Accueillir sans être déteint...

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Accueillir sans être déteint...

Message par Hridaye le Jeu 1 Aoû - 14:10

Question un peu bizarre mais vos réponses y feront sens sans doute.

Une fois en totalité accepté le fait qu'on ne peut absolument pas changer une autre personne, et même que ce n'est pas souhaitable
une fois même ce souhait complètement disparu de nos préoccupations,
une fois acceuilli l'autre dans ses façons d'être, dans ce qu'il est...
Comment :
gérer la dissonance qui se produit et met mal à l'aise lorsque la façon d'être du vis à vis chercher à s'imposer à nous.
Comment rester serein, ne pas se braquer,
mais pour autant, sans se laisser envahir et entacher par un comportement qu'on ne souhaite soi-même adopter ?

Quels conseils très pratiques pourriez-vous suggérer ?

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par lan'N'noir le Jeu 1 Aoû - 14:55

Et bien, une fois accueilli l'autre, ne pas en faire une affaire personnelle, laisser aller. S'il y a un mal à l'aise, il y a un refus donc une prise personnelle. Si c'est le cas, accueillir ce mal à l'aise et le laisser avoir son jeu est la meilleure façon qu'il se dissipe rapidement, à condition de ne pas faire du mal à l'aise qui se présente " mon" mal à l'aise.
Mettre du " mon", "mien", "moi" partout, c'est brancher la prise à emmerdes. Juste le mal à l'aise. Alors il n'y a pas de problème et la réponse à la situation, qu'elle soit oui ou non , sera unifiée.
"Accueillir sans laisser partir n'est que du recueil".
PS : Si ça n'est pas possible en l'état actuel des choses, mettre la spiritualité entre parenthèses pour l'instant et utiliser les trucs de la psychologie, du développement personnel etc...
PS 2 : Si ça n'est pas possible, dites vous que c'est un pauvre type et quittez le.
PS3 : Si ça n'est pas possible vous êtes dans le caca et la situation va vous emporter plein pot.

lan'N'noir
Amalthée

Dragon
Messages : 285
Date d'inscription : 01/07/2019

Localisation : Limoges

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Melon et bottes de cuir le Jeu 1 Aoû - 17:01

J'évite de le juger, autrement dit, j'essaie de l'accueillir tel qu'il est. Comme tu le fais déjà. J'accepte également que l'autre soit totalement différent de moi, c'est comme ça. Personne n'y peut rien.
En période de fragilité, je rentre dans ma coquille ou dans ma bulle si tu préfères.
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Pluton

Rat
Messages : 1859
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Alpes suisses
Emploi/loisirs : La boxe, la lecture,
Humeur : Fluctuante, douce, cynique et mélancolique

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Hridaye le Jeu 1 Aoû - 17:58

J'entends vos réponses et elles sont magistrales d'évidence mais lorsque l'accueil de ce qui est là ou de qui je suis là dans l'instant n'est pas réciproque, cela crée une dissonance qui fait qu'on doit toujours tout remettre à plat pour ne pas être phagocyté.
La question serait alors, comment accueillir cet inconfort aussi qui à la longue peut être épuisant. Sans... s'agacer ou s'énerver.

"Accueillir sans laisser partir n'est que du recueil" Tu peux préciser stp ? Qu'est-ce qu'il faut laisser partir ?


Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Kaosmos le Jeu 1 Aoû - 19:22

Je me demande si c'est l'inconfort en tant que tel qui est épuisant ou l'idée qu'on s'en fait et toutes les réactions qui en découle. Par l'inconfort nous apprenons la patience, et la patience ouvre les yeux sur beaucoup de richesse que nous n'aurions pu voir dans une vie trop agréable. Il y a une idée bien ancrée qui nous fait croire que la vie devrait être sans heurts, et que finalement les évènements extérieurs ne sont pas à la hauteur de nos divines attentes... Alors on tourne la page, mais le bouquin ne change pas, l'histoire est toujours la même. Je crois que l'inconfort se manifeste pour une bonne raison, il est un élément incontournable pour la compréhension de nos conditionnements et la résolution de notre propre énigme existentielle, cette croyance assimilée car l'expérience nous le démontre, nous changeons peu à peu notre rapport à ce qui parait désagréable, ça devient moins épuisant car on ne se bat plus contre, d'ailleurs déconditionnement faisant la situation reste t'elle inconfortable? Patience et confiance, si tu trouve l'équanimité et que l'autre ne le supporte pas car il n'est pas sur la même longueur d'onde la vie saura vous placer à vos justes places.


Dernière édition par Kaosmos le Jeu 1 Aoû - 23:37, édité 1 fois
Kaosmos
Kaosmos
Épiméthée

Serpent
Messages : 192
Date d'inscription : 28/07/2018

Localisation : 13

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par lan'N'noir le Jeu 1 Aoû - 20:25

@Hridaye a écrit: mais lorsque l'accueil de ce qui est là ou de qui je suis là dans l'instant n'est pas réciproque, cela crée une dissonance qui fait qu'on doit toujours tout remettre à plat pour ne pas être phagocyté.
La question serait alors, comment accueillir cet inconfort aussi qui à la longue peut être épuisant. Sans... s'agacer ou s'énerver.
Que l'accueil soit réciproque ou pas ne fait rien d'autre que de te mettre au contact de toi-même telle que située ici et maintenant. S'il y a dissonance ce n'est pas parce que l'autre, en soi, ne nous accueille pas mais parce que ce fait fait vibrer en nous une limite présente que NOUS refusons d'accueillir. C'est ce refus et rien d'autre qui crée la dissonance.
La première chose à faire est donc bien d'accueillir ce refus de la situation si celle-ci ne peut être acceptée telle quelle. Sur la base de cette acceptation et de notre capacité à prendre en compte l'autre, la réponse sera unifiée et donc non productrice de surtension. Mais si le surmoi s'en mêle, c'est baisé.
Si l'accueil de cet inconfort est épuisant c'est que cet accueil est conditionné . C'est donc en fait un refus qui s'ignore.


@Hridaye a écrit: "Accueillir sans laisser partir n'est que du recueil" Tu peux préciser stp ? Qu'est-ce qu'il faut laisser partir ?

Ce que nous sommes ? Des êtres passants, ce qui signifie percés à l'entrée comme à la sortie. L'entrée, c'est l'accueil, la sortie le laisser partir. Tu peux faire le parallèle avec le système digestif si tu veux. Si tu bouches la sortie, c'est l'empoisonnement à terme. Notre psyché aussi est un système digestif. Si tu accueilles l'autre, tant que tu ne l'as pas laissé aller, tu es augmentée de l'autre en quelque sorte. Si ce contenu est un poison pour toi, ta réponse devra s'orienter vers la fin de non recevoir pour indigestion en cours. tu montres la sortie et tout rentre dans l'ordre. Si c'est du miel pour toi, ta réponse s'orientera vers l'assimilation, l'élargissement de toi-même à l'autre.
Mais si tu accueilles ce que tu perçois comme un poison et que pour des raisons idéologiques tu t'entêtes à essayer de digérer, et bien tu t'empoisonnes . Et cela risque à terme soit de te tuer soit de te pousser à refuser d'accueillir en anticipant le risque d'empoisonnement de façon partiale.
Et refuser d'accueillir c'est se condamner à l'indigence.

lan'N'noir
Amalthée

Dragon
Messages : 285
Date d'inscription : 01/07/2019

Localisation : Limoges

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Hridaye le Jeu 1 Aoû - 21:01

@Kaosmos a écrit:Je me demande si c'est l'inconfort en tant que tel qui est épuisant ou l'idée qu'on s'en fait et toutes les réactions qui en découle. Par l'inconfort nous apprenons la patience, et la patience ouvre les yeux sur beaucoup de richesse que nous n'aurions pu voir dans une vie trop agréable. Il y a une idée bien ancrée qui nous fait croire que la vie devrait être sans heurts, et que finalement les évènements extérieurs ne sont pas à la hauteur de nos divines attentes...
Voilà tu as mis le doigts dessus. L'idée que ça serait plus "normal" tout lisse.
Cette idée un peu apolliniène de la vie fausse tout.
Mais quand même, quand dans une situation, il n'y a plus que des heurts et que plus rien n'est fluide, alors il faut quand même se poser sérieusement la question du positionnement. Et là par contre je n'arrive pas à me positionner avec un sentiment d'évidence, par rapport à ce constat. C'est juste là qu'est le problème en fait.

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Hridaye le Jeu 1 Aoû - 21:17

Mais si tu accueilles ce que tu perçois comme un poison et que pour des raisons idéologiques tu t'entêtes à essayer de digérer, et bien tu t'empoisonnes.
Oui beh c'est ça en fait. Précisément.
Mais même en faisant retour, apparemment c'est too much et quelque chose bloque. J'aimerais bien trouver là où ça bloque pour que tout s'évacue.
Je sais que c'est possible car j'avais réussi à régler une situation bloquée avec la thérapeute avec laquelle je pratiquais l'emdr mais que je ne consulte plus actuellement, et donc je dois me débrouiller toute seule.
Et je sais qu'une fois que c'est débloqué, ça l'est pour de bon.

Tant qu'on est dans les comparaisons scabreuses, j'en ferais une avec mon évier bouché. Je mets du destop, mais ça coule à peine plus vite, alors j'en remets et ça fonctionne toujours pas réellement. Jusqu'au moment où je vais chercher la ventouse manuelle et que je ventouse et là c'est laborieux, et ça peut durer une heure comme ça, mais il me sort au final une espèce de gros bouchon avec souvent un objet bloqué au milieu et après tout redevient fluide. D'un coup.
Beh il faut que je démêle l'écheveau pour trouver le truc qui bloque chez moi, mais le problème c'est que en face, je suis pas spécialement aidée (y a pas la ventouse) et en gros beh j'y arrive pas quoi.
Ca déborde toujours, même si ça s'est un peu fluidifié à un moment donné, ça finit par redéborder parce que le noeud avec l'objet qui coince au centre, n'est pas sorti.

Or mettre une "fin de non-recevoir" pour indigestion j'y ai bien pensé, mais c'est aussi la solution de facilité non ? Car oui c'est plus facile sur le coup, l'indigestion passe, mais rien n'est réglé au fond...

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Hridaye le Jeu 1 Aoû - 21:25

Si tu accueilles l'autre, tant que tu ne l'as pas laissé aller, tu es augmentée de l'autre en quelque sorte
Je comprends toujours pas ça. Qu'est-ce que je dois laisser aller ? L'accueil ? L'autre ?

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Azaël le Jeu 1 Aoû - 21:31

Peut-être est-il temps que vos chemins se séparent ?
Azaël
Azaël
Titania

Rat
Messages : 1615
Date d'inscription : 31/03/2019

Localisation : Devant son écran

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par lan'N'noir le Jeu 1 Aoû - 21:52

Ici il s'agit bien sûr de laisser l'autre être simplement. Il n'y a aucune autre façon de pouvoir être vraiment soi-même.
Ce que l'autre attend de toi lui appartient. Ce qui t'appartient à toi c'est la réponse que tu vas apporter. C'est cela qui dépend de toi et non que l'autre soit conforme à ton attente ou toi à la sienne. Laisser passer c'est avoir l'audace d'être fidèle à ce que tu es ici et maintenant. Si tu es prise dans une nasse de culpabilité qui te divise et t'empêche d'agir, et bien c'est ton point de départ et ton unique appui. C'est indiscutable. Si tu ne discutes pas un chemin s'ouvre obligatoirement, c'est mécanique. Il n'y a que le refus qui bloque, et accepter de refuser, ce n'est déjà plus refuser.
Là, en l'occurrence, si j'ai compris la situation, ton problème et que tu n'accueilles pas l'autre contrairement à ce que tu crois car l'accueillir serait de fait accueillir dans un même mouvement qu'il te fait **** à sans arrêt projeter sur toi des attentes auxquelles tu ne peux pas répondre telle que tu es concrètement située. Si tu accueilles vraiment cela et bien tu pourras agir. Je ne dis pas que c'est gratifiant pour l'égo de reconnaître son impuissance mais c'est libérateur.

lan'N'noir
Amalthée

Dragon
Messages : 285
Date d'inscription : 01/07/2019

Localisation : Limoges

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par lan'N'noir le Jeu 1 Aoû - 22:21

@Hridaye a écrit: mettre une "fin de non-recevoir" pour indigestion j'y ai bien pensé, mais c'est aussi la solution de facilité non ? Car oui c'est plus facile sur le coup, l'indigestion passe, mais rien n'est réglé au fond...
Signifier que tu ne répondras pas à l'attente qui t'est indigeste n'implique pas forcément de signifier une séparation sauf si ta limite dans cette relation est rédhibitoire pour l'autre ou pour toi-même.
Quant au fond, il se règlera de lui-même pour peu que tu n'y fasses pas obstacle. " Tout ce qui vient vient pour s'en aller". Si tu ne le peux pas, la spiritualité ne peut pas t'aider pour l'instant, tu as encore besoin de la psychologie et de l'énergetique.

lan'N'noir
Amalthée

Dragon
Messages : 285
Date d'inscription : 01/07/2019

Localisation : Limoges

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Hridaye le Jeu 1 Aoû - 23:46

Ok ca y est j'ai compris.
Oui je suis d'accord, c'est une forme d'orgueil de ne pas accueillir son impuissance à ne pas avoir le stoicisme requis, parce que c'est ça au fond, mais comme tu dis, c'est le point de départ.
Reste à accueillir aussi les jugements intérieurs qui vont passer inévitablement (d'ailleurs c'est déjà fait), mais si je t'entends bien à partir du moment où on laisse passer ou on laisse partir justement la situation s'apaise d'elle-même...

Merci à tous pour tout. Reste à acter maintenant et çà c'est pas une mince affaire Accueillir sans être déteint...  Icon_lol

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Hridaye le Jeu 1 Aoû - 23:49

@Azaël a écrit:Peut-être est-il temps que vos chemins se séparent ?
Oui c'est le réflexe naturel, mais ça ne résoudra rien profondément. Je veux dire que la situation risque de se reproduire en d'autres temps en d'autres lieux avec d'autres personnes... D'ailleurs cette sensation de dissonance criante avec mon vis à vis quelque soit le type de relation je l'ai déjà expérimenté.

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Hridaye le Jeu 1 Aoû - 23:52

[quote="lan'N'noir"]
@Hridaye a écrit: " Tout ce qui vient vient pour s'en aller". Si tu ne le peux pas, la spiritualité ne peut pas t'aider pour l'instant, tu as encore besoin de la psychologie et de l'énergetique.
Mais c'est évident que la spiritualité n'aide que des cheminants parfaitement matures. Autrement elle devient l'alibi à toutes les fuites. Alors oui la psy est sûrement une aide précieuse. Par contre je ne sais pas ce que tu mets toi comme signification derrière "l'énergétique"

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par lan'N'noir le Ven 2 Aoû - 5:41

Derrière l'énergétique j'entends toutes les thérapies qui peuvent t'aider à exprimer l'énergie captive des blocages associés à ce que tu as réprimé, à rétablir donc une circulation harmonieuse de l'énergie en toi. L'emdr fonctionne bien avec certaines personnes oui.

Partir ne résoudra certes rien en profondeur, rester non plus. Les circonstances de l'existence ne sont que des révélateurs d'aspects de la profondeur juste en dessous. Changer les circonstances change juste l'aspect qui sera révélé.
C'est pour cela qu'à ce niveau seule la recherche du plaisir prime, et comme chacun est conditionné différemment ( d'ailleurs c'est marrant de voir que le mot conditionné renvoie et au déterminisme et à l'emballage), les formes recherchées par les uns et les autres se heurtent forcément en leurs limites apparentes. Ces limites sont pourtant également le seul lieu de rencontre de l'autre, l'espace de tous nos échanges. D'où l'intérêt d'attirer un conjoint pas trop différent pour ne pas être heurté sans cesse et pas trop semblable pour pouvoir s'élargir au contact de la différence tout de même.
Tu sais comme moi que la clé de ce que tu attirera dépend directement de ta façon d'être avec toi-même puisque la relation est un miroir.

lan'N'noir
Amalthée

Dragon
Messages : 285
Date d'inscription : 01/07/2019

Localisation : Limoges

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Azaël le Ven 2 Aoû - 6:08

@Hridaye a écrit:
@Azaël a écrit:Peut-être est-il temps que vos chemins se séparent ?
Oui c'est le réflexe naturel, mais ça ne résoudra rien profondément. Je veux dire que la situation risque de se reproduire en d'autres temps en d'autres lieux avec d'autres personnes... D'ailleurs cette sensation de dissonance criante avec mon vis à vis quelque soit le type de relation je l'ai déjà expérimenté.

Alors ce n'est peut-être plus qu'une question "d'entrainement".
Repérer les différents "chausse trappes" que l'autre nous tend inévitablement pour nous faire revenir à d'anciennes interactions et les esquiver est tout un art qui prend du temps à être maîtrisé.
Ainsi que repérer toutes les ficelles que l'autre va tenter d'utiliser (nos sensibilités, fragilités, etc.)
Par exemple : "comment peux-tu être insensible à ce que je vis ?" en confondant alors, plus ou moins consciemment, la distance objective avec de l'indifférence.
Azaël
Azaël
Titania

Rat
Messages : 1615
Date d'inscription : 31/03/2019

Localisation : Devant son écran

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Sod le Ven 2 Aoû - 7:28

@Hridaye a écrit:
@Azaël a écrit:Peut-être est-il temps que vos chemins se séparent ?
Oui c'est le réflexe naturel, mais ça ne résoudra rien profondément. Je veux dire que la situation risque de se reproduire en d'autres temps en d'autres lieux avec d'autres personnes...

Oui, c'est une excellente base de voir les choses ainsi.
Mais mettre des distances facilite la véritable résolution qui sera toujours un travail sur soi même, parfois sur le long terme, car une des erreurs que l'on fais souvent c'est de chercher la baguette magique, y compris sur soi même.

Es-tu bien sur de ne pas être en train de chercher une baguette magique qui n'existe nul part ?

"Une fois en totalité accepté le fait qu'on ne peut absolument pas changer une autre personne, et même que ce n'est pas souhaitable"

Une fois qu’on s’est débarrassé du désir de pouvoir sur autrui (ou disons qu’on s’est  rendu compte de cette tendance et qu’on arrête) il nous reste à se débarrasser de l’origine du problème, a savoir le désir de pouvoir sur soi, celui qu'on cherche a exercer sur soi en voulant par exemple "accueillir sans être déteint"  - éventuellement avec une baguette magique. Ce n'est pas que nous n'ayons aucun pouvoir sur soi - la spiritualité c'est exercer le pouvoir sur soi - mais le tout est de voir lequel on a et surtout lequel on a pas.

Par exemple je ne crois pas que ce soit possible d'accueillir des gens violent sans prendre des coups et je ne crois pas que ce soit possible de prendre des coups sans avoir mal. Du moins j'espère que ce genre d'anesthésie n'est pas possible.

D'où la première étape : mettre des distances, et oui comme tu le dis, tant que la chose ne sera pas réglée en toi elle se reproduira a l'extérieur avec d'autres personnes, puisque le monde extérieur est notre tableau de bord qui nous dis ou on en est.

Mais il me semble absolument normal d'être agacé par ceux qui nous parlent avec des verbes a l'impératifs si j'ai bien compris ton souci.

Et sauf si tu ne fonctionne pas comme moi sur ce point là, je te promet que quand tu aura arrêté de de te donner des injonctions a toi même, celle que te donnerons les autres seront juste là pour te rappeler dans quelle dictature tu aura vécu, et donc te servirons a mesurer le chemin parcouru.

Tu demandais des conseils pratiques, je n'en ai guère ...
Mais je crois que tu touche a un truc décisif, important et profond.
Et si c'est le cas ça ne se réglera pas en deux semaines, même si je te souhaite de trouver une baguette magique qui existe peut être ...
Sod
Sod
Eris

Serpent
Messages : 2162
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Melon et bottes de cuir le Ven 2 Aoû - 7:47

@Hridaye a écrit: cela crée une dissonance qui fait qu'on doit toujours tout remettre à plat pour ne pas être phagocyté.

Pourrais-tu décrire un peu plus cette dissonance ?
Cela me fait penser à un lien fusionnel ?

Je pense également que partir ne changera pas grand-chose à l'affaire. Pour moi, dans la mesure du possible, il faudrait plutôt s'y confronter ?
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Pluton

Rat
Messages : 1859
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Alpes suisses
Emploi/loisirs : La boxe, la lecture,
Humeur : Fluctuante, douce, cynique et mélancolique

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Kaosmos le Ven 2 Aoû - 9:18

@lan'n'noir
"C'est pour cela qu'à ce niveau seule la recherche du plaisir prime"

C'est bien le problème.
Kaosmos
Kaosmos
Épiméthée

Serpent
Messages : 192
Date d'inscription : 28/07/2018

Localisation : 13

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Kaosmos le Ven 2 Aoû - 11:05

@Hridaye a écrit:
@Kaosmos a écrit:Je me demande si c'est l'inconfort en tant que tel qui est épuisant ou l'idée qu'on s'en fait et toutes les réactions qui en découle. Par l'inconfort nous apprenons la patience, et la patience ouvre les yeux sur beaucoup de richesse que nous n'aurions pu voir dans une vie trop agréable. Il y a une idée bien ancrée qui nous fait croire que la vie devrait être sans heurts, et que finalement les évènements extérieurs ne sont pas à la hauteur de nos divines attentes...
Voilà tu as mis le doigts dessus. L'idée que ça serait plus "normal" tout lisse.
Cette idée un peu apolliniène de la vie fausse tout.
Mais quand même, quand dans une situation, il n'y a plus que des heurts et que plus rien n'est fluide, alors il faut quand même se poser sérieusement la question du positionnement. Et là par contre je n'arrive pas à me positionner avec un sentiment d'évidence, par rapport à ce constat. C'est juste là qu'est le problème en fait.

Tu demandais des conseils pratiques. J'imagine que tu as essayé tout un tas de stratégie et que tu dois te sentir un peu condamner dans cette situation. Dans une relation je ne t'apprends rien si je te dis que la communication est essentielle. Si plus rien n'est fluide tu dois exprimer ce point de vue en toute franchise sans blâmer l'autre, parle de ce qui t'appartiens à toi, c'est à dire ton sentiment, évite les prétendues causes car souvent c'est sur l'autre qu'on les projette et celà ferme les coeurs de chacun, si l'autre s'ouvre à son tour à l'écoute de ton honnêteté alors il y a un relâchement des tensions et un pas peut être fait en toute conscience. Si il bute et n'accepte pas tes sentiments alors il est libre de partir, as tu peur de celà?
"Avoir l'audace d'être soit même" suggéré par lan'n'noir, rien n'est plus efficace. Celà demande de revoir les peurs qui nous en empêche et le courage de les sublimer.
Kaosmos
Kaosmos
Épiméthée

Serpent
Messages : 192
Date d'inscription : 28/07/2018

Localisation : 13

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Hridaye le Ven 2 Aoû - 11:41

@lan'N'noir a écrit:
Partir ne résoudra certes rien en profondeur, rester non plus. Les circonstances de l'existence ne sont que des révélateurs d'aspects de la profondeur juste en dessous. Changer les circonstances change juste l'aspect qui sera révélé.
C'est pour cela qu'à ce niveau seule la recherche du plaisir prime, et comme chacun est conditionné différemment ( d'ailleurs c'est marrant de voir que le mot conditionné renvoie et au déterminisme et à l'emballage), les formes recherchées par les uns et les autres se heurtent forcément en leurs limites apparentes.
Bah il y a longtemps que la recherche du plaisir du moins consciemment n'est plus dans mes priorités. Mis à part évidemment, les plaisirs simples de la vie, gratuits et qui sont comme des cadeaux... qui eux du coup prennent une dimension énorme. Le moindre rayon de soleil, bain de mer, rire, partage et ma journée est ensoleillée, heureusement d'ailleurs, qu'il y a encore la possibilité de jouir de ça !
Certes ce serait sans doute plus facile, de se fier à ce baromètre du plaisir, déplaisir, pour décider mais j'ai choisi un autre chemin. A tort ou à raison. Etant engagée, je pense qu'il me faut aller jusqu'au bout

D'où l'intérêt d'attirer un conjoint pas trop différent pour ne pas être heurté sans cesse et pas trop semblable pour pouvoir s'élargir au contact de la différence tout de même.
Oui mais le problème c'est qu'on change. Tu es sans doute bien placé pour le savoir... En tout cas, personnellement je pense avoir changé. Peut-être pas profondément, pas dans mon psychisme profond car là il faut des années mais dans ma façon de réagir en tout cas. Alors ce qui me semblait au début 'convenable' et ressemblant, aujourd'hui ne me satisfait plus. Et même plus que ça.
Ou... pour être honnête satisfait encore ponctuellement des démons intérieurs que je ne souhaite pourtant plus nourrir car je les vois à l'oeuvre quand ils émergent. Et je vois clairement qu'un certain type de fonctionnement que j'ai moi-même adopté, est à dépasser. Je me sens prête à cela, mais encore fragile. Donc il y a lutte car dans l'interaction la tentation de réadopter l'ancien fonctionnement est permanente. Car c'est ce que l'on attend de moi.

@Mel
Dans une relation quelque soit le type de relation d'ailleurs, amicale, affective, filiale, soit nos besoins relationnels divers (selon les uns ou les autres) sont comblés partiellement du moins et là c'est harmonieux (oui ça existe aussi des relations fluides. J'en ai des exemples dans mon entourage) soit nos besoins dans la relation ne sont pas comblés et même parfois pas du tout et là beh il y a un travail sérieux à faire pour y renoncer, car il est clair que l'autre ne se trouve pas sur notre chemin à ce moment là pour combler nos besoins, ou répondre à nos attentes ou même combler des manques...
Mais la présence de l'autre permet de souligner lorsque ces besoins là sont encore présents, que ce soit des besoins de liberté, d'harmonie, de complicité, de compréhension, d'écoute... pour en parler que de ça.

A partir de là, soit on décide de tourner cette page pour retrouver un semblant de sérénité et y voir plus clair, mais c'est la solution de facilité car c'est aussi louper une opportunité de changer son regard, d'apprendre à composer avec la situation, d'apprendre à accueillir l'altérité sans conditions,
soit on se confronte à tous nos manques et tous nos besoins, toutes nos limites pour transcender ce qui doit l'être.

Tout va bien tant qu'on a à gérer qu'un type de problématique à la fois, mais quand il y a trop de choses qui resurgissent brusquement ou autrement dit quand trop de "besoins" se mettent à hurler en même temps alors qu'ils ne s'exprimaient plus et que même qu'on les croyait disparus, il y a saturation, reflux, cela génère de la colère et de la frustration.
Contre soi-même mais aussi contre ce qui en facenous confronte à trop de choses déstabilisantes.
Mais l'autre n'est pas non plus le récepteur de notre frustration ou de notre colère.
De même qu'il ne s'agit pas de ravaler ce qui surgit, même si cela nous est reproché constamment.
C'est la limite de la double contrainte.

Donc effectivement reconnaitre et accueillir cette impuissance et ces limites, c'est fondamental et prioditaire. Mais pas facile du tout.

Reste que même si j'avais besoin de l'entendre de vos interventions plus haut (le lire plutôt mdr), je n'arrive toujours pas à décider l'acte qui débloquerait la situation. Au moins provisoirement.

Car il y a cette peur je pense de "rater l'expérience", de reculer devant l'obstacle, allez je vais être honnête et aller jusqu'au bout: la peur d'être lâche. Choisir la fuite. Se déresponsabiliser. Ne plus assumer.
Ca peut sembler idiot, mais c'est là, je peux pas le nier.

C'est là dessus qu'il faut travailler en priorité sans doute. Mais le problème c'est qu'il y a tout le reste à gérer en même temps et ça me semble parfois insurmontable.

Donc en fait, je demandais des conseils pratiques et vos mains tendues m'aident évidemment, mais la décision personne ne la prendra à ma place, même si là aujourd'hui ça m'arrangerait qu'on décide pour moi et qu'on me dise ce que je dois faire Accueillir sans être déteint...  Icon_lol

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Hridaye le Ven 2 Aoû - 11:48

@Azaël a écrit:

Alors ce n'est peut-être plus qu'une question "d'entrainement".
Repérer les différents "chausse trappes" que l'autre nous tend inévitablement pour nous faire revenir à d'anciennes interactions et les esquiver est tout un art qui prend du temps à être maîtrisé.
Ainsi que repérer toutes les ficelles que l'autre va tenter d'utiliser (nos sensibilités, fragilités, etc.)
Par exemple : "comment peux-tu être insensible à ce que je vis ?" en confondant alors, plus ou moins consciemment, la distance objective avec de l'indifférence.
Oui beh le problème est justement celui-là. Quand il y a trop de chausse trappes et qu'on est toujours le cul par terre, et donc toujours en situation d'échec. On finit par pèter un plomb Accueillir sans être déteint...  Icon_lol

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Hridaye le Ven 2 Aoû - 11:55

En tout cas, merci à tous car même si je n'ai pas répondu personnellement à chacun, vous avez tous trouvé exactement ce qui clochait, mis le doigt exactement sur ce qui était à pointer, mais sans que cela me choque ou me blesse ou me fasse partir en live (ce qui m'arrive souvent en ce moment) c'est fou quand même, sur un forum où on ne se connait pas, je trouve plus de vraie compréhension et d'aide précieuse que dans ma vie de tous les jours, avec des gens qui me connaissent pourtant depuis des années.

Au début quand j'ai posté ce fil, je me suis demandé pourquoi je faisais ça, comme c'était une impulsion j'ai laissé en place, mais je sais maintenant pourquoi j'ai posé cette question...

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Melon et bottes de cuir le Ven 2 Aoû - 12:03

Toute la magie de la relation humaine !
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Pluton

Rat
Messages : 1859
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Alpes suisses
Emploi/loisirs : La boxe, la lecture,
Humeur : Fluctuante, douce, cynique et mélancolique

Revenir en haut Aller en bas

Accueillir sans être déteint...  Empty Re: Accueillir sans être déteint...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum