Sur quoi repose notre paix intérieure.

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Sur quoi repose notre paix intérieure.  - Page 3 Empty Sur quoi repose notre paix intérieure.

Message par Kaosmos le Lun 4 Fév - 11:17

Rappel du premier message :

Qui d'entre nous a déjà remis en question cette agréable sensation intérieure que nous associons communément à la paix?
En découle les concepts d'ouverture, de sérénité, de confiance en soi, de sécurité intérieure, de noblesse d'esprit, toutes ces qualités que nous apprenons à reconnaitre et ressentir en nos cœurs et qui suscitent parfois une dévotion inconditionnelle, à juste titre, le bonheur tant attendu est là et nous ne voudrions en aucun cas nous en détourner.
C'est dans cet esprit de dévotion qu'il y a quelques années je me suis fais la promesse de ne jamais quitter cette paix, c'est aussi dans cet esprit que j'ai voulu explorer sa réalité au delà des ses éphémères constituantes.
Partant du postulat que le réel ne peux être conditionné par le temps car impérissable et immuable, alors il peut être vécu sans aucune condition sous-jacente au monde phénoménale.
Dans ce contexte, en honnête chercheur de vérité il m'a parut indispensable de remettre en question ce que je considérais être ma paix intérieure, était elle réelle? inconditionnelle? ou reposait elle sur une structure mentale dépendante de tenants et aboutissants particuliers?
Comment se remettre efficacement en question? A ce stade du cheminement la réponse fut naturelle, accepter les opportunités d'expériences qui se présentent à nous, accepter l'échange, accepter l'autre et surtout accepter le conflit inhérent à l’interaction des différences incarnés en chacun. C'est dans le conflit, la contradiction que nos structures mentales sont mises à l'épreuve, sont dissoutes et c'est par la contradiction que nous pouvons examiner ce sur quoi repose notre paix intérieure.
Difficile aujourd'hui de porter autant de certitudes qu'avant, et je dois dire que ça rend parfois la confiance en soi plus difficile, beaucoup de repères intellectuels, d’aprioris confortables ont été laissé de coté. Mais je me sens plus simple, plus humble, plus perdu aussi.
Ce témoignage est une invitation à examiner ce qui est vrai en nous et ce qui est illusoire, aussi je pose la question: ne pensez vous pas qu'un fanatique religieux prêt à mourir et à tuer pour ses croyances puisse avoir le cœur en paix, empli de confiance et de sécurité étant persuadé qu'il vit pour dieu et porte dieu en lui alors qu'il ne porte que la satisfaction de ses croyances suffisantes pour combler son cœur d'un semblant d'amour divin?
Kaosmos
Kaosmos
Épiméthée

Serpent
Messages : 194
Date d'inscription : 28/07/2018

Localisation : 13

Revenir en haut Aller en bas


Sur quoi repose notre paix intérieure.  - Page 3 Empty Re: Sur quoi repose notre paix intérieure.

Message par Kaosmos le Mer 6 Fév - 20:15

Tout à fait, je te rejoins entièrement. Merci pour tes exemples très parlant.

Kaosmos
Épiméthée

Messages : 194
Date d'inscription : 28/07/2018


Revenir en haut Aller en bas

Sur quoi repose notre paix intérieure.  - Page 3 Empty Re: Sur quoi repose notre paix intérieure.

Message par Elea le Jeu 7 Fév - 0:29

@Kaosmos: "Le désir d'absolu peut se poser comme un piège dans la quête puisqu'il repose nécessairement, me semble t'il, sur un motif mental .Désirer l'absolu est un non sens"

Quand je parle de désir, j'entends un état de tension vers. En faisant une analogie avec le désir du corps, lorsque celui-ci éprouve ses premiers désirs, le sujet ne conceptualise pas ce vers quoi il tend me semble-t-il, pourtant la tension est bien présente. L'aspiration serait peut-être un terme plus juste pour parler de l'âme, en tant que mouvement de celle-ci vers un Idéal. L'idéal, la perfection, l'absolu, sont comme tu le dis indicibles, je ne peux me les représenter conceptuellement, à la manière d'une abstraction, d'un mystère. Donc la conceptualisation, l'image mentale, ne serait pas nécessaire à cette aspiration, c'est l'absolu lui même, en tant que déjà existant, qui nous aspirerait à lui. Un peu à la manière dont le soleil génère une tension sur la plante.


"considérer que l'acte de désirer fasse obstacle à l'émergence de l'absolu pose également un problème, celui de désirer ne plus désirer".

Je disais que le désir était à la fois réceptacle et obstacle. Le fait de désirer ne plus désirer, ou d'aspirer à ne plus aspirer, c'est effectivement un non sens qui me faisait dire que l'absolu était inatteignable, car pour tendre vers une chose il faudrait que cette chose ne soit pas encore atteinte. Ou alors que l'absolu se déploie toujours tout en conservant toujours son caractère d'aboslu, afin que nous continuions à être aspiré par lui, puisque la vie semble être un perpétuel déploiement. Que l'absolu ne soit pas figé en tout cas afin de toujours laisser la place à notre mouvement intérieur. Mais je pense que ce qui aspire le plus l'Homme, c'est le mystère. L'Absolu saurait donc toujours préserver une part de mystère pour nous.

Elea
Épiméthée

Messages : 182
Date d'inscription : 19/05/2018


Revenir en haut Aller en bas

Sur quoi repose notre paix intérieure.  - Page 3 Empty Re: Sur quoi repose notre paix intérieure.

Message par Invité le Jeu 7 Fév - 8:48

@professeurx
C'est là que je dis que tu joues constamment sur les mots et pour me faire dire à l'inverse de ce que j'ai dit. Bien sûr que ces centres sont développés et actifs chez les hommes. Je dis endormi justement parce que la conscience de l'homme endormi n'y a pas accès notamment parce que les trois centre principaux ne sont pas unifiés et fonctionnent de manière incorrecte.
Et tu dois sûrement savoir que les effets du rappel de soi sont cumulatives. Après 10 15 20 ou 30 ans de pratique, il y a une paix qui s'installe même en l'absence d'une pratique volontaire du rappel de soi. Ce que disent aussi les auteurs de la 4e voie. La durée dépend des individus et de leur pratique, encore faut-il pratiquer réellement le rappel de soi. ainsi que le deuxième choc. Ainsi que le second choc.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sur quoi repose notre paix intérieure.  - Page 3 Empty Re: Sur quoi repose notre paix intérieure.

Message par Kaosmos le Jeu 7 Fév - 18:50

@Elea a écrit:@Kaosmos: "Le désir d'absolu peut se poser comme un piège dans la quête puisqu'il repose nécessairement, me semble t'il, sur un motif mental .Désirer l'absolu est un non sens"

Quand je parle de désir, j'entends un état de tension vers. En faisant une analogie avec le désir du corps, lorsque celui-ci éprouve ses premiers désirs, le sujet ne conceptualise pas ce vers quoi il tend me semble-t-il, pourtant la tension est bien présente. L'aspiration serait peut-être un terme plus juste pour parler de l'âme, en tant que mouvement de celle-ci vers un Idéal. L'idéal, la perfection, l'absolu, sont comme tu le dis indicibles, je ne peux me les représenter conceptuellement, à la manière d'une abstraction, d'un mystère. Donc la conceptualisation, l'image mentale, ne serait pas nécessaire à cette aspiration, c'est l'absolu lui même, en tant que déjà existant, qui nous aspirerait à lui. Un peu à la manière dont le soleil génère une tension sur la plante.


"considérer que l'acte de désirer fasse obstacle à l'émergence de l'absolu pose également un problème, celui de désirer ne plus désirer".

Je disais que le désir était à la fois réceptacle et obstacle. Le fait de désirer ne plus désirer, ou d'aspirer à ne plus aspirer, c'est effectivement un non sens qui me faisait dire que l'absolu était inatteignable, car pour tendre vers une chose il faudrait que cette chose ne soit pas encore atteinte. Ou alors que l'absolu se déploie toujours tout en conservant toujours son caractère d'aboslu, afin que nous continuions à être aspiré par lui, puisque la vie semble être un perpétuel déploiement. Que l'absolu ne soit pas figé en tout cas afin de toujours laisser la place à notre mouvement intérieur. Mais je pense que ce qui aspire le plus l'Homme, c'est le mystère. L'Absolu saurait donc toujours préserver une part de mystère pour nous.

Alors... laisse moi poser ce que tu proposes; D'abord tu distingue désir et aspiration, c'est très intéressant.
En réponse à cette suggestion que le désir dépend d'un motif (sous entendu projection), tu dis que le désir du corps peut se passer de toutes conceptualisations. Est-ce bien le cas? Je ne sais pas si il y a consensus sur cette réponse, pour moi la question est ouverte.
J'ai observé que le désir du corps, en tant que pulsion, si il semble plus rapide qu'une projection consciente, disons que l'imagination, il nécessite un stimuli externe. Ce stimuli se manifeste par une forme, une odeur, enfin bref... il est sensoriel. Nous savons que les sens nécessitent un processus inconscient du cerveau pour que le stimuli soit décodé en tant qu'objet perceptible par la conscience. Nous savons aussi que ce processus fait appel à la mémoire: certaines personnes sont aveugles non parce-que leur yeux fonctionnent mal mais parce-que le lobe occipital impliqué dans la mémoire visuelle est dysfonctionnel. La mémoire est responsable de l'impression que nous avons d'un stimuli, elle est donc une des causes du sentiment que celui-ci générera. Si la projection ne découle pas de l'acte d'imaginer nous pouvons, semble t'il, considérer qu'elle peut découler d'un processus inconscient qui nécessite la mémoire et qui définira l'objet observé: le motif de notre pulsion de désir. En d'autres termes et pour faire court, tout ce qui est sensoriel est le fruit d'une projection de l'esprit, ainsi tout désir provoqué par une expérience repose sur la mémoire.
Nous pourrions désirer l'Absolu sans y associer quelconques idées: je le désir mais je ne le connais pas, je désir... autre chose que ce que je connais, quelque chose de plus... ou de moins. Une fois de plus, il semblerait que c'est l’expérience en court qui sert de support à ce désir. Là où je vois une tension c'est entre ce qui est, et ce qui pourrait être, objet du désir. Je te rejoins sur le fait que le désir implique une tension, un mouvement et par extension une émotion (latin motio = mouvement, e = qui vient de).
A cela tu distingue l'aspiration au sens d'être aspirer par, à l'image du soleil qui n'a pas besoin d'être désiré par la terre pour qu'elle soit attirée par la gravité qu'il génère (jusqu'à preuve du contraire). Ce qui serait aspiré par l'Absolu c'est l'âme. Ici, pour ma part, je ne crois pas qu'il s’agisse d'une tension. Mais plutôt d'une "détente". Il est dit que c'est par le lâcher prise, que nous rejoignons l'absolu ou que celui ci nous rejoins, peu m'importe pour l'instant. Le terme qui me semble approprié c'est l'acceptation, allant de paire avec aspiration. Nous acceptons l'état actuel de ce qui est, sans désirer changer cela, l'esprit ne résiste plus au fait et le corps peut se détendre, les blocages se dénouer, les émotions se dissiper, l'âme peut respirer si ce n'est: être aspirer par ce à quoi elle aspire hihihi.
Edit: on peut alors penser au non-mouvement, pourtant tout se meut comme avant, le monde, nos millions de cellules, nos pensées, nos sentiments, mais l'esprit ne sur-enchérit pas, je dirais qu'il se place dans un autre espace, une zone de non-identification, là où il est immuable et éternel.
Je m'arrête là, je ne répond pas à tout bien que tout soit intéressant, je manque de temps, en tout cas sache que je ne me pose pas en contradicteur, c'est un plaisir de recevoir et considérer ce que tu exprime et d'y réfléchir en retour.
Tient... je sens comme une odeur de lumière qui apaise mon cœur. Merci pour cet échange.
Kaosmos
Kaosmos
Épiméthée

Serpent
Messages : 194
Date d'inscription : 28/07/2018

Localisation : 13

Revenir en haut Aller en bas

Sur quoi repose notre paix intérieure.  - Page 3 Empty Re: Sur quoi repose notre paix intérieure.

Message par Elea le Sam 9 Fév - 17:24

@Kaosmos a écrit:

Le terme qui me semble approprié c'est l'acceptation, allant de paire avec aspiration.


Je suis complètement d'accord. Le désir ou l'aspiration seuls sont limitants et c'est seulement couplés avec l'acceptation qu'ils deviennent une coupe. De même que l'acceptation sans aspiration est limitante, en ce qu'elle n'est mue par aucune énergie poussant l'être à se transcender.

"sache que je ne me pose pas en contradicteur, c'est un plaisir de recevoir et considérer ce que tu exprime et d'y réfléchir en retour."

Si je participe à ce forum c'est justement parce que je suis en chemin et que la contradiction m'intéresse. Par contre j'ai encore du chemin à faire pour l'acceptation du mépris quasi systématique, quelle vilaine je fais. Mais c'est un plaisir d'échanger avec toi.
Elea
Elea
Épiméthée

Cochon
Messages : 182
Date d'inscription : 19/05/2018

Localisation : Ici et là

Revenir en haut Aller en bas

Sur quoi repose notre paix intérieure.  - Page 3 Empty Re: Sur quoi repose notre paix intérieure.

Message par Totem le Sam 9 Fév - 20:47

Notre paix intérieure ne peut subvenir que lorsqu'il n'y a pas d'obstacleS à l'aspiration de l'âme et cet obstacle est le mental/ego de mon point de vue... Wink
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4528
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

Sur quoi repose notre paix intérieure.  - Page 3 Empty Re: Sur quoi repose notre paix intérieure.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum