La mythologie sumérienne

Aller en bas

La mythologie sumérienne Empty La mythologie sumérienne

Message par Invité le Ven 15 Fév - 5:10


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mythologie sumérienne Empty Re: La mythologie sumérienne

Message par Invité le Ven 15 Fév - 5:21

De nombreux éléments de la mythologie sumérienne semblent avoir été repris dans la tradition juive.
Je trouve aussi un parallèle troublant entre la cosmogonie sumérienne et certaines versions gnostiques telles que développées dans la bibliothèque de Nag Amadi.

Divinités sumériennes :
La mythologie sumérienne Super-10

L'inengendré, le tout, le silence, etc. que personne ne connaît et duquel sont issu trois "divinités" avec ensuite toute la hiérarchie du plérôme.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mythologie sumérienne Empty Re: La mythologie sumérienne

Message par Invité le Ven 15 Fév - 9:17

Sumer, le berceau des civilisations.
Merci @Aspirant.
Elles sont très intéressantes ces émissions.

Ne sachant pas ce qu'est le plérôme, j'ai fait une recherche.
Plérôme est un terme venant du grec qui signifie « plénitude ». Il désigne également le monde céleste, formé par l'ensemble des Éons que le gnostique atteindra à la fin de son aventure terrestre.

Il est présent dans la pensée platonicienne et dans certains textes de Carl Gustav Jung.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mythologie sumérienne Empty Re: La mythologie sumérienne

Message par eole le Ven 15 Fév - 9:37

.
Bérose, un prêtre du dieu babylonien Mardouk qui avait accès aux librairies de tablettes d’argile dont le cœur était la librairie d’Harran (sud de l’actuelle Turquie), rédigea une histoire des dieux et des hommes en trois volumes qui commence avec la venue de dieux sur Terre 432 000 ans avant le Déluge. Bérose dresse une liste des dix premiers chefs, donnant leur nom et la durée de leur règne. Il rapporte que le premier meneur, habillé en poisson, est sorti de la mer en marchant.

C’est lui qui apporta la civilisation à l’humanité. Son nom, transcrit en grec, était Oannes. Ces deux prêtres rapportèrent donc la venue de dieux célestes sur Terre, évoquant une époque où seuls les dieux régnaient sur Terre et décrivant la catastrophe du Déluge.
Leurs récits concordent sur de nombreux points. Dans les quelques fragments de ces trois volumes ayant survécu (à travers des écrits de la même époque), Bérose mentionne l’existence d’écrits datant d’avant le Déluge. Il s’agit de tablettes de pierres qui furent dissimulées dans une ancienne ville appelée Sippar, l’une des cités originelles fondées par les anciens dieux.

Bien que Sippar, comme les autres villes antédiluviennes des dieux, fût submergée et rayée de la carte par le déluge, une référence aux écrits antédiluviens a refait surface dans les annales du roi assyrien Assurbanipal (668-633 av. J.-C.). Jusqu’au milieu du XIXe siècle, l’ancienne capitale de Ninive n’était connue que dans l’Ancien Testament. Lorsque les archéologues la découvrirent, ils mirent au jour dans les ruines du palais d’Assurbanipal une bibliothèque contenant les restes de quelque 25 000 tablettes couvertes d’inscriptions...

....Nous savons également que les Sumériens furent les premiers à rédiger annales et autres récits sur les dieux et les hommes, à partir desquels les autres peuples, dont les Hébreux, ont tiré les textes de la Création, d’Adam et Ève, d’Abel et Caïn, du Déluge, de la Tour de Babel, des guerres et des amours des dieux, comme on peut le voir dans les écrits des Grecs, Hittites, Cananéens, Perses et Indo-européens. Ces écrits anciens prouvent que leurs sources étaient des textes plus anciens encore, certains retrouvés, d’autres perdus.

Associées à des textes aussi anciens plus ou moins bien conservés, elles suggèrent fortement que la première personne à avoir rapporté l’Arrivée, mais aussi les événements qui l’ont précédée et suivie, devait être l’un de ces meneurs, un participant clé, un témoin visuel.
Parmi ceux qui avaient assisté à ces événements (et qui y avaient en fait participé activement) se trouvait le chef qui s’était écrasé dans l’eau avec le premier groupe d’astronautes. À cette époque, son épithète était E.A. « Celui qui demeure dans l’eau ».
Il avait connu la déception de voir le commandement de la Mission Terre confié à son demi-frère et rival EN.LIL (« Seigneur de l’Autorité »), une humiliation atténuée par le fait qu’on lui avait accordé le titre d’EN.KI (« Seigneur de la Terre »). Relégué dans l’E.DIN (« Éden »), loin des villes des dieux et de leur spatioport, le grand scientifique Ea/Enki supervisait l’extraction de l’or dans l’AB. ZU (Afrique du sud-est).

C’est lui qui rencontra par hasard les hominidés qui peuplaient ces régions. Lorsque les Anunnakis qui peinaient dans les mines se rebellèrent contre leur sort, c’est lui qui réalisa que la main-d’œuvre nécessaire pouvait être obtenue en faisant un bond dans l’évolution grâce à la manipulation génétique, et c’est ainsi que naquit l’Adam (littéralement, « Celui qui vient de la Terre », le Terrien).

Hybride, l’Adam ne pouvait procréer. Les événements repris dans le récit biblique d’Adam et Ève relatent la seconde modification génétique à laquelle Enki eut recours pour ajouter les chromosomes sexuels nécessaires à la procréation. Et lorsqu’il apparut que l’Humanité avait évolué dans une direction inattendue, ce fut lui, Enki, qui défia le plan de son frère Enlil de la laisser périr dans le Déluge.
Le héros de ces événements a été appelé Noé dans la Bible et Ziusudra dans le texte sumérien antérieur.

Document complet ici:  

https://www.macroeditions.com/blog/nouvelle-sagesse/14-tablettes-enki-et-le-futur-de-lhumanite

La mythologie sumérienne 2266821770

eole
Épiméthée

Chat
Messages : 219
Date d'inscription : 26/05/2018

Localisation : Dordogne
Emploi/loisirs : explorateur de la vi

Revenir en haut Aller en bas

La mythologie sumérienne Empty Re: La mythologie sumérienne

Message par Invité le Ven 15 Fév - 15:20

D'ailleurs le mythe d'adam et eve est un plagiat des tablettes sumériennes contant l'histoire d'enki et ninhursag. Plagié et remodelé pour imposer un mode de pensée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mythologie sumérienne Empty Re: La mythologie sumérienne

Message par Professeur X le Sam 16 Fév - 11:14

Hum , mais toute connaissance est " plagia " ! , love .
Professeur X
Professeur X
Titan

Chien
Messages : 3188
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

La mythologie sumérienne Empty Re: La mythologie sumérienne

Message par Cornalin le Sam 16 Fév - 11:50

Mon voisin bouge son bras comme moi... Le salop de plagieur Razz
Cornalin
Cornalin
Téthys

Cheval
Messages : 994
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

La mythologie sumérienne Empty Re: La mythologie sumérienne

Message par Professeur X le Sam 16 Fév - 13:45

Hum , c'est peut être que vous avez le même corps , les Sumériens et la Mésopotamie sont loin d'être le berceau de l'humanité , on a arrêté de considérer la sédentarisation et l'écriture comme preuve du début de la civilisation depuis qu'on a découvert le site de gobekli tepe dans ce qui est aujourd'hui la Turquie , les mythes et légendes rédigées sur des tablettes d'argiles proviennent surement d'une connaissance orale datant de plusieurs millénaires avant leurs rédactions , love .
Professeur X
Professeur X
Titan

Chien
Messages : 3188
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

La mythologie sumérienne Empty Re: La mythologie sumérienne

Message par Invité le Sam 16 Fév - 14:31

bah là c'est carrément un plagiat honteux, mais encore faut-il aller se renseigner et essayer de vérifier par soi-même plutôt que tout de suite en dérision ce que de toute évidence on ignore.
Le rédacteur de la genèse a repris point par point un texte en le travestissant pour ôter tout ce qui le gênait et faire dire à ce mythe l'exact opposé du texte originel. Notamment tout ce qui est sexuel. Et inventer un pêché originel pour mieux manipuler les hommes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mythologie sumérienne Empty Re: La mythologie sumérienne

Message par Professeur X le Sam 16 Fév - 14:53

Hum , tu ne fais que répéter les lieux communs à ce sujets , la genèse n'a rien à voir avec l'épopée de Gilgamesh , tout comme le monothéisme Judaïque n'a absolument rien à voir avec le panthéisme polythéiste des Sumériens , je t'invite à te faire une opinion plus personnelle après études , love .
Professeur X
Professeur X
Titan

Chien
Messages : 3188
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

La mythologie sumérienne Empty Re: La mythologie sumérienne

Message par Invité le Sam 16 Fév - 16:25

En voulant me renseigner sur la possibilité d'une origine sumérienne des mythes fondateurs du judaïsme j'ai été très surpris de constater que l'article wikipédia consacré à l'histoire du peuple juif, était en grande majorité basé sur la Bible.
Alors, la Bible est un texte fondamentale d'un point de vue religieux, mais comme livre d'histoire...
Il y a apparemment peu d'études sérieuses et indépendantes dans une démarche réellement historique.
Si quelqu'un a des sources je serais bien preneur.
J'ai toutefois trouvé quelques éléments :
Certains situent la naissance du peuple juif vers 1200 av J.-C. (soit beaucoup plus récent que dans la Bible) avec Abraham, originaire de Ur (Our en sumérien), ville mésopotamienne (Sud Est de l'Irak actuelle)
Hors la genèse décrit la période antérieur à la révélation d'Abraham et il n'est donc peut-être pas absurde qu'Abraham est entendu parler des mythes sumériens vu sont origine.
Abraham a ensuite migré en Judée.

Notamment une étude faite par un historien juif lui-même et débattu ici avec d'autres spécialistes :

Enquête sur le Peuple Juif

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mythologie sumérienne Empty Re: La mythologie sumérienne

Message par eole le Sam 16 Fév - 17:25

.
La réalité historique est portant bien là.

Lorsque Nabuchodonosor a déporté la population de Jérusalem -700 JC, elle y est restée environ 60 ans avant d'être libérée par le roi perse Cyrus.
A cette époque les juifs ne possédaient aucun livre religieux, et c'est durant cette captivité qu'ils élaborèrent leurs Evangiles et notamment l'Ancien Testament.

"Les auteurs se sont inspirés de mythes existants, notamment sumériens, babyloniens et égyptiens. De nombreux passages sont des copies de textes plus anciens comme l’épopée de Gilgamesh (texte sumérien de 2600 avant JC), qui raconte, mots pour mots, l’épisode du déluge :

   Et Dieu de donner ce conseil à Utanapishtim : « Démolis ta maison pour te faire un bateau ! Renonce à tes richesses pour sauver ta vie ! Détourne-toi de tes biens pour te garder sain et sauf ! Mais embarque avec toi des spécimens de tous les animaux [..]. Six jours et sept nuits durant, bourrasques, pluies battantes, ouragans et déluge continuèrent de saccager la terre [..]. L’épopée de Gilgamesh.

Absence de traces archéologiques

Les personnages sont donc fictifs. Y compris les grands Rois que furent David et Salomon. Aucun texte n’évoque ces Rois qui auraient vécu au premier millénaire avant. En particulier, les archives égyptiennes, particulièrement fournies, ne citent jamais ces grands rois.

Plus étonnant. Malgré l’exode de deux millions de personnes dans le désert du Sinaï pendant 40 ans, les archéologues n’ont jamais rien trouvé ; pas un vase, ni de sépulture ; ce qui jette un profond discrédit sur l’historicité de l’Exode. Même constat pour Jéricho : les archéologues ont certes trouvé les traces d’un village ancien, mais aucune muraille.

Anachronismes révélateurs

L’archéologie (voir l’article sur La Bible dévoilée) a montré que la plupart des villes citées dans les textes n’existaient pas à l’époque des faits.
C’est notamment le cas, d’Arad en Israël, de Pithon en Égypte ou de Jéricho en Palestine.
Des anachronismes concernent aussi les peuples : les Philistins (-1200 avant JC pour les traces les plus anciennes) n’ont pu rencontrer les Patriarches qui ont vécu, selon la Bible, bien avant. Pourtant, dans La Genèse, Isaac rencontre le Roi des Philistins en 2200 avant JC.
Un Araméen assiste au mariage de Jacob et de Léa à la même époque alors que le peuple n’y était pas encore installé. Et que dire de la monnaie qui n’apparaît qu’en 600 avant JC ? Comment Abraham (1800 avant JC) a-t-il pu payer en Sicles ?

https://leseditionsdeschavonnes.com/2016/01/21/2016-01-bref-resume-critique-de-l-ancien-testament/

Le sujet de ce post porte sur la mythologie sumérienne qui a beaucoup à nous apprendre sur un lointain passé où des dieux sont arrivés sur terre et ont colonisé cette partie du Moyen-Orient.

La mythologie sumérienne 2266821770

eole
Épiméthée

Chat
Messages : 219
Date d'inscription : 26/05/2018

Localisation : Dordogne
Emploi/loisirs : explorateur de la vi

Revenir en haut Aller en bas

La mythologie sumérienne Empty Re: La mythologie sumérienne

Message par mikael le Dim 17 Fév - 14:45

salut.. le chemin menant a la "maison" (comme disait ET ) a toujours été le même (et heureusement) , sauf qu'il change de "peaux" a chaque croisement de notre histoire ...il n'y a qu'une base , on peux par exotisme , la teinter de noms qui sentent bon (ou pas)la chaleur des sables chauds, la "trame" est la même ..Chez nous,c'est moi New age ,mais tout aussi réel...les "noms" Hindous ont cet exotisme du "secret" , mais bof !!!!!
mikael
mikael
Hypérion

Chat
Messages : 445
Date d'inscription : 27/11/2018

Localisation : gironde

Revenir en haut Aller en bas

La mythologie sumérienne Empty Re: La mythologie sumérienne

Message par Azaël le Ven 25 Oct - 15:17

Azaël
Azaël
Titania

Rat
Messages : 1672
Date d'inscription : 31/03/2019

Localisation : Devant son écran

Revenir en haut Aller en bas

La mythologie sumérienne Empty Re: La mythologie sumérienne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum