L'altruisme

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

L'altruisme  Empty L'altruisme

Message par Elea le Dim 3 Fév - 21:27

La réalité de l’altruisme est souvent niée,  sous  prétexte  qu’il  dissimulerait   l’égoïsme.  Ainsi,   le   sociologue américain Peter Blau (1918-2002),  qui  définissait  la  théorie  de  
l’échange social comme un échange où l’un des  deux  partenaires  peut  s’engager  sans  
connaître  exactement  la  contrepartie  qui  lui  sera  proposée,  affirmait  :  «  Un  apparent  
altruisme  imprègne  la  vie  sociale  ;  les  gens  sont  désireux  de  faire  du  bien  et  de  rendre  la  pareille.  Mais  sous  ce  désintéressement  apparent,  on  peut  découvrir  un  égoïsme  sous-jacent ; la tendance à aider les autres est souvent  motivée  par  l’attente qu’agir  ainsi  procurera des bénéfices sociaux. »
D’autres, et notamment divers psychanalystes, donnent également à ce comportement une connotation négative. Ainsi, selon Anna Freud (1895-1982), la dernière des six enfants de Sigmund et Martha Freud, les personnes qui se dévouent aux autres le font par masochisme. Ce fut également le cas des sciences humaines qui, jusqu’à la fin du xxe siècle, sont restées imprégnées de cette théorie, qualifiée d’« égoïsme psychologique », selon laquelle toutes les actions humaines, même les plus altruistes, sont en dernier ressort motivées par des désirs
égoïstes. Ceux qui croient agir pour le bien d’autrui cherchent à se tromper eux-mêmes,
pour se donner bonne conscience. Pour certains, l’altruisme pur, vrai, sans arrière-pensées n’existe donc pas. Ce ne serait que de l’égoïsme déguisé.

Qu’en penser ?
Depuis quelques années, des chercheurs tentent de savoir, via l’expérimentation, si oui ou non l’altruisme pur existe. Le débat s’est surtout centré sur les travaux de Daniel Batson, de l’Université du Tennessee, et de Robert Cialdini, de l’Université d’État de l’Arizona, et leurs
collègues. L’un et l’autre admettent que l’empathie ressentie pour une personne en difficulté conduit généralement à l’aider. Mais cela ne dit rien sur la cause de la motivation. Et c’est ici que les deux psycho-logues divergent. Selon D. Batson, il existe de  nombreux  cas  où  des  personnes  en  aident d’autres sous l’effet d’une motivation réellement altruiste. Selon sa théorie « empathie-altruisme », l’empathie ressentie par quelqu’un face à une personne en
détresse peut le motiver de façon à ce qu’il œuvre dans l’intérêt de cette personne.
Au contraire, R.Cialdini considère que la détresse d’autrui produit un sentiment de
mal-être chez l’observateur, qu’il va chercher à éliminer. C’est donc une réaction
égoïste (éliminer la cause d’un mal-être pour se sentir mieux) qui déclenche l’aide.

Deux hypothèses s’opposent. Qui a raison ?
Plusieurs expériences visant à tester les deux hypothèses ont globale-ment confirmé la théorie de D. Batson . En résumé, ce n’est pas pour se sentir bien (ou moins mal) que
l’on aide un individu, mais vraiment pour améliorer le bien-être de ce dernier.
Ces expériences montrent, par conséquent, qu’une des deux hypothèses était fausse. Mais
cela posé, examinons le degré de validité intrinsèque du raisonnement selon lequell’altruisme est de l’égoïsme caché. Trois types d’erreurs sont commis par ses partisans,
d’ordres logique, épistémologique et éthique.
Certains actes altruistes n’impliquent aucun calcul intéressé, en particulier quand une personne  réagit  d’une  façon  quasi  impulsive, sans prendre le temps de réfléchir,  simplement  parce  qu’elle  voit  une  personne  en  danger  (noyade,  incendie,  
etc.). Cependant, les partisans de l’égoïsme psychologique, constatant que nos actes
altruistes nous font en général ressentir une certaine satisfaction, en déduisent que
l’objectif caché de toute action altruiste est  de  procurer  du  plaisir  à  son  auteur.  
Ils commettent ici une erreur logique, en prenant pour un objectif ce qui est un effet
secondaire.  Car  l’objectif  est  de  rendre  service à autrui, tandis que le bien-être
ressenti est un effet secondaire. C’est comme si  l’on  affirmait  que,  puisqu’un  paque-
bot consomme du combustible lors d’une croisière, l’objectif de tout voyage est de
consommer du combustible.La principale faiblesse de la théorie de l’égoïsme déguisé en altruisme réside paradoxalement dans sa force apparente – mais illusoire : son immunisation face à toute critique. En effet, tout « confirme » la théorie, car, comme le souligne le philosophe français Michel Terestchenko, « s’il existe bien des conduites apparemment désintéressées, il est impossible de prouver qu’elles procèdent d’intentions réellement altruistes visant  le  bien  d’autrui  en  lui-même.  »  

Article dans son intégralité: http://www.psychologie-positive.net/IMG/pdf/L_altruisme_est-il_de_l_egoisme_cache.pdf
Elea
Elea
Épiméthée

Cochon
Messages : 182
Date d'inscription : 19/05/2018

Localisation : Ici et là

Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Elea le Dim 3 Fév - 21:35

Cet article en partage pour s'interroger sur la nature et les motivations de nos actes altruistes.
Elea
Elea
Épiméthée

Cochon
Messages : 182
Date d'inscription : 19/05/2018

Localisation : Ici et là

Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par tangolinos le Dim 3 Fév - 22:34

Je dirais que l' acte altruiste se produit au delà de nous-même.
Il est en quelque sorte une façon de manifester l' Absolu.

Quant aux interprétations ???... on peut dire que l' acteur agit égoïstement pour retrouver cet Absolu.
Mais on peut dire aussi que l' Absolu est dénué d' égoïsme, et que finalement l' acte produit par ce soi-disant égoïste n' est qu' une tentative de rejoindre cet Absolu en le partageant avec sa victime.
tangolinos
tangolinos
Encelade

Dragon
Messages : 761
Date d'inscription : 13/05/2018

Localisation : landes
Humeur : aléatoire

Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Invité le Dim 3 Fév - 23:08

Il y’a tellement de cas différent et de contextes... pour prendre un exemple personnel ou un altruisme apparant prend sa source dans l’egoisme : ça m’arrive parfois d’inviter un cousin à manger un tacos ou un fast food, pour la simple raison que je n’ai pas envie d’y aller seul.
On pourrait se dire que c’est bien de l’inviter, que je me fiche pas mal de l’argent alors même que je n’en ai pas beaucoup, mais au fond, le moteur de l’acte n’est pas bon, on ne peut pas dire de cette invitation qu’elle soit généreuse.
Peut être l’est elle aux yeux des hommes, mais pas aux yeux de ceux qui voient

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Ptah le Lun 4 Fév - 0:17

Je trouve que le texte commençait assez mal, avec Blau, Anna Freud, et Cialdini, c'était fermé, puis il est devenu lumineux et ouvert avec les travaux de Batson, pour finir avec une remarque assez douteuse de Treschchenko, car si l'approche intellectuelle, psychologique et scientifique n'est pas suffisante à mon avis pour déterminer la nature exacte de l'acte altruiste, en revanche, la spiritualité montre très bien ce qu'il en est, à mon sens.

Je trouve la conclusion trop rapide, car s'il y a évidemment moyen d'être généreux de façon désintéressée, cela ne concerne qu'un degré un peu plus élevé de spiritualité, mais dans les stades primaires, je pense qu'il y a de l'intéressement, même si on ne le voit pas.
L'intéressement n'est pas obligatoirement pensé, il peut être instinctif, immédiat, inconscient.
L'effacement de l'intéressement impur est graduel, la plupart du temps, je crois.

Celui qui aide est en réalité le véritable mendiant, le riche est pauvre, et le pauvre, riche.

Mais au fur et à mesure de l'aide altruiste, l'esprit se purifie et on efface les intérêts, surtout que le fait de secourir l'être en difficulté ouvre le coeur, purifie le karma et rend apte à recevoir la Grâce, qui, elle, purifiera nos intentions et notre comportement.
Ptah
Ptah
Dioné

Cochon
Messages : 1110
Date d'inscription : 17/06/2018

Localisation : Temple intérieur

Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Invité le Lun 4 Fév - 0:47

Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.

Mat. 6. 3-4

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Invité le Lun 4 Fév - 3:44

Il me semble que le plaisir de donner et celui de recevoir sont intimement liés et ne sont pas opposés mais interdépendants. Tout est question d'intention distinguant l'égoïsme qui donne pour sa propre satisfaction de l'altruisme qui donne sans chercher un retour, mais qui reçoit néanmoins une satisfaction dans le plaisir de donner à l'autre, comme une mère qui allaite son enfant et serait satisfaite du plaisir qu'elle lui donne.
Déterminer lequel arrive en premier, bénéfice secondaire ou anticipation... cela a-t-il une réelle importance ?

C'est là que je trouve que s'aimer suffisamment est important, afin de ne pas donner pour combler un manque d'amour, mais donner sans attente, pour le plaisir de donner, s'aimer n'étant alors plus un acte d'égoïsme mais un état qui permettrait de s'oublier pour aimer et donner de manière altruiste puis de recevoir du plaisir par ce don. En tout cas, il me parait inutile de se reprocher de ressentir du bonheur dans le bonheur de l'autre.

Peut-être peut-on, si on arrive à saisir un équilibre entre le don et la réception, éprouver un sentiment de plénitude qui nous rapprocherait de Dieu, comme le dit Tango, ou bien s'en rapproche-t-on lorsqu'on parvient à ne plus recevoir ?!

C'est là qu'on réalise qu'on est encore assez égoïste et qu'on a bien du chemin à faire... Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Lio le Lun 4 Fév - 7:38

Désolé Elea si je ne suis pas trop dans le thème du sujet mais pour moi l'altruisme n'est pas un mot se comprenant dans le sens du langage, aussi je le comprends plutôt comme suit : Altruisme - Tous dans le Vrai ; et la route est longue avant que cela devienne une certitude, une attitude, un chemin d'apprentissage pour tout ce monde justement !

Le langage parcellé dans toutes les formes qu'il revêt, anglais, français, italien... N'est à mon sens qu'une partie d'une même tonalité : La voix : Ici encore il y a beaucoup à apprendre mais peut-être pas de la même façon que l'on se le conçoit .


Aspirant a écrit:Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.


Bonjour Aspirant, est-ce si difficile de dépasser le maître, le Père dont tu fais mention dans ce commentaire est-il tant indétrônable qu'il en demeure Roi ?

En ce qui me concerne Dieu est allé faire un tour en vacance, n'étant pas même croyant de départ, il a tout de même fallu que je m'énerve pour démystifier cette infâme réalité que beaucoup avant moi n'ayant vu ... Encore devront perdre la vie de façon tragique en s'en remettant à lui, notre père qui êtes aux cieux.......

Pas un seul n'y croit, pourtant tous s'en remette à lui .

Allé, courage, force de détermination et persévérance sont les seuls maîtres mots !! I love you
Lio
Lio
Téthys

Singe
Messages : 934
Date d'inscription : 30/12/2018

Localisation : Au gré des vents

Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Porto Rico le Lun 4 Fév - 13:12

L'altruisme n'existe pas parce que les autres n'existent pas.

Pour ceux qui vivent dans l'illusion de vivre séparé du reste, survivre est leur leitmotiv. Quand ils sont heureux c'est parce qu'ils augmentent leurs chances de survies et quand ils sont malheureux c'est parce qu'ils se mettent en danger. Ils pensent qu'ils vivent pour être heureux, mais l'essence de ce qui les animent est la survie. Pour ceux là, l'altruisme est un moyen de plus d'augmenter leurs chances de survie.

Pour ceux qui ont conscience que tout est un, ils ont conscience qu'ils sont les autres. Alors on peut dire d'eux qu'ils sont altruiste, mais en réalité ils sont égoïste puisque tous ce qu'ils donnent -à eux et aux autres- ils se le donnent à eux même.

Porto Rico
Amalthée

Cheval
Messages : 227
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Totem le Lun 4 Fév - 13:20

Extraits des Clavicules de la Sapience de C. Le Moal

Le bon Dr Freud a affirmé que l’avare était toujours constipé…
Que doit-on en déduire pour l’altruiste ?…. Wink
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4528
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Totem le Lun 4 Fév - 13:38

Arpège a écrit:
Peut-être peut-on, si on arrive à saisir un équilibre entre le don et la réception, éprouver un sentiment de plénitude qui nous rapprocherait de Dieu, comme le dit Tango, ou bien s'en rapproche-t-on lorsqu'on parvient à ne plus recevoir ?!

Effectivement à mon avis il y doit y avoir un équilibre entre don et réception.
L'altruisme n'est pas uniquement donner mais aussi accepter de recevoir.
Exemple nous donnons à une personne plus pauvre que nous et nous refusons que cette personne nous donne sous le prétexte de sa pauvreté, eh bien dans ce cas on ne peut parler d'altruisme parce que nous avons refusé le côté altruiste de l'autre.
Je me souviens un jour où j'ai donné une pièce de monnaie à un mendiant, en échange il m'a donné un choux que quelqu'un lui avait donné en guise de don. Au départ je n'en voulais pas mais il m'a dit qu'il n'aimait pas le choux, alors j'ai accepté et l'ai remercié. J'ai réfléchi à cet échange après en me disant qu'en acceptant son choux, je lui avait aussi permis de faire un don de son côté... Voilà ma vision sur l'altruisme...ne pas enlever à l'autre la possibilité de donner aussi.
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4528
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Invité le Lun 4 Fév - 13:52

@Totem a écrit:
Arpège a écrit:
Peut-être peut-on, si on arrive à saisir un équilibre entre le don et la réception, éprouver un sentiment de plénitude qui nous rapprocherait de Dieu, comme le dit Tango, ou bien s'en rapproche-t-on lorsqu'on parvient à ne plus recevoir ?!

Effectivement à mon avis il y doit y avoir un équilibre entre don et réception.
L'altruisme n'est pas uniquement donner mais aussi accepter de recevoir.
Exemple nous donnons à une personne plus pauvre que nous et nous refusons que cette personne nous donne sous le prétexte de sa pauvreté, eh bien dans ce cas on ne peut parler d'altruisme parce que nous avons refusé le côté altruiste de l'autre.
Je me souviens un jour où j'ai donné une pièce de monnaie à un mendiant, en échange il m'a donné un choux que quelqu'un lui avait donné en guise de don. Au départ je n'en voulais pas mais il m'a dit qu'il n'aimait pas le choux, alors j'ai accepté et l'ai remercié. J'ai réfléchi à cet échange après en me disant qu'en acceptant son choux, je lui avait aussi permis de faire un don de son côté... Voilà ma vision sur l'altruisme...ne pas enlever à l'autre la possibilité de donner aussi.

Ce que l'on reçoit n'est pas nécessairement matériel non plus. Je dirais qu'il est complémentaire de l'acte de donner dans l'intention de faire plaisir à l'autre. C'est simplement être heureux de rendre heureux. Comme il existe un bonheur à savoir l'autre heureux, même si nous ne sommes pas la cause de ce bonheur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Totem le Lun 4 Fév - 13:59

Arpège a écrit:
@Totem a écrit:
Arpège a écrit:
Peut-être peut-on, si on arrive à saisir un équilibre entre le don et la réception, éprouver un sentiment de plénitude qui nous rapprocherait de Dieu, comme le dit Tango, ou bien s'en rapproche-t-on lorsqu'on parvient à ne plus recevoir ?!

Effectivement à mon avis il y doit y avoir un équilibre entre don et réception.
L'altruisme n'est pas uniquement donner mais aussi accepter de recevoir.
Exemple nous donnons à une personne plus pauvre que nous et nous refusons que cette personne nous donne sous le prétexte de sa pauvreté, eh bien dans ce cas on ne peut parler d'altruisme parce que nous avons refusé le côté altruiste de l'autre.
Je me souviens un jour où j'ai donné une pièce de monnaie à un mendiant, en échange il m'a donné un choux que quelqu'un lui avait donné en guise de don. Au départ je n'en voulais pas mais il m'a dit qu'il n'aimait pas le choux, alors j'ai accepté et l'ai remercié. J'ai réfléchi à cet échange après en me disant qu'en acceptant son choux, je lui avait aussi permis de faire un don de son côté... Voilà ma vision sur l'altruisme...ne pas enlever à l'autre la possibilité de donner aussi.

Ce que l'on reçoit n'est pas nécessairement matériel non plus. Je dirais qu'il est complémentaire de l'acte de donner dans l'intention de faire plaisir à l'autre. C'est simplement être heureux de rendre heureux. Comme il existe un bonheur à savoir l'autre heureux, même si nous ne sommes pas la cause de ce bonheur.

Oui bien sûr ce cas de figure fait partie du don mais j'ai voulu mettre en lumière cette autre partie dont on ne parle pas et de l'erreur qui est souvent faite à savoir refuser le don de l'autre sous prétexte qu'il est pauvre car le raisonnement premier est qu'il en a plus besoin et en cela c'est avoir un ascendant inconsciemment sur le pauvre.
Totem
Totem
Uranus

Chèvre
Messages : 4528
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Voie Lactée

Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Le manège enchanté le Lun 4 Fév - 14:09

Suite à ce que dit Arpège, ce sujet me fait venir la pensée que l'égoïsme, pourrait bien effectivement se définir par l'incapacité à inclure le bonheur des autres dans ce qui a trait à son propre intérêt.

Ce serait donc bien probablement le fait d'une vision centrée sur une perception limitée du soi qui serait ici en jeu.

Maître Deshimaru, parlait de "l'égo cosmique" ce qui me semble ramener à l'idée que l'égo n'est pas condamné à cette perception limitée du soi que nous avons, mais que le soi ou l'égo seraient bien plutôt capables de s'étendre au travers d'une perception précisément inclusive de l'autre.

J'aimerais ajouter cette idée que le mouvement produit par le frottement de ces différents centres volitionnels, perceptifs, sensitifs, corporels et mentaux constitutifs de chaque individualité, serait donc pour chacune d'elles une modalité génératrice de la complétude de l'égo, ceci par le truchement de la perpétuelle réintégration des énergies "étrangères" au sein de ce dernier.

L'altérité serait donc en ce sens au travers de ce mouvement perpétuel de réintégration, la condition de la construction de l'unité -égo/cosmos- .

A l'inverse d'un état acquis d'unité, l'idée d'une constante construction de cette dernière me semble interressante à envisager.
Le manège enchanté
Le manège enchanté
Mimas

Buffle
Messages : 477
Date d'inscription : 17/12/2018

Localisation : Entre Vénus et Mars

Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Invité le Lun 4 Fév - 14:17

@Totem a écrit:
Arpège a écrit:
@Totem a écrit:
Arpège a écrit:
Peut-être peut-on, si on arrive à saisir un équilibre entre le don et la réception, éprouver un sentiment de plénitude qui nous rapprocherait de Dieu, comme le dit Tango, ou bien s'en rapproche-t-on lorsqu'on parvient à ne plus recevoir ?!

Effectivement à mon avis il y doit y avoir un équilibre entre don et réception.
L'altruisme n'est pas uniquement donner mais aussi accepter de recevoir.
Exemple nous donnons à une personne plus pauvre que nous et nous refusons que cette personne nous donne sous le prétexte de sa pauvreté, eh bien dans ce cas on ne peut parler d'altruisme parce que nous avons refusé le côté altruiste de l'autre.
Je me souviens un jour où j'ai donné une pièce de monnaie à un mendiant, en échange il m'a donné un choux que quelqu'un lui avait donné en guise de don. Au départ je n'en voulais pas mais il m'a dit qu'il n'aimait pas le choux, alors j'ai accepté et l'ai remercié. J'ai réfléchi à cet échange après en me disant qu'en acceptant son choux, je lui avait aussi permis de faire un don de son côté... Voilà ma vision sur l'altruisme...ne pas enlever à l'autre la possibilité de donner aussi.

Ce que l'on reçoit n'est pas nécessairement matériel non plus. Je dirais qu'il est complémentaire de l'acte de donner dans l'intention de faire plaisir à l'autre. C'est simplement être heureux de rendre heureux. Comme il existe un bonheur à savoir l'autre heureux, même si nous ne sommes pas la cause de ce bonheur.

Oui bien sûr ce cas de figure fait partie du don mais j'ai voulu mettre en lumière cette autre partie dont on ne parle pas et de l'erreur qui est souvent faite à savoir refuser le don de l'autre sous prétexte qu'il est pauvre car le raisonnement premier est qu'il en a plus besoin et en cela c'est avoir un ascendant inconsciemment sur le pauvre.

Et tu as raison d'avoir précisé que l'altruisme n'établit pas ses bases dans la comparaison ou un quelconque rapport de supériorité mais dans le respect d'accorder à autrui la même joie de donner qu'à soi-même Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Hakaan le Lun 4 Fév - 14:33

Je comprend pas trop la fin du texte on dirait qu'il arrive à la conclusion comme on lance des nouilles sur le mur pour voir si ça colle,
pour ma part je ressens l'altruisme comme une façon facile d'avoir accès au sentiment d'avoir construit quelque chose,
on fait un truc pour quelqu'un : il est content = j'ai fait évoluer quelque chose aujourd'hui

L'égoïsme donne plutôt l'impression de déconstruire des choses

mais j'imagine que pour certaines personnes c'est l'inverse, l'altruisme leur donne l'impression de se déconstruire eux même alors que l'égoïsme leur donne l'impression de s'étendre,
car c'est ce qui meut toute forme de vie, la volonté d'exister et de s'étendre,
aujourd'hui les humains ont inventé des moyens de s'étendre qui vont au delà du biologique, ils ont inventé l'extension de soit par les constructions et encore plus récemment par les opinions, et l'altruisme et égoïsme doivent s'inclure dans tout ça
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4778
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : C'est comme nager dans la soude

Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Professeur X le Lun 4 Fév - 16:23

Hum , l'idée de l'altruisme est clairement définie dans les Évangiles , mais le mot fut inventé plus récemment par Auguste Comte scientifique féru de psychologie qui voulait mettre au point une nouvelle "religion de l'humanité" , le " Positivisme " , une religion sans Dieu ou l'homme et la sociologie sont au centre de ce courant , l'autre est notre dieu , il aurait pu appeler ça l'altérisme ou l'autruisme , bref ça part surement d'un bon sentiment mais il n'a rien inventé à part le mot , love .
Professeur X
Professeur X
Titan

Chien
Messages : 3354
Date d'inscription : 12/05/2018

Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Lio le Lun 4 Fév - 16:42

Bonjour Professeur, voilà quelque chose qui m’intéresse beaucoup, le positivisme serait à mon sens l'une des clés de l'émancipation de l'Homme tel qu'il se trouve actuellement.. Intéressant, toutefois et comme tu le dis, c'est un mot qui ne véhicule que l'idée de son créateur, il serait bon pour moi d'y apposer alors mon propre symbolisme afin de possiblement le transmettre, par l'exemple, toujours .

Belle fin de journée à tous I love you
Lio
Lio
Téthys

Singe
Messages : 934
Date d'inscription : 30/12/2018

Localisation : Au gré des vents

Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Elea le Lun 4 Fév - 18:37

Pour ceux qui trouvent étrange la conclusion du texte en partage, c'est normal, ce n'est pas la conclusion. Je n'ai exposé que le début de la réflexion, le texte étant très long.

La toute fin du texte est celle-ci :


"Pour qu’il y ait altruisme véritable, il faut nécessairement que celui qui exprime de la bonté n’y gagne rien psychologiquement ou mieux encore y perde quelque chose. Mais dès que le moindre soupçon de satisfaction personnelle pointe son nez, l’altruisme deviendrait impur. Admettons qu’une personne agisse de façon strictement désintéressée à l’égard de quelqu’un. Si elle n’en tire aucun plaisir, tout va bien, son acte reste altruiste. En revanche, si elle en tire satisfaction, à l’instant même, son acte altruiste se transforme… en acte égoïste. Cette logique est fort étrange.
Satisfait et altruiste
Altruisme et bonheur partagé ne pourraient donc jamais cohabiter. En poussant la logique jusqu’au bout, plus on se sentirait malheureux d’avoir aidé quelqu’un, plus on serait un vrai altruiste. Il s’agit d’une vision déformée et réductrice des relations humaines, fondée sur une logique gagnantperdant. Au contraire, l’altruisme réel – celui vécu par chacun d’entre nous dans de multiples circonstances de la vie – fonctionne selon une logique de bonheur partagé et montre que nous sommes liés aux autres, et que notre bien-être dépend de celui d’autrui. S’il est vrai que certains actes altruistes permettent de se donner bonne conscience, ce n’est pas le cas de tous… D’ailleurs, si une personne rend service à quelqu’un par sacrifice de soi (donc par pur altruisme, selon cette logique que je conteste), cela attristera probablement le bénéficiaire (culpabilité, sentiment de ne pas avoir de valeur personnelle, etc.) ou l’énervera. Nous nous retrouvons alors dans une situation perdant-perdant ! Je garde en tête depuis des années cette phrase de mon ami Yves Bériot, éducateur retraité devenu président d’une association d’accompagnement de jeunes en difficulté, aux jeunes éducateurs qu’il rencontre : « La meilleure chose que vous pouvez apporter aux jeunes que vous accompagnez, c’est qu’ils sentent que vous êtes heureux d’être avec eux. » Eh oui, cela montre aux jeunes qu’ils ont de la valeur aux yeux des éducateurs. Ainsi, le souci de l’autre et le souci de soi (terme que je préfère à « égoïsme ») sont compatibles, et plus encore se renforcent réciproquement. Ce que certains qualifient d’altruisme impur est en fait l’une des plus belles expériences de relations humaines ."


Elea
Elea
Épiméthée

Cochon
Messages : 182
Date d'inscription : 19/05/2018

Localisation : Ici et là

Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Hridaye le Lun 4 Fév - 18:49

Etre altruiste selon moi, c'est être attentif aux autres autant qu'à soi-même. C'est privilégier l'intérêt d'un groupe au delà de ses propres intérêts. Ce n'est pas non plus hors de portée.
Oui il y a toujours un arrière fond égoique dans l'altruisme ce qui est assez logique vu qu'autrui est un autre soi-même dans cette élan. Donc se faire plaisir ou avoir du plaisir personnel à tendre la main ou rendre service c'est une démarche altruiste.
Il n'est évidemment pas ici question d'amour inconditionnel ou de sacrifice personnel ultime.

Hridaye
Pluton

Chèvre
Messages : 1868
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Elea le Lun 4 Fév - 19:04

L'altruisme serait la loi la plus fondamentale de la nature. Par exemple, une cellule se doit de devenir altruiste et de renoncer à son égoisme pour la survie de notre corps.
L'altruisme n'est pas inné, il est un attribut. Il semblerait que nous naissions égoistes et que cet égoisme aurait pour vocation de nous faire prendre conscience que celui-ci nous éloigne de nos congénères et de la nature, et par extension du Créateur. Pour devenir altruiste, il conviendrait dans un premier temps de reconnaitre notre égoisme, puis de désirer devenir altruiste authentiquement, le désir étant un réceptacle nous permettant de recevoir. Pour donner il faut donc avoir reçu. L'être humain étant motivé par le plaisir, qu'est ce qui peut le motiver à désirer devenir altruiste? Ta citation Aspirant montre que ce qui motive l'altruisme est le gain d'un plaisir en retour. Nous semblons avoir besoin de passer par cet intérêt pour développer l'altruisme, ce qui nous montre notre égoisme primordial.
Pour la Kabbale, nous ne pouvons nous rapprocher du Créateur et de sa pensée qu'en devenant comme lui, c'est à dire fondamentalement altruiste. C'est encore là une motivation par le plaisir de recevoir un gain en retour. Donc il me semble que l'altruisme authentique ne fait pas partie de la nature humaine primordiale, et que donner sans motivation serait un don que nous pouvons recevoir. Serait-il lié à l'Amour véritable, seul contexte dans lequel nous sommes prêts à perdre quelque chose au profit d'autrui?


Dernière édition par Elea le Lun 4 Fév - 19:19, édité 2 fois
Elea
Elea
Épiméthée

Cochon
Messages : 182
Date d'inscription : 19/05/2018

Localisation : Ici et là

Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Invité le Lun 4 Fév - 19:07

@Le manège enchanté a écrit:

L'altérité serait donc en ce sens au travers de ce mouvement perpétuel de réintégration, la condition de la construction de l'unité -égo/cosmos- .

sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Samarcande le Lun 4 Fév - 20:01



Un texte qui cherche des puces à l'Altruisme ( pardon Elea c'est le texte qui me chatouille pas toi )
... en quoi l'altruisme prend -t-il sa source dans notre égoïsme primaire scratch
L'altruisme c'est notre capacité à tenir compte des autres , c'est de l'attention , de l'écoute , de l'empathie ...
C'est à l'opposé de l'égoïsme !
Etre heureux d'avoir fait des heureux et dire Merci au Dieu du grand tout ... Yes !!! à faire et à refaire !!
Et se laisser faire aussi en donnant aux autres la possibilité de nous rendre service ..
Inné l'altruisme à mon avis et renforcé , muri par l'éducation , l'exemple
Les animaux sont altruistes ou capables d'altruisme en dehors des besoins liés à leur survie ..
L'indifférence , par contre  prend sans aucun conteste sa source dans l’égoïsme le plus ragoutant
Ne cherchons pas des puces à l'Altruisme qui fait de nous des êtres humains évolués en passe de grandir un peu
Si nous sommes guidés par des intérêts personnels alors ce n'est tout simplement pas de l'altruisme mais un calcul qui peut rendre service quand même .. ou pas  
L'Altruisme est un élan du coeur ! là voilà sa source .. Le coeur ( c'est trop simple en fait ) I love you
Samarcande
Samarcande
Miranda

Buffle
Messages : 667
Date d'inscription : 11/05/2018

Localisation : En Joie

Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Hakaan le Mar 5 Fév - 1:22

En fait la problématique du truc c'est de séparer Altruisme motivé par une récompense (cadeaux, gratification sociale, gratification narcissique, fin d'une souffrance liée à l'empathie, etc) d'avec l'altruisme pur c'est a dire celui qui ne dépend d'aucune recherche de récompense,
à priori Batson à réussi à le démontrer via des expériences très élaborées
Hakaan
Hakaan
Admin

Rat
Messages : 4778
Date d'inscription : 07/05/2018

Localisation : N-E
Humeur : C'est comme nager dans la soude

Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Invité le Mar 5 Fév - 6:50

"L'altruisme pur" sous entendrait une relation unidirectionnelle.
Ce n'est pas possible je crois.
D'une manière ou d'une autre toute action entraîne une réaction.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'altruisme  Empty Re: L'altruisme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum