Moïse, une imposture?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Moïse, une imposture? - Page 2 Empty Moïse, une imposture?

Message par eole le Mar 5 Fév - 9:01

Rappel du premier message :

.
Le récit de la naissance de Moïse fut vraisemblablement mis par écrit à Jérusalem sous le règne du roi Josias au 7e siècle av. J.-C. Or, même si certains chercheurs maximalistes proposent une rédaction plus ancienne, dans le royaume du nord (Israël) au 9e siècle av. J.-C., la Bible n’est pas à l’origine du scénario de l’enfant en danger de mort emporté sur une rivière pour éventuellement connaître un fabuleux destin.

En effet, une tablette d’argile mésopotamienne datant du début du 3e millénaire avant J.-C. relate l’histoire d’un nouveau-né, fils d’une prêtresse, qui fut déposé dans un panier et envoyé sur l’Euphrate. Il est repêché et élevé par un puiseur d’eau et, aimé de la déesse Inanna, devint roi et régna pendant 65 ans.
Il s’agit de la légende du roi Sargon (v. 2334-2284 av. J.-C.), le grand fondateur de l’empire akkadien. Une tablette du 7e siècle av. J.-C., retrouvée dans la bibliothèque d’Assurbanipal en 1867 par l’archéologue Sir Henry Rawlinson, relate l’épisode au complet :

« Sargon, le puissant roi, roi d’Agade, je suis. Ma mère était grande prêtresse. Mon père, je ne le connais pas. Les frères de mon père campent dans la montagne. Ma ville natale est Azupiranu [« ville du safran »], sur les bords de l’Euphrate. Ma mère, la grande prêtresse, me conçut et m’enfanta en secret.
Elle me déposa dans une corbeille de roseaux, dont elle scella l’ouverture avec du bitume. Elle me lança sur le fleuve sans que je puisse m’échapper.
Le fleuve me porta ; il m’emporta jusque chez Aqqi, le puiseur d’eau. Aqqi le puiseur d’eau me retira [du fleuve] en plongeant son seau.
Aqqi le puiseur d’eau m’adopta comme son fils et m’éleva. Aqqi le puiseur d’eau m’enseigna son métier de jardinier. Alors que j’étais jardinier, la déesse Ishtar se prit d’amour pour moi et ainsi j’ai exercé la royauté pendant 65 ans. »


Les parallèles avec le texte biblique sont nombreux : l’enfantement en secret, le panier de roseaux couvert de bitume, l’envoi sur le fleuve, l’éducation par des étrangers, etc. Les auteurs du livre de l’Exode connaissaient assurément la légende du roi Sargon et s’en sont inspirés pour leur récit de la naissance de Moïse.

Que Moïse ait véritablement été déposé sur le Nil ou non est de peu d’importance. Le message que les auteurs de la Bible désirent véhiculer par cet emprunt est que Moïse est destiné à un avenir prometteur. Tout comme Sargon, il deviendra un grand leader et, sans devenir roi, sera à l’origine d’une importante institution : l’alliance entre Dieu et le peuple hébreu.

Le récit de la naissance de Sargon faisait aussi ressortir ses humbles origines. Les rois de la période des dynasties archaïques (env. 2900-2340 av. J.-C.) qui avaient précédé Sargon assuraient leur autorité en établissant leur origine aristocratique, mais ne parvenaient pas à unir la région. Ce n’est pas le cas de Sargon qui, par le récit de sa naissance, se présentait comme un homme du peuple. On estime d’ailleurs que cette stratégie fut bénéfique pour Sargon puisque la majorité de la population du sud de la Mésopotamie était pauvre et put s’identifier au roi ascendant.

De la même manière, les auteurs de la Bible présentent Moïse comme un homme d’humble origine. S’il réussira à libérer le peuple de l’esclavage d’Égypte, ce n’est pas en raison d’origines nobles, ni en raison de ses qualités personnelles, mais parce Dieu l’envoie.
C’est Dieu qui libère son peuple d’Égypte en non pas Moïse. Remarquons finalement le choix opéré par Dieu. Pour libérer son peuple, il ne sélectionne pas un puissant guerrier, ni un grand sage, ni un leader charismatique, mais un bébé seul flottant sur un cours d’eau.

Alors, si, lors de vos prochaines vacances, vous voyez un bébé passer dans un panier sur un cours d’eau, assurez-vous de le repêcher!
Qui sait? Peut-être pourrez-vous ainsi participer à son grand destin?


http://www.socabi.org/bible-et-cinema/

Moïse, une imposture? - Page 2 2266821770

eole
Prométhée

Chat
Messages : 130
Date d'inscription : 26/05/2018

Localisation : dordogne

Revenir en haut Aller en bas


Moïse, une imposture? - Page 2 Empty Re: Moïse, une imposture?

Message par domi-Krist-All le Lun 6 Mai - 21:13

@mikael a écrit:Aménophis IV tente de supprimer le culte d'Amon pour le remplacer par le culte d'Aton

AMON (AIR-EAU-TERRE) devient ATON (AIR-EAU-TERRE-FEU) quand il entre dans toute sa gloire… le soleil au zénith... Il devient AMON-RE ou AMON-RÂ (reçus ce matin au réveil)

Moïse, une imposture? - Page 2 Aton-symbole

Domi Moïse, une imposture? - Page 2 2112798134


Dernière édition par domi-Krist-All le Mar 7 Mai - 8:11, édité 2 fois

domi-Krist-All
Épiméthée

Messages : 212
Date d'inscription : 21/12/2018


https://kristall.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Moïse, une imposture? - Page 2 Empty Re: Moïse, une imposture?

Message par Totem le Lun 6 Mai - 23:25

@Cogitop a écrit:

J’ai tout oublié depuis, mais cela m’a montré que la vérité était ailleurs, bien loin de tout ce qu’on peut en dire.

study

Tout à fait....

Totem
Neptune

Messages : 4080
Date d'inscription : 11/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

Moïse, une imposture? - Page 2 Empty Re: Moïse, une imposture?

Message par Loryan le Mar 7 Mai - 0:50

@Sod
Je ne suis point énervé, mais les mots ont un sens.
Formuler un sujet sous cette forme signifie que le maître mot est "imposture" et non "Moïse"
Donc si ce sujet doit être rattaché aux multiples sujets sur les complots (l'imposture) qui pullulent depuis que l'humanité existe, Moïse ne devient-il pas un prétexte comme un autre pour crier haut et fort oh combien le monde est pourri de mensonge ?
Suis-je tatillon ? peut-être.
Mais l'expérience m'a montré que les questions fermées et orientées ne sont que des techniques de communication qui non que faire du sens d'un sujet.

Bref fin de l’aparté.
De mon point de vue l'histoire des hébreux est une branche de l'histoire égyptienne, et j'ai tendance à penser que le monothéisme juif et lié au culte d'Aton.

D'ailleurs une lecture de l’histoire de moïse sous un autre angle pourrait très bien être l'allégorie de la division d'une partie du peuple égyptien.
De nos jours par exemple, beaucoup de chercheurs contestent que l'esclavage est réellement existé en Egypte (au sens moderne du mot). L'Egypte a été une civilisation de plusieurs milliers d'année (sans commune mesure avec ce que nous connaissons) et dont les sciences sociales et la philosophie étaient assez évoluées.
La simple est fascinante philosophie liée à Maat, ou encore la profonde tolérance religieuse des égyptiens laissent assez peu de place à un régime barbare qui aurait placé les hébreux sous un esclavage au son du fouet et de la violence.
D'ailleurs je crois qu'en dehors du récit biblique lié à Moïse, il n'existe pas vraiment de trace de barbarie chez les égyptiens.
Au regard de l'histoire commune entre l'Egypte et le pays de Canaan, il n'est pas évident d'y trouver une animosité récurrente.
De plus la civilisation égyptienne a semble-t-il fascinée tous ses contemporains sur des millénaires.

A l'heure actuelle Moïse serait plutôt considéré comme un personnage reconstruit, plutôt qu'un personnage réel.
Il apparaît au début de l'histoire juive à proprement parlé, et en plein renouveau égyptien.
Il est le personnage central de l'exode (donc du départ) d'un peuple vers le pays de Canaan, qui va conquérir pour s'y établi et devenir les juifs.

Une imposture surement pas, une histoire fascinante pleine de rebondissements passés ou à venir très surement.




Loryan
Phoebe

Chien
Messages : 320
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Moïse, une imposture? - Page 2 Empty Re: Moïse, une imposture?

Message par Sod le Mar 7 Mai - 4:43

"Alors l'Eternel dit à Moïse et à Aaron : Parce que vous n'avez pas cru en moi, pour me sanctifier aux yeux des enfants du lutteur d'El (Israël) vous ne ferez point entrer cette assemblée dans le pays que je lui donne. "

Nombres 20 - 12
Traduction Louis Segond légèrement retouchée avec étymologie



"Aux yeux des enfants du lutteur"

Je vous épargne le mot hébreu Ayin, (Code strong 5869), débrouillez vous pour faire un mix entre trois choses : oeil + source + capacités mentales et spirituelles.

Pour bien comprendre l'importance du verset que je viens de citer, si vous ne connaissez pas l'histoire je vous résume vite fait.
Un peuple était esclave, disons : dans le samsara comme tout le monde.
Le peuple souffre, il pousse des cris, et "quelque chose" décide de se manifester pour le délivrer, et le conduire dans un autre pays (disons : le nirvana, qui bien évidemment est la même chose que le samsara, ici tout le monde est au courant, tout dépend de si nos AYIN sont propres ou sales)
Mais le "quelque chose" se manifeste d'abord a quelqu'un, qui est le nom inversé.
Le nom inversé va devoir s'occuper de la délivrance du peuple.
Il s'en occupe, mais entre la sortie du samsara et l'entrée dans le nirvana, il se passe plein de choses, ça forcément, c'est ce qu'on appelle une Djihad, qui bien évidemment veut dire "effort sur soi". Dans cette guerre sainte il y a toutes sortes d'embrouilles, et parmi toutes, il y a celle du chapitre 20 du livre des Nombres que je viens de citer.

Clairement le verset 12 dit que le nom inversé ne fera pas entrer le peuple dans la terre que dieu donne.

Et lui non plus n'entrera pas.
Il s'est occupé de la sortie mais pour l'entré cela dépasse ses compétences.
Plus tard dans ce roman, (qui comme tout bon roman raconte des vérités sur les humains) le "quelque chose" va le remercié pour ses services et lui dire que maintenant c'est bon, basta.

Or dans le peuple juif, ça fait plus de trois milles ans que les gens disent que c'est lui, le nom a l'envers, qui aurait écrit cette histoire. Donc je trouve que le nom a l'envers serait quand même globalement assez honnête, le mec prévient : je vous raconte des histoires qui peuvent servir, mais il arrive un moment ou moi, l'auteur de ces histoires je n'entre pas dans la terre que dieu donne.
Ou voyez vous une imposture là dedans ?
Sod
Sod
Makemake

Serpent
Messages : 1725
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Moïse, une imposture? - Page 2 Empty Re: Moïse, une imposture?

Message par domi-Krist-All le Mar 7 Mai - 9:15

@Loryan a écrit:
De mon point de vue l'histoire des hébreux est une branche de l'histoire égyptienne, et j'ai tendance à penser que le monothéisme juif et lié au culte d'Aton.

Moïse, une imposture? - Page 2 2112798134 Moïse, une imposture? - Page 2 1027381557

Dans MOÏSE (Moshé ben Amram) je vois « Les enfants bénis d’Amarna » ville d’Ankh-Aton

« Les hébreux sont des nomades égyptiens » (Krist-All)

Moshé est ainsi probablement une translittération de la racine égyptienne mesi/mas/mes qui signifie « enfanter » ou de la racine m-s-s signifiant « engendré par »...Le nom de Moïse, issu de Mosé (mès = enfant, mésy = mettre au monde, etc.) (Wikipédia)

Le nom arabe de Tell el-Amarna est sans doute la contraction des noms du village actuel, el-Till, et d'une tribu nomade, les Beni Amran, qui quittèrent le désert au XVIIIe siècle pour s'installer sur les bords du Nil. (Wikipédia)

Domi Moïse, une imposture? - Page 2 2112798134
domi-Krist-All
domi-Krist-All
Épiméthée

Coq
Messages : 212
Date d'inscription : 21/12/2018

Localisation : saint Père

https://kristall.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Moïse, une imposture? - Page 2 Empty Re: Moïse, une imposture?

Message par domi-Krist-All le Mar 7 Mai - 12:06

Dans le nom caché ou inversé de l’Eternel, j’y vois bien entendu la Menora « Amon-Re » le Buisson ardant, chandelier à sept branches dont Iésous est le porteur « Sur qui repose les sept esprits de Dieu »

En 2010, j’avais reçus ceci « Qui détient la mane caché de l’alliance…. La mane elle-même ! » Amen (Amin ou Amon)

Bénit soit l’Égypte mon peuple (Amon) ; l’Assyrie l’œuvre de mes mains (Amin) ; Israël mon héritage (Amen)  

Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable (Apocalypse)

Domi  Moïse, une imposture? - Page 2 2112798134
domi-Krist-All
domi-Krist-All
Épiméthée

Coq
Messages : 212
Date d'inscription : 21/12/2018

Localisation : saint Père

https://kristall.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Moïse, une imposture? - Page 2 Empty Re: Moïse, une imposture?

Message par Sod le Mer 8 Mai - 8:21

"Elle l'ouvrit, et vit l'enfant : c'était un petit garçon qui pleurait. Elle en eut pitié, et elle dit : C'est un enfant de ceux qui viennent de l'autre coté ! Alors la soeur de l'enfant dit à la fille de Pharaon : Veux-tu que j'aille te chercher une nourrice parmi les femmes de ceux qui viennent de l'autre coté, pour allaiter cet enfant ?"

Exode 2 - 6

@eole a écrit:" la Bible n’est pas à l’origine du scénario de l’enfant en danger de mort emporté sur une rivière pour éventuellement connaître un fabuleux destin... "

Exact, je vois que tu es bien renseigné.

@eole a écrit:" ... En effet, une tablette d’argile mésopotamienne datant du début du 3e millénaire avant J.-C. relate l’histoire d’un nouveau-né, [Sargon] fils d’une prêtresse, qui fut déposé dans un panier et envoyé sur l’Euphrate. "

Oui  : ça s'appelle un mythologème, un morceau de scénario commun a plusieurs mythe. Par exemple une sortie des eaux, une descente aux enfers, un fils d'une vierge ou un fils du Soleil, un combat contre les dragons, des monstres a plusieurs têtes dans une caverne, tout ça ce sont des mythologèmes, des thèmes qui se trouvent dans toutes sortes de récits mythiques.

@eole a écrit:" Les auteurs du livre de l’Exode connaissaient assurément la légende du roi Sargon et s’en sont inspirés pour leur récit de la naissance de Moïse. "

C'est possible, mais pas forcément, non.
Il y a deux sortes d'explications a la présence de ces mythologèmes dans plusieurs mythes.

1 - Pour les savants qui tirent leurs savoir uniquement dans les livres, l'explication a un mythologème c'est que l'auteur d'un mythe a pompé sur un autre auteur.

2 - Pour les gens qui tirent leur savoir de certaines expériences de connaissance de soi, la présence d'un mythologème peu s'expliquer par les fait que les auteurs des mythes auraient vécus des expériences similaires au niveau de la connaissance de soi.

D'ou le fait que la mythologie est une base de travail pour certains psychologues comme Jung et d'autres, (pour les partisans de la thèse 2) ou que la mythologie est très souvent discréditée par les partisans de la thèse 1, (par exemple les partisans de la thèse mythiste sur Jésus)

@eole a écrit:" Que Moïse ait véritablement été déposé sur le Nil ou non est de peu d’importance. "

Nous sommes d'accord : ces récits sont des textes a méditer pour ceux qui trouvent que ce langage leur parle, car c'est vrai que c'est une langue imagée un peu spéciale, mais qui peut servir sur le chemin de connaissance de soi. Ils n'ont aucune valeur historique, du moins dans l'état actuel de nos connaissances.

@eole a écrit:"Tout comme Sargon, il deviendra un grand leader et, sans devenir roi, sera à l’origine d’une importante institution : l’alliance entre Dieu et le peuple hébreu."

Si on s'en tient a l'étymologie du mot "hébreu", un hébreu c'est quelqu'un qui vient de l'autre coté. Et le peuple juif, comme chacun d'entre nous, n'est propriétaire de rien, contrairement a ce qu'on croit souvent. Mais je pense effectivement que dieu a fait alliance avec ceux qui proviennent de l'autre coté : Dieu n'oubliera pas la promesse qu'il a faite. Il va faire comme il a dit.

Like a Star @ heaven Et pour répondre a Mik qui nous propose d'envisager que Moïse serait un pharaon, je n'ai rien ni pour ni contre, et ça pour la simple raison que je vois pas ce que ça change, du moins pour moi : Un pharaon peut bien faire partie de ceux qui viennent de l'autre coté. Par contre je comprend bien que cette hypothèse d'un Moïse pharaon posera problème à ceux qui feraient une lecture nationaliste de la bible. Et forcément aussi, l'hypothèse de ce Moîse pharaon plait a ceux qui s'opposent au judaïsme, sans bien se rendre compte qu'ils sont peut être en train d'inventer une nouvelle forme d'antisémitisme.
Et j'espère me tromper sur leur antisémitisme, c'est pourquoi je dis "peut être".

Par contre, une piste très intéressante c'est celle qui dit qu'a l'origine, le judaïsme serait une mutation de la spiritualité égyptienne, comme le christianisme est une mutation du judaïsme, le protestantisme une mutation du catholicisme etc...

Et jusque là je ne vois toujours pas ou serait l'imposture.
S'il y en a qui la voit, pourraient-ils me la montrer svp ?
Sod
Sod
Makemake

Serpent
Messages : 1725
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Moïse, une imposture? - Page 2 Empty Re: Moïse, une imposture?

Message par mikael le Mer 8 Mai - 10:57

salut..imposture est le terme employé par celui qui a créé ce sujet..
là ou la "science" est a charge , est qu'au départ ,ces deux "peuples" ne sont qu'un ....les "fidèles" d'Aton,ont générés un nouveau "peuple".....issu des mêmes "pères"...et depuis ,une histoire de "guerre" entre deux "frères"...comme dans la Génèse....un "crime" contre l'humanité...(avec un H)
mikael
mikael
Hypérion

Chat
Messages : 407
Date d'inscription : 27/11/2018

Localisation : gironde

Revenir en haut Aller en bas

Moïse, une imposture? - Page 2 Empty Re: Moïse, une imposture?

Message par Sod le Mer 8 Mai - 11:49

Peut être que je débarque le bec enfariné mais je crois que j'ai trouvé la source, ou une source contemporaine de cette thèse de Moïse égyptien. Car sauf si j'ai eut la berlue, en partant de celles qui ont été donnée ici je tombais sur des sites qui eux ne donnaient pas les leurs. Ce qui jettes tout de suite le discrédit non pas sur la thèse, mais sur la crédibilité et le sérieux de celui qui la prône, et heureusement que je fait la différence. Car cette thèse je ne l'ai trouvé jusqu'à présent que sur des sites ou de toute évidence la personne s'en servait a but de polémique partisane.

Voici donc la présentation que l'éditeur fait de son Google book écrit par Jan Assmann - 2001 Moïse l'Egyptien: Un essai d'histoire de la mémoire, qui a mon avis est le point de départ, ou un des points de départ contemporain de la thèse :

"Moïse l'Egyptien ou l'histoire de la confrontation symbolique entre Israël et l'Égypte. Trait d'union entre ces deux univers religieux, ce Moïse égyptien n'appartient pourtant pas à la tradition canonique et relève d'une " contre-histoire ", qui place au premier plan des éléments réprimés dans la mémoire officielle. Elle commence avec Aménophis IV, pharaon égyptien du XIVe siècle avant notre ère qui imposa le premier monothéisme, et s'achève avec le livre de Freud, L'Homme Moïse et la religion monothéiste (1939). Avec un sens aigu des enjeux, spécifiques à chaque époque, Jan Assmann retrace l'entreprise de " déconstruction " qu'ont opérée, entre autres, John Spencer (1630-1693), Spinoza, Schiller et Freud, qui ont tous œuvré, selon des modalités différentes, à la réhabilitation de la religion égyptienne. Cet engouement culmine avec l'égyptophilie de la fin du XVIIIe siècle et décroît jusqu'à sombrer dans l'oubli à l'époque romantique. Politique, philosophique et religieux, le débat mosaïque rencontre quelques-unes des préoccupations essentielles de la civilisation occidentale : le rapport à l'autre, la vérité, la tradition... Il permet également à l'auteur de poser les fondements d'une histoire de l'antisémitisme qui emprunte certaines de ses notions à la psychanalyse."
Sod
Sod
Makemake

Serpent
Messages : 1725
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Moïse, une imposture? - Page 2 Empty Re: Moïse, une imposture?

Message par mikael le Mer 8 Mai - 13:30

salut...que je sois clair ...il m'importe de savoir ce que certains pensent , je voulais exprimer une partie de ce que j'ai vécu (a cette époque) et ce que j'ai "reçu"..c'est tout ...la polémique ne m'interresse pas ,chacun ayant ses opinons , et c'est tres bien....je voulais dire ,que pour mes certitudes, "on" a "bidouiller "des vérités ,pour coller a des dogmes et ne pas créer des schismes ....j'ai eu , et vu des documents tres anciens,le prouvant...l'Eglise a payer pour cela ..pour que cela reste enterré ....fin....
mikael
mikael
Hypérion

Chat
Messages : 407
Date d'inscription : 27/11/2018

Localisation : gironde

Revenir en haut Aller en bas

Moïse, une imposture? - Page 2 Empty Re: Moïse, une imposture?

Message par Professeur X le Mer 8 Mai - 16:06

Hum , la Bible , la Thora , nous proposent une unique chose , la foi en un Dieu unique , celui d'Adam , d'Abraham , de Noé , de Josué , de Moïse , de Jésus et de tout les prophètes qui l'on exacerbé et communiqué dans leur écrits , ces écrits ne sont pas des écrits historiques dans le vrais sens du terme , et débattre pour savoir si Moïse était égyptiens ou non ne change absolument rien au but fixé par ces ouvrages au cours des siècles la foi en Dieu , puissions nous ne pas la perdre dans ces détails , si ce Dieu n'existe pas pour le lecteur la lecture en devient inutile , love .
Professeur X
Professeur X
Lune

Chien
Messages : 2703
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Moïse, une imposture? - Page 2 Empty Re: Moïse, une imposture?

Message par Sod le Jeu 9 Mai - 6:43

Je viens de faire une sacrée trouvaille hier.
Merci Eole de m'avoir poussé a découvrir que dans l'antiquité il y a eut envers Moïse le même genre de phénomène que de nos jour envers jésus : chacun a le sien.

Sous réserve de l'exactitude des citations que ces auteurs de l'antiquité font les uns des autres voici donc les Moïses de :

NUMENIUS :

« Numénius le Pythagoricien, l'écrit en propres termes : Qu'est-ce que Platon, dit-il, sinon Moïse parlant la langue attique ? »

Eusèbe de Césarée (263 – 339)
Préparation Evangélique IX - 6


CLEMENT D'ALEXANDRIE :

« Puis la fille du roi donna à l'enfant le nom de Moïse, pour rappeler qu'il avait été sauvé des eaux ; car en égyptien « moy » signifie eau. Or, Moïse avait été exposé sur l'eau pour y mourir.  Et dans la même langue, on appelle Moïse quiconque a été sauvé des eaux. Il est évident que lors de la circoncision de l'enfant, circoncision qui eut lieu avant son exposition, ses parents lui imposèrent un nom; ce nom fut Joacim. Il reçut aussi dans le ciel un troisième nom après son ascension, comme disent les Mystes, et ce nom est Melchi. »

Clément d’Alexandrie
Stromates I – 23


Oui ça forcément : plusieurs noms et une ascension au ciel, la base quoi.
Et comme Clément était probablement un initié des mystères d'Eleusis, il dit ailleurs qu'Homère s'est inspiré de Moïse, ce qui historiquement via les livres est impossible (dans l'état actuel de nos connaissances) mais possible si Moïse est tout ce qu'on veut sauf un personnage historique :

« Avant Aratus, Homère, s'inspirant de Moïse, avait déjà figuré sur le bouclier forgé par Vulcain un tableau de la création du monde :

« L'ouvrier divin y avait représenté, dit-il, la terre, le ciel, la mer et tous les astres qui couronnent le ciel. »


Clément d’Alexandrie (150- 215)
Stromates Livre V - 15


LE MOÏSE D'ARTAPAN :

« Cette Merris étant stérile, elle adopta un enfant nommé Moyson; les Grecs l'ont appelé Musée, qui devint maître d'Orphée »
(...)
« Ces institutions firent chérir Moyson par la multitude, et les prêtres lui ayant attribué des honneurs pareils à ceux qu'on décerne à la divinité, le nommèrent Hermès, à cause de Ἑρρηνία (l'interprétation des lettres sacrées). »


Eusèbe de Césarée citant Artapan
Préparation évangélique IX - 27


CELUI DE MANETHON :

« On dit que le prêtre d’origine héliopolitaine qui leur donna une constitution et des lois, appelé Osarseph, du nom du dieu adoré a Héliopolis, en passant chez ce peuple changeat de nom et prit celui de Moïse »

Flavius Josèphe (37 – 100)
Contre Apion Chapitre 26 : les calomnies de Manéthon


CELUI DE PHILON D'ALEXANDRIE :

« Telle une peinture bien faite, il [Moïse] se présente aux regards, lui-même et sa vie, œuvre de toute beauté et de forme divine ; et il se tient comme un modèle pour qui veut l’imiter. »

Philon D’Alexandrie (30avJc – 40 ap JC)
De la Vie de Moïse I - 158


Oui voilà, c'est ça, c'est "pour qui veut", c'est comme on veut, on peut choisir, comme avec les dieux dans le polythéisme : c'est toi qui choisit ton dieu et ton Moïse, (toi ou bien ton inconscient qui te manipule, ça dépende de ton degré d'individuation)

Et ça continu aujourd'hui par exemple le Moïse D'EDOUARD SCHURE :

« Par contre, Manéthon, le prêtre égyptien auquel nous devons les renseignements les plus exacts sur les dynasties des pharaons, renseignements aujourd'hui confirmés par les inscriptions des monuments, Manéthon affirme que Moïse fut un prêtre d'Osiris.»

Edouard Schuré – 1889
Les grands initiés


Et comme pour l'instant, dans ce que j'ai put trouvé, ce Moïse d'Edouard Schuré est mon préféré après celui de l'Exode, je donne sa version de l’initiation de Moïse – Hosarsiph – Hermès - Musée – Melchi etc…ici :

L'initiation de Moïse selon Schuré
Sod
Sod
Makemake

Serpent
Messages : 1725
Date d'inscription : 31/08/2018

Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Moïse, une imposture? - Page 2 Empty Re: Moïse, une imposture?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum