"Moi, prince Hermès..."

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Ven 24 Mai - 9:33

"Moi, prince Hermès..." Un-dieu-antique-de-statue-de-commerce-hermes-mercury-58685572

« Nous demandons la connaissance, don d’Hermès »

Callimaque de Cyrène (305 – 240)
Fragment 82a


« Moi Prince Hermès, après tout le dommage fait au genre humain, résolu par dieu : par le secours de l’Art, je suis devenu remède salubre ; je coule ici. Boive qui peut de mes eaux ; s’en lave qui veut ; les trouble qui l’ose. Buvez, frères, et vivez »

Inscription gravée sur la source trouvée le 4ème jour
Les  noces Chymiques de Christian Rosencreutz
John Valentin Andréae - 1614
 

En faisant des recherches sur les premières traces de Sophia perennis dans l’antiquité, il fallait bien que je tombe sur ce personnage : Hermès. Jusqu'à présent je ne le connaissais guère que de réputation. Je savais simplement que les alchimistes et tout l’ésotérisme chrétien en faisaient grand cas depuis la Renaissance, suite a la découverte du corpus herméticum, un ensemble de textes contenant quelques perles dissimulé dans un excellent charabia. Mais comme je suis en train de découvrir que les faits et geste du personnage seraient bien plus volumineux que ça, il m’a semblé bon de lui faire un topic général, pour tout ce qui serait lié a lui, sans oublier qu’il est aussi une énergie qu’on a tous dans notre thème astral de naissance, et qui irrigue la Terre en permanence : l’énergie qui provient de la sphère de Mercure.
Sod
Sod
Rhéa

Serpent
Messages : 1485
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par labeillou le Ven 24 Mai - 12:23

wikipédia
Selon Jean Haudry, son origine lunaire « largement estompée » est néanmoins révélée par le jour de sa naissance : le quatrième jour du mois qui commence après les trois jours de la nouvelle lune3. Pour Ernst Siecke, Hermès est un ancien dieu lune indo-européen4. Son qualificatif d'Ἀργειφόντης / Argeiphóntês peut être interprété comme celui « qui gonfle dans la clarté », une désignation de la lune dans sa phase ascendante5. Il est lié à la déesse lunaire Hécate.

Des éléments importants de sa légende suggèrent d'identifier Hermès à un ancien « Feu divin » : comme Héphaïstos et Prométhée, il est présenté comme l'inventeur de l'allumage du feu par frottement. Son association avec Hestia, la divinité du feu sacré et du foyer, est caractéristique du couple contrasté entre feu mobile et foyer fixe. Son caractère phallique est étroitement lié à sa nature de « Feu divin »6.
labeillou
labeillou
Épiméthée

Coq
Messages : 214
Date d'inscription : 13/01/2019

Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par John75 le Dim 26 Mai - 9:12

Bonjour j’ai une question par rapport à Hermès.

Je vibre énormément par Hermès plus que par n’importe qui, j’ai l’impression qu’il y a une sorte de communication qui veut se créer.
Je travaille dans le commerce et je suis apparement très doué pour les relations humaines, j’ai 27 ans et qui né le 23 Avril 1992.

Je vous remercie d’avance pour vos éclaircissements.

Johnny.

John75
Mithra

Singe
Messages : 11
Date d'inscription : 24/04/2019

Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Mimy le Dim 26 Mai - 11:22

Enchanté prince Hermes, moi c'est Aphrodite !!! "Moi, prince Hermès..." 2624059178



Ah, ce sacré bon vieux Hermes...un phénomène sorti tout droit du laboratoire " des diex" ..


L'humain à toujours eu une imagination très fertile.

Selon certains, c'est un extraterrestre, Mieux que Clark Kent. Une vie débordante depuis sa naissance..comme Kirikou.. lol!

Mimy
Mimy
Protée

Serpent
Messages : 576
Date d'inscription : 17/05/2018

Localisation : Ici et maintenant
Humeur : Vivante

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par skambah le Lun 27 Mai - 13:18

Hermès n'a jamais existé !

skambah
Mimas

Chèvre
Messages : 538
Date d'inscription : 21/10/2018

Localisation : la rochelle

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par skambah le Lun 27 Mai - 13:30

hermès est une école de pensée

skambah
Mimas

Chèvre
Messages : 538
Date d'inscription : 21/10/2018

Localisation : la rochelle

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Melon et bottes de cuir le Lun 27 Mai - 19:43

@John75 a écrit:Bonjour j’ai une question par rapport à Hermès.

Je vibre énormément par Hermès plus que par n’importe qui, j’ai l’impression qu’il y a une sorte de communication qui veut se créer.
Je travaille dans le commerce et je suis apparement très doué pour les relations humaines, j’ai 27 ans et qui né le 23 Avril 1992.

Je vous remercie d’avance pour vos éclaircissements.

Johnny.

Hermès, entre autres choses, accompagne les voyageurs et se manifeste comme le messager de Zeus. Autrement dit, il communique aussi bien avec les mortels qu'avec les Immortels.
Melon et bottes de cuir
Melon et bottes de cuir
Amalthée

Cochon
Messages : 287
Date d'inscription : 16/05/2019

Localisation : Incertaine
Emploi/loisirs : Le tir
Humeur : Fluctuante et cynique

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par John75 le Mar 28 Mai - 0:32

D’accord mais j’ai l’impression que quelqu’un essaye de le dire quelque chose.

John75
Mithra

Singe
Messages : 11
Date d'inscription : 24/04/2019

Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Rigel le Mar 28 Mai - 0:36

Ce cher Hermès ! Mercure pour les romains.
Commerçant ou voleur ?
Écrivain ou scribe ?
Il n'a peut être pas la science infuse mais il en comprend les mécanismes.
Le journaleux qui va chercher les derniers ragots ou le journaliste de talent ?
Il est certes éclectique et un fouineur hors catégorie.
Maître des Gémeaux et de la Vierge dans le Zodiaque.
Hermès/Mercure.. Il a non pas double facette mais triple facette. (Je dirai même plus)
Oui c'est le voyageur. Mais il n'a pas besoin de parcourir les routes pour voyager. Il peut le faire par la pensée.
On ne peut pas parler d'Hermes sans parler de Zeus. Il est son Messager !
En plus coquin comme il est .... il est charmant.
« Moi Prince Hermès, après tout le dommage fait au genre humain, résolu par dieu : par le secours de l’Art, je suis devenu remède salubre ; je coule ici. Boive qui peut de mes eaux ; s’en lave qui veut ; les trouble qui l’ose. Buvez, frères, et vivez »
Le Caducée est son emblème.
Hermes "le médecin de campagne" qui parcourt les routes pour soigner.
Habile de ses mains il peut ouvrir toutes les serrures. En plus il court vite.... lol!
C'est un coquin.
Hermès le magicien ...
Le Hermès/Mercure des Gémeaux n'est pas aussi calculateur que l'Hermès/Mercure de la Vierge.
C'est un dilettante. L'autre calcul tout ses coups.
Cela ne veut pas dire que tous ceux qui sont nés sous le signe de la Vierge calculent tous leurs coups. Beaucoup les subissent.

Ce que je voulais vous dire laissez Hermès s'exprimer en vous.
Par l'écriture, ou la peinture... la peinture à l'huile c'est plus facile.. à l'eau c'est plus difficile, ou laissez vagabonder votre imagination.
Tout est bon pour Hermès même ouvrir un coffre fort ! Il y a peut être un trésor à l’intérieur ?
Le commerce, les transactions, le contact++++

Hello Aphrodite/Mimy "Moi, prince Hermès..." 1388378083
Hermès/Mercure fait partie de la mythologie.
Nous avons beaucoup à apprendre de la vie des Dieux.
Concrètement Mercure est une planète toujours près du Soleil/Zeus.
Zeus et Hermès sont de beaux lurons !!! "Moi, prince Hermès..." 362767258




Rigel
Rigel
Hypérion

Chèvre
Messages : 392
Date d'inscription : 08/08/2018

Localisation : TOULON

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par John75 le Mar 28 Mai - 10:08

Merci Rigel !

John75
Mithra

Singe
Messages : 11
Date d'inscription : 24/04/2019

Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par skambah le Mar 28 Mai - 15:13

Zeus n'a jamais existé.

skambah
Mimas

Chèvre
Messages : 538
Date d'inscription : 21/10/2018

Localisation : la rochelle

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Azaël le Mar 28 Mai - 15:21

@John75 a écrit:Bonjour j’ai une question par rapport à Hermès.

Je vibre énormément par Hermès plus que par n’importe qui, j’ai l’impression qu’il y a une sorte de communication qui veut se créer.
Je travaille dans le commerce et je suis apparement très doué pour les relations humaines, j’ai 27 ans et qui né le 23 Avril 1992.

Je vous remercie d’avance pour vos éclaircissements.

Johnny.

Il y a peut-être chez Hermes ce côté "filou", cette facilité de contact, de communication, ce charisme, dont il use et abuse, défaut qu'on lui pardonne volontiers tant on est sous le charme...
Azaël
Azaël
Mimas

Rat
Messages : 489
Date d'inscription : 31/03/2019

Localisation : Devant son écran

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Mer 29 Mai - 4:02

« A ces mots, reconnaissant la voix de la déesse, il s’élance, et jette à terre son manteau, que relève un héraut né dans Ithaque, Eurybate, son fidèle serviteur. Ulysse court au-devant d’Agamemnon, reçoit de ce monarque le sceptre°  incorruptible des Atrides, et, ce sceptre° à la main, il marche vers la flotte des Grecs. »

L'Iliade - 8 ou 9 siècle avant notre ère.
Chant II


Dans la poésie grecque ancienne, Hermès est très souvent appelé « le Messager », ou plus précisément « le messager céleste ». C’est lui le facteur des dieux, et spécialement celui de Zeus, c'est-à-dire qu'il est le facteur personnel de son père, même si Hermès n’est pas le seul à porter le courrier : Iris est dans ce rôle aussi.

Hermès est souvent appelé aussi « le tueur d’Argos » ou « le vainqueur d’Argos », Argos étant une créature surnaturelle qui voyait tout, car il avait le corps remplit d’yeux. Un auteur a compté et affirme qu’il y en avait 100, et c’est pourquoi Argos était appelé « le Panoptès », de Pan = tout, Optès = voir.

Hermès est encore le « dieu bienfaisant », « éclaireur de la nuit » ou carrément « L’Eblouissant » en majuscule, ou même « Veilleur éblouissant », il est le « criophore », ce qui veut dire « celui qui porte le Bélier », ce Bélier étant très probablement la première énergie de feu de toute l’année, (20 Mars - 20 Avril) mais ça je n'en sais rien.

Mais le plus bel adjectif pour qualifier ce dieu, je vous le donne non pas en mille mais juste en grec, c’est Hermès « Argeiphóntês » terme qu’il faudrait, selon Monsieur Chantraine « renoncer à comprendre après avoir examiné toutes les hypothèses », mais que l’on peut quand même interpréter – si on ne sait pas lire avec des mots qu’on ne comprend pas - comme voulant dire « celui qui gonfle dans la clarté ». Or ce n’est pas du tout ce que dit Apollodore, un auteur de l’antiquité, à propos des raisons de cet adjectif « Argeiphóntês », mais peu importe.

Ailleurs, Hermès est celui qui a « l’œil perçant » d’où le fait qu’il en devient « perspicace » mais aussi « astucieux » et bien évidemment « adroit », comme un Bouddha qui se sert des « moyens habiles » pour guider les disciples.

Alors du coup, Hermès est forcément appelé aussi le « Conducteur », avec une majuscule comme s’il y en avait un seul, et très précisément parfois « le conducteur des songes » le « guide des chemins », une sorte de dieu des carrefours, le « psychopompe » comme tout les grand chamans, c'est-à-dire celui qui conduit les âmes au travers de l’Hadès.

De là personne ne s’étonnera de le voir aussi appelé « éclaireur de la nuit », « Gardien des portes » ou bien le « dieu champêtre et du pâturage » le berger des troupeaux comme Moïse et Jésus, (« je suis le bon berger » Jean 10 - 14) tout comme les patriarches de la Thora. Et quand il est appelé « bienveillant » certains disent qu’on pourrait aussi traduire ce mot Grec par « celui qui jette le bon œil » (plutôt que le mauvais œil). Bref ça revient à dire qu’Hermès est « celui qui voit bien ». De là ne reste plus qu’a pousser tout doucement le sens, le titiller juste un petit peu, sans rien forcer, pour dire qu’Hermès est celui qui voit clair, voit les choses telles qu’elles sont, autrement dit le clairvoyant.

Jeanine Orgogozo regrette que certains traducteurs aient cru bon de nous proposer qu’un terme qualifiant Hermès pourrait être traduit par « le Fort » ou même carrément « le Puissant ». Devant ces traductions elle nous dit « pauvre Hermès  Neutral  ».
Elle semble désolée.
Elle n’a pas l’air d’accord pour voir ainsi le Prince affublé d’un costume qui ne lui va pas, et elle explique pourquoi : « quand on songe a son attitude dans le combat des Olympiens, a la part insignifiante qu’il prend à la guerre …  scratch ». Elle fait ici référence a l’Iliade, ce récit de la guerre des dieux ou Hermès n’apparait que dans quelques versets très rares, (sept si j’ai bien compté) et semble ne se mêler de rien, ne pas toucher a ce bazar comme s’il n’avait rien à faire avec cette Djihad, sauf a la fin, dans le dernier chapitre de l’Iliade, histoire de clôturer ce premier dossier avant de se mettre vraiment au travail dans l’Odyssée, le récit qui vient après l’Iliade, et qui lui de son coté, nous raconte un retour à la maison.

Plutôt que « Fort », Jeanine Orgogozo préfèrerait qu’on traduise ce mot grec par « une vigueur d’origine divine » ou bien « qui porte la santé » une « vitalité qui déborde sur les êtres ». Autrement dit le Prince de la Connaissance aurait peut être bien la baraka d’Allah. Et pour résumer sa pensée, Jeanine Orgogozo termine en nous disant qu’Hermès serait « un dieu de la fécondité et de la chance ».

Mais bien évidemment, il est surtout connu pour ça : Hermès c’est celui reçoit, qui porte et peut donner le sceptre° / caducée, le bâton de pouvoir qu’il a reçut :

1 - Soit de son grand frère Apollon, le dieu de Lumière comme il se doit.
2 - Ou bien de leur père a tous les deux, comme vous voulez.

Le moment du bâton est important.
Les dieux ont toujours un peu de matériel pour travailler.
Moïse sans son bâton n’aurait strictement rien put faire.
Et Hermès l’a reçut du temps ou il était encore bébé, juste après s’être fait grillé par son grand frère, à qui il venait de piquer les vaches du Ciel, comme dans le Véda des Hindous, et qu’il essayait de baratiner son frangin en niant les fait.

C’est là que son grand frère lumineux lui avait répondu :

« Je te donnerai une baguette merveilleuse d’opulence et de richesse, en or et a triple feuille : elle te protégera contre tout danger, c’est elle qui donne force exécutoire a tous les décrets que je déclare connaitre de la bouche de Zeus, pour qu’ils deviennent  paroles et actes salutaires »

Hymne Homérique a Hermès
Sod
Sod
Rhéa

Serpent
Messages : 1485
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Jeu 30 Mai - 6:16

@skambah a écrit:Hermès n'a jamais existé !

Les sept premières apparitions d'Hermès dans l'Iliade
Pour l'instant je ne vois pas trop ce que tout ça pourrait vouloir dire mais je le poste quand même pour le cas ou ce serait parlant a quelqu'un

1ère mention d’Hermès : ou on apprend sa place dans la chaine de transmission du sceptre°, celui qui a fabriqué cet outil et sans doute quelques uns des usages qu’il serait possible d’en faire :

II - 104 « Quand les peuples sont assis dans les rangs, et que les cris sont apaisés, Agamemnon se lève, tenant son sceptre, que Héphaïstos avait façonné lui-même : Héphaïstos le donna jadis au puissant fils de Cronos ; Zeus au messager céleste [Hermès], vainqueur d’Argos ; Hermès à Pélops, écuyer habile ; Pélops le remit au puissant Atrée, pasteur des peuples ; Atrée, en mourant, le laissa dans les mains de Thyeste, riche en troupeaux ; Thyeste, enfin, voulut qu’Agamemnon le portât pour gouverner des Iles nombreuses et tout le royaume d’Argos. Appuyé sur ce sceptre, l’Atride adresse à tous ces paroles :… »

2ème mention : Aphrodite est blessée, elle ascensionne dans les Cieux de l'Olympe et apprend là, de la bouche de sa mère Dionée, qu’Hermès est le délivreur du dieu de la guerre, Arès ou Mars pour les Romains :

V - 388 « Prends courage, ô ma fille, et, quelles que soient tes peines, supporte-les avec patience. Souvent les habitants de l’Olympe, en se livrant à leurs funestes débats, se sont exposés aux outrages des hommes. Arès eut beaucoup à souffrir lorsque Otos et le vaillant Éphialtès, tous deux fils d’Alose, le chargèrent de chaînes pesantes ; durant treize mois il resta dans un cachot d’airain. Alors peut-être Arès, insatiable de carnage, aurait-il succombé si leur marâtre, la belle Éribée, n’eût averti Hermès : il délivra Arès, qui se consumait de tristesse, et succombait sous le poids de ses pénibles liens. »

3ème mention ou on apprend le nom de celui qu’Hermès aimait bien : Ilionée, ainsi que ce qui arriva a son petit protégé :

XIV – 490 «  … Ilionée, fils de Phorbas, riche en troupeaux, celui de tous les Troyens qu’Hermès chérissait le plus et qu’il combla de biens. L’épouse de Phorbas n’eut de lui que le seul Ilionée. Pénélée le blesse dans l’œil, au-dessous du sourcil ; il arrache la prunelle, le dard pénètre à travers l’œil et ressort derrière la tête. Ilionée tombe assis, les deux mains étendues. Aussitôt Pénélée, tirant son glaive, tranche le cou du guerrier ; la tête roule à terre avec le casque ; le fort javelot est encore enfoncé dans l’œil : alors, l’enlevant comme la tête d’un pavot, il s’adresse aux Troyens, et, fier de son triomphe, il s’écrie : « …»

4ème mention ou on apprend ou et comment Hermès engendre un fils par une union secrète, ainsi que le nom de ce fils :

XVI – 181 « La seconde cohorte obéit au vaillant Eudore, né d’une femme que l’on croyait vierge ; c’est lui qu’enfanta Polymèle, la fille de Phylas, belle à conduire les chœurs des danses. Le puissant vainqueur d’Argos [Hermès]  aima cette nymphe quand il la vit, au son de la voix, se mêler aux chœurs d’Artémis qui lance des flèches d’or et qui se plaît au tumulte de la chasse. Hermès, dieu bienveillant, monte aux appartements les plus élevés, s’unit à Polymèle en secret, et lui donna un fils d’une grande beauté, Eudore, léger à la course et brave dans les combats. Lorsqu’ Ilithye, déesse des enfantements, eut mis au jour ce guerrier, quand il vit la clarté du soleil, le brave Échéclos, fils d’Actor, conduisit Polymèle dans son palais, et lui donna de nombreux présents de noces. Le vieux Phylas éleva Eudore, soigna son enfance, et le chérit d’un tendre amour, comme s’il eût été son propre fils. »

5ème mention ou on apprend que l’esprit de sagesse d’Hermès est ou serait parfois contenu dans les ondes de Poséidon / Neptune :

XX – 33 « Héra se rend au milieu des navires avec Poséidon, qui ceint la terre de ses ondes, et le bienfaisant Hermès, doué de l’esprit de sagesse. »

6ème apparition ou Hermès parle pour la première fois dans l’Iliade :

XXI – 497 « Léto, ce n’est pas moi qui entrerait en guerre contre toi : il est dangereux d’en venir au coup avec les épouses de Zeus, l’Assembleur de nuées. Va, tu peux aller te vanter avec entrain, au milieu des Immortels, d’avoir triomphé de moi par la force brutale »

7ème apparition ou on apprend que dans le dernier chapitre (XXIV) les vacances d'Hermès seront terminées :

Début XXIV : « C’est ainsi que ce héros furieux [Achille] outrageait le divin Hector. À cette vue, tous les immortels, émus de pitié, engagent le vigilant Hermès à dérober le cadavre du héros : ce conseil charme tous les dieux, excepté Héra, Poséidon et la belle Athéna. »


Ensuite, dans tout ce chapitre XXIV, qui est le dernier de l’Iliade, « le vigilant Hermès » reçoit de son père une  mission qui m’a l’air d’être décisive pour terminer cette guerre des dieux. Mais pour l’instant j’entrave que dalle, comme a tout le reste de l’Iliade. Si quelqu’un connait cette affaire et comprend quelque chose merci de m’expliquer.


Dernière édition par Sod le Jeu 30 Mai - 6:27, édité 1 fois (Raison : mot oublié)
Sod
Sod
Rhéa

Serpent
Messages : 1485
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Rigel le Sam 1 Juin - 3:39

Coucou Skambha
Zeus n'a jamais existé.
Bon Scorpion que tu es ! "Moi, prince Hermès..." 1388378083
Qui te dis qu'il n'a jamais existé ? "Moi, prince Hermès..." 1139498192
L'Age d'Or cela ne te fais pas rêver ?
Rigel
Rigel
Hypérion

Chèvre
Messages : 392
Date d'inscription : 08/08/2018

Localisation : TOULON

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par eole le Sam 1 Juin - 11:14

.
@john75 a écrit:Bonjour j’ai une question par rapport à Hermès.

Je vibre énormément par Hermès plus que par n’importe qui, j’ai l’impression qu’il y a une sorte de communication qui veut se créer.
Je travaille dans le commerce et je suis apparement très doué pour les relations humaines, j’ai 27 ans et qui né le 23 Avril 1992.

Je vous remercie d’avance pour vos éclaircissements.

Johnny.

Hermès possède plusieurs représentations mythologiques, chez les Grecs de l'Antiquité c'est le Dieu du commerce, le messager, mais aussi le prince des voleurs.

Chacun peut choisir ce qui lui convient, mais cette histoire de voleur, me rappelle le mythe de Prométhée, le Titan qui déroba le feu divin pour l'offrir aux humains....

Toute une symbolique à décoder....

N'oublions pas que la Grèce est l'héritière d'un savoir issu d'Egypte, pays qui a eu une énorme influence sur la culture antique, jusqu'à nos jours.

Dans le domaine ésotérique, Hermès est la transposition du dieu Thot, dieu de la connaissance et de la sagesse, transmises à travers la Table d'émeraude que nous retrouverons dans l'Hermétisme, un enseignement transmis par les écoles de mystère antiques.

Et si nous remontons plus loin encore dans le passé, c'est l'Atlantide qui en surgit, et qui est à l'origine de la plupart des brillantes civilisations qui existères en ces temps reculés...
Mais c'est une autre histoire...

sunny

eole
Prométhée

Chat
Messages : 123
Date d'inscription : 26/05/2018

Localisation : dordogne

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Dim 2 Juin - 8:53

« Hermès, toi qui te plais à secourir les hommes, et qui à ton gré exauces leurs prières, pars à l’instant ; guide toi-même Priam vers les vaisseaux des Grecs de manière à ce qu’aucun des enfants de Danaos ne puisse ni l’apercevoir ni soupçonner sa présence avant son arrivée auprès d’Achille. »

L'Iliade XXIV - 334
Traduction Jean-Baptiste Dugas-Montbel


C'est le dernier chapitre de l'Iliade.
Les vacances du prince de la Connaissance sont terminées : Son père vient de lui donner du travail avec ces quelques mots.
Il met donc ses chaussures volantes et il prend sa baguette "avec laquelle il peut à son gré assoupir les yeux des hommes ou les arracher au sommeil"
Sans cette baguette, il ne pourrait pas faire en sorte que les enfants de Danaos ne s'aperçoivent de rien, et donc sa mission échouerait.
Puis comme il doit guider Priam, qui est le roi de Troie, forcément il s'approche de lui et il lui parle, en commençant par l'appeler "mon père" (XXIV - 361)
Le dieu de la Connaissance aurait apparemment toutes sortes de pères, (notamment Zeus comme tout le monde) de mères et de marmaille selon ce que l'auteur veux nous dire a son sujet.
Avant qu'Hermès ne se mette au travail dans ce chapitre XXIV qui raconte sa première guidance, le verset 267 nous apprend que Priam fait partie de ceux qui ont le sceptre°, et la chose nous est précisée au moment ou il dit :

« Grands Dieux ! avant de voir ma ville envahie et ravagée, puisse-je descendre dans les sombres demeures d’Hadès ! » En disant ces paroles, il écarte ces guerriers avec son sceptre. »

Ecarter les guerriers me semble une très bonne chose.
Sauf que parmi tous ceux qui ont le sceptre dans cette histoire, Priam est bien le premier que je vois s'en servir comme ça. Mais il est vrai que ce texte est nouveau pour moi, je le découvre depuis quelques jours seulement, alors peut être que Priam n'est pas le seul - avec Ulysse qui a l'air de se débrouiller pas trop mal aussi - a en faire un usage intelligent.

"puisse-je descendre dans les sombres demeures d’Hadès ! "

Jung disait lui aussi quelque chose qui ressemble a ça : que c'est en descendant dans le ténébreux qu'on devient lumineux.
Sod
Sod
Rhéa

Serpent
Messages : 1485
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Lun 3 Juin - 6:20

« Si c’eût été quelque mortel qui m’eût donné cet ordre, ou bien des devins, des prêtres, des sacrificateurs, nous les accuserions d’imposture, nous ne les croirions pas, mais maintenant, puisque moi-même j’ai entendu, j’ai vu la divinité, je pars, et cet ordre ne sera point donné en vain. »

L'Iliade XXIV - 219

Celui qui dit ça c'est Priam, le premier qu'Hermès va guider.
Mais ce verset est largement avant qu'Hermès ne commence le guidage.
Lorsque Priam dit qu'il a "entendu lui-même" la divinité, il parle d'Iris, la messagère qui est venue lui dire, 4 paragraphes plus haut : "Vous avez reçu un nouveau message de la part de Zeus". Et ce message dit notamment :

"N’aie aucun souci de la mort, sois sans crainte ; Zeus te donnera un illustre guide ; Hermès lui-même te conduira jusqu’à ce que tu arrives près d’Achille."

Pour le guide et le guidage, on verra ça plus tard, un peu avant le milieu du chapitre.
Pour l'instant celui qui va être guidé par Hermès reçoit un message qui lui dit de ne pas craindre la mort, et donc, on ne s'étonnera pas que Priam, juste après avoir dit qu'il a entendu la voix divine, ( et qu'il fait bien la différence avec ce que peuvent dire les mortels / prêtres / devins / sacrificateurs, qu'il pourrait traité d'imposteurs) continu en disant :

"D’ailleurs, si ma destinée est de périr près des vaisseaux ennemis, j’y consens."
Sod
Sod
Rhéa

Serpent
Messages : 1485
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Lilpowow le Lun 3 Juin - 6:27

« Moi Prince Hermès, après tout le dommage fait au genre humain, résolu par dieu : par le secours de l’Art, je suis devenu remède salubre ; je coule ici. Boive qui peut de mes eaux ; s’en lave qui veut ; les trouble qui l’ose. Buvez, frères, et vivez »

Et si ce Hermes n'était que Dionysos sous un autre nom ?
Lilpowow
Lilpowow
Hypérion

Rat
Messages : 392
Date d'inscription : 05/06/2018

Localisation : rennes
Emploi/loisirs : artiste

http://l-ere-du-verseau-commence-en-2100.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Mar 4 Juin - 5:59

"Moi, prince Hermès..." 375px-Hermes_di_Prassitele%2C_at_Olimpia%2C_front

Hermès portant Dionysos enfant

"Quelque temps après, on fit d'autres consécrations à l'Héraion, un Hermès de marbre portant Dionysos enfant, œuvre de Praxitèle "

Pausanias V - 17; 3

Salut Lilpo,

Je ne crois pas qu'on puisse aller jusqu'à dire que ces deux là seraient le même.
Mais une chose est certaine : ils se connaissent et se fréquentent d'assez près.
On les trouve tous les deux dans des affaires de descente et remonté des enfers, c'est a dire des questions liées a la Connaissance en majuscule, l'initiation. Je crois aussi avoir vu quelque part qu'ils seraient les rares dieux a être représentés enfant. On peut donc dire qu'ils ont pas mal de point commun, venant sans doute du fait qu'ils ont des fonctions proches, puisque ces dieux, ou plutôt les récits qu'on a leurs sujets, sont pour moi une façon de parler de ce qui se passe quand le dieu Un se met en interaction avec les terriens pour exercer en eux son pouvoir de création / régénération : Quelque chose nait en nous ( un enfant divin) puis se développe en passant par toutes sortes d'étapes sur lesquelles il peut être utile d'avoir un peu d'info, donnée par ceux qui de tout temps ont vécu avant nous cette métanoïa / transmutation.
Sod
Sod
Rhéa

Serpent
Messages : 1485
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Totem le Mer 5 Juin - 17:07

@Sod a écrit:Quelque chose nait en nous ( un enfant divin) puis se développe en passant par toutes sortes d'étapes sur lesquelles il peut être utile d'avoir un peu d'info, donnée par ceux qui de tout temps ont vécu avant nous cette métanoïa / transmutation.

C'est tout à fait cela.....L'endroit où il se développe est dans la région coeur/poumons.

Symboliquement, l’allégorie de la naissance de Jésus à Bethléem est le réveil de l’âme dans un espace de conscience « vierge et immaculé » (la vierge Marie).

Le dieu intérieur naît dans le coeur lorsqu’une nouvelle conscience apparaît à la place de l’égo personnel. Il s’agit de la manifestation intérieure d’un être surnaturel ayant une réalité organique de nature transcendante. Cet être s’installe sur le canevas de notre organisme comme un double atomique parallèle.


Extrait du FALUN DAFA
Il est question du champ de cinabre, du Dantien, et de la pilule de cinabre. Le seul champ véritable est au niveau du bas-ventre, tout se développe à cet endroit. Une entité vivante se développe à partir de là, le « bébé originel ». C’est le début du corps de diamant, le corps de bouddha, composée de matière de haute énergie. C’est le corps futur. Li Hongzhi parle de sa croissance et de la fleur de lotus qui est son siège.


Eckarthausen dit :
Kant lui-même s’est penché sur l’œuvre d’Emmanuel Swedenborg, et a écrit « Les songes d’un visionnaire expliqués par les songes de la Métaphysique. Cette œuvre de Kant prolonge la vision de Swedenborg en avouant l’impuissance du rationalisme quant aux vérités métaphysiques et à son impossibilité d’entrer en relation avec le monde des Esprits ».  Eckartshausen insiste suffisamment sur le fait que l’homme vit dans les ténèbres mais que la raison lui révèle une nature supérieure en sommeil, et il affirme que c’est dans le cœur que « l’église intérieure » doit être bâtie. Cette union des contraires, des facultés émotionnelles et intellectuelles, sont dans l’alchimie représentés par le combat du soufre et du mercure, donnant naissance à un nouvel être, un nouveau-né baignant dans le monde spirituel, transfiguré par la luminosité du Réel. Curieusement, la thèse d’Eckartshausen rejoint celle de Mouravieff à propos du « centre intellectuel supérieur ». Eckartshausen parle d’un « œil » disposé à percevoir cette lumière, mais qui depuis la chute des sens est fermé. Le Sanctuaire est obscurcie par une Nuée, d’où le sommeil de l’âme, condition humaine représentée dans l’Antiquité, selon Mark Hedsel dans « The Zelator », par le sortilège dont est victime Endymion.

Eckartshausen note encore :
« Plusieurs forces peuvent dormir en nous pour lesquelles nous n’avons point d’organes, et qui par conséquent ne peuvent pas agir. », et plus loin « Homme naturel !… renonce à tes dernières forces, ton combat même annonce la nature supérieure qui sommeille en toi… Tu pressens ta dignité, tu la sens même; mais tout est encore obscur autour de toi, et la lampe de ta faible raison n’est pas suffisante pour éclairer les objets auxquels tu devrais tendre »
L’être humain est de ce fait double, composé d’une nature terrestre doté d’un centre intellectuel, c’est inférieur, et d’une nature céleste dotée d’un centre intellectuel supérieur. La nature terrestre est donc frappée d’un degré supérieur de subjectivité et méconnaît la réalité, tandis que la nature céleste est seule capable de voir les choses « comme elles sont ».
« C’est ainsi que deux natures contradictoires sont renfermées dans le même homme. La substance destructible nous lie toujours au sensible ; la substance indestructible cherche à se délivrer des chaînes sensibles et cherche la sublimité de l’esprit. (…) On doit chercher la cause fondamentale de la corruption humaine dans la matière corruptible de laquelle les hommes sont formés. Cette matière grossière opprime en nous l’action du principe transcendantal et spirituel, et cela est la vraie cause de l’aveuglement de notre entendement et des erreurs de notre cœur. »

Eckartshausen se sert de la théorie kantienne des phénomènes et des noumènes pour décrire les trois étapes nécessaires pour ouvrir l’organe de la vue spirituelle, qu’il nomme « sensorium ».
La première étape « ne nous élève que jusqu’au plan moral, et le monde transcendantal y opère en nous par des impulsions intérieures, appelées inspirations. »
La seconde étape, « plus élevée, ouvre notre sensorium pour la réception du spirituel et de l’intellectuel, et le monde métaphysique œuvre en nous par des illuminations intérieures. »
La troisième étape : « le plus haut degré – le plus rarement atteint – ouvre l’homme intérieur tout entier. Il nous révèle le Royaume de l’Esprit et nous rend susceptibles d’expérimenter objectivement les réalités métaphysiques et transcendantales ; de là, toutes visions sont expliquées fondamentalement. Surgissant du monde corruptible où l’homme prétendait recevoir une apparence de la lumière (souvenons-nous qu’il n’en appréhendait qu’un simple rayon), il se positionne pour échapper à sa dégradation et ainsi connaître le monde de l’incorruptible ».
« Avec le développement de ce nouvel organe, le rideau est levé tout d’un coup ; le voile impénétrable jusqu’alors est déchiré, la nuée devant le sanctuaire est dissipée, un nouveau monde existe tout d’un coup pour nous ; les taies tombent des yeux et nous sommes aussitôt transportés de la région des phénomènes dans celle de la vérité »

Eckartshausen s’autorise des précurseurs. On le voit louer Swedenborg, « dont plusieurs rient, comme d’un enthousiaste, mais qu’il faut regarder sous un tout autre jour ».
Il admire également Kant. Kant lui-même, dont les théosophes abhorrent la critique dissolvante, donne prise à des interprétations mystiques.
« Nous lui sommes redevables, écrit Eckartshausen, d’avoir prouvé… que, sans révélation, aucune connaissance de Dieu ni aucune doctrine sur l’âme n’étaient possibles « , « il a incontestablement prouvé que la raison dans son état naturel , ne sait rien du surnaturel, du spirituel et du transcendantal, et qu’elle ne peut rien connaître , ni analytiquement , ni synthétiquement, et qu’ainsi elle ne peut rien prouver , ni la possibilité , ni la réalité des esprits, des âmes et de Dieu. (1ere lettre de « La Nuée sur le Sanctuaire »).
Kant lui-même s’est penché sur l’œuvre d’Emmanuel Swedenborg , et a écrit « Les songes d’un visionnaire expliqués par les songes de la Métaphysique. Cette œuvre de Kant prolonge la vision de Swedenborg en avouant l’impuissance du rationalisme quant aux vérités métaphysiques et à son impossibilité d’entrer en relation avec le monde des Esprits ».
Le rationalisme est donc visionnaire ou critique. La encore ,où D’Eckartshausen est en accord avec Kant , c’est sur l’Essai qui suit la Critique de la raison pure, Critique de la raison pratique ou Kant s’indigne d’une vie vertueuse ayant pour seul but l’espérance d’une vie glorieuse dans l’au-delà.

Extrait du site qui n'existe plus : http://newsoftomorrow.org/esoterisme/occident/karl-von-eckartshausen-et-le-temoignage-du-monde-invisibl

Mais il y a ce site concernant Eckartshausen : http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Echkartshausen/Lanuee1/lettre1.html
Totem
Totem
Vénus

Chèvre
Messages : 3633
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Sod le Jeu 6 Juin - 3:17

"Moi, prince Hermès..." 320px-0007MAN-Herma

Pilier hermaïque ithyphalle
Marbre, vers 520 av. J.-C
Musée national archéologique d'Athènes.
Crédit photo : Ricardo André Frantz


"Dans l'antiquité grecque, les colonnes ou piliers hermaïques (du dieu Hermès, protecteur des voyageurs), installées à la croisée des chemins, étaient fréquemment ithyphalles, pour les mêmes raisons de protection."

Wiki Ithyphallique
Sod
Sod
Rhéa

Serpent
Messages : 1485
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par ness le Jeu 6 Juin - 9:54

lol!!Shocked  c'est assez réducteur comme image masculine, mais soit.. si c'est Hermes et si c'est de l'art !! "Moi, prince Hermès..." Icon_lol

@Sod,tu es surprenant parfois.. Wink
ness
ness
Miranda

Dragon
Messages : 655
Date d'inscription : 01/03/2019

Localisation : façe a la mer!
Emploi/loisirs : marcher aveclescrabe
Humeur : des profondeurs..

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Lilpowow le Jeu 6 Juin - 23:19

j'aime bien cette thématique, elle est archéologique et elle nous permet de nous évader dans l'ancienne culture antique des dieux ! Je ne connaissais pas Hermès mais je vous un culte, une admiration plus précisément, a Dionysos qui semble être son équivalent !!!
Lilpowow
Lilpowow
Hypérion

Rat
Messages : 392
Date d'inscription : 05/06/2018

Localisation : rennes
Emploi/loisirs : artiste

http://l-ere-du-verseau-commence-en-2100.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par skambah le Ven 7 Juin - 11:40

Hermès est une école de pensée, il n'a jamais existé.

skambah
Mimas

Chèvre
Messages : 538
Date d'inscription : 21/10/2018

Localisation : la rochelle

Revenir en haut Aller en bas

"Moi, prince Hermès..." Empty Re: "Moi, prince Hermès..."

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum