être à sa place, c'est à dire d'une situation de son cru qui ne correspond pas à la réalité présente. Et c'est sur cette base fausse, le refus du déjà là, qu'il tente d'imposer l'action qui n'est alors qu'une réaction pour le moi alors divisé dans une sorte de conflit de loyauté qui le met sous surtension.
Résumons. Le moi c'est le oui à ce qui est,  quand bien même ce qui est serait-il constitué d'un refus que ce qui est perdure dans le temps sans agir .
Le surmoi c'est le non à ce qui est déjà là. Ce déni n'ouvrant aucun espace d'accomplissement à la situation, créant seulement des problèmes en cascades.
T'aurais un bouquin à me conseiller qui développerait plus longuement le phénomène?
Édit: je comprends en partie ce que tu dis mais j'aimerais approfondir et assimiler.
Kaosmos
Kaosmos
Épiméthée

Serpent
Messages : 192
Date d'inscription : 28/07/2018

Localisation : 13

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Hridaye le Dim 4 Aoû - 18:36

C'est pas beaucoup plus clair enfin si ça l'est un peu, mais comme l'adhyatma yoga prend des libertés évidentes quand aux notions purement psychanalytiques, ça vaudrait le coup que tu expliques avec exemples tous simples, car c'est tjs ce qui me manque quand je te lis. N'oublie pas que tout le monde n'a pas ta base de pré-requis issu de l'enseignement que tu as intégré.

Donc même si ça ne te dispense pas de répondre aussi à Kaosmos Razz , peux-tu me dire précisément dans dans l'exemple de mon cas que j'exprime (même si je reste vague pour éviter que les personnes desquelles je parle soit reconnaissables et puissent se sentir mal à l'ais), ce qui est pour toi du "moi" ce qui est du "surmoi".

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par JPP le Dim 4 Aoû - 18:44

Le surmoi serait le mental? Qui superpose une réalité virtuelle et factice sur le réel. Créant ainsi la maya?
le moi serait la personnalite qui vit dans le temps et compose avec la réalité quotidienne? Victime de ce surmoi qui projette son monde sur le monde?

JPP
Épiméthée

Cochon
Messages : 185
Date d'inscription : 07/06/2019

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Hridaye le Dim 4 Aoû - 19:04

@Azaël a écrit:Peut-être que l'idéal serait de ne pas se laisser entraîner dans des interactions "émotionnelles".
Il faudrait rester (et ramener l'autre personne lorsqu'elle "dérape") sur un plan très pragmatique en mettant en place des accords de coexistence.
Pour cela il faut travailler sa communication non violente et la mettre à profit pour négocier des compromis qui permettent à tout le monde de se sentir entendu et satisfait, au moins en partie.
Oui c'est plein de bon sens, et sur le papier c'est très chouette mais ça ne fonctionne qu'à demi, voire pas du tout car il faut tenir compte et du vis à vis et de la situation.
Le vis à vis a aussi ses réactions propres avec les quelles composer et il se trouve que la communication non violente c'est le cadet de ses soucis (pour rester polie), mais surtout que la situation est bloquée matériellement, donc peu d'aisance pour agir.
En d'autres termes, sans vouloir trop préciser, je ne peux mettre fins aux intéractions dans le cas que tu évoques (parce qu'il y en a plusieurs en fait qui me posent problème et ma question était globale), tout simplement parce que d'un point de vue pratique, ce n'est pas possible.

Voilà pourquoi ma question à la base était "comment rester serein..." et non "dois-je continuer ou mettre fin à ces relations" ni "comment négocier un compromis".

Le compromis n'est pas à l'ordre du jour et le travail à faire ne concerne que moi.

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par JPP le Dim 4 Aoû - 19:17

Comme je le disais dans le message plus haut, pourquoi chercher à rester serein. Si on est dans une démarche initiatique, on doit cesser de chercher à coller à des comportements intériorisés mais provenant des attentes de la société. Accueillir, c'est tout sauf chercher à coller à tel ou tel mode de relation. C'est être avec ce que l'on est tel que l'on n'est point.  pour cela il existe des techniques. J'ai donné une clé fondamentale qui est pourtant passée inaperçue. Si tu es intéressée, on peut échanger en message privé afin d'être plus adapté à la situation dont tu parles, et surtout d'expliciter un peu plus la clé dont je parlais. C'est délicat d'en parler comme ça sur le forum public. Mais si tu voulais quelque chose de concret, je pense que c'est particulièrement adapté.

JPP
Épiméthée

Cochon
Messages : 185
Date d'inscription : 07/06/2019

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par lan'N'noir le Dim 4 Aoû - 19:22

@Hridaye
Non, je ne peux pas te donner un exemple car cela ne pourra pas être reçu avec mes yeux, donc ce que recouvrera l'exemple donné ne sera que ta façon de percevoir cet exemple. Je peux essayer de jalonner c'est tout. Disons que c'est une perception intime que chacun peut avoir dans n'importe quelle situation. Le moi est aux manettes si l'action en situation, quelle qu'elle soit, laisse en paix intérieurement, unifié. Un peu comme quand le moi à le sentiment d'avoir parfaitement répondu aux exigences du surmoi, mais sans aucune peur de perdre cette sensation de bonheur, d'entièreté de soi tel que situé dans l'instant. Quand l'on est vraiment soi-même, au sens de la créature limité et relative que nous sommes,il n'y a aucun doute, aucune question à ce propos. C'est comme l'état de santé. Si ton oeil fonctionne parfaitement tu ne vas jamais y penser ou te questionner à son sujet. C'est le disfonctionnement qui fait percevoir un soucis.
C'est en observant mon maître fonctionner en situation pendant des années que j'ai compris des choses qu'il montrait tout naturellement, pas par ses écrits ou cours magistraux qui certes ont un intérêt, mais comme simple déblayage, remise en cause de la pertinence du surmoi qui doit être déboulonné, comme le fait un ado en bonne santé avec papa, maman, pour qu'une pratique puisse prendre place avec aisance .

lan'N'noir
Amalthée

Dragon
Messages : 285
Date d'inscription : 01/07/2019

Localisation : Limoges

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par lan'N'noir le Dim 4 Aoû - 19:40

@Kaosmos a écrit:
T'aurais un bouquin à me conseiller qui développerait plus longuement le phénomène?
Édit: je comprends en partie ce que tu dis mais j'aimerais approfondir et assimiler.

Je doute que tu ais besoin d'assimiler plus par l'intellect, mais bon... Y'a une bibliographie complète dans le topic sur l'Adhyatma yoga. Peut-être "Swami Pranjnanpad un maître contemporain" par Daniel Roumanoff.

lan'N'noir
Amalthée

Dragon
Messages : 285
Date d'inscription : 01/07/2019

Localisation : Limoges

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Hridaye le Dim 4 Aoû - 19:40

JPP, j'ai pas vu ton post désolée, il faut dire que là depuis une heure tout le monde répond en même temps.

Oui tu as raison, l'acceptation dont je parle est mentale et oui tu as raison aussi, ce n'est pas le véritable accueil, celui qui vient des tripes et du coeur et qui ouvre l'espace dans lequel il n'y a pas de trouble.

Plutôt que de parler d'acceptation, je devrais parler de compréhension et de tolérance, ce serait plus juste.

Pourquoi chercher à rester sereine ? Pour diverses raisons dont le confort de vie au quotidien et une raison médicale.
Les situations qui provoquent du stress même s'il est larvé (pas de gros déferlements hormonaux) sont plus que contre indiqués.

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par JPP le Dim 4 Aoû - 19:53

Aucun souci rien de personnel. 
Je ne parlais pas pour toi en particulier, mais en général. Il est étrange que la clé la plus fondamentale de toutes les initiations soit aussi simple, aussi accessible à tous, quasiment Naturelle, mais que personne absolument personne n'y pense de lui-même. Et si on donne la clé, elle passe totalement inaperçue car on ne peut pas imaginer à quel point une clé aussi simple en apparence aussi enfantine d'accès est pourtant aussi puissante et peut mener à des profondeurs insoupçonnées. Moi-même il m'a fallu plus de 15 ans pour prendre conscience que ce qu'on m'avait donné 15 ans auparavant et que je pratiquais comme pour espérer autre chose ou comme préparation à autre chose qui viendrait un jour dans un éclat de lumière était en fait l'alpha et l'oméga. La préparation ET l'objectif final.

JPP
Épiméthée

Cochon
Messages : 185
Date d'inscription : 07/06/2019

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Hridaye le Dim 4 Aoû - 20:39

De quelle clé tu parles ?

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par genzai le Dim 4 Aoû - 20:53

@Hridaye a écrit:De quelle clé tu parles ?
Même question Smile
genzai
genzai
Phoebe

Cheval
Messages : 344
Date d'inscription : 06/04/2019

Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Oni le Dim 4 Aoû - 21:01

@Hridaye a écrit:Comment :
gérer la dissonance qui se produit et met mal à l'aise lorsque la façon d'être du vis à vis chercher à s'imposer à nous.
Comment rester serein, ne pas se braquer,
mais pour autant, sans se laisser envahir et entacher par un comportement qu'on ne souhaite soi-même adopter ?

Quels conseils très pratiques pourriez-vous suggérer ?
Si il y a dissonance, c'est cette dissonance qu'il faut accepter d'écouter. Elle parle de toi, pas de l'autre.

L'autre ne peut pas s'imposer à toi, mais chaque fois qu'il va sentir que son comportement, que ses mots te font réagir, il va y puiser la justification de ce qu'il est. Parce que le conflit est aussi une manière de se prouver qu'on a raison.
Quand on refuse le conflit, quand on refuse la discussion, quelle prise peut avoir l'autre hormis en faisant usage de violence physique ce qui entraîne sur un tout autre plan ?

La sérénité ? Elle peut venir après, si les actes posés te semblent justes. Dans l'instant, d'après ce dont tu témoignes, ne pas succomber au stress de l'énervement est déjà un beau combat contre toi-même pour ne pas te laisser envahir par ce qui ne t'appartient pas.
Confère peut-être le sujet sur l'identification ?

Perso, j'utilise un silence accueillant chaque fois que je le peux. Je me garde de répondre à celui qui polémique pour ne pas entrer dans son jeu, mais le laisse dévider sa pensée jusqu'au bout. J'avoue que parfois c'est long. Mais sans carburant, la personne finit toujours par épuiser ce qu'elle a à dire. Pendant ce temps, je prie pour remplacer les pensées qui s'imposent pour me faire réagir.
Chaque fois que j'échoue, c'est toujours parce que je me suis laissée piéger par le jeu d'avoir raison.
Oni
Oni
Épiméthée

Chèvre
Messages : 213
Date d'inscription : 04/03/2019

Localisation : Ici
Emploi/loisirs : Procrastination

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Azaël le Dim 4 Aoû - 21:26

@lan'N'noir a écrit:@Hridaye
Non, je ne peux pas te donner un exemple car cela ne pourra pas être reçu avec mes yeux, donc ce que recouvrera l'exemple donné ne sera que ta façon de percevoir cet exemple. Je peux essayer de jalonner c'est tout. Disons que c'est une perception intime que chacun peut avoir dans n'importe quelle situation. Le moi est aux manettes si l'action en situation, quelle qu'elle soit, laisse en paix intérieurement, unifié. Un peu comme quand le moi à le sentiment d'avoir parfaitement répondu aux exigences du surmoi, mais sans aucune peur de perdre cette sensation de bonheur, d'entièreté de soi tel que situé dans l'instant. Quand l'on est vraiment soi-même, au sens de la créature limité et relative que nous sommes,il n'y a aucun doute, aucune question à ce propos. C'est comme l'état de santé. Si ton oeil fonctionne parfaitement tu ne vas jamais y penser ou te questionner à son sujet. C'est le disfonctionnement qui fait percevoir un soucis.
C'est en observant mon maître fonctionner en situation pendant des années que j'ai compris des choses qu'il montrait tout naturellement, pas par ses écrits ou cours magistraux qui certes ont un intérêt, mais comme simple déblayage, remise en cause de la pertinence du surmoi qui doit être déboulonné, comme le fait un ado en bonne santé avec papa, maman, pour qu'une pratique puisse prendre place avec aisance .

Il n'y a rien "à déboulonné" je crois
Le surmoi a une fonction utile.
Il faut fonctionner de manière harmonieuses.
Sinon c'est du "passage en force" et cela n'amène rien de bon ou de durable.
Un surmoi "déboulonné" risque de revenir sous une autre forme moins évidente.
Azaël
Azaël
Titania

Rat
Messages : 1672
Date d'inscription : 31/03/2019

Localisation : Devant son écran

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par lan'N'noir le Dim 4 Aoû - 21:49

Et bien, merci de tes réflexions Azael, elles illustrent bien mon propos.

lan'N'noir
Amalthée

Dragon
Messages : 285
Date d'inscription : 01/07/2019

Localisation : Limoges

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Kaosmos le Dim 4 Aoû - 21:55

@lan'N'noir a écrit:
@Kaosmos a écrit:
T'aurais un bouquin à me conseiller qui développerait plus longuement le phénomène?
Édit: je comprends en partie ce que tu dis mais j'aimerais approfondir et assimiler.

Je doute que tu ais besoin d'assimiler plus par l'intellect, mais bon... Y'a une bibliographie complète dans le topic sur l'Adhyatma yoga. Peut-être "Swami Pranjnanpad un maître contemporain" par Daniel Roumanoff.

Tu sais j'ai beaucoup de lacune, j'ai peu lu dans ma vie et m'ouvrir aux autres chercheurs, diversifier mes sources et inspiration ça ne me fait pas du mal, au contraire Smile . Paradoxalement ça me rend un peu plus humble de prendre conscience de la richesse et l'intelligence des autres. Mais t'en fait pas je suis trop feignant pour trop lire Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Icon_lol
Merci pour le titre.
Kaosmos
Kaosmos
Épiméthée

Serpent
Messages : 192
Date d'inscription : 28/07/2018

Localisation : 13

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par genzai le Dim 4 Aoû - 22:23

@Kaosmos a écrit:
@lan'N'noir a écrit:
Je doute que tu ais besoin d'assimiler plus par l'intellect, mais bon... Y'a une bibliographie complète dans le topic sur l'Adhyatma yoga. Peut-être "Swami Pranjnanpad un maître contemporain" par Daniel Roumanoff.
Merci pour le titre.
Oui, merci pour la bibliographie @lan'N'noir
Le livre se lit facilement car il est très clair et très explicite.
J'y trouve beaucoup de réponses.
Mais il y a deux volumes Wink

@hridaye :
Merci d'avoir ouvert ce sujet. I love you
genzai
genzai
Phoebe

Cheval
Messages : 344
Date d'inscription : 06/04/2019

Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Kaosmos le Lun 5 Aoû - 11:15

@lan'n'noir , tu dis
" le moi ne refuse pas ce qui est déjà là mais ses limites présentes lui permettent de refuser que ce qui est perdure dans le temps et donc de mobiliser son temps et son énergie pour essayer de modifier ses circonstances présentes, en fonction de sa propre coloration et de ce que permet la situation, qui elles sont indiscutables puisque déjà là."

Ces derniers temps je travail pas mal sur les conditionnements de "bas étages" de "niveaux inférieurs", lesquels sont souvent inconscient mais que nous pouvons conscientiser grâce au fil d'Ariane des émotions, celà implique de remettre en question nos réflexes émotionels spontanés en ne prenant pas l'interprétation de leurs signaux pour vrai. Par exemple je vois une femme qui sort de mon idéal (mes colorations), je peux ressentir une émotion répulsive (dissonance émotionelle, disharmonie) à l'égard de certains aspects de son apparence (intellectuelle, physique, émotionnel le) dois-je m'y soumettre? Ou puis-je remettre en question ce que je ressens? Il s'avère que nos émotions ne sont pas toujours authentiques et adaptées au réel, nous subissons tous un conditionnement lors du développement du moi, on pourrait même dire que celui ci (le moi) fait l'acquisition des injonctions du surmoi, et celà s'inscrit dans les couches fondatrices de la personnalité. Si nous nous complaisons dans les acquis du moi, ses colorations particulières, préférences et aversions, alors il me semble que nous restons esclave du surmoi mais sur un niveau inconscient.
Edit: Finalement le "moi" n'est il pas un "surmoi" qui s'ignore?  Il n'y aurait aucune différence fondamentale entre les deux, chacun proposant une perception conditionnée sur un mode de conscience identique.
J'explore, je dis ptetre des conneries hors propos.
Édit: quelques précisions ajoutées.
Kaosmos
Kaosmos
Épiméthée

Serpent
Messages : 192
Date d'inscription : 28/07/2018

Localisation : 13

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par lan'N'noir le Lun 5 Aoû - 16:02

@Kaosmos a écrit:

Par exemple je vois une femme qui sort de mon idéal (mes colorations)

Attention, idéal et coloration sont deux choses différentes, le premier émanant du surmoi est un refus de  la situation pur et simple et son recouvrement par ce qui devrait être ( Tout ce qui n'entre pas dans mes catégories n'a aucune valeur sauf à se modifier pour s'y plier. Autrement dit le monde n'a de valeur que dans sa coïncidence avec mon monde); le second est l'expression spontanée d'une limite dans l'instant mais sans refus donc évolutif par le biais de la relation.
Pour exemple il suffit d'observer un petit enfant qui n'a pas encore de surmoi mais à bien entendu des préférences et des aversions. Admettons que dans son entourage il n'y a que des hommes imberbes et qu'il côtoie pour la première fois un monsieur barbu. Du coup l'enfant à peur, il exprime donc une aversion et refuse de s'approcher de l'homme. Si l'on cherche à le forcer il va hurler, renforcer son aversion, se bloquer. Si on lui dit que ce n'est pas bien, cela est constitutif d'un surmoi, un idéal,où l'enfant devrait refouler son ressenti, ce qu'il est en tant que "moi" pour se conformer à une norme relationnelle. Son émotion reste en lui et se renforce créant une division, un difficulté relationnelle.
Maintenant, à la place de cela, le monsieur barbu va accepter que l'enfant ne vienne pas d'emblée vers lui par convention. Puis il va adopter le mode relationnel de l'enfant, cela va intriguer l'enfant au bout d'un moment car cela ne correspond pas la représentation qu'il se fait de ce qui fait peur. Il va se détendre peu à peu et naturellement finira par venir vers le monsieur barbu. Sa limite aura été repoussée par la mise en relation et l'expérience qui en découle. L'enfant ici, en interelation, élargit son monde au monde: être barbu n'est pas synonyme ipso facto de danger.

@Kaosmos a écrit: je peux ressentir une émotion répulsive (dissonance émotionelle, disharmonie) à l'égard de certains aspects de son apparence (intellectuelle, physique, émotionnel le) dois-je m'y soumettre? Ou puis-je remettre en question ce que je ressens?

Donc là, en connexion avec l'exemple ci dessus, il n'est pas possible de dépasser le blocage sans le reconnaître, s'y soumettre et le mettre au feu de la perspective relationnelle de l'environnement présent. Sauf que là, du point de vue du pratiquant, c'est toi-même qui , vis à vis de ton aversion présente va jouer le rôle du médiateur, la comprendre, prendre appui sur l'opportunité relationnelle qui s'ouvre là pour montrer à l'aspect infantile qui provoque la répulsion à priori que toutes les femmes à lunettes sont pas des intellos inhibées, les femmes rondes des personnes qui compensent par la bouffe, les femmes à cheveux courts des dominatrices ou des lesbiennes qui vont t'agresser... C'est au feu de la relation que tu peux grandir, le raisonnement intellectuell à priori seul est très insuffisant.


@Kaosmos a écrit:
Il s'avère que nos émotions ne sont pas toujours authentiques et adaptées au réel, nous subissons tous un conditionnement lors du développement du moi, on pourrait même dire que celui ci (le moi) fait l'acquisition des injonctions du surmoi, et celà s'inscrit dans les couches fondatrices de la personnalité. Si nous nous complaisons dans les acquis du moi, ses colorations particulières, préférences et aversions, alors il me semble que nous restons esclave du surmoi mais sur un niveau inconscient.

Le surmoi pose systématiquement le jugement de valeur, ce qui veut dire qu'il refuse de comprendre plus avant ( Au sens de prendre en soi) donc de repousser ses limites . Persuadé d'être le connaisseur du bien et du mal la relation ne lui est d'aucune utilité.

@Kaosmos a écrit:Edit: Finalement le "moi" n'est il pas un "surmoi" qui s'ignore?  Il n'y aurait aucune différence fondamentale entre les deux, chacun proposant une perception conditionnée sur un mode de conscience identique.
Au risque de me répéter, ce qui distingue moi et surmoi et lié à l'accueil inconditionnel de ce qui est là maintenant.
Le surmoi est figé, refuse et juge. le moi est limité et évolutif dans le cadre de la relation.
L'intellect à du mal à les discerner tant ils semblent intrigués. Pourtant, avec la pratique consciente de soi, en tant que créature, discerner les deux ne pose pas de problème.

lan'N'noir
Amalthée

Dragon
Messages : 285
Date d'inscription : 01/07/2019

Localisation : Limoges

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Kaosmos le Lun 5 Aoû - 16:12

@lan'n'noir, merci pour ta patience.
Kaosmos
Kaosmos
Épiméthée

Serpent
Messages : 192
Date d'inscription : 28/07/2018

Localisation : 13

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Azaël le Lun 5 Aoû - 17:28

Il est vraiment regrettable d'utiliser un vocabulaire psychanalytique pour désigner d'autres choses.
Cela instaure une ambiguïté qui rend le discours difficile à suivre alors qu'exprimé autrement il serait sans doute plus pertinent.
Azaël
Azaël
Titania

Rat
Messages : 1672
Date d'inscription : 31/03/2019

Localisation : Devant son écran

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par lan'N'noir le Lun 5 Aoû - 17:44

Désolé pour toi que tu y perçoives une source de confusion. Pour l'instant j'ai pas d'autre plainte alors je l'garde quand même. Wink

lan'N'noir
Amalthée

Dragon
Messages : 285
Date d'inscription : 01/07/2019

Localisation : Limoges

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Hridaye le Lun 5 Aoû - 17:45

Donc en somme le surmoi c'est un "moi" qui se radicalise par l'expérience et où la volonté de saisie et de maîtrise, non ?

Celui qui par ex a un surmoi qui lui dicte admettons: "les personnes obèses sont des personnes négligées, boulimiques et sans volonté", le moi va se plier à cette injonction et éprouver de la répulsion ou bien du mépris en face d'une personne ronde, mais ensuite l'individu commence à entrer en spiritualité ou en religion et va se mettre à développer un autre type de surmoi qui dira lui "c'est pas bien de mépriser les obèses car ce sont aussi des créatures de dieu et je devrais les aimer comme les autres" etc etc
Sauf que là on a deux injonctions contradictoires. Le moi y fait comment pour savoir où il en est ? Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Icon_lol

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par JPP le Lun 5 Aoû - 17:50

@lan'N'noir a écrit:Désolé pour toi que tu y perçoives une source de confusion. Pour l'instant j'ai pas d'autre plainte alors je l'garde quand même. Wink
Non c'est vrai que ça sème une certaine confusion , je ne peux m'empêcher de penser au surmoi du freud. Razz

JPP
Épiméthée

Cochon
Messages : 185
Date d'inscription : 07/06/2019

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Azaël le Lun 5 Aoû - 17:53

@lan'N'noir a écrit:Désolé pour toi que tu y perçoives une source de confusion. Pour l'instant j'ai pas d'autre plainte alors je l'garde quand même. Wink

Ce n'est pas une plainte simplement, pour moi qui suis très familiarisé avec les concepts psychanalytiques cela me perd un peu.
Juste une question : ton maître utilise-t-il le même vocabulaire ?
Azaël
Azaël
Titania

Rat
Messages : 1672
Date d'inscription : 31/03/2019

Localisation : Devant son écran

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par lan'N'noir le Lun 5 Aoû - 18:06

Non. Il est stipulé plus haut que j'emploie le terme surmoi en équivalence du terme " mental" ( traduction de mind).
Ce terme de mental n'existe juste pas dans la langue Française en tant que nom commun et par vulgarisation successives il est mis à toutes les sauces. C'est pourquoi je lui préfère par choix personnel le terme de surmoi . Une définition très précise d'une dizaine de pages de la notion que recouvre le terme mind employé par Swami Pranjnanpad est disponible dans le tome 1 du titre conseillé à Kaosmos.

lan'N'noir
Amalthée

Dragon
Messages : 285
Date d'inscription : 01/07/2019

Localisation : Limoges

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  - Page 3 Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum